Mardi 21 Novembre 2017
(RFI 09/11/17)
C'est un procès sans précédent qui s'ouvre ce jeudi matin à Kavumu, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Au total, 18 personnes sont sur le banc des accusés de la justice militaire, dont le député provincial, Frédéric Batumike, tous accusés de participation à un mouvement insurrectionnel, de viol, de crime contre l'humanité. Ce député a été inculpé pour avoir entretenu une milice qui a attaqué des positions des forces de sécurité et a violé 46 victimes entre 2013 et 2016, des fillettes de moins de 10 ans, longtemps laissées seules face à leurs bourreaux. Ce que raconte le collectif d'avocats des victimes, c’est ce long combat pour démontrer aux autorités politico-judiciaires que ces viols n'étaient pas des...
(RFI 09/11/17)
Plusieurs milliers d'ONG congolaises et internationales pourraient sous peu disparaitre en RDC. Un projet modifiant la loi sur les associations a été déposé au bureau de l'Assemblée nationale début octobre. Ce projet inquiète la société civile qui voit la main du pouvoir pour réduire la liberté des associations. Selon le porte-parole du gouvernement, il s'agit plutôt d'appliquer la loi. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171109-rdc-le-gouvernement-s-explique-le-pro...
(Agence Ecofin 09/11/17)
La Banque Mondiale va dégager un montant de 600 millions $ en vue de financer un important projet visant à améliorer les infrastructures de transport sur le Lac Tanganyika en Afrique de l’Est, a déclaré Libérat Mpfumukeko, Secrétaire général de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (CAE). C’était à l’occasion d’une réunion des représentants de quatre pays riverains du lac Tanganyika à savoir le Burundi, la Tanzanie, la République démocratique du Congo et la Zambie, tenue à Bujumbura les 2 et 3 novembre dernier. Cette rencontre à laquelle ont également participé des représentants de la Banque mondiale avait pour objectif de plancher sur ce vaste projet : le Lac Tanganika, plus vaste que la Belgique, fait 673 km de...
(AFP 08/11/17)
La mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco) a annoncé mercredi le décès d'un troisième Casque bleu blessé dans l'attaque d'une de ses bases en octobre près de Béni (est) par des présumés rebelles ougandais musulmans. Le 9 octobre, des soldats de la paix avaient repoussé une attaque des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) contre une base de la Monusco dans la région agitée de Beni, dans le nord du Nord-Kivu, ayant causé la mort de deux Casques bleus. "Suite à l’attaque perpétrée par des présumés combattants ADF le 9 octobre 2017 sur les positions de la Force de la Monusco dans la localité de Mamundioma, qui a fait des victimes dans les rangs des Casques...
(AFP 08/11/17)
L'entourage d'un opposant congolais au président Joseph Kabila a dénoncé une attaque visant les bureaux de la consule générale honoraire de Norvège à Kinshasa, la propre mère de cet opposant. "Le ministère (norvégien) des Affaires étrangères a été informé d'une effraction dans les bureaux de la consule générale honoraire de Norvège à Kinshasa. L'incident fait l'objet d'une enquête des autorités locales", a pour sa part indiqué mercredi une porte-parole à Oslo, interrogée par l'AFP. Située dans la commune de la Gombe, la propriété a été attaquée "par des militaires armés" dans la nuit du 3 au 4 novembre, a affirmé à l'AFP l'entourage de l'opposant, homme d'affaires et mécène Sindika Dokolo, qui vit en Angola.
(AFP 08/11/17)
Le gouvernement congolais a dénoncé mercredi "une avalanche de pressions extérieures sur son processus électoral" dictées selon lui par la "convoitise" que suscite à l'étranger les "immenses ressources naturelles stratégiques" de la République démocratique du Congo. "Après le caoutchouc, le cuivre et le coltan, respectivement, ce sont nos réserves en cobalt qui nous valent ces intrusions malveillantes", a déclaré lors d'une conférence de presse le porte-parole du gouvernement Lambert Mende. Le ministre de la Communication a salué le calendrier publié dimanche par la commission électorale, qui prévoit plusieurs élections le 23 décembre 2018, dont le scrutin présidentiel. Les Nations unies, les États-Unis et la France ont pris note de ce calendrier rejeté par l'opposition et des secteurs de la société...
(AFP 08/11/17)
Ils ont passé la frontière pour fuir la guerre, les meurtres et les viols. Plusieurs milliers de citoyens de la République démocratique du Congo (RDC) se sont réfugiés ces dernières semaines en Zambie voisine, qui peine à les accueillir. La plupart des quelque 6.000 personnes recensées par les autorités de Lusaka sont originaires des provinces du Haut Katanga et du Tanganyika, dans le sud-est de la RDC, en proie à des affrontements entre l'armée régulière de Kinshasa et des milices. Selon le Haut commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR), cette vague est la plus importante depuis cinq ans en Zambie. Sur les bords du lac frontalier Moero où ils ont pris leurs précaires quartiers, la plupart des réfugiés mettent...
(BBC 08/11/17)
L'ex-chef du service de la lutte contre la fraude minière dans le Sud-Kivu, région riche en or, a comparu lundi devant la justice militaire à Bukavu, dans l'est du pays. Le colonel Abbas Kayonga est poursuivi avec 29 co-accusés pour "rébellion, assassinat, détention illégale d'armes de guerre, incitation de militaires à commettre des actes contraires à la loi". M. Kayonga a été suspendu de ses fonctions le 2 novembre pour "manquement grave", selon un arrêté de Claude Nyamugabo, le gouverneur du Sud-Kivu (est). La garde de l'ancien officier s'était violemment affrontée dimanche aux forces de sécurité, faisant "six morts dont 3 militaires et 3 civils" et une dizaine des blessés, selon le parquet militaire. Le colonel Roger Wavara a indiqué...
(BBC 08/11/17)
Le géant suisse des mines et du négoce, Glencore, a accordé un prêt de 45 millions de dollars à une entreprise en RDC contrôlée par l'homme d'affaires israélien Dan Gertler. C'est une révélation de Paradise Papers, la dernière enquête du Consortium international des journalistes d'investigation, publiée le week-end dernier. Dan Gertler, l'homme d'affaires, influent en Afrique, aurait tissé des relations très étroites avec le président de la RDC Joseph Kabila et son entourage. Son nom apparaît dans plusieurs affaires de corruption et figure dans plusieurs listes noires destinées aux investisseurs, selon Paradise Papers. Dan Gertler a servi d'intermédiaire lorsque Glencore cherchait à acquérir à bas prix des droits d'exploitation pour la mine de Katanga en République démocratique du Congo. Lire...
(APA 08/11/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - La Banque mondiale finance à hauteur de USD 7,5 millions le Projet d’alimentation en eau potable en milieu urbain (PEMU) pour la ville de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema (centre-est de la RD Congo) dont le taux de desserte en eau potable est estimée actuellement entre 20 et 30 %. Selon le directeur provincial de la Régie de distribution d’eau (REGIDESO) au Maniema, Ignace Ilunga Kabulo, il est prévu, dans le cadre de ce projet dont l’objectif est d’absorber tous les besoins en eau potable de la ville de Kindu d’ici à l’an 2020, la construction d’une nouvelle usine de captage et de traitement d’eau d’une capacité de 600 mètres cubes par heure. Le...
(APA 08/11/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, qui prend note avec satisfaction de la publication du calendrier électoral en RD Congo, plaide pour un respect scrupuleux de ce calendrier. Dans un communiqué de l’UA rendu public mardi à Kinshasa, « le Président de la Commission de l’UA souligne le devoir et l’obligation qui incombent aux institutions et acteurs concernés, y compris les partis politiques, la société civile et les dirigeants religieux, d’œuvrer résolument ensemble pour que ce nouveau calendrier soit scrupuleusement respecté ». Il souligne également la nécessité de tout mettre en œuvre pour que les scrutins prévus soient organisés dans les conditions requises de transparence, de crédibilité et de régularité, conformément...
(Agence Ecofin 08/11/17)
Au Congo Brazzaville, la Banque mondiale estime, à entre 450 MW et 500 MW, la capacité de la future centrale hydroélectrique de Sounda, dans la région de Kouilou. Cette prévision est le résultat d’études de préfaisabilité réalisées par l’institution et, selon lesquelles, la mise en place de l’infrastructure coûtera plus de 2 milliards $. En outre, pour que le projet puisse aboutir, il faudra la mise en place d’une réforme du secteur électrique, et effectuer des études supplémentaires, selon l’institution. « La viabilité de ce projet nécessitera des engagements fermes pour l’achat de la production du barrage de Sounda. Il faudra mettre en place un contrat d’achat de l’électricité, identifier les impacts environnementaux et établir le cadre de partenariat public-privé...
(Agence Ecofin 08/11/17)
Ortac Resources a annoncé mardi qu’elle a conclu un accord contraignant pour acquérir 33,82% de participation supplémentaire dans le capital-actions de Casa Mining, sa filiale active sur le projet aurifère Misisi, en Rd Congo. Pour conclure cette acquisition et détenir 70,09% d’intérêts dans Casa, la compagnie émettra 38 277 354 nouvelles actions ordinaires au prix unitaire de 2,875p. Dans son communiqué publié mardi, Ortac a indiqué que cette augmentation de participation intervient dans le cadre de sa nouvelle stratégie visant à se concentrer exclusivement sur ses projets d’exploration minière en Rd Congo et en Zambie. La société a par ailleurs, déclaré qu’elle fera une offre pour détenir à 100% Casa Mining et être ainsi son unique propriétaire. Ortac Resources est...
(RFI 08/11/17)
En RDC, les ONG congolaises comme internationales pourraient sous peu être soumises à des conditions d'existence et d'exercice plus drastiques. Un projet modifiant la loi sur les associations allant en ce sens a été déposé au bureau de l'Assemblée nationale début octobre. Selon ce projet, plus 3 500 ONG de droit congolais ou étranger n'auraient pas de personnalité juridique et auraient bénéficié d'une loi jugée trop permissive, et contribueraient pour certaines à troubler l'ordre public. Selon l'exposé des motifs, il s'agit de concilier l'exigence de l'ordre public et le principe de liberté d'association. Jusqu'ici, un simple avis technique du ministère concerné permettait à une ONG de commencer à fonctionner sans attendre l'arrêté portant octroi de la personnalité juridique. Cependant, le...
(Xinhua 08/11/17)
La Zambie et la République démocratique du Congo (RDC) se sont engagées mardi à poursuivre le développement des relations entre les deux pays depuis des années. Dans ses déclarations à l'issue d'entretiens à huis clos avec le ministre de RDC des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale en charge des Congolais de l'étranger, Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo, le ministre zambien des Affaires étrangères Harry Kalaba a souligné que les deux pays bénéficiaient de relations fraternelles depuis des années car ils partagent une longue frontière commune. Les relations entre les deux pays sont si étroites que tout ce qui affecte l'un des deux pays affecte l'autre également, a-t-il souligné. Selon le ministre zambien, les deux hommes ont discuté entre autres de...
(AFP 07/11/17)
Les États-Unis ont demandé mardi au président congolais Joseph Kabila de "quitter le pouvoir après les élections" annoncées pour décembre 2018, dans un communiqué du département d'État relayé par l'ambassade à Kinshasa saluant la publication de ce calendrier électoral. Selon ce calendrier publié dimanche, une élection présidentielle est prévue en République démocratique du Congo le 23 décembre 2018. M. Kabila est au pouvoir depuis 2001, son dernier mandat a expiré le 20 décembre 2016.
(AFP 07/11/17)
Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) a lancé lundi un appel "au soulèvement et à la désobéissance civile" après la publication d'un calendrier électoral qui permet au président Kabila de rester au pouvoir jusqu'à début 2019. Outre un appel à manifester le 15 novembre, "la Lucha demande au peuple de cesser dès à présent de payer les factures de la Snel (société nationale d'électricité) et la Regideso (eau)" et de refuser "d’acquitter les taxes, impôts, redevances et patentes de tous les services de l’Etat". Mouvement citoyen parti de Goma, dans l'est...
(AFP 07/11/17)
Les Etats-Unis jugent que la publication d'un calendrier électoral en République démocratique du Congo "établit un échéancier clair pour une transition du pouvoir", a déclaré lundi l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley. "De nouveaux retards et tentatives de garder le pouvoir ne feront qu'isoler les dirigeants et le gouvernement de RDC", a averti la diplomate qui revient d'un récent voyage en RDC. Lors de sa visite, elle avait mis en garde les autorités contre une absence d'élection présidentielle en 2018. Selon le calendrier électoral publié dimanche, une élection présidentielle est prévue dans ce pays le 23 décembre 2018 alors qu'un accord datant de fin 2016 prévoyait un scrutin au plus tard le 31 décembre 2017. L'opposition congolaise a rejeté la...
(Le Monde 07/11/17)
Le nouveau calendrier électoral pourrait permettre à Joseph Kabila de se maintenir une année de plus alors que son mandat a pris fin en décembre 2016. L’opposition conteste. Il faut beaucoup de patience pour voter en République démocratique du Congo (RDC). Et personne ne peut dire avec certitude que les élections, annoncées et reportées de nombreuses fois depuis plus d’un an, auront bien lieu un jour. Dimanche 5 novembre, les 43 millions d’électeurs enregistrés dans ce grand pays d’Afrique centrale ont pu se réjouir et être déçus tout à la fois à l’écoute de la Radio-Télévision nationale congolaise. A Kinshasa, la capitale, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a présenté un calendrier électoral que beaucoup...
(Le Point 07/11/17)
La Ceni a tranché : les élections présidentielle, législatives et provinciales auront lieu le 23 décembre 2018. Résultat : en RDC, la tension s'est ravivée. La date des élections a enfin été dévoilée, lors d'une cérémonie sous haute surveillance retransmise en direct par la télévision publique. Auparavant, des policiers armés avaient été déployés dans certains secteurs de la ville de Kinshasa, au cas où… Les élections présidentielle, législatives et provinciales auront lieu le même jour : le 23 décembre 2018, selon la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) qui a égrené une litanie de dates et de chiffres superflus pour étayer son argumentaire. La publication de ce calendrier est intervenue quelques jours après le séjour à Kinshasa de Nikki Haley, l'émissaire...

Pages