Mercredi 23 Août 2017
(Jeune Afrique 20/07/17)
«L’image que les médias vous proposent de l’Afrique est généralement celle d’un continent en crise, victime de catastrophes naturelles, de famines, de drames ou de coups d’État militaires… Eh bien, ce soir, c’est une tout autre image que [nous vous proposons] : celle d’un petit pays – le Rwanda – qui […] cherche à conquérir son indépendance économique et son autonomie, sans crise, sans drame. » Avec une trentaine d’années de recul, ce lancement de la Télévision suisse romande (TSR) peut prêter à sourire – jaune. En cette année 1988, érigé en premier de la classe de « l’Afrique de l’espoir », le Rwanda de Juvénal Habyarimana cumule les satisfecit. Outre la Suisse, la Belgique, la France et la République fédérale...
(Jeune Afrique 20/07/17)
Un jeune rwandais a créé une application qui permet aux entreprises de suivre en temps réel leurs ventes et leurs stocks. TorQue, c'est son nom, est une belle réussite pour Jean Niyotwagira, qui a su convaincre Bralirwa, la plus importante entreprise brassicole du Rwanda. « Au début, je voulais juste créer ma société, même si je ne savais pas vraiment dans quel domaine », relate Jean Niyotwagira. Diplômé de l’Institut des sciences et des technologies de Kigali, il imagine et développe, dès 2011, une application qui permet aux distributeurs de suivre en temps réel leurs ventes et leurs stocks. Grâce à TorQue, « des distributeurs peuvent se lancer sans avoir besoin d’investir une fortune », explique son concepteur. Le jeune...
(Agence Ecofin 20/07/17)
(Agence Ecofin) - Dentsu Aegis Network, l'une des principales compagnies mondiales de communication médiatique et de marketing numérique a signé un accord d'affiliation avec Impact Africa Limited (iAfrica), une agence de marketing et de relations publiques rwandaise. Grâce à cette opération Dentsu Aegis renforce sa présence en Afrique. Le groupe dispose déjà dans son réseau en Afrique subsaharienne des agences People Input du Sénégal, Insel du Ghana, Outori du Nigéria et Urban Afrika Media du Zimbabwe. iAfrica est basée à Kigali, au Rwanda, et dispose de bureaux au Rwanda, au Burundi, en Tanzanie, au Kenya, au Congo, en RDC, au Sud-Soudan, en Éthiopie et en Ouganda. La nouvelle agence affiliée à Dentsu Aegis offre une gamme variée de services dont...
(Jeune Afrique 19/07/17)
La chef de la diplomatie rwandaise assume le référendum de 2015, qui permet à Paul Kagame de briguer un troisième mandat. Elle estime qu’il est le seul à avoir l’envergure nécessaire à cette fonction. Aussi à l’aise en français qu’en anglais, Louise Mushikiwabo est, depuis huit ans, le visage du Rwanda à l’étranger. Le référendum de 2015, en débloquant les verrous constitutionnels qui empêchaient le président Paul Kagame de se représenter, lui a pourtant valu quelques critiques, notamment en provenance du pays de son mari, les États-Unis. Mais alors que le Parti démocrate américain a été balayé lors des dernières élections, le gouvernement de Kigali semble avoir de belles années devant lui.
(AFP 19/07/17)
Sous un hangar de tôle dans le sud-est du Rwanda, Nicholas Hitimana brandit un récipient en plastique contenant un précipité vert: de l'huile essentielle de géranium tout juste distillée dans un imposant alambic, et qui sera vendue à l'exportation plus de 200 dollars le kilo. Pionnier des huiles essentielles au Rwanda, M. Hitimana dit avoir compris il y a plus de 10 ans "l'intérêt de développer des cultures à haute valeur commerciale" dans une nation vallonnée de 26.000 kilomètres carrés qui compte relativement "peu de terres arables", même si l'agriculture représente 30% du PIB et emploie 80% de la population. "Sur un hectare, si l'on cultive du haricot, on gagne environ 2.000 dollars par an, alors que sur la même...
(Xinhua 19/07/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La Banque mondiale a annoncé lundi un crédit de 120 millions de dollars pour soutenir le développement des compétences au Rwanda. Le directeur de la Banque mondiale au Rwanda, Yasser El-Gammal, a indiqué que le financement devrait aider à la mise en œuvre des programmes dans le cadre du plan de développement du Rwanda - le Deuxième stratégie de développement économique et de réduction de la pauvreté (EDPRS2). "Cela aidera également le Rwanda à atteindre son objectif de créer plus de 200.000 emplois hors ferme, tel que prescrit dans le plan EDPRS2", a-t-il expliqué lors de la cérémonie de signature de l'opération de financement à Kigali, capitale du Rwanda. Le prêt concessionnel de 38 ans sera alloué...
(Jeune Afrique 19/07/17)
À une dizaine de kilomètres de Kigali, la future Innovation City regroupera bientôt un complexe universitaire, des bureaux régionaux de grandes entreprises et un incubateur. Des grues surplombent une fourmilière d’ouvriers qui s’activent entre des bâtiments en construction… La future Innovation City de Kigali n’est encore qu’un vaste chantier. Située à une dizaine de kilomètres de la capitale, cette future Silicon Valley rwandaise devrait ouvrir ses portes dès 2018. Un futur pôle de technologie 2.0 « Nous allons réunir sur un même site les différentes composantes de l’économie de la connaissance et ainsi accélérer la croissance des nouvelles technologies au Rwanda, s’enthousiasme Steve Mutabazi, le responsable des nouvelles technologies du gouvernement rwandais, qui a imaginé le projet pour le Bureau...
(Jeune Afrique 19/07/17)
À Kigali, le Tap&Go est devenu un réflexe pour les usagers des bus. Le système de paiement par carte, développé par AC Group, revendique déjà 1 million d’utilisateurs au Rwanda. « Cela permet aux opérateurs de transport d’éviter les fraudes et d’adapter le service aux besoins des consommateurs », explique Patrick Buchana, directeur général et fondateur d’AC Group. Après avoir conquis le marché local, l’entreprise se déploie aujourd’hui au Cameroun. « Nous avons déjà 80 000 souscripteurs à Yaoundé et à Douala, et nous sommes en négociations avec plusieurs autres pays sur le continent », avance le dirigeant. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/455342/economie/rwanda-nouveau-systeme-d...
(Xinhua 19/07/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La session inaugurale du sommet africain YouthConnekt, prévue mercredi à Kigali, capitale du Rwanda, aura pour premier objectif de promouvoir la création d'emplois grâce à l'esprit d'entreprise et au développement des compétences chez les jeunes, selon les organisateurs. Cette conférence réunira environ 2.500 participants dont plus de 100 jeunes entrepreneurs. Elle est organisée conjointement par le gouvernement du Rwanda, par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), et par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Le ministre rwandais de la Jeunesse et des TIC, Jean Philbert Nsengimana, a déclaré aux journalistes mardi que cet événement aurait pour principal but de motiver et de soutenir les jeunes en Afrique afin...
(Le Point 18/07/17)
Pour le président sortant Paul Kagame, l'élection du 4 août semble jouée d'avance. Face à lui, il a deux challengers qui n'entendent pas lui faciliter la tâche. Comme lors des dernières élections présidentielles, Paul Kagame semble bien parti pour remporter les élections du 4 août 2017. Et lui-même ne s'y trompe pas. « Ce serait mentir que de prétendre ignorer le résultat de l'élection présidentielle. Je suis venu vous demander si vous êtes encore sur la voie de ce qui a conduit au référendum et à ses résultats. Si c'est le cas, vous comprendrez que l'élection est jouée » , a-t-il déclaré. Alors que la campagne présidentielle a démarré ce 14 juillet, celui dont la candidature a été rendue possible...
(APA 18/07/17)
L'Afrique progresse vers la création d'ici le 30 octobre d'une grande zone de libre-échange (ZLE) qui couvrira environ la moitié des pays du continent. Cette zone serait formée de la fusion du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) et de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC). Francis Mangeni, directeur des questions commerciales et douanières auprès du COMESA, rappelle dans une tribune parue lundi dans le quotidien kenyan The Star que 19 des 26 pays impliqués dans ce projet imaginé en 2008 ont déjà signé l'accord. "Trois annexes non résolues ont fait que l'accord n'était pas complet et ceci a été invoqué par certaines parties comme justifiant le fait qu'elles ne...
(Jeune Afrique 17/07/17)
Comme Frank Habineza pour le Parti démocrate vert du Rwanda (RDGP) et l’indépendant Philippe Mpayimana, les deux autres candidats retenus par la commission électorale nationale (NEC), Paul Kagame a démarré le 14 juillet sa campagne officielle, avant le scrutin présidentiel du 4 août. Pour démarrer sa tournée, le chef de l’État rwandais et chairman du Front patriotique rwandais (FPR), en quête d’un troisième mandat de sept ans, a commencé sur ses terres, à Ruhango, dans le sud du pays. Une heure avant son arrivée, vendredi 14 juillet, ils étaient déjà plusieurs dizaines de milliers...
(Xinhua 17/07/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Les campagnes présidentielles du Rwanda ont débuté officiellement vendredi. Les trois candidats sont le président en exercice Paul Kagame, Frank Habineza du Parti vert démocratique du Rwanda (DGPR), et Philipe Mpayimana, candidat indépendant. Selon la Commission électorale nationale (NEC), les campagnes se termineront le 3 août, un jour avant le jour du scrutin. M. Habineza a lancé sa campagne présidentielle vendredi dans le district de Rusizi, dans l'ouest du Rwanda. Il y a onze partis politiques au Rwanda. Outre le parti au pouvoir, huit partis d'opposition ont soutenu M. Kagame lors des élections de cette année, selon M. Kagame lors d'un rassemblement de campagne. Le président rwandais a remporté des victoires écrasantes lors des deux dernières élections...
(France TV Info 17/07/17)
La plainte des opérateurs économiques américains du secteur des textiles de seconde main risque de mettre fin aux bénéfices commerciaux liés à la loi sur la croissance économique et les opportunités d'Affaires en Afrique (AGOA) dont jouissent l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie. A l'origine de ce différend commercial, la volonté de ces pays d'interdire l'importation des vêtements d'occasion. Pas de fripes, pas d'AGOA (African Growth Opportunity Act, ou loi sur la croissance économique et les opportunités d'Affaires en Afrique). Mais l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie, pour qui une éviction auraient d'importantes conséquences économiques, notamment en termes d'emplois, ne comptent pas se laisser faire, indique The East African. Ces trois pays membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC)...
(La Libre 17/07/17)
Beaucoup de Congolais vont s’installer de l’autre côté de la frontière, à Gisenyi, plus sûre. Reportage. Dieu est partout mais, le soir, il rentre dormir au Rwanda", dit un proverbe rwandais. Désormais, les habitants de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu (est du Congo) font comme Dieu : ils dorment au Rwanda. Fuyant l’insécurité et les conséquences néfastes de l’absence de services étatiques dignes de ce nom au Congo, ils travaillent le jour dans leur ville, mais, le soir, passent la frontière toute proche qui la sépare de Gisenyi (aujourd’hui officiellement renommée Rubavu) au Rwanda. Nombre d’expatriés œuvrant au Kivu vivent à Gisenyi parce que Goma n’est pas un poste où l’on peut amener sa famille, en raison de l’insécurité. Ils se...
(RFI 15/07/17)
La campagne électorale pour la présidentielle du 4 août a été lancée au Rwanda. Deux petits candidats d'opposition sont en lice face au président sortant Paul Kagame qui brigue un troisième mandat. Face à un parti au pouvoir hégémonique depuis 23 ans et régulièrement accusé de ne laisser aucune place à l'opposition, l'issue du scrutin laisse peu de place au suspens. Et ce vendredi, lors de son premier meeting de campagne, Paul Kagame n'a pas hésité à affirmer que l'élection était déjà « jouée ». Petits drapeaux aux couleurs du parti au pouvoir à la main, des milliers de Rwandais sont massés sur le terrain de football d'une école. Après un bain de foule, le président rwandais est monté à...
(BBC 15/07/17)
Trois candidats sont en lice pour la présidentielle rwandaise dont le président Kagamé au pouvoir depuis 17 ans. Le président sortant Paul Kagamé du Front Patriotique Rwandais (FPR), Frank Habineza du Parti démocratique vert du Rwanda et Philippe Mpayimana, candidat indépendant, ont 19 jours pour convaincre les électeurs. Ils vont sillonner les différentes régions du pays pour dévoiler leurs programmes politiques. Franck Habineza, candidat du Parti démocratique vert est convaincu de ses chances. "Nous ne mettons pas en doute nos chances de gagner. Nous savons que beaucoup de gens en ont marre de ce même gouvernement depuis 23 ans. Mais ils ne le disent pas parce qu'il y a un climat de peur. Depuis longtemps les gens ont peur de...
(AFP 14/07/17)
Dans les rues calmes et vallonnées de la capitale rwandaise, rares sont ceux à avoir entendu parler de Frank Habineza et de Philippe Mpayimana, les deux candidats qui affronteront le tout puissant dirigeant sortant Paul Kagame à la présidentielle du 4 août. La candidature des deux hommes n'a été validée par la commission électorale que quelques jours avant le début de la campagne, vendredi. Dotés de très peu de moyens financiers, ils n'ont que trois semaines pour se faire connaître.Face à un parti au pouvoir hégémonique, la tâche semble insurmontable et une large victoire du président sortant est attendue.
(RFI 14/07/17)
Dans l’ouest du Rwanda, Human Rights Watch a documenté au 37 cas d’exécutions extrajudiciaires en moins d’un an. « Tous les voleurs doivent être tués » c’est le titre de ce rapport rendu public jeudi 13 juillet par l’ONG de défense des droits de l’homme. Ces propos, rapportés par le témoin d’une exécution extrajudiciaire perpétrée par des militaires, laissent penser l’ONG qu’il existe une stratégie officiellement approuvée de faire régner la peur parmi la population. Les victimes sont pour la plupart des jeunes hommes, pauvres, suspectés de fraude ou de petits larcins. Une balle dans la tête pour quelques bananes volées… c’est le sort qu’a connu « Innocent », 20 ans, abattu par des militaires fin 2016, selon Human Rights...
(AFP 13/07/17)
Les forces de sécurité rwandaises ont exécuté au moins 37 petits délinquants sans les poursuivre en justice, entre juillet 2016 et mars 2017 dans l'ouest du Rwanda, a accusé Human Rights Watch (HRW) dans un rapport publié jeudi. Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme, cette vague d'exécutions extrajudiciaires entre dans le cadre d'une stratégie officielle pour "répandre la peur, faire respecter l'ordre et dissuader de toute résistance aux ordres ou aux politiques du gouvernement. Le ministre rwandais de la Justice, Johnston Busingye, a qualifié le rapport de "clairement mensonger", assurant que HRW a été "trompé". "Le Rwanda va continuer de raconter son histoire comme cela convient aux Rwandais", a-t-il affirmé sur son compte Twitter, en réaction à ce...

Pages