Mardi 24 Octobre 2017
( 20/06/13)
Des commerçants indiens ont fait l'objet d'attaque mercredi à Kinshasa, en réaction à l'arrestation de 21 étudiants congolais en Inde. Aux dernières nouvelles, quelques 17 des étudiants ont êté libérés. L'ambiance était encore tendue dans l'après-midi, Rue du Commerce dans le centre de Kinshasa. Un Indien employé dans cette rue dit l'avoir échappé belle. "J'étais dans le supermarché et des Congolais me disaient: Si tu sors, on te tranche le cou," raconte cet Indien à la BBC. "Je suis resté caché, puis mon patron est venu me chercher et j'ai pu m'enfuir dans sa voiture." "Ils nous insultaient et disaient: attrapez-le ! attrapez-le. J'ai entendu qu'un Indien a eu le crane fracassé; il est à l'hôpital alors qu'il est innocent!"...
(Le Potentiel Online 20/06/13)
Kinshasa ne serait plus prêt à poursuivre les négociations avec le M23 dans le cadre des pourparlers de Kampala, décidés dans le cadre de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl). Alors que le M23 a déjà dépêché à Kampala ses délégués au dialogue, ceux de Kinshasa se font encore attendre. Et Kinshasa paraît exclure toute possibilité de dialogue avec le LM23, préférant s’entretenir directement avec la médiation ougandaise. « Les rebelles du M23 cherchent un certificat pour montrer à la face du monde qu’elles ne sont pas forces négatives et que la brigade d’intervention ne vienne pas les attaquer », a déclaré de son côté à Xinhua, François Mwamba, coordinateur du Comité exécutif du Mécanisme national...
(Le Potentiel Online 20/06/13)
La pression exercée par Kinshasa à la suite de l’arrestation, pour le moins arbitraire, de 21 étudiants Congolais en Inde a fini par payer. 17 de ces jeunes étudiants ont été libérés dans la soirée du mercredi 19 juin. Désormais, où qu’il soit, le Congolais a droit à la protection de l’Etat congolais. New Delhi a fait semblant de méconnaître cette évidence. Il a été vite ramené à la raison. Avec le dénouement de cette affaire, la tension devait baisser d’un cran entre les deux capitales. Cependant, à Kinshasa, les manifestants qui ont suivi ces arrestations donnent la preuve de l’unité indétrônable de la République démocratique du Congo. Les metteurs en scène du plan de balkanisation devaient vraisemblablement revoir leur...
(Le Potentiel Online 20/06/13)
Russ Feingold a été nommé, le mardi 18 juin, nouvel émissaire des Etats-Unis pour la région des Grands Lacs. Il succède à Barrie Walkley, qui a occupé ce poste depuis décembre 2011. A travers cette nomination, les Etats-Unis veulent contribuer à sceller la paix dans l’Est de la RDC, meurtrie notamment par la rébellion congolaise du Mouvement du 23 mars (M23), a souligné le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, cité par l’AFP, renseigne radiookapi.net. « Nous restons extrêmement perturbés par la souffrance dans la région des Grands Lacs et par la crise qui se déroule dans l’Est de la RDC », a déclaré John Kerry, avant d’indiquer que Russ Feingold est « un expert » qui connaît bien la région...
( 19/06/13)
Quelques jours avant la désignation du prêtre du diocèse de Béni-Butembo, l’Abbé Apollinaire Malu-Malu au perchoir de la CENI, le Saint-Siège a nommé le concerné au poste de directeur général de l’Université panafricaine Cardinal Martino. En y allant prêter serment, il a défié toute une église selon l’Abbé Luyeye. Dans une intervention à la télévision catholique, l’Abbé François Luyeye a déclaré qu’il était interdit aux prêtres par la Conférence Episcopale Nationale du Congo -CENCO, de participer aux activités politiques. Le nouveau bureau de la CENI que dirigera l’Abbé Apollinaire Malu-Malu a été investi le vendredi 14 juin à la Cour suprême de justice faisant office de cour constitutionnelle. Cette prestation de serment met en mauvaise position le nouveau patron de...
(Operationspaix.net 19/06/13)
La MONUSCO a exprimé aujourd’hui son inquiétude face à l’annonce du M23 de la tenue d'un procès contre 11 jeunes qui auraient été récemment arrêtés dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, pour détention illégale d'armes. « Un tel procès ne saurait être, en l'état actuel, conforme aux normes internationales relatives aux droits de l'homme ni offrir aux prévenus toutes les garanties d'un procès équitable », a indiqué dans un communiqué le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en RDC et chef de la MONUSCO, Roger Meece. La MONUSCO a également rappelé aux dirigeants du M23 et des autres groupes armés qu'ils sont tenus au plein respect des droits humains et du droit international humanitaire et a réitéré son...
( 19/06/13)
Lorsque la guerre à l’Est de la Rd Congo prenait de plus en plus de l’ampleur et que toute la communauté internationale s’était impliquée pour chercher une solution définitive, l’ONU a pris le soin de dépêcher ses propres experts qui ont été dans presque tous les pays de la Région des Grands Lacs pour se rassurer que les rebelles du M23 n’obtenaient pas un soutien quelconque dans leur progression pour conquérir la ville de Goma. La prise de cette ville en novembre 2012 était donc un signe visible selon lequel les rebelles du M23 ne pouvaient pas par eux-mêmes prétendre mettre en déroute les FARDC, de même que les casques bleus de la Monusco. Même si ce rapport a été...
(7sur7.cd 19/06/13)
La mise en circulation des billets à valeur faciale élevée de la monnaie nationale Rd-Congolaise visait la dédollarisation de l’économie nationale. Il y a de cela plusieurs mois, les transactions commerciales continuent à se faire toujours en devises étrangères. Il s’agit de dollars américains, de l’euro, du franc suisse, du livre sterling, du yen et tant d’autres. La monnaie nationale garde toujours sa place d’antan. Tout est facturé en dollars américains. Les services étatiques et autres structures du pays perçoivent des droits, taxes et impôts en devises étrangères. Dans les établissements scolaires et universitaires, dans les hôpitaux, dans le paiement des loyers, les frais dus sont exigés en dollars américains. Pour essayer de se conformer à une disposition gouvernementale autorisant...
(AFP 19/06/13)
ROM MERCRE, 19 juin 2013 (AFP) - Cécile Kyenge, première ministre noire de l'histoire italienne, en charge de l'Intégration, a illustré mercredi sa vision d'une Italie qui est en train de "changer d'approche" à l'égard de l'immigration. Le choix d'Enrico Letta, premier chef d'un gouvernement gauche-droite de l'après-guerre, de créer un ministère de l'Intégration est en soi, un "signal de changement fondamental car l'idée est de ramener l'attention sur les personnes, les droits de l'homme", a estimé la ministre italo-congolaise devant la presse étrangère. Pour son premier voyage à l'étranger, elle s'est rendue mardi "à Genève à l'ONU" pour "faire comprendre l'importance du changement culturel que l'Italie est en train d'opérer", un parcours qui "se poursuivra même si le gouvernement...
(Xinhua 19/06/13)
KINSHASA (Xinhua) - Voici les principales informations des médias de la République démocratique du Congo (RDC) diffusées le 19 juin 2013. Agence congolaise de Presse Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) exige, dans une lettre de protestation remise le 18 juin par le vice-ministre des Affaires étrangères, Célestin Tunda, à l'ambassadeur indien à Kinshasa, Sem Manohar Ram, la libération immédiate et sans condition des étudiants congolais arrêtés en Inde depuis le 15 juin. "Le gouvernement rd-congolais demande aussi le contrôle médical devant certifier l' état de santé de ces étudiants, la poursuite en justice de tous les auteurs desdites agressions, le dédommagement pur et simple au cas où nos enfants auraient perdu des biens, et les excuses...
(Xinhua 19/06/13)
KINSHASA - Le Mouvement du 23 mars (M23), mouvement rebelle actif au Nord-Kivu, a dénoncé l'absence du gouvernement rd-congolais aux pourparlers de Kampala, a déclaré mercredi Amani Kabasha, porte-parole du M23, à l'agence Xinhua. "Les délégués du gouvernement ont promis de revenir hier le 18 juin à Kampala pour qu'on continue les discussions, mais ils ne sont pas arrivés", a indiqué M. Kabasha, ajoutant : "nous devons discuter et mettre nos propositions sur ledit accord de paix". "Les rebelles du M23 cherchent un certificat pour montrer à la face du monde qu'elles ne sont pas forces négatives et que la brigade d'intervention ne vienne pas les attaquer", a déclaré de son côté à Xinhua, François Mwamba, coordinateur du Comité exécutif...
(Agence Ecofin 19/06/13)
Agence Ecofin) - La mine de Kibali, en RDC, est l’un des gisements aurifères les plus prometteurs d’Afrique, avec une réserve estimée à plus de 10 millions d'onces d'or. Pour l’exploitation de la mine, 40 engins Caterpillar ont été commandés à Tractafric equipment (groupe Optorg), qui apportera également son assistance pour la maintenance de la flotte. Tractafric equipment a par ailleurs été sollicité par le minier Randgold Resources pour fournir une centrale électrique en support des activités du site. Avec le support technique de sa filiale APS, spécialisée dans les activités Moteurs et Groupes électrogènes (en JV 50/50 avec J.A. Delmas, concessionnaire Caterpillar en Afrique de l’Ouest), Tractafric equipment construit ainsi une centrale électrique thermique de 30MW, avec une future...
(7sur7.cd 19/06/13)
Le très controversé, représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies en Rd-Congo, l’Américain, Roger Meece fait déjà ses bagages pour enfin quitter le sol rd-congolais. L’Allemand, Martin Kobler est attendu à Kinshasa début juillet pour le succédé. Le départ de Meece a été salué et fêté par une large majorité des personnalités politiques et de la société civile rd-congolaise. Déjà que sa présence en RD-Congo n’a jamais fait l’unanimité des acteurs politiques notamment des leaders des partis politiques et des associations de la société civile. Il ne pouvait que partir ! En Rd-Congo, Roger Meece a toujours été considéré comme proche du régime de Kinshasa, surtout très proche de Joseph Kabila. Dans ses prises de position, il a eu plus...
(Les Dépêches de Brazzaville 19/06/13)
L'organisation pense que cette décision confirme le caractère politique du harcèlement violent auquel ce député est soumis de longue date. Dans un communiqué publié le 18 juin, l'Union interparlementaire (UIP) s'est dite ébranlée par la décision de la RDC d'invalider le mandat du député d'opposition Diomi Ndongala. Cette association craint que cette décision des autorités politique du pays ne mette la vie de cet élu en danger. Pour la mission de l'UIP conduite par le président du Comité des droits de l'homme des parlementaires, Kassoum Tapo, descendue la semaine dernière sur le sol congolais, la décision d'invalidation du mandat de Diomi Ndongala confirme le caractère politique du harcèlement violent auquel ce député est soumis depuis un certain temps. « Nous...
(7sur7.cd 19/06/13)
L’Office Congolais de Contrôle-OCC- vient de réagir aux accusations selon lesquelles, l’entrée d’importantes quantités des médicaments impropres à la consommation, lui incombe. Une frange de la population a jeté le discrédit sur les prestations de cette entreprise publique transformée en établissement public lors de la saisie de trente tonnes des médicaments avariés en Rd-Congo. Franck Mukanya Lusanga, Directeur, chef de département Matketing, Communication et Information à l’OCC, a encore une fois éclairer l’opinion sur les missions de cet organisme de conformité. «L’O.C.C. est un officier de liaison de l’OICP-Interpol. De ce fait, il est toujours solidaire avec toutes démarches entreprises par celle-ci pour combattre le bioterrorisme, la piraterie maritime, la cybercriminalité, et la contrefaçon des médicaments», a fait savoir le...
(Angola Press 19/06/13)
Genève (Suisse) - L'Angola a intervenu, mardi, à Genève, en Suisse, dans la première conférence ministérielle destinée à la Diaspora Africaine, dans le cadre du Dialogue International sur les Migrations (IDM). Au nom du groupe africain, le représentant permanent auprès de l'ONU, à Genève, l'ambassadeur Apolinario Correia, a affirmé que l'Union Africaine avait défini la diaspora comme "toute personne d'origine africaine qui vit hors du continent, indépendamment de sa citoyenneté et nationalité, qui souhaite contribuer au développement du Continent et de l'UA". Il a soutenu que l'Afrique attribuait une grande importance à la contribution des communautés, des résidents dans la diaspora, au développement économique du continent, argumentant que "la filiation multiculturelle et linguistique est une ressource importante de nos jours,...
(7sur7.cd 19/06/13)
L’image du MLC a pris des sérieux coups ces dernières semaines. Tantôt, c’est Germain Kambinga qui est accusé d’avoir tenté de monnayer sa motion contre le ministre des Mines, Martin Kabwelulu. Tantôt, c’est son secrétaire général adjoint, Fidèle Babala dont une autre motion contre la ministre du Portefeuille prête à la même accusation. Contre toutes ces attaques, le directeur de cabinet de Jean-Pierre Bemba Gombo répond à l’invitation de Marie-Ange Mushobekwa sur le plateau d’“Antenne A”, dans A cœur ouvert, attendu en différé le 26 juin prochain à 20 heures 50. D’ici là, “CONGONEWS” qui a été convié à assister au tournage de l’émission en donne l’avant-goût sans vider le contenu de l’émission de la consœur. Quand il débarque dans...
(7sur7.cd 19/06/13)
Depuis que le président tanzanien, Jakaya Kikwete s'est prononcé à Addis-Abéba le 26 mai 2013, en faveur des pourparlers inter-rwandais, inter-congolais, et inter-ougandais, l'Afrique bouge et cette idée fait tâche d'huile dans l'opinion. Elle prend corps dans les esprits de la plupart d'Africains notamment ceux de la diaspora. Les membres de la diaspora rwandaise, congolaise, ougandaise de Bruxelles issus de la Société civile et des partis politiques qui se sont appropriés l'idée, ont organisé une grande marche de soutien au président Jakaya Kikwete de la Tanzanie, le samedi 15 juin dernier à Bruxelles. Ils étaient environ 200 personnes à marcher dans les rues de Bruxelles pour manifester leur approbation à la déclaration du président Kikwete qui a ouvert la voie...
(Le Potentiel Online 19/06/13)
« Qui se sent morveux se mouche », rappelle un vieil adage. C’est le moins que l’on puisse dire au regard de la promptitude avec laquelle l’Assemblée nationale a réagi à l’article paru à la Une de notre édition n°5851 du vendredi 14 juin 2013. L’Assemblée nationale s’est sentie tellement interpellée qu’elle n’a pas attendu le Sénat pour engager une action commune qui impliquerait les deux chambres du Parlement. Dans la mise au point qui nous est parvenue, sous la signature du directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, ce dernier reconnait de manière tacite la pertinence des points soulevés par notre rédaction. Il en saisit tellement la portée que la mise au point ne se limite qu’à un...
(Angola Press 19/06/13)
Luanda - Le Président angolais, José Eduardo dos Santos, a analysé, mardi, à Luanda, avec la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, la situation dans la région des Grands Lacs et les aspects liés à la coopération entre les deux pays, dans le cadre de la visite de travail de 48 heures de la chef de la diplomatie rwanndaise en Angola. Au terme de l'audience, Louise Mushikiwabo a confirmé à la presse que la question des Grands Lacs a été l'un des sujets traités durant l'entretien avec le Président angolais, vu qu'elle concerne la stabilité de l'Afrique Centrale et l'Afrique Australe. Toujours sur les Grands Lacs, elle a souligné plusieurs initiatives au niveau du continent pour restaurer la...

Pages