Jeudi 25 Mai 2017
(AFP 12/04/17)
Les autorités rwandaises ont menacé, violenté et poursuivi en justice des habitants de l’ouest du pays qui se sont opposés, même modérément, à des politiques d’expropriation, a dénoncé vendredi Human Rights Watch (HRW). "Les autorités militaires et civiles de l’ouest du Rwanda ont arrêté, passé à tabac ou menacé des personnes qui ont contesté de récentes décisions du gouvernement visant à forcer certains habitants à quitter leurs terres", a déclaré l’organisation de défense des droits de l’Homme dans un rapport. Selon HRW, la répression concerne deux affaires: un ancien litige foncier à Nyamyumba, dans le district de Rubavu (nord-ouest), où les autorités locales ont forcé en novembre 2016 trente familles à quitter leurs terres agricoles au bénéfice d’une famille ayant...
(Jeune Afrique 12/04/17)
Des flacons de patchouli made in Rwanda ? Depuis quand le patchouli pousse-t-il en Afrique ? Depuis que des entrepreneurs rwandais ont décidé de se lancer dans la production d'huiles essentielles. Nicholas Hitimana, patron de l’entreprise Ikirezi, est l’un d’entre eux. Il fait pousser du patchouli sur le sol rwandais, après avoir eu l’idée d’en importer il y a quelques années directement d’Indonésie. Cela lui a permis de se développer dans un secteur en expansion dans le pays : les huiles essentielles. Géranium, pyrèthre et donc patchouli : il produit chaque année une tonne d’huile, qu’il exporte en très grande partie à l’étranger où les huiles essentielles servent à fabriquer des parfums, « de luxe », ajoute Nicholas Hitimana.
(Xinhua 12/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Des experts des technologies de l'information et de la communication (TIC) de toute l'Afrique et au-delà doivent se réunir le mois prochain à Kigali, capitale du Rwanda, pour discuter de la transformation de l'Afrique grâce au pouvoir de la technologie. Le Rwanda accueillera du 10 au 12 mai le troisième sommet Transform Africa 2017, qui portera principalement sur le développement de villes connectées en Afrique grâce au pouvoir des TIC. S'adressant aux journalistes mardi, le ministre de la Jeunesse et des TIC, Jean Philbert Nsengimana, a déclaré que la position du Rwanda comme fer de lance du programme de villes connectées en Afrique était la raison pour laquelle ce pays a été choisi pour accueillir pour la...
(Le Monde 11/04/17)
L’histoire d’Olivier, rescapé du génocide des Tutsi en 1994, permet à notre chroniqueur de retracer le chemin parcouru par le pays depuis vingt-trois ans. Jusqu’en 1994, Olivier était un petit garçon comme les autres : il allait à l’école, il jouait au foot avec ses camarades de classe et, le dimanche, il se rendait à l’église de Cyahinda, dans le sud du Rwanda. Pour le petit garçon qu’il était, l’église représentait quelque chose : un sanctuaire, un refuge, un endroit pas tout à fait comme les autres. Au mois d’avril de cette année-là, son univers bascula.
(Xinhua 11/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Les survivants du génocide de 1994 au Rwanda, réunis au sein de l'association "Ibuka", ont appelé à la coopération de la communauté internationale pour appréhender les suspects de génocide toujours en cavale. Jean-Pierre Dusingizemungu, président d'Ibuka, a déclaré lundi aux journalistes que les suspects de génocide continuaient de se déplacer librement dans plusieurs pays du monde. Le Rwanda a débuté le 7 avril ses activités de commémoration marquant le 23ème anniversaire du génocide de 1994, qui a fait environ un million de morts, pour la plupart membres de l'ethnie tutsi. Cet événement débute par une semaine de commémorations dédiée à des activités telles que des visites et dépôts...
(AFP 11/04/17)
Le courant équatorial cyclique du Pacifique El Nino est lié à un important changement de la répartition des cas de choléra en Afrique, une observation qui pourrait aider à une meilleure préparation et à une réduction du nombre de malades et de la mortalité. Durant les années où ce courant chaud est actif, l'Afrique de l'Est recense environ 50.000 cas de plus annuellement tandis que le sud du continent en dénombre 30.000 de moins par rapport aux années où El Nino est absent, ont déterminé des chercheurs dont l'étude était publiée lundi dans les Comptes rendus de l'académie américaine des sciences (PNAS). Ceux-ci se sont appuyés sur plus de 17.000 observations annuelles de flambées de choléra sur l'ensemble du continent...
(Agence Ecofin 11/04/17)
(Agence Ecofin) - Le Rwanda exploite son potentiel en centrale thermique à biomasse pour renforcer sa capacité électrique. Le pays a en effet procédé à l’inauguration de la centrale à biomasse de Gishoma d’une capacité de 15 MW. L’infrastructure, dont le coût de mise en place s’est élevé à 39,2 millions $, fournira éminemment de l’énergie au réseau électrique. Dans le même temps, une seconde centrale à biomasse de 80 MW est en construction à Gisagara. Devant coûter environ 350 millions $, elle sera achevée d’ici 2019. L’entrée en service de ces deux infrastructures de production électrique augmentera de moitié la capacité électrique du pays qui s’élève actuellement à 190 MW. Elle entre dans le cadre de la politique énergétique...
(Xinhua 10/04/17)
ADDIS-ABABA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA) a marqué vendredi le 23e anniversaire du génocide au Rwanda au siège du bloc panafricain à Addis-Abeba, capitale éthiopienne. En collaboration avec l'ambassade du Rwanda en Ethiopie, la commémoration a été organisée autour du thème "Mémoriser le génocide au Rwanda - combattre l'idéologie du génocide - consolider notre progrès". La commémoration vise à se souvenir des vies perdues lors du génocide de 1994 au Rwanda, faire preuve de solidarité avec les survivants et s'unir pour assurer qu'il ne se reproduise jamais au Rwanda ou ailleurs en Afrique et au-delà, a indiqué l'UA. Se prononçant à l'occasion, Thomas Kwasi Quartey, président adjoint de la Commission de l'UA, a réitéré que la commémoration du génocide au...
(RFI 10/04/17)
En marge de la campagne électorale en France, la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), demande au président sortant, François Hollande, de lever le secret défense sur les documents touchant au génocide rwandais. Dans un communiqué, la Licra demande au gouvernement de rendre public tous les documents diplomatiques, militaires, politiques et financiers se rapportant à l'action de la France entre 1990 et 1994. Alain Jakubowicz, le président de la Licra, répond aux questions de Bineta Diagne.
(APA 10/04/17)
APA Kinshasa (RDC). Plus de 2.000 personnes sur un total d’environ 200.000 réfugiés rwandais vivant en RDC ont été rapatriées dans leur pays depuis janvier 2017, a annoncé jeudi à Kinshasa la représentante du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) en RDC, Ann Encontre. La représentante du HCR qui s’exprimait à l’occasion de l’atelier de restitution de la planification 2018-2019 des opérations du HCR en RDC, a fait savoir qu’en plus de cette solution de rapatriement volontaire, son organisme mène également un plaidoyer pour l’adoption d’une politique d’intégration locale pour une partie de ces réfugiés. Car, a-t-elle expliqué, « certains parmi ces réfugiés se sont mariés avec des Congolais ou des Congolaises ou encore sont nés en RDC ». Ann Encontre a,...
(RFI 08/04/17)
Les 23e commémorations du génocide des Tutsi au Rwanda ont débuté vendredi 7 avril. La période de deuil s’étendra sur 100 jours, comme la durée des massacres de 1994 déclenchés par le régime extrémiste hutu de l'époque et perpétrés par une grande partie de la population. Vingt-trois ans après, la douleur est toujours très vive pour les rescapés des tueries qui ont fait environ 800 000 morts et des centaines de milliers d'orphelins. Notre journaliste a rencontré Sylvie Mukankubana, 23 ans, qui fait partie des rescapés, lors de cette première journée de deuil national.
(RFI 07/04/17)
Ce vendredi 7 avril débutent au Rwanda les commémorations du génocide de 1994 qui a fait environ 800 000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsi. Vingt-trois ans après les massacres, le pays panse encore ses plaies. Moins d'une semaine avant le début des cérémonies, des vaches appartenant à des rescapés du génocide ont été attaquées. De tels actes interviennent chaque année à l'approche de la période de deuil, même si selon la Commission nationale de lutte contre le génocide (CNLG), ils sont en baisse constante. Ferdinand Mukurira, 54 ans, fait un signe de croix.
(Xinhua 07/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Les Rwandais se souviendront des victimes du génocide de 1994 contre les Tutsis vendredi au site commémoratif du génocide de Kigali, où les corps d'environ 250.000 victimes ont été enterrés. La commémoration du 23ème anniversaire du génocide sera une occasion pour les Rwandais de tous horizons de rendre hommage à plus d'un million de vies innocentes perdues, selon un communiqué du gouvernement publié jeudi. Vendredi, des manifestations auront lieu au niveau national et dans les villages pour commencer la Semaine nationale de commémoration. Le président Kagame allumera la flamme du souvenir au site commémoratif du Genocide à Kigali. Dans l'après-midi, il y aura également une marche de souvenir du Parlement à Kigali au stade Amahoro à Remera,...
(Le Point 06/04/17)
L'African Institute for Mathematical Sciences pose ses valises au Rwanda, un pays déjà en pointe dans la fabrique des futurs leaders économiques. Modèle. Le premier et le plus grand réseau africain de centres d'excellence, l'African Institute for Mathematical Sciences (AIMS), a annoncé ce 4 mars le lancement d'AIMS au Rwanda, en partenariat avec le gouvernement du Rwanda. Objectif : bâtir un écosystème panafricain qui utilisera l'innovation, l'apprentissage et les recherches scientifiques pour trouver des solutions aux défis que doit relever le continent. « Nous reconnaissons tous que le modèle éducatif d'AIMS est un outil important pour assurer le développement et les progrès sur notre continent », a expliqué le président Paul Kagame. Ambitions Fondé en 2003 par le cosmétologue et...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Depuis la rencontre entre les présidents Paul Kagame et Joseph Kabila à Rubavu en août 2016, les deux pays multiplient les accords de coopération dont le tout dernier est l' accord d’exploitation pétrolière du lac Kivu. Entre le Rwanda et la RDC, les relations sont plutôt au beau fixe. On est bien loin de l’époque où les deux pays voisins s’entraccusaient au motif d’être la source de déstabilisation de l’un contre l’autre. La signature le mardi 4 avril à Rubavu à l’Ouest du Rwanda d’un accord de coopération bilatérale portant sur l’exploitation pétrolière du lac Kivu est révélatrice du bon climat de paix qui règne actuellement de part et d’autre de la frontière. Au terme de cet accord, les deux...
(Xinhua 05/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Des réfugiés rwandais dans divers pays ont été appelés lundi à se rapatrier volontairement au milieu des préoccupations quant au délai imminent pour la mise en œuvre de la clause de cessation. Le Rwanda estime qu'environ 280.000 Rwandais pourraient encore vivre en tant que réfugiés dans 20 pays dans le monde dont le plus grand nombre, soit près de 245.000 personnes, vivent en République démocratique du Congo. S'exprimant lors d'une réunion à Kigali, le représentant du HCR au Rwanda, Azam Saber, a déclaré que "nous souhaiterions encourager davantage de réfugiés rwandais vivant à l'étranger de rentrer chez eux parce que le Rwanda est sûr et le gouvernement rwandais...
(RFI 05/04/17)
Y a t-il du pétrole dans le lac Kivu ? C'est la question à laquelle le Rwanda et la RDC souhaitent répondre. Les deux pays ont en effet signé ce mardi 4 avril à Rubavu dans l'ouest du Rwanda un accord de coopération portant sur l'exploration pétrolière dans ce lac de 2 700 km qu'ils se partagent. Selon la ministre rwandaise des Affaires étrangères, c’est un signe que les relations entre les deux voisins sont au beau fixe. Il semble bien loin le temps où la RDC accusait son voisin de jouer un rôle déstabilisateur dans le Nord-Kivu. Le Rwanda et la RDC se sont engagés ce mardi à se lancer dans la prospection pétrolière dans les profondeurs du lac...
(Xinhua 05/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, a déclaré mardi que les relations du pays avec l'Afrique du Sud s'étaient considérablement améliorées. La ministre a tenu ces propos lors d'une conférence de presse sur les relations diplomatiques du Rwanda avec différents pays dans le monde. "Les relations du Rwanda avec l'Afrique du Sud se sont améliorées. Nos relations sont dans une bien meilleure situation qu'il y a quelques années", a-t-elle dit. Les deux pays ont été de l'avant et ont dépassé certaines des tensions qu'ils connaissaient depuis 2010, a observé Mme Mushikiwabo. Le Rwanda et l'Afrique du Sud ont rompu leurs relations diplomatiques en 2010 quand Kigali a accusé Johannesburg de servir de refuge aux fugitifs...
(Agence Ecofin 05/04/17)
(Agence Ecofin) - Durant le mois de juillet 2017, le Rwanda accueillera un sommet africain sur l’e-commerce. L’évènement se tiendra durant le « YouthConnekt », une initiative lancée depuis 2012 par le gouvernement et les Nations Unies pour promouvoir l’entrepreneuriat auprès des jeunes. La tenue du sommet a été confirmée par Mukhisa Kituyi, le secrétaire général de la conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, lors de sa visite au Rwanda, au cours du mois de mars dernier. Sur un continent où l’accès à Internet se développe à grande vitesse, Mukhisa Kituyi estime que le moment est propice pour les jeunes africains de faire preuve d’ingéniosité et d’investir dans des segments à forte valeur ajoutée de la...
(Xinhua 05/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Plus de deux ans après l'échéance du 1er janvier 2015 fixée par l'ONU pour l'application de la clause de cessation, le statut des réfugiés rwandais demeure inchangé au Cameroun, aucune mesure n'ayant été décidée par le gouvernement dans ses négociations avec cette communauté et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). D'après les estimations, plus de 2.000 Rwandais vivent au Cameroun après avoir fui les violences dans leur pays et s'identifient parmi les quelque 20.146 réfugiés urbains déclarés notamment à Yaoundé et Douala, les deux principales villes du pays. Ces réfugiés se répartissent en deux catégories. La première se compose d'une vague de réfugiés arrivés entre 1959 et 1998 et la deuxième, la plus importante, a...

Pages