Samedi 21 Avril 2018
( 24/06/13)
«Il est une fois de plus attesté que c’est bien dans le territoire de ce pays voisin que se trouve la main qui arme les criminels du M23», soutient le porte-parole du Gouvernement congolais et ministre des Médias, Lambert Mende Kinshasa a accusé samedi 22 juin les autorités de Kigali de "violation flagrante" de l'Accord-cadre d'Addis-Abeba en forçant 16 étudiants rwandais de se joindre aux forces négatives congolaises du M23. " Le Gouvernement de la République démocratique du Congo déplore et condamne cette violation flagrante de l'Accord-cadre d'Addis-Abeba qui entretient ainsi les conditions de rupture de la paix dans la région des Grands Lacs ", a déclaré son porte-parole et ministre des Médias Lambert Mende Omalanga dans un entretien avec...
(KongoTimes 24/06/13)
La 3ème réunion tripartite entre la RDC, le Rwanda et le HCR s’est clôturée vendredi 21 Juin 2013 à Kigali sur un « consensus » selon lequel « la clause de cessation du statut des réfugiés rwandais en RDC ne sera pas appliquée au 30 juin », comme le demandait le gouvernement rwandais. Satisfait de « voir cette réunion de Kigali aboutir à la même compréhension de la démarche par les différentes parties », le ministre de l’Intérieur de la RDC, a salué « la volonté politique des gouvernements du Rwanda et de la RDC de réussir ce pari déterminant pour l’avenir de notre sous région des Grands Lacs ». Le consensus dégagé « permettra de mettre fin à la...
(L'Avenir Quotidien 24/06/13)
Equipés d’armes lourdes (armes automatiques, lance-roquettes), des combattants Mai-Mai ont attaqué, dans la nuit de samedi à dimanche, la prison de Kasapa à Lubumbashi. Selon une source, les miliciens ont ouvert le feu sur les gardiens de l’établissement pénitentiaire qui ont repoussé l’attaque Pour cet affrontement dont le bilan fait état d’un milicien tué, un autre grièvement blessé et un troisième capturé, l’attaque avait pour objectif de libérer un officier des Forces armées de la République condamné pour détournement de munitions et armes de guerre et violation de consignes Pendant que tout est fait pour éteindre les foyers de tension à l’Est de la Rd Congo, le gouvernement de la République doit s’investir afin d’éviter que d’autres conflits ne viennent...
(Afrik.com 24/06/13)
Au vu de la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), notamment dans la province du Nord-Kivu, la représentante du CICR à Kinshasa, Annick Bouvier, lance un appel aux groupes armés, entre autres les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) et les miliciens Maï-Maï, : « Epargnez les populations civiles ! ». La province du Katanga (sud de la RDC) est également menacée. « Epargnez les populations civiles ! ». C’est le message de la représentante du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) à Kinshasa, Annick Bouvier, lancé aux groupes armés, entre autres les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) et les miliciens Maï-Maï, qui sévissent actuellement dans l’Est de la République démocratique du...
(Afrik.com 24/06/13)
Sans sélectionneur depuis le départ de Claude Le Roy, la fédération congolaise s’active en coulisses pour trouver un successeur au technicien français. Alors que certains membres de l’instance souhaitent voir un entraîneur local prendre les rênes de l’équipe, un autre courant se prononce pour l’arrivée d’un nom plus ronflant comme Luis Fernandez ou Pierre Lechantre. Quel sélectionneur à la tête des Léopards ? C’est la question qui revient actuellement dans la bouche des supporters de la RD Congo depuis le départ de Claude Le Roy, qui a quitté ses fonctions à la suite d’un accord à l’amiable avec la fédération. Car si le technicien français n’est parti que depuis jeudi soir, sa succession est déjà lancée et les pronostiques vont...
(Le Potentiel Online 24/06/13)
L’impasse dans laquelle se retrouvent aujourd’hui les pourparlers de Kampala oblige Kinshasa à explorer d’autres voies pour sortir du bourbier de l’Est. S’étant jusque-là accroché à l’option politique et diplomatique, Kinshasa doit évidemment, au regard de la situation d’enlisement à Kampala, expérimenter la voie militaire – seule en mesure de décourager l’aventure militaire du M23. Si cette option paraît plausible, le gouvernement n’est pas prêt à la mettre en œuvre. « L’objectif du gouvernement n’est pas d’aller en guerre. L’option demeure triptyque : le premier axe est politique, le deuxième diplomatique. L’option militaire n’est envisagée que comme dernier recours », a clairement indiqué, samedi devant la presse, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement. Le Potentiel Y a-t-il une bonne raison de...
(7sur7.cd 24/06/13)
Moins opaque que le secteur minier, le secteur pétrolier est loin d’être irréprochable. Il a aussi était à la base de la contreperformance de la RD-Congo à l’ITIE internationale où elle s’est vue suspendue pour une année. Dans l’échec de la validation du Rapport ITIE-RDC 2010, la part de responsabilité du secteur pétrolier est entière même si elle moins prononcée que celle du secteur minier où la liquéfaction de 88 millions USD de redevance a scandalisé la communauté nationale. Cette responsabilité du secteur pétrolier se situait aussi autour de l’Exigence ITIE en rapport avec l’exhaustivité des paiements. Exigence non satisfaite car la Cohydro, opérateur public ne figurait pas dans les périmètres des entreprises alors qu’elle figure dans plusieurs JV aussi...
(7sur7.cd 24/06/13)
Enfin, Jean Baptiste Ntahwa sort de son silence depuis que cette affaire a commencée. Il a parlé devant le tribunal militaire qui juge le pasteur Denis Lessie (qui se faisait passer pour le conseiller spirituel du chef de l’Etat) et ses co-accusés (dont l’un a joué le rôle du petit frère du chef de l’Etat). Ces prévenus sont poursuivis pour notamment, avoir escroqué cet ex-ministre du budget des sommes d’argents et un véhicule. Au motif, d’après l’acte d’accusation du ministère public, d’avoir fait croire à Ntahwa de pouvoir lui obtenir la réconciliation sur un conflit qui existerait entre lui et Janet Kabila. Lequel conflit, note l’acte judiciaire, était inventé par eux-mêmes (ces prévenus). Alors que l’audience du 13 juin dernier,...
(RFI 24/06/13)
Depuis ces dernières semaines, la situation sécuritaire se dégrade dans l'est de la République démocratique du Congo. Le sort de milliers de familles dans les provinces touchées par les conflits armés demeure tributaires du comportement des forces et groupes armées en présence. Annick Bouvier, représentante du CICR à Kinshasa en RDC lance un appel à ces groupes armés : « Epargnez les populations civiles ! » Lire la suite: http://www.rfi.fr/afrique/20130624-degradation-situation-securitaire-est...
(AFP 24/06/13)
JOHANNESBURG, 24 juin 2013 (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait au pire lundi, réalisant que Nelson Mandela, hospitalisé depuis désormais 17 jours et "toujours dans un état critique", livrait sans doute son dernier combat, alors que les médias du monde entier affluaient à Pretoria. Nelson Mandela "est toujours dans un état critique à l'hôpital. Les médecins font tout leur possible pour s'assurer de son bien-être et de son confort", a déclaré lundi le chef de l'Etat Jacob Zuma devant la presse internationale à Johannesburg. "Je suis allé à l'hôpital hier soir (dimanche)(...) vu l'heure, il dormait déjà, nous l'avons vu, nous avons un peu discuté avec les médecins et avec sa femme Graça Machel. Je ne suis pas en...
(Xinhua 24/06/13)
YAOUNDE, 24 juin (Xinhua) -- Sept chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sont présents depuis dimanche à Yaoundé au Cameroun pour un sommet de deux jours sur la sûreté et la sécurité dans le golfe de Guinée qui s'ouvre lundi sous l'égide des Nations Unies. Les présidents Mahamadou Issoufou du Niger, Manuel Pinto da Costa de Sao Tomé & Principe, Teordoro Obiang Nguema Mbasogo de Guinée équatoriale, Thomas Boni Yayi du Bénin, Goodluck Ebele Jonathan du Nigeria, Blaise Compaoré du Burkina Faso et Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville sont les premiers dirigeants arrivés dans la capitale camerounaise pour cette circonstance, en plus...
(7sur7.cd 24/06/13)
Henri Pombo, habitant la ville de Kinshasa se penche sur la question de droit de l’homme. Il déduit que les activistes de droit de l’homme ne sont pas les bienvenus à Kinshasa en particulier et en rd-Congo en général. Lui qui est à la recherche d’un neveu, il se voit à son tour menacé toutes les nuits dans ses parcours par des non identifiés armés. L’homme ne sait plus vaquer à ses occupations. Simplement parce qu’il est oncle à un certain Emile Sumbadikako en fuite depuis novembre 2011, suite à une infiltration des éléments incontrôlés en uniforme et armés qui étaient descendus à son domicile à Kinshasa dans la commune de Limete, au quartier Bobozo. Activiste de droit de l’homme...
(Le Potentiel Online 24/06/13)
Les épreuves proprement dites de la session ordinaire de l’examen d’Etat 2013 démarrent ce lundi 24 juin. Le ministre de l’EPSP a effectué samedi une visite dans quelques centres de la ville de Kinshasa. Question de se rendre compte des préparatifs à l’organisation de ces épreuves nationales. Satisfait, le ministre a félicité ses collaborateurs pour le travail abattu. En même temps, il invite les candidats à se rendre nombreux et à temps, ce lundi, aux centres où ils ont été enregistrés. La passation des épreuves de la 46ème édition de la session ordinaire de l’examen d’Etat 2013 débute ce lundi 24 juin à travers le territoire national ainsi que dans les pays limitrophes où fonctionnent des écoles qui dispensent le...
(Xinhua 24/06/13)
Revue de la presse rd-congolaise French.news.cn 2013-06-24 16:32:49 KINSHASA, 24 juin (Xinhua) -- Voici les principales informations des médias de la République démocratique du Congo diffusées le 24 juin 2013. - - - Agence congolaise de Presse Le ministre des Médias chargé des Relations avec le Parlement et de l'Initiation à la nouvelle citoyenneté et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a accusé le week-end le Rwanda de violer l'Accord cadre d'Addis Abeba et d'entretenir ainsi les conditions de rupture de la paix dans la région de Grands lacs africains. Le ministre s'exprimait le 21 dernier au cours d'un entretien avec la presse à la suite des déclarations de seize étudiants rwandais ayant demandé, le 3 juin dernier, asile politique en...
( 24/06/13)
Jour "J" pour les épreuves d'Examen d'Etat 2013. Plus de cinq cent mille élèves finalistes des écoles secondaires sont attendus ce matin dans différents centres du pays pour passer leurs épreuves de fin de cycle. Ces épreuves, qui comptent pour la 47e session ordinaire de l'Examen d'Etat, vont durer quatre jours, soit du lundi 24 au jeudi 27 juin 2013. Elles concernent ainsi tous les finalistes des humanités de toute la République. Dans les couloirs de l'Inspection générale (IG) de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), l'on confirme que toutes les dispositions sont prises pour la bonne tenue de ces épreuves. "Même dans les zones en conflits armés, cette session se tiendra étant donné que le ministre avait instruit les...
(La Prospérité 24/06/13)
Il s’agit d’élus de la première législature de la troisième République (2006-2011), toutes tendances confondues. Ils font partie du Regroupement de Parlementaires Patriotes Honoraires, RPPH en sigle. Ils sont allés ce dimanche 23 juin 2013, réconforter l’Honorable Evariste Boshab en sa résidence, après qu’il soit complètement blanchi au sujet des allégations de détournement d’émoluments d’anciens Députés. A l’occasion, ce groupe d’élus, sous la conduite de l’Honorable Denis Kambayi, président en exercice de RPPH, en a profité pour déposer un cahier de réflexions auprès de celui qu’il considère comme un canal idéal pour atteindre le sommet de l’Etat, entendez-là, le Raïs. Dans ce cahier, il est question de la gestion du Bureau de la Chambre basse du parlement sous Boshab, de...
(L'Avenir Quotidien 24/06/13)
« Eveil de conscience ouvrière » (ECO), c’est le nom d’un nouveau syndicat qui a été lancé le samedi 22 juin 2013 à Fatima, dans la commune de la Gombe. Aux commandes de ce syndicat, se trouve Lambert Osango, qu’il ne convient plus de présenter. Avant toute chose, il a fait un état de lieux qui selon lui affiche un tableau sombre caractérisé par des violations de droits des travailleurs à savoir : très faible revenu, précarité des soins de santé, absence quasi-totale de la sécurité sociale, le taux de chômage très élevé représentant environ 90% de la main d’œuvre active, l’indépendance des emplois, les injustices, le clientélisme, le clanisme érigé en mode de gestion, la modicité du SMIG, la...
(La Prospérité 24/06/13)
Déjà, 2 mois d’arriérés des salaires. Alors que l’année scolaire 2012-2013 tend vers sa fin, des milliers d’enseignants et principaux animateurs de l’éducation nationale, broient du noir. Leur seul tort peut-être est d’avoir accepté de travailler dans des territoires où des structures bancaires n’existent pas encore pendant que le Gouvernement a décrété l’opération de bancarisation tous azimuts. Et, pourtant, la bancarisation en soi, n’est pas une mauvaise chose. Mais, la procédure adoptée fait aujourd’hui de ces milliers d’enseignants victimes des « effets collatéraux » d’une opération qui aurait dû normalement se poursuivre par étapes, en tenant compte de la réalité du contexte socio-économique, géographique et des infrastructures d’accueil de la RD. Congo. Cinq millions de dollars ont été, certes, économisés...
(L'Avenir Quotidien 24/06/13)
L’atelier consultatif et de formation sur le renforcement des capacités sur la politique de développement des enseignants et le processus de mise en œuvre dans les pays de la CEEAC/CEMAC s’est clôturé le jeudi dernier. C’était au siège de Caritas Congo, à Kinshasa. Un chapelet de recommandations pour la promotion et le développement de la question enseignante dans la sous-région ont été formulées. L’on retiendra toutefois que ces assises ont recommandé entre autres, aux participants, de restituer dès leur retour dans leur pays respectifs, les conclusions y assorties auprès de leurs autorités ministérielles ; que l’élite intellectuelle puisse mener des réflexions autour de la question enseignante afin de les partager à l’élite politique. Dans le même registre, que les autorités...
( 24/06/13)
En république démocratique du Congo, des miliciens Maï Maï ont attaqué la nuit dernière la prison de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Katanga. Selon notre correspondant, Lucien Kahozi Kocha, des combattants Maï Maï équipés d'armes lourdes (armes automatiques, lance-roquette) ont attaqué la prison de Kasapa près de l'université vers une heure du matin dimanche. Plus de cent Maï Maï ou soupçonnés de l'être y sont incarcérés. Certains le sont depuis l'attaque contre l'aéroport de Lubumbashi en avril 2012. Les combats ont duré trois heures. Il y a eu un mort parmi les combattants Maï Maï, qui luttent pour l'indépendance du Katanga. Aucun détenu n'a pu s'évader. L'armée continue de pourchasser les assaillants qui ont subi des pertes selon un...

Pages