| Africatime
Vendredi 06 Mai 2016
(AFP 06/05/16)
L'opposant Moïse Katumbi a déclaré jeudi à Lubumbashi avoir écrit à la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco) pour solliciter leur "protection", au lendemain de sa déclaration de candidature à l'incertaine présidentielle prévue avant la fin de l'année. "J'ai adressé une lettre à la Monusco pour solliciter leur protection car je suis en danger, ma sécurité n'est plus assurée", a dit à un journaliste de l'AFP l'ex-gouverneur de l'ancien Katanga. "Depuis ce matin, ma maison a été encerclée par les forces de l'ordre, par quatre fois", a dit M. Katumbi, ajoutant que "deux de [ses] gardes du corps ont été arrêtés à leurs domiciles". Mercredi, le ministre congolais de la Justice a...
(AFP 06/05/16)
Le gouvernement congolais a annoncé vendredi le transfert à Kinshasa du chef adjoint des rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) arrêté il y quelques jours dans l'est de la République démocratique du Congo. "Léopold Mujyambere, chef adjoint des FDLR a été transféré jeudi à Kinshasa, après son arrestation il y a trois ou quatre jours" à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (est), a déclaré à l'AFP le ministre des Médias Lambert Mende, qui n'a pas donné le contexte de cette arrestation. En mars, un autre chef FDLR, Ladislas Ntaganzwa, arrêté dans la province du Nord-Kivu en décembre, a été remis par les autorités congolaises au Comité de suivi des tribunaux pénaux internationaux...
(Le Monde 06/05/16)
On ignore encore si l’élection présidentielle prévue fin novembre en RDC se tiendra dans les délais, mais la campagne, elle, a bel et bien commencé. En déclarant mercredi 4 mai au soir sa candidature, Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga a crispé un peu plus la majorité présidentielle et certains pans de l’opposition. Si ses partisans attendaient depuis longtemps que leur champion sorte du bois et ont fêté l’annonce, les réactions sont naturellement plus mitigées de l’autre côté du spectre...
(Jeune Afrique 06/05/16)
Moins de 24 heures après l'annonce de sa candidature, Moïse Katumbi a indiqué jeudi que son domicile à Lubumbashi, dans le sud de la RDC, avait été encerclé par la police dans le but de l'arrêter. Mais à Kinshasa, les autorités assurent qu'aucune instruction n'a été donnée en ce sens "pour le moment". « Mon combat est et restera pacifique. Ma rébellion, c’est d’avoir exigé le respect de la Constitution et l’alternance démocratique dans le pays. » Joint au téléphone...
(AFP 06/05/16)
Vano Kiboko, ex-député proche de l'opposant Moïse Katumbi et condamné en 2015 à 16 mois de prison pour "incitation à la haine tribale", a été libéré jeudi, au terme de sa peine, en République démocratique du Congo, a-t-on appris auprès de sa défense. M. Kiboko est "sorti de la prison [jeudi], soit après 7 jours de détention arbitraire depuis qu'il a purgé sa peine le 29 avril", a déclaré à l'AFP l'un de ses avocats Me Georges Kapiamba. Ancien député...
(RFI 06/05/16)
L'opposant congolais Moïse Katumbi a décidé d'officialiser sa candidature à la présidentielle en RDC mercredi 4 mai. Est-ce la bonne stratégie ou bien est-il parti trop tôt comme le déplorent certains au sein de l'opposition ? A Gorée au Sénégal, en décembre dernier, l'opposition congolaise s'était mise d'accord sur une stratégie : pas question d'annoncer une candidature sans la certitude que la présidentielle aurait lieu dans les temps, c'est-à-dire avant fin 2016. Depuis, cette perspective n'a fait que s'éloigner. La commission électorale elle-même estimant qu'il faudrait plus d'un an pour réviser le fichier électoral.
(RFI 06/05/16)
En RDC, Moïse Katumbi se dit victime d'intimidation du pouvoir, qui aurait envoyé des forces de sécurité jeudi à son domicile, au lendemain de l'annonce de la candidature de l'ex-gouverneur du Katanga à la présidentielle. Le gouvernement dément formellement ces allégations. L'ancien gouverneur du Katanga se dit victime d'intimidations de la part du pouvoir. Il affirme que des membres de l'ANR, l'Agence nationale des renseignements, et de la police, ont entouré ce jeudi à plusieurs reprises sa propriété. Moïse Katumbi...
(RFI 06/05/16)
Amnesty International a décerné mardi 3 mai son prix « Ambassadeur de la conscience » 2016 à la chanteuse Angélique Kidjo. Pour la première fois, l’ONG a également récompensé trois mouvements citoyens africains : Y’en a marre au Sénégal, le Balai citoyen au Burkina Faso, et la Lutte pour le changement (Lucha) en République démocratique du Congo (RDC). Le prix « Ambassadeur de la conscience » d’Amnesty International « récompense des personnes ou des groupes qui ont fait preuve d'un...
(RFI 06/05/16)
En RDC, Moïse Katumbi a officialisé sa candidature à la présidentielle. L'ancien gouverneur du Katanga est également visé par la justice l'accusant depuis mercredi 4 mai d'avoir recruté des mercenaires en vue de l'élection qui doit se tenir d'ici à la fin de l'année. Des agents des services de renseignements et de la police sont positionnés aux abords du domicile de Moïse Katumbi à Lubumbashi ce jeudi 5 mai. Selon des témoins, les premiers agents sont arrivés vers 10 h...
(Xinhua 06/05/16)
KINSHASA, (Xinhua) -- L'opposant congolais Moise Katumbi, ancien gouverneur de la riche province du Katanga, s'est déclaré mercredi candidat à l'élection présidentielle de novembre prochain. "Les trois mouvements de l'opposition congolaise que sont le G7, le Collectif des nationalistes et l'Alternance pour la République 2016, m'ont fait l'honneur de me choisir comme leur candidat à la prochaine élection présidentielle de la République Démocratique du Congo (RDC), qui, selon la Constitution, devrait se tenir à la fin du mois de novembre...
(RFI 06/05/16)
Selon l'armée congolaise, au moins 17 civils ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi, à Luna, un hameau du village de Eringeti, à 60 kilomètres au nord-est de Beni, une région régulièrement visée par des attaques. L'administrateur du territoire de Beni décrit une scène d'horreur : des corps sans vie, tués à « la machette » ou « la hache », certains égorgés jusque dans leurs maisons. Le porte-parole des FARDC dans la zone parle d'une attaque...
(Jeune Afrique 06/05/16)
L'accord entre l'opérateur indien Airtel, qui en était propriétaire jusqu'à présent, et le gestionnaire de tours de télécommunications Helios Towers Africa (HTA), initialement annoncé en 2014, a été finalisé, indique HTA dans un communiqué ce jeudi. Si le gestionnaire de tours de télécommunications Helios Towers Africa (HTA) et l’opérateur indien Bharti Airtel n’avaient finalement pas réussi à s’entendre sur la totalité de la cession de 3 100 tours au Tchad, en Tanzanie, en RD Congo (RDC) et au Congo-Brazzaville —...
(Jeune Afrique 06/05/16)
Auteur d’une excellente saison avec Metz, tout près d’un retour en Ligue 1, Yeni Ngbakoto (11 buts, 11 passes décisives) explique à Jeune Afrique qu’il est aujourd’hui sélectionnable pour la RD Congo, son pays d’origine. Et qu’il souhaite quitter son club formateur cet été. Avez-vous pris une décision à propos de votre carrière internationale ? Oui. Je suis prêt à jouer pour les Léopards de la RD Congo. Cela fait déjà quelques années que j’y pensais, alors que la RDC...
(AFP 05/05/16)
L'opposant congolais Moïse Katumbi a confirmé mercredi sa candidature à la présidentielle prévue d'ici la fin de l'année, et a tancé le pouvoir à Kinshasa qui le soupçonne de recruter des mercenaires étrangers, y compris américains, à l'approche de cette échéance électorale. "Trois mouvements de l’opposition congolaise (...) m’ont fait l’honneur de me choisir comme leur candidat à la prochaine élection présidentielle" en République démocratique du Congo, a-t-il indiqué dans un communiqué.
(AFP 04/05/16)
Le ministre de la Justice de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête sur "le recrutement de mercenaires" étrangers, dont des Américains, liés selon lui à l'opposant Moïse Katumbi, probable candidat à la présidentielle. "J'ai donné injonction au PGR (Procureur général de la République, ndlr) d'ouvrir un dossier judiciaire dans l'ex-province du Katanga (...) nous avons la preuve documentée que plusieurs anciens militaires américains qui se trouvent actuellement au Katanga sont au service de M. Katumbi", a déclaré à Kinshasa le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba. "Il existe un réseau avec une société basée en Virginie aux États-Unis"...
(La Croix 04/05/16)
Au moins 17 civils ont été tués, dont 10 femmes et 5 enfants, dans un village de la région de Béni, dans le grand nord Kivu. Sur place, les attaques auraient fait 500 à 1 000 victimes civiles depuis 2014. Encore un massacre… Encore des femmes, des hommes, des enfants tués à la machette dans un village de la région de Béni, dans le grand nord Kivu, dans l’est de la RDC. Cette fois, les assassins ont attaqué un quartier...
(AFP 04/05/16)
Des milliers de Congolais ont rendu mercredi matin un dernier hommage à leur idole, le chanteur Papa Wemba, lors d'une messe en la cathédrale de Kinshasa, avant son inhumation prévue dans l'après-midi en périphérie de la capitale. Au moins 2.000 personnes ont assisté à cette cérémonie en la mémoire de l'artiste à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame du Congo, et jusqu'à 10.000 personnes s'étaient massées souvent dès l'aube aux abords de l'édifice religieux, suivant l'office sur plusieurs écrans géants, a constaté une journaliste de l'AFP. La circulation était complètement bloquée par une foule immense occupant la grande avenue bordant la cathédrale sur plus d'un kilomètre.
(Jeune Afrique 04/05/16)
François-Xavier Beltchika et Étienne Tshisekedi se sont revus fin avril à Bruxelles. Une façon pour les deux frères-ennemis de tourner la page de la crise qui les avait opposés en 2009, le second soupçonnant le premier de vouloir prendre sa place à la tête de l'UDPS. C’est l’histoire du premier congrès du parti emblématique de l’opposition en RD Congo. Une histoire de luttes fratricides pour la succession d’Étienne Tshisekedi à la tête de l’Union pour la démocratie et le progrès...
(AFP 04/05/16)
Au moins 17 civils ont été massacrés dans la nuit de mardi à mercredi lors d'une attaque dans un village de la région de Beni (Nord-Kivu), dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), théâtre de massacres récurrents, a appris l'AFP auprès de l'armée. Les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) "ont fait une incursion à Luna", un hameau du village de Erengeti, situé à 60 kilomètres au nord-est de Beni, a déclaré à l'AFP le lieutenant Mak Hazukay, porte-parole de l'Opération Sokola 1 des Forces armées de la RDC (FARDC).
(RFI 04/05/16)
Les obsèques officielles de l'artiste musicien Papa Wemba continuent aujourd’hui. L'inhumation aura lieu ce mercredi 4 mai après une messe célébrée en la cathédrale Notre Dame du Congo. Mardi, la classe politique a rendu hommage à Jules Shungu Wembadio. Opposants et membres de la majorité étaient tous au Palais du Peuple pour rendre hommage à l’artiste. « Si vous regardez, que ce soit du côté de la majorité ou de l’opposition, Papa Wemba avait des amis et nous les respectons,...

Pages