Lundi 26 Juin 2017

RDC

(AFP 26/06/17)
Le Bureau de l'ONU aux droits de l'homme en République démocratique du Congo (BCNUDH) a regretté lundi la décision d'un tribunal militaire du Kasaï de ne pas poursuivre pour crime contre l'humanité sept militaires congolais poursuivis pour le meurtre de civils dans cette région du centre du pays. "Nous regrettons la décision" de la justice militaire de ne pas poursuivre pour "crimes contre l'humanité" sept militaires jugés dans l'affaire d'une vidéo supposée avoir été tournée dans le village de Mwanza Lomba (au Kasaï-oriental) montrant ce qui apparait comme une scène de massacre de civils armés de bâtons par des militaires, a déclaré à l'AFP José-Maria Aranaz, directeur du BCNUDH. "Juger ces crimes est une manière...
(AFP 26/06/17)
Le président congolais Joseph Kabila a assuré dimanche lors d'un sommet en Afrique du Sud que le dialogue était "permanent" dans son pays en vue d'organiser des élections sans donner de date pour la tenue du scrutin. "Le dialogue au Congo est permanent et nous allons continuer à l'utiliser comme un outil de gouvernance", a assuré le président congolais lors de l'ouverture de la rencontre avec son homologue sud-africain Jacob Zuma. "Les objectifs du dialogue actuel sont d'organiser des élections ensemble, en tant que nation, partis politiques et société civile. Nous avons toujours ces objectifs en tête", a-t-il ajouté.
(AFP 24/06/17)
Quatre artistes-peintres, dont les visages étaient enduits de peinture rouge, ont été arrêtés vendredi à Goma, ville de l'est de la République démocratique du Congo, au moment où ils manifestaient contre les massacres à répétition à Beni et au Kasaï, a-t-on appris de sources concordantes. Ces jeunes peintres portaient sur eux des croix portant des mentions "Kasaï" et "Beni" et s'étaient allongés sur le trottoir près d'un carrefour très fréquenté de Goma, capitale du Nord-Kivu, sans bouger, ni parler les yeux fermés comme des morts, attirant la curiosité de nombreux passants.
(La Tribune 24/06/17)
L’enquête internationale sur les massacres dans les régions du Kasaï, n’aura finalement pas lieu. Du moins, pas en profondeur comme voulu par le Haut-commissaire de l’Onu, Zeid Ra’ad Al Hussein. Après un épisode particulièrement houleux entre le bureau du Haut-commissaire qui voulait une enquête indépendante de l’Onu et les autorités congolaises qui souhaitaient en avoir le contrôle, le Conseil des droits de l’Homme a tranché. Pas d’enquête internationale mais une mission d’experts onusiens en RDC. Joseph Kabila peut pousser un...
(RFI 24/06/17)
Un groupe d' «experts internationaux» pour enquêter sur les graves violences dans le Kasaï en RDC plutôt qu'une commission d'enquête indépendante. Voilà le compromis sur lequel les 47 pays membres du Conseil des droits de l'homme de l'Onu se sont mis d'accord vendredi 23 juin. Un compromis qui laisse pas mal d'incertitudes sur le pouvoir qu’auront ces experts de l'Onu pour mener une véritable enquête dans la région des Kasaï, au centre du pays. Première interrogation : à quel point...
(RFI 24/06/17)
C’est la suite des audiences du procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués en mars dernier en RDC. Un procès qui se déroule devant le tribunal militaire de Kananga, capitale de la province du Kasaï-Central. Dans ce dossier, 18 personnes sont accusées, mais seules quatre se trouvaient dans le box des accusés vendredi 23 juin pour le début des interrogatoires. Pour le début de l'instruction au fond, vendredi, ils étaient quatre dans le box, un élève, un...
(RFI 24/06/17)
Le Conseil des droits de l'homme de l’ONU va envoyer des experts en RDC, plus particulièrement dans la région des Kasaï. Une zone où depuis un an des violences ont fait plus de 3000 victimes. Des experts, mais pas de commission d'enquête internationale indépendante, comme certains pays européens le demandaient. Au final, c’est un compromis avec les pays africains qui a été adopté. « Nous espérions que cette résolution serait plus forte », le représentant des Etats-Unis au Conseil des...
(La Tribune de Genève 24/06/17)
Finalement, au terme de tractations laborieuses, le Conseil des droits de l’homme a adopté ce vendredi à Genève une résolution qui entérine l’ouverture d’une enquête internationale sur les violations des droits de l’homme commises dans la région du Kasaï en République démocratique du Congo (RDC). Officiellement, c’est une bonne nouvelle dans la mesure où cette décision a été adoptée par consensus. Pour autant, les pays européens et les Etats-Unis qui avaient mis la pression pour que soit créée une commission d’enquête indépendante n’ont pas eu totalement gain de cause. Le groupe des pays africains a serré...
(Xinhua 24/06/17)
Le président zambien Edgar Lungu a déclaré vendredi que son gouvernement voulait prolonger son programme d'intégration locale aux réfugiés de la République Démocratique du Congo (RDC). M. Lungu a déclaré que le gouvernement étendra le programme d'intégration locale aux réfugiés de la RDC qui vivent en Zambie depuis 10 ans ou plus. Le président zambien s'est exprimé à ce propos lors du Sommet de la Solidarité à l'égard des réfugiés organisé à Kampala en Ouganda, selon un communiqué publié par...
(AFP 23/06/17)
Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté vendredi une résolution prévoyant l'envoi d'un groupe d'"experts internationaux" chargés d'enquêter sur les graves violences dans le Kasaï, région du centre de la République démocratique du Congo. Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, l'Union européenne et les Etats-Unis souhaitaient initialement créer une véritable "mission internationale indépendante". Mais Kinshasa y étant fermement opposé, les pays occidentaux ont préféré trouver un compromis avec les pays africains, ont indiqué à l'AFP plusieurs sources proches des négociations. "Mieux vaut une solution d'équilibre avec la participation du pays", a expliqué à l'AFP une source occidentale.
(AFP 23/06/17)
Les évêques catholiques ont invité vendredi à Kinshasa les Congolais à se mobiliser et à se mettre "debout" pour demander l'application intégrale de l'accord de sortie de crise entre pouvoir et opposition en République démocratique du Congo, conclu sous leur médiation. "Nous avons le devoir sacré de nous approprier (...) l'accord de la Saint-Sylvestre, l'unique feuille de route, solidement fondé sur la Constitution de la République dont il faut exiger le respect et la mise en application intégrale par les...
(AFP 23/06/17)
Les affrontements à l'arme lourde entre des miliciens et l'armée congolaise qui ont repris jeudi dans la ville de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo après trois jours d'accalmie, ont fait seize morts et dix blessés. Selon des habitants, des rafales d'armes légères et des détonations de tirs d'armes lourdes ont été entendues étaient tôt le matin en provenance d'un quartier est de cette ville de plus de 800.000 habitants du nord de la province du Nord-Kivu...
(RFI 23/06/17)
En RDC, les massacres au Kasaï ne donneront pas lieu à une commission d'enquête internationale. Les 47 Etats membres du Conseil des droits de l'homme de l'ONU sont parvenus à un compromis et Kinshasa va bénéficier d'une assistance technique. Durant les deux jours de discussions, à Genève, deux visions se sont opposées: d'un côté, les pays européens voulaient la création d'une mission d'enquête internationale, de l’autre, le groupe des pays africains qui s'y opposait. Au final, c'est bien un compromis...
(RFI 23/06/17)
En République démocratique du Congo, des violents combats ont été signalés ce jeudi à Beni, dans le nord-est du pays. Des affrontements ont opposé des miliciens aux forces gouvernementales. A l’heure actuelle le calme est revenu dans la ville. L’heure est maintenant au décompte des victimes. Il y a 13 morts parmi les assaillants et 8 prisonniers selon un bilan de l’armée congolaise qui déplore 3 pertes dans ses rangs. Au moins 3 civils ont également été blessés, touchés par...
(Jeune Afrique 23/06/17)
L'ONU ne devrait finalement pas lancer d'enquête internationale sur les tueries dans le Kasaï. Le projet de résolution qui doit être débattu vendredi à la 35e session du Conseil des droits de l'Homme, à Genève, n'en fait en tout cas pas mention. Finalement, après moult tractations, l‘ONU ne devrait pas lancer de mission d’enquête internationale sur les violences au Kasaï en RDC, selon un document confidentiel des Nations unies consulté jeudi 22 juin par Jeune Afrique, confirmant les informations de...
(APA 23/06/17)
APA Kinshasa (RDC).- Les combats de ce jeudi à Beni, au Nord-Kivu (est du pays), entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et des assaillants identifiés comme des miliciens Mai-Mai ont fait 16 morts dont 13 parmi les assaillants et 3 dans les rangs de l’armée, selon le bilan provisoire livré par le porte-parole de l’opération « Sokola 2 Sud). Le lieutenant Jules Ngongo a fait également état de 13 assaillants capturés et 6 blessés qui ont été conduits...
(Xinhua 23/06/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le Conseil de sécurité a décidé mercredi de reconduire jusqu'au 1er juillet 2018 les sanctions concernant la République démocratique du Congo (RDC) et de proroger jusqu'au 1er août 2018 le mandat du Groupe d'experts du Comité 1533 chargé de surveiller l'application des sanctions imposées. Dans sa résolution 2360 (2017) adoptée à l'unanimité, citée par l'ONU dans un communiqué publié mercredi, le Conseil décide toutefois de "réexaminer les dispositions de la présente résolution le 31...
(APA 23/06/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - L’examen d’Etat 2016-2017, l’équivalent du Baccalauréat en République démocratique du Congo, aura lieu du 18 au 21 juillet dans les provinces du Kasaï, annoncé jeudi le ministre congolais de l’enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. «L’examen d’État démarre le 18 juillet et se clôture le 21 du même mois. C’est une question d’État, nous attendons que toutes les dispositions sécuritaires nous soient assurées pour la sécurité de nos inspecteurs», a notamment déclaré. La session de la...
(Le Temps.ch 23/06/17)
A Genève, le Conseil des droits de l’homme a adopté par consensus aujourd'hui une résolution appelant à la mise en place d’une équipe d’experts internationaux chargée de faire la lumière sur les horreurs perpétrées au Kasaï, cette région de la République démocratique du Congo. Plus de 3000 morts en huit mois, 1,3 million de personnes déplacées et 300 000 réfugiés ayant fui le pays pour l’Angola. Depuis août 2016, la région du Kasaï en République démocratique du Congo, jusqu’ici réputée pacifique,...
(RFI 23/06/17)
En RDC, le premier parti d'opposition s'alarme d'une vague d'arrestation qui touche son parti. Au moins sept militants ou cadres de l’UDPS au moins ont été arrêtés ces deux dernières semaines à Kinshasa. Lire la suitre sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170622-rdc-udps-s-inquiete-apres-plusieurs-a...

Pages

(AFP 26/06/17)
Le Bureau de l'ONU aux droits de l'homme en République démocratique du Congo (BCNUDH) a regretté lundi la décision d'un tribunal militaire du Kasaï de ne pas poursuivre pour crime contre l'humanité sept militaires congolais poursuivis pour le meurtre de civils dans cette région du centre du pays. "Nous regrettons la décision" de la justice militaire de ne pas poursuivre pour "crimes contre l'humanité" sept militaires jugés dans l'affaire d'une vidéo supposée avoir été tournée dans le village de Mwanza Lomba (au Kasaï-oriental) montrant ce qui apparait comme une scène de massacre de civils armés de bâtons par des militaires, a déclaré à l'AFP José-Maria Aranaz, directeur du BCNUDH. "Juger ces crimes est une manière...
(AFP 24/06/17)
Quatre artistes-peintres, dont les visages étaient enduits de peinture rouge, ont été arrêtés vendredi à Goma, ville de l'est de la République démocratique du Congo, au moment où ils manifestaient contre les massacres à répétition à Beni et au Kasaï, a-t-on appris de sources concordantes. Ces jeunes peintres portaient sur eux des croix portant des mentions "Kasaï" et "Beni" et s'étaient allongés sur le trottoir près d'un carrefour très fréquenté de Goma, capitale du Nord-Kivu, sans bouger, ni parler les yeux fermés comme des morts, attirant la curiosité de nombreux passants.
(RFI 24/06/17)
Un groupe d' «experts internationaux» pour enquêter sur les graves violences dans le Kasaï en RDC plutôt qu'une commission d'enquête indépendante. Voilà le compromis sur lequel les 47 pays membres du Conseil des droits de l'homme de l'Onu se sont mis d'accord vendredi 23 juin. Un compromis qui laisse pas mal d'incertitudes sur le pouvoir qu’auront ces experts de l'Onu pour mener une véritable enquête dans la région des Kasaï, au centre du pays. Première interrogation : à quel point...
(RFI 24/06/17)
C’est la suite des audiences du procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués en mars dernier en RDC. Un procès qui se déroule devant le tribunal militaire de Kananga, capitale de la province du Kasaï-Central. Dans ce dossier, 18 personnes sont accusées, mais seules quatre se trouvaient dans le box des accusés vendredi 23 juin pour le début des interrogatoires. Pour le début de l'instruction au fond, vendredi, ils étaient quatre dans le box, un élève, un...
(Xinhua 24/06/17)
Le président zambien Edgar Lungu a déclaré vendredi que son gouvernement voulait prolonger son programme d'intégration locale aux réfugiés de la République Démocratique du Congo (RDC). M. Lungu a déclaré que le gouvernement étendra le programme d'intégration locale aux réfugiés de la RDC qui vivent en Zambie depuis 10 ans ou plus. Le président zambien s'est exprimé à ce propos lors du Sommet de la Solidarité à l'égard des réfugiés organisé à Kampala en Ouganda, selon un communiqué publié par...
(APA 23/06/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - L’examen d’Etat 2016-2017, l’équivalent du Baccalauréat en République démocratique du Congo, aura lieu du 18 au 21 juillet dans les provinces du Kasaï, annoncé jeudi le ministre congolais de l’enseignement primaire et secondaire, Gaston Musemena. «L’examen d’État démarre le 18 juillet et se clôture le 21 du même mois. C’est une question d’État, nous attendons que toutes les dispositions sécuritaires nous soient assurées pour la sécurité de nos inspecteurs», a notamment déclaré. La session de la...
(Le Temps.ch 23/06/17)
A Genève, le Conseil des droits de l’homme a adopté par consensus aujourd'hui une résolution appelant à la mise en place d’une équipe d’experts internationaux chargée de faire la lumière sur les horreurs perpétrées au Kasaï, cette région de la République démocratique du Congo. Plus de 3000 morts en huit mois, 1,3 million de personnes déplacées et 300 000 réfugiés ayant fui le pays pour l’Angola. Depuis août 2016, la région du Kasaï en République démocratique du Congo, jusqu’ici réputée pacifique,...
(RFI 23/06/17)
Depuis plusieurs mois, Radio France Internationale tente en vain d'obtenir la reconduction de l'accréditation de son envoyée spéciale en RDC. Dans un communiqué, la direction de RFI regrette le silence des autorités congolaises. Communiqué Près de trois mois après une demande de renouvellement d’accréditation de son Envoyée spéciale permanente à Kinshasa, Sonia Rolley, la Direction de RFI n’a toujours aucune réponse. La demande de renouvellement avait été faite cinq semaines avant la date d’expiration, début mai, de l’autorisation. Le 1er...
(APA 23/06/17)
APA Kinshasa (RD Congo) - Le ministre de la Communication et des Médias de la RDC, Lambert Mende Omalanga, a dénoncé la « pression » exercée sur lui pour qu’il renouvelle l’accréditation à Kinshasa de Sonia Rolley, journaliste à Radio France internationale (RFI). « Sonia Rolley est journaliste comme tous les autres, RFI n’a pas à mettre la pression sur moi. Je suis un ministre de la république. Il faut respecter ma fonction. Il y a une demande qui est...
(Jeune Afrique 23/06/17)
L’envoyée spéciale permanente de Radio France international en RDC est privée d’accréditation depuis début mai. La demande avait pourtant été formulée trois mois auparavant. La direction de RFI a officiellement protesté, ce jeudi 22 juin, contre ce qu’elle considère comme « un refus ». Le gouvernement affirme de son côté que le dossier est en cours. Après trois mois de démarches auprès des autorités congolaises pour obtenir la reconduction de l’accréditation de son envoyée spéciale permanente à Kinshasa, Sonia Rolley,...
(AFP 22/06/17)
Au moins sept personnes ont été tuées jeudi dans des affrontements à l'arme lourde entre des miliciens et des militaires congolais à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source policière. Tôt dans la matinée des rafales d'armes légères et des détonations de tirs d'armes lourdes étaient entendues en provenance d'un quartier est de Beni, ville du nord de la province du Nord-Kivu. "Lors des affrontements près de l'état-major de la police, sept assaillants ont été tués et un huitième est grièvement blessé", a déclaré l'AFP...
(Belga 21/06/17)
Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende Omalanga, a une nouvelle fois accusé mardi la Belgique de vouloir "balkaniser" la République démocratique du Congo (RDC), en confirmant que Kinshasa réfléchissait à des mesures de rétorsion contre Bruxelles après que l'UE eut décrété des sanctions contre des responsables du régime congolais, ont rapporté des médias locaux. M. Mende a, au cours d'un point de presse à Kinshasa, confirmé qu'une réflexion sur les mesures de réciprocité, contre l'Union européenne, est en cours...
(Le Monde 21/06/17)
A Kikwit, où des milliers de personnes ont fui les violences au Kasaï, le rédacteur en chef de Radio Tomisa est l’une des rares voix de l’information. De loin, Badylon Kawanda pourrait bien être l’homme le plus élégant de Kikwit. Chaque jour qui passe dans cette ville faite de pistes et de palmiers dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), il porte costume sombre et chemise jaune à grand col, souliers noirs et sacoche. Il mange sa...
(Le Monde 20/06/17)
Des mineurs déscolarisés sont enrôlés de force par les milices qui sèment la désolation dans le centre du pays depuis dix mois. « Ils ont tué le chef du village et le pasteur. » Le 9 avril, le bruit a circulé de maison en maison à Lupemba, dans la province du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo (RDC). « Ils les ont jetés au sol et coupés comme des animaux », se souvient Kaseka Lulendo, un commerçant...
(Radio Vatican 20/06/17)
Les provinces du Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo, sont sous la surveillance de la communauté internationale. Depuis dix mois, les violences entre des milices et l'armée congolaise ont provoqué la mort de plus de 400 personnes et contraint plus d’un million d’habitants à fuir, selon l’Organisation des Nations unies. Une réunion se tiendra mardi 20 juin 2017, au conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à Genève, pour décider ou non de l’ouverture d’une...
(APA 19/06/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - La Banque africaine de développement (BAD) a débloqué 3,5 millions de dollars pour le projet « LEAF 2 » qui vise à accroitre la production des poissons du lac Albert et à améliorer les conditions de vie de la population locale. Ce projet concerne 3.400 pêcheurs opérant le long du lac Albert à partir de Kasenyi, dans le territoire d’Irumu, jusqu’à Mahagi-Port, dans le territoire de Mahagi, a indiqué le ministre provincial de la Pêche, de...
(AfricaNews 19/06/17)
e coup d’envoi des examens scolaires a été donné ce lundi en République démocratique du Congo. Des épreuves qui enregistrent l’absence des candidats du Kasaï, région plombée depuis plusieurs mois par des affrontements violents entre forces armées congolaises et les miliciens Kamuina Nsapu. Le ministre congolais de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston Musemena, qui lancé cette période des examens d‘État, estime qu’il est nécessaire “que toutes les conditions psychologiques soient réunies pour que les examens se tiennent à ces...
(RFI 18/06/17)
En République démocratique du Congo (RDC), une semaine après l'évasion de près d'un millier de détenus à la prison de Beni, près du tiers ont rejoint leurs cellules. Pour l'opinion, les opérations de récupération sont perturbées par la reprise des affrontements entre les groupes armés et l'armée régulière. La société civile dénonce également les tracasseries. Certains sont revenus d’eux-mêmes, d’autres ont été récupérés par les services de sécurité. En tout cas, la moisson n’est pas encore abondante. Sur environ un...
(AFP 16/06/17)
Les deux employés du Comité international de la croix-rouge (CICR) enlevés il y a une semaine dans l'est de la République démocratique du Congo ont été libérés jeudi, a annoncé le CICR dans un communiqué. "Les deux membres (du CICR) qui avaient été enlevés mercredi 7 juin dans la matinée entre Kirumba et Beni, dans le territoire de Lubero (province du Nord-Kivu), ont été libérés ce jeudi 15 juin dans la matinée", écrit le CICR. La nationalité des deux employés n'a pas été dévoilée. "Nous sommes soulagés du retour de nos collègues et nous nous réjouissons qu’ils aient retrouvé leurs familles.
(Xinhua 16/06/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- Au moins 20 personnes ont trouvé la mort dans la soirée de jeudi suite au naufrage de deux bateaux sur le fleuve Congo dans la province de Mai-Ndombe, dans l'ouest de la République démocratique du Congo, selon les sources jointes sur place par Xinhua. Selon les mêmes sources, 80 autres personnes restent encore portées disparues après le naufrage, et 18 autres personnes ont été sauvées après ce naufrage survenu dans le territoire de Bolobo. D'autres sources indiquent que la cause du naufrage serait l'excès de vitesse et la surcharge des bateaux.

Pages

(Agence Ecofin 21/06/17)
(Agence Ecofin) - Selon de nouvelles estimations, le projet aurifère Misisi, en RD Congo, héberge une ressource minérale de 1,57 million d’onces d’or. L’information a été annoncée lundi par Ortac Resources, qui détient 45% de participation dans Casa Mining, société qui gère le projet. La mise à jour, réalisée par African Mining Consultants, a révélé que l’or de Misisi peut être exploité à une teneur moyenne de 2,27 g/t, à un prix de 1 250 $/oz et une teneur de coupure de 1,50 g/t. «Avec la ressource globale, désormais de plus de 1,5 million d’onces et le prochain programme de forage qui testera les extensions de la minéralisation, la géologie montre très positivement qu’un actif...
(BBC 20/06/17)
Au moins 61 millions de dollars américains ne sont pas déclarés chaque mois par les compagnies de téléphonie cellulaire en RDC. Cette fraude fait échapper au trésor public plus de 17,6 millions chaque mois. Elle a été détectée par la firme française Entreprise Télécom, représentée en RDC par Business Compagny Consulting. Le gouvernement congolais a signé un contrat de lutte contre la fraude téléphonique avec cette entreprise française. Lire la suite sur: http://www.bbc.com/afrique/region-40340742
(APA 19/06/17)
APA Kinshasa (RD Congo). La RD Congo perd mensuellement 17,6 millions USD suite à la fraude dans le secteur de la téléphonie cellulaire, selon la firme française Entreprise Télécom citée par la radio onusienne Okapi. La française Entreprise Télécom est représentée en RD Congo par Business Compagny Consulting avec qui le gouvernement congolais a signé un contrat de lutte contre la fraude téléphonique. Le manque à gagner décelé par Business Compagny Consulting ne concerne jusque-là que les appels et les...
(Les Afriques 19/06/17)
Suite à un rappel à l’ordre de la Réserve fédérale américaine, les banques européennes ont procédé à l’arrêt des transactions en dollar à destination des établissements bancaires de la RDC qui ne se conformeraient pas à la législation américaine en matière de la transparence des capitaux. Les banques européennes sont menacées de sanctions par la Réserve fédérale américaine en cas de transactions en dollar américain avec des banques/clients congolais qui ne respecteraient pas la législation américaine sur le blanchiment de...
(AFP 14/06/17)
Kinshasa a annoncé mardi avoir demandé au consortium chinois et à son concurrent espagnol en lice pour le contrat de construction du mégabarrage hydroélectrique d'Inga III de se regrouper pour soumettre une offre unique. Cette décision retarde ce projet pharaonique, en gestation depuis une trentaine d'année, alors que le gouvernement de la République démocratique du Congo avait annoncé précédemment son intention de désigner le "concessionnaire avant la fin de l'année 2016" pour un lancement des travaux en 2017. Les deux...
(Agence Ecofin 14/06/17)
(Agence Ecofin) - Les deux consortiums qui demeurent dans la course pour la construction de la centrale hydroélectrique d’Inga III en République démocratique du Congo ont été conviés à soumettre une offre unique et conjointe de développement de l’infrastructure. Cette annonce a été faite par l’Agence pour le développement et la promotion du projet Grand Inga (ADPI-RDC). «Les deux groupements concernés ont été invités, en considération de leurs dossiers de réponse, des enjeux du projet et des développements pertinents du...
(Agence Ecofin 14/06/17)
Le rapport consacré au dialogue avec la place financière de l’Afrique centrale lors de la 16ème session de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi) à Libreville en mai dernier, vient d'être rendu public. D'après ce rapport, la directrice générale de Bgfi Participations, Ngoyi Mvida, a souligné aux cours de ces assises la difficulté de mettre en place un écosystème vertueux pour l’accompagnement des entreprises sur le marché financier. Ceci dans un environnement entrepreneurial sous régional marqué par une réticence...
(Agence d'information d'afrique centrale 13/06/17)
Une étude comparative réalisée par la revue panafricaine « Jeune Afrique » a révélé une position très inconfortable pour la République démocratique du Congo. Selon la revue, le Congolais doit débourser l'équivalent en francs congolais de 164 euros pour obtenir légalement cette pièce d’identité. Par contre, le tchadien dépense près du double, soit 228 euros, pour le même exercice. Dans son classement africain, la RDC occupe ainsi la seconde place (juste après le Tchad) des pays les plus onéreux d’Afrique...
(Radio Okapi 10/06/17)
Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo, a annoncé vendredi 9 juin à Kinshasa la dissolution de la FIBANK RDC. La FIBANK RDC est reprise par AFRILAND FIRSTBANK/RDC, qui reprend toutes les activités de FIBANK à partir de lundi prochain. En décembre 2015, la Banque centrale du Congo avait nommé un comité provisoire à la tête de la First international bank, dirigé par Alphonse Guy Ramazani, avec pour mission d’assurer une bonne gestion courante et surtout...
(RFI 09/06/17)
En République démocratique du Congo, une nouvelle augmentation du prix du carburant à la pompe a été décidée. Le litre est désormais vendu à 1730 francs congolais, soit une augmentation de 80 francs. Les transporteurs grognent et veulent à leur tour réajuster les tarifs. Depuis jeudi, le prix du carburant à la pompe a augmenté de 80 francs congolais. Cette révision à la hausse est la première initiée par le gouvernement du Premier ministre Bruno Tshibala. Selon l’arrêté signé par...
(Agence Ecofin 09/06/17)
(Agence Ecofin) - La liaison par fibre optique entre Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, et Brazzaville, la capitale de la République du Congo, est enfin achevée. En mars dernier, Patrick Umba, le directeur général de la Société Congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT) l’annonçait pour avril 2017. Les travaux qui devaient, au préalable, se terminer plus tôt, avaient accusé du retard à cause du niveau élevé du fleuve Congo. L’interconnexion par fibre optique de Kinshasa avec...
(Autre média 08/06/17)
Une mission du Fond monétaire international (FMI) était de passage à Kinshasa où elle a notamment rencontré les ministres des Finances, du Budget, du Plan, les présidents des deux assemblées et les deux commissions Ecofin des deux assemblées Cette mission du FMI, conduite par Mario de Zamaroczy, a eu le mérite de tenir un langage clair aux responsables politiques congolais. Un message qui pourrait se traduire par « vous allez droit dans le mur. Vous n’avez pratiquement aucune marge de...
(Agence Ecofin 08/06/17)
La CNUCED a rendu public le rapport sur les investissements directs étrangers (IDE) dans le monde le 7 juin 2017. Le rapport montre que les flux d’IDE vers les pays en développement ont reculé de 14% pour s'établir à 646 milliards de dollars. Cependant, cette forte baisse n’a pas éclipsé l’intérêt des investisseurs notamment asiatiques vers ces pays qui représentent la moitié des 10 premières destinations en 2016. Dans toute la zone Afrique centrale par exemple, l’on constate une chute...
(Jeune Afrique 07/06/17)
Voilà près de deux ans que perdure le conflit entre Gécanimes et Groupe Forrest, les deux coactionnaires du Groupement du terril de Lubumbashi. L'affaire prend un nouveau tournant alors que la justice belge s’est déclarée incompétente dans le conflit qui oppose les deux groupes. À son arrivée à Paris, le 22 mai, de retour d’une visite chez Siemens, en Allemagne (lire encadré), Albert Yuma était tout sourire. Et pas uniquement du fait de sa récente réélection pour un cinquième mandat...
(Le Monde 06/06/17)
Dans une économie largement informelle et corrompue, l’établissement de la famille Rawji a réussi en quinze ans à s’imposer comme la première banque de la RDC. Situé au cœur du centre-ville de Kinshasa, le siège de la Rawbank est un immeuble blanc et fleuri, niché entre les tours qui s’alignent sur le boulevard du 30-Juin. Le pouvoir économique de la République démocratique du Congo (RDC) se concentre sur cette avenue centrale, une sorte de City improvisée où miséreux et millionnaires...
(RFI 06/06/17)
Au terme de sa visite dans l’espace kasaïen, le président Joseph Kabila a indiqué vouloir relancer les activités de la MIBA, la Minière de Bakwanga, entreprise productrice du diamant. Cette société est en difficultés depuis plusieurs années et nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’origine des moyens à mettre en jeu. Essentiellement orientée vers l’exploitation du diamant, la MIBA était, avec la Gécamines pour le cuivre, l’une des principales entreprises minières du pays. Il s’agit d’une société mixte : 80%...
(La Tribune 06/06/17)
L’explosion de la téléphonie mobile, l’apparition des voitures électriques ou encore la modernisation de l’électroménager de plus en plus connecté sont autant de facteur ayant entraîné la hausse vertigineuse des cours du cobalt. Un minerai qui a enregistré une hausse de 71% en 2017 et dont les tarifs devraient atteindre la barre des 90.000 dollars la tonne métrique d’ici 18 mois. Une conjoncture qui profite à l’Eurasian Resources Group, une entreprise qui s’apprête à exploiter un important gisement de cobalt...
(La Tribune 01/06/17)
Les députés congolais examinent ce jeudi le projet de loi de finances 2017 qui a été présenté la veille par le premier ministre Bruno Tshibala. Avec plus de six mois de retard en raison du contexte politique que vit le pays, le budget frôle la barre des 8 milliards de dollars en raison notamment de l’organisation des prochaines élections qui s’accaparent près de 17% de l’enveloppe budgétaire. Comme il fallait s’y attendre, l’opposition a critiqué le projet de budget mettant...
(APA 01/06/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Le projet de loi de finances pour l’exercice 2017 présenté mercredi par le premier ministre Bruno Tshibala devant l’Assemblée nationalede la RD Congo, s’élève à 11.301.343.655.581 francs congolais, soit 7.783.294.528 de dollars américains. Ce projet de budget 2017 est en augmentation de 68,8 % comparativement à celui de 2016 du gouvernement Augustin Matata. Selon le premier ministre, 1.169 milliards des francs congolais sont prévus dans ce budget pour l’organisation des élections prévues pour cette année. Bruno Tshibala a rejeté, devant les députés, le point de vue de ceux qui estiment que le projet de budget est difficilement réalisable en terme de mobilisation....
(Agence Ecofin 31/05/17)
Agence Ecofin) - Selon le dernier rapport de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des matières premières, le top 3 des plus grands producteurs d’étain du continent africain, en 2016, est constitué de la RD Congo (9e mondial), du Nigéria (11e) et du Rwanda (12e). La surprise de ce classement est le Nigéria qui ravit au Rwanda sa place de 2e producteur du continent. Le rapport indique que le pays ouest-africain, a produit 3 800 tonnes d’étain, en...

Pages

(APA 19/06/17)
APA – Dakar (Sénégal) - La RD Congo a remporté le tournoi de la Zone 4 en dominant la Centrafrique, disputé le week-end à Kinshasa, devenant le 11ème pays qualifié en phase de l’Afrobasket féminin prévue du 18 au 27 août prochain à Bamako, au Mali. Victorieuses de la première manche par 15 points d’écart (67-53), les Congolaises ont limité la casse en perdant la seconde manche 50-52. Ce qui leur permet de mettre fin à six années de disette en assurant leur qualification à l’Afrobasket féminin 2017. La RD du Congo rejoint le Sénégal, l'Angola, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, l'Égypte, la Guinée, le Mali, le Mozambique, le Nigeria et la Tunisie. Le 12ème...
(APA 19/06/17)
APA Kinshasa (RDC) - Le Hollandais Rick Nobel a remporté, samedi, la 3ème étape du 5ème Tour cycliste international de la RDC courue samedi entre Lubumbashi et Likasi. Le Néerlandais qui a mis 2heures 49 minutes pour parcourir les 120 kilomètres séparant ces deux villes de la province du Haut-Katanga (sud du pays) a devancé, par ordre d’arrivée, le Burkinabè Yameogo Yacouba, l’Ivoirien Bamba Karamoko et le Congolais Jimmy Mohindo. La 4ème étape se déroulera dimanche entre Likasi et Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, sur une distance de 180 km. Le Belge Brendan James a remporté vendredi la deuxième étape courue en circuit fermé dans la ville de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema (centre-est du pays),...
(La Voix de l'Amérique 16/06/17)
La 5e édition du Tour cycliste de la République démocratique du Congo a été lancée à Goma dans l’est du pays. Cette première étape de Goma vient d’être remportée par le Français Noël Richet qui prend aussi le maillot jaune. Il a passé la ligne avec 3 secondes d'avance sur le Belgo-Tunisien Ali Nouirsi et 5 secondes devant le Néerlandais Rick Nobel. Le premier africain, le coureur Congolais Jimmy Muhindo, jeune de Goma, est arrivé à la quatrième position sur...
(APA 09/06/17)
APA Kinshasa (RDC) - Les Diables Rouges de la république du Congo sont arrivés, vendredi à Kinshasa, où ils vont affronter les Léopards de la RD Congo, samedi 10 juin à 18 heures 30’ heure locale (17 H 30’ TU) au stade des Martyrs, en match comptant pour la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations dont le tournoi final aura lieu au Cameroun en 2019. Les Brazzavillois feront la reconnaissance du terrain du stade des Martyrs...
(Mediacongo 30/05/17)
Huit associations nationales de l'Union des fédérations de football d'Afrique centrale participent du 30 au 31 mai au séminaire " Fifa Forward " que l'instance mondiale du sport-roi a créé afin de financer les projets de développement de la discipline de ses sociétaires. La République démocratique du Congo, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée Equatoriale, Sao Tomé et Principe ainsi que le Gabon seront informés sur le programme, sa quintessence, ses objectifs et les ...
(RFI 27/05/17)
Florent Ibenge, le sélectionneur de l’équipe de RD Congo, a dévoilé une liste de 23 joueurs sélectionnés pour affronter le Congo-Brazzaville, le 10 juin à Kinshasa, dans le groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Ils défieront également le Botswana le 4 juin en match de préparation. Le derby congolais en éliminatoires de la CAN 2019 approche. La RDC a dévoilé la liste des 23 « Léopards » censés affronter les « Diables rouges » du...
(Jeune Afrique 19/05/17)
Cet entraîneur congolais, réfugié politique en Roumanie, défend un football propre et tolérant. A une heure d’un derby important, Aimé Léma prend le temps de dérouler son histoire à la buvette du stade. Survêtement bleu-jaune-rouge, casquette vissée sur la tête, téléphone à portée de main, il s’interrompt pour répondre. Sa sonnerie du moment est le refrain de Dragostea din tei, la chanson qui a fait connaître le groupe moldave O-Zone. Ses joueurs arrivent au compte-gouttes. Parmi eux, des Roumains, dont...
(Jeune Afrique 11/05/17)
Florent Ibenge, le sélectionneur de l’équipe nationale de RDC, a dû patienter près de six mois avant de toucher ses arriérés de salaires. Rémunéré environ 25 000 euros par mois, Florent Ibenge avait déjà eu l’occasion de critiquer ce manque de régularité dans le versement de ses émoluments. L’argent est décaissé par le gouvernement congolais, qui prend en charge l’intégralité de la rémunération du sélectionneur et de ses adjoints.
(APA 04/05/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) Le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi a décidé de mettre son avion, un MD 83, à la disposition de toutes les équipes prenant part au play-off de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) qui le souhaitent et si le trajet les arrange, a annoncé l’équipe lushoise sur son site internet. C’est au regard des difficultés que rencontrent de nombreux clubs à financer leurs déplacements que le président du TP Mazembe, Moise Katumbi Chapwe, qui vit actuellement en...
(Agence Ecofin 28/04/17)
Quasiment une année après sa défaite pour la ceinture mondiale WBC face à l'Anglais Tony Bellew, le Congolais Junior Ilunga Makabu remonte sur le ring, le 28 avril, à Johannesburg face au Tanzanien Amour Mzungu. Makabu retrouve le ring malgré le deuil, son entraîneur Nick Du Randt a tiré sa révérence une semaine avant le combat. C’est sans son entraîneur Nick Du Randt décédé le vendredi 21 avril à Johannesburg en Afrique du Sud dans un accident de route que...
(Jeune Afrique 26/04/17)
À 40 ans, Pamphile Mihayo vient d’être nommé entraîneur du TP Mazembe. Premier Congolais à diriger les Corbeaux depuis le départ de Santos Muntubile en 2008, l’ancien défenseur se confie à Jeune Afrique, avant le derby de Lubumbashi jeudi 27 avril face à Don Bosco. Vous attendiez-vous à ce que Moïse Katumbi décide de faire de vous le coach du TP Mazembe, après le départ de Thierry Froger en mars dernier ? Pamphile Mihayo : Je le pressentais. J’avais déjà...
(RFI 20/04/17)
L’ex-milieu de terrain Pamphile Mihayo a été désigné entraîneur du Tout Puissant Mazembe, a annoncé le club de RDC ce 19 avril 2017. Il succède au Français Thierry Froger et devient le premier coach congolais du TPM depuis 2007. Le Tout Puissant Mazembe a décidé de confier les rênes de son équipe première à un enfant de la maison TPM : Pamphile Mihayo. L’ex-milieu de terrain défensif succède en effet au Français Thierry Froger, parti après quelques semaines décevantes à...
(APA 20/04/17)
APA – Dakar (Sénégal) – L’ancien joueur du club Pamphile Mihayo a été nommé entraîneur principal du TP Mazembe, a annoncé le club congolais sur son site officiel visité jeudi à APA. Premier technicien congolais à s’asseoir sur le banc du TP Mazembe depuis 2008, à la suite du départ de Santos Muntubile, Mhayo était jusqu’ici coach intérimaire depuis un mois suite au départ du Français Thierry Froger. Ancien joueur des «Corbeaux» de Lubumbashi, Mihayo a intégré le staff après...
(Jeune Afrique 18/04/17)
À 40 ans, Pamphile Mihayo, ancien adjoint de Patrice Carteron, d’Hubert Velud et de Thierry Froger, et qui avait assuré l’intérim après le départ des deux derniers Français, a été choisi pour entraîner les Corbeaux. Depuis 2008 et la fin de l’aventure avec Santos Muntubile, le TP Mazembe n’avait plus été dirigé par un congolais. Le Français Diego Garzitto lui avait succédé, puis le Sénégalais Lamine N’Diaye s’était installé sur le banc du club lushois. Depuis 2012, Moïse Katumbi, le...
(Agence Ecofin 06/04/17)
(Agence Ecofin) - En Rd Congo, les matchs des play-offs de la Ligue nationale de football (Linafoot) seront diffusés par la Radio-télévision nationale congolaise (Rtnc). Les premières diffusions en direct sont prévues ce 8 avril 2017 qui marque la 2ème journée desdits play-offs. « Comme c’est le souhait de la population congolaise et des autorités politico-administratives de notre pays, je suis heureux d’annoncer que la Rtnc reprend le signal pour la retransmission des matchs », a annoncé François Claude Kabulo...
(APA 03/04/17)
La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue de la République démocratique du Congo (RDC) ont signé, vendredi à Rabat, une convention de partenariat visant le développement du football en Afrique. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue de la République démocratique du Congo (RDC) ont signé, vendredi à Rabat, une convention de partenariat visant le développement du football en Afrique. Paraphée par les présidents des deux fédérations Fouzia Lekjaa et Constant Omari Selemani, cette...
(APA 03/04/17)
APA Kinshasa (RDC).- Le TP Mazembe, le champion du Congo en titre, a été tenu en échec (0 – 0), dimanche dans son stade de TP Mazembe de Kamalondo à Lubumbashi, par le Daring Club Motema Pembe (DCMP) de Kinshasa, en match de la première journée du play-off de la 22ème édition de la Ligue nationale de football (LINAFOOT). C’est sur même score vierge que l’AS V. Club s’est séparée avec SM Sanga Balende qui la recevait au stade Tshikisha...
(Jeune Afrique 31/03/17)
Transféré au Stade rennais en janvier dernier, Firmin Mubele, l’attaquant des Léopards de la RDC, a pris pied dans l'un des meilleurs championnats européens. L’ancien joueur de l’AS Vita Club donne à Jeune Afrique ses premières impressions sur la Ligue 1, et aborde l'avenir de la sélection nationale. Interview. Jeune Afrique : La RD Congo vient de s’incliner au Kenya (1-2, le 26 mars) en match amical. Cette défaite, qui suit l’élimination en quart de finale de la CAN face...
(APA 23/03/17)
APA Kinshasa (RDC) - L’entraineur français, Thierry Froger, vient de se séparer à l’amiable avec le TP Mazembe de Lubumbashi après à peine un mois de contrat. Liées par un contrat depuis le 13 février jusqu’au 31 décembre 2017, les deux parties se sont quittées du fait que l'objectif de qualifier le club pour les 8èmes de finale de la 2ème Ligue des champions africaine n’a pas été atteint. En effet, le TP Mazembe a été éliminé en 16e de...
(AfricaNews 22/03/17)
L’aventure entre le TP Mazembe et son coach français Thierry Froger n’aura été que de très courte durée. Ce mardi, le club de la République démocratique du Congo a annoncé la séparation “d’un commun accord” entre les deux parties. La décision a été consentie après que l’entraîneur français n’a pas atteint l’objectif de qualifier le TP Mazembe pour les 8e de finale de la Ligue des Champions africaine, écrit le club sur son site internet. En effet, le club de...

Pages

(Jeune Afrique 17/06/17)
Ancien parolier de Koffi Olomidé et de Papa Wemba, Félix Wazekwa est le créateur de « Fimbu », la danse qui accompagne chaque but de l’équipe nationale de la RD Congo. C’est un homme heureux qui vient à notre rencontre cet après-midi-là. Et pour cause ! De Kinshasa à Franceville, voire dans plusieurs autres villes africaines et occidentales, on ne parle que de lui ! Et surtout de sa danse, « Fimbu », qui a accompagné chaque but de l’équipe nationale de la RD Congo lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), disputée au Gabon en début d’année. « Une belle réussite ! » s’exclame Félix Nlandu Wazekwa, 54 ans, derrière ses lunettes de soleil. Dans le...
(Jeune Afrique 16/06/17)
Ses best-sellers « La Reine des pluies » ou « Les Fleurs sauvages des bougainvilliers » avaient pour décor la Tanzanie, pays où Katherine Scholes, fille de « safari doctor », a grandi. Cette fois, l’auteure australienne a traversé le lac Tanganyika pour s’immerger dans le Congo-Léopoldville post­indépendance, après l’assassinat de Patrice Lumumba et durant la rébellion des Simbas. Des heures sous haute tension, souvent sanglantes, que vont vivre ses personnages, tous plus romanesques les uns que les autres. Anna Emerson, une jeune secrétaire australienne revenue au chevet de son père mourant, pilleur sans scrupule d’œuvres d’art africaines, et qui va tenter de faire la lumière sur son passé. Eliza Lindenbaum, riche héritière américaine et photographe, dont le cœur penche...
(Jeune Afrique 09/06/17)
Makala, le documentaire d’Emmanuel Gras, a obtenu à Cannes le grand prix de la Semaine de la critique. Un homme marche, deux haches à l’épaule, se dirige vers un arbre imposant et entreprend petit à petit de l’abattre, au prix d’un incroyable effort. Le tronc et les branches les plus massives sont ensuite débités en bûches qui sont transportées plus loin pour former dans une clairière un immense tas de bois. Celui-ci est recouvert de terre et, bientôt, le feu...
(France 24 06/06/17)
En République démocratique du Congo, les albinos sont régulièrement insultés, discriminés, voire victimes de violences physiques. Afin de défendre leur cause, un jeune artiste de Kinshasa a décidé de les représenter dans ses peintures. Ses œuvres suscitent une certaine controverse, comme il le raconte. Les personnes albinos ont une particularité génétique qui se caractérise par un déficit de production de mélanine, ce qui affecte leur pigmentation. Elles sont donc particulièrement sujettes au cancer de la peau. La prévalence de l’albinisme...
(Jeune Afrique 02/06/17)
« Il y a toujours eu des mercenaires au Katanga… En fait, le Katanga a même été inventé par un mercenaire. » Cette assertion, balancée par Godefroid Munongo, le ministre de l’Intérieur de la sécession katangaise, lunettes noires et cigarettes aux lèvres, donne le ton de la nouvelle série de chez Dargaud. Elle est la preuve que la mythique province congolaise (administrativement disparue en 2015) inspire toujours au-delà des frontières du pays. Ses auteurs, les Français Fabien Nury et Sylvain...
(Jeune Afrique 22/05/17)
Le 19 mai est sorti la deuxième mixtape d'un jeune artiste d'origine congolaise qui fait parler de lui dans le "rap game" français. Sombre et sans concessions. « Les rebelles au Nord Kivu, qui les arme, qui les finance ? » La phrase semble appartenir à un col blanc, diplomate ou analyste. Pourtant, elle est de Kalash Criminel, jeune rappeur de Sevran (en banlieue parisienne), originaire de République démocratique du Congo, qui sort sa deuxième mixtape, Oyoki, qui signifie «...
(Jeune Afrique 12/05/17)
Associés à Afrotronix, les transfuges congolais du Staff Benda Bilili rajeunissent une nouvelle fois leur son. Comme beaucoup de vétérans de la scène africaine. «Nous faisons de la rumba ! » Théo Nzonza n’en démord pas. Le papy congolais, sapé comme un prince, se redresse sur sa chaise roulante et précise : « Oui, c’est de la rumba électrique, de la rumba moderne, mais c’est toujours de la rumba. » Nous sommes dans un hôtel parisien, non loin de la Grande Halle...
(Jeune Afrique 05/05/17)
Originaire de la RDC, ce contre-ténor revendique l’influence combinée de l’Afrique et de l’Europe dans son art. «J’ai une jambe en Afrique, une jambe en Europe, et j’ai besoin de mes deux jambes pour rester debout. » Celui qui revendique avec fierté ce double ancrage, Serge Kakudji, est considéré comme l’un des plus grands chanteurs lyriques du continent. C’est en tout cas bien en Afrique que naît le contre-ténor congolais, à une date qu’il tient à garder secrète, puisqu’il n’a...
(RFI 02/05/17)
Vernissage de « Lumumba le Congolais », une bande dessinée conçue par un Congolais pour perpétuer la vie du héros national Patrice Emery Lumumba, considéré comme l'un des pères de l'indépendance de la RDC. L'auteur, Michel Nsumbu, est enseignant à l'université de Lubumbashi. Il a la prétention de présenter la totalité de l'itinéraire sociologique de Patrice Emery Lumumba aux lecteurs jeunes et vieux. La bande dessinée éditée par Edimax, édition du maximum, a été baptisée le week-end par le président...
(Jeune Afrique 25/04/17)
Un an après la mort tragique du pilier de la rumba congolaise, le festival ivoirien a organisé ce lundi soir une soirée émouvante et explosive en l'honneur de sa mémoire. La clameur s’entend de très loin. Et à mesure qu’on se rapproche de l’épicentre du séisme sonore, au cœur du quartier d’Anoumabo, le décor se précise. Plus de 2 000 spectateurs sont rassemblés sous les étoiles devant la scène gigantesque du festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) ce lundi 24 avril. Volume à vous vriller les tympans, déluge d’effets lumineux, caméras partout, et même en l’air grâce à un drôle de drone survolant...
(Le Figaro 25/04/17)
Le festival des musiques urbaines (Femua), durant lequel le «roi de la rumba congolaise» est décédé en plein concert en 2016, a rendu hommage au chanteur en rebaptisant à son nom le lieu où se déroule la manifestation, lundi 24 avril. La Côte d'Ivoire a inauguré lundi 24 avril à Abidjan la «place Papa Wemba» sur le site du Festival des musiques urbaines (Femua), pour rendre hommage à l'idole de la chanson congolaise, mort sur scène lors de la dernière...
(AfricaNews 25/04/17)
La musique, c’est tout sauf ce que son père lui prédestinait comme carrière. Et pourtant, c’est dans ce domaine que Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, alias Papa Wemba, s’est révélé au monde et y a laissé ses empreintes. En Afrique, il demeure une star incontestée de la musique et une source d’inspiration pour toute une génération. C’est le 14 juin 1949 que Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba voit le jour, à Lubefu, dans le Sankuru, région située dans le sud...
(Apa 25/04/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Les sapeurs ont défilé, lundi après-midi, dans le village d’Anoumabo (commune de Marcory, Sud d’Abidjan) pour rendre un hommage à leur « Mentor » , Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba dit Papa Wemba, décédé, il y a un an à Abidjan , a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Un costume extraordinaire raillé blanc noir .Une cravate noir sur une chemise blanche. Sur la tête, un chapeau rouge avec un entourage noir. Au...
(Le Point 11/04/17)
Deuxième prix du meilleur documentaire au Fespaco 2017, Gilbert Balufu est le symbole d'une RD Congo où le septième art a encore droit de cité. Congo ! Le silence des crimes oubliés fait partie de ces œuvres qui rappellent à ceux qui l'auraient oublié que la RD Congo n'est pas seulement un pays de politique. Au dernier Fespaco, cet opus a été gratifié du deuxième prix du meilleur documentaire. Écrit par un enfant du pays, Gilbert Balufu, il a été...
(Jeune Afrique 07/04/17)
Avec Maman Colonelle, son dernier film, le cinéaste s’intéresse aux violences faites aux femmes et aux enfants sorciers dans son pays. Àl’âge de 33 ans, Dieudo Hamadi fait partie de la génération montante des cinéastes congolais. Après avoir obtenu un prix du public à Berlin, son dernier documentaire, Maman Colonelle, est en compétition au festival international de films documentaires à Paris, du 24 mars au 2 avril. Jeune Afrique : Après Congo in Four Acts et Atalaku, vous revenez avec un...
(Le Monde 30/03/17)
Héroïne de « Félicité », quatrième film du Franco-Sénégalais Alain Gomis, l’actrice joue une femme qui chante pour survivre dans la jungle urbaine congolaise. Félicité, le quatrième long-métrage d’Alain Gomis, conte l’histoire d’une incroyable destinée, celle de Véro Tshanda Beya. Actrice principale du film, elle est l’une de ces femmes ordinaires de la capitale congolaise, dignes et fières, qui bataillent pour se faire une place dans la jungle urbaine de Kinshasa, mégalopole désorganisée de plus de 12 millions d’habitants. «...
(RFI 30/03/17)
C’est l’une des rares formations de musique classique d’Afrique noire : l’Orchestre symphonique kimbanguiste de Kinshasa est l'invité d’honneur de la 33e édition du Printemps des Arts de Monte-Carlo. Après 2013, l'orchestre de la République Démocratique du Congo retourne pour la deuxième fois sur la Cote d’Azur avec, dans les bagages, une composition de son fondateur et chef d’orchestre Armand Diangienda. Un vent congolais souffle sur la Côte d'Azur. 40 musiciens de l'Orchestre symphonique kimbanguiste apportent leur touche au Printemps...
(Le Monde 28/03/17)
Avec « Félicité », le réalisateur franco-sénégalais saisit superbement les vibrations de la capitale de la RDC. Il donne ses rendez-vous dans un café où il a ses habitudes, station Jaurès, au cœur d’un des derniers quartiers vraiment populaires de Paris, où continuent de cohabiter des populations issues de tous les coins du globe. Français de naissance et par sa mère, Sénégalais par son père, quatre longs-métrages au compteur – L’Afrance (2001), Andalucia (2008), Aujourd’hui (2013) et Félicité (2017) –...
(Jeune Afrique 15/03/17)
Ses adversaires le disaient mort et enterré, mais le roi de la rumba moderne entend bien conserver son trône. Poursuivi en France pour le viol et la séquestration d’une mineure (entre autres), filmé à l’aéroport de Nairobi donnant un coup de pied à l’une de ses danseuses en juillet dernier, Koffi Olomidé vient de réussir un joli coup marketing. En sortant officiellement son single « Nyataquance », le 8 mars, lors de la Journée internationale des droits des femmes, le...
(Jeune Afrique 13/02/17)
Du 10 au 12 février, près de 33 000 festivaliers sont venus faire la fête à Goma, dans l'est de la RDC. Pour les prochaines éditions, les organisateurs projettent de faire du festival Amani une « sorte de festival itinérant » pour porter le message de la paix ailleurs dans la région du Kivu. La quatrième édition du festival Amani a vécu. « Ce fut un grand succès ! » clame Anne-Laure der Wielen, la responsable communication de l’événement. «...

Pages

(La Tribune 24/06/17)
L’enquête internationale sur les massacres dans les régions du Kasaï, n’aura finalement pas lieu. Du moins, pas en profondeur comme voulu par le Haut-commissaire de l’Onu, Zeid Ra’ad Al Hussein. Après un épisode particulièrement houleux entre le bureau du Haut-commissaire qui voulait une enquête indépendante de l’Onu et les autorités congolaises qui souhaitaient en avoir le contrôle, le Conseil des droits de l’Homme a tranché. Pas d’enquête internationale mais une mission d’experts onusiens en RDC. Joseph Kabila peut pousser un ouf de soulagement. Pour combien de temps encore ? L'épée de Damoclès sur la tête de Kabila serait-elle définitivement levé ? En tout cas pour le moment, le président congolais et ses proches respirent. Le...
(RFI 24/06/17)
Un groupe d' «experts internationaux» pour enquêter sur les graves violences dans le Kasaï en RDC plutôt qu'une commission d'enquête indépendante. Voilà le compromis sur lequel les 47 pays membres du Conseil des droits de l'homme de l'Onu se sont mis d'accord vendredi 23 juin. Un compromis qui laisse pas mal d'incertitudes sur le pouvoir qu’auront ces experts de l'Onu pour mener une véritable enquête dans la région des Kasaï, au centre du pays. Première interrogation : à quel point ces experts vont-ils pouvoir enquêter de façon indépendante des autorités congolaises ? Pour Kinshasa, leur mandat se limite à un appui technique aux enquêtes congolaises déjà en cours. Faux, répond le Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’Onu qui assure...
(RFI 24/06/17)
C’est la suite des audiences du procès des assassins présumés des deux experts de l'ONU tués en mars dernier en RDC. Un procès qui se déroule devant le tribunal militaire de Kananga, capitale de la province du Kasaï-Central. Dans ce dossier, 18 personnes sont accusées, mais seules quatre se trouvaient dans le box des accusés vendredi 23 juin pour le début des interrogatoires. Pour le début de l'instruction au fond, vendredi, ils étaient quatre dans le box, un élève, un...
(RFI 24/06/17)
Le Conseil des droits de l'homme de l’ONU va envoyer des experts en RDC, plus particulièrement dans la région des Kasaï. Une zone où depuis un an des violences ont fait plus de 3000 victimes. Des experts, mais pas de commission d'enquête internationale indépendante, comme certains pays européens le demandaient. Au final, c’est un compromis avec les pays africains qui a été adopté. « Nous espérions que cette résolution serait plus forte », le représentant des Etats-Unis au Conseil des...
(La Tribune de Genève 24/06/17)
Finalement, au terme de tractations laborieuses, le Conseil des droits de l’homme a adopté ce vendredi à Genève une résolution qui entérine l’ouverture d’une enquête internationale sur les violations des droits de l’homme commises dans la région du Kasaï en République démocratique du Congo (RDC). Officiellement, c’est une bonne nouvelle dans la mesure où cette décision a été adoptée par consensus. Pour autant, les pays européens et les Etats-Unis qui avaient mis la pression pour que soit créée une commission d’enquête indépendante n’ont pas eu totalement gain de cause. Le groupe des pays africains a serré...
(RFI 23/06/17)
En RDC, les massacres au Kasaï ne donneront pas lieu à une commission d'enquête internationale. Les 47 Etats membres du Conseil des droits de l'homme de l'ONU sont parvenus à un compromis et Kinshasa va bénéficier d'une assistance technique. Durant les deux jours de discussions, à Genève, deux visions se sont opposées: d'un côté, les pays européens voulaient la création d'une mission d'enquête internationale, de l’autre, le groupe des pays africains qui s'y opposait. Au final, c'est bien un compromis...
(RFI 23/06/17)
En République démocratique du Congo, des violents combats ont été signalés ce jeudi à Beni, dans le nord-est du pays. Des affrontements ont opposé des miliciens aux forces gouvernementales. A l’heure actuelle le calme est revenu dans la ville. L’heure est maintenant au décompte des victimes. Il y a 13 morts parmi les assaillants et 8 prisonniers selon un bilan de l’armée congolaise qui déplore 3 pertes dans ses rangs. Au moins 3 civils ont également été blessés, touchés par...
(Jeune Afrique 23/06/17)
L'ONU ne devrait finalement pas lancer d'enquête internationale sur les tueries dans le Kasaï. Le projet de résolution qui doit être débattu vendredi à la 35e session du Conseil des droits de l'Homme, à Genève, n'en fait en tout cas pas mention. Finalement, après moult tractations, l‘ONU ne devrait pas lancer de mission d’enquête internationale sur les violences au Kasaï en RDC, selon un document confidentiel des Nations unies consulté jeudi 22 juin par Jeune Afrique, confirmant les informations de...
(Le Temps.ch 23/06/17)
A Genève, le Conseil des droits de l’homme a adopté par consensus aujourd'hui une résolution appelant à la mise en place d’une équipe d’experts internationaux chargée de faire la lumière sur les horreurs perpétrées au Kasaï, cette région de la République démocratique du Congo. Plus de 3000 morts en huit mois, 1,3 million de personnes déplacées et 300 000 réfugiés ayant fui le pays pour l’Angola. Depuis août 2016, la région du Kasaï en République démocratique du Congo, jusqu’ici réputée pacifique,...
(RFI 23/06/17)
En RDC, le premier parti d'opposition s'alarme d'une vague d'arrestation qui touche son parti. Au moins sept militants ou cadres de l’UDPS au moins ont été arrêtés ces deux dernières semaines à Kinshasa. Lire la suitre sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170622-rdc-udps-s-inquiete-apres-plusieurs-a...
(RFI 23/06/17)
Depuis plusieurs mois, Radio France Internationale tente en vain d'obtenir la reconduction de l'accréditation de son envoyée spéciale en RDC. Dans un communiqué, la direction de RFI regrette le silence des autorités congolaises. Communiqué Près de trois mois après une demande de renouvellement d’accréditation de son Envoyée spéciale permanente à Kinshasa, Sonia Rolley, la Direction de RFI n’a toujours aucune réponse. La demande de renouvellement avait été faite cinq semaines avant la date d’expiration, début mai, de l’autorisation. Le 1er...
(Courrier International 23/06/17)
Il n’y aura pas de d’enquête internationale sur les violences dans les Kasaï. L’Union européenne a retiré sa proposition d’envoyer une mission indépendante. Une reculade sous pression des Etats africains qui soutiennent l’enquête menée par les autorités congolaises. L’Union européenne s’est-elle résignée à laisser tomber les provinces du Kasaï ? Devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève, l’Europe a renoncé ce jeudi à son projet de Commission d’enquête sur les violences qui sévissent depuis l’été 2016...
(RFI 23/06/17)
Des affrontements à l'arme lourde se sont produits jeudi 22 juin à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Les Forces armées de la RDC étaient aux prises avec un groupe armé non identifié. On parle d'une coalition des groupes Maï Maï avec des ADF, des FDLR, des ex-M23 qui ont été rejoints par des anciens prisonniers. Bilan des affrontements jeudi, 13 assaillants tués et 15 faits prisonniers contre 3 morts dans les rangs des FARDC, et des nombreux blessés parmi...
(Jeune Afrique 23/06/17)
L’envoyée spéciale permanente de Radio France international en RDC est privée d’accréditation depuis début mai. La demande avait pourtant été formulée trois mois auparavant. La direction de RFI a officiellement protesté, ce jeudi 22 juin, contre ce qu’elle considère comme « un refus ». Le gouvernement affirme de son côté que le dossier est en cours. Après trois mois de démarches auprès des autorités congolaises pour obtenir la reconduction de l’accréditation de son envoyée spéciale permanente à Kinshasa, Sonia Rolley,...
(RFI 21/06/17)
Les tractations se poursuivent à Genève autour de l’idée d’une enquête internationale sur les violences commises dans le Grand Kasaï. Déjà plus de 3 000 morts selon le tout dernier bilan donné par l’Eglise catholique au Congo. L’ONU parle de son côté d’au moins 42 fosses communes. C’est un véritable duel que se sont livré à la tribune du Conseil des droits de l’homme le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme et la ministre congolaise des Droits de l’homme. La dernière session du Conseil des droits de l’homme date du mois de mars.
(Jeune Afrique 21/06/17)
Plainte déposée contre lui en Belgique, sanctions internationales contre les autorités congolaises, violences au Kasaï et évasions successives dans les prisons de la RDC... En séjour à Paris, Alexis Thambwe Mwamba, ministre congolais de la Justice, a répondu mardi aux questions de Jeune Afrique. Un séjour parisien aux allures d’offensive médiatique. Depuis son arrivée mardi 20 juin au matin à Paris, Alexis Thambwe Mwamba enchaîne les interviews. Une « possibilité de discuter avec la presse sur les questions d’actualité »,...
(RFI 21/06/17)
Coup de tonnerre sur les relations entre Bruxelles et Kinshasa. Il y a une semaine, on a appris que la justice belge poursuivait le ministre congolais de la Justice pour crime contre l’humanité. Comment réagit l’accusé—? De passage à Paris, le garde des Sceaux congolais Alexis Thambwe Mwamba répond aux questions de Christophe Boisbouvier et s’exprime aussi, à cette occasion, sur la procédure engagée contre l’opposant congolais Moïse Katumbi. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170621-cas-convocation-juge-rendrai-declare...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Alors qu'une bataille d'arguments se poursuit à la 35e session du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU à Genève, un document de l'Eglise catholique de la RDC rendu public mardi évalue à près de 3 400 le nombre de personnes tuées depuis le début de la crise dans le Kasaï. Le même jour, Kinshasa présentait sa version des faits sur le phénomène Kamuina Nsapu dans un "Livre blanc", sans chiffrer le nombre des victimes. Ce sont pas moins de...
(Le Monde 21/06/17)
A Kikwit, où des milliers de personnes ont fui les violences au Kasaï, le rédacteur en chef de Radio Tomisa est l’une des rares voix de l’information. De loin, Badylon Kawanda pourrait bien être l’homme le plus élégant de Kikwit. Chaque jour qui passe dans cette ville faite de pistes et de palmiers dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), il porte costume sombre et chemise jaune à grand col, souliers noirs et sacoche. Il mange sa...
(RFI 21/06/17)
Dans l’Est de la RDC, les milices et groupes armés pullulent. Environ 70 groupes répertoriés seraient actifs dans le Nord-Kivu. Parmi eux, le groupe ougandais de l’Allied Democratic forces, les ADF. Fondé en 1995 sur principes religieux de l’islam, l’ADF a pour but originel de renverser le pouvoir de Museveni. Aujourd’hui, l’ADF n’a plus de réelles positions en Ouganda, son leader Jamil Mukulu est en prison à Kampala. Affaibli, sans voix, le groupe est tout de même pointé du doigt...

Pages