Le corps de l'ex-roi du Rwanda rapatrié pour être inhumé | Africatime
Lundi 16 Janvier 2017

Le corps de l'ex-roi du Rwanda rapatrié pour être inhumé

Le corps de l'ex-roi du Rwanda rapatrié pour être inhumé
(Xinhua 10/01/17)

KIGALI, (Xinhua) -- La dépouille du dernier monarque du Rwanda, le roi Kigeli V Ndahindurwa, est arrivée lundi au Rwanda, en vue d'une inhumation prochaine dont la date n'a pas encore été communiquée, suite à un jugement rendu aux États-Unis arrêtant que le roi serait enterré dans sa patrie d'origine.

Un tribunal de l'État de Virginie aux Etats-Unis a mis fin vendredi dernier à un litige prolongé entre les proches du roi, litige survenu suite au décès de cet ex-dirigeant le 16 octobre 2016 en Virginie, à l'âge de 80 ans. Certains de ses proches souhaitaient que le monarque soit inhumé aux États-Unis, tandis que les autres préféraient que l'inhumation ait lieu au Rwanda.

Plusieurs réunions ont eu lieu au Rwanda et aux États-Unis pour tenter de trouver un terrain d'entente, mais aucune des deux parties n'était disposée au compromis. Elles ont donc décidé de faire appel à l'arbitrage du tribunal.

Boniface Benzinge, ex-conseiller et confident du roi, dirigeait le groupe opposé au rapatriement du roi, faisant valoir que le monarque aurait demandé à ne pas être enterré au Rwanda. Toutefois, ce groupe n'est pas parvenu à produire devant le tribunal de documents étayant sa position.

De son côté, la demi-sœur de feu le roi Kigeli, Speciosa Mukabayojo, sa plus proche parente encore en vie, était à la tête de la faction favorable au rapatriement de la dépouille au Rwanda.

Après quatre jours de délibérations, le tribunal a tranché en faveur de Mme Mukabayojo, faisant valoir que le roi n'avait obtenu la citoyenneté d'aucun autre pays depuis sa fuite en exil en 1961, ce qui suggère qu'il aimait encore son pays de naissance et espérait y retourner un jour.

Le corps du dernier monarque rwandais a été reçu par ses proches et par des responsables du gouvernement rwandais à son arrivée à l'aéroport international de Kigali, au milieu d'un dispositif de sécurité renforcé.

Né en 1936 sous le nom de Jean-Baptiste Ndahindurwa, le roi a pris le nom de Kigeli V à son accession au trône en 1959, avant d'être destitué par la Belgique, alors puissance coloniale.

Originaire de l'ethnie tutsi, le roi Kigeli a accédé au pouvoir en succédant à son demi-frère Mutara III Rudahigwa, décédé dans des circonstances peu claires le 25 juillet 1959, à la veille de la "révolution sociale" hutu, qui a contraint à l'exil des centaines de milliers de tutsis.

Le roi Kigeli V n'a régné sur le Rwanda que de 1959 à 1961, année où la monarchie a été abolie et où il a été contraint à l'exil.

L'ex-roi a été expulsé au Tanganyika par le gouvernement colonial belge le 2 octobre 1961. Il a par la suite vécu en Ouganda, puis au Kenya, avant de s'installer aux États-Unis en 1992, où il a créé la Fondation du roi Kigeli V, une organisation caritative aidant les réfugiés et orphelins rwandais.

Commentaires facebook