Vendredi 21 Juillet 2017
(Le Potentiel Online 12/07/13)
Le Gouvernement a, par un arrêté intergouvernemental signé par le ministre des Mines et celui délégué aux Finances, prorogé jusqu’au 31 décembre 2013 le moratoire visant l’interdiction des exportations des minerais bruts non raffinés. D’après Bloomberg qui relaie la même information, l’interdiction d’exporter du cuivre et du cobalt non transformés depuis la RDC, prévue pour commencer ce mois-ci, est donc repoussée jusqu’à la fin de l’année. Censée contraindre les sociétés minières à traiter les métaux et les minéraux au Congo, cette interdiction est cependant peu praticable. Les groupes miniers se plaignent notamment de l’insuffisance de la production électrique pour traiter l’ensemble des minéraux et avaient demandé un délai avant l’application de l’embargo. La RDC est le huitième plus grand producteur...
(AFP 12/07/13)
Des rebelles ougandais des forces alliées démocratiques (ADF-Nalu) se sont emparés jeudi de la localité de Kamango dans le Nord-Kivu, dans le nord-est de la République démocratique du Congo sur la frontière avec l'Ouganda, après en avoir chassé les forces gouvernementales, a-t-on appris vendredi à Goma. Ces combats annoncés par Radio Okapi, la radio congolaise parrainée par les Nations unies, ont été confirmés par des habitants des localités voisines interrogés par l'AFP. Jean Paul Saambili, chef coutumier de l'ethnie Watalinga, a affirmé à l'AFP que les rebelles étaient vendredi midi toujours dans la localité et "terrorisent les habitants". Les rebelles de l'ADF-Nalu ont pris le contrôle de la ville située à 80 km de la ville de Beni, jeudi à...
(Radio Okapi 12/07/13)
Quelques membres de l’opposition Congolaise dans la salle Fatima le 24/8/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo L’opposition politique congolaise réunie en conclave depuis le début de la semaine se dit ouverte au dialogue national et non aux concertations nationales telles convoquées par le président Kabila. Michel Bongongo, rapporteur de ce conclave, a déclaré jeudi 11 juillet à Radio Okapi que l’opposition refuse toute modification de la constitution. « Nous avons adopté trois résolutions importantes. L’une porte sur le dialogue politique. La deuxième porte sur le refus de toute modification de la constitution et la troisième porte sur l’organisation et le fonctionnement de l’opposition politique de façon transitoire en attendant que le porte-parole de l’opposition soit installé », a...
( 12/07/13)
Selon plusieurs sources recoupées proches du dossier du sénateur Bemba Gombo, le procès qui oppose le bureau du procureur, les représentants légaux des victimes à l’équipe de la défense devant les juges se clôturera l’année prochaine. Les audiences de ce mois reprendront les 15, 16 et 17 pour une mise en état du dossier avant les vacances judiciaires qui auront lieu du 19 juillet au 8 aout 2013. En ce moment là, l’équipe de la défense devra présenter ses derniers témoins, une dizaine dès le 19 Aout 2013 pour apporter des éclaircissements nécessaires aux juges. Pour rappel, il ne reste que quelques témoins de la défense à comparaître, y compris M. Bemba lui même, dans ce procès qui a débuté...
(Xinhua 12/07/13)
KINSHASA -- Le ministre congolais du Plan, Célestin Vunabadi, a annoncé jeudi que ses services s'attèlent actuellement à démarrer la cartographie en prévision du récencement de la population. S'exprimant à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de la population, M. Vunabadi a fait savoir que c'est la première étape importante pour recenser les habitants de la RDC. "Le recensement porte sur trois étapes essentielles. Il y a la cartographie, il y a le recensement pilote et le dénombrement, sans compter la phase préparatoire. Nous avons déjà termine la phase préparatoire, nous voulons commencer la cartographie", a affirmé M. Vunabadi. La cartographie, l'étape essentielle, consiste à identifier les aires de dénombrement, a-t-il expliqué. Ces aires sont constituées d'un échantillon...
(KongoTimes 12/07/13)
Concertations nationales. Il n’y a plus d’autre voie pour abattre la carte de la cohésion nationale. Les Congolais, face à la menace de la balkanisation de leur pays, doivent faire front commun contre l’ennemi pendant qu’il en est encore temps. De la manière qu’ils jugent la nécessité d’un tel forum à caractère national, les observateurs s’interrogent également sur la finalité d’un tel processus qui, généralement, ne fait que le bonheur des politiciens. De seuls politiciens et non du peuple. Un regard sur l’histoire de la RD Congo renseigne que les négociations politiques, au-delà d’une paix apparente et du partage du pouvoir tant convoité, n’ont jamais profité au Congolais lambda. Faut-il, cette fois-ci encore, limiter les dividendes des Concertations politiques aux...
(AFP 12/07/13)
KINSHASA, 12 juillet 2013 (AFP) - Plusieurs dizaines de partis de l'opposition en République démocratique du Congo (RDC), réunis en "conclave" ont rejeté les "concertations nationales" annoncées par le chef de l'Etat Joseph Kabila et ont demandé l'organisation d'une réunion sous l'égide des Nations unies, selon un communiqué commun publié vendredi. Les principaux partis d'opposition, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d'Etienne Tshisekedi et le Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de Jean Pierre Bemba, avaient déjà rejeté ces concertations. Le "conclave", qui réunissait 76 autres partis, s'est tenu du 6 au 11 juillet à Kinshasa. Kabila a annoncé le 26 juin dernier ces rencontres en précisant qu'elles devraient porter sur la gouvernance, l'économie, le désarmement,...
(La Prospérité 12/07/13)
Les rideaux sont tombés au conclave de l’opposition organisé dans la Commune de Limete, du samedi 6 au jeudi 11 juillet 2013. Des conclusions, l’opinion retiendra que les opposants conditionnent leur participation aux concertations nationales initiées et convoquées par le Président de la République, Joseph Kabila. Au sujet du concept, en lieu et place des concertations nationales, l’opposition préfère un dialogue inclusif au cours duquel tous les sujets en rapport avec la marche et l’avenir du pays seront discutés. De la facilitation, l’opposition, s’appuyant sur l’accord-cadre d’Addis-Abeba et la résolution 2098 qui, selon elle, doivent être respectés, demande que Mary Robinson, envoyée spéciale de Ban Ki-moon dans la région de Grands Lacs et la Monusco, jouent les bons offices dans...
( 12/07/13)
La publication des résultats de l'Examen d'Etat 2013 en République Démocratique du Congo (RDC) pourrait probablement commencer dès la semaine prochaine. Maker Mwangu Famba l'a déclaré hier jeudi dans la matinée à Radio okapi. Ainsi, le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel aura mis fin à la spéculation orchestrée par une société de communication Gsm qui a suscité une effervescence sans pareil, le mercredi soir dans certains coins ambiants de la ville de Kinshasa. En l'occurrence la Place Rond-point Super dans la commune de Lemba. Par ailleurs, Maker Mwangu précise que même le nom du candidat ayant réalisé le meilleur pourcentage n'est pas connu jusqu'à ce jour. Normal, dans la mesure où les résultats ne sont pas encore disponibles...
( 12/07/13)
Nous n’allons pas aux Concertations nationales pour légimiter un quelconque pouvoir», indique le président de l’UNAFEC en séjour à Kinshasa En séjour à Kinshasa, le président de l’Assemblée provinciale du Katanga et président national de l’UNAFEC s’est prononcé hier jeudi 11 juillet sur les questions brûlantes d’actualité. Face à la presse locale réunie dans sa résidence de Gombe, Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza a tenu particulièrement à éclairer l’opinion sur le bien-fondé de la tenue des concertations nationales. C’est tout heureux que le président de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC) a retrouvé son état-major à Kinshasa. Accompagné de Dieudonné Bamoina, premier secrétaire général national adjoint du parti, il est venu s’enquérir des préparatifs des Concertations nationales. «Membre du...
( 12/07/13)
En outre, les opposants rd congolais sollicitent la médiation du président Sassou Nguesso. Ce que la Majorité rejette en indiquant que les concertations ne visent que la cohésion nationale. C’est hier que les partis politiques de l’Opposition ont bouclé leur conclave commencé en week-end. Cette rencontre avait battu le rappel des troupes à l’exception de l’Udps de Tshisekedi Wa Mulumba et du Mlc du chairman Jean-Pierre Bemba Gombo qui poursuit son infortune à Scheveningen, près de La Haye, la prison de haute sécurité de la CPI. Bien avant la clôture formelle de ces travaux dirigés par Jean-Pierre Lisanga Bonganga, la ville haute était déjà au parfum des décisions découlant des cogitations des opposants. Elles ont surtout tourné autour des Concertations...
(Jambonews 12/07/13)
La Belgique a, ce mardi 9 juillet 3023, par le biais de son ministre des Affaires étrangères Didier Reynders appelé Kigali à dialoguer aveç les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), car c’est « une priorité nationale et régionale ». La proposition de dialogue entre le Rwanda et les FDLR, en vue d’une résolution durable de la crise dans la région, notamment dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) avait déjà été avancée par le président tanzanien Jakaya Kikwete lors de l’ouverture du 21e sommet de l’Union africaine le 26 mai dernier à Addis-Abeba. C’est en marge de sa rencontre ce mardi 9 juillet à Bruxelles avec le 2ème Vice-Président du Burundi Gervais Rufyikiri, accompagné par le...
(L'Avenir Quotidien 12/07/13)
Le Baromètre de conjoncture de la Banque centrale du Congo pour le mois de juin 2013 a renseigné une nouvelle progression à la hausse du solde global brut d’opinions pondérées des chefs d’entreprises, lequel a atteint +17,3% venant de +11,9% un mois auparavant. Selon un communiqué de presse remis hier à la presse, cette évolution qui traduit pour la première fois de l’année en cours un regain d’optimisme de l’opinion des entrepreneurs de la quasi-totalité des secteurs d’activité économique au cours de deux mois successifs, confirme un raffermissement significatif de la conjoncture en Rd Congo. En effet, le renforcement de l’indicateur de confiance des entrepreneurs quant à l’amélioration du climat des affaires est expliqué principalement par des perspectives plus ou...
(Xinhua 12/07/13)
KINSHASA -- L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti politique de l'opposant Etienne Tshisekedi, a refusé de participer aux concertations nationales initiées par le président Joseph Kabila et au conclave de l' opposition, indique un communiqué de cet parti politique reçu jeudi. "L'UDPS dit non à ces concertations parce qu'elles sont initiées par M. Kabila qui n'en a pas qualité", dit le même communiqué, ajoutant que "le président Kabila n'a aucune légitimité pour avoir perdu l'élection présidentielle du 28 novembre 2011". S'agissant du conclave de l'opposition, l'UDPS a déclaré qu'elle n'est plus parti de l'opposition en raison de "l'élection" de M. Thisekedi à la magistrature suprême le 28 novembre 2011. "Les partis politiques réunis présentement en conclave...
(Xinhua 12/07/13)
PORT-LOUIS -- Les pays membres de la Communauté de Développement d'Afrique australe (SADC), du Marché Commun d'Afrique australe et orientale (COMESA) et de la Communauté est-africaine (EAC) ont convenu de conclure leurs négociations portant sur la création d'une zone de libre-échange régionale élargie vers la mi-2014, mercredi lors de la réunion ministérielle tripartite à Maurice. Cette zone devra être lancé au début de 2015, ont affirmé les représentants de ces trois blocs régionaux lors de cette réunion sur le commerce et sur l'industrie. Le président de la réunion conjointe des ministres du Commerce et de l'Industrie, Armando Inroga du Mozambique, et Arvin Boolell, ministre des Affaires étrangères et du Commerce international de Maurice, ont insisté sur la nécessité pour les...
(France 24 12/07/13)
Le jeune chorégraphe Faustin Linyekula fait revivre le passé du Congo Kinshasa dans "Drums and Digging", sa dernière création présentée au festival d'Avignon. Il parvient ainsi à trouver des sources d'apaisement. C’est étrange de rencontrer Faustin Linyekula. Un homme de 39 ans à la silhouette de gamin et à la démarche discrète, avec une longue jupe noire et des yeux qui semblent embrasser le monde. Avec son regard d’enfant, ce chorégraphe et danseur contemple avec sévérité le Congo Kinshasa, son passé tumultueux et ses ruines. La troupe qu’il a fondée au Congo, il y a dix ans, à cheval entre Kinshasa et Kisangani, parcourt les scènes européennes pour présenter "Drums and Digging", son dernier spectacle. Il s’est arrêté dans le...
(Le Potentiel Online 12/07/13)
Profitant de la mission lui confiée par le Premier ministre consistant à régler, dans la province du Sud-Kivu, le conflit au sein du Centre de recherche en sciences naturelles (CRSN), le ministre de l’ETPS, Modeste Bahati Lukwebo, a profité du séjour dans sa province natale pour poser un geste en faveur de l’Hôpital général de référence de Panzi. L’Hôpital général de référence de Panzi, dont la réputation est liée à la prise en charge des femmes victimes des viols dans l’Est de la RDC, vient de bénéficier d’un soutien considérable d’un fils du terroir, natif de la province du Sud-Kivu, ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale (ETPS) dans le gouvernement central, Modeste Bahati Lukwebo. En séjour de travail dans...
(Le Monde 12/07/13)
Dans l'avion qui la ramenait d'Afrique, dans la nuit du 8 au 9 juillet, Valérie Trierweiller a paru soudain se détendre. Son sourire s'est fait plus spontané, sa pose plus naturelle. Et même si la compagnie Kenyan Airlines proclamait avec obstination sa fierté d'accueillir à son bord la "French First Lady", la compagne de François Hollande a enfin pu faire valser ses talons à hauteur vertigineuse, s'accorder un verre de vin et respirer. L'épouse du président burundais, en un protocole impeccable, venait de la raccompagner sur un tapis rouge déroulé jusqu'au pied de la passerelle, ayant clos un marathon de trois jours de visites, rencontres, interviews et discours mené tambour battant en République démocratique du Congo et au Burundi. Mme...
(Xinhua 12/07/13)
LIBREVILLE -- Les directeurs régionaux des centres nationaux de transfusion sanguine (CNTS) de 21 pays d'Afrique participent jeudi à Libreville aux travaux de renforcement des capacités organisés par l'Organisaiton mondiale de la Santé (OMS). Ces travaux organisés par l'OMS vise à contribuer à l'amélioration de la couverture et de la qualité du sang et des produits sanguins en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile liée aux pénuries de sang, et de lutter contre la transmission du VIH et des autres infections transmissibles par la transfusion sanguine de 2014 à 2018. "Les pénuries de sang dans les hôpitaux ont un retentissement particulier sur l'augmentation de la morbidité et la mortalité notamment chez les femmes et les enfants qui constituent...
(Afrik.com 12/07/13)
Peut-on raisonnablement espérer qu’après l’échec des despotismes et des Etats mobilisateurs à réaliser l’émancipation socio-économique des populations, la démocratie électorale-représentative puisse réussir à relever la gageure du développement en Afrique ? N’assiste-t-on pas de nouveau, à un artificialisme porteur de désillusions qui consiste à confondre le libéralisme politique avec l’affirmation de l’économie de marché et à considérer la démocratie comme l’accompagnement politique du développement économique lui-même assimilé à la croissance ? Il faut en effet se souvenir que l’économie de marché n’est pas en Afrique une nouveauté qui naît aujourd’hui avec la démocratie. Les Etats dirigistes africains proclamaient leur libéralisme économique sans toutefois pouvoir transformer leur économie de marché en développement. A contrario, récemment, certains régimes démocratiques africains, oubliant les...

Pages