Vendredi 22 Septembre 2017

Rwanda : une ancienne candidate présidentielle fait face à des allégations d'usage de faux et d'évasion fiscale

Rwanda : une ancienne candidate présidentielle fait face à des allégations d'usage de faux et d'évasion fiscale
(Xinhua 04/09/17)

KIGALI, (Xinhua) -- La police rwandaise a déclaré vendredi avoir fouillé la maison de Diane Shimwa Rwigara sur des allégations d'usage de faux et d'évasion fiscale, tout en rejetant les rapports selon lesquels ils ont arrêté Mme Rwigara et les membres de sa famille.

La femme d'affaires de 35 ans était le seul candidat féminin qui a manifesté son intérêt pour les élections présidentielles d'août. Toutefois, elle n'a pas rempli toutes les conditions requises pour être désignée comme candidate par la Commission électorale nationale (CEN) du Rwanda, car elle n'a pas obtenu le nombre de signatures requis dans tous les districts du pays, selon la CEN.

"Elle est accusée de falsification et d'évasion fiscale ce qui a poussé la police à mener une fouille dans son foyer mardi", a précisé Theos Badege, porte-parole de la police.

La fouille faisait partie des enquêtes préliminaires sur les crimes présumés, les avocats de sa famille coopèrent avec la police sur l'affaire, a déclaré M. Badege à Xinhua lors d'un entretien téléphonique.

La police a indiqué que les enquêtes sont en cours avant que l'affaire ne puisse être ouverte au public.

M. Badege a également qualifié les rapports selon lesquels l'accusée et certains membres de sa famille ont été arrêtés par la police de "mensonges fabriqués et d'informations trompeuses".

"Mme Rwigara et sa famille sont en sécurité. La police n'a pas arrêté la famille de Mme Rwigara", a-t-il ajouté.

Le journal rwandais Le New Times, a rapporté en juillet que le parti d'opposition Social Party Imberakuri (PS-Imberakuri) a déclaré que Mme Rwigara avait illégalement accédé à des documents confidentiels du parti, y compris la liste de ses membres et l'avait utilisé pour accumuler le nombre de signatures requis pour son dossier de candidature.

Environ 6,9 millions de Rwandais ont voté aux élections présidentielles du 4 août. Le président sortant Paul Kagame a remporté 98,79% des votes.

Commentaires facebook