Jeudi 25 Mai 2017
(RFI 20/03/17)
Au Vatican, le pape François a reçu ce lundi matin Paul Kagame. Une première pour le chef d'Etat du Rwanda qui n'avait jamais rencontré un pape depuis son accession au pouvoir en 2000. Une visite importante au cours de laquelle le souverain pontife a demandé pardon pour le rôle tenu par l’Eglise et certains de ces membres pendant le génocide. Avec notre correspondant au Vatican, Olivier Bonnel Les mots sont forts. « Le pape a manifesté sa profonde douleur, celle du St-Siège et de l’Eglise pour le génocide contre les Tutsis » peut-on lire dans le communiqué du Vatican.
(Jeune Afrique 20/03/17)
Le chef de l'État est reçu ce lundi par le pape François à l'occasion d'une visite officielle au Vatican, a annoncé la présidence rwandaise. « Le président rwandais Paul Kagame est arrivé à Rome », a même précisé sur Twitter la présidence rwandaise dimanche 19 mars. Le chef de l’État a répondu à l’invitation du souverain pontife, qu’il rencontrera ce lundi, au Vatican afin d’évoquer les relations bilatérales entre le Rwanda et le Vatican, une première.
(RFI 20/03/17)
Le président rwandais est arrivé ce dimanche soir à Rome en vue de sa rencontre lundi avec le pape François. C'est la présidence rwandaise qui l'a annoncé sur son compte Twitter. Cette rencontre revêt un caractère particulier. En effet, depuis plusieurs années Kigali accuse l'Eglise catholique d'avoir une part de responsabilité dans le génocide de 1994 au Rwanda. En novembre, le gouvernement avait réclamé que le Vatican présente des excuses au nom de l'institution pour le rôle de certains de ses membres dans le génocide. La rencontre était à l'agenda officiel du souverain pontife, mais elle n'a été confirmée par Kigali qu'en fin de journée dimanche. Selon la présidence rwandaise, Paul Kagame se rend à Rome à l'invitation du pape...
(AfricaNews 18/03/17)
C’est l’une des résolutions fortes de la rencontre ce vendredi à Beijing entre les présidents Paul Kagame du Rwanda et Xi Jinping de la Chine, une rencontre dont l’objectif était, a t-on appris, de resserrer les liens de coopération qui unissent les deux pays depuis au moins 46 ans. La Chine s’est ainsi dite prête à renforcer sa coopération avec le Rwanda dans l’industrialisation et la modernisation de l’agriculture, à travers la fourniture d’un soutien pour la construction de zones économiques spéciales, le développement du tourisme, des infrastructures et l’appui à la garantie de la sécurité alimentaire au Rwanda. Parmi les autres sujets abordés, la mise en oeuvre des résolutions adoptées au forum sur la coopération sino-africaine tenu en décembre...
(Xinhua 17/03/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda a enregistré une croissance de 5,9% de son PIB en 2016, ce qui est inférieur au taux de 6,9% enregistré en 2015, selon les chiffres publiés par l'Institut national de la statistique du Rwanda (NISR). Le rapport publié mercredi a indiqué un ralentissement économique dans le pays de l'Afrique de l'Est en raison de l'instabilité de l'économie mondiale. Claver Gatete, ministre rwandais des Finances et de la Planification Economique, a déclaré lors d'une conférence de presse, juste après la publication des statistiques du PIB, que l'économie rwandaise reste forte malgré la croissance lente enregistrée en 2016. "Notre économie reste vulnérable aux risques potentiels provenant de l'économie mondiale...
(BBC 17/03/17)
Le Rwanda va abriter à partir de lundi une manœuvre militaire impliquant une dizaine de pays africains. La manouvre appelée "tranquillité en Afrique" vise à répondre aux problèmes africains par des solutions africaines. Placée sous l'égide de l'Union Africaine, cette opération va regrouper des troupes en provenance de l'Algérie, d'Angola, du Bénin, du Burkina Faso, du Tchad, d'Egypte et de l'Afrique du Sud. Selon Martin Nzaramba, directeur des opérations, cette manœuvre militaire vise à concrétiser la volonté des Etats africains à résoudre par leurs propres efforts les problèmes de sécurité sur le continent.
(AFP 16/03/17)
Quarante-quatre musulmans rwandais accusés de "terrorisme" et arrêtés après que la police eût abattu début 2016 un religieux musulman soupçonné de recruter pour le groupe Etat islamique, ont comparu mercredi devant la Haute cour de Kigali, a constaté une journaliste de l'AFP. La justice rwandaise n'a pas publié d'acte d'accusation pour ces 44 hommes et femmes, parmi lesquels figurent quelques mineurs. Augustin Kabeya, un de leurs avocats, a indiqué à l'AFP que si les charges diffèrent d'un accusé à l'autre, elles sont toutes "liées au terrorisme". A ce jour, aucune attaque terroriste jihadiste n'a été recensée sur le territoire rwandais, mais les autorités avaient assuré en janvier 2016....
(RFI 16/03/17)
Au Rwanda, 44 musulmans rwandais accusés de «terrorisme» ont comparu mercredi 15 mars à Kigali. Déjà reporté précédemment, l'examen sur le fond de l'affaire a été cette fois-ci renvoyé au 4 avril, la défense ayant demandé plus de temps pour prendre connaissance du dossier. Les prévenus avaient été arrêtés après que la police a abattu en janvier 2016 un religieux musulman rwandais soupçonné de recruter pour le compte du groupe Etat islamique en Syrie. Sans en apporter la preuve, elle avait alors assuré avoir «détecté la formation de réseaux terroristes» dans le pays. La communauté musulmane représente 2% de la population rwandaise. A ce jour, aucune attaque terroriste jihadiste n'a été recensée sur le territoire. La petite salle de la...
(Agence Ecofin 16/03/17)
(Agence Ecofin) - L'économie rwandaise a enregistré une croissance de 5,9% en 2016 contre 6,9% en 2015, a annoncé le bureau national des statistiques le 15 mars. Durant l’année écoulée, la croissance a été tirée par les secteurs de l'agriculture, l'industrie et les services, a-t-on précisé de même source. La part de l'agriculture dans le PIB est ainsi passée de 33 à 30 % tandis que la contribution du secteur industriel au PIB est passée de 14 % en 2015 à 17% en 2016. Bien qu’il ait réalisé des progrès considérables sur le plan économique, depuis le génocide de 1994, le Rwanda dépend encore largement de l’aide étrangère pour financer son développement. L’aide étrangère représente environ 40% du budget du...
(Le Monde 15/03/17)
Dans une tribune adressée au « Monde », des personnalités – comme Benjamin Abtan, Bernard Kouchner, Beate et Serge Klarsfeld – appellent à mettre fin à « l’impunité dont bénéficient, en Europe et en particulier en France, les “hauts génocidaires” rwandais ». Plusieurs dizaines de « hauts génocidaires » rwandais vivent en Europe, en particulier en France, trop souvent en toute impunité, sans être inquiétés par la justice. Au cours du génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994, ils ont non seulement pillé, torturé, violé et massacré, mais également planifié, recruté, formé et organisé. Ce ne sont pas les « petites mains » du génocide, ils comptent parmi ses principaux responsables. Ils sont nombreux à faire l’objet de mandats...
(Agence Ecofin 14/03/17)
(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a approuvé un prêt de 46 millions $ (37,2 milliards de francs rwandais), destiné à accompagner les efforts du gouvernement rwandais dans l’amélioration et la diversification agricoles. Cet accord financier a été signé par Yasser El-Gammal, représentant de l’institution financière au Rwanda et Claver Gatete, ministre rwandais des finances et de la planification économique. « Le montant alloué servira à financer l’intensification de la production agricole et animale, la recherche, le transfert technologique ainsi que la professionnalisation des agriculteurs », indique Jean Claude Kayisinga, secrétaire permanent au ministère rwandais de l’agriculture...
(APA 14/03/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Le Rwanda et Sao Tomé-et-Principe ont signé ce week-end, cinq accords bilatéraux, à l’occasion de la visite officielle à Kigali du ministre des Affaires étrangères et des communautés de São Tomé-et-Príncipe, Urbino Botelho. Un communiqué du ministère rwandais des Affaires étrangères, remis à APA a indiqué lundi que les deux parties s’étaient engagées à mettre en œuvre les accords signés, à promouvoir la coopération Sud-Sud et à renforcer la solidarité africaine. Ce séjour de trois jours qui a pris fin samedi, fait suite à une visite de la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo à São Tomé-et-Príncipe au début de cette année. Les deux pays ont signé des accords bilatéraux dans les domaines de l’agriculture et...
(Xinhua 14/03/17)
Le ministère burundais de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MIDNAC), a déclaré lundi soir "qu'aucun groupe armé n'a été remarqué traversant la frontière entre le Burundi et le Rwanda", lorsqu'une attaque armée a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche au Rwanda. Dimanche, dans un communiqué, le porte-parole de la Force de Défense du Rwanda (RDF), le lieutenant-colonel René Ngendahimana, a déclaré que "dans la nuit de samedi à dimanche vers 01H00 locales du matin, le district rwandais de Rusizi a été attaqué par un groupe non armé qui a tué deux civils et blessé un autre". Le lieutenant-colonel Ngendahimana a indiqué que le groupe armé s'est replié vers le Burundi et que l'attaque a eu...
(RFI 14/03/17)
Des centres de recherches congolais et rwandais vont travailler de concert pour approfondir la recherche scientifique autour du lac Kivu situé à la frontière entre les deux pays. Ce projet d'1,3 million d'euros, et financé par le gouvernement néerlandais, a été annoncé vendredi 10 mars par le Rwanda. Il a pour objectif de mieux connaître la biodiversité et la géodynamique du lac Kivu et de ses environs. En novembre 2015 le Rwanda et la RDC ont signé un protocole d'entente sur la surveillance et la préservation du lac Kivu. Cet accord prévoyait la mise en place d'un comité d'experts chargés de la surveillance de l'exploitation en cours côté rwandais du gaz méthane piégé dans ses profondeurs. Cela a été fait...
(Xinhua 13/03/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Deux Rwandais ont été tués et un autre blessé dans une attaque lancée dans la nuit de samedi à dimanche par des hommes armés dans la ville rwandaise de Rusizi, dans l'ouest du pays. Selon des informations fournies par la Force de Défense du Rwanda (RDF), l'un des défunts et le blessé étaient en patrouille nocturne à un poste de santé, et la deuxième victime était un enfant de 12 ans. "Ce matin, vers 01h00 dans le district de Rusizi, le secteur de Bugarama, la cellule de Ryankana, le village de Kabuga, un groupe armé non identifié a attaqué et tué deux civils et blessé un autre"...
(AfricaNews 13/03/17)
64 % : c’est le taux d’augmentation du prix d’achat garanti aux planteurs de café du Rwanda. Annonce de la National Agricultural Export Development Board , l’organisme en charge de l’exportation des produits agricoles du pays. Désormais le prix d’achat du kilogramme de café passera donc de 150 francs rwandais (0.18 dollars) à 246 francs rwandais (0.30 dollars). L’objectif affiché par la National Agricultural Export Development Board est d’encourager les cultivateurs de café à produire davantage un café de meilleur qualité. Le café est un produit stratégique pour le Rwanda. Il représente la deuxième source de devises du pays. Il fait vivre près de 355 000 planteurs, d’après les chiffres officiels. Avec une production moyennes de 22 000 tonnes par...
(Xinhua 11/03/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La Banque mondiale a approuvé un financement de 46 millions de dollars aux efforts du Rwanda pour accroître la productivité agricole et promouvoir le développement des chaînes de valeur. Les responsables du Rwanda et de la Banque mondiale ont signé jeudi l'accord de financement, ouvrant ainsi la voie au versement de fonds qui soutiendront les efforts du pays en vue de développer une agriculture inclusive. Claver Gatete, ministre rwandais des Finances et de la Planification économique, a déclaré que les fonds seront alloués à la transformation agricole et à l'amélioration de l'agriculture commerciale.
(RFI 11/03/17)
En RDC, le général de brigade Cômes Semugeshi, membre de la milice hutu FDLR a été rapatrié ce mercredi dans son pays d’origine le Rwanda. Le mois dernier, il s’était rendu volontairement à la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) qui a donc procédé à son transfert en vertu du processus de démobilisation et de réintégration des combattants étrangers (DDRRR). Cômes Semugeshi est actuellement en route pour rendre visite à sa famille à Huye avant de commencer dans deux semaines une formation de trois mois au centre de démobilisation et de réintégration de Mutobo affirme le responsable rwandais...
(APA 10/03/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Le président rwandais Paul Kagame, a exhorté les pays africains à négocier plus sérieusement entre eux et favoriser la coopération, face aux incertitudes mondiales en raison des tendances nationalistes croissantes de certaines des plus grandes puissances économiques du monde. Kagamé s’exprimait mercredi lors d’une conférence du Wall Street Journal sur l’investissement en Afrique, donnant son point de vue sur le passé et l’avenir économique du continent en réponse aux questions du directeur de cette publication, Gerald Baker. Le dirigeant rwandais a déclaré que la montée du nationalisme dans certains pays occidentaux qui ont travaillé en étroite collaboration avec l’Afrique...
(Agence Ecofin 10/03/17)
(Agence Ecofin) - Au Rwanda, le Conseil national des exportations agricoles (NAEB) a annoncé une hausse de 64 % du prix minimum garanti aux caféiculteurs. Le prix du kilogramme de café est désormais de 246 francs rwandais (Rwf) contre 150 Rwf, appliqué précédemment. D’après Pie Ntwari, responsable de la communication et des relations publiques de la NAEB, cette révision à la hausse, décidée par l’exécutif rwandais, devrait permettre de stimuler les producteurs et, par ricochet, d’augmenter la production. Outre le volume, cette revalorisation des prix au producteur permettra, selon le dirigeant, d’améliorer la qualité du café produit, le long de la chaîne d’approvisionnement. Pour rappel, 400 000 producteurs rwandais sont impliqués dans la culture du café. Le pays des mille...

Pages