Samedi 23 Septembre 2017

Kagame du Rwanda rencontre les dirigeants Israéliens dans le but de "renforcer la coopération"

Kagame du Rwanda rencontre les dirigeants Israéliens dans le but de "renforcer la coopération"
(Reuters 11/07/17)
Le président isarelien Reuven Rivlin (G), son homologue rwandais Paul Kagame (C) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (D) à Jérusalem

Le Rwanda reste ouvert à toute forme de coopération, s’est ainsi exprimé le président Rwandais en visite depuis lundi à Jérusalem. Paul Kagame n’a pas manqué de saluer la “coopération florissante” entre Israël et le Rwanda dans les domaines de l‘énergie, de l’agriculture et des technologies.

Une coopération qui vise selon lui, à aider à reconstruire son pays et à soutenir d’autres secteurs clés comme celui de la sécurité.

“C’est une tendance très positive qui ne peut qu‘être saluée et merci de votre soutien. Nous sommes impatients de renforcer notre coopération avec Israël sur des défis et des questions d’intérêt commun”. S’est exprimé Paul KAGAME.

Un point commun lie les deux pays qui ont connu un génocide selon le Premier ministre israélien, une histoire que se partagent les deux états et qui est un lien fort d’après Benjamin NETANYAHU.

“Nous qui avons été témoins du plus grand holocauste de l’histoire, et vous qui avez été témoins de peut-être l’un des plus récent : plus jamais ça. C’est un autre grand lien entre nous. Vous avez été un ami constant pour nous.”

“Il y a un pays, je peux le dire sans doute, qui n’a pas besoin de changer. Il parle déjà franchement, dit la vérité dans nos relations bilatérales et internationales, et c’est le Rwanda sous la présidence de Paul Kagame. C’est une autre raison pour laquelle nous vous accueillons ici en Israël le cœur ouvert, les bras ouverts. Bienvenu M. le Président.” A conclu le chef du gouvernement israélien.

Netanyahou, qui a visité le Rwanda l’année dernière dans le cadre d’une tournée de trois pays en Afrique, a déclaré que les deux pays ont partagé un ‘‘grand lien’‘ ayant tous deux connu un génocide dans leurs histoires.

Kagame qui a contribué à mettre fin au génocide Rwandais en 1994, est souvent salué pour le travail qu’il a accompli contre la corruption et pour avoir orienté l‘économie vers une croissance rapide.

Il briguera un troisième mandat lors de la présidentielle du 4 août. Il aura comme challengers, Frank Habineza du parti vert démocratique et l’indépendant Philippe Mpayimana.

Commentaires facebook