Jeudi 25 Mai 2017
(Xinhua 05/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Plus de deux ans après l'échéance du 1er janvier 2015 fixée par l'ONU pour l'application de la clause de cessation, le statut des réfugiés rwandais demeure inchangé au Cameroun, aucune mesure n'ayant été décidée par le gouvernement dans ses négociations avec cette communauté et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). D'après les estimations, plus de 2.000 Rwandais vivent au Cameroun après avoir fui les violences dans leur pays et s'identifient parmi les quelque 20.146 réfugiés urbains déclarés notamment à Yaoundé et Douala, les deux principales villes du pays. Ces réfugiés se répartissent en deux catégories. La première se compose d'une vague de réfugiés arrivés entre 1959 et 1998 et la deuxième, la plus importante, a...
(Xinhua 05/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Des experts scientifiques et de recherche ont demandé aux économies africaines de mettre l'accent sur la promotion de l'éducation et la recherche en sciences mathématiques afin de stimuler l'innovation en Afrique. Ils ont fait l'appel lundi lors d'un événement pour lancer un centre de l'Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) dans la capitale rwandaise Kigali. L'AIMS est un réseau panafricain de centres d'excellence d'éducation post-doctorale, de recherche et de sensibilisation en sciences mathématiques sur le continent. S'exprimant lors de l'événement, le professeur Neil Turok, fondateur de l'AIMS, a déclaré que l'institution cherche à permettre aux étudiants les plus brillants d'Afrique de s'épanouir en tant que penseurs indépendants, solutionneur de problèmes et innovateurs capables de propulser le futur...
(Le Monde 04/04/17)
Deux livres, l’un de Jean-Hervé Bradol et Marc Le Pape et l’autre de Filip Reyntjens, relatent ce « génocide de cent jours » au Rwanda. Sa genèse, son déroulé, ses traumatismes hantent toujours le pays. Le 6 avril 2017 marquera le 23e anniversaire du début du génocide de cent jours des Tutsi au Rwanda. Près d’un quart de siècle après, le « crime des crimes » commis dans la région africaine des Grands Lacs continue de ronger la conscience de ceux qui l’ont touché du doigt : témoins, victimes, bourreaux, chercheurs, militaires, humanitaires… D’autres drames ont jalonné d’horreur les années de l’immédiat après-guerre froide : conflits en Tchétchénie, effondrement de la Yougoslavie...
(RFI 04/04/17)
Au Rwanda, une émeute a éclaté lundi matin dans la prison de Gasabo à Kigali. Elle a été rapidement contenue et n'a pas fait de blessés, selon les autorités. Les émeutes et même les manifestations sont extrêmement rares au Rwanda, pays souvent critiqué pour ses atteintes à la liberté d'expression. Selon la presse rwandaise, cette émeute pourrait être liée à un incendie qui s'est déclaré dans cette même prison vendredi. La prison de Gasabo héberge 5 400 détenus, des prisonniers de droit commun et des condamnés pour génocide. « On a eu très peur », explique un commerçant devant la prison de Gasabo.
(Agence Ecofin 04/04/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement britannique a doublé son financement à l’export pour le Rwanda, le faisant passer de 50 millions de £ à 100 millions de £ (plus de 102 milliards de francs rwandais). Cette annonce a été faite par l’envoyé spécial du Royaume-Uni chargé des affaires commerciales, lord Dolar Popat. Cette hausse permettra aux entreprises britanniques de disposer de jusqu’à 100 millions de livres sterling d’avance du gouvernement britannique pour exporter leurs produits, services et expertise vers le marché rwandais. L’officiel a déclaré que la révision à la hausse des financements à l’exportation prouve l'engagement du Royaume-Uni à échanger avec le Rwanda et à consolider les liens économiques entre les deux nations. «Il (le financement, ndlr) peut aider...
(Agence Ecofin 04/04/17)
(Agence Ecofin) - Les Brasseries et Limonaderies du Rwanda (Bralirwa), le principal brasseur rwandais, a annoncé hier, un bénéfice avant impôts de 2,67 milliards de francs rwandais (3,2 millions $) pour son exercice 2016. Ce montant révélé par Reuters fait ressortir une forte baisse de 68 % par rapport aux 8,25 milliards de francs rwandais (10 millions $) perçus en 2015. D’après la compagnie, le résultat enregistré s’explique essentiellement par l’augmentation de ses coûts de vente. Ceux-ci se sont établis à 63,1 milliards de francs rwandais en 2016, contre 57,91 milliards de francs rwandais, un an plus tôt (+ 9%). Conséquence de cette spirale négative, le bénéfice par action a baissé de 80,3 % pour se fixer à 1,36 franc...
(Jeune Afrique 03/04/17)
Le président rwandais Paul Kagamé a officiellement lancé lundi l’« Écosystème de la connaissance », un projet de l’Institut africain pour les sciences mathématiques (AIMS) dont le financement est estimé à un montant compris entre 50 à 60 millions de dollars sur cinq ans. La capitale rwandaise accueillera également le prochain « Next Einstein forum » en 2018... C’est un joli coup. Ce lundi 3 avril, le gouvernement rwandais a officiellement lancé l’« Écosystème de la connaissance » de l’Institut africain pour les sciences mathématiques (AIMS).
(RFI 03/04/17)
Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique sur les chutes de Rusumo à la frontière entre le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi ont commencé jeudi 30 mars. Ce projet financé grâce à la Banque mondiale devrait permettre aux trois pays voisins de se partager à parts égales 80 mégawatts (MW) d'électricité. Une « étape importante » pour la production d'électricité dans la région et « un signe fort de coopération entre les pays d'Afrique de l'Est », a déclaré le ministre tanzanien de l'Energie, Sospeter Muhongo, lors de la cérémonie marquant...
(APA 03/04/17)
APA-Berkane (Maroc) - Le Bahreïni Lahcen Abbasi et la Rwandaise Niirarokundou Sqlom ont remporté, dimanche, la troisième édition du Semi-marathon international de Berkane, organisée cette année sous le slogan « je cours Berkane ». L’athlète Bahreini a remporté l'épreuve en 1 h 01:31, devant les Kenyans Patrick Mwikya Mutunga (1h 02:13) et Nijiru Kennedy Murithi (1h 02:19). Abbasi avait remporté la deuxième édition avec un chrono de 1h:00:28. Chez les dames, la Rwandaise Niirarokundou Sqlom a réalisé un nouveau record en 1h11:30, devançant l’Ethiopienne Borecha Bekelech Gudeta (1h :11:53) et la Kenyane Gladys Jepkemoi (1h 12:31). Le programme comprenait également une épreuve de 10 km, dominée chez les hommes par les Marocains Lgham Abdelkader en 30min24sec et Charkaoui Mohcine (30:28)...
(AFP 31/03/17)
Les autorités rwandaises ont menacé, violenté et poursuivi en justice des habitants de l’ouest du pays qui se sont opposés, même modérément, à des politiques d’expropriation, a dénoncé vendredi Human Rights Watch (HRW). "Les autorités militaires et civiles de l’ouest du Rwanda ont arrêté, passé à tabac ou menacé des personnes qui ont contesté de récentes décisions du gouvernement visant à forcer certains habitants à quitter leurs terres", a déclaré l’organisation de défense des droits de l’Homme dans un rapport. Selon HRW, la répression concerne deux affaires: un ancien litige foncier à Nyamyumba, dans le district de Rubavu (nord-ouest), où les autorités locales ont forcé en novembre 2016 trente familles à quitter leurs terres agricoles au bénéfice d’une famille ayant...
(RFI 31/03/17)
Joseph Nkusi, virulent critique du gouvernement rwandais, a été arrêté à Kigali en octobre 2016 juste après avoir été expulsé de Norvège. L'Organisation de défense des droits de l'homme Human rights watch avait appelé les autorités rwandaises à veiller à ce que le blogueur ait un procès équitable. L'ouverture de son procès pour «idéologie du génocide» et «incitation à l'insurrection» a été repoussée ce jeudi. La Haute de cour de Kigali s'est en effet déclarée incompétente et pourrait transférer le dossier à une chambre spécialisée. Aucune date pour l'ouverture de ce procès n'a pour l'instant été annoncée.
(Agence Ecofin 31/03/17)
Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique des chutes de Rusumo ont été lancés par le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie. D’une capacité de 80 MW, l’infrastructure fournira 26,6 MW à chacun de ces pays. Sa construction est prévue pour durer trois ans. Elle sera conduite par un consortium chinois, composé de CGCOC Group Ltd et de Jiangxi Water & Hydropower Construction Company Ltd, qui effectuera les travaux de génie civil tandis qu’un autre consortium réunissant l’Allemand Andritz Hydro GmbH et l’Indien Andritz Hydro PVT Ltd s’occupera de l’installation de l’équipement électromécanique de la centrale. Le coût des travaux de construction de la centrale a été estimé à 340 millions $ qui ont été mobilisés avec l’appui de...
(Agence Ecofin 31/03/17)
(Agence Ecofin) - Le taux de mise en pension de la Banque centrale du Rwanda est maintenu à 6,25%, une valeur qui a été fixée depuis décembre 2016, suite à une réduction de 25 points de base du taux. John Rwangombwa (photo), le gouverneur de l’institution, l’a précisé le mercredi dernier. En réduisant ce taux, la banque escomptait soutenir le financement au secteur privé. Ce maintien reflète la stabilité des perspectives économiques et la maîtrise de l’inflation dans le pays. Le mois dernier, l’institution a projeté pour 2017, une croissance économique de 6,3%, principalement portée par le développement des petits agriculteurs ainsi que des secteurs de la construction et des services. Elle a également annoncé que le taux d’inflation devrait...
(APA 30/03/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Le déficit commercial du Rwanda a diminué de 25,2% au cours des deux premiers mois de 2017 par rapport à la même période l'année dernière, a annoncé jeudi le gouverneur de la banque centrale, John Rwangombwa à l’occasion des réunions trimestrielles de Comité de stabilité financière et de la politique monétaire. Le déficit est passé d'environ 296,57 millions de dollars au cours des deux premiers mois de 2016 à environ 221,8 millions de dollars en janvier et en février de cette année, grâce à une diminution de 11,9% des importations et une augmentation du 39,1% des exportations. La réduction du déficit commercial a par conséquent atténué la pression sur le franc rwandais et réduit sa dépréciation, s’est...
(Le Monde 30/03/17)
Le Rwanda continue de panser ses plaies, observe notre chroniqueur, en revisitant l’histoire tragique du génocide tutsi avec le théâtre, la littérature et les chansons. A Paris comme à Rome, le printemps commence à montrer le bout de son nez. On entend de nouveau le pépiement des oiseaux au petit matin. On devine sur le visage des passants un petit air guilleret qui ne demande qu’à croître pour se transformer en joie de vivre. Les jours s’allongeant, on se met à rêver. On se dit que ce vieux monde, secoué de violentes convulsions et rongé par la peur, pourrait retrouver un brin de calme qui l’aiderait à panser ses blessures. Clopin-clopant, la confiance reviendrait talonnée par l’espérance. Nous retrouverions notre...
(Angola Press 30/03/17)
Luanda- (Angop) - Le Rwanda a promis d’échanger son expérience avec l’Angola dans le domaine du développement urbain, qualifié d’exemplaire parmi les pays africains. L’ambassadeur rwandais Alfredo Gakuba a tenu ces propos, mercredi, lors des entretiens avec la ministre angolaise de l’Urbanisme et Habitat, Branca do Espírito Santo, au cours desquels les deux personnalités ont abordé les questions liées à la coopération bilatérale dans le domaine de l’urbanisme et habitat. En mission diplomatique en Angola depuis février dernier, Alfred kalisa, a émis les souhaits de partager avec les angolais le défi de l’urbanisation de la ville de Kigali, capitale du Rwanda. L’intérêt est stimulé par le fait que l’Angola relève les défis dans le domaine du développement urbain. Des questions...
(AFP 29/03/17)
Le commerce et l’investissement, le tourisme et les réformes institutionnelles sont les principaux domaines sur lesquels l’ambassadeur rwandais nouvellement accrédité aux Seychelles espère travailler. L’ambassadeur Eugene Kayihura a présenté sa lettre d'accréditation au Président des Seychelles, Danny Faure, mardi à State House. « Il y a 10 autres sujets que nous avons exploré, et nous pouvons certainement renforcer notre coopération avec les Seychelles. Mais nous voulons nous concentrer sur le commerce, l'investissement et le tourisme – en finir avec cela – afin de pouvoir en sélectionner d’autres », a déclaré Kayihura aux journalistes.
(AFP 28/03/17)
Un tribunal de Kigali a ordonné lundi la mise en liberté provisoire de l'épouse d'un opposant rwandais en exil, accusée notamment de "formation d'un groupe armé illégal", a-t-on appris mardi auprès de son avocate. La juge du tribunal de Gasabo à Kigali a "libéré provisoirement" Violette Uwamahoro, qui a la double nationalité rwandaise et britannique, a déclaré mardi à l'AFP son avocate Antoinette Mukamusoni. La libération effective de Mme Uwamahoro était attendue dans la journée, a précisé l'avocate. Selon un observateur des droits de l'Homme présent lors de l'audience lundi, la juge du tribunal de Gasabo a estimé que le témoignage de son co-accusé comportait des "contradictions".
(RFI 28/03/17)
Au Rwanda, la justice a décidé de libérer provisoirement l'épouse rwando-britannique d'un opposant en exil. Violette Uwamahoro est l'épouse de Faustin Rukundo, un cadre du Congrès national Rwandais (RNC). Ce parti d'opposition, en exil, est formé par d'anciens proches du président rwandais, Paul Kagame, et que Kigali qualifie de « terroriste ». Violette Uwamahoro est notamment accusée de « révélation de secrets d'Etat » et de « formation d'un groupe armé illégal ». L'annonce de l'arrestation de cette mère de famille, enceinte de quelques mois, avait provoqué une levée de boucliers des organisations de défense des droits de l'homme.
(La Tribune 28/03/17)
Après le déploiement de sa nouvelle stratégie pour booster son commerce vers l’Afrique de l’Est, le Rwanda vient de lancer un nouveau système de suivi électronique du fret sous-régional. Objectif : réduite les coûts du transport des marchandises et limiter l’évasion fiscale. Bouchées doubles pour sécuriser la politique visant à doper la force de frappe commerciale du Rwanda. Le gouvernement local vient de lancer un nouveau système de suivi électronique du fret au niveau de la sous-région est-africaine. Baptisé Rects, ce système vise à réduire les coûts de transport des marchandises entre le Rwanda, l'Ouganda et le Kenya. Ces trois pays, d'abord en raison de la densité des échanges, puis pour répondre de l'accord...

Pages