RDC | Africatime
Dimanche 26 Février 2017

RDC

(Jeune Afrique 25/02/17)
Les évêques catholiques, médiateurs des pourparlers en cours en RD Congo, ont reconnu ce vendredi que l'opposant Étienne Tshisekedi, décédé début février, avait laissé une lettre au président Joseph Kabila. La missive produira-t-elle l'effet escompté ? Rien n'est moins sûr. Même si son contenu n’a toujours pas été révélé, on en sait un peu plus sur la lettre écrite par Étienne Tshisekedi quelques jours avant sa mort. Son destinataire est bien Joseph Kabila, le président de la RD Congo. Pour mettre fin aux spéculations, la Conférence nationale épiscopale du Congo (Cenco) a fait une mise au point à ce sujet vendredi 24 février, à Kinshasa. Contrairement aux rumeurs répandues dans le pays, la fameuse lettre...
(Le Monde 25/02/17)
La bataille pour la succession d’Etienne Tshisekedi conforte le président Kabila, encore au pouvoir malgré la fin de son mandat. Deuil, recueillement et manigances s’entremêlent dans le plus grand Etat d’Afrique francophone, la République démocratique du Congo (RDC). L’opposant historique, Etienne Tshisekedi, est décédé à l’âge de 84 ans le 1er février à Bruxelles, où sa dépouille se trouve toujours. Pour la première fois de son histoire, le pays doit relever deux défis : organiser des obsèques nationales et permettre une alternance politique pacifique en organisant une élection présidentielle, qui aurait déjà dû se tenir fin 2016. Du héros de l’indépendance, Patrice Lumumba, assassiné en janvier 1961 et dont le corps n’a jamais été retrouvé, à Mobutu Sese Seko, mort...
(RFI 25/02/17)
Depuis décembre 2013, la province du Tanganyika dans le sud-est de la République démocratique du Congo est le théâtre de violences meurtrières entre Bantous de l’ethnie Luba et Pygmées de l’ethnie Twa. Au cœur de ces violences : la volonté des Pygmées de faire reconnaître leur droit à l’égalité avec les autres citoyens de la RDC. Mais leurs revendications se heurtent régulièrement au refus des populations bantoues de l’ethnie Luba sur le sujet. Pour mettre fin à ces violences, se tenait cette semaine un important forum sur la paix et la réconciliation à Kalemie. Le Forum s'est achevé avec l'adoption...
(La Voix de l'Amérique 25/02/17)
Les femmes marchandes de la région des Grands lacs battent campagne auprès des autorités administratives et douanières dans la zone frontalière entre le Rwanda et la RDC en vue de la réduction des tracasseries douanières. Regroupées au sein de l’association dénommée Commerçantes solidaires pour la paix dans la région des grands lacs (COSOPAX), elles affirment vouloir développer le petit commerce entre Bukavu et Cyangugu, les deux villes frontalières de la RDC et du Rwanda. Elles ont transmis vendredi leurs doléances...
(AFP 24/02/17)
Le prix de l'essence à la pompe a de nouveau subi une augmentation en République démocratique du Congo à partir de vendredi, a-t-on appris auprès d'un représentant des distributeurs officiels, au terme des discussions avec le gouvernement. Il s'agit de la troisième augmentation du prix de l'essence à la pompe enregistrée en six mois. "On va procéder à une légère augmentation des prix ne dépassant pas 5%" à partir d'aujourd'hui (vendredi), a déclaré à l'AFP Emery Mbantshi Bope, président des...
(AFP 24/02/17)
Au moins deux personnes ont été tuées jeudi dans de nouveaux affrontements à caractère communautaire entre Bantous et Pygmées dans une province du sud-est de la République démocratique du Congo. "Un infirmier du centre médical du village Tundwa (dans la province de Tanganyika) a été atteint par deux flèches empoisonnées et est mort de ses blessures", a déclaré à l'AFP le Dr Henry Kitenge de l’hôpital de référence de Kalemie, capitale de la province de Tanganyika. "Comment les Pygmées peuvent-ils continuer à tuer les Bantous chaque jour, sans une quelconque réaction des autorités ?"...
(RFI 24/02/17)
Polémique autour de l'existence d’une lettre de désignation du Premier ministre selon l'accord des négociations sous l'égide de la Conférence des évêques. Elle aurait été adressée au président Kabila par Etienne Tshisekedi et contenait le nom du Premier ministre désigné par le président du Conseil des sages du Rassemblement. Deux communications presque à la même heure sur ce sujet. Pour le secrétaire général de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku, cette correspondance n'est jamais parvenue au président de la République : « Le président de la République, Joseph Kabila...
(Le Point 24/02/17)
Depuis seize ans, Joseph Kabila règne sur ce pays riche et éruptif. Sa vie, ses secrets. La route plonge vers les eaux noires du Mai-Ndombe. Calés par des pierres, les camions en panne sont signalés dans les virages par des touffes de matiti, hautes herbes posées sur l'asphalte rongé. Au fond de la vallée, entre les collines dont le vert vire, au loin, au gris : un pont. La rambarde s'est effondrée, une pile de l'ouvrage précédent rappelle que rien,...
(RFI 24/02/17)
A Kinshasa en RDC, les immondices s'accumulent dans les rues de la capitale de la RDC depuis des mois. Ce mercredi 22 février, une trentaine de jeunes militants du mouvement citoyen de la Lucha qui manifestaient en direction de l'hôtel de ville de Kinshasa pour y déposer un mémorandum demandant aux autorités d'assainir les rues de la capitale, ont été arrêtés par la police congolaise. Parmi eux, six personnes ont finalement été placées en garde en vue.
(Dw-World 24/02/17)
Officiellement, les rebelles du M23 ont été défaits en novembre 2013, mais ils resurgissent par intermittence - à croire que ces rebelles sont instrumentalisés par certains acteurs politiques, comme moyen de pression. L'expérience a montré que la plupart des mouvements armés en RDC ne se réactivent qu'en cas d'enjeu majeur, par exemple à l'approche des élections, ou lorsqu'une impasse politique se présente, comme c'est le cas actuellement avec les difficultés liées à la mise en œuvre de l'accord du 31...
(AFP 24/02/17)
L'ONU, le représentant du pape à Kinshasa et l'épiscopat congolais ont appelé jeudi "à la cessation immédiate" des attaques contre les paroisses catholiques à travers la République démocratique du Congo, dans un communiqué conjoint. "Ces attaques ont été particulièrement violentes dans les provinces de Kinshasa, Haut-Katanga, Kasaï central et Kasaï oriental", indique le texte parvenu à l'AFP, signé par la Mission de l'Onu en RDC (Monusco), la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et le représentant du pape en RDC...
(France 24 24/02/17)
Trois vidéos diffusées récemment montrent le massacre de villageois par de supposés soldats congolais. Tout porte à croire que les victimes sont des membres du mouvement armé Kamuina Nsapu, qui lutte pour la valorisation des droits coutumiers. Plusieurs vidéos, montrant des hommes en uniforme de l'armée congolaise perpétrant des massacres en République démocratique du Congo (RD Congo), se sont répandues cette semaine sur les réseaux sociaux. Face à une importante réaction internationale, le gouvernement, qui avait d’abord évoqué un "montage...
(AFP 24/02/17)
En contrebas des pics dentelés et enneigés des monts Rwenzori, dans le sud-ouest de l'Ouganda, la ville de Mpondwe déborde d'activité. Mais l'insécurité qui règne de l'autre côté de la frontière, en République démocratique du Congo, y est une préoccupation constante. Lentement, un à un, des camions traversent un pont métallique branlant sur la rivière Lhubiriha pour rejoindre la RDC où, selon les commerçants locaux, on peut faire des affaires, à condition de ne pas avoir trop peur. "Nous n'avons aucune inquiétude ici...
(Radio Okapi 24/02/17)
Le prix du carburant à la pompe reste inchangé à Kinshasa, affirme Emery Bope, vice-président du groupe des sociétés pétrolières privées. Ce résultat est le fruit du compromis trouvé entre les opérateurs pétroliers et le gouvernement congolais, indique la même source qui n’exclut pas une hausse dans les jours à venir. « Jusqu’à preuve du contraire, la structure du prix reste inchangée. Ça veut dire que les prix à la pompe sont encore d’application. Le gouvernement a pesé pour résoudre...
(Agence Ecofin 24/02/17)
(Agence Ecofin) - En RD Congo, 63 000 hectares de terres agricoles dédiées à la culture du maïs ont été ravagés par les chenilles légionnaires depuis décembre. C’est ce que révèle Florence Marchal, porte-parole de l'ONU en RDC. Cette surface représente 80 % du total des superficies consacrées au maïs dans 4 territoires de la région, situés le long de la frontière avec la Zambie. Les dommages enregistrés ont entraîné une flambée des prix de la denrée sur le marché...
(AFP 24/02/17)
Une partie de l'Amérique du Sud, de l'Afrique centrale et australe et quelques navigateurs chanceux de l'Atlantique savoureront, dimanche, une éclipse annulaire de Soleil: un "anneau de feu" encerclera le disque noir de la Lune. Le spectacle le plus impressionnant sera réservé aux habitants et touristes d'une petite bande d'environ 100 kilomètres de large, traversant le Chili, l'Argentine, l'Angola, la Zambie et la République démocratique du Congo (RDC). Une éclipse annulaire se produit lorsque la Lune passe devant le soleil...
(Agence Ecofin 24/02/17)
(Agence Ecofin) - En RD Congo, les conflits fonciers touchent désormais le domaine de l’Université de Kinshasa (Unikin). Des espaces verts appartenant à cette institution publique sont en effet occupés par des particuliers qui en réclament la propriété. Cette situation est d’autant plus préoccupante que certains occupants ont borné ces espaces, poussant le ministre congolais des Affaires Foncières, Félix Kabange Numbi, à effectuer une descente sur les lieux. « Pour trouver des solutions à ce problème d’occupation illégale de l’espace...
(AFP 23/02/17)
Seize personnes ont été tuées en trois jours dans des affrontements entre l'armée congolaise et la rébellion du "Mouvement du 23 mars" (M23) dans l'est de la République démocratique du Congo (M23), a appris l'AFP jeudi de source militaire. Dans les affrontements qui ont duré "trois jours", les FARDC (Forces armées de la RDC) ont "résisté" et "ont mis en déroute" les rebelles du M23", a déclaré à l'AFP le major Guillaume Djike, porte-parole des opérations Sukola 2 dans la...
(Jeune Afrique 23/02/17)
La mort de l’opposant Étienne Tshisekedi aurait pu marquer une trêve politique, le temps de le mettre en terre. Elle a, au contraire, déclenché d’interminables discussions, prenant en otage le corps du défunt. Chronique de plus de quinze jours de palabres. «Non, désolé. Depuis les funérailles, on ne peut plus se recueillir sur le corps. Il est chez nous, mais il n’est pas visible. Nous n’attendons plus que la date de son rapatriement. Au revoir. » Au bout du fil,...
(RFI 23/02/17)
Des combats dans l'est de la RDC ont impliqué les forces armées congolaises et des éléments du M23 mercredi 22 février dans la région de Bisanga. Une altercation qui a impliqué un nombre encore inconnu de rebelles. Un certain nombre ont traversé la frontière pour trouver refuge en Ouganda. Quelque 44 membres du M23 se sont rendus aux UPDF, affirme Richard Karemire le porte-parole de l'armée ougandaise. Il n'est pas confirmé cependant qu'ils fassent partie du groupe ayant pris la fuite du camp de cantonnement ougandais en janvier dernier, précise-t-il. Parmi eux, quatre auraient porté des armes. En plus des combattants, un certain nombre de civils ont aussi traversé la frontière pour fuir les combats.

Pages

(RFI 25/02/17)
Depuis décembre 2013, la province du Tanganyika dans le sud-est de la République démocratique du Congo est le théâtre de violences meurtrières entre Bantous de l’ethnie Luba et Pygmées de l’ethnie Twa. Au cœur de ces violences : la volonté des Pygmées de faire reconnaître leur droit à l’égalité avec les autres citoyens de la RDC. Mais leurs revendications se heurtent régulièrement au refus des populations bantoues de l’ethnie Luba sur le sujet. Pour mettre fin à ces violences, se tenait cette semaine un important forum sur la paix et la réconciliation à Kalemie. Le Forum s'est achevé avec l'adoption...
(AFP 24/02/17)
Au moins deux personnes ont été tuées jeudi dans de nouveaux affrontements à caractère communautaire entre Bantous et Pygmées dans une province du sud-est de la République démocratique du Congo. "Un infirmier du centre médical du village Tundwa (dans la province de Tanganyika) a été atteint par deux flèches empoisonnées et est mort de ses blessures", a déclaré à l'AFP le Dr Henry Kitenge de l’hôpital de référence de Kalemie, capitale de la province de Tanganyika. "Comment les Pygmées peuvent-ils continuer à tuer les Bantous chaque jour, sans une quelconque réaction des autorités ?"...
(AFP 24/02/17)
L'ONU, le représentant du pape à Kinshasa et l'épiscopat congolais ont appelé jeudi "à la cessation immédiate" des attaques contre les paroisses catholiques à travers la République démocratique du Congo, dans un communiqué conjoint. "Ces attaques ont été particulièrement violentes dans les provinces de Kinshasa, Haut-Katanga, Kasaï central et Kasaï oriental", indique le texte parvenu à l'AFP, signé par la Mission de l'Onu en RDC (Monusco), la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) et le représentant du pape en RDC...
(AFP 24/02/17)
En contrebas des pics dentelés et enneigés des monts Rwenzori, dans le sud-ouest de l'Ouganda, la ville de Mpondwe déborde d'activité. Mais l'insécurité qui règne de l'autre côté de la frontière, en République démocratique du Congo, y est une préoccupation constante. Lentement, un à un, des camions traversent un pont métallique branlant sur la rivière Lhubiriha pour rejoindre la RDC où, selon les commerçants locaux, on peut faire des affaires, à condition de ne pas avoir trop peur. "Nous n'avons aucune inquiétude ici...
(Agence Ecofin 24/02/17)
(Agence Ecofin) - En RD Congo, 63 000 hectares de terres agricoles dédiées à la culture du maïs ont été ravagés par les chenilles légionnaires depuis décembre. C’est ce que révèle Florence Marchal, porte-parole de l'ONU en RDC. Cette surface représente 80 % du total des superficies consacrées au maïs dans 4 territoires de la région, situés le long de la frontière avec la Zambie. Les dommages enregistrés ont entraîné une flambée des prix de la denrée sur le marché...
(AFP 24/02/17)
Une partie de l'Amérique du Sud, de l'Afrique centrale et australe et quelques navigateurs chanceux de l'Atlantique savoureront, dimanche, une éclipse annulaire de Soleil: un "anneau de feu" encerclera le disque noir de la Lune. Le spectacle le plus impressionnant sera réservé aux habitants et touristes d'une petite bande d'environ 100 kilomètres de large, traversant le Chili, l'Argentine, l'Angola, la Zambie et la République démocratique du Congo (RDC). Une éclipse annulaire se produit lorsque la Lune passe devant le soleil...
(Agence Ecofin 24/02/17)
(Agence Ecofin) - En RD Congo, les conflits fonciers touchent désormais le domaine de l’Université de Kinshasa (Unikin). Des espaces verts appartenant à cette institution publique sont en effet occupés par des particuliers qui en réclament la propriété. Cette situation est d’autant plus préoccupante que certains occupants ont borné ces espaces, poussant le ministre congolais des Affaires Foncières, Félix Kabange Numbi, à effectuer une descente sur les lieux. « Pour trouver des solutions à ce problème d’occupation illégale de l’espace...
(La Voix de l'Amérique 23/02/17)
Quatre partenaires et agents du parc de Kahuzi Biega ont été retenus par des malfaiteurs le 21 février. Il s’agissait de deux ingénieurs, un congolais et un Belge, un chef de chantier de nationalité congolaise et un conseiller technique au PNKB de nationalité française, travaillant pour le parc national de Kahuzi Biega, PNKB en sigle. Les quatre personnes retenues contre leur gré par des inciviques au parc de Kahuzi Biega toute la journée du 21 février ont été relâchées la...
(AFP 22/02/17)
Reporters sans frontières (RSF) a appelé mardi au respect du droit d'informer au Kasaï, région enclavée du centre de la République démocratique du Congo (RDC) et théâtre de violences meurtrières depuis plusieurs mois. "Nous demandons à toutes les parties au conflit de respecter le droit des journalistes à enquêter et à informer la population congolaise et le monde des atrocités au Kasaï-central", écrit l'organisation de défense de la presse dans un communiqué. "Témoins essentiels", les journalistes "doivent pouvoir travailler librement...
(Radio Okapi 22/02/17)
Les violations principales des droits humains commises en République démocratique du Congo étaient liées au débat sur la prolongation ou non du mandat du président Kabila, selon le rapport annuel d’Amnesty International publié mercredi 22 février. Le document évoque aussi les restrictions concernant les libertés d’association en 2016. «Les violations que nous avons documentées en profondeur sont liées au débat sur la prolongation du mandat du président Joseph Kabila au-delà du délai constitutionnel. Il y a eu limitation des libertés...
(Radio Vatican 22/02/17)
L’Église catholique de la République démocratique du Congo sous pression. Les actes de vandalisme et les agressions perpétrés contre des biens de l’Église se multiplient. L’incendie d’une partie du Grand Séminaire de Malole le samedi 18 février 2017, a poussé le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, à prendre la parole. Dans un communiqué adressé à l’agence Fides, il évoque son indignation face à un acte qui a semé « la terreur chez les sœurs carmélites voisines dudit séminaire...
(Radio Okapi 22/02/17)
L’UNICEF tire la sonnette d’alarme face à l’utilisation des enfants par des milices dans les provinces des Kasaï, Kasaï-Central, Kasaï-Oriental et du Tanganyika. L’agence onusienne redoute des «conséquences dramatiques» de ce phénomène sur les enfants, dans son rapport publié mardi 21 février, en marge du 10e anniversaire des « Principes et Engagements de Paris ». A cette occasion, le chef de la communication de l’UNICEF en RDC, Yves Willmot, a lancé ce message aux miliciens congolais: «Nous demandons aux milices,...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - La compagnie minière Cape Lambert a conclu un protocole d’accord de joint-venture (JV) avec la société congolaise Paragon Mining, pour développer les projets de cuivre et cobalt Kipushi et Kasombo, en RD Congo. Après la réalisation d’une diligence raisonnable par Cape Lambert (prévue pour mars 2017), la société paiera 50 000 $ pour l’exécution du protocole d’accord. Elle versera ensuite une autre somme de 100 000 $ et cèdera 90 millions d’actions, cinq jours ouvrables après la...
(La Croix 21/02/17)
À Kinshasa, des tracts appellent à la destruction des « écoles et églises » catholiques. Le week-end des 18 et 19 février a été émaillé par des violences commises contre l’Église catholique, dans plusieurs régions de la République démocratique du Congo (RDC). Première d’entre elles : le saccage du grand séminaire de Malole de Kananga, au Kasaï central, une province du centre de la RDC. « Ils ont cassé de manière systématique les portes de différentes chambres et ils ont détruit...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/02/17)
Selon un communiqué du HCR, c’est depuis le 20 février que le rapatriement volontaire de réfugiés rwandais vivant en République democrarique du Congo (RDC) a repris. Avec le premier convoi de l’année, cent réfugiés rwandais sont rentrés chez eux par la grande barrière de Goma, dans la province du Nord-Kivu. Les opérations de rapatriement sont organisées par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) conjointement avec les autorités de la RDC et du Rwanda. Plusieurs centaines de...
(Le Monde 20/02/17)
Une vidéo mise en ligne montre des soldats qui semblent appartenir à l’armée congolaise tuer une quinzaine de personnes. « Toi, tu as déjà ton compte ! Bande d’animaux ! » L’homme gît à terre au milieu d’un chemin vicinal bordé d’herbes hautes et de palmiers. Un soleil brûlant éclaire la scène, filmée et postée sur Internet : huit soldats, que l’on identifie comme appartenant à l’armée congolaise, ouvrent le feu et tirent sans retenue sur des hommes et des...
(Xinhua 20/02/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- Au moins 25 personnes ont été tuées samedi par un groupe de miliciens Maï-Maï Mazembe dans le village de Kyaghala et ses environs, dans la province du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon une source contactée par Xinhua depuis Goma. Selon la même source, l'information a été confirmée tard dans la soirée par les services du gouverneur de cette province, qui signalent que toutes les victimes appartenant à l'ethnie hutue ont été...
(AFP 20/02/17)
Une église catholique a été profanée dimanche à Kinshasa par des individus non identifiés, a annoncé un responsable de la paroisse Saint-Dominique, dont le lieu de culte a été visé. Les auteurs se sont introduits vers 05H00 (04H00 GMT) dans l'église, située dans le quartier de Limete, dans l'ouest de la capitale congolaise. Ils "ont cassé l'autel, fait tomber le tabernacle et dispersé les espèces consacrées, cassé la statue de la Vierge Marie, cassé même la tête de Jésus" sur...
(Xinhua 20/02/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- La paroisse Saint Dominique de l'église catholique dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), a été vandalisée par des personnes non identifiées tôt dans la matinée du dimanche. Selon des témoins trouvés sur place, les auteurs de cet acte accusent l'église catholique de faire prolonger les discussions sur l'arrangement particulier devant permettre la mise en œuvre de l'accord politique du 31 décembre 2016. D'autres témoins fidèle de l'église catholique interrogés par Xinhua sur les...
(RFI 20/02/17)
Après l'Afrique australe, la chenille légionnaire frappe la RDC et notamment les provinces du Tanganyika et celle du Haut-Katanga. Selon Ocha-RDC, l'agence humanitaire des Nations unies, des dizaines de milliers d'hectares ont été détruits par l'insecte rongeur dans quatre territoires du Haut-Katanga. Ocha s'alarme des risques d'insécurité alimentaire. Rien que dans le territoire de Kambové, environ 50 000 hectares de maïs ont été dévastés par les chenilles depuis décembre 2016, selon les experts internationaux de la FAO et du gouvernement...

Pages

(La Voix de l'Amérique 25/02/17)
Les femmes marchandes de la région des Grands lacs battent campagne auprès des autorités administratives et douanières dans la zone frontalière entre le Rwanda et la RDC en vue de la réduction des tracasseries douanières. Regroupées au sein de l’association dénommée Commerçantes solidaires pour la paix dans la région des grands lacs (COSOPAX), elles affirment vouloir développer le petit commerce entre Bukavu et Cyangugu, les deux villes frontalières de la RDC et du Rwanda. Elles ont transmis vendredi leurs doléances auprès de la ministre provinciale de l’agriculture au Sud Kivu, du maire de la ville de Bukavu et des délégués des services rattachés à la douane du Rwanda et de la RDC. Selon la Commission...
(AFP 24/02/17)
Le prix de l'essence à la pompe a de nouveau subi une augmentation en République démocratique du Congo à partir de vendredi, a-t-on appris auprès d'un représentant des distributeurs officiels, au terme des discussions avec le gouvernement. Il s'agit de la troisième augmentation du prix de l'essence à la pompe enregistrée en six mois. "On va procéder à une légère augmentation des prix ne dépassant pas 5%" à partir d'aujourd'hui (vendredi), a déclaré à l'AFP Emery Mbantshi Bope, président des distributeurs des produits pétroliers en RDC. Cette "augmentation [qui] ne va pas affecter les autres secteurs de la vie" a été décidé après concertation avec le gouvernement qui "a pris acte de nos desiderata" liés au contexte économique national et...
(Radio Okapi 24/02/17)
Le prix du carburant à la pompe reste inchangé à Kinshasa, affirme Emery Bope, vice-président du groupe des sociétés pétrolières privées. Ce résultat est le fruit du compromis trouvé entre les opérateurs pétroliers et le gouvernement congolais, indique la même source qui n’exclut pas une hausse dans les jours à venir. « Jusqu’à preuve du contraire, la structure du prix reste inchangée. Ça veut dire que les prix à la pompe sont encore d’application. Le gouvernement a pesé pour résoudre...
(La Tribune 23/02/17)
Gecamines devrait retirer son veto sur le changement de tour de table du complexe minier Tenke Fungurume Mining en RDC. En effet, les opérateurs chinois Molybdneum et BHR auraient versé 100 millions de dollars à l’entreprise publique qui détient 20% des parts de l’exploitation. Les groupes chinois avaient acquis les parts de Freeport et Lundin dans Tenke Fungurume, qui exploite une des plus importantes mines de cuivres de RDC. Montant de l’opération, 3,8 milliards de dollars. Le contentieux sur la...
(Agence Ecofin 22/02/17)
(Agence Ecofin) - La compagnie congolaise Gécamines a reçu un paiement de 100 millions $ pour abandonner ses objections à la vente combinée de 80% de participation dans la mine de cuivre Tenke Fungurume, en RD Congo, à China Molybdenum et BHR Partners. L’information a été annoncée par Bloomberg, qui a rapporté des propos de personnes proches de l’affaire, qui ont parlé sous couvert d’anonymat parce que les termes de l’accord n’ont pas été rendus publics. En plus du paiement...
(Agence d'information d'afrique centrale 21/02/17)
Le cas du projet minier Twangiza est pris en exemple dans un magazine spécialisé cité par l’Agence congolaise de presse. Rien que pour ce projet, l’on fait état d’un manque à gagner de l’ordre de 19 millions de dollars américains au cours des six dernières années. Intitulée « la Maison des mines du Kivu », cette revue spécialisée confirme le non-paiement de la majorité des impôts et taxes jusqu’en 2016 dans son analyse des flux fiscaux du projet minier Twangiza...
(Jeune Afrique 21/02/17)
Des espaces dédiés à la culture et à l'élevage, des usines de transformation, une centrale électrique, des logements pour les ouvriers... Non loin de Kinshasa, le parc de Bukanga Lonzo prend forme. Dans un pays où 80% des céréales viennent de l'étranger, ce complexe agro-industriel doit aider la RDC à se rapprocher d'un objectif : l'auto-suffisance alimentaire. Un milliard et demi de dollars par an : c’est ce que coûte à la RDC ses importations en nourriture. Depuis que le...
(La Tribune 20/02/17)
Etat d’Afrique centrale, mais n’ayant pas le Fcfa pour monnaie locale, la RDC n’est pas automatiquement éligible pour faire partie de la CEMAC. Mais face à l’ampleur du blanchiment d’argent dans la sous-région, le pays de Joseph Kabila a soumis en 2016 une demande d’adhésion au Groupe d’action sous-régional contre le blanchiment d’argent. Il vient de recevoir un avis favorable. C'est officiel ! La RDC est désormais membre associé du groupe d'action contre le blanchiment d'argent en Afrique centrale (GABAC), une institution mise en place décembre 2000 par les Chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC) dans le but d'inscrire la sous-région dans la dynamique...
(AFP 18/02/17)
La distribution de carburant a été rationnée vendredi pour le troisième jour de suite à Kinshasa alors qu'un bras de fer oppose le gouvernement et les groupes pétroliers sur le prix de l'essence sur fond de crise sociale et politique. Mercredi et jeudi, de nombreuses pompes à essence des distributeurs légaux dans la capitale de la République démocratique du Congo, avaient fermé à 17h00 (16h00 GMT) alors qu'elles sont habituellement ouvertes au-delà de minuit, selon des journalistes de l'AFP. Les...
(Agence Ecofin 18/02/17)
(Agence Ecofin) - Il ne faudrait pas passer de l’optimisme qui prévalait quant à la croissance de l’Afrique à un trop grand pessimisme. C’est l’essentiel du message que la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a tenu à passer depuis Bangui en République Centrafricaine où elle était récemment en visite. La dirigeante qui s’exprimait devant des étudiants a déclaré que, bien que le continent ait connu sa croissance la plus faible en deux décennies l’an dernier, et...
(RFI 17/02/17)
Négociations en cours autour des prix à la pompe en RDC. Le pays connait une dépréciation de sa monnaie depuis plus d’un an, les réserves de change sont au plus bas. Les pétroliers souhaitent que le prix des carburants soit revu à la hausse, mais c’est au ministère de l’Economie d’en décider. Et depuis cette semaine, on assiste à des fermetures inopinées des stations d’essence de la capitale. Ce qui commence à énerver les consommateurs. Chacun remplit son réservoir autant...
(Agence Ecofin 17/02/17)
A l’issue de 31è session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (Ueac) tenue les 14 et 15 février 2017 à Djibloho, en Guinée équatoriale, la demande d’association de la République démocratique du Congo (RDC) à la politique de lutte contre le Blanchiment dans la sous-région a été validée. A cet effet, le Conseil a donné le mandat au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Pierre Moussa, de...
(La Tribune 16/02/17)
Requinqué par la reprise des cours de minerais, la multinationale Glencore vient de mobiliser près d’un milliard de dollars pour une prise de participation majoritaire dans deux sites miniers congolais. Une opération qui offre au passage un contrôle total de la mine de cobalt de Mutanda. Ce deal permet aussi d’écarter du tour de table, le magnat israélien Dan Gertler dont les liens avec Kabila et des accusations de corruption le rendent « encombrant », pour Glencore. La compagnie minière,...
(Agence Ecofin 16/02/17)
(Agence Ecofin) - L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) a confirmé, dans un communiqué publié le 15 février, les notes de la dette à long et court terme, en devises et en monnaie locale, de la République démocratique du Congo (RD Congo) à respectivement à «B- »et «B », avec perspective négative. Ces notes restent soutenues par les anticipations selon lesquelles la dette publique du pays demeurera faible par rapport au PIB et majoritairement de nature concessionnelle. Ce niveau...
(APA 15/02/17)
APA-Kinshasa (RDC) - Le Plan de réponse humanitaire (PRH) 2017-2019 lancé mercredi à Kinshasa par le ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Actions humanitaires, Paluku Kiseke Yereyere, est évalué à 2,5 milliards dollars. Ce tout premier plan humanitaire pluriannuel adopté pour la première fois en RD Congo a pour objectif d’expliquer la stratégie des humanitaires afin de répondre aux besoins d’environ 14 millions de Congolais au cours de trois années à venir. La RD Congo est, en...
(Financial Afrik 15/02/17)
Le 3 février 2017, S&P Global Ratings a confirmé sa note «B-/B» de la dette à long et court terme, en devises et en monnaie locale, de la République démocratique du Congo (RD Congo). La perspective demeure négative. Les analystes de l’agence de notation fondent leur décision sur les paramètres macroéconomiques du pays et un contexte politique incertain: « les notes restent soutenues par nos anticipations selon lesquelles la dette publique de la RD Congo restera faible par rapport au...
(Financial Afrik 15/02/17)
Glencore investit 960 millions de dollars afin de renforcer sa propriété dans deux mines congolaises de cobalt et de cuivre. La rupture des liens avec le milliardaire israélien Dan, Gertler est également comprise dans l’accord. Cet accord offre à Glencore un meilleur positionnement sur le marché mondial du cuivre et du cobalt dont les prix explosent actuellement et sa séparation avec le très controversé Gertler qui est au cœur d’une polémique en RD Congo. 534 millions de dollars seront versés...
(APA 15/02/17)
APA-Brazzaville (Congo) - Les experts des administrations douanières des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), élargies à celles de la RD Congo, du Burundi et de Sao-Tomé Principe sont réunis depuis ce mercredi à Brazzaville dans l’optique de réfléchir sur la meilleure manière de mobiliser plus de ressources intérieures. L’objectif visé est de pouvoir faire face à la crise qui affecte les économies des pays de la CEMAC depuis la chute du prix du baril...
(AFP 14/02/17)
Le géant minier Glencore a annoncé lundi le rachat pour 905 millions d'euros de parts dans deux mines en République démocratique du Congo (RDC) appartenant au magnat israélien Dan Gertler. Glencore, basé en Suisse, a indiqué qu'il allait acquérir pour 960 millions de dollars les parts détenues par Fleurette Group, holding du milliardaire israélien, dans les mines de Mutanda (31%) et du Katanga (10,25%). Au terme de cette opération, Glencore contrôlera la totalité de la mine de cobalt de Mutanda...
(Agence Ecofin 14/02/17)
(Agence Ecofin) - Le géant anglo-suisse Glencore a pris le contrôle total de la mine de cuivre et de cobalt Mutanda, en RD Congo, en rachetant à 922 millions $ la participation restante de 31% détenue par son partenaire Fleurette Group. Les deux parties ont également conclu un accord visant à augmenter de 10,25% la participation de Glencore dans la filiale Katanga Mining, pour un montant de 38 millions $. Selon les termes des accords, Glencore versera 534 millions $...

Pages

(AFP 16/02/17)
Les autorités congolaises ont annoncé jeudi à Kinshasa la reprise du championnat de football de première division (Linafoot) en République démocratique du Congo (RDC), deux mois après sa suspension pour des raisons de sécurité. "Le gouvernement a levé la mesure de suspension du championnat d'élite parce que la Fécofa (Fédération congolaise de football association, ndlr) a fourni des garanties sécuritaires et proposé des mesures draconiennes d'encadrement des matchs", a déclaré à l'AFP le ministre des Sports congolais Willy Bakonga. Les autorités avaient décidé de suspendre ce championnat le 15 décembre 2016, quelques jours avant la fin du mandat du président Joseph Kabila, échu depuis le 20 décembre. Initialement prévue pour une durée d'un mois, la...
(Jeune Afrique 15/02/17)
Le TP Mazembe conservera un entraîneur français au moins jusqu’en décembre 2017. Thierry Froger, habitué de la deuxième division en France, va prendre la succession d'Hubert Velud et sera présent dès le déplacement des Corbeaux en Afrique du Sud, en Supercoupe de la CAF, ce samedi. Le service de communication du TP Mazembe a confirmé que le Français Thierry Froger serait présent lors du déplacement des hommes de Lubumbashi à Pretoria, pour le match de Supercoupe de la Confédération africaine de football (CAF) face au Mamelodi Sundows, samedi 18 février. Il prendra ensuite officiellement la succession de son compatriote Hubert Velud lors du match retour, la semaine suivante, en RD Congo.
(Agence d'information d'afrique centrale 10/02/17)
Quatre jours après la finale de la CAF, les sélections africaines sont les plus concernées par les changements du classement de la Fifa, rendu public ce jeudi : l’Egypte, le Cameroun, la RDC ou le Burkina progressent quand la Côte d’Ivoire ou l’Algérie dégringolent. Sans jouer, les Diables rouges reculent eux de 5 places. Vice-championne d’Afrique, l’Egypte devance pourtant son bourreau camerounais au classement Fifa du mois de février : première nation continentale, l’Egypte fait un bon de 12 places...
(APA 02/02/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Les défenseurs Merveille Bope Bokadi et Christian Luyindama ainsi que l’avant-centre Jonathan Bolingi Mpangi du TP Mazembe Lubumbashi ont été prêtés pour six mois avec option d’achat au Standard de Liège, équipe évoluant en première division du championnat belge. Né le 21 mai 1996 à Kinshasa, Merveille Bope BOKADI est un milieu de terrain qui peut facilement être converti en défenseur central. Il évolue au TP Mazembe depuis 2013. Jonathan Bolingi Mpangi, fils de l’ancien gardien...
(APA 31/01/17)
APA Kinshasa (RD Congo) - Les Léopards de la RD Congo ont décidé de mettre le cap sur les éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, au lendemain de leur élimination en quarts de finale de la Coupe d’Afrique Gabon 2017 par les Black Stars du Ghana (1-2), dimanche 29 janvier à Oyem, à environ cinq cent kilomètres de Libreville. Le président de la Fédération congolaise de football (FECOFA), Constant Omari Selemani, qui a confirmé la poursuite du programme...
(RFI 31/01/17)
Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations. L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue au premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures...
(Jeune Afrique 30/01/17)
On refait le match - Le Ghana a mis fin aux espoirs de la RD Congo dimanche à Oyem (2-1). Patrice neveu, l'ex-sélectionneur des Léopards, estime que son ancienne équipe a sans doute laissé passer sa chance en première mi-temps. Jeune Afrique : C’est une tendance lourde lors des quarts de finale : les équipes qui dominent ne sont pas forcément celles qui se qualifient. On l’a vu avec la RD Congo dimanche… Patrice Neveu : Oui, même si le...
(RFI 30/01/17)
Le Ghana a validé son billet pour les demi-finales en battant la RD Congo sur le score de 2-1 au stade d’Oyem. Un résultat acquis dans les dernières minutes grâce à un but d’André Ayew sur penalty. A la sortie des vestiaires, les Congolais étaient dépités. Le troisième quart de finale a opposé ce dimanche 29 janvier deux équipes qui se connaissent très bien, la RD Congo et le Ghana. Après un match où les deux équipes ont eu des...
(RFI 30/01/17)
Ce dimanche 29 janvier, le stade d’Oyem a reçu le troisième quart de finale de la compétition. La RD Congo affrontait le Ghana dans une enceinte loin d’être remplie. Les Back Stars ont finalement réussi à l’emporter et à se qualifier pour les demi-finales en battant les Léopards sur le score de 2-1. Les Léopards et les Black Stars se sont souvent rencontrés lors de la Coupe d’Afrique des nations, mais trois dates attirent notre attention. La dernière confrontation a...
(RFI 30/01/17)
Quart de finale de la CAN 2017 à Oyem avec la rencontre entre les Léopards de RDC et les Black Stars du Ghana pour une place en demi-finale face aux Lions indomptables. Dominateurs en première mi-temps, leur domination stérile aura profité à des Black Stars opportunistes emmenés par les frères Jordan et André Ayew.
(AFP 28/01/17)
Après sept ans d'absence, l'Egypte peut confirmer son grand retour sur la scène africaine si elle bat le Maroc en quarts de finale de la CAN-2017 dimanche, tandis que la RD Congo compte prouver son incontestable progression face au Ghana. Jusqu'ici, les Pharaons se sont surtout appuyés sur une solide organisation et une défense imperméable: l'Egypte est la seule équipe à ne pas avoir concédé de buts dans la phase de poules. Il va falloir maintenant être plus performant devant,...
(AFP 28/01/17)
"Fimbu ! Fimbu ! Fimbu ! Chicotte !" Après la célèbre danse du derrière de leur ancien gardien Robert Kidiaba, les Léopards de la RDC font entrer au stade celle de la chicotte, fouet de triste mémoire au Congo. Le rituel des joueurs de la République démocratique du Congo a déjà pu s'exprimer à six reprises pendant les poules de la phase finale de la CAN-2017 qui se joue au Gabon jusqu'au 5 février. Dès qu'ils envoient le ballon dans...
(Gabon Actu 28/01/17)
Le Journaliste de Canal +, Robert Brazza, arrivé au Gabon pour animer des plateaux de télévision sur la CAN 2017 qui se déroule dans le pays, n’a jamais été expulsé par les autorités, a affirmé le ministre de la Communication, Porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze démentant à l’occasion des informations de presse ayant annoncé que le journaliste a été expulsé. « En début de semaine, un journal annonçait que Monsieur Robert BRAZZA, présentateur de l’émission «...
(AFP 27/01/17)
"Cerise sur le gâteau, on a perdu Chancel Mbemba qui a quelque chose au niveau du genou", s'est désolé jeudi Florent Ibenge, sélectionneur de la RD Congo, qui ne sait pas s'il pourra compter sur son défenseur central face au Ghana dimanche en quart de finale de la CAN-2017. "Il l'a ressenti assez tôt dans le match (contre le Togo), il a continué mais là si cela continue comme ça, on ne pourra pas l'utiliser contre les Ghanéens", a développé...
(Afrique Actualité 27/01/17)
Depuis le coup d'envoi de la 31e Coupe d'Afrique des Nations, le 14 janvier 2017, au Gabon, les Congolais et autres expatriés ont trouvé une opportunité de faire des affaires dans la capitale, à Kinshasa. Les férus du ballon rond et supporters de l'équipe nationale, les Léopards, s'y procurent toutes sortes de gadgets aux couleurs du drapeau. Dans ces lieux sont vendus des T-shirts, maillots, autocollants, chapeaux, écharpes... aux couleurs de l'emblème national et des autres nations participant à la...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Du CHAN 2016 au Rwanda à la CAN 2017 qui se joue en ce moment au Gabon, les joueurs de la sélection nationale de la RDC ne célèbrent leurs succès qu'avec le fimbu, une danse créée par Félix Wazekwa. Entretien avec l'homme qui fait danser les Léopards. Il se définit comme un « penseur », mais c’est sur le terrain de la danse que Félix Wazekwa, 54 ans, se distingue ces dernières années. Leader du groupe Cultur’A Pays vie («...
(APA 26/01/17)
Toutes les affiches des quarts de finale de la CAN 2017 sont connues. Les derniers qualifiés, l’Egypte et le Ghana, ont terminé respectivement première et deuxième du groupe D. La RDC qui a fini en tête du groupe C fera face au Ghana alors que le Maroc qui a terminé derrière les Congolais affrontera l’Egypte. Le quart de finale entre Congolais et Ghanéens aura lieu le 29 janvier à 16h00 (GMT) à Oyem. « Match très difficile » Après la...
(AFP 26/01/17)
"Sapés comme jamais"... même au stade ! Beaucoup de supporters présents à la CAN arborent des costumes de fauves ou des fausses lunettes géantes, mais un contingent de Kinshasa, capitale de la "Sape", a plutôt opté pour un élégant ensemble aux couleurs de la RD Congo, fourni par le gouvernement. Alors que la Fashion Week homme vient de s'achever à Paris, capitale mondiale de la mode le temps d'une semaine, à Oyem (7500 km plus au sud), une centaine de...
(AFP 25/01/17)
Le Togo sans ressources: les hommes de Claude Le Roy n'ont rien pu faire mardi (3-1) face à la RD Congo qui, déterminée et parfaitement organisée, termine en tête de son groupe C et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2017. "Si j'ai pris l'avion pour venir à la CAN au Gabon et perdre après deux matches, ça ne sert à rien", avait pourtant martelé le capitaine togolais, Emmanuel Adebayor avant de défier...
(RFI 25/01/17)
La RD Congo affrontait, ce mardi 24 janvier, le Togo, lors de la troisième et dernière journée du groupe C de la CAN 2017. Les Congolais n’avaient besoin que d’un point pour assurer leur qualification. Ils ont gagné avec la manière, 3-1, face à une sélection togolaise qui a montré ses limites physiques. Le stade de Port-Gentil a accueilli le match entre les Congolais et les Togolais dans une bonne ambiance, ce 24 janvier. L’enceinte de 20 000 places a...

Pages

(Jeune Afrique 13/02/17)
Du 10 au 12 février, près de 33 000 festivaliers sont venus faire la fête à Goma, dans l'est de la RDC. Pour les prochaines éditions, les organisateurs projettent de faire du festival Amani une « sorte de festival itinérant » pour porter le message de la paix ailleurs dans la région du Kivu. La quatrième édition du festival Amani a vécu. « Ce fut un grand succès ! » clame Anne-Laure der Wielen, la responsable communication de l’événement. « À Goma, je n’ai jamais vu les gens attendre un concert sous la pluie », poursuit-elle. C’est en effet sous de grosses averses tropicales que le dernier show de la quatrième édition du festival Amani...
(RFI 13/02/17)
A Goma, au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, le festival Amani a fermé ses portes ce dimanche 12 février. Pendant trois jours, de nombreux artistes sont venus chanter et danser pour promouvoir la paix et la réconciliation. Et ce festival a eu aussi des retombées économiques pour les commerçants de la ville de Goma. Le festival Amani a mis de la joie dans les coeurs et de l'argent dans les portefeuilles. Il a réuni, pour cette édition, 33 000 spectateurs, des organisateurs et des dizaines d'artistes. Pendant trois jours, les commerçants de Goma se sont frotté les mains, à commencer par les restaurateurs...
(Jeune Afrique 13/02/17)
Le festival Amani 2017 a bien démarré vendredi à Goma, dans l'est de la RDC. Sur fond d'hommage à l'un de ses bénévoles tué la veille. La quatrième édition du festival Amani a failli être annulée. « On y a sérieusement pensé », nous confie, vendredi 10 février, Anne-Laure Van der Wielen, la responsable com’ de ce rendez-vous culturel annuel le plus attendu dans la région des Grands Lacs. La veille, un policier ivre, commis à la garde du site...
(La Voix de l'Amérique 13/02/17)
Durant tout le week-end, plus 35 000 festivaliers ont chanté et danser la Paix au Festival Amani en RDC, devenu un rendez-vous annuel dans la capitale provinciale du Nord-kivu à Goma. Pour cette quatrième édition, un accent particulier a été mis sur la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes à travers de leurs projets. Devant un public varié, tous chantant à l’unisson autour d’un même thème : la paix. De nombreux participants ont souligné que le festival encourage un mouvement de...
(RFI 11/02/17)
A Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo, ce vendredi a eu lieu le coup d’envoi de la 4e édition du festival Amani. Son nom signifie « paix » en swahili. Ce festival de musique et de danse a pour slogan « jouer pour le changement et chanter pour la paix ». Il veut promouvoir la paix et la réconciliation et tenter de donner une autre image de la région. Pendant trois jours quelques 36 000 festivaliers sont...
(AFP 10/02/17)
Un des organisateurs du "Festival Amani" pour la promotion de la paix dans l'est de la République démocratique du Congo par la musique a été tué dans la nuit de jeudi à vendredi, à la veille de sa 4e édition, a-t-on appris de sources concordantes. "Nous avons le regret et l’immense peine de vous annoncer le décès de notre cher ami Norbert Paluku dit +Djoo+, membre actif du foyer culturel de Goma et du festival Amani", peut-on lire vendredi sur...
(Le Monde 10/02/17)
Un jeune bénévole est décédé le 9 février, la veille de l’ouverture du festival. Il a été abattu pour des raisons encore inconnues par un policier congolais. La quatrième édition du festival Amani devait être grandiose. Cet événement se veut un symbole de paix dans cette région meurtrie du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Mais, cette année, il est endeuillé par la mort d’un volontaire du festival, abattu dans la nuit de jeudi à vendredi...
(Jeune Afrique 10/02/17)
Charismatique inventeur de l’afrobeat congolais, le bofenia rock, le « Général rebelle » poursuit son métissage musical volcanique dans un nouvel album, Kin Sonic, qu’il défend en tournée. Une silhouette filiforme, dégingandée, se hisse mollement sur la scène du Studio de l’Ermitage, à Paris, puis s’installe sans hâte derrière le micro et deux hauts tambours. Jupiter Bokondji semble toiser le public dans la salle comble, le regard dissimulé dans l’ombre d’un chapeau mou. Le « Général rebelle », amateur de...
(Jeune Afrique 09/02/17)
Du 10 au 12 février, des artistes de la région des Grands Lacs se donnent rendez-vous à Goma, dans l'est de la RDC, pour danser et chanter. Ces trois jours de festival doivent permettre de vendre une autre image de cette partie de l'Afrique, trop souvent assimilée aux violences. À Goma, « tout est prêt », assure Jean-Claude Mwenga ce mercredi 8 février. Bénévole et responsable de la communication, il suit de près l’avancée de derniers préparatifs avant l’ouverture le...
(Jeune Afrique 27/01/17)
Du CHAN 2016 au Rwanda à la CAN 2017 qui se joue en ce moment au Gabon, les joueurs de la sélection nationale de la RDC ne célèbrent leurs succès qu'avec le fimbu, une danse créée par Félix Wazekwa. Entretien avec l'homme qui fait danser les Léopards. Il se définit comme un « penseur », mais c’est sur le terrain de la danse que Félix Wazekwa, 54 ans, se distingue ces dernières années. Leader du groupe Cultur’A Pays vie («...
(RFI 30/11/16)
Au Congo-Brazzaville, Bienvenu Mépépé-Sidobé dit « Cœur à cœur » est décédé lundi 28 novembre à Paris à l’âge de 48 ans suite à un accident de la route survenu il y a plus d’une semaine sur la nationale 2 au Congo. Enseignant, comédien, directeur de la coopération et de la communication au ministère de la Culture, il était considéré comme le « Mamane » de Brazza.
(Jeune Afrique 25/11/16)
Entretien avec Shay, jeune rappeuse et sensation forte de cette année 2016. Révélée par Booba, elle s’apprête à sortir "Jolie garce", son premier disque. C’est incontestable, c’est la révélation féminine de l’année 2016. Son titre « PMW » (plus de 30 millions de vues sur YouTube) sorti au début de l’été a mis tout le monde d’accord : elle est celle que tout le monde attendait dans le rap francophone. La rappeuse belge y révèle une identité très affirmée, sensuelle,...
(Jeune Afrique 25/11/16)
Fally Ipupa est le prince de la pop congolaise, mais pas seulement. Dans la tradition des paillettes de la sape, il a imposé une sobriété flamboyante. Décryptage d'un style vestimentaire soigné. À 39 ans, Fally Ipupa est considéré comme un dieu vivant dans son pays natal, la RD Congo. Celui qu’on surnommait Anelka, qui s’est rebaptisé Dicap La Merveille – en hommage à l’acteur américain Leonardo Di Caprio – ou encore Hustler, fête cette année ses dix ans de carrière...
(Jeune Afrique 07/11/16)
Dans les bacs depuis fin octobre, "Forever - De génération en génération", l'album posthume de Papa Wemba ne fait pas l'unanimité parmi son public, partagé entre nostalgie et déception. On le retrouve là où il nous a quittés. Avec moins de gras, sans le mabanga – ce name-dropping qui pollue souvent la chanson congolaise -, mais pas au sommet de son art. Dans Forever – De génération en génération, Papa Wemba, décédé le 24 avril sur la scène du Festival...
(Le Monde 31/10/16)
Le label Cantos sort un disque posthume de l’icône de la rumba congolaise et de la « world music », six mois après sa mort brutale. Chapeau melon haut de forme rouge, ample tunique blanche brodée de noir. C’est l’ultime tenue dans laquelle est apparu Papa Wemba, décédé à l’aube du 24 avril sur la scène du Festival des musiques urbaines d’Anoumaba, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. C’est en toute logique qu’elle illustre la pochette de l’album posthume du ténor...
(TV5 25/10/16)
L’analyse de l'iconographie politique mêle connaissances historiques et expertise graphique. A Bruxelles, l’exposition Notre Congo ne badine pas avec la critique. Elle dévoile les rouages de la propagande coloniale. De quoi raviver ou éveiller les consciences. Elle a « infusé » les esprits de générations entières en Belgique et au Congo. Le verbe est bien choisi. Elle, c’est la propagande coloniale, dont l’Université Libre de Bruxelles a choisi d’accrocher d’intéressants témoignages aux cimaises de la Salle Allende, au cœur de...
(La Croix 06/10/16)
Cette bande dessinée rend hommage au sens de la débrouille et à la bonne humeur des habitants de Kinshasa alors que la situation se dégrade en RD-Congo. Samuel, 10 ans, vit avec ses parents dans un quartier populaire de la capitale congolaise, Kinshasa. Une vie inédite débute pour son père : nouveau propriétaire d’une voiture d’occasion, il va désormais proposer ses services comme chauffeur. Désormais, il ne travaille plus pour le compte d’un patron – ici, une patronne –, mais pour...
(Jeune Afrique 26/09/16)
Koffi Olomidé tiendrait-il une occasion en or pour redorer son blason auprès de la gent féminine qu’il a scandalisée, pas plus tard qu’en juillet dernier ? La toile bruisse de sa nomination comme "Ambassadeur de la Femme" par l'Union Africaine… En réalité, il s'agit d'une intox. « Si tu n’as pas la force du voleur, aide-le à porter le butin », dit un proverbe ouest-africain, comme s’il fallait se résigner à accompagner le malfaiteur, quand on n’a pas les moyens...
(La Voix de l'Amérique 30/08/16)
Au Sud-Kivu, la première Edition du festival Umoja Grands Lacs se poursuit depuis le 27 août 2016. Ce cadre d’échange culturel et de dialogue entre jeunes des pays de la sous-région de grand lacs est organisé par l’association des jeunes "the futur for all" que l'on peut traduire par "un futur pour tous". C’est dans le beau cadre du collège Alfajiri à Bukavu que se déroule le festival Umoja Grands-Lacs. Un festival qui connait la participation des artistes venus du...
(Jeune Afrique 25/08/16)
Avec "Congo Requiem", son douzième roman, le Français Jean-Christophe Grangé explore la face sombre de la RD Congo et plonge son lecteur dans une moiteur morbide. Au risque de la caricature. La littérature a ceci d’extraordinaire qu’elle peut se permettre de piller sans appauvrir et de voler sans déposséder. Histoires, décors, personnages, ambiances, situations, l’Afrique dans son ensemble offre un riche terrain de rapines à l’imaginaire des auteurs occidentaux qui y chapardent sans vergogne la matière de leurs créations. Le...

Pages

(Jeune Afrique 25/02/17)
Les évêques catholiques, médiateurs des pourparlers en cours en RD Congo, ont reconnu ce vendredi que l'opposant Étienne Tshisekedi, décédé début février, avait laissé une lettre au président Joseph Kabila. La missive produira-t-elle l'effet escompté ? Rien n'est moins sûr. Même si son contenu n’a toujours pas été révélé, on en sait un peu plus sur la lettre écrite par Étienne Tshisekedi quelques jours avant sa mort. Son destinataire est bien Joseph Kabila, le président de la RD Congo. Pour mettre fin aux spéculations, la Conférence nationale épiscopale du Congo (Cenco) a fait une mise au point à ce sujet vendredi 24 février, à Kinshasa. Contrairement aux rumeurs répandues dans le pays, la fameuse lettre...
(Le Monde 25/02/17)
La bataille pour la succession d’Etienne Tshisekedi conforte le président Kabila, encore au pouvoir malgré la fin de son mandat. Deuil, recueillement et manigances s’entremêlent dans le plus grand Etat d’Afrique francophone, la République démocratique du Congo (RDC). L’opposant historique, Etienne Tshisekedi, est décédé à l’âge de 84 ans le 1er février à Bruxelles, où sa dépouille se trouve toujours. Pour la première fois de son histoire, le pays doit relever deux défis : organiser des obsèques nationales et permettre une alternance politique pacifique en organisant une élection présidentielle, qui aurait déjà dû se tenir fin 2016. Du héros de l’indépendance, Patrice Lumumba, assassiné en janvier 1961 et dont le corps n’a jamais été retrouvé, à Mobutu Sese Seko, mort...
(RFI 25/02/17)
Depuis décembre 2013, la province du Tanganyika dans le sud-est de la République démocratique du Congo est le théâtre de violences meurtrières entre Bantous de l’ethnie Luba et Pygmées de l’ethnie Twa. Au cœur de ces violences : la volonté des Pygmées de faire reconnaître leur droit à l’égalité avec les autres citoyens de la RDC. Mais leurs revendications se heurtent régulièrement au refus des populations bantoues de l’ethnie Luba sur le sujet. Pour mettre fin à ces violences, se tenait cette semaine un important forum sur la paix et la réconciliation à Kalemie. Le Forum s'est achevé avec l'adoption...
(RFI 24/02/17)
Polémique autour de l'existence d’une lettre de désignation du Premier ministre selon l'accord des négociations sous l'égide de la Conférence des évêques. Elle aurait été adressée au président Kabila par Etienne Tshisekedi et contenait le nom du Premier ministre désigné par le président du Conseil des sages du Rassemblement. Deux communications presque à la même heure sur ce sujet. Pour le secrétaire général de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku, cette correspondance n'est jamais parvenue au président de la République : « Le président de la République, Joseph Kabila...
(Le Point 24/02/17)
Depuis seize ans, Joseph Kabila règne sur ce pays riche et éruptif. Sa vie, ses secrets. La route plonge vers les eaux noires du Mai-Ndombe. Calés par des pierres, les camions en panne sont signalés dans les virages par des touffes de matiti, hautes herbes posées sur l'asphalte rongé. Au fond de la vallée, entre les collines dont le vert vire, au loin, au gris : un pont. La rambarde s'est effondrée, une pile de l'ouvrage précédent rappelle que rien,...
(RFI 24/02/17)
A Kinshasa en RDC, les immondices s'accumulent dans les rues de la capitale de la RDC depuis des mois. Ce mercredi 22 février, une trentaine de jeunes militants du mouvement citoyen de la Lucha qui manifestaient en direction de l'hôtel de ville de Kinshasa pour y déposer un mémorandum demandant aux autorités d'assainir les rues de la capitale, ont été arrêtés par la police congolaise. Parmi eux, six personnes ont finalement été placées en garde en vue.
(Dw-World 24/02/17)
Officiellement, les rebelles du M23 ont été défaits en novembre 2013, mais ils resurgissent par intermittence - à croire que ces rebelles sont instrumentalisés par certains acteurs politiques, comme moyen de pression. L'expérience a montré que la plupart des mouvements armés en RDC ne se réactivent qu'en cas d'enjeu majeur, par exemple à l'approche des élections, ou lorsqu'une impasse politique se présente, comme c'est le cas actuellement avec les difficultés liées à la mise en œuvre de l'accord du 31...
(France 24 24/02/17)
Trois vidéos diffusées récemment montrent le massacre de villageois par de supposés soldats congolais. Tout porte à croire que les victimes sont des membres du mouvement armé Kamuina Nsapu, qui lutte pour la valorisation des droits coutumiers. Plusieurs vidéos, montrant des hommes en uniforme de l'armée congolaise perpétrant des massacres en République démocratique du Congo (RD Congo), se sont répandues cette semaine sur les réseaux sociaux. Face à une importante réaction internationale, le gouvernement, qui avait d’abord évoqué un "montage...
(Jeune Afrique 23/02/17)
La mort de l’opposant Étienne Tshisekedi aurait pu marquer une trêve politique, le temps de le mettre en terre. Elle a, au contraire, déclenché d’interminables discussions, prenant en otage le corps du défunt. Chronique de plus de quinze jours de palabres. «Non, désolé. Depuis les funérailles, on ne peut plus se recueillir sur le corps. Il est chez nous, mais il n’est pas visible. Nous n’attendons plus que la date de son rapatriement. Au revoir. » Au bout du fil,...
(RFI 23/02/17)
Des combats dans l'est de la RDC ont impliqué les forces armées congolaises et des éléments du M23 mercredi 22 février dans la région de Bisanga. Une altercation qui a impliqué un nombre encore inconnu de rebelles. Un certain nombre ont traversé la frontière pour trouver refuge en Ouganda. Quelque 44 membres du M23 se sont rendus aux UPDF, affirme Richard Karemire le porte-parole de l'armée ougandaise. Il n'est pas confirmé cependant qu'ils fassent partie du groupe ayant pris la fuite du camp de cantonnement ougandais en janvier dernier, précise-t-il. Parmi eux, quatre auraient porté des armes. En plus des combattants, un certain nombre de civils ont aussi traversé la frontière pour fuir les combats.
(RFI 23/02/17)
Rétropédalage des autorités congolaises. Le gouvernement assure qu'une enquête va finalement être menée sur des massacres révélés par des vidéos non identifiées mais diffusées sur internet. Ces vidéos mettent en cause des soldats congolais en poste dans le Kasaï central et le Kasaï oriental. Ces soldats sont soupçonnés d'avoir massacré des civils désarmés. Jusqu'au week-end dernier, le gouvernement avait qualifié ces vidéos de «montage grossier», refusant de mener des investigations sur les agissements de ses forces armées. Le gouvernement annonce qu'une commission d'enquête composée de hauts magistrats militaires, va se rendre dans le Kasaï.
(La Tribune 23/02/17)
Gecamines devrait retirer son veto sur le changement de tour de table du complexe minier Tenke Fungurume Mining en RDC. En effet, les opérateurs chinois Molybdneum et BHR auraient versé 100 millions de dollars à l’entreprise publique qui détient 20% des parts de l’exploitation. Les groupes chinois avaient acquis les parts de Freeport et Lundin dans Tenke Fungurume, qui exploite une des plus importantes mines de cuivres de RDC. Montant de l’opération, 3,8 milliards de dollars. Le contentieux sur la...
(BBC 23/02/17)
Depuis son retour mardi à Kinshasa, Katebe Katoto n'a fait aucune déclaration publique. Cet homme d'affaires et politicien, grand-frère de Moïse Katumbi, nourrit des ambitions pour le poste de premier ministre, alors que le Rassemblement, plateforme à laquelle il appartient soutien pleinement Félix Tshisekedi. Des analystes pensent que son retour peut bouger les lignes au sein du Rassemblement. Katebe Katoto a affirmé à la BBC ne pas accorder d'interview pour l'instant. Il enchaîne consultations et réunions avec les membres de...
(La Voix de l'Amérique 23/02/17)
Quatre partenaires et agents du parc de Kahuzi Biega ont été retenus par des malfaiteurs le 21 février. Il s’agissait de deux ingénieurs, un congolais et un Belge, un chef de chantier de nationalité congolaise et un conseiller technique au PNKB de nationalité française, travaillant pour le parc national de Kahuzi Biega, PNKB en sigle. Les quatre personnes retenues contre leur gré par des inciviques au parc de Kahuzi Biega toute la journée du 21 février ont été relâchées la...
(RFI 22/02/17)
Après la mort d'Etienne Tshisekedi, le Rassemblement de l'opposition a du mal à trouver un nouveau leader. Il avait promis aux évêques de la Cenco, médiateurs dans la crise congolaise, de désigner le président du conseil des sages dans les 48h, mais le délai est largement dépassé. Mardi soir, une nouvelle réunion a eu lieu, mais l’opposition est toujours très loin d’un consensus. L'UDPS, qui n'avait jusqu’ici pas présenté de candidat, revendique ce poste en plus de la primature. Avant la réunion du mardi 21 février, il y avait six candidats déclarés et déjà des problèmes en vue.
(Jeune Afrique 22/02/17)
Face aux blocages qui empêchent l'application de l'accord de la Saint-Sylvestre, la Lucha a dénoncé ce mercredi les « interminables » pourparlers politiques en cours à Kinshasa. La mouvement citoyen exige le retour à l'ordre constitutionnel d'ici la fin de l'année. Dans une déclaration, lue devant la presse locale à Goma, où le mouvement est basé, ses membres ont rappelé, le 22 février, que le mandat du président Joseph Kabila avait expiré il y a 60 jours et celui des...
(RFI 22/02/17)
C'est un chiffre très attendu par les Congolais, celui du budget requis pour organiser les élections en RDC et notamment la présidentielle d'ici la fin de l'année. Après des rumeurs sur un budget en inflation, la Commission électorale a tenu à rassurer : il faudra 1,3 milliard de dollars sur 3 ans pour financer l'ensemble du cycle électoral et non pas 1,8 milliard de dollars comme évoqué précédemment. Comment se décompose cette somme ? Quelque 526 millions de dollars pour...
(Jeune Afrique 22/02/17)
Déni et théorie du complot sont-elles les deux mamelles de la communication gouvernementale congolaise ? À l’heure ou Donald Trump théorise le concept de « fait alternatif » pour dénoncer ce qu’il appelle des « fake news », le locataire de la Maison Blanche est-il le seul champion de l’affabulation officielle ? Rien n’est moins sûr, car il en est au moins un qui semble l’avoir suivi sur cette voie : Lambert Mende Omalanga, indéboulonnable porte-parole du gouvernement congolais. Si...
(Radio Vatican 22/02/17)
L’Église catholique de la République démocratique du Congo sous pression. Les actes de vandalisme et les agressions perpétrés contre des biens de l’Église se multiplient. L’incendie d’une partie du Grand Séminaire de Malole le samedi 18 février 2017, a poussé le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, à prendre la parole. Dans un communiqué adressé à l’agence Fides, il évoque son indignation face à un acte qui a semé « la terreur chez les sœurs carmélites voisines dudit séminaire...
(Le Monde 21/02/17)
Division de l’opposition, calendrier électoral, instabilité, relations internationales : Kinshasa s’ingénie à jouer la diversion. Après son élection au poste de secrétaire générale de l’ONU, Antonio Guterres a voulu prendre langue au téléphone avec Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo (RDC), où exerce la plus ancienne et la plus coûteuse opération de l’ONU, la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco). Le chef de l’Etat congolais, dont le mandat a pris fin le 19...

Pages