| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Jeune Afrique 18/04/17)
L'Assemblée provinciale du Haut-Katanga a adopté ce mardi à l'unanimité une motion de censure contre le gouverneur Jean-Claude Kazembe, cadre de la Majorité présidentielle (MP). Il est accusé de mal gérer cette province située dans le sud de la RDC, et autrefois administrée par l'homme d'affaires Moïse Katumbi. Sur les 24 députés présents dans l’hémicycle, ce mardi 18 avril, 24 ont voté pour la destitution de Jean-Claude Kazembe, gouverneur du Haut-Katanga. Les six élus provinciaux absents se sont excusés. La plénière s’est déroulée à huis-clos. Les députés ont d’abord examiné le rapport parlementaire qui épingle la mauvaise gestion de la province par Jean-Claude Kazembe avant de voter à l’unanimité la motion de censure. « L’exécutif de province − le gouverneur...
(APA 18/04/17)
APA Kinshasa (RDC) - L’évêque du diocèse de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri (nord-est de la RDC), Mgr Dieudonné Uringi, a déploré les conditions de vie déplorables des détenus, au cours de la messe de Pâques qu’il a célébrée, dimanche, dans la prison centrale de la ville. Le prélat a notamment fustigé le manque d’hygiène qui expose les détenus aux maladies, la promiscuité et le délabrement des infrastructures, rapporte la radio onusienne Okapi. «Certains détenus dorment à même le sol ou sur des cartons qui leur servent de nattes. Pendant la pluie, c’est le calvaire. Ils sont obligés de veiller debout à cause de l’eau de pluie qui traverse la toiture qui est parsemée des trous. Les conditions...
(RFI 18/04/17)
Processus de normalisation en RDC : le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies dans le pays s'est entretenu avec une délégation du Rassemblement de l'opposition en RDC (Rassop). Objectif : dissiper les malentendus nés des interprétations des déclarations de Maman Sidikou après sa rencontre avec le tout nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala. Selon Christophe Lutundula Apapala, l'un des responsables du Rassop, Maman Sidikou et la délégation du Rassop sont parvenus à une même interprétation.
(Jeune Afrique 18/04/17)
À 40 ans, Pamphile Mihayo, ancien adjoint de Patrice Carteron, d’Hubert Velud et de Thierry Froger, et qui avait assuré l’intérim après le départ des deux derniers Français, a été choisi pour entraîner les Corbeaux. Depuis 2008 et la fin de l’aventure avec Santos Muntubile, le TP Mazembe n’avait plus été dirigé par un congolais. Le Français Diego Garzitto lui avait succédé, puis le Sénégalais Lamine N’Diaye s’était installé sur le banc du club lushois. Depuis 2012, Moïse Katumbi, le président des Corbeaux, avait uniquement misé sur des Français : Patrice Carteron, vainqueur de la Ligue des Champions en 2015, Hubert Velud, vainqueur de la Coupe de la CAF en 2016, et Thierry Froger, arrivé en février dernier et reparti...
(AFP 17/04/17)
Le pasteur Joseph Mukungubila, recherché par la République démocratique du Congo pour son implication présumée dans des violences fin 2013, a obtenu l'asile politique en Afrique du Sud, a-t-on appris lundi auprès de son entourage. "Il a obtenu l'asile politique suite à une décision rendue le 30 mars", a affirmé à l'AFP, Charlie Mingiedi, le porte-parole du pasteur Mukungubila. "C'est un soulagement. Il peut s'impliquer de nouveau dans la vie politique" congolaise, a-t-il ajouté. Les autorités sud-africaines n'étaient pas joignables lundi. Chef de "l'Eglise du Seigneur Jésus-Christ", Joseph Mukungubila, qui se fait appeler "prophète de l'Eternel", est accusé par les autorités de Kinshasa d'être le cerveau d'attaques
(AFP 15/04/17)
La justice militaire congolaise a annoncé vendredi à Kinshasa qu'elle interrogeait un suspect arrêté dans l'enquête sur l'assassinat de deux experts de l'ONU dans une zone troublée du centre de la République démocratique du Congo. "L'Auditorat général a arrêté deux suspects supposés avoir donné la mort à l'Américain Michael Sharp et à la Suédoise Zaïda Catalan" dont les cadavres ont été retrouvés au Kasaï le 28 mars, plus de deux semaines après leur enlèvement, a déclaré le général-major Joseph Ponde, auditeur (procureur) général des Forces armées de la RDC (FARDC) lors d'un point de presse. L'un de ces deux suspects - présentés par le général comme des "insurgés" - s'est enfui avec la complicité des quatre policiers chargés de les...
(AFP 15/04/17)
La République démocratique du Congo a suspendu sine die sa coopération militaire avec la Belgique après des critiques de Bruxelles à l'encontre du président congolais Joseph Kabila, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. "La décision de suspension de la coopération militaire avec la Belgique est effective. Cette mesure pendait depuis que le [ministre des Affaires étrangères belge Didier Reynders] est sorti du bois pour pourfendre les autorités congolaises", a déclaré à l'AFP un responsable gouvernemental souhaitant garder l'anonymat. La décision a été transmise à l'attaché militaire belge à Kinshasa "en début de semaine", a indiqué à l'AFP à Bruxelles la porte-parole du ministre de la Défense belge. Les conséquences pratiques de cette décision sont "en cours d'analyse", a-t-elle ajouté, sans...
(RFI 15/04/17)
Plus d'un mois après l'enlèvement et le meurtre de deux enquêteurs de l'ONU au Kasaï-Central en RDC, deux hommes ont été arrêtés, mais l'un d'eux est parvenu à prendre la fuite, indique ce vendredi 14 avril le plus haut procureur militaire du pays. C'est un nouveau développement dans l'affaire du meurtre des 2 experts de l'ONU, disparus le 12 mars et dont les corps avaient été retrouvés il y a deux semaines dans le Kasaï-Central. Deux suspects ont été arrêtés, selon l'auditeur général militaire congolais, le général Joseph Ponde. L'un de ces suspects, Mbaye Kaba-Sele Daniel, a été transféré vers Kananga, mais l'autre a pu s'échapper.
(RFI 15/04/17)
L’invitée de ce matin s’intéresse de près aux classes moyennes et à leur émergence sur le continent africain. Sa dernière étude, portant sur la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, vient d’être publiée par l’Institut français des relations internationales (Ifri). Clélie Nallet, l’auteure et chercheuse au programme Afrique subsaharienne à l’Ifri nous livre ses conclusions.
(AFP 15/04/17)
La lutte contre le blanchiment d'argent et le terrorisme ralentissent l'interchangeabilité des billets entre les deux grandes zones utilisant le franc CFA, ont expliqué les gouverneurs des deux banques centrales concernées vendredi à Abidjan. Lié à l'euro par un système de parité fixe, le franc CFA est la monnaie de 14 pays francophones d'Afrique de l'Ouest et centrale, totalisant 155 millions d'habitants: huit appartenant à l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et six à la Communauté économique d'Afrique centrale (Cémac). UEMOA et Cémac sont dotées chacune d'une banque centrale...
(Radio Okapi 15/04/17)
Réunis vendredi 14 avril à Goma au Nord-Kivu, une trentaine de jeunes du Rwanda et de la RDC ont discuté de la paix dans la région des Grands Lacs et des différends qui ont souvent opposé leurs pays. A l’initiative de l’ONG Amka Africa (en français: réveille-toi Afrique), ils ont notamment reconnu que la méfiance et les préjugés caractérisent encore les rapports sociaux entre les jeunes des deux pays qui se sont souvent accusés de se déstabiliser par rébellions interposées. «Même si on ne le dit pas, il y a une méfiance entre les jeunes. Comment on pourra construire cette région s’il y a la méfiance ? », s’interroge Fiston Muhindo de la RDC qui note cependant des améliorations dans...
(AFP 14/04/17)
Un dirigeant syndical congolais a été libéré sous caution jeudi soir à Lubumbashi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, après quatre jours de détention, a-t-on appris vendredi auprès d'un de ses avocats. "Jean-Pierre Muteba a été remis en liberté [...] vers 19h00" (17h00 GMT) après "paiement d'une caution de 65.000 francs congolais" (50 dollars américains, une somme dans un pays ou près de 90% de la population vit avec moins de 1,25 dollar par jour), a déclaré à l'AFP Me Freddy Kitoko. "Cette libération provisoire ne signifie pas que les enquêtes et les poursuites sont abandonnées", a indiqué l'avocat, rappelant que son client était poursuivi pour "rébellion" et "outrage à officier de police". La défense de M...
(RFI 14/04/17)
La RDC a décidé de rompre sa coopération militaire avec la Belgique. Cette information de nos confrères de Jeune Afrique a été confirmée par le ministère belge de la Défense. Une décision qui intervient dans un contexte de tension entre Bruxelles et Kinshasa. Il est donc confirmé de source belge, qu’à l’initiative de Kinshasa, la coopération militaire belgo-congolaise est suspendue. Le programme de partenariat militaire, conclu entre la Belgique et son ancienne colonie, est axé pour l’essentiel sur la formation. Selon les années, les forces armées belges ont dépêché jusqu’à une centaine de leurs instructeurs...
(Jeune Afrique 14/04/17)
Kinshasa a décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles, a déclaré le ministère belge de la Défense à Jeune Afrique ce jeudi 13 avril. La semaine dernière, le ministre belge des Affaires étrangères avait critiqué la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre. « Notre attaché de Défense à Kinshasa a reçu un courrier nous informant de la suspension de notre coopération militaire » a déclaré Laurence Mortier, porte-parole du ministère belge de la Défense à Jeune Afrique ce jeudi 13 avril. Une information confirmée par une source militaire congolaise sous couvert d’anonymat. « Nous sommes en train de faire un inventaire de ce que ce cette coopération recouvrait », a-t-elle poursuivi, ne souhaitant pas s’exprimer davantage...
(APA 14/04/17)
APA-Kinshasa (RDC) – La tenue des élections demeure « la priorité des priorités » du nouveau gouvernement, a confié le Premier ministre Bruno Tshibala dans sa toute première interview accordée à actualité.cd. « Les élections sont la priorité des priorités et tout sera mis en œuvre pour qu’il n’y ait pas la moindre excuse à ce que les élections ne soient pas organisées. Ces élections doivent être apaisées et transparentes, c’est-à-dire des élections totalement différentes de ce que nous avons connu antérieurement », a notamment déclaré le nouveau Premier ministre.
(APA 14/04/17)
APA Kinshasa (RDCongo) - La plate-forme de l’opposition, le Rassemblement, rejette les consultations initiées depuis le mardi 11 avril par le premier ministre Bruno Tshibala pour la formation du nouveau gouvernement de la République. « Le Rassemblement qui réaffirme sa ferme désapprobation sur la nomination de monsieur Bruno Tshibala comme Premier ministre tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il ne participera pas aux consultations initiées par monsieur Bruno Tshibala pour la formation de son gouvernement. De plus, le Rassemblement souligne qu’il n’a mandaté personne pour le représenter aux dites consultations », a indiqué le président du conseil des sages de cette plate-forme, Pierre Lumbi...
(BBC 14/04/17)
L'opposant congolais Jean Claude Muyambo a été condamné à 5 ans de prison en appel dans une affaire d'escroquerie par un tribunal de Kinshasa. Selon son avocat, il "a été condamné mercredi à 5 ans de prison en appel" pour la "vente illégale d'un immeuble et détention illicite des documents ". Le tribunal l'a également condamné à payer une amende de dix mille dollars américains, soit un peu plus de 9 millions de franc congolais. En février, M. Muyambo avait écopé de 26 mois de prison, une peine doublée en appel . Son avocat regrette que la justice ait augmenté sa peine au lieu de la réduire. Cette condamnation porte sur "le même immeuble" qui avait fait l'objet du procès...
(La Voix de l'Amérique 14/04/17)
Les divergences continuent au sein du Rassemblement, principale coalition de l’opposition alors que le nouveau Premier, Bruno Tshibala, consulte en vue de la formation du gouvernement. Partisans de Moïse Katumbi et ceux sont restés fidèles à Félix Tshisekedi n’émettent plus sur la même longueur d’ondes. Un communiqué signé Pierre Lumbi, président du comité des sages de l’aile dirigée par Félix Tshisekedi, est formel : le Rassemblement ne participera pas au gouvernement dirigé par Bruno Tshibala. M. Lumbi, issu du G7, plateforme qui soutient Moïse Katumbi, rejette les consultations que mène Bruno Tshibala. "Le rassemblement tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il ne participera pas aux consultations initiées par M. Bruno Thsibala pour la formation de son gouvernement. De plus,...
(Le Monde 14/04/17)
Le passeport congolais est l’un des plus chers au monde. Une partie des recettes s’évapore dans une société offshore détenue par un proche du président, révèle Reuters. Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, est en visite au ministère des affaires étrangères. Il esquisse un large sourire lorsqu’un ordinateur prend une photo de lui, puis ses empreintes digitales, pour le lancement du nouveau passeport biométrique équipé d’une puce, qui permet d’avoir plus de détails sur son identité. Le président Kabila et ses conseillers ont vanté les mérites de ce passeport, affirmant officiellement qu’il allait permettre à chacun...
(APA 14/04/17)
APA Kinshasa (RDC).- Des entreprises minières congolaises envisagent d’importer de l’électricité de la firme sud-africaine ESKOM afin de faire face au déficit local d’énergie qui a affaibli la production minière de la RD Congo, a indiqué le président de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) dans l’ex-province du Katanga (sud du pays), Eric Monga cité par l’agence Reuters. Cette question est au centre des échanges, jeudi et vendredi, entre des délégués de la Société nationale d’électricité (SNEL entreprise publique) et de la FEC. La RDC fait face à des déficits énergétiques massifs et des précipitations devenues « limitées » pourraient entraîner une chute de production de près de 50% dans les principales centrales hydroélectriques du pays au cours de...

Pages