Vendredi 24 Novembre 2017
(Le Potentiel Online 12/09/13)
Les pourparlers entre le gouvernement de la RD Congo et la rébellion du M23, entamés le 09 décembre 2012 et qui ont repris mardi 10 septembre 2013 à l'hôtel de Munyonyo à Kampala (Ouganda), ont déjà fait « 80% du chemin ». « Les pourparlers de paix ont repris et nous nous attendons à beaucoup de progrès. Je dirais qu'on a fait 80% du chemin. On veut seulement que ça continue et que ça aille plus vite », a déclaré à la presse le médiateur Cyprus Kiyonga, ministre ougandais de la Défense. « La RDC a déposé sur la table du médiateur ougandais une proposition sérieuse pour créer les conditions afin que la guerre s’arrête. Tous les points soulevés par...
(AgoraVox 12/09/13)
Les Congolais devraient se méfier de leurs dirigeants lorsque ces derniers apposent des signatures ça-et-là, comme ils sont à nouveau en voie de le faire à Kampala. Ces signatures se transforment rapidement en cordes de pendaison pour la population qui un jour se retrouve en proie à une guerre atroce dont elle ignore les tenants et les aboutissants. Les récents bombardements des populations civiles à Goma devraient donner lieu à une réflexion en profondeur sur les engagements que prennent les dirigeants congolais. En tout cas, pour les familles des victimes et les soldats blessés ou tués au combat, un seul mot revient à la bouche : M23. Une légèreté lourde de conséquences. C’est qu’un certain lundi 23 mars 2009, le...
(Radio Okapi 12/09/13)
La Monusco se dit attentive au déroulement des pourparlers de Kampala, qui ont repris depuis lundi dernier, entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23. La mission onusienne en RDC souhaite une paix durable à l’issue de ce round de négociations, prévu pour quatorze jours, a affirmé le porte-parole de la Monusco ce mercredi 11 septembre. «En ce qui concerne les forces de la Monusco, nous voulons bien donner une chance à la paix en espérant que les pourparlers [de Kampala] vont aboutir à une paix durable», a déclaré le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies Kinshasa. Après les combats de fin août près de Goma, a-t-il rappelé, il y...
(La Prospérité 12/09/13)
Ce sont des explications claires assorties des multiples raisons que Patrice Kitebi, Ministre Délégué aux Finances, a livré, hier, dans la soirée, à la presse. Il s’agissait, en effet, de cette dernière note de la dette attribuée à la RD. Congo par Moody’s, une des trois agences de renommée internationale en matière d’évaluation de risque de détention de tel ou tel actif financier. Très sûr de lui, l’homme qui s’exprimait ainsi, au nom du gouvernement Matata, en son cabinet de travail, va dans les détails jusqu’à démontrer à l’opinion, l’origine du choix de cette agence de notation indépendante, les critères retenus, la notation attribuée à la RD. Congo, le résultat attendu, le but visé en ce moment crucial de l’histoire,...
(Xinhua 12/09/13)
Plus de 500 enfants sortis des forces et groupes armés dans la province du Katanga en espace de cinq mois, 1 500 autres y seraient encore, selon une note d' information du bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA), publiée mercredi à Kinshasa. "La campagne de sensibilisation appelant les enfants à se désengager des force et groupes armés a réussi à démobiliser 557 enfants entre mars et août 2013 principalement dans les territoires de Malemba Nkulu, Manono, Mitwaba et Pweto", a indiqué le même document. "Les centres de transit de Lubumbachi (chef lieu de la province du Katanga), Kalemie et Manono prennent en charge 444 enfants alors que 113 autres ont été réunifiés avec leurs familles",...
(Radio Okapi 12/09/13)
Le ministre des Mines, Martin Kabuelulu, a interdit toute activité d’exploitation artisanale dans le site minier de Mukungwe, estimant que ce site se situe à l’intérieur du périmètre exclusif de la société BANRO dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu. La décision du ministre, contenue dans une lettre adressée au gouverneur de province le 19 aout dernier, a été porté à la connaissance des exploitants miniers locaux de l’or, réunis ce mercredi 11 septembre à Madaka dans le groupement de Mushinga. La décision du ministre Kabuelulu vise à mettre fin à un conflit entre trois familles de Mukungwe qui se disputent ce site riche en or, depuis plus d’une décennie. Le même document précise que l’interdiction de l’exploitation minière artisanale...
(7sur7.cd 12/09/13)
Dans son numéro 5599 du 12 août dernier, Le Palmarès, votre journal préféré, titrait en manchette : « Concertations nationales : Kengo jette un pavé dans la mare ! » En fait, Le Palmarès mettait en exergue, la courageuse Déclaration de Léon Kengo wa Dondo, dans laquelle il annonçait la mise en place d’un nouveau gouvernement qui sera issu des Concertations nationales. En clair, Léon Kengo faisait état de la mise à mort du gouvernement Matata par ce forum national. Depuis lors, un phénomène renversant a été constaté au Palais du Peuple : les amoureux des Concertations nationales qui se comptaient à dose homéopathique, se sont multipliés se bousculant au portillon. Depuis lors aussi, le torchon brûle entre Léon Kengo...
(Le Potentiel Online 12/09/13)
Les négociations de Kampala ont officiellement repris depuis le mardi 10 septembre 2013. Pour ce dernier round (on l’espère), la facilitation ougandaise vient de créer la surprise en décrétant le huis clos. Pourquoi éviter d’associer la presse à un forum qui débat d’une question de grande portée pour l’avenir non seulement de la RDC, mais aussi des Grands Lacs ? Si c’est pour une séance de déballage loin des regards curieux de la presse passe encore ; mais si c’est pour un tout autre agenda, l’attitude de la facilitation frise un complot. C’est dans un bunker que la facilitation ougandaise a décidé d’isoler les délégués de Kinshasa et du M23 aux pourparlers de Kampala. Cet huis clos concerne en premier...
(L'Avenir Quotidien 12/09/13)
Selon les échos proches de Kampala où se tiennent les pourparlers entre la délégation du Gouvernement de la République et celle du mouvement rebelle M23, hier mercredi 11 septembre 2013 est passé sans une grande nouvelle à Munyonyo. Tout semble se dérouler dans le calme, dans le secret, dans la diplomatie et à un niveau supérieur loin des regards et de la curiosité des journalistes. Des fins limiers Ougandais par contre sont à la recherche de François Mwamba, chef de la délégation de la Rd Congo depuis deux jours afin de connaitre la version officielle du Gouvernement face à la nouvelle demande du M23 de déposer les armes à la condition d’en finir avec les FDLR et le retour des...
(Xinhua 12/09/13)
Un premier tribunal de paix a été installée dans le territoire de Masisi en province du Nord- Kivu, où les juges de paix nommés par le président de la République prendront officiellement leurs fonctions à partir du 17 septembre 2013, avec l'appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), indique un communiqué du PNUD parvenu mercredi à Xinhua. "Le démarrage officiel des activités du tribunal de paix de Masisi constitue une étape supplémentaire dans le processus de renforcement de l'autorité de l'Etat dans le territoire de Masisi", a déclaré Ndibeshe Byemero, ministre provincial chargé de l' administration de la justice, des droits humains et de la réinsertion communautaire. "La population du territoire bénéficiera ainsi d'une institution judiciaire de...
(Xinhua 12/09/13)
Les accrochages en cours entre l'armée nationale et le Front de résistance patriotique de l'Ituri(FRPI) auraient déjà affecté plus de 100 000 civils dont 60 000 personnes déplacées dans le sud du territoire d'Irumu, en Ituri dans la province Orientale, a indiqué Sylvestre Mudingayi, chargé de l'information publique du bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA) lors d'une conférence de presse des Nations unies tenue ce mercredi. "Les déplacements de population sont rapportés chaque jour, mettant ces milliers de personnes dans de situations de vulnérabilité extrême", a indiqué M. Mudingayi, ajoutant que "de nombreux besoins sont signalés notamment en abris, articles ménagers essentiels, vivres, et soins de santé". D'après lui, les acteurs humanitaires encore présents dans...
(La Prospérité 12/09/13)
Il s’est ouvert hier, mercredi 11 septembre 2013, à l’Hôtel du Fleuve, un Atelier national sur l’exploitation illégale des bois d’œuvre et le commerce illicite des espèces de la flore et de la faune de la RD. Congo. Cette démarche gouvernementale est patronnée par le Premier Ministre, Augustin Matata Ponyo Mapon. Pour le VPM Daniel Mukoko Samba qui a ouvert les travaux, c’est depuis 2010 qu’un contrat programme a été signé entre le Gouvernement et la Société Générale de Surveillance, avec comme objectif, assurer le contrôle de la production et de la Commercialisation des bois. Le mandat confié à cette entreprise, a-t-il révélé, est à la fois d’assurer la légalité des bois circulant à l’intérieur du pays et de contrôler...
(Le Potentiel Online 12/09/13)
Depuis 2002, les Nations unies sont impliquées dans la résolution de la crise multiforme en République démocratique du Congo. Dans leur tentative de juguler cette crise, les Nations unies ont mis en place deux missions. La première, Monuc (Mission de l’Organisation des Nations unies au Congo). La deuxième, Monusco (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo).Cette présence de l’Onu au Congo suscite plusieurs interrogations dans l’opinion congolaise quant à sa mission et sa capacité de résoudre la crise multiforme qui sévit dans ce pays. Ne va-t-elle pas contribuer à la balkanisation ou l’implosion de la RDC comme cela a été le cas en ex-Yougoslavie et au Soudan ? Voilà la préoccupation de plusieurs analystes. Pour répondre...
(Camer.be 12/09/13)
L’Afrique est riche en vastes territoires qui peuvent être affectés à la production agricole. Malgré cette richesse, le continent reste à la traîne en matière agricole. Les pays d’Afrique centrale comme le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad sont toujours confrontés à des difficultés pour alimenter leurs populations dont la démographie va toujours croissant. Les chefs d’État africains se sont répandus quelque peu sur des mesures visant à s’assurer que le continent bénéficie du secteur agricole. Philémon Yang, le Premier Ministre du Cameroun, a officiellement signé des documents le 17 Juillet 2013 confirmant l’adhésion du Cameroun au Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Les chefs d’État africains ont créé le PDDAA dans le cadre...
(Xinhua 12/09/13)
BEIJING, (Xinhua) -- La Chine soutient fermement les pays d'Afrique dans leur recherche d'une voie de développement adaptée à leurs situations nationales respectives et dans le processus d'intégration régionale d'Afrique, s'engageant à renforcer de façon constructive sa participation dans les affaires de paix et de sécurité en Afrique, a déclaré M. Wang Zhengwei, vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et directeur de la Commission nationale des affaires ethniques de la Chine, lors d'une interview exclusive accordée à l'agence Xinhua. Sur l'invitation du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, M. Wang est attendu du 16 au 21 septembre à Bamako, capitale du Mali, pour assister en tant qu'envoyé spécial du président chinois...
(AFP 12/09/13)
ALGER, 12 septembre 2013 (AFP) - L'organisme de coopération policière Interpol a évoqué pour la première fois, jeudi lors d'une conférence en Algérie, l'idée de la création d'un "Afripol". L'idée de création d'une organisation africaine de la police criminelle(Afripol) est "réalisable", a déclaré à Oran (430 km à l'Ouest d'Alger) la présidente d'Interpol Mireille Ballestrazzi, citée par l'agence APS. Mme Ballestrazzi s'exprimait en marge des travaux de la 22ème conférence régionale africaine d'Interpol à laquelle participaient 40 pays africains. "Les pays africains ont des préoccupations communes en matière de criminalité et des initiatives de ce genre ne peuvent être que bénéfiques sur le plan de la coopération et de la lutte contre les différents fléaux", a-t-elle indiqué. Elle a encore...
(Xinhua 12/09/13)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- L'Union africaine (UA), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA), la Banque africaine de développement (BAD) et l'Organisation internationale du travail (OIT) vont signé une déclaration d'intention le 12 septembre en faveur de l'emploi des jeunes africains à l'initiative conjointe. Selon un communiqué de l'UA, la Commission de l'UA, l'UNEAC, la BAD et l'OIT ont lancé l'Initiative conjoite pour l'emploi des jeunes africains (JYEIA) dans l'objectif de désamorcer la crise de l'emploi des jeunes dans la plupart des pays africains. Cette initiative répond à l'appel des chefs d'Etat africains et de gouvernement lancé lors du sommet de Malabo tenu en juillet 2011 pour s'attaquer plus résolumentau au chômage des jeunes en Afrique et fait...
(AFP 11/09/13)
KINSHASA, 11 septembre 2013 (AFP) - Plus de 550 enfants ont été libérés des forces et groupes armés entre mars et août dans la province du Katanga, dans le Sud-Est de la République démocratique du Congo, a annoncé mercredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). "La campagne de sensibilisation appelant les enfants à se désengager des forces et groupes armés a réussi à démobiliser 557 enfants entre mars et août 2013 principalement dans les territoires de Malemba, Nkulu, Manono, Mitwaba et Pweto", explique Ocha dans une note d'information. Ces territoires sont situés dans la moitié nord de la province, déshéritée par rapport à la partie sud riche en minerais (cuivre, colbalt, coltan...), et où opèrent...
(Agence d'information d'afrique centrale 11/09/13)
Un plan d’action du Comité de pilotage de l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI) pour la période concernée est en cours de finalisation, et devrait encore passer les étapes de la validation par les experts des ministères concernés, puis l’approbation des ministres.Le CPCAI l'a confirmé à l’issue d’une séance de travail, le 10 septembre, avec le cabinet international Ernst & Young, opérationnel en RDC depuis deux ans. Aucun répit ne sera donc marqué dans les efforts d’amélioration du climat des affaires après les quelque avancées enregistrées. En effet, parmi les réformes finalisées à ce jour, l’on a cité, entre autres, l’adhésion à l’Ohada, l’institution de la TVA, le nouveau Code des douanes, le guichet unique de création...
(Le Potentiel Online 11/09/13)
La perspective d’une explosion de la production pétrolière congolaise se profile à l’horizon 2014. De 25 000 barils/jour, elle pourrait atteindre à brève échéance 225 000 barils/jour. La mise en valeur des gisements du Graben Albertine dans l’Est du pays et de la Zone d’intérêt commun avec l’Angola sur le plateau continental pourrait, contre les 325 000 000 actuels, rapporter au Trésor public 3 500 000 000 USD l’an ! Des perspectives qui requièrent l’assainissement du secteur. Par devoir de transparence. Pays balayé par la ceinture pétrolière du Golfe de Guinée, la RDC augure de bonnes perspectives en termes de production pétrolière. Selon des estimations attribuées, notamment au ministre des Hydrocarbures, la RDC devrait enregistrer, dans les prochaines années, une...

Pages