Lundi 25 Septembre 2017
(Gabon Review 22/08/13)
Les problématiques relatives à la construction et à la consolidation de la paix sont au centre de la 36e réunion des experts du Comité consultatif permanent des Nations-Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) ouverte le 20 août 2013 à Kigali, la capitale du Rwanda. Dans son allocution, l’Ambassadeur Valens Munyabagisha, Secrétaire permanent du ministère de la Sécurité intérieure du Rwanda, a insisté sur la nécessité de mettre en place un espace où «les gens circulent sans la moindre menace, où les groupes armés ont cédé la place aux forces de défense», rapporte le service de l’Information publique de l’Unoca. «Nous sommes conscients que sans la paix et la sécurité […], toute tentative de développement sera vaine»,...
(Xinhua 22/08/13)
A l'heure où de nombreux pays sont toujours en proie à la crise économique, le continent africain enregistre une croissance enviable et fait de la construction des infrastructures sa priorité afin de réaliser un développement plus rapide. Des documents montrent que les transports, l'électricité, les travaux hydrauliques ainsi que les communications sont des secteurs clés dans lesquels les gouvernements des pays africains investissent beaucoup. Lors du 18e Sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine, l'Afrique a encouragé les organisations internationales, les pays partenaires ainsi que les capitaux étrangers à participer aux travaux publics sur le continent. Tout cela offre de belles opportunités aux entreprises étrangères souhaitant s'octroyer une part du gâteau, notamment les entreprises chinoises. En fait, grâce au développement...
(AFP 22/08/13)
YAOUNDE, 22 août 2013 (AFP) - "Le médicament de la rue tue. La rue tue le médicament", avertit une banderole devant une pharmacie de Yaoundé. Au Cameroun, comme en Côte d'Ivoire, au Kenya, ou encore à Kinshasa, le trafic de faux médicaments est un fléau qui enrichit des contrefacteurs au cynisme sans limite. Faux anti-paludéens, faux antalgiques,... mais aussi fausses perfusions de sérum de réhydratation, faux antibiotiques, ou faux antidiabétiques: aucun domaine du secteur pharmaceutique n'est épargné par les trafiquants, selon des informations recueillies par les bureaux de l'AFP en Afrique. "Là, vous avez le +diclofen fort+ (anti-inflammatoire), c'est le best-seller du marché. Ici, c'est du viagra dont raffolent les Camerounais", vante au marché central de Yaoundé, Blaise Djomo, un...
(Xinhua 21/08/13)
KINSHASA (Xinhua) - Les difficultés de mobiliser le fonds nécessaire pour assister les populations vulnérables en RDC, est l'un des facteurs qui handicapent la communauté humanitaire dans son travail, a déclaré lundi à la presse, à l'occasion de la célébration le 19 août de la journée internationale de l'aide humanitaire, Sylvestre Mudingayi, porte-parole adjoint du bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaire en RDC (OCHA). "Chaque année, malgré la solidarité et la bonne volonté de différents bailleurs de fonds, nous n'arrivons jamais à mobiliser le maximum de fonds dont nous avons besoin pour assister les personnes vulnérables", a-t-il souligné, ajoutant que les besoins humanitaires sont énormes en RDC où des milliers de personnes ont besoin d'assistance. Selon...
(Le Potentiel Online 21/08/13)
Pourquoi les concertations nationales, annoncées depuis décembre 2012 par le chef de l’Etat, tardent-elles à se concrétiser, malgré la désignation du présidium et la mise en place du comité préparatoire et autres structures y afférentes ? Réponse : ce forum national est plombé par le dénouement, heureux ou malheureux (c’est selon) des pourparlers entamés à Kampala entre le gouvernement et le M23. Les concertations nationales, de même que les pourparlers entre Kinshasa et le M23, se révèlent aujourd’hui être deux initiatives que la communauté internationale a récupérées à travers l’accord-cadre d’Addis-Abeba et la Résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations unies. En clair, la dynamique interne imprimée à ces rencontres, au nom du retour de la paix pour l’une...
(L'Avenir Quotidien 21/08/13)
Les mises à jour des réalisations de production à fin juin 2013 indiquent une révision des prévisions de la croissance à 7,8% au lieu de 8,2% pour 2013. Par ailleurs, la stabilité du cadre macroéconomique se poursuit, telle que ressortie par la tendance des principaux indicateurs macroéconomiques. Le Premier ministre Matata Ponyo a présidé le 19 août dernier la trente-huitième réunion de l’exercice 2013 de suivi de la situation économico-financière du pays. C’était en présence du Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget ; Le Ministre de l’Economie et du commerce ; Le Ministre du Plan et de la mise en œuvre de la révolution de la modernité ; Le Ministre Délégué aux Finances ; Le Gouverneur de la Banque centrale du...
( 21/08/13)
Concertations nationales. Le sujet est au centre des conciliabules politiques en RD Congo. Déjà, à l’étape préparatoire actuelle, on assiste à une sorte de bataille aux cornes. Regroupements politiques, Associations de la Société civile…tous ne jurent que par cette rencontre. Depuis, c’est le Palais du peuple ou nulle part. Avec raison, parce que le jeu se joue dans la salle de Banquets du siège traditionnel du Parlement. C’est quand et où ? Pas de réponse pour l’instant. On dirait même que ce n’est pas là, la préoccupation majeure des politiciens congolais. Le plus important étant pour chacun, d’être retenu parmi les participants. C’est donc là que les romains s’empoignèrent. « Concertations nationales ». Fallait-il trouver d’autres concepts qui traduiraient la...
(L'Avenir Quotidien 21/08/13)
Les travaux préparatoires des Concertations nationales sont dans l’impasse. La Majorité présidentielle, l’Opposition politique et la Société civile ne parviennent pas à accorder leurs violons quant à l’immunité des participants, le quota réservé à chaque composante, la sécurité des participants, le caractère opposable à tous des conclusions des assises, etc. Les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat sont interpellés, d’autant que dans leur mission de direction des Concertations nationales, ils doivent prendre toutes les mesures en vue de la bonne tenue et de l’aboutissement heureux de ces assises. Du Palais du peuple où se tiennent les travaux préparatoires aux Concertations nationales, nous apprenons que les violons ne semblent pas s’accorder entre les différentes composantes. Il s’agit de la Majorité...
(La Prospérité 21/08/13)
Le voile n’est pas encore levé sur la participation des groupes armés, les immunités et le quota des participants aux Concertations nationales prévues à Kinshasa dans les jours à venir. C’est ce qu’on peut affirmer à cette étape de l’expiration du délai imparti aux groupes de contact, soit 72 heures, à dater de samedi 17 août 2013. Le débat est houleux dans la salle de banquet du Palais du Peuple où se déroulent les échanges. La MP est convaincue que l’Ordonnance n°13/078 offre des garanties nécessaires et suffisantes. L’Opposition pense qu’il faudra, en plus de l’Ordonnance créant les concertations nationales, inviter les Nations Unies, pour rassurer tout le monde. D’autre part, la question d’immunités conférées aux Parlementaires et aux personnalités...
(Xinhua 21/08/13)
Les activités ont été paralysées mardi dans la ville de Béni, dans la province du Nord-Nord (est de la RDC), à la suite du mot d'ordre de la ville morte, lancé mardi par la société civile dans le cadre des actions visant à pousser la brigade d'intervention de l'ONU à entrer en action, a déclaré mardi à la presse, Gilbert Kambale, président de la coordination urbaine de la société civile de Béni. "Il n'y a pas de marché, il n'y a pas de moto taxi, tous les magasins, boutiques, et alimentations sont fermés et le mot d' ordre a été respecté à environ 100%", a indiqué Kambale, précisant que les actions de pression vont se poursuivre jusqu'à ce que la...
( 21/08/13)
Outre cette mesure, la population a appelée à deux jours de «villes-mortes» hier au aujourd’hui. La Monusco et toutes les agences du système des Nations unies sont à nouveau à rude épreuve à Beni, ville située dans le septentrion du Nord-Kivu, à quelque 350 km de Goma, chef-lieu de province. Les forces vives de la ville regroupées dans la coordination de la Société civile, ont encore déclaré la Monusco et les agences indésirables. Comme la semaine passée, leurs engins sont interdits de circulation. Au risque de se faire caillasser par une population en colère comme à Goma vendredi dernier. Véritable fatwa. Le motif ? Il est bien connu des autorités onusiennes aussi bien localement qu’au palais de verre à New...
(Xinhua 21/08/13)
Le nouveau représentant du secrétaire général de l'ONU en RDC, Martin Kobler, a affirmé mardi sa détermination de résoudre les problèmes des groupes armés, de restaurer l'autorité de l'Etat, et de remplir correctement le mandat de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO). "Je vous promets de m'occuper des problèmes du Kivu, de Goma et de tous les groupes armés avec toute ma vigueur", a indiqué M. Kobler à la fin de son premier déplacement de trois jours dans la province du Nord-Kivu dans l'est du pays, depuis son arrivée dans le pays le 12 août. Ce déplacement a permis à M. Kobler de s'imprégner des réalités locales, notamment à travers ses différentes rencontres...
(L'Avenir Quotidien 21/08/13)
A la suite de la réunion de la Troïka stratégique, il se tient la réunion thématique secteur productif. A l’occasion, plusieurs sujets ont été abordés pour 5 ministères concernés. Et c’est Célestin Vunabandi, ministre du Plan et suivi de la mise en œuvre de la révolution de la modernité a fait la restitution de cette réunion à la presse. Il a commencé par le ministère de l’Industrie, petites et moyennes entreprises qui a abordé trois sujets. Il y a d’abord le renouvellement du contrat programme entre la Rd Congo et l’UPAC. Ici, il a été annoncé une réunion avec les experts en vue de préparer les éléments qui devront figurer dans un arrêté interministériel à signer. Le ministre a aussi...
(Afrikarabia 21/08/13)
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme dénonce le récent assassinat de Godefroid Mutombo, membre de l'ONG Libertas, en République démocratique du Congo (RDC). L'Observatoire demande "une enquête impartiale" et la garantie de l'intégrité physique des autres membres de Libertas au Katanga. Godefroid Mutombo, membre de l'ONG congolaise des droits de l'Homme Libertas a été assassiné le 7 août dernier dans le village de Kawakolo près de Pweto au Katanga. Selon l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (1), Godefroid Mutombo a été "sauvagement assassiné par des membres de groupes rebelles qui sèment la terreur" dans le Nord du Katanga depuis 2011. L'Observatoire rappelle que cette ONG avait dénoncé "plusieurs violations des droits de...
(La Prospérité 21/08/13)
La tradition a été respectée ce lundi 19 août 2013, à la Primature. Augustin Matata Ponyo a présidé la Troïka stratégique. En dehors de questions économico-financières traitées d’ordinaire à chaque réunion, cette séance de travail s’est penchée sur l’organisation du prochain recensement général de la population et de l’Habitat. Après la phase de travaux préparatoire, tout est fin prêt pour amorcer la cartographie. En sa qualité de Président de la commission national de recensement, le Chef du Gouvernement s’est rendu compte de l’état d’exécution de la feuille de route pour l’organisation de ce recensement. Aussi, a-t-il donné, l’orientation politique de l’opération. La tâche était confié au Ministre du Plan et Suivi de la mise en œuvre de la Révolution de...
(Les Dépêches de Brazzaville 21/08/13)
Une association des opérateurs du secteur basée à Mbuji-Mayi, capitale du Kasaï oriental, était en discussion le 19 août avec la Direction des douanes et accises (DGDA) pour une réduction des taxes de douane afin de prévenir toute flambée des prix et d'éviter une pression supplémentaire sur la vente du litre à la pompe. Mbuji-Mayi ravitaillé à partir de l'ouest par les camions citernes La dernière hausse autorisée par le gouvernement de la République a concerné principalement la partie ouest de la RDC. Toutefois, dans le centre du pays, pour le cas de Mbuji-Mayi précisément, les effets ont commencé à se faire ressentir sur les prix des produits pétroliers acheminés dans la capitale diamantifère à partir justement de l’ouest. En...
(Angola Press 21/08/13)
Luanda - Un sommet tripartite réunira vendredi prochain, à Luanda, les chefs d'Etat de l'Angola, José Eduardo dos Santos, de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila et de l'Afrique du sud, Jacob Zuma. C'est ce qui ressort d'un communiqué du Ministère des Relations Extérieures parvenu mercredi à l'ANGOP, ajoutant que ledit Sommet culminera avec la signature d'un Mémoradum d'Entente sur l'Etablissement d'un mécanisme tripartite pour le dialogue et la coopération entre les gouvernements d'Angola, de l'Afrique du sud et de la RDC. Les arrivées des chefs d'Etat de l'Afrique du sud et de la République Démocratique du Congo, précise la même note, sont prévues pour jeudi dans l'après-midi.Il y a lieu de rappeler que les trois pays font partie...
(Radio Okapi 21/08/13)
La Société commerciale des transports et des ports (SCTP) et Chanimétal ont signé mardi 20 août à Kinshasa un contrat pour la réhabilitation du bateau MB Gungu. Les travaux seront financés par le gouvernement congolais à hauteur de 6,7 millions d’euros (8,9 millions de dollars américains) et vont durer 14 mois. Le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba et son collègue délégué aux Finances, Patrice Kitebi ont participé à la signature de l’accord de financement. Ils souhaitent voir la SCTP réhabiliter sur fonds propres d’autres embarcations pour relancer le trafic des passagers et des marchandises sur le fleuve Congo et ses affluents. Les travaux que Chanimétal doit entreprendre sur le MB Gungu consistent notamment à la réparation...
(L'Avenir Quotidien 21/08/13)
Bientôt les cours vont reprendre sur toute l’étendue de la RDC en ce qui concerne les écoles de l’EPSP. La date fixée pour ce retour des enfants sur les bancs de l’école est le 02 septembre 2013, un lundi. Cependant, à l’approche de cette date, on note des agitations au sein de nombreuses familles, principalement celles de Kinshasa, la capitale. Et on se place, du coup, devant cette réalité qui fait que toute rentrée scolaire en RDC soit biaisée. Dans ce lot de revendications, il y a lieu de signaler que certaines écoles se rabattent ou mieux s’accordent sur ce que disent certains parents quant au report de cette rentrée alors qu’ailleurs, en ce qui concerne, par exemple, les écoles...
(7sur7.cd 21/08/13)
Deux drôles de “coco” pour s’atteler à la modération des Concertations nationales. Evariste Boshab et Thomas Luhaka n’ont en apparence rien en commun. Le hasard a fait que l’un et l’autre se fassent nommer modérateur par la volonté de Léon Kengo et Aubin Minaku. Dans la vie de tous les jours, les deux hommes sont chacun à l’extrême, ce qui en fait la différence mais en même temps la ressemblance. Le premier se montre hyperactif jusqu’à en faire trop chaque fois qu’il s’offre une prestation publique. Le second n’en fait pas assez dans son rôle d’opposant. Pour tout dire, il joue servilement à l’accommodation. A ce point qu’il s’est attiré l’image d’un mollasson. Boshab hyper jusqu’à la mimique quasi automatisée,...

Pages