Jeudi 25 Mai 2017
(La Voix de l'Amérique 19/05/17)
Plus de 5.000 canards et poules sont morts de la maladie à Joo et Kafé, deux localités au bord du lac Albert où l’épidémie est déclarée, précise le gouverneur de l’Ituri, Abdalah Pene Mbaka. La circulation des volailles dans les localités de Djo et Tchomia est strictement interdite, a déclaré aux journalistes le gouverneur de la nouvelle province. D’autres mesures accompagnent cette interdiction comme la fermeture des marchés au commerce des volailles. Le gouverneur a également ordonné l’abattage systématique des volailles se trouvant dans un rayon de 3 kilomètres. "Les localités Kasenyi, Nyamavi, Kapuru dans le territoire d’Irumu, la localité Mandje dans le territoire de Ndjugu et les localités de Mokambo et Mahagi-port dans le territoire de Mahagi sont déclarées...
(AFP 19/05/17)
Deux organisations de défense de la presse ont dénoncé jeudi l'agression, la veille, des correspondants de la chaîne de télévision française TV5 par des policiers lors d'un reportage sur une évasion massive à la prison de Kinshasa, en République démocratique du Congo. "Reporters sans frontières (RSF) condamne la violente agression à Kinshasa de trois journalistes de TV5 Monde par les forces de police congolaises", a écrit dans un communiqué cette organisation. Journaliste en danger (JED) exige "une enquête urgente sur des actes de violence policière inouïe dont ont été victimes, le mercredi 17 mai 2017" les journalistes Francine Mokoko, Blaise Basomboli et Baudry Mata, écrit pour sa part cette ONG congolaise partenaire de RSF. JED affirme avoir adressé une correspondance...
(La Voix de l'Amérique 19/05/17)
Dans la cité aurifère de Kamituga, à 180 kilomètres à l’ouest de Bukavu, un grand chantier minier à ciel ouvert est installé non loin des habitations dans la localité de Kitemba Mero au quartier Chanda. Selon l’organisation "Justice pour tous", des centaines d'enfants sont privés de leur enfance car ils sont obligés de travailler sur des sites miniers du Sud-Kivu aux cotés des creuseurs artisanaux. L'organisation intervient depuis cinq ans pour lutter contre les formes modernes d’esclavage dans les zones minières de cette région. Le président de la nouvelle dynamique de la société civile en territoire, Mwenga Mwati Mwendambali Benoit sort les statistiques : "70% des enfants ici ne vont pas à l'école", regrette-il. Sur ce site, où se fait...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Proparco a accordé un prêt de 15 millions d’euros sur 10 ans à Rougier Afrique International, principale filiale du groupe Rougier, pour la préservation et la gestion durable de ses concessions forestières en Afrique Centrale. Marquant le premier investissement de Proparco en République centrafricaine depuis de nombreuses années, ce financement participera au développement socio-économique d’une région enclavée. Ce prêt financera le démarrage des activités en République Centrafricaine où le groupe a obtenu une concession forestière de 270 000 hectares en août 2015 à l’issue d’un appel d’offre international. Il permettra également à la filiale du groupe Rougier de financer l’extension des activités du groupe dans ses autres pays d’intervention (République du Congo, Gabon et Cameroun). « Proparco est très fier...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - En Rd Congo, la Radio télévision nationale congolaise (Rtnc) n’a pas terminé la retransmission en direct de la séance plénière de l’Assemblée nationale consacrée à l’investiture du nouveau gouvernement. L’office audiovisuel public a dû couper la retransmission de ce 16 mai 2017 à cause des incidents survenus dans l’enceinte du Palais du peuple à Kinshasa. En effet, il y a la protestation bruyante des députés du Rassemblement, opposés au gouvernement conduit par le Premier ministre Bruno Tshibala. Les contestataires se sont mis à siffler dans des instruments appelés « vuvuzuela ». Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a prévenu que si la manifestation devait continuer au-delà de quelques minutes, il ferait appel aux forces du maintien...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - La compagnie minière Alphamin a conclu des protocoles d’accord non contraignants, portant sur un financement total de 80 millions $ pour son projet d’étain Bisié, en RD Congo. La société a déclaré qu’elle travaille diligemment avec les potentiels prêteurs pour obtenir de leur part, des «engagements inconditionnels». « Nous sommes convaincus de la réussite des processus de due diligence des potentiels prêteurs et avons hâte de travailler avec eux afin d’obtenir des engagements de financement inconditionnels.», a déclaré le PDG, Boris Kamstra. La construction du projet qui commencera par produire à plein-temps, en 2019, a commencé au premier trimestre de cette année et la société prévoit que le développement de la mine lui coûtera 120 millions $...
(Agence Ecofin 19/05/17)
(Agence Ecofin) - La compagnie minière Ivanhoe Mines a réévalué la ressource minérale du gisement Kakula de son projet de cuivre Kamoa, en RD Congo. Le gisement héberge désormais des ressources indiquées de 116 millions de tonnes titrant 6,09% de cuivre et des ressources inférées de 12 millions de tonnes titrant 4,45% de cuivre à une teneur de coupure de 3%. Avec cette nouvelle estimation, le projet Kamoa-Kakula contient un total d’environ 1 milliard de ressources minérales indiquées titrant 3,02% de cuivre et 191 millions de tonnes de ressources inférées titrant 2,37% de cuivre à une teneur de cuivre de 1,4%. « Nous sommes très confiants que le développement rapide de la mine Kakula aura un impact profond et positif...
(Jeune Afrique 19/05/17)
Cet entraîneur congolais, réfugié politique en Roumanie, défend un football propre et tolérant. A une heure d’un derby important, Aimé Léma prend le temps de dérouler son histoire à la buvette du stade. Survêtement bleu-jaune-rouge, casquette vissée sur la tête, téléphone à portée de main, il s’interrompt pour répondre. Sa sonnerie du moment est le refrain de Dragostea din tei, la chanson qui a fait connaître le groupe moldave O-Zone. Ses joueurs arrivent au compte-gouttes. Parmi eux, des Roumains, dont certains issus de la minorité rom, un Congolais, un Camerounais et un gardien amputé d’un bras. Voilà l’équipe hétéroclite de Romprim, 4e division du championnat roumain, qu’il entraîne depuis l’hiver dernier. Diversité, égalité des chances et tolérance sont les maîtres...
(AFP 18/05/17)
La police congolaise a appelé jeudi la population de Kinshasa à dénoncer la présence éventuelle dans leur voisinage de détenus évadés à la suite de l'attaque nocturne, la veille, de la grande prison surpeuplée Makala. La police "demande à la population kinoise de dénoncer la présence des personnes évadées de la prison centrale de Makala", située dans la capitale de la République démocratique du Congo, indique un communiqué du commissariat de police de la ville province de Kinshasa. Cette demande en "va de notre sécurité", ajoute ce document qui donne plusieurs numéros de téléphone à contacter pour ce faire. Mercredi, des détenus, dont le nombre officiel reste encore indéterminé, mais qui serait des milliers selon diverses sources, se sont évadés...
(Le Monde 18/05/17)
Entre 600 et 4 600 prisonniers se seraient évadés après l’assaut par des complices du plus gros pénitencier de Kinshasa, faisant plusieurs dizaines de victimes. A Selembao, commune de Kinshasa, un minibus plein à craquer laisse entendre un chant joyeux : « La prison est toute trouée ! » Des jeunes debout sur le toit narguent les policiers postés à tous les coins de rue. Plus loin sur cette route grignotée par le sable et les déchets, des militaires placides tiennent un barrage fait d’une guérite reliée par une corde à une table renversée. Ils défendent l’entrée du plus grand pénitencier de Kinshasa, la prison dite de Makala, qui vient de se vider d’une partie de ses 8 000 détenus...
(AFP 18/05/17)
Un vaccin expérimental contre le virus Ebola pourrait très rapidement être testé dans la zone du nord-est de la République démocratique du Congo touchée par une épidémie, a annoncé jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour l'instant, il n'existe pas de vaccin homologué pour se protéger de cette maladie. Mais il existe un vaccin candidat prometteur dont les stocks pourraient être acheminés en quelques jours en RDC si les autorités venaient à donner leur feu vert, selon l'OMS. "Les préparatifs sont en cours. Nous pourrions potentiellement lancer une campagne (de vaccination) en une semaine environ si toutes les conditions (...) sont remplies", a déclaré aux médias le Dr Peter Salama...
(RFI 18/05/17)
Signe des temps, de nombreux Kinois ont regagné leurs domiciles plutôt que d'habitude mercredi soir. Ils n'ont pas voulu traîner dehors. Une précaution pour éviter de se retrouver en face des criminels qui se sont évanouis dans la nature après l'attaque de la prison centrale de Makala, et que la police recherche. Prévue pour 1 500 personnes, cette prison en héberge quatre fois plus. Selon des sources proches de l'enquête, plus de 4 600 détenus se sont évadés à cette occasion. Ne Mwanda Nsemi (chef spirituel de Bundu dia Kongo) et ses adeptes ont pris la fuite. Selon la police, de nombreux prisonniers dangereux et auteurs des crimes crapuleux se sont également évadés.Un appel est alors lancé à la population...
(AFP 18/05/17)
Un ex-soldat de nationalité norvégienne et britannique incarcéré depuis 2009 en République démocratique du Congo (RDC) pour espionnage et homicide, a été libéré mercredi, a annoncé le gouvernement d'Oslo. Joshua French, 35 ans, purgeait une peine de réclusion à vie pour le meurtre en 2013 dans une prison de Kinshasa de son co-détenu, Tjostolv Moland, un autre ex-soldat norvégien. "Je suis très heureuse de pouvoir confirmer que les autorités congolaises ont décidé hier (mardi) de transférer Joshua French en Norvège", a déclaré la Première ministre norvégienne Erna Solberg lors d'une conférence de presse à Oslo. Joshua French est arrivé ce mercredi dans son pays natal où, affaibli...
(BBC 18/05/17)
Des sources de sécurité en République démocratique du Congo ont indiqué à la BBC que près de 3000 prisonniers se sont évadés quand des hommes armés ont attaqué mercredi la prison de Makala à Kinshasa. Les autorités avaient estimé à 50 le nombre de prisonniers qui se sont échappés. Le chef de Bundu Dia Kongo (BDK, "Royaume du Kongo" en kikongo), qui conteste l'autorité du président congolais Joseph Kabila, fait parti des évadés.
(Le Point 18/05/17)
Autorités congolaises et Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ne sont toujours pas parvenus à un accord sur le lieu de son inhumation. Plus de trois mois après sa mort, en Belgique, Étienne Tshisekedi n'a pas encore été mis en terre. Le corps de la figure emblématique de l'opposition congolaise repose dans un funérarium de Bruxelles. L'UDPS, appuyée en cela par la famille, s'est prononcée pour la construction d'un mausolée à l'intérieur du siège de son parti, à Limeté, dans l'est de Kinshasa, pour accueillir sa dépouille. De son côté, le gouvernement dit non à ce souhait. Brandissant une loi de 1914, il interdit l'enterrement à moins de 50 mètres d'une habitation. Un argument qui fait doucement...
(APA 18/05/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Cinquante personnes ont trouvé la mort au cours d’une spectaculaire évasion survenue ce mercredi aux petites heures du matin au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK) communément appelée prison centrale de Makala. Selon la Fondation Bill Clinton qui établit ce bilan, environ 600 (six cents) détenus se sont évadés de cette maison carcérale. Parmi les évadés, la fondation cite le chef spirituel du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala (BDM), Zacharie Badiengila, alias Ne Muanda Nsemi. Pour leur part, les autorités congolaises notamment le ministre de la Justice et garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba, et le porte-parole de la police qui parlent d’une cinquantaine des personnes évadées, ont accusé les adeptes de BDM d’avoir...
(RFI 18/05/17)
En République démocratique du Congo, les violations des droits de l'homme préoccupent toujours le bureau de l'ONU en charge des droits de l'homme et notamment la forte proportion d'exécutions extrajudiciaires. Au mois d'avril, elles ont plus que doublé, selon l'ONU, avec 234 civils tués sans aucune autre forme de procès. C'est le fruit du travail de suivi mensuel de l'ONU en RDC : 234 civils ont été tués en avril sans aucune autre forme de procès. Des exécutions extrajudiciaires qui ont donc plus que doublé le mois dernier, s'alarme l’ONU, et qui sont pour plus de la moitié d'entre elles (62%) le fait d'agents de l'Etat. Les membres de l'armée congolaise sont ainsi les principaux auteurs de violations des droits...
(Jeune Afrique 18/05/17)
L’un est radicalement opposé à tout accord avec le pouvoir, l’autre est prêt à négocier. Le dialogue est donc rompu entre Moïse Katumbi et son frère et ex-mentor, Raphaël Katebe Katoto. Dernier épisode en date d’une saga politico-familiale tumultueuse en République démocratique du Congo. Le costume est ajusté, la diction mal assurée, le cadre bucolique. Mais l’allocution filmée de Moïse Katumbi diffusée début avril a des accents révolutionnaires inhabituels chez lui. Depuis son exil, évoquant la « dictature illégitime » du président Joseph Kabila, qu’il accuse de « trahison », l’opposant congolais appelle ses compatriotes à la « résistance ». Afin de maximiser sa portée, la vidéo a été réalisée en français, en swahili et en lingala. « Nous sommes...
(Jeune Afrique 18/05/17)
En permettant enfin l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans son Congo natal, la classe politique ferait preuve de respect envers le défunt. Combien de temps le rapatriement de la dépouille fera-t-il l’objet d’un marchandage indigne ? Quel point commun et quelle différence y a-t-il entre Vladimir Ilitch Lénine et Étienne Tshisekedi wa Mulumba ? Les dépouilles de ces deux montres sacrés du XXe siècle n’ont pas encore été inhumées. Le corps du révolutionnaire russe est embaumé et exposé au public, depuis 1924, dans un mausolée en marbre. Quant à l’enveloppe charnelle de l’opposant historique du Zaïre, elle n’a pas encore été rapatriée d’une morgue bruxelloise, alors que le décès est survenu le 1er février dernier. La différence entre le « guide du...
(Le Point 18/05/17)
Ce jour-là, le règne de Mobutu a pris fin. Comme une tragédie classique, le basculement vers l'ère Kabila s'est opéré en cinq actes. Récit. Premier acte - Vendredi 16 mai 1997 : le roi fuit Ce 16 mai de l'année 1997, Kinshasa se réveille dans une chaleur moite mais, plus encore, dans la peur. Les Kinois redoutent la bataille annoncée entre les Forces armées zaïroises (FAZ) et l'Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), une rébellion partie de l'est du pays, soutenue par le Rwanda et l'Ouganda, et dirigée par un certain Laurent-Désiré Kabila. Ce jour-là, les rebelles ne sont plus qu'à quelques encablures de Kinshasa. Dans la capitale congolaise, les avis sont partagés. Certains espèrent que...

Pages