Dimanche 22 Octobre 2017

Le Rwanda renouvelle son engagement à soutenir l'économie verte

Le Rwanda renouvelle son engagement à soutenir l'économie verte
(Xinhua 06/06/17)

KIGALI, (Xinhua) -- Le ministre rwandais des Ressources naturelles a fait savoir lundi que son pays avait réaffirmé son engagement à la transformation vers l'économie verte.

Ce pays d'Afrique s'est joint lundi au reste du monde pour célébrer la Journée mondiale de l'environnement avec pour thème principal la transition vers l'économie verte, la protection de l'environnement et la réponse à l'impact négatif des changements climatiques.

Le ministre, Vincent Biruta, a déclaré lors des célébrations organisées dans le district de Gakenke dans le nord du Rwanda que le pays avait réaffirmé son engagement à la transformation pour une économie verte et que des efforts étaient actuellement déployés pour s'assurer que le Rwanda réduise considérablement son recours aux énergies dérivées du pétrole au cours des deux années à venir.

La Journée mondiale de l'Environnement a lieu le 5 juin de chaque année depuis 1972. Cette année, elle a pour thème "Connecter les gens à la nature".

Les activités marquant cette journée comprennent des campagnes de sensibilisation visant à promouvoir l'usage des énergies renouvelables et les logements respectueux de l'environnement, la construction de villages intégrant des éléments écologiques tels que des systèmes de collecte des eaux de pluie ou d'élimination des déchets, ou des poêles de cuisson écologiques utilisant le biogaz, entre autres.

La Stratégie pour la croissance écologique et la résistance climatique du Rwanda lancée en 2011 est l'une des principales étapes pour veiller à ce que le pays soit préparé à faire face aux risques associés aux changements climatiques et à la croissance démographique.

Ce pays compte parmi les 20 institutions au monde accréditées pour accéder au Green Climate Fund qui servira à puiser une part importante des financements pour les projets d'adaptation climatique.

En 2008, le Rwanda a adopté une loi interdisant l'importation et l'utilisation de sacs de polythène, avec des sanctions importantes sur leur possession ou leur contrebande dans le pays.

Près de 714.102 hectares de terrain du paysage doivent être affectés à des réserves forestières complètes d'ici à 2020, contre 694.402 hectares actuellement, selon le ministère des Ressources naturelles.

Commentaires facebook