| Africatime
Jeudi 29 Janvier 2015
(AFP 29/01/15)
Après plusieurs semaines de pressions internationales, l'armée congolaise a annoncé jeudi le lancement d'une offensive contre les rebelles hutu rwandais dans l'est de la République démocratique du Congo, mais sans la participation attendue des Casques bleus. "Nous lançons ce jour de nouvelles opérations contre les FDLR" (Forces démocratiques de libération du Rwanda), a déclaré à la presse le chef d'état-major des Forces armées de la RDC (FARDC), le général d'armée Didier Etumba. Il s'exprimait à Beni, dans le nord du Nord-Kivu, province de l'est du pays déchirée par les conflits armés depuis plus de 20 ans. "C'est une opération des FARDC", a ajouté le général Etumba.
(AFP 29/01/15)
Les FDLR, contre qui l'armée congolaise a annoncé jeudi une offensive, constituent une milice créée par des rebelles hutu opposés au président rwandais Paul Kagame et réfugiés en République démocratique du Congo après le génocide de 1994 contre les Tutsi au Rwanda. Plusieurs des dirigeants et combattants les plus anciens des Forces démocratiques de libération du Rwanda sont recherchés par la justice internationale et rwandaise pour leur participation aux massacres au Rwanda (800.000 morts selon l'ONU), mais la majeure partie des miliciens sont plutôt jeunes, pour beaucoup nés au Congo
(RFI 29/01/15)
Pascal Simbikangwa fût le premier Rwandais jugé en France pour sa participation au génocide de 1994. Cet ancien officier de la garde présidentielle rwandaise a été condamné - en première instance - à 25 ans de prison en mars dernier. Deux autres anciens responsables rwandais le suivront à la barre. La Cour de cassation a en effet validé le renvoi devant les assises de Tito Barahira et Octavien Ngenzi. Si dans l'affaire Simbikangwa, c'est la mise en place de la politique génocidaire dans tout le pays qui était au coeur du procès, la cour d'assises de Paris se penchera cette fois-ci sur les exactions commises à Kabarondo, dans le centre du Rwanda.
(AFP 28/01/15)
La Cour de cassation a définitivement confirmé le renvoi aux assises de deux anciens bourgmestres rwandais, Tito Barahira et Octavien Ngenzi, pour leur participation présumée au génocide des Tutsi en 1994, a-t-on appris mercredi de sources judiciaires. Cette décision ouvre la voie à la tenue du deuxième procès en France sur le génocide rwandais, après celui de Pascal Simbikangwa, ex-officier de la garde présidentielle rwandaise condamné en mars 2014 à 25 ans de réclusion criminelle pour génocide et qui a...
(RFI 28/01/15)
Le procès sur le fond de l’ancien chef de la garde présidentielle et d’un général à la retraite, - tous d’eux d’anciens membres du premier cercle du pouvoir - s’est ouvert mardi 27 janvier en cour martiale. Ils sont notamment accusés de « propagations de rumeurs » visant à provoquer un soulèvement contre le pouvoir. L’arrestation, en août dernier, de ces hauts gradés avait suscité de nombreuses hypothèses : fébrilité du régime, complot déjoué contre Paul Kagame ou encore remise...
(APA 28/01/15)
La Présidente de la transition en Centrafrique, Catherine Samba Panza, a reçu en audience ce mardi, les principaux commandants du contingent rwandais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (Minusca) en fin de mission. Un nouveau contingent sera opérationnel au sein de la Minusca à partir de ce mardi 28 janvier. Le contingent rwandais fort de plus de huit cents hommes assure principalement la sécurité de la présidente Catherine Samba Panza mais aussi...
(RFI 28/01/15)
C’est le premier film qui rend visible tout l’étendue de l’horreur des femmes violées pendant le génocide des Tutsis au Rwanda. Vingt ans après ces viols qui constituaient une arme de guerre de destruction massive, des femmes devenues mères, aussi brisées que courageuses, racontent ce qui s’est passé et comment elles ont continué à vivre avec les enfants des génocidaires à leur côté. Dans un dispositif cinématographique sobre, puissant et très respectueux envers les femmes victimes et leurs paroles, les...
(Agence Ecofin 26/01/15)
(Agence Ecofin) - La Banque mondiale a annoncé, le 22 janvier, avoir accordé au Rwanda un prêt d’un montant de 70 millions de dollars destiné à aider le gouvernement à améliorer l’efficacité, la couverture et l’harmonie de son système de protection sociale. Ce financement IDA (Association internationale de développement, institution membre du groupe de la Banque mondiale) vise à accompagner la stratégie nationale de protection sociale du Rwanda et à soutenir les efforts engagés par ce pays pour lutter contre...
(Jeune Afrique 26/01/15)
Rescapé du génocide, ce Rwandais court le marathon pour la France et travaille sur une thèse de philosophie. Lorsqu'il a posé pour la première fois le pied en Europe, à Amsterdam, Jean-Damascène Habarurema a glissé sur le tapis roulant. "J'ai appelé à l'aide, en vain, et je me suis relevé", raconte-t-il. Direction l'aéroport Charles-de-Gaulle, à Paris. Perdu, il demande une nouvelle fois de l'aide mais personne ne lui répond. "J'ai compris que je ne pouvais compter que sur moi-même." De...
(RFI 24/01/15)
Au Rwanda, deux policiers ont été condamnés, ce jeudi, à 20 ans de prison ferme pour l’assassinat d’un militant anti-corruption. Le corps sans vie de Gustave Makonene, visiblement étranglé, avait été découvert dans la matinée du 18 juillet 2013 sur une route près du lac Kivu. Le verdict est tombé ce jeudi à la Haute cour de Rubavu. Deux caporaux, Isaac Ndabarinze et Nelson Iyakaremye ont été condamnés à 20 ans de prison pour l’assassinat en juillet 2013 de Gustave...
(AFP 23/01/15)
Deux policiers rwandais ont été condamnés jeudi à 20 ans de prison pour l’assassinat en juillet 2013 d’un militant anticorruption travaillant pour Transparency International (TI), a annoncé vendredi un responsable de l’ONG. Isaac Ndabarinze et Nelson Iyakaremye, des caporaux, "ont été condamnés à 20 ans de prison car ils ont collaboré avec la justice", a expliqué à l'AFP le directeur exécutif de Transparency Rwanda, Apollinaire Mupiganyi. Le responsable a salué le fait que, dans cette affaire, "les coupables" aient été...
(Agence Ecofin 23/01/15)
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, effectuera des visites au Rwanda du 26 au 29 janvier 2015 et au Sénégal du 29 au 31 janvier 2015, en vue de renforcer le partenariat liant son institution à ces deux pays. «Ma visite sera l’occasion de renforcer le partenariat du FMI avec le Rwanda et le Sénégal, deux pays qui ont su bâtir des économies fortes, stables et solidaires au sein de la deuxième région la plus dynamique...
(AFP 22/01/15)
Le Parquet rwandais a requis jeudi à Kigali la prison à vie contre Charles Bandora, un Rwandais extradé de Norvège en mars 2013 et accusé de génocide et crimes contre l'humanité pour sa participation présumée au génocide de 1994. "Les crimes que Bandora a commis ont eu un grave impact sur de nombreux Tutsi, il était un homme d'affaires connu et président (local) du MNRD", le parti du régime hutu au pouvoir en 1994, dans sa commune, a expliqué le...
(Xinhua 20/01/15)
Le Rwanda ambitionne d'installer des parcs industriels dans le pays pour accélérer la croissance du secteur manufacturier. Le ministre rwandais du Commerce et de l'Industrie, François Kanimba, a déclaré lundi à Xinhua que malgré les mauvaises performances du secteur, il restait confiant dans la capacité du secteur manufacturier à rattraper son retard en 2015. "Les producteurs industriels sont plus avantagés lorsqu'ils sont rassemblés en parcs industriels que lorsqu'ils sont dispersés. Cela se voit déjà de manière évidente dans les parcs...
(Xinhua 20/01/15)
Une organisation régionale a appelé lundi les pays membres de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs (ICGLR) à mettre en place des lois nationales pour lutter contre l'exploitation illégale des ressources naturelles. Le secrétaire général du Forum des Parlements (FP) des pays membres de l'ICGLR, Prosper Higiro, a déclaré aux journalistes à Nairobi que l'exploitation incontrôlée des ressources était l'une des causes majeures des conflits dans la région. "Les Parlements devraient adopter un rôle de premier plan...
(Le Soir 20/01/15)
L’Union européenne a appelé lundi le gouvernement congolais et la mission de l’Onu en République démocratique du Congo (Monusco) à agir « immédiatement » pour désarmer par la force les rebelles hutu rwandais réfugiés depuis vingt ans dans l’est de la RDC. « Le moment est venu d’entamer une action militaire » contre les Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), après l’expiration le 2 janvier de l’ultimatum qui leur avait été lancé par la communauté internationale pour déposer les...
(RFI 17/01/15)
Cela fait cinq ans ce samedi que l'opposante Victoire Ingabire, présidente des FDU, les Forces démocratiques unifiées, est rentrée au Rwanda. Candidate à l'époque à la présidentielle, elle avait été arrêtée puis condamnée pour « conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre » et « minimisation du génocide ». Aujourd'hui, ses partisans dénoncent la dégradation de ses conditions de détention. On a renforcé la sécurité autour de sa cellule, et bien sûr que cela fait peur. Les...
(AFP 16/01/15)
Une cour d'appel norvégienne a confirmé vendredi la peine de 21 ans de prison prononcée en première instance contre un Rwandais reconnu coupable de complicité dans la mort de 2.000 personnes lors du génocide dans son pays en 1994. Sadi Bugingo, dont la culpabilité avait déjà été confirmée par le tribunal d'appel de Borgarting à la mi-décembre, écope ainsi de la peine maximale prévue en Norvège pour "complicité d'assassinat". Établi en Norvège depuis 2002, Bugingo était accusé d'avoir un rôle...
(RFI 16/01/15)
Lors d’une conférence de presse ce jeudi à Kigali, le président rwandais Paul Kagame s’est une nouvelle fois plaint de l’inaction de la communauté internationale contre la rébellion hutu des FDLR et il ne s’est guère montré optimiste quant à une possible offensive de la Monusco contre la rébellion hutu rwandaise. Je me mentirais à moi-même si je me disais que les choses vont se passer de la manière dont elles devraient se passer. Je dis ça sur la base...
(AFP 15/01/15)
Le président rwandais Paul Kagame s'est montré sceptique jeudi sur la réussite de l'offensive programmée de l'armée congolaise et de la force de l'ONU dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) contre les rebelles hutu rwandais. "Il serait extravagant de ma part de croire que les choses vont se passer comme elles le devraient", a-t-il déclaré devant la presse. "Les FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda) sont là depuis des décennies (...) et ce que l'on a fait avec les FDLR n'a jamais aidé", a-t-il poursuivi, accusant les acteurs régionaux de trouver "toutes sortes d'excuses" quand il s'agit de s'attaquer à eux. Le gouvernement congolais

Pages