| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(Agence Ecofin 16/02/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement vient d’abandonner un projet de production de biocarburant d’une valeur de 35 millions $. Les officiels de l’Agence nationale de recherche et de développement industriel (NIRDA) ont confié au Rwanda Today que cette décision fait suite à la réalisation du manque de viabilité du projet. Selon Joseph Mungarurire, le directeur général de la NIRDA, les difficultés des villes à collecter la matière première nécessaire et les coûts de production élevés ont été les principales contraintes qui n’ont pas pu être levées. « Vous ne pouvez pas demander aux investisseurs ou au gouvernement d’investir dans un projet non viable économiquement. Et un projet dans lequel vous produirez le biocarburant à 1 000 francs rwandais (environ 1,21...
(AFP 15/02/17)
Le magistrat gambien Hassan Bubacar Jallow, qui a occupé de hautes fonctions au sein de tribunaux de l'ONU, est devenu mercredi le nouveau président de la Cour suprême de Gambie, pays où des juges étrangers étaient traditionnellement nommés à des postes-clés. M. Jallow, nommé par le nouveau président de Gambie Adama Barrow à ce poste qui en fait le premier magistrat du pays, fut de 2002 à 2003 juge de la Chambre d’appel du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, puis Procureur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) siégeant à Arusha (Tanzanie). Les nouvelles autorités gambiennes, issue de la présidentielle du 1er décembre qui a mis fin à 22 ans de règne autoritaire du président Yaya Jammeh, a...
(Agence Ecofin 15/02/17)
(Agence Ecofin) - 90 francs. C’est le montant fixé pour le prix de chaque action de I&M Bank Rwanda qui a été introduite à la bourse du pays ce jour (1000 francs rwandais = 1,23 $). Reuters rappelle que l’Etat cède 19,81% de ses parts dans cette structure sous la forme d’environ 99 millions d’actions. La Banque affiche une solide santé financière avec des actifs évalué à plus de 191 milliards de francs rwandais (231,25 millions de $) et un résultat opérationnel de 6 milliards de francs rwandais au terme des neuf premiers mois de l’année 2016. Alors que l’IPO est prévue pour s’achever le 3 mars prochain, l’Etat rwandais s’attend à récolter 11,5 milliards de francs de cette opération.Cette...
(La Tribune 14/02/17)
Depuis le rapport de la Rwanda Environment Management Authority qui révélait en juillet dernier la grande inexploitation des gisements de minéraux au Rwanda, le gouvernement ne lésine plus les efforts pour déterminer le niveau réel du potentiel minier du pays. Le programme national d’exploration lancé en octobre vient d’aboutir à la découverte de nouveaux minéraux et pierres précieuses. Un tournant décisif pour ce secteur qui compte dans la Vision 2020 poursuivie par Kigali. C'est désormais officiel ! Il n'y a pas que le coltan, l'or, le tungstène, le béryl ou l'étain au Rwanda. Les autorités ont récemment découvert de nouveaux minéraux dont des éléments de terres rares, des pierres précieuses, du cobalt...
(Agence Ecofin 14/02/17)
(Agence Ecofin) - Selon l'indice national des prix à la consommation du National Institute of Statistics in Rwanda (NISR), le taux d’inflation annuel du pays des mille collines a atteint 7,4 % en janvier. Un an plus tôt, ce taux tournait autour de 4,5%. Cependant, la hausse a été marginale par rapport au taux de 7,3% enregistré en décembre, indique le rapport publié hier. Le NISR a attribué l'augmentation de l'inflation de janvier à la hausse des prix des denrées alimentaires et des boissons non alcoolisées, qui ont augmenté de 16,2%. Les denrées alimentaires et les boissons non alcoolisées représentent avec 28%, le poste le plus élevé du panier de biens et de services utilisés par l'institut de statistiques pour...
(Agence Ecofin 13/02/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement rwandais a autorisé Ngali Mining, la filiale locale de la société d’investissements Ngali Holdings, à poursuivre l’exploration pétrolière dans le lac Kivu. Il s’est basé à cet effet sur les résultats fournis par les campagnes d’exploration précédentes selon lesquels le lac contiendrait un gisement impressionnant d’hydrocarbures. Cette autorisation survient après l’échec des négociations avec les compagnies internationales d’exploration. Le gouvernement rwandais n’était pas satisfait des cahiers des charges proposés par celles-ci. La date de démarrage des travaux d’exploration n’a pas encore été annoncée mais des sources concordantes...
(Africa Top sports 13/02/17)
52 techniciens étrangers ont postulé pour le poste vacant de sélectionneur du Rwanda. C’est ce que révèle la FERWAFA (Fédération rwandaise de football) sur son site internet. Le successeur de l’Irlandais Johnny McKinstry devrait être connu dans les prochaines semaines. A la date limite de dépôt de candidatures le 7 février dernier, Winfried Schafer, Tom Saintfiet, Geroges Leekens qui vient de quitter l’Algérie, le Nigérian Samson Siasia ou encore le Français Sebastien Desabre figurent parmi les postulants. Le Comité exécutif de la Ferwafa devrait se réunir dans les prochaines semaines pour prendre une décision et nommer le sélectionneur des Amavubi. Toute la liste Adyam Kuzyavez (Russie), Antoine Hey (Allemagne), Alberto Nieto Sandoval Loro (Espagne), Antonio Flores (Espagne), Bernard Simondi (France),...
(La Tribune 10/02/17)
L’Etat s’apprête à céder ses participations dans le capital d’I&M Bank. Le produit de la vente sera directement réinvesti dans la construction d’un nouvel aéroport. Un deal pensé par Kigali pour renforcer son leadership sous-régional sur le marché de l’aérien. Le Rwanda ne cesse d'avancer ses pions pour remporter le pari de devenir un incontournable sur le plan économique à travers le continent. En témoigne encore la dernière décision du gouvernement : vendre ses participations dans le capital d'I&M Bank Rwanda, parmi les plus importantes institutions bancaires du pays pour financer son projet de nouvel aéroport. L'annonce vient d'être faite par Claver Gatete, ministre des Finances et de la Planification économique.
(RFI 10/02/17)
Les députés rwandais ont adopté ce mercredi 8 février une loi visant à faire du swahili la quatrième langue officielle du pays aux côtés du kinyarwanda, la langue locale, du français et de l’anglais. Le swahili est la langue la plus parlée d'Afrique subsaharienne et c’est aussi, depuis 2004, une des langues officielles de l'Union africaine. Si le swahili est peu utilisé au Rwanda, il s’agit surtout pour le pays de respecter les engagements qu’il a pris au moment de son intégration au sein la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est.
(Xinhua 10/02/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Les législateurs rwandais ont adopté mercredi la loi établissant le kiswahili comme une langue officielle en plus de l'anglais, du français et du kinyarwanda. Cela signifie que cette langue sera principalement utilisée à des fins administratives, y compris dans certains documents officiels. Défendant la décision au Parlement, la ministre rwandaise des Sports et de la Culture Julienne Uwacu a souligné l'importance de la langue pour les Rwandais. Le Rwanda a rejoint la Communauté de l'Afrique de l'Est en 2007, et dans la loi établissant le bloc de six membres, les pays partenaires sont invités à faire du swahili l'une de leurs langues officielles. "Le swahili en tant que langue officielle est à la fois une exigence pour...
(Le Nouvel Observateur 10/02/17)
Pétrifié par sa propre cécité pendant le génocide de 1994, l'historien Stéphane Audoin-Rouzeau, éminent spécialiste de la Grande Guerre, s'est livré à une véritable introspection sur le rôle politique du chercheur. Entretien. L'OBS. Estimez-vous avoir davantage failli en tant qu'historien qu'en tant que citoyen, la plupart d'entre nous ayant participé à «l'abandon» des victimes ? Stéphane Audoin-Rouzeau. Lorsque le génocide des Tutsis s'est produit, j'avais presque 40 ans, et j'allais devenir professeur d'université, à l'issue d'une bonne formation en histoire contemporaine et après quinze ans de travail sur la Première Guerre mondiale: sans être africaniste, j'avais quand même plus de moyens que d'autres pour voir ce qui se jouait au Rwanda; à ce titre, un historien - surtout un historien...
(Agence Ecofin 10/02/17)
(Agence Ecofin) - Au Rwanda, les recettes d’exportation de thé se sont établies à 63,4 millions $ en 2016, soit une baisse de 12,9% par rapport à l’année précédente. Cette baisse tient, d’une part, à la réduction du volume de feuilles de thé expédié. La quantité de thé exportée s’est élevée à 24,4 millions de kilogrammes (kg) en 2016, soit un recul de 370 000 kg par rapport à l’année 2015 où elle était de 24,7 millions kg. D’autre part, cette diminution des revenus est aussi une conséquence de la chute des cours de la matière première sur le marché mondial. Alors que le kg de thé se négociait à 2,94 $ au terme de l’année 2015, le prix de...
(Xinhua 10/02/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda et le Mozambique veulent renforcer la coopération dans le secteur agricole, suite à la visite de José Condugua Pacheco, ministre mozambicain de l'Agriculture dans le petit pays d'Afrique. M. Pacheco a rencontré jeudi son homologue rwandaise, Géraldine Mukeshimana, à Kigali, capitale du Rwanda, pour signer des accords de coopération agricole. Les deux pays ont décidé de travailler ensemble pour partager les meilleures pratiques et améliorer le développement agricole et rural dans l'intérêt des citoyens des deux pays. Aux journalistes, Mme Mukeshimana a déclaré que l'agriculture est un des domaines potentiels de coopération entre le Rwanda et le Mozambique.
(AFP 09/02/17)
L'Assemblée nationale rwandaise a adopté mercredi une loi visant à faire du swahili la quatrième langue officielle du pays, avec le kinyarwanda, la langue nationale, ainsi que le français et l'anglais, a rapporté jeudi la presse locale. Il s'agit pour Kigali d'honorer un des engagements pris lors de son entrée en 2007 au sein de la Communauté d'Afrique de l'Est, une organisation dont les trois fondateurs – Kenya, Ouganda et Tanzanie - utilisent le swahili comme langue officielle, aux côtés de l'anglais. Le texte devra encore être soumis au Sénat avant d'être promulgué par le président Paul Kagame. Adopter "le swahili comme langue officielle, c'est d'un côté nous acquitter d'une obligation...
(La Voix de l'Amérique 09/02/17)
Un juge fédéral a condamné et conclu qu'un réfugié rwandais vivant à Cedar Rapids, en Iowa, "a participé activement au génocide rwandais". Gervais Ngombwa, 56 ans, était un des dirigeants du MDR-Power, un parti politique anti-Tutsi qui, selon les témoins, a tué plusieurs Tutsis et encouragé les efforts pour tuer les Tutsis cherchant un refuge dans les églises. La cour s'est appuyée sur les condamnations de génocide prononcées par Ngombwa dans les tribunaux locaux "Gacaca" au Rwanda.
(RFI 08/02/17)
Au Rwanda, environ 200 policiers ont été renvoyés pour corruption. La police rwandaise, selon un porte-parole, entend livrer une guerre « sans pitié » aux dessous de table. Le limogeage de 198 policiers, décidé au dernier conseil des ministres, concerne de simples agents, mais également des inspecteurs et même un commissaire. Selon le porte-parole de la police, Theos Badege, la plupart des policiers licenciés auraient sollicité des pots-de-vin. Kigali a maintes fois dit sa volonté de lutter contre la corruption. Le Rwanda est le pays le moins corrompu sur le continent africain après le Botswana, selon Transparency International. Sa représentante à Kigali, Marie-Immaculée Ingabire, se réjouit du renvoi des policiers corrompus. « On apprécie beaucoup parce que justement cela montre...
(Xinhua 08/02/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le président rwandais Paul Kagame a appelé mardi les investisseurs locaux et étrangers à se concentrer davantage sur la satisfaction du marché local. Le président s'exprimait à l'occasion de sa visite dans la Zone économique spéciale de Kigali à Nyandungu à Kigali, où il a visité plusieurs compagnies manufacturières produisant des biens essentiels que le pays importait jusqu'à présent au prix fort. M. Kagame a invité les producteurs locaux à penser d'abord au marché local avant de se concentrer sur la région pendant que les consommateurs rwandais "meurent de faim". "Nous devons veiller à ce que les investissements réalisés ici bénéficient aux investisseurs, mais plus important encore ils doivent bénéficier aux Rwandais. Il n'est pas acceptable que...
(Agence Ecofin 08/02/17)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement rwandais va céder ses parts de 20% dans I&M Bank Rwanda via une offre publique initiale (IPO) prévue le 14 février, a annoncé le ministre des Finances, Claver Gatete, le 7 février. L'introduction en bourse de cette filiale rwandaise du groupe bancaire kényan I&M Bank Holdings devrait rapporter au gouvernement 11,5 milliards de francs rwandais (14,1 millions de dollars), un montant qui servira à financer partiellement la construction d’un nouvel aéroport à Bugesera, une localité située à l'est de la capitale Kigali. «L’argent sera investi dans l'aéroport de Bugesera», a déclaré M. Gatete qui s’exprimait devant les députés. L’opération devrait dynamiser le Rwanda Stock Exchange (RSE), où la capitalisation boursière totale des sept sociétés cotées...
(APA 07/02/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Le gouvernement rwandais a licencié 198 officiers de la Police nationale impliqués dans une affaire de corruption, a-t-on appris lundi de source officielle. Expliquant ces licenciements intervenus la semaine dernière, le commissaire adjoint à la police (CAP) Theos Badege a déclaré lundi lors d’une conférence de presse que les fautes auxquelles les suspects sont liés sapaient les valeurs fondamentales de la force et vont à l’encontre de la politique nationale. Selon Badege, la transparence, la responsabilité, la sauvegarde de l’Etat de droit et l’intégrité, entre autres valeurs fondamentales, doivent définir la conduite professionnelle de chaque agent de police tout en servant efficacement les populations.
(BBC 07/02/17)
Le gouvernement rwandais a licencié 200 policiers impliqués dans la corruption, rapporte AP. Selon l'agence de presse, le porte-parole de la police Theos Badege a déclaré qu'il n'y aurait «aucune pitié» envers les agents corrompus. Le licenciement des policiers a été approuvé lors d'une réunion du Cabinet tenue vendredi dernier. Elle a été présidée par le chef d'Etat Paul Kagame. Le Rwanda a été salué par les pays donateurs pour les mesures prises contre les fonctionnaires corrompus.

Pages