Samedi 21 Octobre 2017
(RFI 06/10/17)
En RDC, l'assemblée provinciale de la ville de Kinshasa a démis son président. Ancien du Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba, aujourd'hui dans le MLC/Libéral, Roger Nsingi a passé onze ans à la tête de cette assemblée. A l'unanimité, tous les 39 élus présents dans la salle ont voté pour la destitution de Roger Nsingi. Le président de l'assemblée provinciale de Kinshasa était visé par une motion de défiance du député UNC Jolino Makelele. Il était accusé de mauvaise gestion, de détournement de deniers publics et d'incompétence caractérisée. Roger Nsingi n'a pas participé à la plénière qui a décidé de son sort. Un outrage, selon les députés provinciaux qui avaient régulièrement saisi l'intéressé. Présenté par le MLC de...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Alors qu’il est sur le point de quitter la RDC à la mi-septembre, le journaliste belge Quentin Noirfalisse est interpellé par les autorités congolaises et placé en détention. Moins de dix jours plus tard, un chercheur-consultant belge est interpellé à l’aéroport de Goma. Retour sur deux affaires aux motivations mystérieuses. Le 19 septembre dernier, Quentin Noirfalisse s’apprête à prendre l’avion à l’aéroport de Kinshasa-N’djili, lorsqu’un agent de la Direction générale de migration (DGM) l’enjoint de le suivre. Le jeune Belge de 31 ans obtempère et est conduit en voiture au siège de la DGM sur le boulevard du 30 juin. Il passe alors la nuit en détention, en compagnie d’une quinzaine d’illégaux. « Jusqu’à présent, personne ne m’avait informé du...
(RFI 06/10/17)
En République démocratique du Congo, une cinquantaine d'ONG internationales et locales s'élèvent contre la candidature de ce pays au Conseil des droits de l'homme à Genève. Elles mettent en cause les « multiples violations des droits de l'homme » mises à la charge du pouvoir, ainsi que de ses forces d'ordre et de sécurité. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171006-onu-certaines-ong-rdc-pas-place-conse...
(Le Point 06/10/17)
50 ans après sa mort un 9 octobre 1967, l'Afrique ne peut oublier cette date du 24 avril 1965, où Che Guevara débarque rempli de convictions dans l'est de ce qu'est aujourd'hui la RD Congo... Récit. 24 avril 1965, un drôle de spectacle se déroule sur le lac Tanganyika. Des hommes traversent le cœur de l'Afrique centrale, d'est en ouest du port de Kigoma en Tanzanie jusqu'à Kibamba, en RD Congo. C'est le Che et ses hommes – dont beaucoup de Cubains noirs. Que viennent-ils faire dans ce "bourbier" africain tenu par les rebelles Simba ("Lion" en swahili) dont l'un des dirigeants est Laurent-Désiré Kabila, père de l'actuel président Joseph Kabila ? Eh bien Che Guevara est venu avec la...
(APA 05/10/17)
Dix miliciens ont été tués jeudi lors d'une attaque menée par l'armée congolaise contre une position tenue depuis une dizaine de jours par une milice locale dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de source militaire. "Depuis 04H00 (02H00 GMT), les FARDC (Forces armées de la RDC) ont lancé une attaque contre des Maï-Maï Mazembe à Kapanga d'où ils sont désormais délogés. Nous avons récupérés dix cadavres", a déclaré à l'AFP le lieutenant Jules Tshikudi, un des porte-parole de l'armée dans le Nord-Kivu. "Deux militaires des FARDC ont également été blessés lors des affrontements. Tout est sous contrôle dans cette localité, nous procédons actuellement au ratissage"...
(AFP 05/10/17)
Un capitaine de l'armée congolaise a été tué par deux hommes armés de fusils de chasse dans le Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo, théâtre depuis septembre de violences meurtrières, a appris l'AFP jeudi de source militaire. "Le capitaine Sakwa Kazadi a été tué mardi par deux hommes armés chacun d'un fusil de chasse alors qu'il revenait d'une réunion de sécurité dans un village" situé à 100 km de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï, a déclaré à l'AFP le lieutenant Anthony Mualushayi, porte-parole de l'armée dans la région. Les deux hommes "ont ouvert le feu sur lui et il est mort" sur le coup...
(RFI 05/10/17)
Le secrétaire général des Nations unies est opposé à la réduction des effectifs de la Monusco. Antonio Guterres a dit craindre pour l'implosion de la République démocratique du Congo (RDC). La question divise majorité et opposition congolaise. Sans le dire ouvertement, l'opposition craint que le pouvoir ne puisse profiter du retrait des troupes de la Monusco pour installer la dictature. Tout naturellement, la majorité présidentielle congolaise s'aligne sur la vision exprimée, samedi 23 septembre 2017, par Joseph Kabila à la tribune des Nations unies - il réclame une révision du mandat de la Monusco. Pour le porte-parole de la majorité, l'ONU devra tenir compte du point de vue des dirigeants de la RDC. « Les préoccupations du secrétaire général sont...
(APA 05/10/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Plus de 7,7 millions de personnes, soit environ 10 % de la population de la République démocratique du Congo sont actuellement en situation de « déficit alimentaire considérable et de malnutrition aigüe à des taux élevés » en RD Congo, a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) lors de la conférence de presse hebdomadaire de la MONUSCO, mercredi à Kinshasa. Et pourtant, note cette agence des Nations unies, avec ses 80 millions des terres arables, la RDC est en mesure de nourrir deux milliards de personnes. Ce pays vit donc un véritable contraste car pourvu de « terres immensément fertiles » mais hébergeant des « populations affamées ». Pour OCHA,...
(La Voix de l'Amérique 05/10/17)
Mobutu Seke Seko, l’ancien dirigeant du Zaïre, est mort au Maroc il y a 20 ans. Aujourd’hui, rien à Kinshasa ne rappelle, à première vue, l’héritage de celui qui a régné d’une main de fer sur le pays pendant 32 ans. Un groupe de mobutistes tente de ressusciter son parti et réclame sa réhabilitation. Aucune rue ne porte son nom et aucune statue ne l’honore. Mobutu Sese Seko, mort loin de chez lui, après avoir fui l’arrivée des troupes de Laurent-Désiré Kabila a encore des partisans comme Lando Katambongo. Ce cousin et ex-secrétaire privé de Mobutu n’apprécie pas le sort réservé à Mobutu comme il l'explique à VOA Afrique. Selon lui, "après tout ce que le président a fait pour...
(RFI 04/10/17)
En République démocratique du Congo (RDC), le gouvernement part en guerre contre la corruption et la concussion. Le Premier ministre Bruno Tshibala veut renflouer les caisses de l'Etat et en appelle à une prise de conscience. En République démocratique du Congo (RDC), Bruno Tshibala a lancé une campagne de sensibilisation, ce 3 octobre. Le Premier ministre a appelé les fonctionnaires et tous les autres Congolais à combattre la fraude et la concussion, c'est-à-dire les malversations financières commises par des agents de l'Etat. « Il faut donc combattre sans concession la corruption, la fraude fiscale et douanière, la contrebande ainsi que toutes les pesanteurs qui bloquent les développements...
(Xinhua 04/10/17)
Plus de 3.360 réfugiés congolais ont été contraints de fuir la République démocratique du Congo (RDC) vers le nord de la Zambie depuis le 30 août, a annoncé mardi le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). "Il s'agit du plus important afflux de réfugiés congolais en Zambie depuis cinq ans", a déclaré mardi le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'un point de presse à Genève. Préoccupé par les violences croissantes dans certaines parties du sud-est de la RDC, le HCR craint que l'insécurité qui y règne n'engendre de nouveaux déplacements de populations civiles. Principalement originaires des provinces du Haut-Katanga et du Tanganyika en RDC...
(RFI 04/10/17)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a remis au Conseil de sécurité sa revue stratégique de la Monusco, la mission des Nations unies en RDC. Il estime que les coupes budgétaires décidées en mars 2017 entravent son mandat et prévient les Etats membres que de nouvelles réductions compromettraient sa capacité à empêcher un effondrement du pays dans un contexte préélectoral extrêmement tendu. Il plaide au contraire pour une reconfiguration en profondeur de la mission pour en faire une force de projection plus rapide, plus agile et plus efficace. En RDC, il faudra faire mieux avec moins prévient Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU, alors que la Monusco est déjà affectée par une coupe de 8% de son budget...
(RFI 04/10/17)
En République démocratique du Congo (RDC), 33 militants arrêtés, samedi dernier, à Goma, pour avoir réclamé la tenue de la présidentielle avant la fin de l’année ont été libérés ce mardi 3 octobre au soir. Elles avaient été détenues pour avoir manifesté dans le chef-lieu du Nord-Kivu. En revanche, à Lubumbashi, cinq militants pro-démocratie arrêtés à la fin juillet sont, eux, encore en prison. Amnesty international vient de lancer une « action urgente » en leur faveur. Une coalition d’une trentaine d’ONG a déjà appelé à leur libération. Son coordonnateur est maître Georges Kapiamba, le président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj), il est interrogé par RFI. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171004-rdc-militants-droits-homme-lubumbashi...
(RFI 04/10/17)
Le territoire de Lubero au Nord Kivu est très régulièrement le théâtre d'affrontements entre militaires et groupes armés, ou entre groupes armés entre eux. Ces derniers jours, les combats entre un de ces groupes Maï -Maï et les FARDC autour de la localité de Kipese ont fait des milliers de déplacés. Mais la situation globale de ce territoire est particulièrement difficile. Et ça ne date pas d'hier. Quand on évoque le territoire de Lubero on nous décrit souvent une situation « volatile et confuse ». Ces derniers jours en particulier. Un groupe Maï -Maï Mazemble, baptisé UPLC, s'en est pris samedi 30 septembre à une position de l'armée à Kipese. Les combats qui s'en sont suivi ont fait fuir la...
(Jeune Afrique 04/10/17)
Appelé à s'expliquer devant l'Assemblée nationale sur le bien-fondé de la mesure invalidant les passeports semi-biométriques en RD Congo, le vice-Premier ministre Léonard She Okitundu a mis en avant lundi les motivations sécuritaires et annoncé quelques « mesures de facilitation ». Loin de satisfaire l'auteur de la question orale. « Satisfecit » pour les uns « Suite aux mesures d’accompagnement annoncées hier [2 octobre] sur le délai élargi et le prix, un satisfecit est clairement perceptible dans l’opinion publique et dans les réseaux sociaux », commente un proche collaborateur de Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères. Devant les députés nationaux, le chef de la diplomatie congolaise, répondant à une « question orale avec débat », a...
(RFI 04/10/17)
L’équipe de la RD Congo doit s’imposer face à celle de Libye, le 7 octobre 2017 à Monastir, si elle veut avoir une chance de finir en tête du groupe A, devant la Tunisie, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018. En cas de contre-performance des « Léopards », les Tunisiens pourraient en effet se qualifier pour la phase finale du tournoi. L’équipe de RD Congo va-t-elle encore échoué à remplir l’un de ses deux grands objectifs ? Les « Léopards » de RDC ambitionnaient en effet de remporter la Coupe d’Afrique des nations 2017 ou 2019 et de disputer la Coupe du monde en Russie. Après avoir été sortis en quart de finale de la CAN 2017, les...
(APA 04/10/17)
APA-Brazzaville (Congo) – La réunion des experts de l’environnement et de l’économie de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) s’est ouverte mardi à Brazzaville, en prélude à la Conférence extraordinaire des ministres de l’Environnement et des Finances desdits regroupements, prévue mercredi dans la capitale congolaise. Selon le ministre de l’Environnement et du Tourisme du Congo, Arlette Soudan Nonault, les travaux des experts doivent déboucher sur la validation du plan d’action 2017-2018 de la commission climat pour le Bassin du Congo et la validation des projets et programmes sectoriels pour le développement et la promotion de l’économie bleue. L’adoption de l’agenda des activités conjointes des pays de la CEEAC...
(AFP 03/10/17)
L'Union africaine (UA) a souhaité "un processus électoral apaisé et consensuel" en République démocratique du Congo, sans avancer de date alors que l'échéance du 31 décembre retenue il y a encore quelques jours par les Nations unies est devenue impossible à tenir. L'UA s'est exprimée sur la crise politique congolaise au terme d'une visite de trois jours à Kinhasa du président de la commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat. "Conformément à la Constitution et à l’accord du 31 décembre 2016, le président de la Commission de l’UA a fortement encouragé tous ses interlocuteurs à dépasser leurs particularismes afin d’assurer un environnement politique propice au déroulement...
(AFP 03/10/17)
Le gouvernement de la RDC a assoupli sa décision d'invalider à partir du 16 octobre les anciens passeports semi-biométriques, une mesure qui avait provoqué la colère de la société civile et une mise au point assez ferme de l'Union européenne. "L’obligation de se procurer le nouveau passeport est maintenue mais elle est assortie de mesures d'assouplissement", a déclaré lundi le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, dans des propos rapportés mardi sur le site de la radio onusienne Okapi. La date de mise en application de la mesure a été repoussée au 14 janvier, a-t-il poursuivi.
(AFP 03/10/17)
Les violences en République démocratique du Congo (RDC) ont poussé près de 3.400 personnes à fuir en Zambie en un mois, s'est inquiété mardi le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Depuis fin août, 3.360 personnes ont ainsi fui le sud-est de la RDC pour se rendre en Zambie, selon le HCR, qui précise qu'il s'agit du plus grand afflux de réfugiés observé au cours de ces cinq dernières années. Les gens "fuient les affrontements inter-ethniques, ainsi que les combats entre les forces de sécurité congolaises et les milices", a expliqué un porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d'un point de presse à Genève. Les réfugiés disent fuir une "brutalité extrême, avec des civils qui sont tués, des...

Pages