Mercredi 23 Août 2017

Rwanda : les observateurs régionaux apprécient l'organisation de l'élection présidentielle

Rwanda : les observateurs régionaux apprécient l'organisation de l'élection présidentielle
(Xinhua 08/08/17)

KIGALI, (Xinhua) -- Les dirigeants des missions d'observateurs électoraux africains (MOE) au Rwanda ont apprécié dimanche les élections présidentielles du vendredi dernier, affirmant qu'elles ont suivi les principes démocratiques.

Les chefs de mission de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE), du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) et de la Conférence internationale des Grands Lacs (ICGLR), ont publié un rapport préliminaire basé sur leur observation lors des processus de campagne, de scrutin et de dépouillement des suffrages exprimés.

Le COMESA s'est félicité de la conduite professionnelle des responsables de la Commission électorale nationale qui ont facilité l'organisation des élections douces.

Mais l'évêque Mary Nkosi, qui a dirigé la mission d'observation du COMESA, a appelé à une allocation budgétaire plus importante à la Commission électorale nationale pour faciliter l'éducation civique.

Les résultats provisoires publiés samedi par la Commission électorale nationale du Rwanda, montrent que le président sortant Paul Kagame a recueilli 98,63% des voix, remportant un troisième mandat présidentiel.

M. Kagame, 59 ans, a remporté 6,6 millions de voix lors des élections.

Le candidat indépendant Philippe Mpayimana a obtenu 0,73% des voix, et Frank Habineza, candidat du Parti démocratique vert du Rwanda, en a eu 0,47%, selon les chiffres de la commission électorale.

Le rapport des observateurs de la Communauté de l'Afrique de l'Est a conclu que l'élection s'est déroulée dans une atmosphère calme selon les principes démocratiques régionaux et internationaux, selon l'ancien vice-président kenyan Moody Awori, qui a dirigé la mission d'observation de la CEA.

L'équipe de la CEA a néanmoins demandé des réformes dans la loi électorale pour renforcer la commission électorale et mieux faciliter la campagne des candidats.

Le rapport a également félicité les organes de sécurité pour leur rôle d'assurer une élection pacifique et la sécurité du matériel électoral.

Arinaitwe Rwakajara, qui a dirigé l'équipe d'observation de la CIRGL, a noté que les responsables des élections se sont engagés dans leur travail avec la capacité requise pour traiter les questions électorales.

L'équipe a apprécié la participation des électeurs ainsi que la préparation des bureaux de vote. La participation des électeurs a dépassé 96%, selon la Commission électorale nationale du Rwanda.

L'exercice électoral était libre et équitable, y compris le dépouillement des scrutins, conformément aux normes internationales et surtout aux principes de la démocratie et de la bonne gouvernance de la CIRGL, a-t-il déclaré.

M. Kagame, qui est également président du parti au pouvoir, le Front patriotique rwandais (FPR), est président rwandais depuis 2000, où il a été élu par les ministres et les parlementaires suite à la démission du président d'alors Pasteur Bizimungu.

Il a été réélu aux élections présidentielles de 2003 et 2010 en gagnant respectivement 95% et 93% des voix.

Le Rwanda, qui se remet depuis le génocide de 1994, est maintenant considéré par nombre d'observateurs comme un modèle de développement pour les pays en développement, en particulier les Africains.

Commentaires facebook