Mercredi 25 Avril 2018
(RFI 14/10/13)
Au Rwanda, la Commission des biens abandonnés de la ville de Kigali a ordonné que les loyers des enseignes du centre commercial UTC soient désormais versés sur son compte. C'est ce qu'affirme le principal actionnaire de ce complexe, le riche homme d’affaires et ancien commissaire du Front patriotique rwandais Tribert Ayabatwa Rujugiro. Il est installé en Afrique du Sud et n'est plus retourné au Rwanda depuis 2009. La Commission estime donc qu'il abandonne ses actions et que c'est à elle de les gérer, explique l'homme d'affaires. Il a déposé un recours administratif et projette d'amener l'affaire devant les tribunaux.
(AgoraVox 14/10/13)
La République Démocratique du Congo a qualifié le vendredi 11 octobre 2013 à New York, lors de la 5ème séance de la 4ème Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies, « d’opportunité historique » le plan marocain d’autonomie au Sahara occidental. Elle a donc salué la « dynamique créée » par cette initiative susceptible de « mener à l’aboutissement d’une solution politique, juste et acceptable par tous ». À cette occasion, Jackson Bumba Vangu a affirmé que l’initiative marocaine[1] pourrait « mettre fin à la situation humanitaire extrêmement pénible des populations vivant dans les camps de Tindouf ». Sans vouloir s’immiscer dans les affaires marocaines, on ne peut que s’interroger sur les véritables motifs ayant poussé la République Démocratique du...
(Xinhua 14/10/13)
La Banque mondiale va débloquer 340 millions de dollars pour soutenir un projet hydroélectrique conjoint du Rwanda, du Burundi et de la Tanzanie, indique une déclaration officielle publiée dimanche. Le barrage hydroélectique de Rusumo, dont les travaux de construction devraient prendre fin en 2020, est conçu pour produire 80 MW d'électricité, précise la déclaration. Les ministres des Finances des trois pays africains ont signé un accord sur ce projet. Chacun des trois pays va recevoir environ 113,3 millions de dollars, indique la déclaration.
(La Tempête des Tropiques 14/10/13)
Joseph Kabila et Aubin Minaku saisis depuis hier dimanche de la question par la Société civile sur base de diverses alertes émanant des territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo. Dénonçant les renforts rwandais et ougandais dans les rangs du M23 au Nord-Kivu, la société civile de cette province a invité le Garant de l'intégrité territoriale à prendre des précautions rapides pour éviter le pire à travers un mémorandum qui lui a été adressé hier dimanche 13 octobre. Le Président de l'Assemblée nationale a été de la même manière saisi toujours dimanche. Il a été demandé aux deux autorités de s'activer pour déclarer l'état de siège dans le Nord-Kivu, plus précisément à Rutshuru, à Masisi et à Nyiragongo. Ces trois territoires...
(RFI 14/10/13)
Direction Goma, la capitale du Nord-Kivu, tout à l’est de la République démocratique du Congo. La ville est régulièrement secouée par les combats entre la rebellion du Mouvement du 23-Mars et des forces armées congolaises. Et alors que les tensions sont de nouveau vives entre Kinshasa et Kigali autour d’un soutien du Rwanda aux rebelles du M23. A Goma, à la frontière entre les deux pays, les échanges sont incessants. Si les dirigeants des deux pays s’accusent de vouloir la guerre, les populations des deux villes, elles, ne cessent de faire du commerce.
(Le Figaro 14/10/13)
Les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la Cour pénale internationale à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta et de son vice-président, William Ruto, ont profondément agacé l'Union africaine. L'Union africaine n'a finalement pas mis sa menace à exécution. Réunis samedi en sommet extraordinaire à Addis-Abeba, les présidents du continent n'ont pas retiré en masse leurs pays de la Cour pénale internationale (CPI). Ils ne l'avaient en fait jamais réellement envisagé. Ils ont néanmoins manifesté leur agacement vis-à-vis du tribunal de La Haye, qualifié de «raciste» et «d'impérialiste» par le président kényan, Uhuru Kenyatta. Au centre de ce début de fronde continentale, se trouvent précisément les poursuites engagées, pour crimes contre l'Humanité, par la CPI à l'encontre d'Uhuru Kenyatta...
(AFP 12/10/13)
ADDIS ABEBA, 12 octobre 2013 (AFP) - Un sommet extraordinaire de l'Union africaine qui doit examiner une résolution demandant l'ajournement des procédures ouvertes par la Cour pénale internationale contre des dirigeants en exercice, s'est ouvert samedi à Addis Abeba, a constaté une journaliste de l'AFP. La présidente de la Commission de l'UA, la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et le président en exercice de l'organisation, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn devaient s'exprimer à la tribune avant des débats à huis clos. Le président kényan, dont le procès pour crimes contre l'humanité doit s'ouvrir le 12 novembre devant la CPI et dont le pays a sollicité la réunion était présent dans la salle. Son vice-président William Ruto est lui jugé depuis le...
(Xinhua 12/10/13)
BRUXELLES, -- Presque la moitié du fonds EU Children of Peace bénéficie à des enfants africains, a indiqué vendredi la Commission européenne dans un communiqué rendu public à l'occasion de l'anniversaire du fait que l'Union européenne (UE) avait été honorée en 2012 en tant que lauréat du Prix Nobel de la paix. Lors de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la paix le 10 décembre 2012, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président du Parlement européen Martin Schulz avaient annoncé la décision de créer un fonds avec le Prix Nobel de la paix, afin de soutenir des projets destinés aux enfants victimes des conflits. Ce...
(Malijet 11/10/13)
La semaine dernière, le Gouvernement rwandais a mis à exécution une partie importante d’un projet nommé « Smart Kigali ». Résultat, le wifi est désormais gratuit dans des lieux publiques spécifiques. Le déploiement se faisant étape par étape.Désormais, les habitants de la capitale de ce pays qui a connu les pires atrocités à cause des génocides des années 90, pourront surfer sur le web sans avoir à payer. Le Rwanda devient donc le premier pays d’Afrique de l’Est à avoir une ville qui fait partie des « Digital cities », à l’instar de Toronto (Canada), Huston (USA), Bangkok, …Le gouvernement ne compte pas s’arrêter en si bon chemin car pour lui, l’internet gratuit, c’est bien, mais c’est encore mieux lorsque...
(La Tempête des Tropiques 11/10/13)
Tout se limitera à quelques escarmouches que la brigade internationale d'intervention de la MONUSCO aura à maîtriser avec le concours de FARDC. On parle de plus en plus aujourd'hui d'une guerre larvée qui pourrait éclater à tout moment entre la République démocratique du Congo et le Rwanda suite à l'échec déjà prévisible de négociations politiques en cours entre le gouvernement de Kinshasa et le Mouvement du 23 mars 2009, M23 en sigle. Mais lequel des deux pays antagonistes prendrait l'initiative de cette guerre devenue sans objet en vertu de l'accord-cadre conclu le 24 février 2013 à Addis-Abeba et de la résolution 2009 du Conseil de sécurité de Nations Unies ? En effet, la RDC dont les multiples plaintes adressées à...
(Jambonews 11/10/13)
Suite à l’article paru dans La Meuse ce mardi 8 octobre intitulé « Recherché par toutes les polices du monde, le médecin génocidaire exerce chez nous », (couverture) le docteur Eugène Rwamucyo vient de porter plainte pour « diffamation » et « atteinte à la vie privée ». « Un génocidaire vit à Anderlues (Charleroi, NDRL) » a ainsi intitulé un de ses articles consacré au médecin d’origine rwandaise Eugène Rwamucyo, le quotidien La Meuse du groupe Sud Presse dans leur édition de mardi 8 octobre 2013. Le médecin a été récemment mis en examen pour « participation à une entente en vue de commettre le crime de génocide » par deux magistrats parisiens enquêtant sur son implication dans le...
(La Tempête des Tropiques 11/10/13)
Le commandant de la force de la Monusco, le général Dos Santos Cruz, a indiqué que la mission onusienne allait lancer son premier drone de surveillance des frontières congolo-rwandaises à la fin du mois de novembre prochain. Le commandant de la Force onusienne en RDC a précisé que la base initiale du déploiement de ce drone sera à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu. " Nous avons reçu la première équipe de postulants de contractants. Nous allons pouvoir être opérationnels dès la fin du mois de novembre. La base opérationnelle initiale de déploiement de ces drones sera Goma ", a déclaré le général Carlos Cruz, expliquant que cinq mois après ce lancement, " nous allons augmenter notre capacité ". L'officier militaire...
(Gabon Review 11/10/13)
Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, se rendra tour à tour, dans prochains les jours, en Guinée Equatoriale, en Île Maurice et au Rwanda. À chaque escale, un objectif précis.Le chef de l’Etat gabonais se rendra le 12 octobre 2013 dans la capitale équato-guinéenne, Malabo, où il assistera aux festivités marquant les 45 ans de l’indépendance de ce pays frontalier du Gabon. Il s’agit de magnifier les relations de bon voisinage, mais surtout de renforcer la coopération bilatérale qui existe entre ces deux pays de l’Afrique centrale, notamment à travers la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Une zone qui sera mise à l’épreuve de l’intégration régionale dès le 1er janvier 2014 avec l’ouverture officielle...
(AFP 11/10/13)
LE CAP, 11 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains militant en faveur d'un retrait de la Cour pénale internationale cherchent un réalité "un permis de tuer, de mutiler et d'oppresser" en toute impunité, a dénoncé vendredi le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu. M. Tutu a demandé aux leaders des 54 Etats membres de l'Union africaine (UA), dont certains estiment le continent traité de manière "injuste", de s'opposer à leurs homologues "les moins démocratiques" afin qu'ils ne quittent pas la CPI, rappelant que l'Afrique avait participé à sa création, engageant des procédures et fournissant du personnel. "Certains à l'UA pourraient avancer la carte raciale ou la carte coloniale dans leurs discours", a estimé M. Tutu dans une...
(Xinhua 11/10/13)
LUSAKA, 10 octobre (Xinhua) -- L'African Ministers Council on Water (AMCOW) s'est dit inquiet car la région sub-saharienne lutte pour atteindre l'Objectif du millénaire pour le développement (OMD) sur les conditions d'hygiène et a appelé à une intensification des efforts, a rapporté jeudi le Times of Zambia. Le secrétaire exécutif d'AMCOW, Bai-Mass Taal, a déclaré que bien que les pays reconnaissent que l'accès aux conditions sanitaires et d'hygiène sûres restent une condition pour des moyens de subsistance significatifs, les progrès en matière d'OMD sont encore bas. « Malheureusement de nombreux pays d'Afrique sub-saharienne n'arrivent pas atteindre les OMD sur l'hygiène », a-t-il déclaré cité par le journal au lancement d'une réunion sous-régionale d' Afrique australe sur l'hygiène à Lusaka, capitale...
(AFP 11/10/13)
L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan a estimé jeudi à Abidjan que le débat sur le retrait des pays africains de la Cour pénale internationale (CPI) visait davantage à protéger les "leaders" que les "victimes". Les systèmes judiciaires nationaux et internationaux, dont la CPI "visent à protéger les victimes, les sans-voix, les petits. On entend parler beaucoup de pays, mais c'est pour une protection de leurs leaders", a remarqué Kofi Annan jeudi à Abidjan. "Je n'ai pas entendu de leaders parler de justice pour des milliers et des milliers d'Africains qui ont perdu leur vie ou qui ont été blessés, qui sont obligés de fuir leurs foyers. C'est pour eux que je me bats. C'est pour eux qu'il...
(Arib Info 10/10/13)
Comment réagir face à un éventuel troisième mandat des présidents Nkurunziza (Burundi), Kabila (République démocratique du Congo) et Kagame (Rwanda) ?En Afrique centrale, un débat intéressant fait rage actuellement à propos d’un éventuel troisième mandat pour les présidents en exercice. Les présidents Nkurunziza du Burundi (en 2015), Kabila de la République démocratique du Congo (en 2016) et Kagame du Rwanda (en 2017) s’approchent peu à peu de la fin de leur second mandat. Aucun des trois n’a annoncé, de façon explicite, sa candidature aux prochaines élections présidentielles. Par contre, certaines déclarations récentes faites par des conseillers dans leur entourage immédiat indiquent que, dans les trois cas, un délai supplémentaire au pouvoir n’est tout au moins pas exclu. Dans les régimes...
(RFI 10/10/13)
C’est une nouvelle accusation qui vise le Rwanda. Le chef de la Mission des Nations unies au Congo (Minusco) Martin Koebler a fait état, mercredi 9 octobre lors d'une conférence de presse à Goma, d’un renforcement militaire de la rébellion du Mouvement du 23-Mars (M23), mais aussi de rapports de recrutement forcés de personnes venues du Rwanda voisin.
(L'Avenir Quotidien 09/10/13)
De passage à Kampala, les représentants des pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont appelé le Rwanda à respecter ses engagements pris lors de la signature de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, en février 2013. Curieusement, les diplomates du Conseil de sécurité en mission dans la région des Grands Lacs n’ont eu de Paul Kagame que des « engagements verbaux » qui ne riment à rien du tout. Une délégation des représentants des pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies a séjourné en République démocratique du Congo où elle a échangé avec le président e la République, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale. Elle a même rehaussé de sa présence la cérémonie de clôture des Concertations...
(Xinhua 09/10/13)
Des responsables des Nations unies et de l'Union africaine (UA) ont souligné mardi la nécessité d'intensifier leur coopération pour relever les défis de paix et de sécurité d'Afrique, en particulier dans la région des Grands Lacs. Les responsables ont fait cette déclaration lors de la 7ème Réunion consultative conjointe annuelle entre le Conseil de paix et de sécurité de l'UA (AUPSC) et du Conseil de sécurité de l'ONU (UNSC) au siège de l'UA à Addis Abeba en Éthiopie. Cette réunion a évoqué la situation dans la région des Grands Lacs, dans la Corne de l'Afrique (Soudan/Sud-Soudan et Somalie), en République centrafricaine et dans la région du Sahel, ainsi que le renforcement du partenariat entre l'AUPSC et l'UNSC. À l'ouverture de...

Pages