Jeudi 25 Mai 2017
(RFI 04/05/17)
’opération a été lancée en octobre 2016. La livraison de lots de sang par drones à l’échelle d’un pays est une première mondiale dans le domaine médical. Zipline, une start-up californienne, a doublé en taille et couvre des territoires sans cesse plus étendus. De nombreux pays veulent suivre l’exemple du Rwanda, mais le patron de la start-up, Keller Rinaudo, est méthodique et préfère résister à l’appât du gain. Nicolas Champeaux l’a rencontré au « Davos Africain » de Durban. Zipline couvre désormais 20 hôpitaux sur les 50 que comptent le Rwanda. Ses douze drones larguent chaque semaine une centaine de colis, à l’aide de parachutes en papier. Il s’agit de lots de sang pour des besoins de routine mais aussi...
(Burundi– AGnews 04/05/17)
Le province de Cibitoke sensibilise contre le trafic illicite du café -MADE IN BURUNDI – vers le Rwanda A Cibitoke, au Nord-Ouest du Burundi, commune Mugina, zone Nyamakarabo, frontière burundo-rwandaise, jeudi 27 avril 2017, lors de la réunion de sécurité trimestriel avec les administrateurs communaux de la province, les responsables des forces de défense et de sécurité, les chefs de services, ainsi que les membres des comités mixtes de sécurité, M. Iteriteka Joseph, gouverneur de la province Cibitoke, a sensibilisé la population de sa localité sur l’effet néfaste pour l’économie burundaise du trafic illicite du café burundais vers le Rwanda, surtout en cette période de récolte du café. Ce genre de trafic non autorisé procure des devises au Rwanda qui...
(Les Afriques 04/05/17)
En visite de travail de 3 jours au Rwanda, HailemariamDesalegn, Premier ministre éthiopien, a visité entre autres, dernièrement, un projet d’implantation rurale modèle dans l’est du pays. Le Rwanda et l’Éthiopie ont en effet signé un certain nombre d’accords de partenariat, visant à renforcer leur coopération dans divers domaines. Francis Kaboneka, ministre rwandais du gouvernement local, en a profité pour confier que le village modèle de Ntebe, dans le district de Rwamagana, réunit les communautés dans des domaines où elles peuvent travailler ensemble, par exemple dans le secteur agricole, et partager les rendements et bénéfices, tout en ayant un accès facilité à l’école, aux dispensaires, aux infrastructures d’eau, d’électricité et de traitement des déchets. Entamé en 2008 et destiné aux...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Créé en 2001 par le cosmologiste sud-africain Neil Turok, l’Institut africain pour les sciences mathématiques (AIMS) a déjà formé plus de 1 200 étudiants originaires de 42 pays, dont près d’un tiers de femmes. Depuis 2016, son siège est situé au Rwanda. Il possède des antennes en Afrique du Sud (depuis 2003), au Sénégal (2011), au Ghana (2012), au Cameroun (2013) et en Tanzanie (2014).
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Le 2 mai, 10 rhinocéros noirs destinés au Parc National de l’Akagera ont atterri à l’aéroport de Kigali. L’importation d'Afrique du Sud, pour un coût avoisinant les 2 millions de dollars, du grand herbivore, dont l’espèce a été presque décimée par les braconniers, entre dans le cadre des efforts du gouvernement pour réintroduire les espèces en voie d'extinction dans le parc national de l’Akagera. « Le retour du rhinocéros témoigne de l'engagement extraordinaire du Rwanda en faveur de la restauration et de la conservation de la diversité naturelle dans le parc de l’Akagera », a déclaré Peter Fearnhead, le directeur général d’African Parks qui gère le parc rwandais. La diversité naturelle des parcs fait partie des principales...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Paru chez Michel Lafon en 2004, « Nous existons encore », d’Annick Kayitesi, avait été l’un des tout premiers témoignages, en français, d’un rescapé du génocide des Tutsis. Une rareté qui lui avait valu, à l’époque, une importante exposition médiatique dans l’Hexagone.
(Xinhua 03/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- La compagnie chinoise China Road and Bridge Cooperation (CRBC) a entamé un projet de mise à niveau de route urbaine à Kigali, capitale du Rwanda, qui devrait améliorer la situation générale en matière de trafic à Kigali et dans le reste de ce pays enclavé. Ce projet d'amélioration de route de 54,56 kilomètres, financé par la Banque chinoise d'import-export sous la forme d'un prêt à taux préférentiel, permettra d'augmenter efficacement la capacité du trafic routier dans les zones urbaines de Kigali, de faciliter les voyages des habitants locaux, de promouvoir le développement du tourisme, et de promouvoir le développement de l'économie locale.
(Agence Ecofin 03/05/17)
(Agence Ecofin) - En janvier dernier, le président directeur général du groupe télécoms indien Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal, avait révélé que des fusions et des cessions d’actions étaient envisagées dans certaines de ses filiales africaines peu rentables, pour améliorer leurs performances et réduire la dette du groupe. Selon deux sources internes à l’entreprise, que cite le journal indien The Economic Times, six filiales ont été identifiées par Bharti Airtel. Il s’agit du Rwanda, du Niger, du Congo, de la Tanzanie, du Kenya et du Tchad. D’après Christian de Faria, le président d’Airtel Afrique, la branche du groupe télécoms indien a rencontré au cours de la dernière année financière « des vents contraires alimentés par les fluctuations monétaires, les problèmes...
(La Tribune 02/05/17)
Au Rwanda, les dépenses budgétaires vont connaitre une légère hausse cette année en raison notamment des coûts que va engendrer le déroulement des prochaines élections qu'organisera le pays dans quelques mois. Les autorités comptent sur la hausse des recettes d'exportations pour maintenir l'équilibre même si les caisses de l'Etat vont devoir encore compter sur l'appui des partenaires et supporter une nouvelle hausse du poids des dettes que le pays espère à nouveau contracter. Les élections alourdissent le budget rwandais. Pour l'exercice 2017/2018, qui ne commence qu'à partir du mois de juin au Rwanda, le ministre des finances Claver Gatete vient de présenter, vendredi dernier, son projet de budget.
(AFP 02/05/17)
Une vingtaine de rhinocéros noirs provenant d’Afrique du Sud vont être réintroduits au Rwanda, dans le parc de l'Akagera (est), pour la première fois depuis la disparition de l’espèce dans le pays il y a 10 ans, a annoncé mardi dans un communiqué l’organisation gérant ce parc. L'organisation African Parks "est en train de transférer depuis l'Afrique du Sud une population initiale d’environ 20 rhinocéros noirs (d’Afrique) de l’est dans le parc national de l’Akagera au Rwanda. Cet extraordinaire retour aura lieu au cours des deux premières semaines de mai", détaille ce communiqué. Le rhinocéros noir, l'une des sous-espèces de rhinocéros africain, est "en danger critique d’extinction", selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Dans les années...
(La Voix de l'Amérique 02/05/17)
Les réfugiés rwandais installés au Congo-Brazzaville ne bénéficieront plus de ce statut dès le 31 décembre 2017. Les gouvernements du Congo et du Rwanda, en partenariat avec le HCR, travaillent sur cette échéance, mais dans la communauté des réfugiés rwandais, la majorité ne veut pas de cette mesure qui les incite à rentrer. Basile, un jeune Rwandais, est stressé depuis que l’annonce de la clause de cessation de son statut de réfugié lui a été notifiée. Il estime que les Rwandais, notamment les Hutus qui vivent à l’extérieur du pays, n’auront aucun droit le jour où ils retourneront chez eux. "Chaque année, on célèbre le génocide des Tutsi à Kigali. Mais nous, quand est-ce que nous aurons le devoir de...
(AFP 29/04/17)
A l'ombre du stade national Amahoro, à Kigali, les chaises et tables en plastique rouge de la terrasse d'un bar-restaurant accueillent des réfugiés burundais. Ils se désaltèrent, mangent et parlent du pays, en proie depuis deux ans à une grave crise émaillée de violences. A l'intérieur, une chaîne hi-fi crache un morceau d'un groupe de reggae burundais. Le nom de l'établissement, qui se détache en lettres capitales sur la devanture, n'a pas été choisi par hasard: "Imuhira", signifiant "A la maison" en kirundi, la langue officielle au Burundi. L'Imuhira, un bâtiment de plain-pied coincé entre d'autres bars, a été ouvert il y a un mois dans la capitale rwandaise par des réfugiés burundais regroupés en coopérative. Car, après deux ans...
(RFI 29/04/17)
Au Rwanda on les appelle les « potiers ». Les Twas sont, aux côtés des Hutus et des Tutsis, le troisième groupe ethnique du pays. Descendants des premiers habitants du Rwanda, ils représentent moins de 1% de la population et font partie des Rwandais les plus pauvres du petit pays des Grands lacs. Le plus souvent, ils vivent en marge de la société, loin, bien loin, du développement de Kigali.
(Agence Ecofin 28/04/17)
(Agence Ecofin) - En raison des élections présidentielles prévues en août prochain, les dépenses gouvernementales devraient augmenter de 7% à 2,53 milliards $ pour le compte de l’exercice fiscal 2017/18 qui commence en juin prochain. Claver Gatete, le ministre rwandais des Finances qui s’exprimait au parlement ce vendredi dans le cadre de la présentation du budget 2017, a indiqué que 17% de ce budget serait financé par les donateurs, le reste provenant des recettes et de la dette. Selon le ministre, le gouvernement rwandais prévoit d’atteindre environ 1,6 milliard de $ de recettes cette année. « Nos recettes d'exportation devraient augmenter de 21,6%, essentiellement en raison de l'augmentation de 40%...
(Xinhua 28/04/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn a visité jeudi un projet d'implantation rurale modèle dans l'est du Rwanda. Le village modèle de Ntebe, dans le district de Rwamagana, réunit les communautés dans des domaines où elles peuvent travailler ensemble, par exemple dans le secteur agricole, et partager les rendements et bénéfices, tout en ayant un accès facilité à l'écoles, aux dispensaires, et aux infrastructures d'eau, d'électricité et de traitement des déchets, a déclaré le ministre rwandais du gouvernement local, Francis Kaboneka. M. Desalegn est arrivé jeudi à Kigali pour une visite officielle de trois jours.
(APA 28/04/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La population de Kaga-Bandoro, au nord est de la Centrafrique, a érigé des barrières et brulé des pneus jeudi pour protester contre le retrait du contingent onusien plus particulièrement burundais et rwandais exigeant par contre le départ des soldats pakistanais qu’elle accuse de passiveté face aux éléments armés. La MINUSCA a déploré la marche et dit être en pourparlers avec les autorités locales, selon son porte parole Vladimir Montéro ce jeudi dans une radio privée de Bangui. La ville de Kaga Bandoro a été touchée à plusieurs reprises par des attaques des groupes armés contre la population civile. Les manifestants disent être déçus de l’abandon par la MINUSCA, « c’est avec beaucoup de regrets que nous avons...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Incarnation d’un pays autrefois déchiré et aujourd’hui en voie de résilience, Nelly Mukazayire, rwandaise, entend laisser derrière elle les fantômes du génocide. «Ma mère a joué un rôle dans la destruction de ce pays. Même si cette dette n’est pas la mienne, je compte faire le maximum pour contribuer à la reconstruction. » Le 4 avril, Nelly Mukazayire a soufflé ses trente-cinq bougies. Comme nombre de Rwandais, elle en a allumé une nouvelle, trois jours plus tard, en mémoire des victimes du génocide. Née d’une mère hutue et d’un père tutsi, elle est parvenue à ressortir vivante du tunnel macabre où un million de ses compatriotes ont péri, d’avril à juillet 1994. Mais, pour elle, le fardeau est encore plus...
(AFP 27/04/17)
L'enfance de Dorothée Munyaneza s'arrête le 6 avril 1994, lorsque débute le génocide des Tutsis au Rwanda. Elle a 12 ans. Vingt trois ans plus tard, c'est à une "communion" qu'elle invite le public avec un spectacle saisissant, "Samedi détente". La pièce jouée jusqu'au 28 avril au Théâtre des Abbesses et le 20 juin au Festival de Marseille, a été créé en 2014 à Nîmes, soit vingt ans exactement après les faits. "En cent jours, il y eu plus de 800.000 morts. Ce fut le génocide le plus rapide de l'histoire", dit sur scène le musicien Alain Mahé. Il lui suffit de frotter l'une contre l'autre deux lames de couteaux pour évoquer les machettes qui tranchèrent les cous, les seins,...
(Agence Ecofin 27/04/17)
(Agence Ecofin) - Au Rwanda, les chenilles légionnaires ont endommagé 10 600 hectares (ha) de maïs, soit 17% des superficies totales dédiées à la culture (63 000 ha). C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Telesphore Ndabamenye, en charge de la sécurité alimentaire à l'Office rwandais de l'agriculture (RAB), qui dit craindre une extension des dégâts à toutes les exploitations. Ces dégâts enregistrés viennent confirmer les craintes formulées au mois de mars, et font du pays le 11e touché par les parasites. Dans le cadre de la lutte contre les ravageurs, le gouvernement a déjà déployé des troupes dans les zones concernées. « Tous nos soldats sont à l’œuvre pour nettoyer les chenilles des exploitations.»...
(Xinhua 27/04/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- La réforme institutionnelle et financière de l'Union africaine (UA) est au centre des échanges entre trois chefs d'Etat africains, réunis à Conakry au cours d'un rencontre de consultation ordinaire, a-t-on constaté sur place. Le président guinéen Alpha Condé, président en exercice de l'UA, a invité son homologue du Tchad Idriss Déby Itno, le président rwandais Paul Kagamé ainsi que le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat à discuter d'un rapport proposant des pistes de réforme pour améliorer le fonctionnement et le financement de l'institution africaine. M. Déby a réaffirmé l'engagement des présidents africains à insuffler une nouvelle dynamique à l'Union africaine, dont les origines remontent à plus de 50 ans. Selon lui, cette...

Pages