Samedi 18 Novembre 2017
(Xinhua 24/08/13)
17 rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ont été tués dans les affrontements entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et ce groupe rebelle jeudi près de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (est de la RDC), a déclaré le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende, lors d'un point de presse vendredi à Kinshasa. "Les forces gouvernementales soutenues par la Brigade international ont réagi en défensive", a indiqué M. Mende. " Cette contre-offensive a permis d'infliger de nouveaux revers aux assaillants, dont 17 ont été tués parmi lesquels deux chefs, le colonel Hama et le colonel Tambwe, qui ont donc perdu la vie", a- til affirmé. Selon le porte-parole du gouvernement...
(Xinhua 24/08/13)
L'Angola, la République démocratique du Congo et l'Afrique du Sud ont signé vendredi un mémorandum sur la coopération dans la formation des soldats et des officiers de police congolais. Le document a été signé par les ministre angolais des Affaires étrangères George Rebelo Pinto Chicoti, sud-africain Maite Mashabane et congolais Raymond Tshibanda, en présence des chefs d'Etat angolais Jose Educardo dos Santos, de ses homologues sud- africain Jacob Zuma et congolais Joseph Kabila, qui étaient à Luanda pour participer à un sommet tripartite. L'accord couvre aussi des dossiers économiques concernant entre autres les ports de Lobito (Angola) et de Durban (Afrique du Sud), et le barage hydroélectrique d'Inga (RDC), selon des sources proches du sommet. Le président Kabila a fait...
(Xinhua 24/08/13)
Les Forces armées de la RDC ( FARDC) ont repris 2 à 3 localités en Ituri, dans la province Orientale, jadis occupées par la bande à Cobra Matata, au cours des opérations militaires menées depuis deux jours dans cette partie de la RDC, a indiqué vendredi le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, au cours d' un point de presse à Kinshasa. Pour le porte-parole du gouvernement, cette opération de désarmement forcé se poursuit normalement contre Cobra Mata, l'un des chefs de guerre de cette région, qui, depuis plusieurs mois, refuse et hésite à répondre à la main tendue des autorités militaires congolaises. "Le district de l'Ituri doit être totalement pacifié. C'est le serment que le...
(Xinhua 24/08/13)
BEIJING, (Xinhua) -- Sur fond de crise économique mondiale, les pays émergents, notamment la Chine, sont progressivement devenus les nouveaux moteurs de croissance de l'Afrique. En tant que principal investisseur dans le secteur des infrastructures en Afrique, la Chine améliore l'environnement d'investissement et renforce le potentiel de développement du continent. Selon un récent rapport du cabinet d'audit Ernest & Young qui fait état du potentiel d'attraction de l'Afrique en 2013, le taux de croissance des projets d'investissement sur le marché africain des pays émergents a dépassé les 20,7%, contre 8,4% pour les pays développés. Les pays émergents investissent de plus en plus en Afrique. Le nombre de projets dans lesquels ils ont investi sur le continent a bondi de 99...
( 23/08/13)
La RDC, l'Angola, et l'Afrique du Sud ont signé un accord de coopération militaire.Il devra permettre la formation des forces de sécurité congolaises.L’accord a été signé à l'issue d'un sommet rassemblant dans la capitale angolaise le président angolais José Eduardo dos Santos, son homologue congolais Joseph Kabila et le dirigeant sud-Africain Jacob Zuma, pour faire le point sur la situation en RDC.Cet accord "définit la coopération entre les parties dans le domaine de la formation des forces armées et de la police de la République démocratique du Congo", rapporte l'agence de presse angolaise Angop.L'Afrique du Sud a déjà déployé 1.345 hommes en RDC, au sein de la nouvelle brigade d'intervention spéciale de l'ONU chargée d'y combattre les groupes armés, et...
(Belga 23/08/13)
La plupart des roquettes tombées jeudi sur la périphérie de la ville de Goma, tuant au moins deux personnes, venaient du Rwanda, a affirmé vendredi le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende Omalanga, à Kinshasa."Le plus grand nombre de tirs à la roquette provenaient du territoire de la République du Rwanda, plus précisément des localités de Mukamira et de Rugero, dans le district frontalier de Rubavu et de la localité de Mahuku", a affirmé le porte-parole au cours d'une conférence de presse. "Le gouvernement de la RDC attend de son voisin une explication sur ces faits particulièrement graves", a-t-il dit. Des affrontements ont repris mercredi soir au nord de Goma entre le mouvement rebelle congolais M23 et l'armée congolais, provoquant...
(AFP 23/08/13)
JOHANNESBURG, 23 août 2013 (AFP) - L'Angola, la RDC et l'Afrique du Sud ont signé vendredi un accord de coopération militaire devant permettre la formation des forces de sécurité congolaises, à l'issue d'un sommet de leurs chefs d'Etat à Luanda. Signé par les ministres des Affaires étrangères des trois pays, cet accord "définit la coopération entre les parties dans le domaine de la formation des forces armées et de la police de la République démocratique du Congo (RDC)", rapporte l'agence de presse angolaise Angop. "L'accord aborde, dans le domaine économique, des questions relatives aux ports de Lobito en Angola et de Durban en Afrique du Sud, tout autant que le barrage hydro-électrique d'Inga en RDC", ajoute Angop. Cet accord a...
(AFP 23/08/13)
GOMA , 23 août 2013 (AFP) - Les Casques bleus des Nations unies au Congo (Monusco) sont désormais engagés aux côtés de l'armée congolaise dans les combats qui l'opposent dans l'est au mouvement rebelle M23, et dans lesquels quatre civils ont été tués par des tirs d'obus tirés par la rébellion contre un village. "La Monusco est désormais engagée aux côtés de FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) dans la prise en compte de la menace sécuritaire que pose le M23 contre les populations de Kibati mais aussi et surtout de Goma", a affirmé vendredi le lieutenant-colonel Prosper Basse, porte-parole militaire de l'ONU, dans une déclaration à Radio Okapi, la radio des Nations unies. Vendredi midi le...
(AFP 23/08/13)
JOHANNESBURG, 23 août 2013 (AFP) - Le président sud-africain Jacob Zuma doit rencontrer vendredi à Luanda ses homologues angolais José Eduardo dos Santos et congolais Joseph Kabila pour des "consultations" axées notamment sur "les efforts de paix" en RDC, a annoncé la présidence sud-africaine. "La consultation fait suite à une réunion tenue par les trois présidents le 12 mars 2013 à Luanda. Les trois chefs d'Etat doivent discuter de nombreuses questions relatives à la paix et la stabilité dans la région, en particulier les efforts de paix en cours en RDC", a précisé Pretoria. Les trois pays avaient annoncé en mars vouloir travailler au rétablissement de la paix dans la région du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC. L'Afrique du...
(RFI 23/08/13)
Le président sud-africain Jacob Zuma s’est envolé, jeudi 22 août, pour l’Angola. Il doit participer aujourd’hui à un mini-sommet sur la situation sécuritaire dans la région avec ses homologues angolais et congolais, José Edouardo Dos Santos et Joseph Kabila. Ce sommet était prévu de longue date alors que les combats ont repris hier dans l’est du Congo entre le M23 et les FARDC. Les trois chefs d’Etat - d'Afrique du Sud, d'Angola et de RDC - sont censés faire un nouveau point sur « les efforts de paix dans la région ». C’est ce qu’explique la présidence sud-africaine, cinq mois après une autre rencontre du même type à Luanda. En mars dernier, les trois présidents s’étaient déjà retrouvés dans la...
(AFP 23/08/13)
GOMA , 23 août 2013 (AFP) - La mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO) est "désormais engagée" aux côtés de l'armée congolaise dans les combats qui l'oppose au mouvement rebelle M23, a affirmé vendredi matin le lieutenant-colonel Prosper Basse, porte-parole militaire de l'ONU. "Nous pouvons dire que la Monusco est désormais engagée aux côtés de FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo) dans la prise en compte de la menace sécuritaire que pose le M23 contre les populations de Kibati mais aussi et surtout de Goma", a affirmé le responsable dans une déclaration à Radio Okapi, la radio des Nations unies. Cet engagement fait suite aux tirs d'artillerie jeudi sur les faubourgs de Goma, qui ont fait,...
(La Prospérité 23/08/13)
Le M23 et, avec lui, le Rwanda, ont lancé, depuis le mercredi dernier, à travers la reprise des hostilités aux abords de Goma, un véritable ballon d’essai en direction de Martin Kobler, le nouveau patron de la Monusco. Hier, la capitale provinciale du Nord-Kivu a été visée par une pluie d’obus, principalement vers les quartiers Virunga et Birere. En provenance du Rwanda, une bombe a tué, sur le champ, 3 enfants ainsi que leur mère, à Munigi, à une dizaine de Kilomètres du centre-ville de Goma. Une autre a détruit, littéralement, l’école Anglicane, causant la mort d’une personne. Le bilan, à ce stade, fait état de 5 morts. C’est le moment ou jamais, pense-t-on, pour la Brigade d’intervention de se...
(AFP 23/08/13)
GOMA, 23 août 2013 (AFP) - Les tirs d'artillerie qui ont touché jeudi les quartiers périphérique de Goma, capitale du Nord Kivu (est) ainsi qu'un village proche, ont fait 4 morts et une dizaine de blessés a annoncé le lieutenant colonel Prosper Basse, porte-parole militaire des Nations Unies. L'un de ces obus, tombé sur les faubourgs à l'est de Goma a tué une femme et son enfant, une roquette tombée à Kanyaruchinya, un village proche a tué deux personnes et en a blessé neuf autres a précisé l'officier. Un autre projectile a atteint une maison louée par un fonctionnaire des Nations unies sans faire de victime. Ces tirs d'artillerie ont provoqué une réaction et "l'engagement" de la mission des Nations...
( 23/08/13)
Les combats ont repris mercredi soir et jeudi entre l’armée gouvernementale (FARDC) et les rebelles du M23 au nord de Goma, dans la province du Nord-Kivu dans l’est de la RDC. Les combats, qui ont débuté mercredi soir et ont repris à l'aube, se sont déroulés à proximité des villages de Mutaho et Kibati, situés à une vingtaine de kilomètres de Goma, selon des sources militaires. Aucun bilan n'a pu être obtenu de part et d'autre. Les deux camps s’accusent mutuellement d'être à l’origine de la reprise des combats. “Les FARDC ont repris les hostilités tout en tournant le dos au recommandations du Conseil des sécurité de l’ONU, a déclaré à BBC Afrique Amani Kabasha, porte-parole du M23. Selon un...
(Xinhua 23/08/13)
Quatre personnes, dont une femme et 3 enfants, ont été tuées jeudi après-midi par des bombes qui étaient tombées dans la ville de Goma et ses environs, dans la province du Nord-Kivu, a déclaré à la presse le ministre des médias et porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende. "Il y a 5 à 6 bombes qui sont tombées sur la ville vers la fin de l'après-midi tuant 4 personnes dont une femme et 3 enfants. Nous attendons le rapport beaucoup plus complet de la part des autorités locales", a indiqué M. Mende, ajoutant les rebelles du M23 pourraient être à l'origine de ces tirs. "Il y a plusieurs versions. Certaines parlent des tirs en provenance du Rwanda voisin. Le gouvernement...
(7sur7.cd 23/08/13)
Le régime a multiplié, ces dernières semaines, des signaux d’apaisement sur l’intention imputée à Joseph Kabila de chercher un troisième mandat ou simplement à se maintenir au pouvoir au delà de 2016. Aubin Minaku a été le premier à monter au créneau. Puis, Francis Kalombo dans une intervention bien dosée sur les antennes de RFI. Pour couronner le tout, Kabila lui-même a donné des assurances au bureau politique de la majorité, réuni à la ferme présidentielle, à Kingakati. Ne vous y laissez pas prendre, tout cela n’est qu’un leurre. Ce n’est pas “CONGONEWS” qui le dit mais il s’agit des confidences d’un éminent membre de la majorité présidentielle, un véritable républicain effrayé et apeuré à la fois de s’imaginer les...
(Jeune Afrique 23/08/13)
Après quelques jours d'accalmie, les affrontements ont repris, le 21 août au soir, entre l'armée congolaise et les rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23) à Kibati, à environ 20 km au nord de la ville de Goma. Les Casques bleus se tiennent, eux, "en appui" des forces régulières, près de la ligne de front. À la mi-journée, des obus sont tombés dans la capitale même du Nord-Kivu. Le bilan provisoire officiel fait état de "trois enfants et une femme tués". Vingt-quatre heures après la reprise des affrontements entre les rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23) et l'armée congolaise à Kibati, à environ 20 km de la capitale du Nord-Kivu, "quatre obus sont tombés en plein centre ville de Goma", selon...
(7sur7.cd 23/08/13)
Vital Kamerhe, le président de l’Union pour la Nation congolaise (UNC) et opposant au régime Kabila, explique, dans cet entretien, pourquoi son parti refuse de participer aux concertations nationales s’ouvrent dans quelques jours à Kinshasa, à l'initiative de la majorité présidentielle. Notre Afrik: allez-vous participer aux concertations nationales qui vont bientôt s’ouvrir à Kinshasa? Vital Kamerhe : Non, nous n’allons pas y participer. Cette décision avait été prise au cours d’une réunion regroupant l’opposition parlementaire et extra parlementaire le 1er juillet dernier. Car nous estimons qu’un vrai dialogue national doit avoir lieu tel que prévu par le point 14B de l’accord cadre d’Addis-Abeba, signé par onze chefs d’Etats et quatre organisations. Cet accord prévoit un dialogue sous l’égide de Mary...
(Belga 23/08/13)
Le Rwanda a accusé l'armée congolaise d'avoir délibérément lancé jeudi une roquette sur un village rwandais, sans faire de blessé, dans un communiqué publié par le ministère rwandais de la Défense. "Les forces armées congolaises (FARDC) ont aujourd'hui délibérément lancé une roquette, à travers la frontière, sur le territoire rwandais", affirme le ministère, dénonçant "un acte de provocation". Selon le communiqué publié jeudi soir, la roquette a atterri dans le village de Bugu situé à quelques kilomètres au nord de Gisenyi, ville frontalière, jumelle de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo).Les affrontements ont repris mercredi soir au nord de Goma entre le mouvement rebelle congolais M23 et l'armée de RDC, a-t-on...
(La Prospérité 23/08/13)
Un montant de Six (6) milliards de Francs congolais, soit l’équivalent de 34 millions USD, a été débloqué par le gouvernement en faveur de l’entreprise chinoise Zhengwei Technic Construction (SZTC) qui a gagné le marché, pour la construction de l’Hôtel du gouvernement. Ce montant constitue, en effet, un premier acompte de vingt (20) % sur le total du marché conclu. La cérémonie solennelle de remise du chèque de 6.459.406. 878 FC, pour le démarrage des travaux de construction du gigantesque immeuble de 11 niveaux devant abriter plusieurs cabinets ministériels, a été présidée par le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo, le mercredi 22 août 2013. Ce, en présence du ministre des ITPR, son collègue Délégué aux Finances et le Directeur Général...

Pages