Jeudi 25 Mai 2017
(AFP 26/04/17)
Les autorités burundaises ont refusé l'entrée sur leur territoire d'un convoi d'aide alimentaire en provenance du Rwanda, pays qu'elles accusent d'attiser la crise politique au Burundi, a-t-on appris mardi auprès de l'ONU et de la police. Le convoi de 10 camions transportant 300 tonnes de nourriture est arrivé vendredi à la frontière entre le Rwanda et le Burundi. "Les formalités douanières ont été faites mais la police (burundaise) n'a pas fait passer le convoi", a explique mardi la directrice adjointe du Programme alimentaire mondial (PAM) au Burundi, Nicole Jacquet, lors d'une conférence de presse à Bujumbura.
(RFI 26/04/17)
Mardi 25 avril, un convoi d'aide alimentaire du PAM a été refoulé vers le Rwanda. Dix camions transportant 300 tonnes de nourriture arrivés à la frontière rwando-burundaise vendredi n'ont donc n'ont pas pu entrer sur le territoire burundais. Selon le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiyé, cité par l'AFP, le Burundi connait une insécurité en provenance du Rwanda depuis deux ans et s'il y a des objets ou des personnes qui proviennent de ce pays « des mesures doivent être prises ». Le Burundi est actuellement en proie à une période de soudure particulièrement difficile, due à de mauvaises récoltes.
(Xinhua 26/04/17)
DAR ES SALAAM, (Xinhua) -- Mardi, les autorités tanzaniennes ont annoncé avoir envoyé à Dar es Salaam l'ancien détenu du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), où il sera interrogé. Innocent Sagahutu a été récemment arrêté dans la région de Kagera par des agents de l'immigration alors qu'il tentait d'entrer au Burundi. Abdallah Tiwo, agent de l'immigration dans cette région située dans le nord-ouest de la Tanzanie, a expliqué que l'ancien officier de l'armée rwandaise a été interrogé sur les motifs de sa sortie d'Arusha sans les documents de voyage spéciaux nécessaires dans son cas. Il a ajouté que M. Sagahutu, arrêté il y a deux semaines, n'était en possession d'aucun document valide à la frontière avec le Burundi...
(Jeune Afrique 26/04/17)
Le président rwandais Paul Kagame aimerait que son pays ne dépende plus seulement du port de Mombasa, au Kenya. Accord d’exemption de visa entre les deux pays, convention de protection des investissements, mais surtout possibilité pour les importations rwandaises d’utiliser les services du nouveau port polyvalent de Doraleh : telles sont les principales conclusions de la première visite officielle de Paul Kagame à Djibouti, les 18 et 19 avril (une visite qui répondait à celle que son homologue djiboutien Ismaïl Omar Guelleh avait effectuée à Kigali en 2016).
(Jeune Afrique 25/04/17)
Les Archives nationales seront-elles contraintes de rendre accessibles les documents « classifiés » de la présidence de la République relatifs au rôle controversé que la France a joué au Rwanda entre 1990 et 1995 ? C’est ce qu’espère François Graner, physicien au CNRS et auteur de l’ouvrage "Le Sabre et la Machette". Le 7 mars, François Graner a obtenu la transmission au Conseil d’État d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) portant sur le conflit entre une disposition du code du patrimoine et deux articles de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En avril 2015, l’Élysée avait annoncé la déclassification partielle de ces documents.
(AfricaNews 25/04/17)
Conakry, la capitale guinéenne accueillait ce lundi une réunion de certains responsables de l’Union africaine. À l’ordre du jour, une réflexion sur la réforme de l’organisation panafricaine annoncée au sommet d’Addis-Abeba en janvier dernier. Il était notamment question pour les chefs d‘État rwandais Paul Kagamé – en charge de la réforme des institutions – et tchadien Idriss Déby, de même que le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki, réunis autour du président guinéen Alpha Condé, par ailleurs président en exercice de l’Union africaine de consolider l’application des réformes institutionnelles prises au sommet d’Addis-Abeba. Entre autres mesures évoquées, le prélèvement de 2 % sur les importations imputé à tous les États membres de l’UA, mais aussi la mise...
(MondAfrique 22/04/17)
La commémoration du 23ème anniversaire du génocide rwandais (1994-1995) le 7 avril dernier a été l’occasion pour le président du Rwanda Paul Kagame de tester ses bonnes relations avec les autorités centrafricaines. A Bangui, les militaires rwandais de la mission onusienne de la Minusca ont été autorisés à organiser une cérémonie exceptionnelle de commémoration sur leur site de cantonnement alors même que Paul Kagame continue régulièrement de critiquer la position de l’ONU pendant et après le génocide. Plusieurs personnalités de haut rang ont assisté à la cérémonie du 7 avril dont le Président de l’Assemblée Nationale et deuxième personnage de l’Etat Karim Meckassoua...
(RFI 22/04/17)
La chenille légionnaire progresse en Afrique de l’Est. Après l’Ouganda, le Kenya c’est au tour du Rwanda d’être touché par une invasion de ce ravageur qui s’attaque aux cultures. Selon l'Office rwandais de l'agriculture (RAB), la totalité des 30 districts du pays est touchée à différents degrés. L’insecte s’attaque essentiellement au maïs. La chenille légionnaire inquiète dans un pays ou près de 80% de la population dépend de l’agriculture même si les autorités assurent que la menace est sous contrôle. Jacqueline Urayeneza écarte les feuilles d’un pied de maïs et attrape une petite chenille qu’elle écrase entre deux doigts. Puis d’un geste, l’agricultrice arrache la plante et la jette au loin. « Juste bonne à donner à manger aux chèvres...
(AFP 21/04/17)
n ancien chef de milice dans la province de Gisenyi, dans le nord-ouest du Rwanda, a été condamné jeudi à la prison à vie par un tribunal de Kigali pour son implication dans le génocide des Tutsi en 1994. Bernard Munyagishari, né en 1959, "a été condamné à la prison à perpétuité pour crimes de génocide et meurtres; il a 30 jours pour faire appel", a déclaré à l'AFP le porte-parole des Cours et tribunaux du Rwanda, Emmanuel Itamwa. La Haute Cour à Kigali l'a déclaré coupable de crimes de génocide et meurtres constitutifs de crimes contre l'humanité, mais l'a acquitté du crime de viol. M. Munyagishari était en 1994 président pour la préfecture de Gisenyi des tristement célèbres extrémistes...
(APA 21/04/17)
Le porte-parole par intérim du gouvernement guinéen, Moustapha Mamy Diaby, et ministre des Télécommunications, a annoncé ce jeudi l’arrivée imminente à Conakry des présidents Idriss Déby du Tchad et Paul Kagamé du Rwanda pour des consultations liées à la refonte de l’Union africaine (UA). « Le Chef de l’Etat a informé le Conseil de l’arrivée de leurs excellences Paul Kagamé et Idriss Déby Itno respectivement président du Rwanda et président du Tchad dans le cadre des consultations sur le projet de réforme des institutions de l’Union Africaine », a indiqué M. Diaby au terme du conseil des ministres. Pour l'heure, ni la date exacte de la visite ni la durée du séjour n'a été précisée. En janvier dernier, le président...
(Reuters 20/04/17)
KIGALI, (Reuters) - Bernard Munyagishari, ancien chef de la milice Interahamwe dans l'ouest du Rwanda, a été condamné jeudi à Kigali à la réclusion à perpétuité pour avoir mené et coordonné des attaques contre la minorité tutsie pendant le génocide du printemps 1994. Plus de 800.000 Tutsis et Hutus modérés avaient alors été massacrés en cent jours. Bernard Munyagishari a été condamné pour crimes de génocide et crimes contre l'humanité. Ses avocats ont déclaré qu'ils feraient appel. Lors du prononcé du verdict, l'un des trois juges, Timothée Kanyegeri, a rappelé que le prévenu était accusé d'avoir formé ses miliciens à savoir distinguer des Hutus des Tutsis. Il leur a aussi déclaré que "pour les tuer comme des serpents, il faut...
(APA 20/04/17)
Selon le dernier rapport ‘’Africa’s Pulse’’ de la Banque mondiale, publié, mercredi, la Côte d’Ivoire fait partie des 7 pays qui continuent de montrer une résilience économique et ayant affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017. L’Éthiopie, le Kenya, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie qui, à en croire cette institution, '‘continuent de montrer une résilience économique, aidés en cela par la demande intérieure’’. La Banque mondiale rappelle que ces pays qui ont affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017, concentrent près de 27 % de la population de la région et représentent 13 % de son Produit intérieur brut...
(AFP 19/04/17)
Une invasion de chenilles légionnaires, qui ont déjà causé des ravages en Afrique australe, se propage en Afrique de l'Est, touchant désormais le Rwanda, après l'Ouganda et plus récemment le Kenya, ont annoncé mercredi des sources officielles à Kigali. Cette "chenille légionnaire d'automne", originaire des Amériques et récemment arrivée en Afrique vraisemblablement par des vols commerciaux, s'attaque notamment au maïs, au blé, au millet ou au riz et a déjà détruit...
(Xinhua 19/04/17)
DJIBOUTI, (Xinhua) -- Djibouti et le Rwanda ont signé mardi plusieurs accords de coopération et ce, en marge de la première journée de la visite de travail de 48 heures du président rwandais Paul Kagame, à Djibouti. Ces différents accords de coopération portent notamment sur l'encouragement et la protection réciproque des investissements, l'exemption des visas pour les titulaires de passeports diplomatiques et de service, les technologies de l'information et de la communication, les services aériens et l'instauration d'une commission mixte. Le président djiboutien, Ismaël Omar Guelleh, s'est dit satisfait de la signature de cette série d'accords bilatéraux qui, selon lui, devraient impulser un nouvel élan à la coopération djibouto-rwandaise. "Je ne doute pas que les accords signés aujourd'hui en notre...
(Xinhua 19/04/17)
DJIBOUTI, (Xinhua) -- Le président du Rwanda, Paul Kagame, est arrivé mardi à Djibouti dans le cadre d'une visite officielle de travail de 48 heures. Le chef de l'Etat rwandais, qui était accompagné d'une importante délégation de son pays, a été accueilli à sa descente d'avion par le président djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, en présence notamment du Premier ministre djiboutien, Abdoulkader Kamil Mohamed, des membres du gouvernement, des parlementaires ainsi que des représentants des organisations internationales et du corps diplomatique accrédité à Djibouti. En effet, les autorités djiboutiennes ont déroulé le tapis rouge pour le dirigeant rwandais, Paul Kagame, à qui tous les honneurs ont été rendus à cette occasion. Après la revue des troupes par les deux chefs d'Etat,...
(APA 19/04/17)
APA-Kigali (Rwanda) - Les partis politiques rwandais mènent actuellement des consultations internes ou avec d'autres formations en vue de constituer des alliances ou présenter leurs propres listes aux élections législatives du 4 août prochain. Certains de ces partis ont déclaré qu’ils ne présenteraient pas de candidats et qu’ils allaient soutenir le président sortant Paul Kagamé qui va défendre son siège acquis sous la bannière du Front patriotique du Rwanda. Le Président du Parti social-démocrate (PSD), Le Dr Vincent Biruta, a déclaré que le parti tiendrait un congrès national en juin pour délibérer sur la voie à suivre en ce qui concerne les élections.
(APA 19/04/17)
APA-Conakry (Guinée) - Le Comité Exécutif de FIBA Afrique a attribué les deux Wild Cards pour le FIBA AfroBasket 2017 aux sélections nationales de la Guinée et du Rwanda, a-t-on appris mardi auprès de la fédération guinéenne de basketball. Officiellement 16 pays sont appelés à prendre part à la phase finale de l’Afrobasket, Le Congo- Brazzaville, qui devait abriter le tournoi du 19 au 30 août prochain s est desisté .Si quatorze équipes ont arraché leur ticket de qualification en mouillant le maillot sur le terrain, les deux autres places restantes seront désignées via des invitations « Wild- Card ». En conséquence, le Rwanda et la Guinée rejoignent le Congo (pays hôte), la RD Congo, le Nigeria, champion en titre,...
(Radio Okapi 15/04/17)
Réunis vendredi 14 avril à Goma au Nord-Kivu, une trentaine de jeunes du Rwanda et de la RDC ont discuté de la paix dans la région des Grands Lacs et des différends qui ont souvent opposé leurs pays. A l’initiative de l’ONG Amka Africa (en français: réveille-toi Afrique), ils ont notamment reconnu que la méfiance et les préjugés caractérisent encore les rapports sociaux entre les jeunes des deux pays qui se sont souvent accusés de se déstabiliser par rébellions interposées. «Même si on ne le dit pas, il y a une méfiance entre les jeunes. Comment on pourra construire cette région s’il y a la méfiance ? », s’interroge Fiston Muhindo de la RDC qui note cependant des améliorations dans...
(Le Figaro 14/04/17)
Enfant du Burundi réchappé du génocide rwandais, il est venu à la littérature par le rap et conjugue ses deux passions sur scène (1). Madame Figaro. - Le principal trait de votre caractère ? Gaël Faye. - Je suis un constructeur. J’aime échafauder, me projeter dans la durée. Sans doute à cause des traumatismes de mon enfance. Ballotté entre deux continents, j’ai eu l’impression d’être dilué. Même l’écriture ne suffit pas à me rassurer. Celui dont vous êtes le moins fier ? Mon côté contemplatif, qui s’apparente à de la paresse. Je ne sais pas apprécier l’instant présent. Un chat échaudé trouve le bonheur suspect. Votre truc antistress ? Marcher seul, au Rwanda, du côté des volcans de lave rouge,...
(Xinhua 13/04/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Intervenant devant le Conseil de sécurité de l'ONU, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Said Djinnit, a encouragé mercredi les pays de cette région d'Afrique à renforcer la lutte contre les groupes armés illégaux qui sévissent en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région, selon un communiqué publié mercredi par l'ONU sur son site. "Les activités persistantes des groupes armés illégaux restent l'une des principales menaces pour la sécurité des populations et pour la stabilité de la RDC et de la région", a dit M. Djinnit dans son exposé devant les membres du Conseil. Selon lui, il est nécessaire d'accroître les efforts visant à neutraliser ces groupes...

Pages