Dimanche 25 Juin 2017
(RFI 02/06/17)
Au Rwanda, la commission électorale (NEC) a annoncé ce jeudi 1er juin qu'elle renonçait à une directive controversée l'autorisant à contrôler le contenu de campagne des candidats à la présidentielle sur les réseaux sociaux. La mesure, qui devait prendre effet le 14 juillet, date du début de la campagne électorale. Elle exigeait que tous les candidats à la présidentielle envoient à la NEC pour validation, au moins 48h à l'avance, les messages qu'ils souhaitaient publier sur les réseaux sociaux. La levée de boucliers qu'a provoquée la mesure a semble-t-il eu raison de la commission électorale rwandaise. « Les candidats pourront publier du contenu sur les réseaux sociaux sans passer par la commission électorale et s'ils commettent des fautes ils feront...
(Jeune Afrique 02/06/17)
Depuis janvier 2017, la loi française punit la négation du génocide rwandais. Maître Richard Gisagara, un des artisans de cette nouvelle disposition, explique sa genèse. Le 29 janvier 2017, le Journal officiel français a fait savoir que l’article 24 bis de la loi sur la liberté de la presse, relatif à la contestation d’un crime contre l’Humanité, était amendé. Depuis, nier ou minorer le génocide rwandais est désormais puni par la loi en France d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Derrière ce changement, il y a − entre autres − Richard Gisagara, lui-même d’origine rwandaise. Tout a commencé en décembre 2013, à la suite de la diffusion d’un sketch sur le génocide rwandais par Canal +… Jeune...
(RFI 02/06/17)
Tracasseries administratives, pressions des autorités locales... pas facile pour les trois candidats indépendants à la présidentielle du 4 août prochain de récolter les 600 signatures de citoyens nécessaires pour être officiellement autorisés à participer au scrutin. Dans un pays souvent pointé du doigt pour son manque d’ouverture politique et dans lequel le parti au pouvoir du président Kagame est hégémonique depuis 23 ans, les bonnes volontés se confrontent souvent à la réalité du terrain.
(Xinhua 02/06/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le News Times, l'un des plus grands journaux du Rwanda, a publié jeudi un article expliquant les bénéfices de la ligne de chemin de fer à voie normale (Standard Gauge Railway - SGR) construite au Kenya par la Chine et inaugurée plus tôt cette semaine. Cette ligne de 480 km s'étend du port kenyan de Mombasa à Nairobi, la capitale du pays, et représente un investissement total de 3,8 milliards de dollars, ce qui en fait le plus important projet d'infrastructure qu'ait connu le Kenya depuis son indépendance. Elle constitue la première étape d'un grand plan pour construire un réseau ferroviaire en Afrique de l'Est qui reliera à terme le Kenya avec l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi...
(Jeune Afrique 02/06/17)
Né en 1945 d’une mère rwandaise et d’un père blanc au Congo belge, Charles François Gérardin, a été enlevé à sa mère alors qu’il n’avait que 5 ans. Comme 283 autres enfants métis, après l’indépendance, il est expulsé en Belgique, une terre alors inconnue pour lui. Aujourd’hui devenu « l’un des derniers témoins » de ce drame oublié, âgé de 71 ans, Charles se bat au sein de l’association « Métis de Belgique » pour aider les victimes et leurs descendants à retrouver leur famille. Le 25 avril dernier, l’Église catholique leur a adressé pour la première fois ses excuses, se reconnaissant toutefois de « bonnes intentions » – ce qui est loin d’aller de soi pour des déracinés qui...
(AFP 01/06/17)
L'autorité de régulation des médias du Rwanda (RURA) a estimé que la commission électorale "n’avait pas le mandat" de contrôler sur les réseaux sociaux les publications de campagne des candidats à la présidentielle d'août, une mesure qui avait été critiquée comme une atteinte à la liberté d'expression. La commission électorale nationale (NEC) a récemment publié une directive prenant effet à partir du 14 juillet - date du début de la campagne pour le scrutin du 4 août - obligeant tous les candidats à lui soumettre au moins 48h avant leur utilisation tous les "messages, photographies ou autre matériel de campagne" qu'ils souhaitent publier sur les réseaux sociaux. L’opposition rwandaise a dit craindre que la mesure soit utilisée pour empêcher toute...
(La Tribune 01/06/17)
Les prévisions 2017 sont prometteuses pour le « pays des mille collines ». Elles tablent sur une augmentation de 10% des recettes touristiques soit 40 millions de dollars de plus que l’année précédente. Deux locomotives soutenues par le gouvernement de Paul Kagamé tractent cette croissance du secteur touristique : la diversification de la faune sauvage mais aussi et surtout le tourisme des affaires. Les détails. « Nous nous attendons à une augmentation des touristes venus au Rwanda cette année, avec plusieurs stratégies que nous avons mises en place ». Clare Akamanzi, la directrice générale du Rwanda Development Board (RDB) est très optimiste pour le secteur touristique. Selon des statistiques de son bureau, le Rwanda devrait générer 444 millions de dollars...
(France TV Info 31/05/17)
Alors que l’élection présidentielle du 4 août 2017 se rapproche au Rwanda, la commission électorale a imposé une nouvelle règle concernant les réseaux sociaux. Chaque message posté par un des candidats devra au préalable être approuvé par la commission. Une mesure très critiquée par l’opposition et qui soulève de nombreuses questions dans ce pays où la liberté d’expression reste très fragile. «Nous demandons (aux candidats) de présenter leurs messages, leurs brouillons», a déclaré Kalisa Mbanda, président de la commission électorale, à l’AFP le 29 mai 2017. La mesure, publiée au journal officiel, prendra effet dès le début de la campagne électorale le 14 juillet et concernera tous les «messages, photographies ou autre matériel de campagne» publiés sur les réseaux sociaux...
(RFI 31/05/17)
Des diplomates occidentaux en poste au Rwanda se sont dits préoccupés par une directive de la Commission électorale l'autorisant à contrôler les publications de campagne sur les réseaux sociaux des candidats à la présidentielle du 4 août 2017. Une directive qui prend effet à partir du 14 juillet oblige tous les candidats à la présidentielle rwandaise à soumettre à la Commission électorale 48 heures à l'avance pour validation le contenu qu'ils souhaitent publier sur les réseaux sociaux. La Commission assure que cette mesure vise à empêcher les discours « divisionnistes ». La directive avait déjà été critiquée par l'opposition rwandaise. Au tour des diplomates occidentaux de faire part de leurs inquiétudes. « Nous sommes tous préoccupés par ce récent développement...
(Xinhua 31/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda envisage de générer 444 millions de dollars de recettes du tourisme en 2017, contre 404 millions l'an dernier, a annoncé mardi le Rwanda Development Board (RDB). Le RDB a révisé l'objectif annuel en revenus touristiques du pays, un mois après avoir augmenté le prix des permis de trekking de gorille de montagne à 1.500 dollars pour tous les visiteurs. Clare Akamanzi, directrice générale du RDB, a déclaré que les recettes du tourisme proviendraient des efforts continus de promotion du tourisme et d'organisation de conférences et expositions internationales. "Nous nous attendons à une augmentation des touristes venus au Rwanda cette année...
(Dw-World 31/05/17)
L’élection présidentielle aura lieu le 4 août prochain. Pendant la campagne, les candidats devront soumettre à la commission électorale nationale les messages qu’ils souhaitent publier sur les réseaux sociaux. Selon le président de la Commission électorale nationale du Rwanda, Kalisa Mbanda, cette mesure permettra de vérifier la conformité à la loi de certains messages des candidats à cette présidentielle. Une démarche soutenue par Albert Rudatsimburwa, le directeur de la radiotélévision "Contact", proche du pouvoir rwandais: "Ce n’est pas une question de censure. Ça veut dire que les gens peuvent continuer à faire campagne sur les réseaux sociaux. Mais pas de façon illégale, comme une incitation à la haine ou à la violence, ou encore un appel à se retrouver à...
(Jeune Afrique 31/05/17)
Kigali veut attirer des investisseurs étrangers pour professionnaliser un secteur encore artisanal. Mais il lui faudra pour cela faire des efforts de transparence. Le chemin de terre serpente entre les collines de Rutongo. Nous sommes sur le plus grand site minier du Rwanda, exploité par la société Tinco, à une vingtaine de kilomètres au nord de Kigali. Ici, on produit essentiellement de la cassitérite, le minerai d’étain (« tin », en anglais). Avec le tungstène, le tantale et l’or (« gold »), ils forment les « 3TGs », cet ensemble de quatre métaux cruciaux pour l’industrie électronique que l’on trouve en abondance dans la région des Grands Lacs. Au fond de la vallée, les mineurs sont à pied d’œuvre dans...
(Agence Ecofin 31/05/17)
(Agence Ecofin) - Le Bureau de développement du Rwanda (RDB) espère que le secteur du tourisme génèrera, en 2017, 444 millions de dollars, contre 404 millions de dollars en 2016. Selon les acteurs du secteur, cette hausse de 10% des revenus est largement réalisable. Avec l'introduction, depuis quelques mois de lions, puis de rhinocéros il y a quelques semaines, le Rwanda a étoffé sa faune, disposant désormais de tous les animaux du big five (lion, léopard, rhinocéros noir, éléphant et buffle), rendant ainsi ses safaris beaucoup plus attractifs. Aussi, le développement de la flotte de la compagnie aérienne nationale, RwandAir, permet au pays des mille collines d’envisager une sérieuse augmentation du nombre d’arrivées de touristes et par conséquent des revenus...
(Xinhua 31/05/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda a entrepris une campagne pour encourager les gens à épargner davantage pour leur retraite. Le ministre des Finances et de la Planification économique du pays, Claver Gatete, a déclaré lundi que le manque d'économies à long terme chez les Rwandais accroîtrait le fardeau des besoins sociaux et de soins de santé pour le gouvernement. "Nous encourageons les régimes d'épargne à long terme afin de s'assurer que les Rwandais accumulent suffisamment d'économies qui peuvent les soutenir dans la vieillesse. Cette campagne vise à influer sur les citoyens pour qu'ils économisent davantage et se préparent plus efficacement pour la retraite", a-t-il préconisé, à l'issue d'une réunion consultative avec les membres du parlement rwandais au sujet d'un programme...
(Agence Ecofin 31/05/17)
(Agence Ecofin) - La Chine a décidé d’investir dans la production cinématographique et audiovisuelle au Rwanda. Le pays africain a obtenu une subvention chinoise de 7 millions $, lors de la 7ème édition du Séminaire sur le développement de la télévision numérique en Afrique, qui s’est tenu, les 22 et 23 mai 2017, à Beijing. Des négociations sont en cours pour installer, d’ici la fin de l’année, des équipements modernes, a indiqué Arthur Asiimwe, directeur général de l’Agence de radiodiffusion du Rwanda (Rwanda Broadcasting Agency-RBA). « Il y aura des facilités pour les chaînes de télévision privées et publiques dans le pays pour la production des contenus de qualité répondant aux normes internationales.», s’est-il réjoui. M. Asiimwe assure que les...
(Agence Ecofin 31/05/17)
Agence Ecofin) - Selon le dernier rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des matières premières, le top 3 des plus grands producteurs d’étain du continent africain, en 2016, est constitué de la RD Congo (9e mondial), du Nigéria (11e) et du Rwanda (12e). La surprise de ce classement est le Nigéria qui ravit au Rwanda sa place de 2e producteur du continent. Le rapport indique que le pays ouest-africain, a produit 3 800 tonnes d’étain, en 2016, contre 2 600 tonnes pour le Rwanda, la RD Congo étant en tête avec 4 100 tonnes. En ce qui concerne la production d’étain raffiné, le Nigéria est le seul pays africain figurant dans le classement avec 600 tonnes...
(AFP 30/05/17)
Des diplomates occidentaux en poste au Rwanda se sont dits mardi préoccupés par une directive de la commission électorale l'autorisant à contrôler les publications de campagne sur les réseaux sociaux des candidats à la présidentielle du 4 août. "Nous sommes tous préoccupés par ce récent développement et je pense qu’il est important de vraiment comprendre ce qui sous-tend cette très très sérieuse limitation de la liberté d’expression", a déclaré Erica Barks-Ruggles, l'ambassadrice des Etats-Unis lors d’un dialogue organisé par l’Union européenne en présence du ministre rwandais de la justice et portant sur les droits de l’homme au Rwanda. La commission électorale nationale (NEC) a récemment publié une directive prenant effet à partir du 14 juillet...
(AFP 30/05/17)
Après dix ans d'instruction, les juges français ont terminé leurs investigations au sujet de l'implication présumée dans le génocide de 1994 au Rwanda de l'ancien préfet rwandais Laurent Bucyibaruta, réfugié en France, a-t-on appris lundi de sources concordantes. Les magistrats du pôle "crime contre l’humanité" du tribunal de grande instance de Paris ont signifié le 9 mai aux parties la fin de leur enquête. Il revient désormais au parquet de prendre ses réquisitions, avant que les juges ne se prononcent sur la tenue d'un procès de M. Bucyibaruta, né en 1944. Celui qui fut préfet de la province Gikongoro (sud), une des régions où les massacres contre les Tutsis furent les plus violents, avait été arrêté en juillet 2007 en...
(RFI 30/05/17)
Au Rwanda, la commission électorale contrôlera désormais les messages de campagne publiés sur Internet par les candidats à la présidentielle du 4 août prochain. Mais la mesure est critiquée par l'opposition, qui craint son utilisation pour empêcher toute critique envers le président Paul Kagame. A partir du 14 juillet prochain, tout contenu destiné à être publié sur les réseaux sociaux par les candidats à la présidentielle devra être soumis au moins 48 heures avant son utilisation à la NEC, la commission électorale rwandaise. Ses sept commissaires examineront les messages afin de s'assurer qu'ils n'enfreignent aucune loi, explique Kalisa Mbanda, son président. Les commissaires pourront suggérer des corrections aux candidats, mais tout contenu qui ne recevra pas leur feu vert ne...
(Financial Afrik 30/05/17)
Le groupe bancaire rwandais, Bank of Kigali, prévoit une introduction croisée de ses actions sur les marchés financiers de Johannesburg, Nairobi ou Londres en 2018. Selon Nathalie Mpaka, directrice financière de la banque, citée par l’agence Bloomberg, « la décision sera prise en décembre prochain. L’orientation sera choisie selon le montant que nous voulons lever». Nathalie Mpaka ajoute qu’«il n’est pas nécessaire d’aller à la bourse de Londres, si c’est juste pour mobilier 50 millions de dollars». La décision a été prise, selon la responsable, pour satisfaire les demandes des investisseurs internationaux qui, pour entrer dans son capital, doivent remplir des exigences et des procédures longues et compliquées. Il faut noter que la Banque valorisée à 164,7 milliards de francs...

Pages