Vendredi 23 Juin 2017
(Xinhua 21/06/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Une Rwandaise de 35 ans a présenté mardi sa candidature à la présidence à la Commission électorale nationale du Rwanda (NEC) pour s'opposer au président sortant Paul Kagame lors de ce scrutin en août. Diane Shima Rwigara est la première femme à afficher des ambitions présidentielles dans la campagne de cette année. Cette candidate indépendante s'est présentée devant la Commission en compagnie de sa mère et d'autres proches. Dans sa déclaration aux journalistes, Mme Rwigara a fait savoir que ses priorités seraient la réduction de la pauvreté, la sécurité, et la garantie de la liberté politique, si elle est élue.
(La Tribune 21/06/17)
Le président rwandais termine ce mardi 20 juin une visite d’Etat de deux jours en Zambie. Paul Kagamé a été reçu hier par le président zambien, Edgar Lungu à Lusaka, la capitale de la Zambie. Dans la foulée de cette visite de travail, les deux dirigeants ont signé trois accords de coopération dans plusieurs domaines. Le président zambien Edgar Lungu a reçu ce lundi 19 juin à Lusaka, le président rwandais Paul Kagamé, pour une visite d'Etat d'une durée de deux jours. Les relations diplomatiques et commerciales entre les deux pays sont au beau fixe, mais les deux dirigeants veulent franchir une nouvelle étape dans leur collaboration. Pour donner un nouvel élan à la coopération bilatérale rwando-zambienne, les deux hommes...
(Agence Ecofin 21/06/17)
(Agence Ecofin) - Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a annoncé sur son site web, l'ouverture d'un réexamen extraordinaire des conditions d’éligibilité du Rwanda, de la Tanzanie et de l’Ouganda à l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA). Dans le cadre de cette procédure, l’institution indique qu’elle collaborera avec certaines agences américaines de commerce et précise qu’une audience publique sera organisée, le 13 juillet prochain, dans la capitale américaine, Washington. Cette révision intervient en réponse à la pétition soumise...
(Xinhua 20/06/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a lancé lundi, en collaboration avec le gouvernement du Rwanda, un nouveau projet visant l'inclusion financière des réfugiés dans ce pays d'Afrique de l'Est. Lancé à la veille de la Journée mondiale des réfugiés, ce projet devrait permettre aux réfugiés d'accéder à l'autosuffisance économique, avec le soutien de leurs propres projets de génération de revenus et de dons et prêts. Les financements seront assurés par des financements...
(Xinhua 20/06/17)
LUSAKA, (Xinhua) -- Le président rwandais Paul Kagame est arrivé en Zambie pour une visite d'Etat de deux jours. L'avion de M. Kagame a atterri à l'aéroport international Kenneth Kaunda à 10 heures et il a été reçu par son homologue zambien Edgar Lungu. Il a reçu un salut de douze tirs et a ensuite inspecté une garde d'honneur. Le ministre zambien des Affaires étrangères, Harry Kalaba, a déclaré que les deux dirigeants devraient tenir des discussions bilatérales et partager...
(Le Point 19/06/17)
Désigné par la formation au pouvoir (FPR), Paul Kagame est parti pour un troisième round, qu'il qualifie lui-même de transitoire, à la tête de l'État. Samedi 17 juin 2017. Direction le tout flambant neuf QG de Rusororo, quartier est de Kigali, où plus de deux mille cadres du parti au pouvoir, le FPR, réunis en congrès extraordinaire ont consacré la candidature de Paul Kagame à l'élection présidentielle du 4 août prochain. Le président de la République également président du Front...
(Journal du Jeudi 19/06/17)
Dans sa prochaine livraison, à paraître le 28 juin, la revue XXI apporte des informations inédites sur l'aide multiforme apportée par Paris aux extrémistes hutus organisateurs du génocide au Rwanda, en 1994. « Au cours de l’opération Turquoise, ordre avait été donné [aux militaires français] de réarmer les Hutus qui franchissaient la frontière » entre le Rwanda et l’ex-Zaïre. Ceux-là même qui venaient de commettre, au cours des trois mois précédents, un génocide aussi fulgurant qu’impitoyable contre les Tutsis. L’auteur...
(Jeune Afrique 19/06/17)
Le président sortant, Paul Kagamé, a été désigné sans surpris candidat à l'élection présidentielle par son parti, le Front patriotique rwandais (FPR, au pouvoir), ce samedi. Le scrutin, dont il est grandissime favori, doit se tenir le 4 août prochain. Sans surprise, le président Paul Kagame a été officiellement investi par son parti, le Front patriotique rwandais (FPR), en vue de l’élection présidentielle. Le président rwandais s’était déjà déclaré candidat à cette élection, en janvier 2016, mais les statuts du...
(Afrique sur 7 19/06/17)
La France a toujours nié sa responsabilité dans le génocide rwandais. Et pourtant, un haut fonctionnaire français proche du dossier vient de prendre à contre-pied cette version officielle. Des soldats français de l’opération Turquoise réarmaient les génocidaires hutus en déroute, selon ses révélations. Opération Turquoise, bras séculier du génocide rwandais ? La brouille diplomatique entre le Rwanda et la France à propos du génocide rwandais est visiblement loin de son épilogue. En effet, à mesure que le temps passe, de...
(La Tribune 19/06/17)
Un plébiscite appuyé par le tonnerre d’applaudissements qui a accueilli le discours de Paul Kagamé à la tribune. Avec un score "soviétique", le président du Rwanda et du parti, a survolé le congrès du Front patriotique rwandais (FPR) qui l’a désigné porte-étendard à la présidentielle d’août prochain. Porté à la tête du pays en 2000, réélu en 2003 et 2010, le président sortant brigue un troisième mandat qu’il espère sans doute être le dernier. Et la nuance a tout son...
(RFI 19/06/17)
Depuis trois mois, des milliers d'étudiants rwandais n'ont plus cours. En cause : la suspension totale ou partielle en plein milieu d'année scolaire de 10 universités privées du pays qui n'ont pas répondu aux exigences d'un audit sur la qualité de l'enseignement. Mais les étudiants et les universités ont bien du mal à comprendre cette décision. Portail cadenassé, salles de classe vides... L'université Mahatma Gandhi de Kigali a des airs de campus fantôme. Mi-mars, les autorités rwandaises ont annoncé la...
(Xinhua 19/06/17)
KIGALI, (Xinhua) -- Le parti au pouvoir du Rwanda, le Front patriotique rwandais (FPR) a élu samedi le président sortant du pays, Paul Kagame, candidat à la présidence du parti pour les élections prévues en août. M. Kagame, également président du FPR, était le seul candidat lors d'un vote unanime mené par le Congrès du FPR au nouveau siège du parti à Kigali, capitale du Rwanda. Il a gagné 1929 voix des 1930 participants au congrès. Les membres du FPR...
(Le Monde 19/06/17)
Vingt ans après, une quinzaine de rescapés tutsi ont rédigé leurs « cahiers de mémoire », s’adressant à leurs morts. Retour sur un douloureux travail de reconstitution de soi. C’était un jour d’avril, à Kigali, au Rwanda. Un groupe d’hommes et de femmes a pris place dans une salle. On a distribué des cahiers. Ils étaient une quinzaine alors. Il s’agissait de raconter un monde détruit, le leur, celui de leurs proches, tués pendant le génocide. C’était en 2014, peu...
(Financial Afrik 19/06/17)
La Commercial Bank of Africa (CBA), appartenant à la famille du président Kenyatta serait intéressée par l’achat de la banque rwandaise Crane Bank Rwanda, filiale du groupe bancaire Ougandais du même nom. L’acquisition de cette dernière sera l’occasion pour la banque familiale d’asseoir sa puissance en Afrique de l’Est, en rajoutant le Rwanda à la liste de pays où elle dispose d’une banque active.
(Agence Ecofin 19/06/17)
(Agence Ecofin) - Le groupe bancaire kényan Commercial Bank of Africa (CBA) a indiqué être parvenu à un accord pour l'acquisition de la filiale au Rwanda, du groupe ougandais Crane Bank. La transaction dont le montant n'a pas été communiqué, et qui doit être validée par la Banque centrale du Rwanda, portera la présence en Afrique de l'est, de CBA, à 4 pays, après le Kenya, la Tanzanie et l'Ouganda. Selon les responsables de la CBA, cette acquisition est guidée...
(RFI 18/06/17)
Sans surprise, le président rwandais Paul Kagame a été officiellement investi par son parti, le FPR, candidat à la présidentielle du 4 août prochain. Paul Kagame, l'homme fort du Rwanda depuis la fin du génocide en 1994, est autorisé à briguer un troisième mandat cette année et de théoriquement diriger le pays jusqu'en 2034 en vertu d'une réforme controversée de la Constitution adoptée par référendum en 2015. A l'issue de cette investiture, le président rwandais a appelé les membres de...
(AFP 16/06/17)
Les autorités du Malawi ont condamné vendredi de violents incidents qui ont récemment opposé des réfugiés originaires de communautés rivales du Rwanda et du Burundi dans un camp proche de la capitale administrative du pays Lilongwe. "En tant que pays hôte, nous sommes très déçus de ce comportement. Cela doit cesser sur le champ", a déploré la ministre malawite de l'Intérieur et de la Sécurité, Grace Chiuma, dans un communiqué. Ces derniers jours, la presse locale a rapporté de vives tensions entre Rwandais et Burundais dans le camp Dzaleka, à une quarantaine de kilomètres de Lilongwe.
(Agence Ecofin 16/06/17)
(Agence Ecofin) - Le conseil d'administration de la Banque Africaine de Développement (BAD), a approuvé l'ouverture d'une ligne de crédit de 20 millions $, au profit de la Banque de Développement du Rwanda. La ressource permettra de soutenir des projets ou des entreprises de différents secteurs dont l'agriculture, la production industrielle ou encore les logements sociaux. « Cette facilité permettra de renforcer et étendre le soutien aux secteurs clés au Rwanda et à soutenir les efforts visant à réaliser les...
(AFP 15/06/17)
L'ancien chef de guerre congolais Bosco Ntaganda a affirmé mercredi devant la Cour pénale internationale (CPI) avoir aidé à mettre fin au génocide rwandais de 1994, où il a "vu des horreurs". "Je suis un de ceux qui ont mis fin à ce génocide", a déclaré l'homme à la moustache en traits de crayon. "J'étais très jeune mais j'étais déjà dans l'armée (...). J'étais commandant d'un peloton à ce moment-là et j'ai vu des horreurs." Près de deux ans après...
(RFI 14/06/17)
Traditionnellement dans la culture rwandaise, manger au vu et au su de tous ne se faisait pas. La nourriture était d’ailleurs presque un sujet tabou et les repas se prenaient exclusivement au sein du foyer familial. De nos jours, si une certaine pudeur autour de la nourriture persiste, les mentalités changent. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170614-rwanda-traditionnellement-mange-pas-...

Pages