| Africatime
Jeudi 30 Mars 2017
(La Voix de l'Amérique 30/03/17)
Le fils de l’opposant historique dont le corps est gardé à Bruxelles depuis son décès le 1er février dernier a annoncé mercredi à Kinshasa une série d’actions en réaction à l’échec du dialogue politique en RDC. Félix Tshisekedi, désigné président du Rassemblement (principale plateforme d’opposition) après le décès de son père, a annoncé une ville morte pour lundi 3 avril et d’autres actions auxquelles il a le peuple à participer massivement. "Le Rassemblement demande au peuple congolais de demeurer en état d’alerte et de résistance, contribuer à la réussite de la journée ville morte sur toute l’étendue du territoire nationale le lundi 3 avril 2017; soutenir la grève décrétée par les syndicats le mercredi 5...
(RFI 30/03/17)
Après l'échec d'un nouveau round de négociations lundi 27 mars pour parvenir à un accord entre majorité et opposition, quelques échauffourées ont été signalées autour du siège de l'UDPS. La police a même donné l'assaut aux environs de 9 heures. Il y a eu des blessés. Peu après, les évêques congolais ont rencontré le président Joseph Kabila. Selon le porte-parole de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), il s'est engagé à trouver un consensus. Quant à l'UDPS, principal parti d'opposition, appelle à une marche pacifique dans le pays le 10 avril, si la nouvelle équipe gouvernementale tardait à être formée. Changement de ton et de stratégie pour Jean-Marc Kabund. « Nous sommes face à des gens qui ont abusé...
(La Voix de l'Amérique 30/03/17)
Des manifestations ont éclaté à Lubumbashi, au sud-est de la RDC, mercredi matin, après les blocages politiques de la Cenco. Une manifestation de la population a débuté dans le quartier Tabac Congo. Des jeunes ont commencé par brûler des pneus, tout comme dans la commune de Kampemba. Vers 3 heures du matin, les Congolais de Lubumbashi ont manifesté leur colère contre l'échec de l'accord. Les manifestants ont tenté d'incendier l'agence de la Sonas (Société nationale d'assurances). Les policiers et les...
(AFP 29/03/17)
Le gouvernement congolais a annoncé mercredi (BIEN mercredi) que la justice militaire enquêtait sur la disparition de deux experts de l'ONU dont les corps ont été découverts la veille dans le centre de la République démocratique du Congo. Les deux experts, l'Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan, avaient été enlevés le 12 mars en même temps que leurs quatre accompagnateurs congolais dans la province du Kasaï-central, secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août...
(AFP 29/03/17)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a confirmé mardi soir que les corps découverts en République démocratique du Congo (RDC) étaient bien ceux de deux experts de l'ONU, assurant que les Nations unies feraient "tout leur possible pour que justice soit rendue." L'Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan "ont perdu leur vie en essayant de comprendre les causes du conflit et de l'insécurité en RDC, afin d'aider à ramener la paix à ce pays", a déclaré le secrétaire général dans un communiqué diffusé à New York "Je fais confiance aux autorités congolaises pour qu'elles conduisent une enquête complète sur cet incident. Les Nations unies mèneront aussi une enquête.
(Libération 29/03/17)
La découverte des corps de Zaida Catalán et Michael Sharp, ainsi que de leur interprète Betu Tshintela, disparus le 12 mars alors qu'ils enquêtaient sur des fosses communes dans la province du Kasaï en République démocratique du Congo, sonne comme un avertissement. «Le corps de la femme a été décapité, celui de l’homme est entier», a précisé Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais, juste après la découverte mardi des corps des deux experts de l’ONU, la Suédoise Zaida Catalán,...
(RFI 29/03/17)
L'ONU a confirmé la mort de ses deux experts par un communiqué de son secrétaire général, Antonio Guterres. L'Américain Michael Sharp et la Suédoise Zaida Catalan avaient été enlevés dans la région du Kasaï le 12 mars dernier. Leurs corps ont été retrouvés hier près de la ville de Kananga dans le Kasaï. L'ONU assure que justice doit leur être rendue. En quelques lignes, Antonio Guterres dresse le portrait de ces deux jeunes trentenaires, dévoués entièrement à leur travail, souvent...
(APA 29/03/17)
APA Kinshasa (RDC) - Le président Joseph Kabila s’est engagé à débloquer les négociations politiques en RDC « en obtenant lui-même le consensus sur le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA) et sur la nomination du premier ministre » de transition, a déclaré le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), l’abbé Donatien Nsole, «Le chef de l’Etat a été très réceptif. Il a considéré que 98 % du travail a été fait et il s’engage...
(La Tribune 29/03/17)
« Après un accouchement dans la douleur, le bébé est là ». C’est ainsi que l'abbé Donatien Nshole, le secrétaire général de la CENCO avait annoncé la signature de l’accord de la Sylvestre obtenu au terme de deux semaines marathon. Trois mois après, il semble que les prélats n’ont pas baptisé le bébé, empêchés par cet « arrangement particulier » qui plombe la viabilité du nouveau-né. Les évêques ont fini par jeter le bébé avec l’eau du bain. Une psychose...
(Jeune Afrique 29/03/17)
Le Conseil de sécurité des Nations unies devait renouveler avant la fin du mois de mars le mandat de la Monusco, la mission onusienne en RD Congo. Pour les autorités congolaises, cela doit se faire moyennant quelques ajustements. Kinshasa ne s’opposera pas au renouvellement, le 29 mars, du mandat de la Monusco. Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre et ministre congolais des Affaires étrangères, l’a rappelé une semaine plus tôt devant le Conseil de sécurité de l’ONU. « Mais cela ne...
(France TV Info 29/03/17)
Le rapport publié par la Fédération internationale des ligues des Droits de l’Homme sur la RDC est particulièrement inquiétant. La FIDH redoute une généralisation des violences à neuf mois d’une présidentielle incertaine. Tout semble indiquer que la déstabilisation en cours est «instrumentalisée» par le pouvoir, estime Justine Duby, l’auteure du rapport de la FIDH qui s’est confiée à Géopolis. Alors que Kinshasa vient d’annoncer la découverte des corps de deux experts de l’ONU disparus le 12 mars dans le centre...
(APA 29/03/17)
APA Kinshasa (RDC) - Le secrétaire général du principal parti de l’opposition congolaise l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean-Marc Kabund, a annoncé une grande marche pacifique sur toute l’étendue de la république et dans la diaspora, le 10 avril 2017. Cette manifestation a pour objectif de protester contre la non-application de l’Accord de la Saint Sylvestre et la présidence à vie programmé par Monsieur Kabila, conformément à l’article 64 de notre constitution ». L’UDPS estime qu’en...
(Jeune Afrique 29/03/17)
Dauphin putatif de Kabila, le président de l’Assemblée nationale présente l’accord politique conclu fin 2016 comme la base d’une sortie de crise. Sans pour autant ménager le camp adverse… Devant la porte, l’agent de sécurité monte la garde, affalé sur sa chaise. Dans la suite de cet hôtel du triangle d’or parisien, dans le 8e arrondissement, Aubin Minaku s’apprête à quitter la capitale française pour se rendre à Bruxelles, deuxième étape de son opération de déminage auprès des partenaires européens...
(Contrepoints 29/03/17)
La crise politique qui secoue la république démocratique du Congo devrait alerter les instances internationales : si rien n'est fait, le pays risque de s'enfoncer dans la violence et l'anomie. La situation actuelle de crise de légitimité démocratique grave dont souffre la République démocratique du Congo (RDC), crise liée au manque d’organisation des élections présidentielles et législatives, risque fort de prendre des proportions violentes et incontrôlables si une solution n’est pas rapidement trouvée et mise en place. En effet, il...
(Reuters 29/03/17)
KINSHASA, (Reuters) - Des incidents isolés ont éclaté mardi à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), après l'annonce du retrait de la conférence épiscopale de la médiation entre le gouvernement et l'opposition. Des manifestants ont brûlé des pneus à certains carrefours de la ville et en ont occupé plusieurs artères. Un journaliste de Reuters a constaté que de nombreux commerces sont restés fermés. Certaines écoles ont demandé aux parents de venir récupérer leurs enfants. La RDC...
(La Voix de l'Amérique 29/03/17)
Le président congolais engagera un dialogue direct sur les questions qui constitue l’impasse dans le dialogue. Il fait cette promesse lors d’une rencontre mardi avec les évêques catholiques. " Le président a suivi attentivement le rapport de la fin de la mission de bons des offices des évêques. Il considéré que 98% a été fait par les évêques. Il s’engage à obtenir les deux pourcents qui restent en partant des propositions faites par la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo)...
(Reuters 29/03/17)
ABIDJAN, (Reuters) - Les corps de deux enquêteurs de l'Onu, un Américain et une Suédoise, enlevés ce mois-ci en République démocratique du Congo (RDC) ont été retrouvés, a dit le gouvernement mardi. Michael Sharp et Zaida Catalan, avait fait savoir le gouvernement de Kinshasa le 13 mars, étaient "tombés entre les mains de forces néfastes qui n'ont pas été identifiées", près de la localité de Ngombe, dans la province de Kasaï-Central. Ils faisaient partie d'une commission d'experts des Nations unies...
(APA 29/03/17)
APA Kinshasa (RDC). Les deux experts de l’ONU enlevés le dimanche 12 mars dans la province du Kasaï ont été retrouvés morts, selon le gouvernement congolais. « Leurs corps ont été retrouvés hier dans un trou. Ils étaient à trois. Il y avait également un de nos compatriotes. Les trois autres n’ont pas été retrouvés. Il s’agit bien d’experts de l’ONU. Dans cette région, on n’avait pas identifié d’autres disparitions similaires. Le Commissaire provincial de la Police s’est rendu sur...
(BBC 29/03/17)
Dans un communiqué, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a exprimé sa profonde tristesse après la découverte des corps des deux experts des Nations Unies en République démocratique du Congo. Michael Sharp et Zaida Catalan étaient enlevés dans le Kasaï Central le 12 mars dernier. "Ils sont morts en cherchant les causes du conflit et de l'insécurité en RDC afin de contribuer à y ramener la paix", indique le communique du secrétaire général de l'Onu. Il espère que...
(Autre média 29/03/17)
Au moins deux corps de personnes blanches ont été retrouvés mardi dans le centre du Congo, une découverte qui serait vraisemblablement liée à la disparition à la mi-mars de deux enquêteurs travaillant pour les Nations Unies. Les corps sans vie retrouvés mardi sont probablement ceux de l’américain Michael Sharp et de la suédoise Zaïda Catalan. Les deux enquêteurs de l’ONU étaient introuvables depuis leur disparition, le 13 mars dernier dans la province du Kasaï Central, situé dans le centre-sud de...

Pages