| Africatime
Dimanche 29 Mai 2016
(Autre média 28/05/16)
Howard Graham BUFFET n'est autre que le célèbre homme d'affaires américain philanthrope, Président de la Fondation Howard G. BUFFET, très active en Afrique et en Amérique centrale. En 2007, la Fondation a lancé « l'Initiative Mondiale de l'Eau » afin de remédier à la baisse de l'approvisionnement de l'eau potable aux populations les plus pauvres. La Fondation Howard Buffet a décidé de consacrer un don de 500 millions de dollars, pour des projets de développement de « techniques et de sciences agricoles » au Rwanda. La Fondation BUFFET est très active au Pays des Mille Collines, et Howard G. BUFFET a profité de la première journée du Forum Economique Mondial pour l'Afrique qui s'est tenu...
(Agence Ecofin 27/05/16)
(Agence Ecofin) - Le Rwanda prévoit d’exporter de l’énergie vers ses voisins d’ici cinq ans. « En 2021, le Rwanda aura une capacité de production d’énergie suffisante qui va même permettre à notre pays d’exporter de l’électricité à un plus grand éventail de pays voisins dans le cadre d’un effort transfrontalier pour répondre à la demande énergétique régionale », a affirmé James Musoni, le ministre rwandais de l’infrastructure. Cet objectif entre dans le cadre de la politique énergétique adoptée par le pays dans le processus de la transformation de son économie. Pour l’atteindre, un programme de partenariat public-privé a été mis en place afin de stimuler la génération de l’énergie dans le pays. Cette politique est soutenue par la Banque...
(Les Inrockuptibles 27/05/16)
Au Rwanda, 72 % de la population vit en milieu rural. Dans ce petit pays d’Afrique qui compte 11 millions d’habitants, le taux de mortalité infantile (enfants de moins d’un an) s’élevait encore à 31 % en 2015. Pour faire baisser ce chiffre, le gouvernement rwandais a mis en place en 2012, et en partenariat avec l’UNICEF, un système de communication par texto appelé RapidSMS. Les bébés sont suivis par sms jusqu’à l’âge de deux ans. Le principe est assez...
(AFP 26/05/16)
"Je ne pouvais rien faire" : bourgmestre de Kabarondo quand débute le génocide rwandais en avril 1994, Octavien Ngenzi, qui se défend devant la cour d'assises de Paris d'avoir participé aux massacres, a plaidé jeudi l'impuissance d'un fonctionnaire méticuleux. Le 7 avril au matin, il entend à la radio que l'avion du président hutu Juvénal Habyarimana a été abattu. Les consignes sont claires, ne pas sortir, éviter les rassemblements. "Je me suis demandé ce qu'on allait devenir", se souvient le...
(Autre média 26/05/16)
Le pays est sur la bonne voie, aidé notamment par l'U.E. L'Union européenne et le gouvernement du Rwanda ont signé le 10 mai, un accord de financement d'un montant de 177 millions euros (Frw157 milliards), pour soutenir le secteur de l'énergie rwandais, au cours des cinq prochaines années. Les fonds permettront au Rwanda d'améliorer l'approvisionnement en électricité, son acheminement et la distribution. Ce financement sera également utilisé dans la gestion du secteur de l'énergie afin d'augmenter sensiblement le nombre de citoyens pouvant avoir accès à l'énergie sous ses différentes formes: l'électricité, l'énergie solaire, la biomasse. L'énergie est l'une des principales priorités pour le Rwanda.
(Jeune Afrique 26/05/16)
Après le génocide rwandais, l'écriture s'est imposée comme une urgence. Pour exorciser la souffrance et fixer la mémoire. Ainsi, les écrivains restent marqués par le massacre, même si peu à peu certains sont tentés par la fiction… Lorsqu’elle a vu le film germano-britannique Shooting Dogs, en 2005, Scholastique Mukasonga a dû quitter la salle. La romancière rwandaise savait, bien sûr, ce qui s’était passé dans son pays en 1994, elle qui a perdu 37 membres de sa famille dans le...
(Angola Press 26/05/16)
Luanda - L'ambassadeur de Rwanda en Angola, Alfred Garuba Kalisa, a souligné ce mercredi, à Luanda, l'engagement de l'Angola à la présidence de la Région des Grands Lacs, notamment dans la résolution des conflits et le resserrement des relations entre les Etats membres. Le diplomate rwandais a fait cette déclaration, lors de son intervention au colloque à l’Institut Supérieur Polytechnique Atlantida (ISPA) sous le thème : le « Rôle de l’Angola dans la Région des Grands Lacs», dans le cadre...
(Xinhua 25/05/16)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda envisage d'exporter de l'énergie renouvelable aux autres pays de la région vers 2021, selon un haut responsable du ministère de l'Infrastructure. "En 2021, le Rwanda aura une capacité de production d'énergie suffisante qui va même permettre à notre pays d'exporter de l'électricité à un plus large éventail de pays voisins dans le cadre d'un effort transfrontalier pour répondre à la demande énergétique régionale", a affirmé James Musoni, ministre rwandais de l'Infrastructure, en évoquant le rôle de la politique énergétique dans la transformation de l'économie nationale, au cours d'un show télévisé dimanche. Parlant aux journalistes lundi, M. Musoni a affirmé que le Rwanda...
(African Manager 25/05/16)
Le Rwanda est déjà dans les starting-blocks pour exporter de l’énergie renouvelable vers les autres pays de la région à l’horizon 2021… alors qu’on a commencé à peine à en produire sur le continent ! Décidément le pays s’est définitivement détaché des images sordides de la terrible guerre civile de 1994 (environ 800 000 morts selon l’ONU). James Musoni, le ministre rwandais de l’Infrastructure, a déclaré en grande pompe à la télévision ce week-end : « En 2021, le Rwanda...
(AFP 24/05/16)
Bourgmestre de Kabarondo, Octavien Ngenzi a affirmé mardi à la cour d'assises de Paris avoir dû gérer une "montée de l'insécurité" dans sa commune rurale du sud-est du Rwanda mais sans y percevoir de graves tensions ethniques, jusqu'au déclenchement du génocide. Accusé avec son prédécesseur à la tête de la commune, Tito Barahira, d'avoir participé aux massacres en avril 1994, Ngenzi nie toute implication dans le génocide. Il dresse, depuis le début du procès mi-mai à Paris, un tableau presque idyllique de la vie à Kabarondo...
(RFI 24/05/16)
Au Rwanda, après l'expulsion de l'avocate néerlandaise en charge de la défense de l'opposante rwandaise Victoire Ingabire, les services de l'immigration se justifient. La semaine dernière après avoir tenté de rencontrer, en vain, sa cliente emprisonnée depuis 2010 notamment pour conspiration, maître Caroline Buisman a été sommée de quitter le Rwanda. Elle avait alors dénoncé une volonté des autorités rwandaises de couper sa cliente du monde extérieur, alors que cette dernière a récemment déposé un recours en révision de son procès à la Cour africaine des droits de l'homme. Faux, rétorquent les services de l'immigration, qui reprochent à l'avocate d'avoir violé la loi rwandaise...
(Autre média 24/05/16)
L’entreprise ghanéenne Mint Innovations, spécialisée dans les nouvelles technologies, en partenariat avec le Collège des sciences et des technologies de l'université du Rwanda, vient de proposer des robots au musée de l’histoire naturelle du Rwanda, en vue d'améliorer la gestion et la conservation de ce patrimoine. Certains de ces robots sont calqués sur la structure de quelques-uns des objets exposés dans le musée. "Cette initiative de prendre exemple sur les objets exposés au sein du musée découle du fait que...
(RFI 23/05/16)
Au Rwanda, l’avocate de l’opposante rwandaise, Victoire Ingabire, n’a pu rendre visite à sa cliente. Caroline Buisman dit avoir demandé, à deux reprises, un visa pour le Rwanda. Sans réponse, au bout de trois mois, elle est finalement entrée dans le pays avec un visa touristique. Jointe, par RFI, elle explique comment elle a été sommée de quitter le Rwanda. Caroline Buisman, avocate néerlandaise de l'opposante rwandaise, Victoire Ingabire, s’est vue obligée, jeudi 19 mai, de quitter le Rwanda. Elle...
(AFP 23/05/16)
"P.R.E", "N.P" : Floride Uwinkesha, agent communautaire en charge de la santé maternelle de la localité rurale de Nyarukombe, dans l'est du Rwanda, tape soigneusement une série de lettres sur son vieux portable noir et rouge, puis appuie sur la touche "envoyer". En quelques secondes depuis le salon de sa patiente, elle vient d'enregistrer Marceline Mwubahamana, 31 ans et enceinte de trois mois, dans la base de données "RapidSMS" du ministère rwandais de la Santé, un programme de suivi médical...
(7sur7 23/05/16)
L'avocate néerlandaise de l'opposante rwandaise emprisonnée Victoire Ingabire Umuhoza, Me Caroline Buisman, a reçu l'ordre de quitter le Rwanda sans pouvoir rencontrer sa cliente, a dénoncé dimanche le parti de Mme Inhabire, les Forces démocratiques unifiées (FDU)-Inkingi. L'avocate devait assister Mme Ingabire lors de son procès devant la Cour Africaine des droits de l'homme et des peuples. Mais arrivée à Kigali le 14 mai "avec un visa en bonne et due forme", elle s'est présentée le lundi 16 mai au...
(Xinhua 23/05/16)
KIGALI, (Xinhua) -- Le Rwanda a demandé au Canada d'extrader Henri Jean-Claude Seyoboka, suspect du génocide rwandais de 1994. Seyoboka, qui vit au Canada depuis 1996, se voit retirer par le gouvernement canadien le statut de réfugié. Faustin Nkusi, porte-parole de l'Autorité nationale de poursuite judiciaire (NPPA), a affirmé que le Rwanda demande au Canada d'accélérer l'extradition de Seyoboka. "Selon des enquêtes, Seyoboka était un soldat sous le régime génocidaire et a demandé l'asile au Canada, sans avoir mentionné son...
(France 24 23/05/16)
Onze artistes ont réalisé une chanson pour appeler à la paix dans la région des Grands lacs troublée par les conflits réguliers depuis le milieu des années 1990. Grande première : ces artistes, hommes et femmes, viennent à la fois du Burundi, du Rwanda et de République démocratique du Congo. "Ta paix, c'est ma paix, ma réussite, c’est ta sécurité" : 11 artistes de la région des Grands lacs chantent, en kiswahili, l’évidence d’un destin commun. Des chanteurs rwandais, burundais...
(Jeune Afrique 21/05/16)
Semaine riche en événements pour le Rwanda... Présent lundi 17 mai à Karongi sur la rive orientale du lac Kivu, le président Paul Kagame y a inauguré la première centrale électrique au monde dont l’énergie soit tirée du gaz méthane. Un projet longtemps confiné au purgatoire des idées orphelines, qui a dû attendre les bons décideurs pour se concrétiser. Tirant profit d’une ressource disponible en quantités quasi illimitées, le Rwanda – et son voisin congolais quand il voudra s’y mettre – aura ainsi de quoi satisfaire ses besoins en énergie et, qui plus est, grâce à un gaz létal dont l’extraction progressive devrait enrayer...
(Agence Ecofin 21/05/16)
(Agence Ecofin) - Le Rwanda progresse dans sa transformation numérique. Le pays, qui veut moderniser complètement son administration et son économie en remplaçant le papier par le numérique d’ici 2018, annonce la mise en place prochaine d’une infrastructure à clé publique (PKI) pour sécuriser les transactions électroniques. C’est Jean Philbert Nsengimana (photo), le ministre des technologies de l’information et de la communication, et de la Jeunesse, qui l’a dévoilé en début de semaine au cours d’un atelier sur l’utilisation prochaine...
(AFP 20/05/16)
Vingt-deux ans après, il est encore impossible en France d'évoquer sans croiser le fer la genèse du génocide rwandais. Aux assises de Paris, où deux anciens bourgmestres sont jugés, la galaxie des spécialistes du pays des mille collines s'est à nouveau enflammée. Ils sont les "témoins de contexte" auxquels revient la lourde tâche d'expliquer aux jurés les circonstances historiques des crimes imputés à Tito Barahira et Octavien Ngenzi, qui risquent la prison à vie pour génocide. Un génocide "planifié" ou "spontané" ? Un "double génocide" des Tutsi puis des Hutu ?...

Pages