Lundi 19 Février 2018
(AFP 19/02/18)
La famille d'une des victimes de la répression des marches de catholiques contestant le régime du président Joseph Kabila en République démocratique du Congo a porté plainte contre chef de la police de Kinshasa pour "assassinat", selon un document parvenu lundi à l'AFP. La famille Kapangala, a porté "plainte contre le général Sylvano Kasongo (...) et les éléments de la police congolaise sous son commandement en date du 21 janvier 2018 pour l'assassinat de Mme Thérèse-Dechade Kapangala Mwanza", selon une lettre de la famille datée du 13 février. La lettre, dont le contenu a été communiqué à l'AFP et à d'autres médias, a été adressée au procureur général de la République. Fille d'un officier de...
(AFP 19/02/18)
Cinq personnes ont été tuées samedi dans une embuscade tendue par de présumés rebelles ougandais musulmans des Forces démocratiques alliées (ADF) à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo théâtre des massacres réguliers de civils, ont déclaré des responsables locaux. "Trois femmes et deux hommes ont été tués et huit autres personnes blessées vers 10h00 (08h00 GMT) sur l'axe Eringeti-Oïcha dans le territoire de Beni (Nord-Kivu)", a déclaré à l'AFP Léon Bahungako, chef de la localité d'Eringeti. "Nous avons reçu cinq corps criblés de balles. Nous apportons des soins à quatre personnes blessées, quatre autres sont transférées à l’hôpital d'Oïcha"...
(RFI 19/02/18)
En République démocratique du Congo (RDC), l’épidémie de choléra menace de se répandre le long du fleuve Congo. Un décès a été constaté à bord d'un bateau, dans la province de la Mongala. Les autorités de Kinshasa et l'OMS ont dépêché des experts avec du matériel et des médicaments à Lisala, chef-lieu de la province. Un bateau, parti de Kinshasa vers Kisangani, avait à son bord, sans le savoir, des personnes malades. Au niveau de la toute nouvelle province de...
(Xinhua 17/02/18)
Plus de 76 personnes tuées à l'arme blanche suite aux violences interethniques qui ravagent depuis le mois de décembre dernier, la province de l'Ituri, située dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), selon les Fonds des Nations-Unies pour l'enfance (UNICEF). A en croire le communiqué de l'UNICEF, parmi les personnes tuées, il y a une majorité de femmes et d'enfants. Suite à cette situation, le bureau de l'ONU pour l'enfance s'est déclaré particulièrement préoccupé par la situation...
(AFP 16/02/18)
L'Unicef a affirmé vendredi avoir documenté 76 cas de personnes tuées à l'arme blanche depuis décembre en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, en proie à des affrontements communautaires, chiffre mis en cause par les autorités. L’Unicef est "très préoccupé par la situation des plus de 46.000 enfants qui sont en fuite à cause des violences" entre les communautés Hema et Lendu en Ituri. "Plus de 76 meurtres à l’arme blanche ont été documentés, parmi eux...
(AFP 15/02/18)
Les autorités congolaises ont promis de renforcer la sécurité dans la province de l'Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, en proie à des affrontements communautaires qui ont provoqué le déplacement de plus de 200.000 personnes. "Nous ne comprenons pas pourquoi ces tueries alors que vous avez toujours vécu ensemble", a déclaré à Djugu le ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary, devant plusieurs centaines des déplacés. Les affrontements entre les communautés Hema (éleveurs) et Lendu (agriculteurs) ont fait plusieurs dizaines de morts, depuis le mi-décembre, selon des sources humanitaires.
(AFP 15/02/18)
Le Conseil norvégien des réfugiés a plaidé jeudi pour une "augmentation massive du financement" et d'humanitaires travaillant dans des zones de conflits en République démocratique du Congo, qui compte aujourd'hui 4,5 millions des déplacés. "La priorité pour la RDC est une augmentation massive du financement et d’humanitaires travaillant dans des zones de conflit, y compris au Nord-Kivu. Autrement, la communauté humanitaire ne sera pas en mesure de gérer la situation et fera inévitablement face à des calamités certaines", écrit dans...
(AFP 15/02/18)
L'ONG International Rescue Committee a reconnu mercredi avoir elle aussi eu à déplorer trois cas d'abus sexuels en République démocratique du Congo, tout en assurant avoir fait le nécessaire en saisissant la police et en renvoyant le personnel impliqué. Le journal britannique The Sun avait rapporté plus tôt que l'IRC, présidée par l'ex-ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband mais dont le siège est à New York, avait notamment été citée pour des allégations de fraude et de harcèlement sexuel...
(RFI 15/02/18)
Les accrochages se sont déroulés mardi 13 février après-midi vers Bikenge, dans le parc des Virunga, au pied du mont Visoke. La RDC accuse l'armée rwandaise d'avoir fait une incursion sur son sol et a saisi le mécanisme conjoint de vérification de la région des Grands Lacs (CRIGL) pour enquêter. Il y aurait des morts dans chaque camp. Selon le porte-parole de l'armée congolaise dans la zone, cela faisait près d'une semaine que des troupes - au départ non identifiées...
(RFI 15/02/18)
Alors que le pays fait face à la crise des réfugiés sud-soudanais, une nouvelle vague de réfugiés arrive depuis l'est de la RDC. Elle fait suite aux nouvelles violences qui ont lieu en Ituri notamment. Près de 40 000 Congolais ont traversé la frontière depuis le mois de janvier, soit autant que l'année 2017. Sur le terrain, le Haut Commissariat aux réfugiés essaie de faire face à cette nouvelle urgence. Mais la situation reste précaire. La plupart des réfugiés traversent...
(AFP 14/02/18)
Cinq personnes sont mortes et 11 blessées mardi lors d'un accident du cortège du président Joseph Kabila sur une route du sud-ouest de la République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de la présidence congolaise. "Hier soir, sur la route de Matadi à la hauteur de Kimpese, un véhicule de l'escorte présidentielle a été heurté par un poids lourd qui transportait du ciment", a déclaré à l'AFP Yvon Ramazani, expert en communication à la présidence de la RDC. "Trois militaires...
(Jeune Afrique 14/02/18)
En nommant Mgr Fridolin Ambongo, un homme d'Église qui ne mâche pas ses mots, archevêque coadjuteur de Kinshasa, où il succédera au cardinal Laurent Monsengwo, le pape François adresse un message de fermeté au président Kabila. Nous sommes le 29 juillet 1984 à Bwamanda, actuelle province du Sud-Ubangi, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo. Mobutu est candidat unique à sa réélection. Les Zaïrois n’ont le choix qu’entre deux bulletins : le vert pour le président-maréchal, et le rouge...
(AFP 13/02/18)
Environ 200.000 personnes ont été déplacées en deux mois de conflits intercommunautaires en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mardi de sources humanitaires. "Depuis mi-décembre, environ 200.000 personnes ont été déplacées en Ituri, affectées par les violences" qui opposent les communautés Hema (éleveurs) et Lendu (agriculteurs), ont déclaré à l'AFP plusieurs sources humanitaires en RDC. Les affrontements entre les deux communautés ont fait plusieurs dizaines de morts. A Genève, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a fait état de plus de 22.000 réfugiés congolais qui ont fui ces violences et traversé le lac Albert la semaine dernière pour rejoindre l'Ouganda.
(AFP 13/02/18)
La République démocratique du Congo et le Congo-Brazzaville ont déclaré lundi vouloir coopérer pour obtenir une "contrepartie" financière de la communauté internationale à la protection de tourbières contenant des quantités énormes de carbone et qui, si elles étaient cultivées, aggraveraient le réchauffement planétaire. Les tourbières couvrent 145.000 km2 d'un espace marécageux à cheval entre le Congo et la RDC, soit une zone un peu plus grande que l'Angleterre. Les experts estiment qu'elles stockent environ trente milliards de tonnes de carbone. Cela représente autant de carbone que les émissions d'énergie fossile de toute l'humanité sur trois ans.
(AFP 13/02/18)
Des Casques bleus sud-africains déployés en République démocratique du Congo sont accusés d'avoir battu un adolescent de 17 ans et d'avoir exploité sexuellement des femmes, a indiqué lundi le porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric. Une enquête de l'ONU et de l'Afrique du Sud va être menée conjointement sur ces faits qui se seraient déroulés dans les provinces du Kasai et du Nord-Kivu. Vu "la préoccupation sérieuse soulevée par les allégations", l'ONU a demandé à l'Afrique du Sud d'envoyer une...
(RFI 12/02/18)
« Valoriser les tourbières pour la population et la planète ». Les tourbières sont des zones humides qui retiennent le carbone. Les deux Congo ont donc décidé de s'engager dans cette voie. La ministre brazzavilloise du Tourisme et de l'Environnement, Arlette Soudan Nonault, a traversé le fleuve pour retrouver son collègue de Kinshasa Amy Amba Tobe. Les deux personnalités et leurs délégations respectives ont réfléchi sur les stratégies de sensibilisation des populations autour de la protection des tourbières. La fin...
(AFP 12/02/18)
Goma, la capitale du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, ravagée depuis 20 ans par des conflits en tous genre, a chanté sa soif de paix, de culture et d'échanges apaisés avec les pays voisins l'espace d'un week-end à l'occasion de son festival annuel Amani. Venu en voisin, l'artiste ougandais Chameleone devait refermer dimanche la page de l'édition 2018 du festival, durant lequel des milliers de jeunes pour un dollar par jour ont pu dès vendredi écouter...
(RFI 12/02/18)
En RDC, c’est l’inquiétude, à Goma, au sujet de Black Man Bausi, un musicien engagé, très populaire. Sa famille dit être sans nouvelles de lui depuis le jeudi 8 février au soir, à la veille de l'ouverture du festival Amani dont il fut l'un des invités l'an passé. Dans plusieurs quartiers de la capitale, des jeunes et des fans sont sortis spontanément dans les rues, samedi 10 février, pour dire leur inquiétude. La police est intervenue. « Qu'il revienne vite.....
(RFI 10/02/18)
La communauté humanitaire est inquiète de la multiplication des déplacements de populations, notamment suite à des opérations militaires en République démocratique du Congo. Ces dernières semaines, elle a déjà exprimé son inquiétude sur des déplacements de population au Sud-Kivu et dans le Tanganyika, notamment dans la foulée des opérations contre les Maï-Maï Yakutumba, plusieurs dizaines de milliers de déplacés internes et des milliers d'autres réfugiés dans les pays voisins du Congo. L'armée congolaise s'est félicitée de ses bons résultats vendredi,...
(RFI 10/02/18)
Il y avait beaucoup de monde, ce vendredi matin, à la cathédrale Notre-Dame du Congo à Kinshasa, en RDC, pour une messe célébrée en mémoire des victimes des marches du 21 janvier. Durant ces marches, organisées par le Comité laïc de coordination, contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, six personnes au moins ont été tuées. L’office a été célébré par l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo qui avait critiqué directement la répression des marches. Le cardinal...

Pages