Jeudi 23 Novembre 2017

À Kigali, les dirigeants du secteur aérien réclament une libéralisation accrue

À Kigali, les dirigeants du secteur aérien réclament une libéralisation accrue
(Jeune Afrique 14/11/17)

Alors que le secteur aérien connaît une bonne croissance en Afrique, les compagnies du continent ont du mal à réaliser des profits. En cause, une taille encore modeste et d'importants frais, notamment en termes de taxes et d'approvisionnement en kérosène.

Si une poignée d’entre eux a préféré se rendre au salon aéronautique de Dubaï, il n’était pas question pour la plupart des dirigeants du secteur aérien africain de manquer à l’appel de leur grand-messe annuelle qui se tient jusqu’à ce mardi soir à Kigali. D’autant plus que sous la coupole multicolore du Convention Centre de la capitale rwandaise, les 495 délégués de la 49e assemblée générale de l’Association des compagnies aériennes aériennes africaines (Afraa) ont pu mettre tous les sujets sur la table.

Côté bons points, « le secteur a connu en 2016 sa septième année de croissance consécutive », a rappelé le secrétaire général sortant de l’Afraa, le Zimbabwéen Elijah Chingosho. Sur une année, le trafic de passagers a augmenté de 3,4 % en Afrique, d’après les chiffres de l’Association internationale du transport aérien (IATA) ; 77,6 millions de passagers ont volé en 2016 dans le ciel africain. Le trafic intra-africain a crû de 10 % ces dernières années, et le nombre de voyageurs devrait quadrupler dans les 20 ans.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/492388/economie/a-kigali-les-dirigeants-du-s...

Commentaires facebook