Mercredi 18 Octobre 2017
(AfricaNews 12/09/17)
Recharger en pleine rue son téléphone portable ou encore accéder au wifi et transférer de l’argent , ce sont entre autres des services possibles dans plusieurs milieux ruraux et urbains du Rwanda depuis 2013. Une innovation d’ un jeune entrepreneur , ce dernier a mis à la disposition de la population 25 kiosques mobiles. Une sorte d’armoires flanquées de capteurs solaires et perchées sur de grandes roues , dans lesquelles vous pouvez tester différents services. “ Grâce à ce kiosque je me sers d’une application pour offrir à la clientèle des services variés. Il s’agit de la vente des unités pour appels téléphonique, paiement des taxes, chargement des batteries de téléphones et la vente de l‘électricité”Jane ABERA Gestionnaire d’un kiosque...
(La Tribune 11/09/17)
Les Chinois sont plus que jamais intéressés par l’investissement au Rwanda. Cette fois, c’est dans le secteur du textile qu’ils renforcent la mise avec l’entrée en jeu de Huajian Group, important exportateur chinois de chaussures connu notamment pour ses gros investissements en Ethiopie, qui s’apprête à construire une usine. Un investissement global de plus d’un million de dollars sur dix ans avec, à la clé, la création de 20 000 emplois. Une nouvelle usine de textile « chinoise » sortira bientôt de terre au Rwanda. Le protocole d'accord y afférent a été signé hier, dimanche 10 septembre, à Kigali par le bureau de développement du Rwanda (RDB) et Huajian Group, un important exportateur chinois de chaussures féminines haut de gamme...
(Agence Ecofin 11/09/17)
(Agence Ecofin) - L’exécutif rwandais a récemment entamé des négociations avec le gouvernement américain afin de conserver l’accès préférentiel dont il bénéficie en vertu de la Loi sur la croissance et les perspectives économiques de l’Afrique (African Growth and Opportunity Act – AGOA). Cette démarche rapportée par The Newtimes intervient après l’ouverture en juillet dernier par le Bureau du représentant américain au commerce (USTR), d’un réexamen extraordinaire des critères d'admissibilité du pays ainsi que de la Tanzanie et de l’Ouganda, audit programme. Ce lancement faisait suite à la plainte de l’Association américaine de l’industrie des matières secondaires du textile (SMART)...
(Financial Afrik 11/09/17)
Un protocole d’accord pour l’installation d’une nouvelle usine de textile a été paraphé, dimanche 10 septembre, à Kigali entre le bureau de développement du Rwanda (RDB) et Huajian Group, exportateur chinois de chaussures féminines haut de gamme. Le coût total de l’usine s’élève à plus de 1 million de dollars, étalé sur 10 ans, avec à la clé la création de 20 000 emplois. L’entrée en services de l’usine rwandaise est prévue en avril 2018 et est destinée à la production de chaussures, de vêtements, de sacs, mais aussi d’équipements électroniques. Selon le président de la firme chinoise Zhang Huarong, le Rwanda a été choisi pour abriter cette unité par la qualité de la gouvernance. Huajian Group est ainsi la...
(RFI 08/09/17)
Le Conseil constitutionnel français se penche depuis jeudi 7 septembre sur les conditions d'accès aux archives des anciens présidents et ministres. En 2015, L'Elysée avait annoncé la déclassification des archives de la présidence sur le Rwanda pour la période 1990-95. Mais depuis, le chercheur François Graner s'est vu refuser l'accès à ces documents par la personne en charge des archives de François Mitterrand. Il faut dire que l'autorisation de consulter les archives des ex-présidents et ministres fait l'objet de conditions spécifiques.
(Jeune Afrique 08/09/17)
Depuis plusieurs années déjà, Kigali est passée à l’heure de l’économie 2.0. Découverte de l'un des incubateurs de start-up les plus connus de la capitale rwandaise. Un petit clic pour un véritable déclic, matérialisé par les différents incubateurs de start-up qui voient le jour à travers le pays. Le kLab (Knowledge Lab) est le plus ancien d’entre eux. Créé en 2012, en plein cœur du nouveau quartier d’affaires de la capitale, ce laboratoire est aujourd’hui le point de passage obligé des geeks de Kigali. « L’objectif est d’aider les gens à concrétiser leurs idées dans le domaine des nouvelles technologies. De leur donner le goût de l’entrepreneuriat et le sens de l’initiative », explique Aphrodice Mutangana, qui ne semble pas...
(AFP 07/09/17)
Le Conseil constitutionnel français s'est penché jeudi sur la question sensible de l'accès aux archives des anciens présidents, Premiers ministres et ministres après avoir été saisi par un chercheur qui s'est vu refuser l'accès aux archives de la présidence française sur le Rwanda. Le 7 avril 2015, l’Elysée avait annoncé la déclassification des archives de la présidence de la République sur le Rwanda pour la période 1990 à 1995, un geste fort à l'occasion du 21e anniversaire du déclenchement du génocide rwandais, le 7 avril 1994. "Rien n'interdit plus la consultation de ces archives" qui seront à la disposition des chercheurs, des associations de victimes ou de la société civile, avait alors souligné la présidence française évoquant "un souhait de...
(RFI 07/09/17)
Nouvelle interpellation dans les rangs de l'opposition au Rwanda. Après la candidate déboutée à la présidentielle du mois d'août, Diane Rwigara, c'est au tour du vice-président du FDU-Inkingi, Boniface Twagirimana, d'être interpellé. Selon des témoins, il a été arrêté avec quatre autres personnes à son domicile à Kigali, mercredi 6 septembre. Un autre membre de l'exécutif du FDU aurait également été arrêté à Gisenye ainsi que trois autres militants. En tout, huit personnes sont retenues par la police. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170907-rwanda-arrestation-opposant-vice-pres...
(RFI 07/09/17)
Au Rwanda, il y a une semaine, un des frères de Diane Rwigara avait assuré que l'opposante rwandaise, sa mère et une deuxième soeur étaient portées disparues après une perquisition de la police à leur domicile de Kigali suivie d'une arrestation. Depuis, personne n'avait eu de leurs nouvelles jusqu'à il y a deux jours (lundi), lorsque la police a interpellé devant la presse les trois femmes à leur domicile. Contacté par RFI, le porte-parole de la police rwandaise explique que Diane Rwigara est accusée de faux et usage de faux pour les signatures présentées lors de la présidentielle, alors que sa mère et sa soeur seraient poursuivies pour fraude fiscale. Théos Badege, porte-parole de la police rwandaise, explique que la...
(La Tribune 07/09/17)
La Banque mondiale vient de publier son analyse annuelle de l’économie rwandaise. Reconnaissant l’exemplarité de ce pays d’Afrique de l’Est en la matière, l’institution de Bretton Woods note tout de même des points à améliorer pour un plus grand rayonnement du Rwanda sur le plan économique : l’investissement pour le développement de l’export. Le Rwanda a plus à gagner en capitalisant sur ses activités d'export. C'est ce qui ressort de la 10e édition du Rwanda Economic Update de la Banque mondiale, publié ce 6 septembre sous le titre : «Soutenir la croissance en s'appuyant sur les opportunités d'exportation émergentes». Le rapport de 68 pages dresse un état de l'économie rwandaise dont la croissance, après un repli de trois points de...
(Jeune Afrique 07/09/17)
Paul Kagame gère son pays comme une entreprise. Au sens propre. En plus d’être président de la République et chairman du Front patriotique rwandais (FPR), il est également le patron de facto de Crystal Ventures, fonds d’investissement et bras financier du parti. Créée en 1995, sous l’appellation Tri-Star Investments, avant d’être rebaptisée Crystal Ventures en 2009, « cette compagnie privée financée par la diaspora a été à la base de la reconstruction du pays au lendemain du génocide », rappelle le politologue Jean-Paul Kimonyo. Incontournable dans l’économie rwandaise, Crystal Ventures est aujourd’hui le deuxième employeur du pays derrière l’État, avec un capital estimé à 500 millions de dollars, grâce à ses participations dans les principaux secteurs d’activité, de l’agroalimentaire à...
(AFP 06/09/17)
Un Suédois d'origine rwandaise, accusé de génocide, comparaîtra à partir du 12 septembre devant une chambre spécialisée du tribunal de Stockholm, a annoncé celui-ci mercredi. Théodore Tabaro, 49 ans, est accusé de "meurtres, tentatives de meurtre, viols et enlèvements" contre la minorité tutsi au Rwanda. Les faits se sont produits entre le 9 avril et le 31 mai 1994, dans les secteurs de Winteko, Nyakanyinya et Mibirizi, dans le sud-ouest du pays. M. Tabaro, qui figure sur la liste des génocidaires recherchés publiée par le parquet rwandais sur son site internet, a participé au génocide "dans un rôle d'organisation, de recrutement et d'incitation, mais également d'exécution" des massacres, d'après l'acte d'accusation consulté par l'AFP.
(Jeune Afrique 06/09/17)
Alors que son pays fait figure de modèle africain en matière de développement, la popularité du président ne se dément pas : Paul Kagame vient d’être réélu avec plus de 98 % des voix. Mais pourra-t‑il encore longtemps capitaliser sur le redressement économique amorcé il y a plus de vingt ans ? Paul Kagame avait donc raison. Le scrutin présidentiel du 4 août était bien « joué d’avance », comme le chef de l’État rwandais l’avait plusieurs fois sous-entendu lors des trois semaines de campagne officielle. Réélu avec 98,63 % des suffrages, celui qui dirige le pays depuis 2000 fait encore mieux que lors des élections précédentes de 2003 et de 2010, où il avait respectivement rassemblé 95 % et 93 %...
(Xinhua 06/09/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La numérisation des archives des tribunaux Gacaca, un mécanisme traditionnel rwandais mis en place pour poursuivre les responsables de crime de guerre après le génocide de 1994 au Rwanda, devrait être achevée d'ici à la fin juin 2018, a rapporté mardi la Commission nationale sur la lutte contre le génocide (CNLG). Le secrétaire exécutif de la CNLG, Jean Damascene Bizimana, a déclaré que plus de 35 millions de copies des archives des Gacaca avaient été numérisées, et que les 30 millions de copies restantes devraient être numérisées d'ici à la fin juin 2018. La CNLG a entrepris en mai 2015 un processus de numérisation de près de 63 millions de copies de documents des archives des Gacaca...
(AFP 05/09/17)
Une opposante rwandaise a été arrêtée, interrogée puis relâchée lundi, a annoncé mardi la police, sa famille et son parti dénonçant eux une "mise en scène" visant à camoufler une "détention illégale" ayant duré une semaine. Diane Rwigara avait tenté en vain de se présenter à la présidentielle du 4 août remportée avec près de 99% des voix par le sortant Paul Kagame. Devant les caméras de plusieurs journalistes, Mme Rwigara, sa soeur Anne et leur mère Adeline ont été interpellées lundi à leur domicile de Kigali, qui a fait l'objet d'une perquisition. Après interrogatoire dans un poste de police, elles ont été "escortées jusqu'à leur domicile", a déclaré à l'AFP Theos Badege, porte-parole de la police rwandaise. Ces arrestations...
(Le Monde 05/09/17)
Selon son avocat, la jeune femme, dont la famille était sans nouvelles depuis plusieurs jours, aurait été interrogée par la police puis ramenée à son domicile. Janvier Rwagatare, avocat de la famille, est formel : « Personne n’a été kidnappé. » L’annonce de l’arrestation de Diane Shima Rwigara, opposante à Paul Kagamé, président du Rwanda, et de quatre membres de sa famille il y a quelques jours laissait pourtant craindre le pire. L’un des oncles de la jeune femme, dont la candidature à l’élection présidentielle du 4 août n’avait pas été validée, affirmait même dans une vidéo publiée sur Internet que la mère de Diane Shima Rwigara, ses deux frères et sa sœur avaient été emmenés « dans un endroit...
(BBC 05/09/17)
L'opposante rwandaise Diane Rwigara, arrêtée il y a une semaine, a été relâchée lundi, selon la police. Il y a une semaine, Mme Rwigara, sa soeur Anne et leur mère Adeline ont été interpellées lundi à leur domicile de Kigali, qui a fait l'objet d'une perquisition. Sa famille et son parti dénonce une "mise en scène" visant à camoufler une "détention illégale" ayant duré une semaine. Diane Rwigara avait tenté en vain de se présenter à la présidentielle du 4 août remportée avec près de 99% des voix par le sortant Paul Kagame. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-41167358
(Jeune Afrique 05/09/17)
Présumée disparue depuis le 30 août dernier, l’opposante rwandaise Diane Rwigara n’avait en réalité jamais quitté son domicile de Kigali. Faute d'avoir répondu à une convocation dans la matinée, elle était entendue ce lundi 4 septembre au soir par la police de Kigali. Qu’est devenue l’opposante rwandaise Diane Rwigara ? Depuis le 30 août, son sort prête à controverse. Selon l’un de ses frères, Aristide, qui vit aux États-Unis, très vite relayé par plusieurs médias internationaux, elle aurait été kidnappée par les forces de sécurité du régime de Kigali, qui la garderaient depuis au secret, ainsi que sa sœur, deux de ses frères et sa mère. Pourtant, selon le porte-parole de la police rwandaise, Theos Badege, qui a donné aussitôt...
(RFI 05/09/17)
Il y a quatre jours, un frère de l'opposante rwandaise Diane Rwigara, qui vit aux Etats-Unis, avait annoncé, inquiet, que Diana, sa mère et une autre de ses soeurs étaient portées disparues à Kigali après avoir été arrêtées par la police. Mais voilà que ce lundi 4 septembre la police a annoncé avoir interpellé, pour raisons d'enquête, l'opposante ainsi que deux autres membres de sa famille, alors qu'ils se trouvaient à leur domicile dans la capitale rwandaise. Retour sur une affaire rocambolesque et qui renferme de nombreuses zones d'ombre. Ce qui est sûr, c’est que Diane Rwigara, sa soeur et sa mère étaient lundi soir aux mains de la police, alors qu’une vidéo sur leur arrestation qui circule sur les...
(Xinhua 05/09/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La police rwandaise a annoncé lundi avoir arrêté deux hauts fonctionnaires, chargés respectivement de la gestion de l'eau et de l'énergie, pour irrégularités dans les procédures d'appel d'offres. Ancien directeur de la Société de l'eau et de l'assainissement (WASAC) James Sano et directeur général de la compagnie Energy Development Corporation Limited (EDCL) Emmanuel Kamanzi ont été arrêtés samedi, a déclaré la police dans un communiqué lundi. Sano James a été arrêté pour avoir prétendument accordé illégalement un contrat public dans le cadre d'un appel d'offres, et avoir abusé de biens d'intérêt public. L'enquête révèle qu'il a organisé illégalement un appel d'offres avec un candidat unique qu'est Cerrium advisory Ltd, selon la police. Le contrat a pour coût...

Pages