Vendredi 18 Août 2017
( 24/07/13)
Onze membres d'un groupe séparatiste catholique ont été arrêtés au Rwanda après avoir tenté de livrer un «message de la Vierge Marie» au président Paul Kagame, pour lui demander de faire des réformes. Selon la police, le groupe avait planifié d’organiser une manifestation non-autorisée devant la résidence présidentielle dans la capitale, Kigali. Les observateurs indiquent que les manifestations devant le domicile du Président Kagame sont extrêmement rares. L'opposition l'accuse de présider à un régime autoritaire depuis qu'il a pris le pouvoir en 1994. Toutefois, ses partisans et les gouvernements occidentaux estiment qu’il a mis fin au génocide de 1994 qui a fait quelque 800.000 morts. Le correspondant de la BBC à Kigali, Jean Claude Mwambuts a indiqué que ceux qui...
(Xinhua 24/07/13)
LUANDA -- L'Union africaine (UA) a appelé mardi à mettre en place des liaisons aériennes directes entre les capitales des États membres pour réduire les temps de voyage sur le continent. Cet appel a été adressé par le directeur du département des Transports aériens de la Commission de l'UA pour les Infrastructures et l'Énergie, Adiron Alberto, à Luanda, capitale de l'Angola, en marge de la troisième réunion des ministres africains des Transports qui s'est ouverte ici sous la direction du ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomas. M. Alberto a rapporté qu'actuellement, un passager voyageant de Luanda au Gabon était contraint de faire étape par l'Europe ou l'Afrique du Sud, car il n'y a aucun vol direct entre l'Angola...
(Jeune Afrique 23/07/13)
Dans un rapport publié le 23 juillet, Human Rights Watch accuse le Rwanda de continuer à apporter son soutien au Mouvement du 23-Mars (M23), "un groupe armé responsable de nombreux meurtres, viols et autres crimes graves" dans l’est de la RDC. Ce que les autorités rwandaises démentent, remettant en cause la "crédibilité" des témoignages recueillis par l’ONG de défense des droits de l’homme. « Non seulement le Rwanda permet au M23 [Mouvement du 23-Mars, NDRL] de se procurer des recrues et de l'équipement sur son territoire, mais les militaires rwandais continuent d'apporter un soutien direct à ce groupe qui commet des exactions » au Nord-Kivu, dans l’est de la RDC. Daniel Bekele, le directeur de la division Afrique à Human...
(AgoraVox 23/07/13)
« Battez-vous juste un peu, mais n’allez pas jusqu’à la victoire finale ». C’est à peu près ce qu’on peut retenir de ce mois de juillet en République Démocratique du Congo. Pourtant le conflit était en train de trouver une issue appropriée : militaire. Pour la première fois depuis longtemps, on a vu des soldats congolais très disciplinés, le moral haut, équipés et enchaînant des victoires sur un « ennemi » longtemps présenté comme invincible. Le commandant des opérations, le colonel Mamadou Ndala (41ème brigade), devenu très populaire, traduisait dans les actes la promesse de venir à bout des combattants du M23. Tout d’un coup, on apprend qu’il est relevé de ses fonctions et rappelé à Kinshasa. L’information est démentie,...
( 23/07/13)
Selon le rapport de Human Right Watch, les rebelles du M23 sont responsables d'au moins 44 meurtres, dans l'est de la République Démocratique du Congo. Ils auraient également mené des dizaines d'exécutions sommaires, violé des dizaines de femmes et recruté par la force des hommes et de jeunes garçons avec la bénédiction du Rwanda. Ces accusations interviennent alors que les affrontements ont repris lundi à quelques kilomètres de Goma, entre les forces gouvernementales et le mouvement rebelle. Le M23 a provoqué un tollé international en novembre dernier, lorsque ses éléments avec le soutien du Rwanda, selon un Groupe d'experts des Nations Unies, ont investi et brièvement occupé une ville de plus d'un million de personnes. Ce soutien rwandais s'est poursuivi,...
(Alterinfo 23/07/13)
C’est un moment critique pour le régime de Kigali. Longtemps soutenu par un vaste réseau international alimenté par le pillage des richesses du Congo (coltan de nos téléphones portables), le dictateur rwandais perd du terrain sur le plan international et régional. Son rêve de détruire le Congo pour s’accaparer les riches régions du Kivu afin de les saigner au profit des multinationales devient de moins en moins réalisable et la pression internationale s’accentue, comme en témoigne le dernier appel des parlementaires britanniques aux sanctions contre le Rwanda. En effet, qu’il s’agisse des révélations de ses anciens proches en exil, (les généraux Faustin Kayumba et Patrick Karegeya, prêts à témoigner devant la justice sur l’attentat du 06 avril 1994), des succès...
(Xinhua 23/07/13)
KIGALI-- La directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cousin a appelé lundi aux initiatives locales et à un développement sur le long terme pour mettre fin à l'insécurité alimentaire. "En discutant avec les dirigeants de petites exploitations, je me suis rendue compte de l'importance des initiatives de développement locales pour améliorer la qualité de vie", a commenté Mme Cousin, au terme de sa visite de trois jours au Rwanda. Elle a également plaidé en faveur d'une coopération renforcée entre l'ONU, les communautés et les gouvernements pour combattre la pauvreté. Lors de sa visite au Rwanda, Mme Cousin a rencontré des personnes déplacées des deux côtés de la frontière entre le Rwanda et la République démocratique du Congo et...
(RFI 23/07/13)
Depuis le 30 juin, les Rwandais exilés n'ont plus le statut de réfugiés selon la clause de cessation du HCR. Selon cet organe des Nations-Unies, environ 100 000 personnes sont concernées. Et les conditions de leur retour au Rwanda sont réunies. Il s'agit majoritairement des exilés hutus qui ont fui le Rwanda à partir de mai 1994 après le génocide. Aujourd'hui, ils sont répartis dans de nombreux pays africains. La ministre rwandaise chargée des réfugiés et de la gestion des catastrophes a donc entrepris une tournée dans les pays de la région pour convaincre les réfugiés qui s'y trouvent de revenir dans leur pays. RFI : Séraphine Mukantabana bonjour, pourquoi encouragez-vous les exilés à rentrer au pays ? Parce que...
(Le Potentiel Online 23/07/13)
La Banque mondiale a mis en place un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière en Afrique subsaharienne. L’objectif est de transformer l’agriculture, stimuler la croissance et mettre fin à l’extrême pauvreté en Afrique. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - L’Afrique possède près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées de la planète. Ce sont environ 202 millions d’hectares qui pourraient être ainsi exploités. Elle affiche pourtant le niveau de pauvreté le plus élevé du monde. Ses piètres performances sur le front du développement suggèrent qu’elle n’a pas tiré parti de ses abondantes terres agricoles et ressources naturelles pour enclencher une croissance partagée et soutenue. Intensifier les progrès Le rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », affirme que la mauvaise gouvernance des terres – qui permet de déterminer et d’administrer les droits fonciers – pourrait bien être à incriminer. C’est ce que vient de découvrir la Banque...
(AFP 22/07/13)
GOMA, 22 juillet 2013 (AFP) - L'armée gouvernementale et les rebelles du Mouvement du 23 mars se sont de nouveau affrontés lundi près de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo, ont déclaré les belligérants. Les affrontements ont débuté dans la matinée, marquant une reprise des combats après une trêve relative observée depuis jeudi dernier. Ils avaient cessé en fin de journée, selon les rebelles qui affirment n'être qu'à 4 km de Goma mais ne pas vouloir prendre la ville. Leur porte-parole, le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, a déclaré à l'AFP que le gouvernement avait utilisé des hélicoptères pour pilonner les positions du M23 dans la zone de Kibati et Uvira, "mais sans...
(Jambonews 22/07/13)
Le mercredi 17 juillet, les forces gouvernementales congolaises ont défait les rebelles du M23 à Mutaho, localité située à une dizaine de kilomètres au Nord-Est de Goma. Ce succès aurait, selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, occasionné quelques 120 morts du côté des rebelles du Mouvement du 23 Mars et une dizaine d’entre eux aurait été capturés[1]. Depuis, les forces congolaises ont intensifiés les bombardements sur les positions adverses sur les collines avoisinant Kanyarucinya et Kibati. Le gouvernement, grand gagnant ? Si ces quelques avancées sur le terrain sont encourageantes et peuvent susciter l’optimisme des populations, il n’en demeure pas moins que le chemin vers la stabilisation de la région est encore long. Par contre, ces premiers progrès notables...
(Agence Ecofin 22/07/13)
(Agence Ecofin) - Le Fonds Afrique50 de la Banque africaine de développement (BAD) est devenu vendredi 19 juillet le le principal véhicule financier pour les infrastructures du continent. « Nous, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union africaine (CUA), Dr Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), M. Donald Kaberuka, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), les communautés économiques régionales, les institutions régionales de financement du développement et l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, renforçons notre coopération dans la quête de nouveaux instruments innovants pour augmenter de manière significative les investissements dans l’infrastructure régionale et continentale en appui à la transformation de l’Afrique », déclare le communiqué commun...
(Afrik.com 22/07/13)
Quel est le rôle des intellectuels africains dans la démocratie en Afrique ? Une réponse précise à cette question est d’autant plus urgente que la démocratie libère la parole, appelle le débat d’idées, requiert la construction de projets de société et que les nouveaux régimes démocratiques sollicitent de plus en plus les intellectuels, pour penser la démocratie afin d’en déployer toute l’efficience dans le sens de l’émancipation des peuples. Bien souvent, par le passé, beaucoup d’intellectuels africains s’étaient, par affinité ethnique et pour des raisons pécuniaires, mis au service des dictatures. Nombre d’entre eux se sont fait conseillers des tyrans et ont été les intellectuels organiques des régimes despotiques du continent. Et lorsque, comme Laurent Gbagbo, ils eurent à exercer...
(Reuters (Eng) 20/07/13)
(Reuters) - U.N. Secretary-General Ban Ki-moon has asked Rwanda's government for evidence to support its allegation that U.N. peacekeepers in Congo discussed collaboration with Hutu rebels linked to the 1994 Rwandan genocide, a U.N. spokesman said on Friday. In a letter to U.S. Ambassador Rosemary DiCarlo released early this week, Rwandan U.N. Ambassador Eugene-Richard Gasana said U.N. intervention brigade commanders in the Democratic Republic of Congo have met with rebels from the Democratic Forces for the Liberation of Rwanda (FDLR). The FDLR is made up of the remnants of Hutu killers who carried out the 1994 genocide of Tutsis and moderate Hutus in Rwanda. The letter, which was sent to DiCarlo in her role as this month's president of the...
(KongoTimes 20/07/13)
Le Rwanda a publié un communiqué officiel dans lequel il accuse la Monusco et les Fardc d’avoir lancé deux obus sur son territoire, à 10 km au nord de Gisenyi, sur une zone non habitée. Ce qui veut dire que si effectivement obus il y a, ce qu’il faut prendre avec beaucoup de pincettes, il n’y aurait pas de morts. En outre, Kigali fait savoir que des bataillons entiers des FDLR hutu rwandais sont intégrés dans des unités des Fardc qui se battent avec le M23 pour protéger la ville de Goma. Selon les observateurs, le Rwanda est en train de chercher désespérément une lucarne pour se lancer dans la bataille et venir à la rescousse du M23 comme cela...
(Agence Syfia 19/07/13)
(Syfia Grands Lacs/Rwanda) Quand ils sont malades, certains Rwandais réclament des médicaments au pharmacien, alors qu'ils n'ont pas d'ordonnance du médecin. Un comportement risqué. L'Ordre des pharmaciens, récemment mis en place, tire la sonnette d'alarme. "Muganga ("docteur" ou "médecin" en kinyarwanda, Ndlr), j'ai des allergies sur mon corps depuis deux jours. Cherchez moi un médicament, car cela me fait mal", demande une femme à un pharmacien de Kigali. Ce dernier lui propose une crème. La femme paye et s'en va. Dans la capitale rwandaise, comme dans d'autres villes et à la campagne, les malades entrent et sortent sans cesse dans les pharmacies pour avoir des médicaments, avec ou sans prescription médicale. "Je veux celui-ci (montrant son étiquette, Ndlr) ! Il...
(AgoraVox 19/07/13)
Les Congolais sont peut-être en train de remporter la difficile lutte pour leur survie en tant que nation face à la plus grande menace qui planait sur le pays depuis près de deux décennies : le régime rwandais de Paul Kagamé. Soutenu par un vaste réseau international alimenté par le pillage des richesses du Congo (coltan de nos téléphones portables), le dictateur rwandais a longtemps caressé le rêve de détruire la Patrie de Lumumba pour s’accaparer les riches régions du Kivu afin de les saigner au profit des multinationales. Il semble que le rêve devient de moins en moins réalisable. Le régime rwandais a perdu la bataille du droit et la bataille du temps face à un peuple congolais resté...
(Xinhua 19/07/13)
NAIROBI -- Une variété de banane génétiquement modifiée est-africaine doit être lancée dans le commerce en Afrique de l'Est en 2019, a indiqué jeudi le directeur de recherche chargé du projet. Le professeur James Dale, de l'Université de technologie de Queensland (QUT) en Australie, a déclaré aux journalistes à Nairobi que cette banane serait enrichie en vitamine A. « Afin de répondre à la prévalence élevée de déficiences en micronutriments en Afrique de l'Est, nous prévoyons de lancer la banane est-africaine East African Highland Banana d'ici 2019 », a indiqué M. Dale à l'occasion du 69ème Forum ouvert des biotechnologies agricoles en Afrique. Cette conférence a réuni plus d'une centaine de participants pour discuter des développements des biotechnologies en Afrique...
(KongoTimes 19/07/13)
Si l’Ouganda a tiré des leçons après la défaite lui infligé la semaine par l’entremise de ses rebelles d’ADF/NALU par l’armée congolaise, le Rwanda s’entêtait encore. Il en a eu pour son compte le weekend dernier. L’Ouganda, qui avait gonflé les rangs de ses rebelles avec les islamistes somaliens shababs, a connu une lourde défaite à Kamango. Les FARDC avaient ainsi pris contrôle de plusieurs positions sous occupation de ces rebelles. Ce weekend, c’était le tour du Rwanda de se mesurer. Le carton rouge était à son rendez-vous. Il y a de quoi voir les populations de Goma se rejouir et féliciter les éléments de l’armée nationale. Il échoue sur terrain mais court vite dans les couloirs de l’Onu où...

Pages