Vendredi 22 Septembre 2017
(L'Avenir Quotidien 21/05/13)
*Les conclusions du dialogue social avec les leaders politiques du Nord-Kivu basés à Kinshasa ont été déposées sur la table du Premier ministre Matata Ponyo. Ceci, parce que c’est le Gouvernement qui a la charge de sécuriser le pays en général et prendre en charge la restauration de l’autorité de l’Etat dans la province du Nord-Kivu en particulier. *Pour mettre un terme à cette triste situation de guerre, le Gouvernement et tous les leaders politiques de cette province doivent agir en synergie pour des actions visant non seulement la sécurité, mais aussi la reconstruction de la province, en vue de créer des alternances par rapport aux milices enrôlées dans les groupes armés. Une première en Rd Congo. Les fils et...
(L'Avenir Quotidien 21/05/13)
Hier lundi, des affrontements ont éclaté entre les rebelles du M 23 et les Fardc. On se demande bien à quoi riment ces affrontements quand on sait que la Brigade d’intervention s’installe petit à petit à Goma et à la veillée de l’arrivée de Ban Ki*-Moon en Rdc Jusqu’où ira la témérité de M 23 ? Pour couper court à cet orgueil insensé, l’ONU doit faire vite pour rendre opérationnelle la brigade plus tôt que prévu Pendant que la Brigade d’intervention des Nations Unies s’installe petit à petit dans le Nord Kivu, conformément à la résolution n° 2098 du Conseil de Sécurité et à la veille de l’arrivée en Rdc du Secrétaire général Ban Ki Moon, des affrontements ont lieu...
(L'Avenir Quotidien 21/05/13)
Le Gouvernement de la Rdc est déterminé à réformer davantage, dans l’objectif d’assainir l’environnement des affaires, pour le rendre plus attractif. C’est seulement de cette façon qu’elle pourra attirer plus d’investisseurs et améliorer ainsi sa position dans le rapport Doing Business 2014 dont la publication interviendra au mois d’octobre 2013. C’est dans ce cadre que le ministre du Plan et suivi de la mise en œuvre de la Révolution de Modernisation, Célestin Vunabandi, a communiqué les dernières réformes à la Banque Mondiale. Il s’agit des réformes relatives aux indicateurs Doing Business 2014 à savoir, l’accès au crédit et la création des entreprises. Pour le premier indicateur, c’est le lancement de l’applicatif interne à la Banque Centrale, une première étape dans...
(Radio Okapi 20/05/13)
Des affrontements opposaient lundi matin des rebelles congolais du M23 à l’armée congolaise au nord de la ville stratégique de Goma, dans l’est de la RDCongo, a-t-on appris auprès du M23 et de l’armée. Selon un porte-parole du mouvement rebelle, Amani Kabasha, ces affrontements se déroulent à 12 kilomètres au nord de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu. Le colonel Olivier Hamuli, porte-parole des Forces armées de la RDCongo (FARDC), qui a confirmé cette information, n’a pas été en mesure dans l’immédiat de préciser si il y avait des victimes. Selon l’officier, les forces armées étaient menacées depuis une semaine par les rebelles du M23. Ces affrontements sont les premiers depuis le retrait du mouvement rebelle de Goma en décembre...
(Pana 20/05/13)
La communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a dépêché, samedi, un émissaire auprès du chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, pour solliciter la participation de militaires burundais au sein d’une force de maintien de la paix en République Centrafricaine où la sécurité reste précaire après le récent renversement du pouvoir central à Bangui par une rébellion armée, apprend-on de source proche de la présidence de la République à Bujumbura. Selon le porte-parole adjoint de la présidence de la République, Willy Nyamitwe, le chef de l’Etat burundais a reçu la demande, samedi, à Bubanza, une province du nord-ouest du pays, par le biais d’un envoyé spécial du président du Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, qui assure actuellement la présidence tournante...
(Radio Okapi 20/05/13)
Deux cents Congolais expulsés d’Angola vivent dans des conditions précaires depuis près d’une semaine dans le territoire de Kapanga dans la province du Katanga. L’administrateur de ce territoire, Donatien Ngoy Kasongo, a décrié samedi 18 mai ces expulsions qui s’effectuent «sans aucun respect» des droits de l’Homme, selon lui. Les personnes expulsées vivent à proximité des postes frontaliers de Musevumay et de Kasamay. Elles manquent de nourriture et des vêtements. A leur entrée dans le territoire congolais, ces expulsés sont pris en charge pendant quelques jours par des églises et des familles d’accueil, comme l’a expliqué l’administrateur du territoire de Kapanga: «Quand ils traversent, nous les dirigeons vers des maisons d’accueil où des gens de bonne volonté sensibilisées au préalable...
(Le Potentiel Online 18/05/13)
La Banque chinoise Exim Bank ne s’est jamais retiréE du partenariat signé en 2007 entre la RDC et un consortium d’entreprises chinoises, a confirmé Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, jeudi 16 mai devant la presse. Le gouvernement de la RD Congo a annoncé jeudi 16 mai à Kinshasa que la banque chinoise Exim Bank a « déjà décaissé 750 millions USD sur le milliard prévu dans le cadre du contrat sino-congolais ». « Exim Bank continue de financer non seulement les entreprises chinoises engagées dans la construction d’infrastructures en RDC, mais finance directement d’autres projets de construction tels que la réhabilitation de la piste de l’aéroport international de N’Djili et le projet de construction du barrage hydroélectrique de Zongo II...
(Le Potentiel Online 18/05/13)
La tenue des concertations nationales, annoncées par le chef de l’Etat, n’est plus qu’une question de jours. Pour Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, celles-ci devraient être considérées comme « le premier cercle de la recherche d’une solution durable à la crise de l’Est » du pays. Toutefois, seul Joseph Kabila, l’initiateur, garde encore tous le secret sur des questions touchant notamment au contenu, son format et à la médiation de ce forum national. Les concertations nationales, promises en décembre 2012 par le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, auront bel et bien lieu. C’est ce qu’a confirmé le jeudi 16 mai, devant la presse, le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga. Selon ce dernier, ces assises...
(KongoTimes 17/05/13)
Pour la énième fois, des affrontements ont eu lieu hier mercredi 15 mai 2013 dans la matinée à Beni, dans la province du Nord-Kivu, entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les miliciens Maï-Maï. Selon le bilan avancé par le commandant intérimaire du premier secteur des FARDC à Beni, il y a eu 28 morts au total, dont quatre du côté de l'armée régulière et 24 éléments des forces négatives. La même source ajoute que six assaillants ont été capturés. En revanche, des sources indépendantes de leur côté soutiennent que 17 soldats de l'armée régulière ont été tués. Pour l'instant, des informations recueillies sur place parlent d'un calme apparent qui règne à Beni après ces affrontements sanglants. Mais...
(Ouest-France 17/05/13)
Quarante personnes, dont 8 soldats congolais, ont été tuées dans des affrontements entre l’armée et un groupe de miliciens Maï-Maï, dans la province du Nord-Kivu (est du pays), a-t-on appris jeudi de source officielle. Ces affrontements se sont produits mercredi à l’aube dans la ville de Beni, à environ 250 kilomètres au nord de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu. « Le bilan est de 32 morts du côté des Maï-Maï et de 8 morts dans les rangs des FARDC » (armée gouvernementale), a déclaré au cours d’une conférence de presse M. Mende, porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication. Une attaque afin de libérer des camarades emprisonnés Selon le colonel Richard Bisamaza, responsable militaire du secteur, des Maï-Maï ont...
( 17/05/13)
Au moins 21 personnes ont été tuées mercredi dans des affrontements entre l’armée et un groupe de miliciens Maï-Maï, dans la province du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé ce jeudi un responsable militaire. Ces violences ont duré plusieurs heures et ont causé la mort de 17 miliciens et 4 soldats dans la ville de Beni, à environ 250 kilomètres au nord de la capitale provinciale du Nord-Kivu, Goma. Six miliciens ont été capturés a indiqué le colonel Richard Bisamaza, en charge du secteur. Les miliciens ont attaqué à l’aube l’état-major local de l’armée afin de libérer des camarades emprisonnés après une incursion dans un quartier de la ville. Ils ont été mis en...
( 17/05/13)
La ville de Pinga, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) s’est vidée de la moitié de sa population à la suite de violents combats entre deux groupes armés fin avril. La passivité des casques bleus sud-africains à Pinga fait douter de l’efficacité de la future Brigade d’intervention spéciale de l’ONU qui se déploie actuellement au Nord-Kivu. Que s’est-il passé à Pinga fin avril 2013 ? De violents affrontements ont opposé deux groupes rebelles congolais pour le contrôle de cette localité de 60.000 habitant, dans la province du Nord-Kivu. Le 29 avril, les Maï-Maï Cheka se sont emparés de Pinga en y chassant les rebelles de l’Alliance pour un Congo libre et souverain (APCLS). Au coeur du conflit...
( 17/05/13)
Le président de la Ligue contre la corruption et la fraude en République démocratique du Congo (LICOF), Oscar Rachidi, a affirmé jeudi 16 mai sur les ondes de RFI que «la corruption gangrène tous les secteurs économiques de la République démocratique du Congo (RDC) ». « La corruption ne fait qu’avancer. Il n’y a jamais eu du recule parce que la corruption gangrène tous les secteurs économiques de la RDC. Même dans les banques on voit la corruption à ciel ouvert», a-t-il répondu à la question de savoir si la corruption avait avancé ou reculé en RDC. Le secteur minier congolais gangréné Le point noir en RDC étant généralement le secteur minier, les compagnies sous-évaluent leurs concessions et les revendent...
(La Prospérité 17/05/13)
La désignation du Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) défraie la chronique depuis l’annonce par le Président du bureau de l’Assemble nationale, Aubin Minaku, du délai de 7 jours pour présenter les candidatures. Des membres des différentes thématiques se concertent et proposent déjà leurs candidats à différents postes, soit du bureau, soit de la plénière de la nouvelle CENI. Face à cette éventualité, le Révérend Pasteur Jean-Paul Moka est également pressenti au niveau de la présidence de cette institution d’appui à la démocratie. Il serait désigné par la composante ‘‘églises de Réveil’’ de la thématique confessions religieuses. Hier, mercredi 15 mai 2013, à sa descente d’avion à l’aéroport international de Ndjili, il a confirmé sa candidature déposée depuis...
( 17/05/13)
Le secrétaire exécutif adjoint de la Majorité présidentielle (MP) a été assigné en justice par les parents de l’étudiant Ilombe Ilombe. Ce dernier est décédé près avoir reçu des coups sur lui sur le campus de l’Université de Lubumbashi dans ce qui est connu comme étant le « massacre de Lubumbashi » en 1990. Louis Koyagialo, candidat au poste de gouverneur de l’Equateur, exerçait les fonctions de gouverneur du Katanga lors du déroulement des faits. Pour les plaignants, leur fils Ilombe Ilombe serait décédé à la suite de coups et blessures portées contre lui par les forces de sécurité qui obéissaient aux ordres de Louis Koyagialo. Louis Koyagialo estime que la remise en surface de cette affaire est une cabale...
(Digitalcongo 17/05/13)
Le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo a représente le Chef de l’Etat au culte d’actions marquant le 16ème anniversaire de la libération de la RDC du joug de la dictature. Le culte d’action de grâces célébré à la Cathédrale du centenaire protestant dans la commune de Lingwala suivi du dépôt des gerbes de fleurs au Mausolée Laurent-Désiré Kabila à la Gombe sont les cérémonies qui ont marqué vendredi la commémoration du 16ème anniversaire de la libération du peuple de la Rdc alors Zaïre, du joug de la dictature mobutienne avec les troupes de l’Alliance des Forces pour la libération du Congo (Afdl). Le Chef de l’Etat Joseph Kabila, fils et successeur de feu Mzee Laurent- Désiré Kabila, celui- là même...
(Kaba Bachir 17/05/13)
Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe nationale de football de la France, qui a convoqué, jeudi, pour la tournée de sa sélection en Amérique du Sud, Eliaquim Mangala et Joshua Guilavogui convoités respectivement par les équipes nationales de la RD Congo et de la Guinée, leur a ôté quasiment toute possibilité de retrouver ces sélections. Eliaquim Mangala, le défenseur du FC Porto, était suivi de très près par Claude Leroy, le sélectionneur de la RD Congo qui, depuis son retour sur le banc des Léopards, a mis en place une véritable politique pour intégrer les joueurs d'origine congolais nés en Europe. Le défenseur de Porto évoluait encore chez les Espoirs français. Mais il n'avait jamais fermé la porte au pays...
(Digitalcongo 16/05/13)
Face à l’anarchie qui prend d’inquiétantes proportions sur le marché des vivres frais dont la structure des prix est carrément sabotée par les opérateurs de ce secteur vital, l’Assemblée nationale saisie du dossier vient de décider de créer une commission d’enquête parlementaire pour y remettre l’ordre qui s’impose. A l’initiative du député national Claudel-André Lubaya, la commission d’enquête parlementaire créée, devra recueillir les informations sur les circuits d’importation et de commercialisation des vivres frais en vue de faire un état des lieux réel de ce secteur et de proposer des mesures appropriées pour le respect de la structure des prix sur le marché. L’augmentation exagérée des prix des produits vivriers, avec comme conséquence directe, la détérioration du tissu social de...
(Digitalcongo 16/05/13)
L’événement de la prise de pouvoir en RDC par le Libérateur M’Zee Laurent-Désiré Kabila qui renversa la longue dictature de Mobutu le 17 mai 1997 continue d’être célébré par tous les patriotes et compatriotes congolais qui se recueillent avec ferveur ce vendredi pour honorer la mémoire du vénéré Héros national 17 mai 1997 - 17 mai 2013. Seize ans, jour pour jour, depuis que Laurent-Désiré Kabila prenait le pouvoir en RDC, après avoir renversé le maréchal Mobutu Sese Seko qui a trôné pendant 32 ans. Laurent-Désiré Kabila est un homme politique congolais. Engagé à partir des années 1960 contre le régime de Mobutu, il parvint finalement à renverser ce dernier, le 17 mai 1997. Aussitôt installé au pouvoir, il redonna...
(Radio Okapi 16/05/13)
Le Bureau de coordination des Nations unies pour les affaires humanitaires (Ocha) a annoncé mardi 14 mai, son désengagement de la province de l’Equateur. Selon Joseph Inganji, chef du bureau adjoint d’Ocha en RDC, ce retrait se justifie par le fait que la province est passée de la phase des urgences à celle des projets de développement durable. Au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies ce mercredi à Kinshasa, le porte-parole d’Ocha, Sylvestre Ntumba Mudingayi, a affirmé que d’autres acteurs pourront faire face à ces problèmes de développement que connaît actuellement l’Equateur. Ocha a ouvert ses bureaux dans cette province en 2010 à la suite de l’insurrection du Mouvement de libération indépendante et alliés (MLIA). Ce conflit entre...

Pages