| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Dw-World 06/04/17)
Devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès, le président congolais a reconnu que la mise en œuvre de l'accord du 31 décembre a pris du retard. Mais un Premier ministre sera nommé dans les 48 heures. Le président congolais a aussi invité le "Rassemblement" de l'opposition à lui présenter une liste de trois candidats susceptibles d’être nommés Premier ministre. Or jusque là la principale plateforme de l’opposition politique a toujours refusé de communiquer cette liste, car elle a déjà désigné Félix Tshisekedi, son nouveau président: "J’invite le rassemblement à surmonter ses querelles intestines et à harmoniser ses vues sur la liste des candidats au poste de Premier ministre, ayant le profil requis et convenu, tel que souhaité depuis...
(Dw-World 06/04/17)
Lors de son adresse à la nation ce mercredi, le président Joseph Kabila a annoncé la nomination dans les 48 heures d'un nouveau Premier ministre. Quelques noms circulent déjà sur Internet. Attendue depuis la signature de l’accord politique global du 31 décembre 2016, la nomination d’un Premier ministre de transition est l’un des points de crispation entre la majorité présidentielle et l’opposition démocratique. Selon les termes de cet accord chapeauté par les évêques catholiques, lesquels se sont retirés du processus de réconciliation, ce Premier ministre devrait être issu du "Rassemblement". C’est pourquoi, lors de son adresse à la nation, Joseph Kabila a invité les responsables de la plate-forme de l’opposition créée par l'opposant défunt Étienne Tshisekedi, " à surmonter ses...
(RFI 06/04/17)
En RDC, à l'occasion de son discours sur l'état de la nation, Joseph Kabila a aussi évoqué la situation dans les Kasaï, ces provinces dans le centre de la RDC secouées par les violences d'éléments se revendiquant adeptes du chef coutumier Kamuina Nsapu, tué en août 2016 par les forces de l'ordre. Joseph Kabila a annoncé la mise en place d'un « secteur opérationnel » dans la région pour rétablir l'autorité de l'Etat. Il a aussi promis que la justice serait rendue et a lancé un appel au calme.
(APA 06/04/17)
APA Kinshasa (RDC). Le gouvernement a déjà investi 320.000.000 de dollars américains pour le financement des opérations d’enrôlement des électeurs par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a indiqué mercredi 05 mars, le président Joseph Kabila lors de son discours à la nation. Il en outre félicité la CENI qui, « dans des conditions extrêmement difficiles, a fait un travail remarquable avec plus de 21.000.000 millions d’électeurs enrôlés » grâce à ce financement du gouvernement de la République. Environ 45 millions d’électeurs sont attendus au terme des opérations d’enrôlement dont la clôture est prévue le 31juillet 2017. Joseph Kabila a rappelé, à cette occasion, que l’organisation des élections reste l’objectif du dialogue politique qu’il a convoqué depuis 2015. « Les...
(Xinhua 06/04/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- Le président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila a annoncé dans son discours devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès mercredi la nomination du Premier ministre dans 48 heures. Pour le président de la République, il n'est pas question que la population soit victime des querelles politiques. Le chef de l'Etat congolais a invité le Rassemblement (coalition d'opposants) à surmonter ses divisons pour lui présenter une liste des trois noms afin qu'il nomme le Premier ministre qui sera connu vendredi 7 avril prochain. Selon l'accord conclu le 31 décembre 2016 sous la médiation des évêques de l'église catholique, entre la Majorité présidentielle et l'opposition politique, le prochain Premier ministre sera issu de...
(APA 06/04/17)
APA Kinshasa (RDC) - Les violences entre les miliciens Kamuina Nsampu et les forces de sécurité ont affecté 1, 074 million personnes dans les provinces du Kasaï Central, du Kasaï Oriental, du Kasaï, de Lomami et du Sankuru, selon un rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) reçu à APA. Au moins quatre cent personnes ont perdu la vie et six cent trente-sept mille personnes ont fui leurs habitations, avec toutes les conséquences humanitaires qui en découlent, poursuit le rapport. En outre, quatre cent trente-quatre mille déplacés internes ont été enregistrés dans la région. La moitié d’entre eux sont localisés dans la province du Kasaï, indique OCHA. Par ailleurs, ces cycles de violences ont exacerbé les...
(Xinhua 06/04/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- La Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) s'est déclarée préoccupée par des rapports du Kasaï (centre de la RDC) faisant état de l'escalade de la violence qui se poursuit et qui donne lieu à de graves violations des droits de l'homme. Selon un communiqué de l'ONU publié mercredi lors d'une conférence de presse des Nations-Unies à Kinshasa, des dizaines de personnes ont été tuées dans des affrontements entre la milice Kamuina Nsapu et les forces de sécurité congolaises à Kananga dans une très récente explosion de violence entre le 14 et le 17 mars. D'apres la même source, la violence a également frappé des nouveaux territoires comme Luebo, situé à 134 km de la...
(APA 06/04/17)
APA Kinshasa (RDC) - Le président Joseph Kabila a annoncé la création d’un « secteur opérationnel » dans le Kasaï (centre de la République démocratique du Congo) en vue de mettre un terme à l’insécurité et restaurer l’autorité de l’Etat dans cette partie du pays. Après s’être félicité de « l’évolution encourageante » de la situation sécuritaire dans l’Est du pays pendant le premier trimestre de cette année grâce aux efforts des forces de sécurité et des notabilités locales, le chef de l’Etat congolais qui s’exprimait mercredi s’est inquiété que « l’épicentre de l’insécurité s’est déplacé au centre du pays où un conflit coutumier s’est mué en violence aveugle » particulièrement au Kasaï. Ce faisant, il a déploré que «...
(La Voix de l'Amérique 06/04/17)
La Monusco est préoccupée par des rapports du Kasaï faisant état de l’escalade de la violence qui se poursuit et qui donne lieu à de graves violations des droits de l’homme, dénonçant "des victimes civiles de plus en plus nombreuses, la découverte de fosses communes ainsi que le recrutement d’enfants". "Les violences dans les provinces du Kasaï auraient fait plus de 400 morts et un nombre élevé des éléments des forces de sécurité. Il faut y mettre un terme", a déclaré Maman S. Sidikou, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC et chef de la Monusco dans un communiqué.
(La Voix de l'Amérique 06/04/17)
Une attaque attribuée à des miliciens hutus dans le Nord-Kivu, théâtre de rivalités communautaires meurtrières, en représailles au meurtre d’un conducteur de taxi-moto, s’est soldée par la mort d'au moins trois personnes et plus de 250 habitations incendiées. Selon une source officielle, trois personnes d'ethnies nande et hunde ont été tuées mercredi lors de l’attaque attribuée dans cette région du Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) théâtre de rivalités communautaires meurtrières. "Dans la nuit de mardi à mercredi, les miliciens Nyatura de l'ethnie hutu, venus à la rescousse des membres de leur communauté, ont tué trois jeunes de la coalition nande et hunde lors d'affrontements", a déclaré à l'AFP Francis Bakudakabo, délégué local du gouverneur de...
(Jeune Afrique 06/04/17)
En RD Congo, le géant suisse a racheté les parts de l’homme d’affaires israélien dans Katanga Mining et Mutanda Mining, mettant fin à une décennie de partenariat économique. Un article de Tom Burgis, journaliste au Financial Times. Après des années de relations commerciales, le géant suisse des matières premières Glencore a décidé de prendre ses distances avec l’homme d’affaires israélien controversé Dan Gertler, proche du président Joseph Kabila. La société, dirigée par le Sud-Africain Ivan Glasenberg, a annoncé en janvier le rachat pour 534 millions de dollars – 495 millions d’euros – des parts de Dan Gertler dans Katanga Mining et Mutanda Mining qui exploitent deux importantes mines de cuivre dans la région...
(Afrique sur 7 06/04/17)
Les combats en République Démocratique du Congo (RDC) se font de plus en plus rudes, intenses et très sanglants. Pour cela, les populations, en masses constituées, fuient les champs de bataille où de nombreuses personnes ont déjà perdu la vie dans le Kasaï. Les combats qui ont lieu en ce moment dans le Kasaï, en RDC, sont de véritables horreurs en terme de boucherie humaine à laquelle étaient exposées au quotidien les pauvres populations de cette région si conflictuelle et confligène de la République Démocratique du Congo. Au nombre estimé à plus de 637 000 personnes qui constituent la population en fuite à cause de la furie des combats entre l’Armée et les miliciens Kwamuina Nsampu et autres rebelles confondus,...
(Jeune Afrique 06/04/17)
Les enlèvements de civils se sont multipliées ces dernières années dans le Nord-Kivu (est de la RDC). Un "vrai business du kidnapping" que dénonce Mustapha Habakwiha : cet homme d'affaires de Rutshuru a vécu l'enfer d'une prise d'otages avec demande de rançon, dans le parc des Virunga, en mars 2015. Il raconte son expérience. « Je me présente : El Hadj Mustafa Habakwiha. J’ai 55 ans et je suis dans les affaires depuis plusieurs années, dans le Nord-Kivu. Mais à cause de l’insécurité persistante dans la région, j’ai dû abandonner totalement mes activités agricoles. Mes étangs piscicoles tournent au ralenti, certains sont carrément fermés. Ici, nous risquons désormais nos vies tous les jours. Tout peut arriver à n’importe quel moment...
(La Voix de l'Amérique 06/04/17)
L'avènement des smartphones et de l’internet mobile font chuter les bénéfices des entrepreneurs dans le secteur de cybercafés dans la capitale du Nord-Kivu. A Goma, les utilisateurs jugent bon de déserter les salles connectées préférant se rabattre tranquillement sur leurs smartphones. Ici, ils ont un accès à l’Internet à un coup moins élevé, disponible à toute heure et partout où il y a le réseau téléphonique. Par conséquent, les cybercafés ferment leurs portes ou sont obligés de s’adapter. L’arrivée des smartphones et de la 3G menace progressivement l’avenir des cybercafés. Certaines de ces cybercafés, ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils étaient. Les entrepreneurs du secteur qui résistent encore adaptent leur service pour garder une rare clientèle qui les...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Depuis la rencontre entre les présidents Paul Kagame et Joseph Kabila à Rubavu en août 2016, les deux pays multiplient les accords de coopération dont le tout dernier est l' accord d’exploitation pétrolière du lac Kivu. Entre le Rwanda et la RDC, les relations sont plutôt au beau fixe. On est bien loin de l’époque où les deux pays voisins s’entraccusaient au motif d’être la source de déstabilisation de l’un contre l’autre. La signature le mardi 4 avril à Rubavu à l’Ouest du Rwanda d’un accord de coopération bilatérale portant sur l’exploitation pétrolière du lac Kivu est révélatrice du bon climat de paix qui règne actuellement de part et d’autre de la frontière. Au terme de cet accord, les deux...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
En RDC, les jeunes sont confrontés à des problèmes de santé reproductive et sexuelle qui aggravent le taux de mortalité. Les grossesses précoces et non désirées sont parmi les causes qui alourdissent le décès des jeunes et adolescents. La précocité des relations sexuelles serait à la base de cette situation. Selon l’Enquête démographique et de santé (EDS) menée en RDC en 2013-2014, 65% de filles et 59% de garçons ont leur premier rapport sexuel avant 18 ans et 27% de filles de 15 à 19 ans ont eu une grossesse. Quant à la mortalité maternelle en RDC, la même source indique qu’elle s’élève à 846 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes et les adolescentes y contribuent pour plus ou moins...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...
(Agence Ecofin 06/04/17)
(Agence Ecofin) - En Rd Congo, les matchs des play-offs de la Ligue nationale de football (Linafoot) seront diffusés par la Radio-télévision nationale congolaise (Rtnc). Les premières diffusions en direct sont prévues ce 8 avril 2017 qui marque la 2ème journée desdits play-offs. « Comme c’est le souhait de la population congolaise et des autorités politico-administratives de notre pays, je suis heureux d’annoncer que la Rtnc reprend le signal pour la retransmission des matchs », a annoncé François Claude Kabulo Mwana Kabulo, directeur des Sports à la Rtnc. C’était ce 4 avril 2017 au sortir de la réunion entre les représentants de la chaîne publique, du ministère des Sports, de la Linafoot et de la Fédération congolaise de football association...
(AFP 05/04/17)
Le président Joseph Kabila a annoncé mercredi la nomination dans les 48 heures d'un nouveau Premier ministre pour diriger la transition en République démocratique du Congo, une décision qui, en l'absence de consensus, risque de plonger le pays dans une zone de turbulence. "Le Premier ministre sera impérativement nommé dans les 48 heures", a annoncé au Congrès M. Kabila qui a invité le Rassemblement, la coalition créée par l'opposant historique défunt Étienne Tshisekedi, "à surmonter ses querelles intestines" et à lui présenter "une liste des candidats" au poste de Premier ministre.
(AFP 05/04/17)
Trois personnes d'ethnies nande et hunde ont été tuées mercredi lors d'une attaque attribuée à des miliciens hutu dans le Nord-Kivu, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) théâtre de rivalités communautaires meurtrières, selon une source officielle. "Dans la nuit de mardi à mercredi, les miliciens Nyatura de l'ethnie hutu, venus à la rescousse des membres de leur communauté, ont tué trois jeunes de la coalition nande et hunde lors d'affrontements", a déclaré à l'AFP Francis Bakudakabo, délégué local du gouverneur de la province du Nord-Kivu. La veille, des jeunes nande et hunde avaient brûlé des maisons de hutu du village de Kishishe, au nord de Goma, capitale du Nord-Kivu, en représailles à la mort de l'un...

Pages