Dimanche 19 Novembre 2017
(L'Avenir Quotidien 09/07/13)
Patrick Karegeya, ex-chef de renseignements du Rwanda se dit prêt à témoigner contre le Président Paul Kagame à la CPI. Ce haut officier rwandais réfugié en Afrique du Sud affirme avoir des précisions et des preuves tangibles sur le recrutement de Laurent Nkunda et Bosco Ntaganda par Paul Kagame, avant d’être envoyés en Rdc pour y créer des rebellions. Patrick Karegeya, dans un son diffusé sur RFI hier lundi 08 juillet 2013 matin en Anglais et traduit en Kiswahili, en appelle à la Cour Pénale Internationale (CPI) d’inculper le président Rwandais Paul Kagame au même titre que Bosco Ntaganda. La démarche actuelle de Patrick Keregeya peut trouver l’assentiment d’une classe politique congolaise fatiguée par plusieurs années de guerre en Rd...
(Burundi Information 09/07/13)
« Médias : Voix pour tous » tel est le thème au tour duquel tournait les discussions qui ont eu lieu au Star Hôtel, ce mardi 09 juillet 2013. Elle a été organisée par une ONG dénommée Search for Common Ground représenté au Burundi par Mme Floride Ahitungiye. Celle-là même qui a prononcé le discours d’ouverture. Après avoir souhaité la bienvenue aux participants venus de la République Démocratique du Congo, du Rwanda et à ses compatriotes Burundais , elle a tenu à remercier le ministère de la communication et de l’information qui ne cesse de les accompagner dans ce processus à travers lequel, cette organisation voudrait travailler mains fortes avec les Organisations Féminines des Medias, en premier dit-elle, en tant...
(Xinhua 09/07/13)
BUJUMBURA -- La capitale burundaise, Bujumbura, accueillira du 9 au 11 la première Conférence régionale sur des femmes, la paix, la sécurité et le développement. La conférence, organisée par l'envoyée spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, en partenariat avec Femmes Africa Solidarité (FAS) et la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), a pour objectif de développer une feuille de route renforçant le leadership des femmes dans le processus de paix dans la région des Grands Lacs, à travers la mise en oeuvre de l'Accord-Cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération (PSC), indique un communiqué du service de la communication de l'Union africaine. L'Accord-Cadre constitue une étape...
(Sud Quotidien 09/07/13)
Guidés par l’idée de combattre les aspects négatifs des migrations, l’ambassade des Pays-Bas au Sénégal et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont lancé hier, lundi 8 juillet, une campagne de sensibilisation sur la migration. Tout en mettant en relief les enjeux de la migration lors du débat, l’ambassadeur des Pays-Bas, Pieter Jan Kleiweg De Zwaan, a invité les participants à saisir leur avenir dans leurs pays. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’ambassadeur des Pays-Bas au Sénégal ont lancé hier, lundi 8 juillet, une campagne de sensibilisation sur la migration. Le thème a fait l’objet d’un débat à cet effet dans la résidence de l’ambassadeur, en présence des étudiants et d’autres organismes spécialisés sur la question. Suffisant pour...
(China.org 08/07/13)
La Zambie et le Rwanda ont signé un accord commun sur la stratégie à adopter vis-à-vis des anciens réfugiés rwandais vivant en Zambie. La signature de l'accord s'est fait lors d'une réunion bilatérale organisée par les représentants des deux gouvernements, suite à la cessation le 30 juin 2013 du statut de réfugiés des réfugiés rwandais, qui ont fui la guerre civile dans leur pays (1959-1998). D'après un communiqué publié après la réunion à Lusaka vendredi dernier, les deux pays ont déclaré qu'un rapatriement volontaire restera possible et que les efforts pour l'encourager resteront ouverts. "Il a été entendu que les anciens réfugiés souhaitant rester en Zambie verront les procédures faciliter par le gouvernement rwandais en collaboration avec le gouvernement zambien",...
(Jambonews 08/07/13)
Chaque première semaine du mois de juillet est toujours marquée par une confusion et un malaise du gouvernement de Kigali autour de la célébration de la fête de l’indépendance de la République Rwanda. Depuis l’arrivée au pouvoir de l’ancienne rébellion du Front Patriotique Rwandais (FPR), le jour de l’indépendance passe dans un silence assourdissant. N’est célébrée que la fête dite de “ libération” qui consacre la prise du pouvoir du FPR le 04 juillet 1994. La confusion autour de ces deux évènements et le malaise de la nouvelle élite politique et non de l’ensemble du peuple rwandais sur la fête de l’indépendance mérite un retour sur ces deux faits marquants de l’histoire contemporaine rwandaise. L’administration coloniale belge Le 01 juillet...
(Afrik.com 08/07/13)
A l’issue de la première partie de la manche aller des éliminatoires du CHAN 2014, qui va se tenir en Afrique du Sud, le Mali et le Nigeria ont presque validé leur ticket pour le tour suivant à la faveur de leurs larges succès contre le Guinée et la Côte d’Ivoire. De leur côté, le Maroc et le Sénégal ont aussi réalisé une bonne opération en s’imposant devant la Tunisie et la Mauritanie. Les résultats du premier tour aller Tunisie 0-1 Maroc Sénégal 1-0 Mauritanie Mali 3-1 Guinée Nigeria 4-1 Côte d’Ivoire Burkina Faso 1-0 Niger Cameroun - Gabon (suspendu en raison de la décision de la FIFA) RD Congo 2-1 Congo Burundi 1-1 Soudan Le programme des autres rencontres...
(Dakaractu 08/07/13)
Communiqué de presse - Centenaire de la fondation Rockefeller : Des innovations agricoles pour faire face aux menaces du 21e siècle. « Concretiser le potentiel de l’Agriculture africaine : Innovations catalytiques pour la croissance ». C’est le theme choisi par la fondation Rockfeller pour celebrer son centenaire en Afrique. Les invités du centenaire qui demarre aujourd’hui à Abuja sont. 1) Goodluck Jonathan - Président de la République fédérale du Nigeria 2) Dr Judith Rodin - Président de la Fondation Rockefeller 3) Kofi Annan - Président du Conseil, Alliance pour une révolution verte en Afrique, le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (1997-2006), lauréat du prix Nobel 4) Jacques Diouf - L'ancien directeur général de la FAO 5) Olusegun Obasanjo...
(Dakaractu 08/07/13)
Il est consternant de remarquer encore une fois, l'aveuglement qui s'empare des néo convertis à la Démocratie représentative avec son mythe de respect de la durée du mandat d'un élu. L'entrée récente et massive de nos pays à la Démocratie représentative avec les exigences de tenue des élections à échéance régulière et en toute transparence, a fortement conditionné la conscience politique de l'écrasante majorité des jeunes dans nos pays. C'est incontestablement une avancée progressiste qu'il faut consolider et défendre bec et ongle. Cependant, il faut éviter de tomber dans le piège qui voudrait que l'élu, durant son mandat, ne soit comptable de sa politique, de sa gestion et de ses actes devant le peuple qui l'a élu, qu'à la fin...
(La Presse Canadienne 06/07/13)
Jacques Mungwarere, un Rwandais qui vit au Canada, était accusé d'avoir participé au génocide contre la minorité tutsie qui a eu lieu dans son pays en 1994. Même jugé non crédible, un homme accusé au Canada d'avoir participé au génocide du Rwanda en 1994 et d'avoir commis des crimes contre l'humanité, Jacques Mungwarere, a été acquitté par un juge ontarien. Le juge Michel Charbonneau de la Cour supérieure de l'Ontario a rendu ce verdict à Ottawa vendredi, après un procès qui a duré près d'un an. «Vous êtes libre», a dit le magistrat à l'homme qui se trouvait dans l'espace fermé de la salle de cour, réservé aux accusés. Face à un accusé qu'il jugeait non crédible et des témoins...
(Ips News 06/07/13)
ADDIS-ABEBA - L'Afrique subsaharienne peut abriter six des 10 économies à croissance plus rapide au monde, mais elle renferme aussi la majorité des pays qui souffrent d'une crise alimentaire. En effet, sur les 20 pays qui souffrent de pénuries alimentaires prolongées dans le monde, 17 sont en Afrique, selon José Graziano da Silva, directeur général de la FAO. L'engagement à faire du développement agricole et de l'éradication de la faim le centre de l’économie croissante de l'Afrique a atteint un nouveau consensus lorsque des dirigeants africains et internationaux ainsi que des acteurs importants se sont réunis au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, du 30 juin au 1 juillet. Lors du sommet, les dirigeants ont décidé de renouveler leur partenariat...
(Le Huffington Post 05/07/13)
Le Canadien d'origine rwandaise Jacques Mungwarere a été reconnu non coupable, vendredi matin, au palais de justice d'Ottawa, de crimes contre l'humanité et d'avoir participé au génocide au Rwanda en 1994. Dans son jugement, le juge Michel Charbonneau de la Cour supérieure de l'Ontario a mis en doute la crédibilité de presque l'ensemble des témoins de la Couronne entendus au cours du procès. Le procès devant juge seul a duré un an. Huit témoins ont été appelés à la barre, dont certains ont livré leur témoignage depuis l'Afrique par vidéoconférence. Jacques Mungwarere, qui était détenu à Ottawa depuis son arrestation par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en 2009, est maintenant libre. L'homme avait été arrêté après avoir été reconnu...
(RFI 05/07/13)
Un document à haute valeur informative vient de fuiter sur Internet : le rapport préliminaire du groupe d'experts de l'ONU qui enquête sur la situation dans l'est de la RDC. Le dernier, publié fin 2012, avait notamment pointé l'existence d'un soutien du Rwanda et de l'Ouganda aux rebelles du M23, provoquant des réactions indignées des capitales concernées. Cette fois, le texte daté du 20 juin est plus contrasté. Il dit que les experts n'ont aucune preuve d'un soutien ougandais au M23 par exemple. Il détaille aussi par le menu les luttes de pouvoir internes au M23 et les complicités dont auraient bénéficié les rebelles rwandais des FDLR, les Forces démocratiques de libération du Rwanda, de la part de l'armée congolaise...
(Le Journal International 05/07/13)
« Si "effet Kagamé" il y a, c’est parce que les Rwandais croient en Kagamé. Et s’ils croient en lui, ce n’est pas parce qu’il est Kagamé, mais à cause de tout ce qu’ils ont accompli ensemble et qui a changé leur vie ». Dans une interview accordée à Jeune Afrique, Kagamé apparaît comme l’homme providentiel rwandais, le leader charismatique qui a réunifié le pays aux mille collines après sa déchirure en 1994. Cependant, les avis sont partagés. Kagamé ne fait pas l’unanimité. Quid d’un homme à double visage, leader démocratique et dictateur totalitaire ? Le 19 juillet 1994, le génocide rwandais prend officiellement fin avec la nomination de Paul Kagamé au poste de vice-président. Bien qu’il soit le numéro...
(Bien Public 05/07/13)
Le 11 janvier dernier, un Rwandais était arrêté à Longvic. Accusé par son pays d’origine d’avoir participé au génocide de 1994, il raconte une autre histoire, terrible. Portrait. C’est un matin de janvier comme tous les autres. Froid, pluvieux. Ce matin de janvier, le 11, Innocent Musabyimana suit une formation pour devenir chauffeur routier à AFT- IFTIM, rue de l’Ingénieur-Bertin, à Longvic. Il est un peu plus de 10 heures quand les hommes de la police judiciaire de Dijon l’interpellent. « Ça a été un choc », reconnaît le Rwandais aujourd’hui. « Car je pensais juste que la police me demanderait de passer au commissariat. » Les faits qui lui sont reprochés par le Rwanda, et qu’il nie en bloc,...
(Jeune Afrique 05/07/13)
La ministre rwandaise chargée des Réfugiés, Séraphine Mukantabana, s'efforce de convaincre les Hutus qui se sont exilés après le génocide de rentrer au pays. Qui, mieux qu'elle, pourrait les rassurer ? Depuis le 30 juin, il n'y a officiellement plus de réfugiés rwandais, seulement une diaspora ordinaire d'un pays comme les autres. Décidée par le Haut-Commissariat pour les réfugiés de l'ONU, l'expiration de ce statut sous lequel vivaient plusieurs dizaines de milliers de Rwandais - hutus dans leur quasi-totalité - exilés depuis le génocide de 1994, est à la fois un signe positif fort, le HCR jugeant que les conditions de leur retour sont désormais toutes réunies, et une source d'anxiété pour bon nombre d'entre eux. >> À lire aussi...
(Fraternité Matin 05/07/13)
Le nom de Claude Muyayimana vient de s'ajouter à la longue liste des génocidaires présumés, visés par une enquête de la justice française. Une information judiciaire a été ouverte mercredi 3 juillet 2013 à Paris contre Claude Muhayimana. Ce Français d'origine rwandaise, dont Kigali réclame l'extradition, est accusé de génocide et crimes contre l'humanité. Il aurait, selon l'acte d'accusation, participé à plusieurs massacres de Tutsis dans la ville de Kibuye et ses alentours lors du génocide rwandais de 1994. Le nom de Claude Muyayimana vient de s'ajouter à la longue liste des génocidaires présumés, visés par une enquête de la justice française. L'homme de 52 ans, installé à Rouen depuis près de treize ans, est soupçonné d'avoir participé à plusieurs...
( 05/07/13)
A la session spéciale du Conseil de sécurité sur la Rdc à la fin de ce mois de juillet, le gouvernement est tenu de démontrer les limites du dialogue avec les rebelles qui continuent à perpétrer en toute impunité de pires exactions à Rutshuru Pour la plupart des Congolais, il ne sert à rien de négocier avec les rebelles du M23 qui ne sont pas des rebelles ordinaires avec un agenda personnel. Mais ceux-ci exécutent au point et à la virgule des instructions des parrains pour leur propre objectif que ne maîtrisent même pas les rebelles. Avec le M23, ces parrains sont connus. C'est principalement le Rwanda et dans une certaine mesure l'Ouganda. Ce sont les rapports des experts de...
(L'Avenir Quotidien 04/07/13)
Le général déchu Laurent Nkunda est libre de tout mouvement. Il a été aperçu aux côtés des rebelles du M23, en dépit du fait que le Rwanda prétendait qu’il était en détention à Kigali. C’est depuis plus d’une semaine qu’il circule dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo Comme si cela ne suffisait pas, cet insurgé a réuni à Rumangabo les chefs coutumiers du territoire de Nyiragongo, le soir de la journée de lundi 1er juillet 2013. L’objectif était de solliciter leur soutien en vivres et en hommes de troupe au profit du M23 afin d’aider cette nébuleuse à réoccuper la ville de Goma Autant dire qu’à chaque tournant de l’histoire politique de la Rd Congo, Kagame est toujours en...
(Le Potentiel Online 04/07/13)
Le 29 juin, le président Barack Obama a annoncé la création d’un programme de formation en faveur des jeunes leaders africains nommé Washington Fellowship for Young African Leaders, devant un auditoire constitué de plus de 600 jeunes leaders dynamiques originaires d’Afrique du Sud, du Kenya, du Nigeria et de l’Ouganda. Ce projet est le nouveau programme phare de l’Initiative des Jeunes Leaders Africains du Président des Etats-Unis. Dès 2014, 500 jeunes leaders africains participeront à ce programme chaque année en vue de suivre des formations en matière de leadership et de mentorat. Ce programme donnera aussi aux participants l’occasion unique d’utiliser leurs compétences nouvellement acquises pour donner une impulsion à la croissance économique et à la prospérité, et renforcer les...

Pages