Mardi 20 Février 2018
(APA 29/01/18)
APA-Addis-Abeba (Ethiopie) - Le président rwandais, Paul Kagame, a pris la présidence tournante de l’Union africaine (UA), à l’ouverture samedi, du 30ème sommet de l’UA au siège de l’UA à Addis Abeba. Il a succédé au président Guinéen, Alpha Condé, qui a été élu président de l’UA lors du 28ème sommet de l’UA en janvier 2017. Kagame va occuper ce poste pour un mandat d’un an, et la présidence tourne entre les cinq sous-régions du continent. Le président rwandais a souligné dans son discours d’intronisation, la nécessité pour l’Afrique d’agir ensemble pour favoriser le développement avec la technologie. Il a également rappelé à la nécessité pour les pays africains de travailler dans l’unité, afin de créer un marché continental unique,...
(Agence Ecofin 29/01/18)
Le Président rwandais Paul Kagamé a été désigné, par ses pairs africains, pour succéder à son homologue guinéen Alpha Condé à la Présidence tournante de l’Union Africaine. Le passage de témoin s’est déroulé ce dimanche, à l’issue du 30ème sommet de l’Organisation, tenu à Addis-Abeba en Ethiopie avec pour thème, « Gagner la lutte contre la corruption : un chemin durable vers la transformation de l'Afrique ». Le nouveau Président en exercice de l’Union Africaine aura en charge la mise en œuvre une série d’importants projets visant principalement à accélérer l'intégration du continent. Parmi ceux-ci figurent notamment la Zone de libre-échange continentale (ZLEC), la libre circulation des personnes et des biens et l'application de la décision de Yamoussoukro sur la...
(Agence Ecofin 29/01/18)
D'après le chef de l'Etat nigérien Mahamadou Issoufou, qui accordait une interview à la presse, lors du sommet de l'Union africaine (UA) qui s'achève ce jour à Addis-Abeba, en Ethiopie, le nouveau président en exercice de l’Union africaine, Paul Kagame, a convoqué une réunion extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement du continent, à Kigali, au Rwanda, le 21 mars 2018, en vue du lancement officiel de la zone de libre-échange continentale (ZLEC). Pour le président nigérien, le lancement de cette zone démontre la volonté des pays africains d’aller vers une intégration réussie et de mettre en commun les efforts pour l’aboutissement des projets communautaires. «Pour échanger, il faut des produits ; donc pour cela il faut qu’on lève les...
(Agence Ecofin 29/01/18)
L’opérateur de téléphonie mobile MTN affûte ses armes pour la rude bataille qui s’annonce sur le marché télécoms rwandais. La société qui fera bientôt face à un nouvel opérateur, né de la fusion entre Airtel et Tigo, est engagée dans une opération d’amélioration de la couverture de son réseau 3G. Bart Hofker (photo), le président directeur général de MTN Rwanda, a expliqué qu’en utilisant une nouvelle technologie ; la U900, tous les sites télécoms de l’entreprise qui sont encore en 2G basculeront automatiquement vers la 3G. La société télécoms a mobilisé 20 millions de dollars US pour cette opération. MTN est conscient de la puissance que détiendra Airtel, une fois l’absorption de Tigo achevée et veut la contrer. La filiale...
(RFI 29/01/18)
Après plusieurs heures de retard, les dirigeants du continent africain ont réussi à avancer dimanche 28 janvier sur les réformes proposées par Paul Kagame, officiellement désigné pour succéder au Guinéen Alpha Condé. Paul Kagame propose notamment une taxe à 0,2% sur les importations de certains produits. Une vingtaine de pays l'a déjà mise en place. Le chef de l'État rwandais veut aussi avancer sur la mise en place d'un marché commun car les enjeux économiques sont cruciaux pour l'Afrique. Pour s'autofinancer, l'Union africaine demande à chacun de ses Etats membres de taxer à 0,2% un certain nombre de produits importés. Et dimanche à la tribune, le président sortant de l'Union africaine, Alpha Condé, a révélé le nombre de pays qui...
(RFI 29/01/18)
Le 31ème sommet de l’Union africaine se poursuit à Addis-Abeba. Le président rwandais Paul Kagame succède officiellement à Alpha Condé à la présidence tournante de l’organisation panafricaine et il hérite aussi de l’agenda de son prédécesseur. Un agenda riche en crises à régler. Trois crises retiennent tout particulièrement l’attention des dirigeants africains, ce lundi 29 janvier à Addis-Abeba. Elles ont été pointées hier par le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat. D’abord, le Soudan du Sud. « On y voit une violence insensée, que les belligérants infligent avec des cruautés indicibles. Le moment est venu d’imposer des sanctions à ceux qui font obstacle à la paix », a lancé le Tchadien Moussa Faki à la tribune. Ensuite,...
(AFP 28/01/18)
Donald Trump a assuré dans un courrier aux dirigeants africains que les Etats-Unis "respectent profondément" les Africains, a-t-on appris dimanche de sources diplomatiques, deux semaines après un concert d'indignations provoqué par des propos insultants pour l'Afrique attribués au président américain. Dans cette lettre datée de jeudi et adressée aux chefs d'Etat rassemblés dimanche et lundi pour le 30e sommet de l'Union africaine, dans la capitale éthiopienne Addis Abeba, M. Trump indique par ailleurs que le secrétaire d'Etat Rex Tillerson se rendrait sur le continent en mars, pour la première fois depuis qu'il est chef de la diplomatie américaine. Une source au sein de l'UA a confirmé l'authenticité du courrier, relayé sur les réseaux sociaux, ainsi que sa réception par la...
(RFI 27/01/18)
Deux semaines après avoir qualifié certains pays africains de « pays de merde », Donald Trump a ce vendredi 26 janvier demandé à son homologue rwandais Paul Kagame, nouveau président de l'Union africaine, de transmettre « ses sentiments chaleureux » aux chefs d'Etat du continent. La conférence de presse a duré à peine deux minutes. Assis côte à côte face aux journalistes, le président rwandais Paul Kagame et le dirigeant américain Donald Trump ont fait un résumé très formel de leur discussion tenue en marge du Forum de Davos. Prenant la parole en premier, Donald Trump a d'emblée couvert d'éloges son homologue du Rwanda, allié historique des États-Unis. « C'est un honneur d'être avec le président Kagame, nous avons eu...
(AFP 26/01/18)
La laborieuse mise en oeuvre de réformes institutionnelles jugées vitales pour l'Union africaine devrait être au coeur du sommet continental de deux jours qui s'ouvre dimanche à Addis Abeba, où les principaux conflits qui traversent l'Afrique feront également l'objet de discussions. Sous l'égide du président rwandais Paul Kagame, l'UA s'est engagée en 2016 et 2017 à entreprendre une série de profondes réformes. Les enjeux: l'indépendance financière d'une institution qui fonctionne principalement grâce aux donateurs étrangers (73% du budget en 2017) et un recentrage de ses activités en vue d'en faire une organisation efficace.
(APA 26/01/18)
APA - Dakar (Sénégal) - Le président américain, Donald Trump a demandé à son homologue rwandais, Paul Kagame, qui devrait occuper ce week la présidence exécutive de l’Union africaine (UA), de transmettre “ses sentiments chaleureux” aux chefs d’Etat du continent. “Je sais que vous vous réunissez bientôt, et je vous prie de transmettre mes sentiments chaleureux” aux dirigeants africains, a déclaré Trump, après une rencontre avec le président Kagamé au Forum économique mondial de Davos (Suisse), dans des propos relayés par les médias. La rencontre avec le seul chef d'Etat africain que M. Trump a souhaité rencontrer à Davos, selon un agenda rendu public par son conseiller à la sécurité nationale survient après la polémique suscitée par les propos qu'il...
(Agence Ecofin 26/01/18)
L’Autorité de régulation des services d’utilité publique du Rwanda (RURA) a donné à Airtel Rwanda Ltd, son approbation pour l’acquisition de 100% d’actions de Tigo Rwanda Ltd, la filiale locale du groupe télécoms Millicom International Cellular (MIC). Les deux sociétés télécoms qui étaient parvenues à un accord, le 17 décembre 2017, avaient besoin du feu vert du régulateur télécoms pour poursuivre et clore le processus d’absorption administratif et financier entamé. Une fois achevée, l’acquisition de Tigo Rwanda Ltd, dont le montant n’a toujours pas été dévoilé, fera d’Airtel Rwanda Ltd, le plus grand opérateur télécoms du pays, en matière de parts de marché, devant MTN. Au 31 décembre 2017, dans un marché de 8 819 217 abonnés, la filiale du...
(La Tribune 25/01/18)
C’est la seule rencontre avec un leader africain dans l’agenda du président américain. En marge du Forum économique mondial de Davos, Donald Trump a demandé à rencontrer le président rwandais Paul Kagamé qui devrait prendre la présidence exécutive de l’Union africaine. Le tête-à-tête entre les deux hommes intervient en pleine polémique sur les propos prêtés au président américain sur les « pays de merde ». Propos pour lesquels tout un Continent espère des excuses en provenance du locataire de la Maison-Blanche. Paradoxal le lieu choisi pour réchauffer les relations entre l'Afrique et les Etats-Unis. Ce sont sur les hauteurs enneigées des Alpes suisses que le président américain compte déployer une opération de réchauffement des relations américano-africaines. Paul Kagamé, seul leader...
(RFI 25/01/18)
Ils sont 8 460 ex-réfugiés rwandais au Congo-Brazzaville à se retrouver sans papier depuis le 31 décembre 2017, suite à ce qu'on appelle la « clause de cessation de leur statut ». Une politique proposée par le HCR à tous les pays qui accueillaient des réfugiés rwandais ayant fui le Rwanda entre 1959 et 1998 et mise en œuvre par le gouvernement congolais en consultation avec Kigali. Ces réfugiés devaient bénéficier de plusieurs options : retour au Rwanda, intégration locale ou exemption. Une association congolaise, l'Adhuc, avait plusieurs fois mis en garde les autorités congolaises comme le HCR, leur demandant de maintenir ce statut de réfugié. Le bilan est là : 802 ont vu leur statut de réfugié maintenu, 104...
(Jeune Afrique 22/01/18)
Le constructeur automobile allemand Volkswagen investit 20 millions de dollars pour une usine d'assemblage et des services de partage de véhicules. Le constructeur automobile allemand a annoncé jeudi 18 janvier la création d’une usine d’assemblage au Rwanda, dont la capacité de production augmentera de façon progressive de plusieurs centaines de véhicules à la mi-2018 à 5 000 véhicules par an. Les véhicules Volkswagen assemblés au Rwanda – les modèles Passat et Polo initialement, puis peut-être à terme le SUV Teramont – seront destinés au marché domestique. Volkswagen prévoit de lancer conjointement plusieurs services de partage de véhicules, avec la start-up rwandaise Awesomity Lab, à la fois dans les domaines de l’autopartage, du covoiturage et de la VTC. Lire la suite...
(Jeune Afrique 22/01/18)
L'ex-chef de l'État français s'est rendu au Rwanda et en Côte d'Ivoire les 15 et 16 janvier dernier. Il s'est entretenu avec Paul Kagame et Alassane Ouattara. Cyrille Bolloré, fils de Vincent Bolloré, était présent avec lui à Kigali. Les visites de personnalités françaises au Rwanda sont rares, tant les relations entre les deux pays demeurent tendues. Celle de Nicolas Sarkozy à Kigali, le 15 janvier, est un cas à part. Selon l’un de ses proches, « il a conservé un lien de confiance avec Paul Kagame ». Il fut, en 2010, le premier – et pour l’instant l’unique – président français en exercice à se rendre au Rwanda depuis le génocide de 1994. Il y avait alors reconnu de...
(AFP 22/01/18)
Le Rwandais Joseph Areruya, 22 ans, a remporté la 13e édition de la course cycliste "La Tropicale Amissa Bongo" au Gabon, devant l'Allemand Nikodemus Holler et le Français Damien Gaudin. Joseph Areruya est le 3e Africain à remporter cette course la plus professionnelle d'Afrique après l’Erythréen Natnael Berhane en 2014 et le Tunisien Rafaa Chtioui en 2015. C'est une première victoire en revanche pour une sélection nationale africaine comme le Rwanda - Berhane et Chtioui avaient couru pour des équipes professionnelles. "La 13e édition de la Tropicale Amissa Bongo vient confirmer notre engagement à promouvoir le cyclisme africain et le sport africain de manière générale. Cette grande compétition internationale contribue à montrer le visage d’une Afrique vivante, pleine d’énergie et...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Alors que les parents du Sud-Africain Neil Turok s’étaient battus pour la démocratie, l’astrophysicien s’est, lui, associé à Paul Kagame pour la recherche. Séduit par la « rationalité » de sa gouvernance. L’histoire commence sous l’apartheid, en 1962, dans la région du Cap. Le petit Neil n’a que 3 ans lorsque ses parents, Ben et Mary Turok, sont jetés en prison. Ce couple est blanc, mais il veut la libération de la majorité noire. Il milite donc aux côtés du Congrès national africain (ANC) de Nelson Mandela, alors interdit. Les Turok passeront respectivement trois ans et six mois en détention, avant de s’exiler avec leur fils, d’abord au Kenya, puis en Tanzanie et en Grande-Bretagne. Depuis, le petit Neil est...
(Agence Ecofin 18/01/18)
L’entreprise floricole rwandaise, Bella Flowers envisage d’acheminer sur le marché intérieur, un volume de 6,2 millions de tiges de roses coupées, soit une hausse de 20% par rapport à l’année dernière (5,15 millions), indique Newtimes. « L’industrie floricole est encore à ses débuts au Rwanda et il y a un immense potentiel pour la croissance de l’industrie et de la floriculture.», souligne Elizabeth Kung’u, directrice commerciale de la compagnie. Plus largement, explique Gopal Patil, responsable des fermes et directeur général par intérim de la firme, l’entreprise s’est fixée un objectif de production de 100 000 tiges de roses coupées par jour, un stock destiné aussi bien au marché local qu’à l’exportation. Bella Flowers exploite une ferme floricole de 35 hectares...
(La Tribune 17/01/18)
Le Conseil d’administration du FMI vient d’approuver un décaissement de 25, 8 millions de dollars en faveur du Rwanda dans le cadre des deux programmes d’assistance technique et financière dont bénéficie le pays. Après une croissance certes robuste mais en deçà de son potentiel les deux dernières années, le FMI s’attend à un rebond du dynamisme de l’économie rwandaise pour les deux prochaines années avec un taux prévu de 7 à 7,5%. L'année s'annonce sous de bons auspices pour l'économie rwandaise. Le FMI s'attend en effet à un retour du dynamisme historique de la croissance du PIB du pays pour les deux prochaines années avec une projection moyenne comprise entre 7 et 7,5%. En 2016 et 2017, le rythme de...
(La Tribune 17/01/18)
Les autorités tanzaniennes et rwandaises se sont entendues le week-end dernier sur la construction d'une ligne ferroviaire de 400 km qui reliera à terme le Rwanda au port de Dar es-Salaam. Les travaux de la future infrastructure seront pris en charge par les deux pays. Bientôt une ligne ferroviaire entre la Tanzanie et le Rwanda. Les deux pays ont convenu dimanche dernier de construire une ligne ferroviaire de 400 kilomètres de long allant d'Isaka à Kigali. Ce projet infrastructurel s'inscrit dans un projet plus large de développement et de rénovation du rail en Tanzanie à partir du port de Dar es-Salaam, sur l'océan Indien. D'après les autorités des deux pays, les échanges continueront entre les deux parties afin que ce...

Pages