Dimanche 25 Juin 2017
(AFP 29/05/17)
Les candidats à la présidentielle rwandaise du 4 août devront, durant leur campagne, soumettre à la commission électorale tout message qu'ils souhaitent publier sur les réseaux sociaux, a indiqué lundi à l'AFP le président de la commission. La mesure a été critiquée par l'opposition, qui craint son utilisation pour empêcher toute critique envers le régime du président Paul Kagame. "Nous demandons (aux candidats) de présenter leurs messages, leurs brouillons" afin de vérifier "s'ils ne vont pas à l'encontre de la loi", a déclaré lundi à l'AFP Kalisa Mbanda, président de la commission électorale nationale (NEC).
(La Tribune 29/05/17)
L'Association internationale de développement, un organisme de la Banque mondiale qui appuie les pays en développement, va accorder au Rwanda un prêt de 81 millions de dollars pour soutenir le secteur des transports du pays. Le secteur des transports du Rwanda va bientôt recevoir un nouvel appui. L'Etat rwandais va bénéficier d'un prêt de 81 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA) destiné à appuyer les projets prévus dans le secteur des transports. Les fonds permettront au gouvernement de financer la partie rwandaise du programme de transport...
(Xinhua 29/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La Commission électorale nationale du Rwanda a déclaré jeudi que les candidats aux élections présidentielles prévues en août ne peuvent pas émettre des messages de campagne sur les médias sociaux aux électeurs sans passer par la commission. S'exprimant lors d'une conférence de presse à Kigali, le responsable de la commission Kalisa Mbanda a déclaré que les messages susceptibles de créer des divisions des candidats ne seraient pas autorisés à atteindre le public. Il a fait savoir que les candidats seraient tenus d'enregistrer leurs équipes de médias sociaux. "Tout message de masse devrait passer par notre bureau. Les différentes institutions chargées de la communication et des technologies de l'information nous aideront à assurer le respect de cette règle",...
(La Tribune 29/05/17)
Afin de contourner les réglementations d'entrée en capital pour les investisseurs étrangers, Bank of Kigali pense à s'inscrire dans de nouvelles places financières «selon le besoin en capitaux». Détails. Bank of Kigali est prête à tout pour pouvoir lever des fonds. Le groupe bancaire rwandais prévoit une introduction croisée de ses actions sur les marchés financiers de Johannesburg, Nairobi ou Londres en 2018. «La décision sera prise en décembre prochain. L'orientation sera choisie selon le montant que nous voulons lever», explique Nathalie Mpaka, la directrice financière de la banque, citée par Bloomberg. «Nous ne pouvons pas aller à Londres, si c'est juste pour mobilier 50 millions de dollars», ajoute-t-elle. La décision a été prise, selon la responsable, pour satisfaire les...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a approuvé, ce jeudi, un prêt de l'Association Internationale de Développement (IDA) de 81 millions $ pour soutenir le secteur des transports au Rwanda, apprend-on, d’un communiqué de presse publié sur son site officiel. Ces fonds permettront au pays de l’Afrique centrale de financer la phase rwandaise du programme de transport du lac Victoria (LVTP). Il s’agit d’un projet dont l’objectif est d’améliorer la sécurité et circulation des personnes, des biens et services le long du corridor régional de la frontière entre le Rwanda et la Tanzanie jusqu'au passage frontalier de Nemba et Rusizi. « Le LVTP devrait offrir un meilleur accès aux communautés rurales vivant le long du corridor routier qui sont fortement...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - Les actionnaires de la société Crystal Telecom, détentrice de 20% des actions de l’opérateur de téléphonie mobile MTN Rwanda, sont inquiets de l’impact de l’amende de 8,5 millions $ servie par le régulateur télécoms à la filiale de MTN Group. Dans un communiqué, Crystal Telecom souligne qu’une demande d’éclaircissement a été adressée à MTN Rwanda pour mieux comprendre les conséquences de cette sanction sur le paiement des dividendes de ses actionnaires et les leur communiquer plus tard. La grande inquiétude de Crystal Telecom pour le dividende de ses actionnaires est suscitée par le recul que celui-ci a d’abord connu, à cause de la chute du revenu de la société au terme de l’année 2016. En effet, à...
(Agence Ecofin 26/05/17)
(Agence Ecofin) - Bank of Kigali, le groupe bancaire le plus important au Rwanda par le chiffre d'affaires et l'encours des actifs, réfléchit envisage une introduction croisée de ses actions sur les marchés financiers de Johannesburg, Nairobi ou Londres, a-t-on appris d'une information donnée par Bloomberg. Selon Nathalie Mpaka, sa directrice financière, qui est citée par l'information, une décision définitive relativement à ce sujet sera prise vers la fin du mois de décembre 2017, et son orientation sera fonction du montant de capital à mobilier « Nous ne pouvons pas aller à Londres, si c'est juste pour mobilier 50 millions $ », a fait savoir Mme Mpaka. En cas de validation, le processus final ne devrait intervenir qu'en 2018. Cette...
(AfricaNews 23/05/17)
Le chef de l‘État rwandais Paul Kagame accordait un entretien au magazine panafricain Jeune Afrique. Entre sa vision pour le Rwanda, ses relations avec le Vatican ou Israël, le renversement de Mobutu en République démocratique du Congo, le dirigeant rwandais a fait la révélation d’une retraite politique prochaine. Morceaux choisis. Pour beaucoup d’Africains, il était et il reste l’homme de la situation au Rwanda. À la tête de ce pays de l’Afrique de l’Est depuis avril 2000, Paul Kagame se fait l’artisan de la reconstruction du pays défiguré par un génocide qui a fait quelque 800 000 morts entre avril et juillet 1994. Pourtant, même si la nouvelle Constitution adoptée par référendum en décembre 2015 lui en donne le droit,...
(RFI 23/05/17)
Au Rwanda, depuis la rentrée dernière, a ouvert à Kigali le sixième centre de formation de l’Institut africain des sciences mathématiques (Aims). L’Aims est un réseau panafricain d’écoles fondé en 2003 au Cap par le cosmologiste sud-africain Neil Turok. Le centre du Rwanda forme une quarantaine d’étudiants originaires de dix pays d’Afrique jusqu’au niveau master. Tous n’ont qu’un but : trouver des solutions aux problèmes africains grâce aux sciences mathématiques.
(Agence Ecofin 23/05/17)
(Agence Ecofin) - L’opérateur de câble sous-marin de fibre optiqueb annonce l’ouverture d’un point de présence, à Gaborone, au Botswana et à Kigali, au Rwanda. Pour cette entrée sur le marché botswanais et rwandais, Seacom s’est associé au fournisseur d’accès à Internet botswanais Abari Communications et rwandais Broadband Systems Corporation. A travers cette collaboration, les deux pays qui n’ont pas d’emprise maritime pour accueillir directement le câble sous-marin de fibre optique de Seacom, vont pouvoir bénéficier plus facilement d’une connectivité à très haut débit. Pour le Rwanda qui adosse actuellement une grande partie de son développement sur les technologies de l’information et de la communication, la disponibilité d’une connectivité à très haut débit viendra renforcer les efforts déjà entrepris par...
(Jeune Afrique 22/05/17)
Emmanuel Macron, Donald Trump, réformes de l’Union africaine, Burundi, RD Congo, le pape François, sans oublier sa propre succession… À trois mois du scrutin présidentiel, le chef de l’État rwandais s’est une nouvelle fois plié au jeu des questions-réponses avec Jeune Afrique. Au soir du vendredi 4 août 2017, lorsque seront publiés à Kigali les résultats de l’élection présidentielle, les commentateurs ne risqueront guère de s’emmêler dans leurs fiches. Sauf événement extraordinaire d’ici là, leur seul travail sera de comparer le pourcentage avec lequel Paul Kagame aura été réélu, par rapport aux précédents scrutins. 95 % en 2003, 93 % en 2010 et quelques miettes concédées à une petite poignée de concurrents. Ces derniers étaient deux lors de la première...
(Xinhua 22/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le président rwandais Paul Kagame a déclaré qu'il était temps pour les Rwandais de commencer à penser à la vie politique après lui. Les affirmations de certains hommes politiques comme quoi il est impossible de succéder au président rwandais tant que ce dernier sera encore en vie sont injustifiées, a déclaré vendredi M. Kagame, cité par le journal rwandais The News Times. M. Kagame sera candidat à l'élection présidentielle du 4 août, après amendement de la constitution lui permettant un autre mandat. Interrogé par le magazine français Jeune Afrique sur la possibilité que le prochain mandat de sept ans soit son dernier, M. Kagame a répondu : "Oui, je le pense". "Et il est probable que je...
(APA 22/05/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le ministre centrafricain des Affaires étrangères, Charles Armel Doubane, de retour au pays après un séjour au Rwanda a annoncé la signature avec cet Etat d’un accord-cadre de partenariat dans plusieurs domaines. Cette coopération couvre les domaines politique, économique, social, culturel et technique, précise le ministre dans un communiqué publié vendredi à Bangui. La RCA est très intéressée par le modèle de sortie de crise et du développement du Rwanda et veut s’en inspirer à travers un cadre de coopération qui favorise les échanges. Ainsi avant la signature de ce cadre de coopération plusieurs missions d’échanges ont été organisées au Rwanda par les membres de la société civile centrafricaine. Pour leur part, les victimes de génocide du...
(AfricaNews 20/05/17)
Engluée dans un scandale de photos dénudées publiées sur les réseaux sociaux en début de mois, Diane Shima Rwigara, 35 ans et candidate à la présidentielle au Rwanda, a enfin donné sa version des faits. Une chose en ressort, elle n’entend pas se rétracter. Sa réaction était attendue. Diane Shima Rwigara est enfin sortie de son mutisme. La jeune candidate à la présidentielle s’est confiée au journal régional The EastAfrican sur l’affaire des photos d’elle dénudée qui ont fuité sur les réseaux sociaux au début du mois de mai. À en croire le journal, la candidate a rejeté toute responsabilité dans cette affaire...
(La Tribune 19/05/17)
Aide aux caféiculteurs, modernisation des outils de production, encouragement des coopératives,... Après une augmentation de 64% sur le prix d'achat garanti aux planteurs en mars dernier, le Rwanda passe à la vitesse supérieure pour maintenir le niveau de compétitivité de sa production de café. Objectif : augmenter de 29% le exportations de café pour une valeur de 104 millions de dollars en 2018. Le secteur du café rwandais vient d'enregistrer des résultats à contre-courant de la conjoncture mondiale. Durant les mois de mars 2016 et 2017, les cours du café sur le marché international enregistraient des contractions respectives de 2,40...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - L’énergéticien Ignite a signé avec la Police nationale rwandaise un partenariat pour l’électrification de 12 000 ménages ruraux grâce à des solutions énergétiques off-grid. L’accès à l’énergie de ces populations sera possible grâce à 3 117 installations solaires domestiques. Ignite fournira les installations électriques et formera également les techniciens de la police nationale qui installeront les équipements en 4 semaines environ. Les régions ayant des chances réduites de connexion au réseau électrique seront privilégiées dans le projet. « L’électrification est un composant basique pour la fourniture aux populations d’un environnement sécurisé. Ce partenariat est une composante clé de l’effort national visant à assurer la sécurité de l’ensemble des localités rurales. Les solutions solaires offrent une opportunité exceptionnelle,...
(Le Point 19/05/17)
Face au déficit d'infrastructures, des initiatives se mettent en place pour faire du drone une bonne solution alternative en matière de transport. En mai 2016, le Rwanda présentait sa première base de drones utilisée pour livrer des lots de sang dans 21 cliniques situées dans la moitié ouest du pays. Cette base, située à Muhanga, à 50 kilomètres à l'ouest de la capitale rwandaise Kigali, était inaugurée par le président Paul Kagame. Ce reportage, publié sur le site du Point Afrique, rappelait que ce continent présente le taux de mortalité maternelle le plus élevé dans le monde en raison des hémorragies post-partum. L'accès aux transfusions sanguines est donc crucial. Une quinzaine de drones permettent de fournir des transfusions de sang...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - L’opérateur de téléphonie mobile Tigo Rwanda a opéré une réduction de ses tarifs d’appels en national et à l’international. Désormais, les populations pourront appeler à 35 Francs rwandais la minute sur le réseau Tigo et vers les réseaux MTN et Airtel. Ils pourront également envoyer des SMS à 15 Francs rwandais l’unité vers le réseau Tigo et vers les autres réseaux. C’est également à 35 Francs rwandais la minute que les populations peuvent désormais appeler vers les USA, l’Inde, la Chine et le Canada. Avec ces nouveaux tarifs, Tigo relance la guerre des prix sur le marché télécoms national. La filiale du groupe Millicom International Cellular (MIC) devient en effet moins chère que l’opérateur leader MTN. La...
(Agence Ecofin 18/05/17)
(Agence Ecofin) - Dans une note publiée le 17 mai 2017, l’Autorité de régulation des services publics du Rwanda (RURA) annonce avoir infligé une sanction administrative de 7,03 milliards francs rwandais (8,5 millions de dollars US) à l’opérateur de téléphonie mobile MTN Rwanda pour violation des termes de sa licence télécoms. Il est reproché à la société télécoms le déménagement de ses services informatiques, en dehors du Rwanda. Le centre IT de MTN Rwanda est actuellement basé en Ouganda. Avant la sanction, le régulateur télécoms souligne qu’il a donné à MTN Rwanda la possibilité de s’expliquer. Le régulateur indique qu’au cours d’une audience que le conseil de régulation a accordée à l’opérateur télécoms, le 4 mai 2017, celui-ci a reconnu...
(Xinhua 17/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La Commission électorale nationale du Rwanda (CEN) a fixé le mois de juin pour recevoir les dossiers de candidatures à la présidentielle avant les élections prévues en août prochain. La période pour la nomination des candidats à la présidentielle ont été fixées du 12 au 23 juin, a annoncé mardi le secrétaire exécutif de la CEN, Charles Munyaneza. "Nous avons lancé la deuxième phase de la mise à jour des registres électoraux provisoires et cela se poursuivra jusqu'à la fin de ce mois. Nous demandons aux électeurs validés de vérifier avec les autorités locales dans leurs cellules et villages respectifs pour s'assurer que leurs noms figurent sur les listes d'inscription des électeurs", a affirmé M. Munyaneza. Selon...

Pages