Vendredi 23 Juin 2017
(L'Avenir Quotidien 17/07/13)
*Après d’intenses combats dimanche et lundi derniers, ayant débouché à la reprise par les FARDC des localités de Mutaho et Mujoga (en groupement de Kibati), puis de la colline stratégique de Bukanda (en groupement de Buvira), une autre correction a été infligée hier mardi à la coalition M23-RDF, non loin de 3 antennes (de Kibati). *Selon notre source, les FARDC qui tentaient un débordement avec des chars à Kibati ont été surpris par l’interposition de la MONUSCO, provoquant la colère de la population qui suit les combats jusqu’aux environs de la ligne de front pour encourager les militaires congolais. Après d’intenses combats dimanche et lundi derniers, ayant débouché à la reprise par les FARDC des localités de Mutaho et Mujoga...
(AFP 17/07/13)
KINSHASA, 17 juillet 2013 (AFP) - Déjà aux prises avec la rébellion du M23 dans le Nord-Kivu, la République démocratique du Congo (RDC) s'inquiète de la résurgence dans cette même province frontalière d'une vieille rébellion ougandaise qui y aurait reçu un soutien des islamistes shebab somaliens. Depuis une dizaine de jours, cinq localités du Nord-Kivu ont été attaquées et pillées par l'ADF-Nalu (Forces alliées démocratiques). Ces violences ont poussé 65.000 Congolais à chercher refuge en Ouganda voisin, selon la Croix-Rouge ougandaise. La semaine dernière, nouveau coup d'éclat, les mêmes rebelles ougandais ont brièvement occupé la localité de Kamango, avant d'en être délogés par les troupes congolaises. Selon l'armée régulière, les rebelles sont alors repartis vers le Ruwenzori, chaîne de montagnes...
(AFP 17/07/13)
GOMA, 17 juillet 2013 (AFP) - La situation au nord de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, est restée calme mercredi matin, les combats entre les rebelles du M23 et l'armée régulière ayant cessé depuis mardi après-midi, ont indiqué en milieu de matinée des responsables des deux camps. "On est là", vers Kanyarucynia, a répondu le major Prosper Zeng, chef d'un des bataillons de commandos des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) à l'AFP, qui l'interrogeait au téléphone. Selon lui des renforts sont en train de venir de l'Ouest pour poursuivre les rebelles qui avaient abandonné mardi matin certaines positions. Selon Claude Bahati, officier de renseignement au M23, les rebelles occupent toujours la localité...
( 17/07/13)
Concertations par ci, Dialogue par là. Concertations matin, midi, soir. Dans le landerneau politique kinois, on ne parle plus que de cela. Un nouveau fétichisme est né. Comme il y a plus de vingt ans la Conférence nationale souveraine. Comme voici tout juste dix an le Dialogue inter congolais. La CNS tout comme Sun City avaient été transformés par la magie de mots des acteurs politiques en des forums -miracles. A l'époque, le pays s'était mis à vivre au rythme de la longue messe du Palais du peuple et, près de dix ans plus tard, à l'allure d'interminables discussions de la cité sud-africaine… des plaisirs. Voilà que tout semble fait par les opérateurs politiques pour que les Concertations nationales redeviennent...
( 17/07/13)
Pas de confusion possible. Le communiqué du ministère belge des Affaires étrangères intitulé «Didier Reynders reçoit Mary Robinson, envoyée spéciale pour les Grands lacs» n’évoque aucun malentendu sur la visite de Mary Robinson en RD Congo. Les deux Hommes d’Etat ont passé en revue la situation en RDC et se sont plus inquiétés de la violence qui persiste encore dans les Kivu et dont les populations locales sont les premières victimes. Raison pour laquelle, ils espèrent que le déploiement bientôt finalisé de la Brigade internationale, accompagné d’un processus cohérent de démobilisation pour mettre rapidement fin à cette instabilité. «C’est seulement en combinant la pression militaire et les incitants qu’on pourra venir à bout de cette instabilité», indique le communiqué du...
(La Prospérité 17/07/13)
Mme Mary Robinson, Envoyée Spéciale du Secrétaire Général de l’Onu dans la région des Grands Lacs, a rencontré, le jeudi 11 juillet dernier, à Bruxelles, le patron de la diplomatie belge, M. Didier Reynders. De quoi ont-ils parlé ? Le communiqué du Ministère belge des Affaires, publié par African Press Organization, est clair. Les échanges, révèle le communiqué, ont tourné autour de la situation sécuritaire à l’Est de la RDC et dans la Région des Grands Lacs. Il a été question principalement, des avancées enregistrées depuis la signature de l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération en RDC et dans la région. Ainsi, les signataires de cet accord ont-ils entamé la définition d’une série d’indicateurs de mise en...
( 17/07/13)
On y est. Chose promise, chose due. Comme annoncé par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Maker Mwangu, la publication des résultats de l’examen d’Etat a commencé le lundi 08 juillet 2013 essentiellement pour les écoles de Kinshasa. Une bonne chose pour permettre aux lauréats et à leurs tuteurs de prendre des dispositions pour l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU). Mais, lorsque le verdict tombe vers 22h00', cela pose un vrai problème et occasionne les antivaleurs. A titre d’exemple, la ville de Kinshasa a été sens dessus dessous dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 juillet à la suite de la publication des résultats. Entendu que ceux-ci sont tombés tard dans la soirée, plusieurs finalistes ont...
(Xinhua 17/07/13)
KINSHASA -- Voici les principales informations des médias de la République démocratique du Congo ( RDC) diffusées le 16 juillet 2013. --- Agence congolaise de presse Le premier vice-président de la 16ème Assemblée générale du Symposium des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar( SCEAM) tenu à Kinshasa, Mgr Louis Portella-Mbuyu, évêque de Kinkela, au Congo-Brazzaville, a exprimé l'engagement des évêques catholiques d'Afrique à "travailler de manière beaucoup plus active à la réconciliation, à la justice et à la paix pour que les foyers de guerres s'éteignent en Afrique", à l'issue d'un entretien, le 15 juillet à Kinshasa, avec le président Joseph Kabila Kabange. "Il y a beaucoup de conflits en Afrique qui traînent et empêchent le développement", a déclaré le...
(Xinhua 17/07/13)
KINSHASA -- 51 rebelles du Mouvement du 23 mars ont été tués dans les combats de mardi contre l'armée gouvernementale congolaise au nord de Kanyaruchinya, à 15 km de la ville de Goma, a indiqué à Xinhua la coordination de la société civile du Nord-Kivu. "Au cours des combats de cette journée, 51 éléments du M23 ont été tués dont un officier du M23 capturé", a indiqué la même source, ajoutant que parmi les 51 corps, 15 portent l'uniforme de l'armée rwandaise et sont "identifiés comme véritables sujets rwandais". Dans les rang des Forces armées de la RDC (FARDC), cinq soldats sont tombés sur le champ de bataille, a poursuivi la société civile. Les affrontements du 14 au 15 juillet...
(L'Avenir Quotidien 17/07/13)
A l’occasion de la trente-troisième réunion de l’exercice 2013 de suivi de la situation économico-financière du pays, le communiqué de la Troïka stratégique publié à cet effet renseigne que les principaux indicateurs macroéconomiques ont poursuivi leur stabilité la semaine dernière, à l’exception des prix intérieurs secoués par la hausse des prix du ciment gris. Le Premier Ministre Matata Ponyo a présidé dans son Cabinet de travail la trente-troisième réunion de l’exercice 2013 de suivi de la situation économico-financière du pays. C’était en présence du Vice-Premier Ministre, Ministre du Budget ; du Ministre de l’Economie et du Commerce ; du Ministre Délégué aux Finances ; du Gouverneur de la Banque centrale du Congo ; du Directeur de Cabinet du Premier Ministre,...
( 17/07/13)
Les combats se sont poursuivis mardi dans l’est de la RDC, au nord de Goma, pour le 3ème jour consécutif, entre l’armée congolaise et les rebelles du M23. Les FARDC (l’armée gouvernementale), soutenue par 3 hélicoptères, a attaqué des positions du M23 à Kibati, à 11 km de Goma, selon l’agence Reuters. “La situation est sous controle”, a déclaré le porte-parole de l’armée, le colonel Olivier Hamuli, qui faisait état mardi après-midi d'une "accalmie sur le terrain". Le but des FARDC est "d'anéantir le M23", a affirmé à des journalistes le colonel Olivier Hamuli. Un responsable du mouvement M23, le colonel Youssouf Boneza, a affirmé à l’AFP qu'il "tenait ses positions malgré les intenses bombardements en cours". Ces affrontements sont...
(Le Potentiel Online 17/07/13)
La nomination de quatre femmes au rang d’officiers supérieurs, respectivement dans les Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC), n’a pas laissé indifférente la ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, Geneviève Inagosi Bulo I. Kasongo. Dans un message de félicitation adressé au chef de l’Etat, commandant suprême des FARDC et de la PNC, Geneviève Inagosi se dit fière de cette nomination qui marque un pas de plus de la République démocratique du Congo dans la valorisation du Genre dans différents domaines de la vie nationale. Désormais, quatre femmes, dont trois pour les FARDC et un pour la PNC, sont venues allonger la liste d’officiers supérieurs de ces structures de défense et...
(Le Potentiel Online 17/07/13)
Lâché par ses anciens protecteurs, particulièrement les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, le président rwandais, Paul Kagame, est aux abois. Comme à l’accoutumée, il brandit son arme fatale, c’est-à-dire la menace FDLR, allant jusqu’à accuser la RDC et l’ONU de les soutenir. Un faux-fuyant qui n’est autre qu’une diversion pour détourner l’attention de la communauté internationale sur le désastre – soit plus de six millions de morts – qu’il a déjà causé dans la partie Est de la RDC. C’est devant le Conseil de sécurité des Nations unies que son ambassadeur à l’ONU est allé porter ces accusations cousues à tout point de vue d’un fil rouge. Des commandants de la Brigade d’intervention de la MONUSCO ont rencontré des rebelles des...
(L'Avenir Quotidien 17/07/13)
Du côté gouvernemental, le moral de l’armée a été « boosté » par plusieurs mesures : l’affectation sur le front nord des meilleurs bataillons, une amélioration des soldes et des conditions de vie, une plus grande cohérence dans le commandement, surtout depuis la suspension du général Amisi. Les FARDC ne cachent pas leur souhait de « régler » une fois pour toutes le sort du M23 et d’autres mouvements rebelles, rétablissant ainsi l’autorité de l’Etat sans attendre la Brigade d’intervention africaine qui n’en finit pas de se déployer en répétant qu’elle « ne fera pas le travail à la place des Congolais ». Qui, de l’armée gouvernementale congolaise ou des rebelles du M23, est décidé à jouer le tout pour...
(La Prospérité 17/07/13)
Il y a quinze années de cela, le 17 juillet 1998, une page d’histoire était écrite. La communauté internationale, réunie à Rome, en Italie, décidait de la création d’une cour internationale permanente, qui serait chargée de punir les auteurs des crimes les plus inhumains que l’on puisse imaginer et d’accorder réparation aux victimes de tels actes. En adoptant le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, la communauté internationale s’est engagée dans un projet audacieux de créer un système de justice à l’échelon mondial, reposant sur la coopération internationale pour que les responsables de génocide, de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité répondent enfin de leurs actes. Pour beaucoup de commentateurs, la tâche était impossible, et l’adversité...
(El Watan 17/07/13)
En prévision de la rencontre devant l’opposer ce vendredi au TP Mazembe pour le compte de la première journée des quarts de finale de la Coupe de la CAF, le onze ententiste, n’ayant bénéficié que d’une journée de repos, à son retour de Sousse, a repris hier les entraînements. Les Noir et Blanc, qui se sont inclinés samedi lors de leur 2e rencontre amicale, par 2 à 1 devant l’ES Sahel, sont d’ores et déjà dans l’ambiance de la compétition continentale. Cette rencontre n’arrive pas au bon moment pour les camarades de Delhoum, qui ne sont pas au point. D’autant plus qu’ils viennent à peine d’entamer la phase préparatoire ponctuée de deux rencontres amicales ne permettant pas à un effectif...
(Le Pays 17/07/13)
Sur quoi repose ou se fonde la force de l’Etat républicain moderne ? Selon Hegel, elle repose, comme un roc indestructible, sur le dévouement, l’engagement civique désintéressés et surtout sur la loyauté des fonctionnaires. Dans les « Principes de la philosophie du droit », Hegel définit, très clairement, l’Etat rationnel moderne comme l’Etat des fonctionnaires. Et l’on peut aussi ajouter que la République, c’est d’abord la chose du fonctionnaire avant d’être celle du peuple tout entier. Un fonctionnaire loyal, sérieux, compétent, intègre, regarde l’Etat républicain comme quelque chose de grand, les affaires publiques l’emportant sur les privées dans son esprit. Ainsi, la liberté du fonctionnaire et l’autorité de l’Etat ne sont donc pas incompatibles. Créé pour la liberté des individus...
(AFP 16/07/13)
GOMA, 16 juillet 2013 (AFP) - Les combats se poursuivaient mardi au nord de Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), entre les rebelles du M23 et l'armée, alors que l'ONU a menacé de faire usage de la force pour protéger les civils. Le but des forces armées congolaises est "d'anéantir le M23", a affirmé à des journalistes sur place le porte-parole militaire pour le Nord-Kivu, le colonel Olivier Hamuli. Après avoir évoqué des "combats sur plusieurs fronts", le colonel a fait état en début d'après-midi d'une "accalmie sur le terrain". Un habitant des quartiers nord de Goma a confirmé que les détonations d'obus de mortier entendues en début de matinée n'étaient plus audibles depuis midi. Au...
(RFI 16/07/13)
Après une brève accalmie hier soir, les combats ont repris tôt ce matin à l'Est de la République démocratique du Congo. Des combats qui opposent depuis dimanche après-midi, les rebelles du M23 et l’armée congolaise aux alentours de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu. Le Rwanda accuse la RDC et les casques bleus d'avoir sciemment bombardé un village sur son territoire. Selon, le colonel Olivier Hamuli, le porte-parole de l'armée congolaise, le calme est à nouveau revenu à la mi-journée. Il affirme que l'armée a gagné du terrain et repris hier aux rebelles quelques positions stratégiques à l'ouest à l'est des collines de Mutaho situées au nord de Goma. Des positions que le M23 aurait tenté de reprendre...
(Agence Ecofin 16/07/13)
(Agence Ecofin) - La RD Congo veut devenir une puissance agricole. Elle en a les moyens. Plus de 3000 fermes sont à réhabiliter, de vastes étendues fertiles sont à valoriser. Mais « malgré ses énormes potentialités agricoles, notre pays ne draine que de faibles ressources pour son agriculture. A part les efforts consentis par le gouvernement et nos bailleurs de fonds traditionnels, les autres types d'investissements, notamment en provenance des privés, font cruellement défaut » déplore le ministre de l'Agriculture et Développement rural, Jean Chrysostome Vahamwiti Mukesyayira dans un entretien pour le journal Le Potentiel. C’est pourquoi le ministre veut mobiliser rapidement un fonds d’investissement de 5,7 milliards de dollars, affirmant avoir déjà réuni 15% de la somme. Le reste,...

Pages