Jeudi 26 Avril 2018

La zone de libre-échange dynamisera le commerce intra-africain

La zone de libre-échange dynamisera le commerce intra-africain
(Xinhua 19/03/18)

Des ambassadeurs africains ont souligné samedi l'importance de la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) pour le commerce intra-africain, en marge du sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA) sur ce dossier en cours à Kigali au Rwanda.

Les dirigeants africains devraient signer mercredi prochain un accord sur le lancement de la ZLEC.

Pour le représentant permanent de la Côte d'Ivoire auprès de l'UA, Evariste Koffi Yapi, l'Afrique "a un grand potentiel commercial à offrir à ses millions de citoyens, mais le continent n'a pas été en mesure d'exploiter ce potentiel en raison du nombre limité des opportunités commerciales entre les économies africaines existantes".

Lors d'une interview avec Xinhua, il a indiqué que "créer un marché continental unique pour les biens et services en y associant la libre circulation des hommes d'affaires et des investissements stimulera le commerce intra-africain et la prospérité en Afrique".

M. Yapi a estimé que la ZLEC "contribuera de façon significative à une croissance économique durable, à la réduction de la pauvreté, à la création d'emplois et à une meilleure intégration du continent".

Il a déclaré que la Côte d'Ivoire était "prête à faire en sorte que l'ordre du jour de la ZLEC soit un succès et se traduise par un avenir meilleur pour l'Afrique".

Dans un autre entretien avec Xinhua, l'ambassadeur libyen auprès de l'UA, Gairy Saddigh, a indiqué que la ZLEC favoriserait "l'ouverture des opportunités commerciales entre les économies africaines, ce qui fera considérablement augmenter les exportations et les importations liées au commerce intra-régional".

"La création d'un marché africain unique améliorera la compétitivité des industries locales africaines et le niveau des entreprises en exploitant les possibilités de la production de masse et d'une meilleure réaffectation des ressources", a-t-il ajouté.

L'ambassadeur sud-africain auprès de l'UA, Ndumiso Ntshinga, a aussi affirmé que la ZLEC créerait un énorme marché potentiel pour "aider l'Afrique à stimuler le développement industriel, à promouvoir la transformation économique et à créer de la prospérité".

L'Afrique du Sud est prête à "mettre en oeuvre le processus et à saisir les opportunités qu'offrira le marché unique africain", a-t-il dit.

Commentaires facebook