| Africatime
Samedi 21 Janvier 2017
(AFP 21/01/17)
L'ONG américaine Centre Carter appelle le gouvernement de la République démocratique du Congo à "publier le contrat" de cession d'une des plus grandes mines de cuivre du pays à des investisseurs chinois, selon un communiqué parvenu vendredi à l'AFP. "L'accord pour le transfert des parts sociales de TFM [Tenke Fungurume Mining, la société qui exploite la mine NDLR] est le dernier d’une liste croissante de transactions non-divulguées" impliquant l'entreprise publique minière congolaise Gécamines, déplore le Centre Carter. "Ce manque de transparence [de la part de Gécamines] empêche le monitoring de cette entreprise et ne permet pas d’assurer que les ressources minières de la RDC...
(Xinhua 21/01/17)
KAMPALA, (Xinhua) -- L'armée ougandaise a arrêté mercredi 101 anciens combattants du groupe rebelle M23 de la République démocratique du Congo (RDC) lorsqu'ils tentaient de fuir vers leur pays dans des circonstances peu claires. Ofwono Opondo, porte-parole du gouvernement ougandais, a déclaré jeudi à Xinhua par téléphone que les combattants qui avaient fui vers l'ouest de l'Ouganda en 2013 ont été interceptés à bord de quatre taxis à Mbarara et Kabale en route vers l'est de la RDC. M. Ofwono a précisé que les combattants qui avaient campé à l'école de formation militaire de Bihanga à Ibanda sont actuellement détenus à la caserne militaire de Makenke à Mbarara. "Ces personnes ont été arrêtées sur leur chemin de retour à bord...
(AFP 21/01/17)
Le match nul entre la RD Congo et la Côte d'Ivoire (2-2), alors que la RDC a mené au score à deux reprises, laisse un "goût amer" à son sélectionneur Florent Ibenge même si son équipe reste proche d'une qualification pour les quarts de la CAN-2017, a-t-il estimé vendredi. Q: Le scénario du match vous laisse-t-il des regrets ? R: "Le score est plutôt logique. Le déroulement du match nous laisse un peu un goût amer. On aurait pu mieux...
(Afrique Actualité 21/01/17)
La ville de Kinshasa est confrontée au problème de pollution sonore depuis des années. A la base, les débits de boissons et les églises de réveil. Les débits de boissons voient le jour, pour la plupart, à la suite de la situation socioéconomique difficile que traverse le pays depuis environ deux décennies. Pour tenter de survivre, chaque citoyen croit qu'un débit de boissons peut sauver la situation. Au moins sur dix parcelles qui se suivent, on trouve un débit de...
(Jeune Afrique 21/01/17)
Alors que la RD Congo pouvait valider son ticket pour le tour suivant en cas de victoire, les Léopards ont concédé le nul face au champion d'Afrique en titre ivoirien vendredi à Oyem (2-2). Les Léopards et les Éléphants n’ont pu se départager vendredi au cours d’un match rythmé. En première mi-temps, les Congolais ont profité des largesses défensives ivoiriennes pour faire parler la puissance athlétique de Kabananga et M’bokani. Bien aidé par le marquage laxiste de Serge Aurier, dès...
(RFI 20/01/17)
Un duel au sommet opposait, ce vendredi 20 janvier à Oyem, la RD Congo aux champions en titre, la Côte d’Ivoire. Les Congolais ont mené par deux fois, mais les Ivoiriens ont réussi à revenir au score pour pouvoir toujours rêver d’une qualification en quarts de finale de la CAN 2017. Cette rencontre entre les Léopards et les Eléphants était l’affiche de la deuxième journée de ce groupe C de la phase de poules de la CAN 2017. Sous un temps lourd et humide, où les nuages ont quelque peu menacé de déverser une pluie torrentielle, les deux équipes sont donc entrées sur le terrain pour en découdre.
(AFP 20/01/17)
La revanche n'est pas passée loin: la RD Congo, tenue en échec par la Côte d'Ivoire (2-2), le champion en titre qui l'avait éliminée en demies lors de l'édition précédente, s'est toutefois rapprochée des quarts de la CAN-2017, vendredi à Oyem. La RDC n'a pas réussir à faire aussi bien que le Sénégal la veille, qualifié après seulement deux journées. Mais au vu du calibre de ses adversaires (Maroc et Côte d'Ivoire contre Tunisie et Zimbabwe), la performance des "Léopards"...
(AFP 20/01/17)
Le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, a effectué une visite jeudi à Kinshasa où il a rencontré les évêques catholiques, le Premier ministre ainsi que le chef de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, a constaté un journaliste de l'AFP. Les différents interlocuteurs de M. Sassou ont indiqué que ce dernier a notamment abordé la question de la mise en application de l'accord de cogestion de la RDC signé le 31 décembre entre la majorité et...
(RFI 20/01/17)
Le président du Congo-Brazzaville était jeudi 19 janvier à Kinshasa. Pas de tête-à-tête entre les deux chefs d'Etat... Après le déjeuner offert au Palais de la nation, le président Joseph Kabila a pris congé de son hôte pour se rendre dans l'Est. Denis Sassou-Nguesso a souvent été sollicité pour aider à la facilitation dans la résolution de la crise en RDC. Denis Sassou-Nguesso s'est intéressé aux négociations directes entre la majorité présidentielle et l'opposition dans la perspective des élections libres,...
(RFI 20/01/17)
Les discussions entre opposition et majorité doivent reprendre à 16h, ce vendredi. Elles trainent en longueur. Les différentes parties ne se sont toujours pas mis d'accord sur ce qu'elles appellent « l'arrangement particulier », sans lequel l'accord signé le 31 décembre dernier ne pourra pas être pleinement appliqué. Et les évêques s'impatientent. La patience des évêques aurait-elle des limites ? Le président de la Cenco a en tout cas donné jusque samedi inclus aux deux parties pour se mettre d'accord, sans dire toutefois ce qui pourrait se passer dans le cas contraire. « S'il y a de la bonne volonté, c'est tout à fait faisable.
(Radio Vatican 20/01/17)
Les évêques de République démocratique du Congo n’auraient pas l’intention de poursuivre leur mission de médiation politique au-delà du 21 janvier 2017. Ils l’auraient fait savoir mercredi 18 janvier 2017, lors d’une plénière, à toutes les parties prenantes du processus de transition. Lors de cette réunion, il était question des propositions des sous-commissions ad hoc concernant la répartition des responsabilités dans le gouvernement de transition, ainsi que dans le Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA). Selon la radio onusienne...
(La Libre 20/01/17)
Alors que les évêques congolais s’efforcent de faire préciser par les camps en présence les modalités précises de l’Accord de la Saint-Sylvestre - supposé baliser la prolongation au pouvoir d’un an du président Joseph Kabila, hors mandat, et l’organisation de la présidentielle fin 2017 - on peut s’interroger sur la portée réelle de cette entente. Pour tenter d’y voir plus clair, "La Libre Belgique" a interrogé le professeur émérite Paule Bouvier, qui bénéficie d’une profondeur de champ sans égale pour...
(Afriquinfos 20/01/17)
Kinshasa (Afriquinfos) –Sassou-Nguesso, était en visite à Kinshasa ce jeudi 19 janvier. Les deux chefs-d ‘Etat n’ont pas eu de longues discussions privées. Le président Joseph Kabila a pris congé de son hôte pour se rendre dans l’Est après le déjeuner offert au Palais de la nation. Souvent sollicité pour faciliter la crise en RDC, Denis Sassou-Nguesso s’est intéressé aux négociations directes entre la majorité présidentielle et l’opposition dans la perspective des élections libres, démocratiques et transparentes d’ici la fin...
(Afrique sur 7 20/01/17)
L’accord politique signé entre les acteurs politiques congolais, sous l’égide de la Cenco, a du mal à trouver application. Eu égard à certains points d’achoppement entre pouvoir et opposition, le clergé s’est encore engagé pour trouver un « arrangement particulier ». Alors que les Congolais avaient jubilé le 31 décembre dernier après la signature de l’accord politique, qu’un nouveau blocage s’annonce. En effet, la majorité et l’opposition ont, jusque-là, du mal à s’accorder sur certains points clés de l’accord. Il...
(RFI 20/01/17)
Pour la première fois, l'Ouganda a reconnu que des anciens rebelles congolais du M23 s'étaient bien échappés de la base ou ils étaient cantonnés, près de la frontière avec la RDC. Les autorités ougandaises avouent être sans nouvelle de 40 autres et assurent avoir réussi à en arrêter 101, alors qu'ils tentaient de passer la frontière. Dimanche dernier, Kinshasa avait affirmé qu'au moins 200 de ces hommes avaient réussi à s'échapper. Le gouvernement ougandais a annoncé jeudi l'arrestation de 101...
(Le Figaro 20/01/17)
Plus de 1000 patients ont été victimes d’un médicament falsifié ou mal étiqueté en République démocratique du Congo, dont une majorité d’enfants. Onze personnes sont mortes. En décembre 2014, plus de mille habitants du district d’Ituri, en République démocratique du Congo, furent victimes d’une étrange épidémie: des spasmes dans le cou interprétés comme des raideurs firent penser à une épidémie de méningite. Mais l’épidémiologie ne correspondait pas, et les autres symptômes cliniques de la méningite, notamment la fièvre, étaient absents...
(France 24 20/01/17)
Les premiers sont des chasseurs-cueilleurs semi-nomades, qui vivent dans les forêts. Les seconds sont sédentaires, vivent du commerce et utilisent les infrastructures publiques. Les deux communautés, Pygmées et Lubas, vivaient jusqu’il y a quelques années en paix à l’est de la République démocratique du Congo. Mais depuis quatre ans, les massacres inter-ethniques se multiplient. Les habitants de Manono, petite ville située au sud-est de la République démocratique du Congo, sont parmi les témoins de ce déchaînement de violences. Le 20...
(Xinhua 20/01/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- Plus de 2500 victimes de résidus explosifs de guerre (REG), dont les mines et les armes sous-munitions à l'échelle nationale ont été relevées à ce jour en République démocratique du Congo (RDC), indique le service de lutte anti-mines des Nations Unies (UNMAS). Plus de 9 millions de mètres carrés de surfaces sur le territoire national ont été dépollués et déminés, selon un communiqué de l'UNMAS. La même source indique que 3574 mines antipersonnel et 196 mines antichars...
(RFI 20/01/17)
Le dernier chiffre des Nations unies fait état de près de 400 000 déplacés dans la province du Tanganyika où, malgré le déploiement de l'armée, la tension reste vive. Un conflit entre Pygmées et Lubas aurait déjà fait au moins 148 morts, des centaines de blessés et une cinquantaine de viols, toujours selon l'ONU. Dans la localité de Manono, la dernière attaque remonte au 20 décembre dernier, une attaque des Pygmées après la mort d'un des chefs de la communauté...
(APA 20/01/17)
Les Léopards de la RDC, leaders du groupe C après leur succès face aux Lions d’Atlas du Maroc (1-0) défient les Eléphants de Côte d’Ivoire, tenants du titre, tenus en échec par les Eperviers du Togo (0-0) pour leur cinquième confrontation en phase finale de CAN, vendredi au stade d’Oyem au Gabon, avec un air de revanche. En quatreoppositions de phase finale de cette compétition, la Côte d’Ivoire totalisedeux victoires contre une pour la RDC et un match nul. La...

Pages