Jeudi 21 Septembre 2017
(RFI 04/09/17)
En République démocratique du Congo, l’enrôlement des électeurs n’est pas encore tout à fait terminé. Les provinces du Kasaï Central et du Kasaï où les opérations avaient été retardées devraient débuter la semaine prochaine, selon la Ceni. Mais, déjà, la conférence épiscopale annonce un audit citoyen du fichier électoral après les premières contestations formulées par l’opposition. Le rassemblement de l’opposition s’est en effet procuré les chiffres du nombre d’électeurs enregistrés, circonscription par circonscription et a constaté des accroissements qu’il juge anormaux. Pourquoi cet audit du fichier électoral ? De quelle nature sont les irrégularités constatées ? Ce fichier est-il crédible ? Cyrille Ebotoko, chargé du programme éducation civique et électorale de la Cenco, répond aux questions de Sonia Rolley. RFI:...
(RFI 04/09/17)
En République démocratique du Congo (RDC), le meeting du Rassemblement des forces acquises au changement qui devait se tenir, ce dimanche 3 septembre, n’aura pas eu lieu. L’autorité urbaine de Kinshasa en a ainsi décidé, en réservant une fin de non-recevoir à la lettre que lui ont adressée les organisateurs. Félix Tshisekedi, le président du Rassemblement, devra se contenter d’une simple déclaration à son arrivée. Le meeting était prévu sur le terrain Triomphal, en face du Stade des Martyrs mais l’Hôtel de Ville de Kinshasa estime que cette réunion de l’opposition ne doit pas se tenir, ce dimanche, parce qu’elle risque de provoquer des incidents graves. Faute de tribune publique, l’opposition - qui juge la situation très grave - a...
(Financial Afrik 04/09/17)
Selon le gouverneur de la Banque centrale, Deogratias Mutombo Mwana Nyembo, l’Etat est en partie responsable des difficultés que traversent ces institutions financières. La mauvaise gestion faisant le reste. Le patron de la Banque centrale s’exprimait, jeudi 31 août 2017, en marge d’une conférence sur l’amélioration du climat des affaires initiée par le premier ministre. Etayant ses propos, le gouverneur de la Banque centrale du Congo est d’avis que le démembrement du territoire national a défavorisé la bonne marche de plusieurs banques. Certaines entités issues de ce découpage administratif n’accueillent aucune agence bancaire, faute de dynamisme économique. Dans leur stratégie d’implantation, les banques privilégient les régions minières, les grandes villes et une poignée de centres urbains dans l’est du pays...
(BBC 04/09/17)
Selon l'Unicef, 40 000 jeunes filles et garçons travaillent dans les mines du Sud-Est de la République démocratique du Congo. Ces chiffres datent de 2014. Le pays vient de se doter d'une stratégie nationale pour contrer ce fléau qui touche tout le pays. Pour les autorités, l'enjeu est de taille : si les minerais produits au Congo le sont en partie par des enfants, certaines multinationales pourraient stopper leur approvisionnement. De quoi porter un coup dur aux recettes du pays. Au-delà de la mise sur pied d'un cadre légal, le gouvernement congolais entend réduire la pauvreté qui favorise le travail des enfants dans les mines. Le travail des enfants sur les sites miniers artisanaux est particulièrement préoccupant. Lire la suite...
(AFP 03/09/17)
Le retour en République démocratique du Congo du leader de l'opposition Félix Tshisekedi a suscité des tensions dimanche matin dans la capitale Kinshasa où les autorités avaient interdit un meeting de cette même opposition, a-t-on appris de sources concordantes. Le président du Rassemblement de l'opposition est arrivé à bord d'un vol régulier en milieu de journée à l'aéroport de Ndjili après un séjour en Europe, a indiqué un membre de son entourage. Il devait rejoindre sa résidence du quartier de Limete où quatre militants de l'opposition ont été arrêtés par les forces de l'ordre qui ont également utilisé des gaz lacrymogènes, selon cette même source.
(AFP 02/09/17)
Les autorités de Kinshasa ont interdit un meeting de l'opposition programmé pour ce dimanche dans la capitale congolaise, estimant que ce rassemblement pouvait déboucher à des violences meurtrières, une décision qualifiée vendredi d'"antidémocratique" par les organisateurs. "Je suis au regret de ne pouvoir prendre acte de l'organisation de votre meeting", écrit André Kimbuta, gouverneur de la ville-province de Kinshasa, aux responsables du Rassemblement de l'opposition dans une lettre datée du 31 août, que l'AFP a pu consulter. L'opposition avait prévu d'organiser cette réunion publique dans l'espace compris entre le Parlement et le plus grand stade de la capitale afin d'exiger
(Jeune Afrique 02/09/17)
Des stations étaient closes vendredi à Kinshasa et plusieurs sociétés distributrices alertent le Premier ministre du "risque d’une forte perturbation de son approvisionnement en produits pétroliers". Vendredi, selon les informations d’un professionnel de la distribution basé à Kinshasa et interrogé par Jeune Afrique, une quinzaine de stations Total étaient fermées alimentant le début de pénurie relevé ces jours derniers par la presse locale. « Engen (station du groupe sud-africain) ne servait quant à lui qu’une partie des clients », affirme notre source.
(AFP 31/08/17)
Un couple a été tué jeudi par des bandits dans leur boutique de Lubumbashi, deuxième ville de la République démocratique du Congo, au lendemain de la mort de quatre braqueurs présumés brûlés vifs par la foule, a-t-on appris de source policière. "Des bandits (armés) ont tué un couple dans leur boutique dans le quartier Tabac Congo, à l'aube ce matin", a déclaré à l'AFP le général Paulin Kyungu, chef de la police du Haut-Katanga. "Il s'en est suivi un échange des coups de feu à l'arme légère avec la police lors de leur fuite", a-t-il précisé. Après le départ de la police et de l'armée, qui était venue en soutien, des jeunes ont érigé des barricades et brûlé des pneus...
(AFP 31/08/17)
Le recensement des électeurs dans les deux provinces du Kasaï, théâtre de violences dans le centre de la République démocratique du Congo, va commencer le 4 septembre, après celui dans les 24 autres provinces, a assuré mercredi le président de la Commission électorale. "Je demande à la population d'y participer massivement pour permettre à la Céni (Commission électorale nationale indépendante) de publier le calendrier électoral", a ajouté son président Corneille Nangaa dans un discours public à Kananga, principale ville du Kasaï. Au total 40,69 millions d'électeurs ont été enrôlés dans les 24 autres provinces, a fait savoir M. Nangaa. La population de la RDC compte environ 70 millions d'habitants.
(RFI 31/08/17)
La RDC va-t-elle connaître une pénurie de carburant ? Kinshasa, la capitale, semble en tout cas être sur la voie. Des longues files des véhicules sont visibles depuis mercredi 30 août. La corporation des pétroliers tire la sonnette d’alarme, assure qu'elle ne peut pas renouveler ses stocks. Le gouvernement se veut plutôt rassurant. Avenue Pierre Mulele, ex 24-Novembre, place Maison Shengen, les automobilistes font la queue à la station-service. Ici, les pompistes ne peuvent livrer que 10 litres de carburants par véhicule. Un peu plus loin, place Mandela, dans une autre station-service, les pompes sont à l’arrêt, tout est épuisé, répond tout simplement la gérante : « Je n’ai pas vraiment beaucoup d’explications à vous donner. Nous avons passé la...
(RFI 31/08/17)
Le Rassemblement de l'opposition congolaise met en doute les chiffres produits par la Commission électorale en matière d’enrôlement des électeurs. En cause : un accroissement jugé anormal du nombre d'électeurs dans certaines provinces de RDC par rapport aux précédentes élections, en 2006 et 2011. L'opposition appelle les Nations unies et l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à faire une véritable évaluation des chiffres présentés par la Céni. L'enrôlement des électeurs est presque terminé en République démocratique du Congo, à 98 % selon la Commission électorale nationale indépendante. Mercredi 30 août, la Céni a officiellement lancé un processus d'évaluation, en forme de bilan, avec le gouvernement à Kananga, au Kasaï central. Mais pour le Rassemblement des forces politiques et sociales de...
(RFI 31/08/17)
Voici la réponse du gouvernement congolais à Félix Tshisekedi, fils de l’opposant historique et président du rassemblement de l’opposition, qui était notre invité hier. Il mettait en cause le président Kabila, accusé d’être le principal responsable du blocage du processus électoral, alors que la Céni n’a toujours pas publié de calendrier et que la présidentielle (prévue pour la fin de l’année par l’accord politique signé entre majorité et opposition sous l’égide de l’Église catholique) devrait être à nouveau reportée. Lambert Mendé, le ministre de la Communication de la RDC et membre du bureau politique de la majorité, est notre invité. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170831-lambert-mende-elections-rdc-electeur...
(Radio Okapi 31/08/17)
Les opérateurs économiques du secteur pétrolier ne sont plus en mesure d’approvisionner adéquatement la RDC en produits pétroliers. Dans une correspondance adressée au Premier ministre Bruno Tshibala le 28 août, dont Radio Okapi s’est procurée une copie, le Groupement professionnel des distributeurs des produits pétroliers (GPDPP) se plaint de la dégradation régulière de la situation financière des sociétés pétrolières ces derniers mois. De son côté, le gouvernement s’oppose à la hausse de prix du carburant. Suite à cette situation financière, les stocks en carburant sont devenus «quasi nuls» chez SEP-CONGO, indique cette correspondance signée par le président du GPDPP, Charles Nikobasa. Les pétroliers rappelent à cet effet au gouvernement la nécessité d’actualiser plus rapidement le taux de change dans la...
(AFP 30/08/17)
Une personne a été tuée et au moins deux autres ont été blessées mercredi par l'explosion d'un bateau pétrolier dans un port de l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de sources concordantes. "Une flamme est sortie du réservoir d'un bateau pétrolier sur lequel s'effectuaient des travaux d'ajustement au port de Kivovo. Une personne est morte sur le champ et deux autres personnes atteintes par le feu sont dans un état critique", a déclaré mercredi à l'AFP le colonel Gilbert Serushago, commandant de la police d'Uvira, dans le Sud-Kivu. Le port de Kivovo est situé sur la rive congolaise du lac Tanganyika, frontalière du Burundi et de la Tanzanie. Le bateau est "complètement calciné", a indiqué le...
(AFP 30/08/17)
La Mission de l'ONU au Congo (Monusco) a condamné "fermement" mercredi l'attaque d'un convoi de Casques bleus par une milice pygmée dans le sud-est de la République démocratique du Congo, ayant fait un blessé parmi les soldats onusiens. "La Monusco condamne fermement l'attaque menée contre son personnel et l'entrave à la liberté de mouvement de la force le 23 août 2017 au Tanganyika, où un convoi des Casques (...) a été pris à partie par une milice Twa (pygmée) très hostile et armée d'arcs et de flèches qui ont entrainé un blessé dans nos rangs", a déclaré le lieutenant colonel Serge Haag, dans une conférence de presse. Le convoi revenait "d'une mission d'évaluation de la situation sécuritaire" au nord-ouest de...
(AFP 30/08/17)
La majorité du président congolais Joseph Kabila a obtenu des résultats mitigés lors des élections des gouverneurs de provinces où elle a remporté quatre des sept entités au terme des deux tours des scrutins, selon les résultats provisoires publiés mardi par la commission électorale. De grands électeurs - les députés provinciaux - ont choisi des gouverneurs dans sept des vingt-six provinces que compte la RDC, géant d'Afrique de 2,3 millions de km2. La majorité a réussi samedi, dès le premier tour, à prendre le contrôle des provinces du Haut-Lomami et du Haut-Katanga (deux provinces de l'ex-Katanga: région d'origine de M. Kabila, grande comme l'Espagne, découpé en quatre nouvelles provinces en 2015).
(Jeune Afrique 30/08/17)
La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a organisé le 26 et le 29 août les deux tours de l'élection des gouverneurs dans huit provinces de la RDC où les postes étaient vacants. Alors que l’opposition congolaise réclame la tenue de l’élection présidentielle d’ici à la fin de l’année 2017, la Ceni a organisé les élections des gouverneurs dans les huit provinces où les postes avaient été laissés vacants : Haut-Katanga, Haut-Lomami, Kwilu, Sud-Ubangi et Bas-Uele, d’une part, où seul un tour de scrutin a été nécessaire le 26 août, et d’autre part, Tshopo, Tshuapa et Sud-Kivu, où un deuxième tour a été nécessaire, le 29 août, pour départager les listes de candidats qui n’avaient pas obtenu la majorité absolue au...
(AFP 30/08/17)
Les Nations unies ont condamné "fermement" mardi l'intrusion la veille de militaires de l'armée congolaise dans ses installations à Kananga, dans le centre de la République démocratique du Congo, alors qu'ils tentaient d'y arrêter un journaliste. "Nous demandons également au gouvernement congolais de s’assurer que les responsables de cet incident répondent de leurs actes et de prendre les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise plus", a déclaré le chef de mission des Nations unies en RDC (Monusco), Maman Sidikou, dans un communiqué. "Un groupe de soldats, sous les ordres du général Marcellin Assumani, commandant des opérations dans la région des Kasaï, a forcé l’entrée de la base de la Monusco au prétexte de poursuivre un journaliste venu s’y...
(AFP 30/08/17)
Au moins cinq personnes ont été tuées dans l'affaissement d'un terril constitué des rejets de minerais de la plus grande société minière de l’État dans le sud-est de la République démocratique du Congo, selon les autorités de la province. L'affaissement d'une montagne de rejets de cobalt accumulés depuis des dizaines d'années "s'est produit dans une concession de la Gécamines (Général des carrières et des mines) tuant cinq creuseurs artisanaux à la recherche de cobalt", a déclaré à l'AFP Jean-Marie Chizainga, ministre provincial des Mines du Lualaba. "Nous avons retiré quatre corps et nos services tentent de retirer le cinquième", a ajouté M. Chizainga, indiquant que des recherches se poursuivaient car il n'était "pas exclu" qu'il y ait "des survivants ou...
(BBC 30/08/17)
Un bateau transportant du carburant sur le lac Tanganyika a explosé. Le bilan provisoire fait état d'au moins un mort et trois blessés graves qui pourrait évoluer dans les heures qui suivent Le navire mouillait au port d'Uvira, dans l'Est de la République démocratique du Congo, à la frontière avec le Burundi. D'après Agnès Sadiki, ministre provinciale en charge du transport, au Sud-Kivu, l'incendie a pu être maîtrisé grâce à l'intervention des pompiers de la Monusco. Lire sur: http://www.bbc.com/afrique/41096655

Pages