| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(RFI 30/03/17)
Alors que le Conseil de sécurité de l'ONU doit voter une résolution sur le renouvellement du mandat de la Mission de l’ONU au Congo, la Monusco, le Rassemblement de l'opposition a adressé mercredi matin, le 29 mars, une lettre au nouveau secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Dans ce courrier, Félix Tshisekedi qui préside le Rassemblement de l'opposition accuse la majorité présidentielle de chercher à rendre « caduc » l'accord de la Saint-Sylvestre, afin de retarder une nouvelle fois les élections, et se maintenir au pouvoir en bloquant le processus démocratique. En fin de journée, au cours d'une conférence de presse, Félix Tshisekedi, qui préside le Rassemblement a également annoncé une journée ville-morte ce lundi...
(Afrikarabia 30/03/17)
Face au nouvel l’échec des négociations pour mettre en place l’accord politique du 31 décembre, les évêques congolais en appellent « à l’implication personnelle et à la responsabilité » du président Joseph Kabila pour sortir de la crise. Trois mois après la signature de l’accord politique censé régler la période de transition politique en RDC, le seul consensus qui a pu se dégager des négociations entre l’opposition et la majorité : c’est de n’être d’accord sur rien. Aucun des points de l’accord du 31 décembre n’a pu être mis en oeuvre et la médiation des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) s’est une nouvelle fois soldée par un échec lundi soir. Dépités, les évêques qui jouent maintenant...
(RFI 30/03/17)
Au lendemain de la découverte des corps des deux experts onusiens en RDC, l'émotion est toujours très vive. C'est la première fois qu'une telle attaque touche des experts indépendants de l’ONU dans le pays. Le Conseil de sécurité appelle dans un communiqué à une enquête rapide des autorités congolaises et de l'ONU pour juger les responsables. Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau L'émotion est toujours très vive pour les quinze diplomates du Conseil de sécurité qui avaient mandaté...
(Courrier International 30/03/17)
Selon un collectif d’associations de la diaspora, une plainte a été déposée le 10 mars 2017 devant la Cour pénale internationale (CPI) à l’encontre de Joseph Kabila. Qu’en est-il exactement ? Explications. Le 10 mars dernier, nous avions relayé la plainte d’un collectif d’associations congolaises de la diaspora contre Joseph Kabila devant la CPI. Des associations qui reprochent au président congolais une série d’exactions commises par les forces de sécurité en République démocratique du Congo (RDC). Aucune enquête n’a pour...
(La Voix de l'Amérique 30/03/17)
Le fils de l’opposant historique dont le corps est gardé à Bruxelles depuis son décès le 1er février dernier a annoncé mercredi à Kinshasa une série d’actions en réaction à l’échec du dialogue politique en RDC. Félix Tshisekedi, désigné président du Rassemblement (principale plateforme d’opposition) après le décès de son père, a annoncé une ville morte pour lundi 3 avril et d’autres actions auxquelles il a le peuple à participer massivement. "Le Rassemblement demande au peuple congolais de demeurer en...
(Jeune Afrique 30/03/17)
Le Rassemblement, principale plate-forme de l'opposition, a appelé ce mercredi les citoyens congolais à participer à une journée ville morte lundi prochain. Une opération décidée après l'annonce de la fin du dialogue entre le pouvoir et l'opposition, sous l'égide des évêques. Dans un communiqué, lu publiquement à Kinshasa mercredi 29 mars, le président du Rassemblement, Félix Tshisekedi, a appelé le peuple congolais à se mobiliser à travers une journée « ville morte », lundi 3 avril, sur l’ensemble du territoire...
(RFI 30/03/17)
Après l'échec d'un nouveau round de négociations lundi 27 mars pour parvenir à un accord entre majorité et opposition, quelques échauffourées ont été signalées autour du siège de l'UDPS. La police a même donné l'assaut aux environs de 9 heures. Il y a eu des blessés. Peu après, les évêques congolais ont rencontré le président Joseph Kabila. Selon le porte-parole de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), il s'est engagé à trouver un consensus. Quant à l'UDPS, principal parti...
(La Voix de l'Amérique 30/03/17)
Des manifestations ont éclaté à Lubumbashi, au sud-est de la RDC, mercredi matin, après les blocages politiques de la Cenco. Une manifestation de la population a débuté dans le quartier Tabac Congo. Des jeunes ont commencé par brûler des pneus, tout comme dans la commune de Kampemba. Vers 3 heures du matin, les Congolais de Lubumbashi ont manifesté leur colère contre l'échec de l'accord. Les manifestants ont tenté d'incendier l'agence de la Sonas (Société nationale d'assurances). Les policiers et les...
(Le Monde 30/03/17)
Héroïne de « Félicité », quatrième film du Franco-Sénégalais Alain Gomis, l’actrice joue une femme qui chante pour survivre dans la jungle urbaine congolaise. Félicité, le quatrième long-métrage d’Alain Gomis, conte l’histoire d’une incroyable destinée, celle de Véro Tshanda Beya. Actrice principale du film, elle est l’une de ces femmes ordinaires de la capitale congolaise, dignes et fières, qui bataillent pour se faire une place dans la jungle urbaine de Kinshasa, mégalopole désorganisée de plus de 12 millions d’habitants. «...
(RFI 30/03/17)
C’est l’une des rares formations de musique classique d’Afrique noire : l’Orchestre symphonique kimbanguiste de Kinshasa est l'invité d’honneur de la 33e édition du Printemps des Arts de Monte-Carlo. Après 2013, l'orchestre de la République Démocratique du Congo retourne pour la deuxième fois sur la Cote d’Azur avec, dans les bagages, une composition de son fondateur et chef d’orchestre Armand Diangienda. Un vent congolais souffle sur la Côte d'Azur. 40 musiciens de l'Orchestre symphonique kimbanguiste apportent leur touche au Printemps...
(Libération 29/03/17)
La découverte des corps de Zaida Catalán et Michael Sharp, ainsi que de leur interprète Betu Tshintela, disparus le 12 mars alors qu'ils enquêtaient sur des fosses communes dans la province du Kasaï en République démocratique du Congo, sonne comme un avertissement. «Le corps de la femme a été décapité, celui de l’homme est entier», a précisé Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais, juste après la découverte mardi des corps des deux experts de l’ONU, la Suédoise Zaida Catalán,...
(RFI 29/03/17)
L'ONU a confirmé la mort de ses deux experts par un communiqué de son secrétaire général, Antonio Guterres. L'Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan avaient été enlevés dans la région du Kasaï le 12 mars dernier. Leurs corps ont été retrouvés hier près de la ville de Kananga dans le Kasaï. L'ONU assure que justice doit leur être rendue. En quelques lignes, Antonio Guterres dresse le portrait de ces deux jeunes trentenaires, dévoués entièrement à leur travail, souvent...
(La Tribune 29/03/17)
« Après un accouchement dans la douleur, le bébé est là ». C’est ainsi que l'abbé Donatien Nshole, le secrétaire général de la CENCO avait annoncé la signature de l’accord de la Sylvestre obtenu au terme de deux semaines marathon. Trois mois après, il semble que les prélats n’ont pas baptisé le bébé, empêchés par cet « arrangement particulier » qui plombe la viabilité du nouveau-né. Les évêques ont fini par jeter le bébé avec l’eau du bain. Une psychose...
(Jeune Afrique 29/03/17)
Le Conseil de sécurité des Nations unies devait renouveler avant la fin du mois de mars le mandat de la Monusco, la mission onusienne en RD Congo. Pour les autorités congolaises, cela doit se faire moyennant quelques ajustements. Kinshasa ne s’opposera pas au renouvellement, le 29 mars, du mandat de la Monusco. Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères, l’a rappelé une semaine plus tôt devant le Conseil de sécurité de l’ONU. « Mais cela ne...
(France TV Info 29/03/17)
Le rapport publié par la Fédération internationale des ligues des Droits de l’Homme sur la RDC est particulièrement inquiétant. La FIDH redoute une généralisation des violences à neuf mois d’une présidentielle incertaine. Tout semble indiquer que la déstabilisation en cours est «instrumentalisée» par le pouvoir, estime Justine Duby, l’auteure du rapport de la FIDH qui s’est confiée à Géopolis. Alors que Kinshasa vient d’annoncer la découverte des corps de deux experts de l’ONU disparus le 12 mars dans le centre...
(Jeune Afrique 29/03/17)
Dauphin putatif de Kabila, le président de l’Assemblée nationale présente l’accord politique conclu fin 2016 comme la base d’une sortie de crise. Sans pour autant ménager le camp adverse… Devant la porte, l’agent de sécurité monte la garde, affalé sur sa chaise. Dans la suite de cet hôtel du triangle d’or parisien, dans le 8e arrondissement, Aubin Minaku s’apprête à quitter la capitale française pour se rendre à Bruxelles, deuxième étape de son opération de déminage auprès des partenaires européens...
(Contrepoints 29/03/17)
La crise politique qui secoue la république démocratique du Congo devrait alerter les instances internationales : si rien n'est fait, le pays risque de s'enfoncer dans la violence et l'anomie. La situation actuelle de crise de légitimité démocratique grave dont souffre la République démocratique du Congo (RDC), crise liée au manque d’organisation des élections présidentielles et législatives, risque fort de prendre des proportions violentes et incontrôlables si une solution n’est pas rapidement trouvée et mise en place. En effet, il...
(La Voix de l'Amérique 29/03/17)
Le président congolais engagera un dialogue direct sur les questions qui constitue l’impasse dans le dialogue. Il fait cette promesse lors d’une rencontre mardi avec les évêques catholiques. " Le président a suivi attentivement le rapport de la fin de la mission de bons des offices des évêques. Il considéré que 98% a été fait par les évêques. Il s’engage à obtenir les deux pourcents qui restent en partant des propositions faites par la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo)...
(BBC 29/03/17)
Dans un communiqué, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé sa profonde tristesse après la découverte des corps des deux experts des Nations Unies en République démocratique du Congo. Michael Sharp et Zaida Catalan étaient enlevés dans le Kasaï Central le 12 mars dernier. "Ils sont morts en cherchant les causes du conflit et de l'insécurité en RDC afin de contribuer à y ramener la paix", indique le communique du secrétaire général de l'Onu. Il espère que...
(RFI 28/03/17)
Les Nations unies étaient sans nouvelle depuis leur disparition le 12 mars dernier dans le centre de la RDC. Les corps de deux experts de l'ONU ont été retrouvés, les autorités viennent de le confirmer. Le gouvernement congolais affirme qu'il n'y a plus de doute possible. Les corps retrouvés par la police sont bien ceux de Michael Sharp et de Zahida Katalan, et de l'interprète congolais qui les accompagnait. Ils reposent à l'hôpital de la mission de l'ONU à Kananga,...

Pages