| Africatime
Mercredi 01 Octobre 2014
(AFP 01/10/14)
Le procès des meurtriers présumés du colonel congolais Mamadou Ndala, chef charismatique d'un bataillon commando tué en janvier, s'est ouvert mercredi à Beni, dans l'Est de la République démocratique du Congo, a constaté un journaliste de l'AFP. Vingt personnes sont jugées par la cour opérationnelle militaire du Nord-Kivu pour le meurtre de ce jeune officier adulé de ses hommes et auréolé de nombreuses victoires contre la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23), défaite en novembre 2013. Basée habituellement à Goma, capitale du Nord-Kivu, province de l'Est de la RDC ravagée par les conflits depuis plus de vingt ans, la Cour s'est déplacée à Beni, dans le Nord de cette région. Douze des accusés ont...
(AFP 01/10/14)
L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a accusé mercredi Kinshasa de négligence "criminelle" en reprochant aux autorités congolaises la mort d'une centaine personnes dans un camp militaire accueillant des rebelles démobilisés. "Plus de 100 personnes parmi les combattant démobilisés, leurs femmes et leurs enfants [...] sont mortes de faim et de maladie" dans le camp de Kotakoli, dans l'extrême Nord-Ouest du pays, "après que les responsables ont négligé de leur fournir la nourriture et les soins de santé appropriés", écrit HRW dans un communiqué. "La négligence du gouvernement congolais envers ces anciens combattant et leur familles
(Radio Okapi 01/10/14)
L’indice Ibrahim de la gouvernance africaine classe, pour l’année 2014, la République démocratique du Congo à la 47ieme place sur un classement de 52 pays, avec la note de 34.1%. Le rapport indique que le pays s’est amélioré de 0,8% en 5 ans, notamment dans le secteur socioéconomique, et qu’il accuse encore des faiblesses dans les secteurs de la sécurité et Etat de droit. De son côté, le porte-parole du Gouvernement estime qu’il «n’ y a pas plusieurs pays qui...
(RFI 01/10/14)
En RDC, le procès des assassins présumés du colonel Mamadou Ndala s’ouvre ce mercredi 1er octobre à Beni, dans le nord-est du pays. Le héros de libération de la ville de Goma et de l’offensive contre la rébellion du M23 a été le 2 janvier dernier par un tir de roquette dont on ne connait toujours pas les commanditaires. Neuf mois après sa mort, ce procès est censé lever le voile sur ces interrogations. Une vingtaine de prévenus sont attendus...
(Radio Okapi 01/10/14)
A quelques heures du début du procès des présumés assassins du colonel Mamadou Ndala tué dans un attentat à Beni en janvier, les organisations de la société civile appellent à l’indépendance de la justice pour faire éclater la vérité sur cet assassinat. L’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho), plaide pour une justice équitable, tandis que la société civile locale met en garde contre toute mascarade. Dans un communiqué publié mardi, l’Asadho a appelé les juges à “travailler...
(Le Potentiel Online 01/10/14)
Avec la stabilité du cadre macroéconomique qui se consolide davantage, le gouvernement est sûr de boucler l’année 2014 avec un taux d’inflation de moins de 2%, contre une prévision de 3,7%. A fin 2014, la Troïka stratégique, qui s’est réuni hier lundi autour du Premier ministre, avance un taux d’inflation de 1,161%. Le taux d’inflation hebdomadaire s’est fixé à 0,08% (-0,002). En cumul annuel, il a atteint 0,869% au niveau national. Quant aux prévisions de croissance, les estimations réalisées sur...
(Human Rights Watch 01/10/14)
La négligence de l’État a provoqué plus de 100 morts parmi les combattants et les membres de leurs familles. Plus de 100 personnes parmi les combattants démobilisés, leurs femmes et leurs enfants qui avaient été envoyés dans un camp militaire reculé en République démocratique du Congo y sont mortes de faim et de maladie après que les responsables ont négligé de leur fournir la nourriture et les soins de santé appropriés. Le gouvernement congolais devrait de toute urgence déplacer toutes...
(Agence d'information d'afrique centrale 01/10/14)
Le projet de loi des finances 2015 est désormais entre les mains du Parlement. C’est le président de la chambre basse, Aubin Minaku, qui l’a réceptionné le 29 septembre des mains du Premier ministre qui s’est plié à une exigence constitutionnelle l’astreignant à déposer ce texte de loi dans le délai, soit à la première quinzaine du mois de septembre. Évalué à un peu plus à 8,3 milliards de dollars, le projet de budget 2015 aura dépassé les dernières prévisions...
(L'Observateur (RDC) 01/10/14)
La République démocratique du Congo (RDC) a décidé de geler la sortie d’enfants congolais adoptés par des couples étrangers. C’est depuis le 25 septembre 2013 que la Direction générale de migration (DGM) avait suspendu la délivrance d’autorisations de sortie pour les enfants adoptés à l’étranger. A l’époque, la DGM, avait indiqué que cette suspension pourrait durer jusqu’à douze mois. Les autorités ont cependant décidé de maintenir cette suspension » jusqu’à nouvel ordre « . Un an déjà s’est écoulé depuis...
(7sur7.cd 01/10/14)
Dans la bataille autour de la révision constitutionnelle, la Société civile du Katanga s’est, dès les premiers instants et ouvertement, prononcée contre toute révision. Ce son discordant avait provoqué une onde de choc dont les effets se sont faits ressentir jusqu’à Kinshasa. Pendant que l’opinion nationale scrutait l’horizon, une autre dissidence s’est déclarée à Lubmbashi dans le chef du président de la Scde, Jean-Claude Muyambo, membre de la Majorité présidentielle. Ayant pris l’ampleur ique tout le monde connaît, la situation...
(AFP 01/10/14)
L'épidémie d'Ebola qui sévit depuis mi-août dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo a fait 42 morts, selon un nouveau bilan communiqué mercredi par le ministre de la Santé. Lundi, le bilan des victimes de la fièvre hémorragique s'élevait à "42 (...) dont 8 personnels de santé", contre 41 dans un précédent décompte en date du 23 septembre, indique le ministre Félix Kabange Numbi dans un message envoyé à l'AFP. Le taux de mortalité des personnes touchées par...
(Congo Independant 01/10/14)
Suite à une "marche pacifique" organisée lundi 29 septembre en soutien à Jean-Claude Muyambo - dont le parti "Scode" a dit le 30 août dernier son opposition à la révision de la Constitution -, des étudiants de l’université de Lubumbashi et des instituts supérieurs du chef-lieu de la Province du Katanga ont été arrêtés. L’Association "Justicia Asbl" fait état de cas de tortures. Dans un communiqué, daté du 30 septembre 2014, intitulé "Des étudiants de l’Université de Lubumbashi arrêtés et...
(KongoTimes 01/10/14)
Un sénateur s’exprimant sous couvert de l’anonymat déclare : " l’honorable président de notre Chambre nous a réunis pour une communication qui n’a appelé aucun débat ". Mais qu’est-ce qui a été l’essentiel du message de Léon Kengo Wa Dondo à ses collègues sénateurs ? Notre interlocuteur, après quelques secondes d’hésitation, lâche : " Il a expliqué sommairement ce qu’il avait déclaré lundi le 15 septembre, dans son discours prononcé à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire parlementaire en...
(L'Observateur (RDC) 01/10/14)
C’est vraiment la cacophonie dans le secteur du transport fluvial où les différents « services », réfractaires au changement, défient le Gouvernement, partant l’Etat congolais. Pour eux, les différentes réformes entreprises en vue d’assainir le climat d’affaires et l’environnement des investissements ne sont en réalité, pensent-ils, des entraves dressées dans le seul but de faire obstacle à leur survie. Ainsi, arguent ces services, « pas question d’obéir à qui que ce soit». Le décor ainsi planté, l’imbroglio est total dans...
(7sur7.cd 01/10/14)
Les architectes de la révision constitutionnelle n’avaient jamais prévu ce qui est en train d’arriver. Au début, les choses étaient simples : une majorité parlementaire qui obéit au doigt et à l’œil, des gouverneurs de provinces toujours aux ordres, une population consciente des risques à ne pas prendre lorsque le pouvoir a déjà parlé… Tout baignait donc dans l’huile quand, soudain, des fissures ont été décelées dans l’édifice. Des voix ont commencé à s’élever jusqu’à l’intérieur même de la maison...
(Les Dépêches de Brazzaville 01/10/14)
Le rapport de l’enquête d’impact, menée du 4 au 7 août dans dix ports de Kinshasa par le Comité de pilotage pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements (CPCAI), validé le 30 septembre au cours d’une réunion interne, a démontré que la mesure peine à être appliquée totalement. Pour la petite histoire, un arrêté interministériel datant du 19 juin 2014 a interdit trente-huit perceptions illégales dans le domaine du transport fluvial et lacustre sur l’étendue du territoire national,...
(AFP 30/09/14)
Un opposant congolais condamné à dix ans de prison ferme pour viols sur mineures a déposé une plainte devant le Comité des droits de l'Homme de l'ONU pour tenter d'obtenir l'annulation de sa peine, a-t-on appris mardi de sources concordantes. Eugène Diomi Ndongala a porté plainte contre la République démocratique du Congo devant cette instance internationale pour faire reconnaître la "violation des droits fondamentaux" dont il dit avoir été victime, indique un communiqué de l'Association congolaise pour l'accès à la...
(RFI 30/09/14)
En République démocratique du Congo, l’UCPDHO, l'Union chrétienne pour le progrès et la défense des droits de l'homme, dénonce une situation des droits de l'homme très inquiétante dans les territoires d'Uvira et de Fizi au Sud-Kivu, à la frontière avec le Burundi. Au Sud-Kivu, les attaques contre les défenseurs des droits de l'homme, c'est un peu l'arbre qui cache la forêt. Selon l'organisation locale basée à Uvira, c'est bien parce qu'ils cherchent à enquêter sur la recrudescence d'exactions commises qu'ils...
(Le Potentiel Online 30/09/14)
Le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2015 a été enfin transmis au bureau de l’Assemblée nationale. Quoi qu’ambitieux, ce projet reflète la faible capacité contributive de l’Etat congolais. Il porte cependant la marque de la détermination du gouvernement à s’inscrire dans la vision du chef de l’Etat tracée au travers de la Révolution de la modernité. Matata y croit. Aussi a-t-il placé la barre au-dessus de huit (8) milliards de dollars américains pour le prochain exercice, en concentrant...
(L'Observateur (RDC) 30/09/14)
Le Premier Ministre, Matata Ponyo, a procédé, hier lundi 29 septembre 2014 dans la soirée, au dépôt du projet de Loi des finances devant le bureau de l’Assemblée nationale et de la conférence des présidents. Le chef du gouvernement congolais était accompagné du vice-premier ministre et ministre du Budget, Daniel Mukoko Samba, et du vice-ministre des Finances, Roger Shulungu. L’avant-projet de loi de finances 2015, présenté en équilibre, comporte des recettes de l’ordre de 8 406 214 372 400 (huit...

Pages