Vendredi 18 Août 2017
(Radio Okapi 13/05/13)
Le président du Tout puissant Mazembe, Moïse Katumbi Chapwe pense que si la RDC veut qualifier au moins trois équipes en quart de finale des compétitions africaines interclubs, la clef passe par la bonne organisation du championnat national. Il propose même que le Ligue nationale de footballe s’inspire des calendrires des championnats européens. Moïse Katumbi, qui a accordé une interview exclusive à Radio Okapi revient également sur l’élimination de son équipe en Ligue des champions. La raison de la débâcle des « Corbeaux » est simple : « les joueurs ont négligé Orlando Pirates », dit-il, d’un ton soucieux. Le gouverneur du Katanga revient également dans cet entretien avec Radio Okapi sur le déroulement du match TP Mazembe-Orlando et des...
(La Prospérité 13/05/13)
‘‘L’Abbé Malumalu Muholongu aurait été désigné comme nouveau Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) chargée d’organiser des futurs scrutins en République Démocratique du Congo’’. Cette information est signée Belga, l’agence officielle belge, qui cite des sources officielles congolaises. Selon la même agence, l’Abbé Malumalu a été, au dernier moment, préféré au Pasteur Jean-Paul Moka Ngolo Mpati, vivant en exil, en Belgique. Jusqu’ici, il convient de le mentionner en grand trait, cette nouvelle affichée sur le site internet de l’agence belge, aux environs de 2 heures du matin de dimanche 12 mai 2013, n’a pas encore été confirmée des sources officielles congolaises. A notre entendement, cela ne peut être qu’une proposition. Dans la mesure où, même si le président...
(Le Potentiel Online 13/05/13)
Le gouvernement a fait l’évaluation de sa première année. Il s’est donné 72,35% des points dans la mise en application des actions retenues dans sa feuille de route. Cette autoévaluation suscite des commentaires en sens divers dans les milieux politiques. Liée à l’imminence des concertations nationales, ce satisfécit sonne comme un signe annonciateur de grands bouleversements dans l’espace politique congolais, entre autres, un remaniement. L’an 2 de Matata réserve bien des surprises. Le Premier ministre vient de boucler sa première année à la tête du gouvernement. Comme promis lors de la présentation en juin 2012 de la feuille de route de son gouvernement, il a publié une évaluation qui donne à chaque ministre une cotation par rapport à la série...
(L'Avenir Quotidien 13/05/13)
Après le commandant de la Brigade d’intervention James Mwakibolwa, arrivé le 23 avril dernier à Goma, plusieurs éléments de l’état-major ainsi que 1.280 militaires tanzaniens chargés de neutraliser les groupes armés sur le territoire congolais sont arrivés depuis quelques jours à Goma L’armée malawite et celle de terre d’Afrique du Sud les rejoignent cette semaine. Peu avant le départ des tanzaniens pour la Rdc, le président Kikwete a présidé une cérémonie officielle au cours de laquelle il leur a exhorté d’être dignes et disciplinés Quant aux soldats sud-africains, ils ont organisé un entraînement au cours duquel ils ont simulé la guerre et les batailles de brousse avec l’infanterie appuyée par les hélicoptères de combat, des lance-missiles, … question de monter...
(Radio Okapi 13/05/13)
Le Rwanda, le Burundi et la RDC souhaitent créer une cour de justice pour juger les auteurs des crimes dans la région des Grands Lacs. Ils ont exprimé ce souhait au cours d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de ces trois pays tenue du 9 au 10 mai dernier à Bujumbura. « Les Etats ont estimé qu’avec la criminalité transversale dans la région de Grands Lacs, il est nécessaire qu’on mette en place une Cour de justice qui va s’occuper des crimes commis dans la région de Grands Lacs. Cela constitue une innovation. Et lorsqu’on va commencer à partager les intérêts communs entre la RDC et le Rwanda, et le Burundi, on estime qu’aucun Etat ne pourra encore s’immiscer...
( 13/05/13)
L’Assemblée nationale a voté, vendredi 3 mai, le projet de loi portant libéralisation du secteur de l’électricité en République démocratique du Congo (RDC). Ce qui sous-entend que si la loi est promulguée, tout investisseur serait désormais libre d’investir dans la production, le transport, la distribution et la commercialisation du courant électrique. Mais certains analystes proposent que l’Etat garde le monopole du transport de l’énergie, même si des contrats pourraient être signés avec des opérateurs privé. Selon eux, le monopole du transport de l’électricité par l’Etat lui permettrait de mieux contrôler le secteur. Le céder aux opérateurs privés pourrait entraîner des dérapages, estiment-ils. Ils ont suggéré que l’Etat devrait aussi veiller à ne pas céder les centrales hydroélectriques qu’il détient, mais...
(Le Potentiel Online 13/05/13)
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) vient d’exprimer, dans un memo adressé au Premier ministre Augustin Matata Ponyo, ses préoccupations relatives à la bancarisation de la paie des salaires des enseignants des écoles catholiques. Si la bancarisation actuelle de la paie a réussi dans les villes et autres localités où existent les banques, elle n’est pas évidente dans les autres lieux où celles-ci n’existent pas. Nos enseignants, vivant dans les entités territoriales dépourvues de banque connaissent à ce jour déjà trois mois de retard de paiement », s’inquiète la CENCO dans son mémo daté du 3 mai 2013. Et de poursuivre : « Nous courrons droit vers la situation jadis déplorée par le gouvernement lui-même. Signalons que l’Eglise catholique,...
(AIP 10/05/13)
Abidjan, 10 mai (AIP)- L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande l’implication des communautés mais également l’existence d’un environnement juridique et légal adéquat pour la prise en compte des besoins spécifiques des populations à haut risque, notamment les professionnels du sexe, les homosexuels et les addicts de la drogue. Cette recommandation a été faite au terme de la consultation régionale sur la mise à l’échelle de la prévention, du traitement du VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles (IST) chez ces populations qu’a organisée l’OMS de mardi à jeudi à Abidjan. «Avec le partage d’expériences des pays et la mise à jour des connaissances sur les recommandations de l’OMS dans ce domaine, la mise à échelle d’interventions efficaces passe aussi par...
(Le Potentiel Online 08/05/13)
Je ne partage pas le point de vue de mon amie et collègue Colette Braeckman à propos du film « L'irrésistible ascension de Moïse Katumbi ». Je revendique, pour ma part, d'avoir montré les réalisations du gouverneur, ses donations, sa réussite footballistique, sa popularité, l'action de ses partisans lors de l'initiative populaire. J'ai donné en contrepoint de cette irrésistible ascension les points de vues, certes moins populaires mais qui me semble essentiel, de la Société civile, c'est-à-dire ONG droits de l'Homme, syndicalistes, opposants et journalistes indépendants. D'autant que comme journaliste, j'ai été sensible à mes collègues journalistes indépendants katangais qui critiquent le contrôle quasi-absolu des médias par le gouverneur de la province. Très cordialement Thierry Michel .. Groupe de Presse...
(Le Potentiel Online 08/05/13)
Le secteur de l’immobilier est en pleine extension en République démocratique du Congo. A Kinshasa, des immeubles poussent comme des champignons, alimentant la chronique sur l’origine de tous ces capitaux déversés dans l’immobilier. Pour une économie qui peine à décoller, il y a de quoi se poser des questions. La RDC serait-elle finalement devenue cette plaque tournante de blanchiment de capitaux ? Dans tous les cas, l’immobilier est désormais ce secteur des refuges où le recyclage de l’argent sale tourne à plein régime. Le boom immobilier fait jaser à Kinshasa. Immeubles, appartements, villas, duplexes, foisonnent et ne laissent aucun espace libre. Même les espaces verts, donc interdits d’occupation par des particuliers, ne sont pas épargnés par ces constructions au point...
(Le Point 08/05/13)
L'ONU a épinglé des soldats de l'armée de la République Démocratique du Congo qui ont violé au moins 135 femmes et filles qui fuyaient une avancée rebelle fin 2012, mais aussi des miliciens également coupables de crimes, dans un rapport publié mercredi à New York. Des soldats congolais ont violé des femmes sous la menace de pistolets, frappé des hommes qui essayaient de défendre leurs épouses et leurs maisons, tué un garçon qui protégeait son bétail, ont révélé des enquêteurs de l'ONU sur de récentes exactions survenues après plus de deux décennies de conflits dans l'est de la RDC. Des enquêteurs des droits de l'homme ont indiqué que l'armée et des rebelles du mouvement M23 qui ont mis en déroute...
(La Prospérité 08/05/13)
Visiblement, l’Envoyée spéciale des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, tient à la concrétisation de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. C’est ce que l’on peut comprendre de sa première mission de neuf jours effectuée dans cette région d’Afrique centrale en proie à des conflits armés réccurents. A cet effet, elle a exprimé le lundi 6 mai dernier, sa détermination à amener les leaders et gouvernements de la région à construire la paix et de traduire leur engagement en plan et action tangibles. A partir de Dublin, capitale irlandaise, ce haut fonctionnaire de l’Onu a, par vidéo conférence, rendu compte de sa première tournée au Conseil de Sécurité de l’Onu. Après avoir écouté les différents points des vues des dirigeants...
( 08/05/13)
Exclusif – RDC : Les voyous de la République! (Direct.cd 08/05/2013) Intellectuels? Oui! Voyous? C’est le terme qui convient. Roger Lumbala Tshitenga, Bosco Ntaganda, Antipas Mbusa Nyamuisi, Ruzandisa alias Sultani Makenga, Laurent Nkunda et Jean-Marie Runiga sont tous revenus à leur amour d’enfance: la rébellion, le refus de l’ordre. Ce genre de personnes, le dictionnaire de la langue française le qualifie de «voyous». Pas moins, pas plus: «Un voyou est individu peu scrupuleux, qui ne respecte pas les lois». Sur ce point, pas donc de polémique possible. Ces marionnettes de Kagame, malencontreusement célèbres, brevetés de l’école de haute trahison, de crimes contre l’humanité et de graves violations de droits de l’homme, sont soit recherchés par la justice Congolaise, soit par...
( 08/05/13)
Depuis le vrai-faux éclatement de la rébellion du M23 en ailes Makenga et Runiga suivi de l’écrasement des éléments de ce dernier par ceux du premier cité, les annonces des ralliements des combattants de cette rébellion aux FARDC (Forces armées de la République Démocratique du Congo) ne font que s’enchaîner. La dernière en date fait état de l’arrivée de 500 nouveaux combattants. Au rythme où se succèdent les vagues de retour des ex-combattants rebelles au sein des troupes régulières, il y a gros à parier qu’à plus ou moins bref délai, c’est Makenga en personne et tout son état-major qui risquent de réintégrer, le bercail. En principe, le retour de ces soit-disant enfants prodigues aurait dû réjouir toute la communauté...
(AFP 08/05/13)
Une ONG congolaise a lancé la première campagne d'envergure contre l'enrôlement de plusieurs centaines d'enfants, dont beaucoup de filles, par des groupes armés sévissant dans le "triangle de la mort" dans le sud-est de la République démocratique du Congo. Le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef) estime que "plus de 1.500 enfants sont actuellement utilisés dans les forces ou groupes armés au Katanga (sud-est de la RDC)" et que la proportion de filles est "particulièrement préoccupante". Dans toute la RDC, 4.500 enfants seraient enrôlés. "Souvent, ce sont les enfants sortis des forces et groupes armés et qui rentrent dans leur communauté qui témoignent de la ruse que les groupes armés utilisent pour attirer les jeunes. Il n'y a que des...
(Romandie 08/05/13)
Le ministre comorien des Affaires étrangères, Mohamed Bacri, a rencontré vendredi à Kinshasa le président congolais Joseph Kabila, officiellement pour renforcer les liens de coopération, officieusement pour évoquer la récente tentative de coup d'Etat à Moroni où des Congolais ont été arrêtés. Le ministre a été reçu au Palais du peuple (siège du parlement congolais) par Joseph Kabila. Il a aussi rencontré le président des deux chambres du Parlement. A sa sortie, il a juste dit qu'il était venu renforcer les relations de coopération entre son pays et la République démocratique du Congo, a déclaré à l'AFP cette source. Une source proche du protocole d'Etat avait auparavant confié à l'AFP que la visite de M. Bacri, arrivé jeudi à Kinshasa,...
(AFP 08/05/13)
NEW YORK (AFP) - Un Casque bleu pakistanais a été tué mardi dans une attaque contre un convoi de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco), a annoncé l'ONU. L'attaque a été "menée par des éléments armés non-identifiés" dans le sud-Kivu (est de la RDC), a indiqué sans autres précisions le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "condamné dans les termes les plus forts" cette attaque et a "rappelé que les attaques contre les casques bleus constituent un crime de guerre passible de poursuites devant la Cour pénale internationale". M. Ban "demande au gouvernement de la RDC de de traduire les auteurs de ce crime en justice", a ajouté...
( 06/05/13)
Certains de ces anciens rebelles interrogés par la BBC ont affirmé qu'ils étaient prêts à se battre contre les FARDC (les forces armées congolaises). Mais qu'ils n'étaient pas disposés à se battre contre la communauté internationale. Toujours selon eux, le type de matériels dont sera équipée la brigade spéciale "a semé la panique et fait fuir les gens". La peur aurait gagné certains combattants du M23 depuis l'annonce du déploiement par l’ONU d'une brigade d'intervention qui aura pour mandat de neutraliser les groupes armés actifs dans l’est de la République Démocratique du Congo. Et la Monusco, la mission des Nations Unies en RDC, a indiqué que la majorité des troupes de cette brigade spéciale onusienne sera déployée d’ici la fin...
(AFP 02/05/13)
CAMP DE NGOMA (Rwanda) (AFP) - Claude Nsabiyuma s'est battu dans les rangs des rebelles du M23 en République démocratique du Congo. Mais aujourd'hui, interné dans un camp du Rwanda, ce Congolais de 20 ans dit avoir abandonné la guerre. "On voulait la paix au Congo. Mes parents sont réfugiés au Rwanda, c'est pour cette raison que je suis allé dans la forêt" rejoindre le M23 dans l'est de la RDC, explique-t-il au camp de Ngoma, dans l'est du Rwanda. "Mais je ne veux plus y retourner, car on a échoué. Je veux être paysan", affirme-t-il, allongé sur un matelas posé à même le sol dans ce camp où environ 700 autres personnes ont été regroupées, toutes présentées par Kigali...
(Radio Okapi 25/04/13)
«Un enfant meurt chaque minute du paludisme en Afrique», indique le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, dans un message qu’il a délivré à l’occasion de la célébration ce jeudi 25 avril de la journée mondiale contre le paludisme. Cette année, cette campagne est placée sous le thème «Investir dans l’avenir et vaincre le paludisme». «Du fait de la faiblesse des systèmes de surveillance, de nombreux cas sont insuffisamment déclarés, et les gouvernements et l’Organisation mondiale de la Santé disposent de trop peu d’informations sur les zones impaludées et l’évolution des tendances », souligne M. Ban. Dans son message, le secrétaire général des Nations unies a néanmoins noté que l’objectif du millénaire consistant à arrêter et inverser la progression...

Pages