Mardi 27 Juin 2017
(AFP 27/06/17)
Un conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU a exhorté samedi à Kinshasa les autorités congolaises à "réduire la militarisation" du Kasaï et favoriser le dialogue pour mettre fin aux violences meurtrières entre l'armée congolaise et une rébellion depuis septembre. "Il est urgent de réduire aujourd'hui la militarisation de la réponse gouvernementale et de privilégier la voix du dialogue avec toutes les parties au conflit", a déclaré Adama Dieng, Conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU en charge de la prévention du génocide lors d'une conférence de presse. "Il n’y a pas de génocide dans le Kasaï. Il y a aujourd’hui une violence qu’il faut terminer, faire cesser, et le plus rapidement possible"...
(AFP 27/06/17)
Le bureau de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo a autorisé le parquet à enquêter sur l'implication d'un député du Kasaï soupçonné d'être l'un des instigateurs des violences meurtrières dans cette région du centre du pays, a-t-on appris mardi de source judiciaire. "L’Assemblée nationale vient d’accéder à notre demande (d'enquêter sur un élu, ndlr). La nature des faits et la gravité des indices entourant le député national Clément Kanku justifient l’exercice de l’action publique", a déclaré à la télévision publique le procureur général de la République Flory Kabange Numbi, sans préciser si l'élu de l'opposition avait perdu son immunité parlementaire. Faisant référence aux violences qui ont fait plus de 3.000 morts au Kasaï, selon l'Eglise catholique, et 1,3...
(La Croix 27/06/17)
Trois jours après la déclaration de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) qui déplorait le report des élections comme principale conséquence de la crise sociopolitique en RD-Congo, le président Kabila accuse l’Église d’instrumentaliser le désordre dans le pays. « Vous voulez créer le désordre ! », a réagi violemment le président Joseph Kabila, lundi 26 juin à Lubumbashi, au sud-est de la RD-Congo. « Vous nous menacez s’il n’y a pas les élections en décembre prochain. Vous dites que...
(AFP 27/06/17)
Les autorités congolaises ont demandé samedi aux sociétés minières étrangères de transférer obligatoirement en République démocratique du Congo 40% de leurs bénéfices issus des exportations de minerais pour lutter contre le manque de devises qui frappe la RDC. "Je viens d'être instruit par le chef de l’État de demander aux opérateurs miniers implantés au pays l'obligation de rapatrier conformément à la loi 40% de bénéfice sur toute exportation de minerais", a déclaré le ministre de l’Économie Joseph Kapika, à la clôture de la semaine minière de la RDC. La manifestation, qui en est à sa deuxième édition, a réuni à Lubumbashi, capitale de la province du Haut-Katanga, "1.500 représentants d'entreprises minières" pendant deux jours...
(Le Point 27/06/17)
Face au tableau sombre de la situation en RDC, l'Église catholique choisit de descendre dans l'arène. Elle appelle le peuple à la mobilisation. Les archevêques et évêques RD congolais, membres de la très influente Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), se sont réunis du 19 au 23 juin à Kinshasa dans le cadre de la 54e assemblée plénière ordinaire. Cela a été l'occasion pour eux de brosser un tableau très sombre de la situation en RDC, mais aussi d'appeler le...
(RFI 27/06/17)
« Nous n'avons aucun rapport avec les affrontements de Béni ! » affirme le M23. Jeudi 22 juin, des affrontements à l'arme lourde à Béni, dans le Grand Nord Kivu ont fait trois morts côté FARDC, 13 dans les rangs des assaillants et de nombreux blessés parmi les civils. Un mystérieux Mouvement national des révolutionnaires a revendiqué cette attaque. Sur place il était question d'une coalition des groupes Maï Maï avec des ADF, des FDLR, des prisonniers évadés de la...
(AFP 27/06/17)
Deux militaires congolais et quatre miliciens ont été tués samedi lors de combats entre l'armée et une milice dans une cité du territoire de Lubero dans la province troublée du Nord-Kivu (est), a-t-on appris de l'armée. "L'attaque de notre position de Kaseghe à 05h30 (03h30 GMT) par les Maï-Maï a causé la mort de deux militaires des FARDC (Forces armées de la RDC), quatre miliciens et une épouse de militaire a été blessée", a déclaré à l'AFP le lieutenant Jules...
(Jeune Afrique 27/06/17)
Dix nouvelles fosses communes ont été découvertes dans la province du Kasaï, secouée par des violences qui ont fait au moins 3 300 morts depuis août 2016. Le procureur de la République, qui a annoncé cette découverte lundi, a également indiqué avoir obtenu l’autorisation d’ouvrir une enquête sur le député Clément Kanku, soupçonné d’avoir encouragé les exactions. C’est une nouvelle découverte macabre, faite par des employés de la Croix-Rouge congolaise dans la province du Kasaï. Une découverte confirmée par les...
(APA 27/06/17)
APA Kinshasa (RDC) - La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) exige la tenue des élections présidentielle et législatives nationales et provinciales avant le 31 décembre 2017 tel que cela est prévu dans l’accord politique du 31 décembre 2016. « La sortie pacifique de la crise actuelle exige la tenue des élections avant le 31 décembre 2017 », selon la déclaration intitulée «Le pays va très mal. Debout, Congolais! Décembre 2017 approche» rendue publique à l’issue de la 54ème session...
(Le Monde 27/06/17)
Cette mise au jour par des employés de la Croix-Rouge porte à 52 le nombre de charniers dans les provinces du centre de la République démocratique du Congo. Les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) ont découvert dix nouvelles fosses communes dans la région du Kasaï, ce qui porte à 52 le nombre total de charniers identifiés depuis le début d’une insurrection en août 2016, a fait savoir l’armée lundi 26 juin. Les enquêteurs des Nations unies avaient...
(RFI 27/06/17)
En RDC, on approche de l'épilogue du procès du massacre de Mwanza Lomba. Neuf soldats dont deux en fuite sont accusés de «meurtre», «dissipation de munitions» et «outrage». Le procès devant le tribunal militaire de Mbuji Mayi fait suite à la diffusion d'une vidéo dans laquelle on les voyait tirer, parfois à bout portant, sur des miliciens présumés, pour la plupart désarmés, dans le village de Mwanza Lomba, dans le Kasaï Oriental. Hier, lundi 26 juin, a eu lieu le réquisitoire. L'auditeur militaire a requis la perpétuité contre deux majors, dont le commandant de l'opération, le sergent-major...
(Afrique sur 7 27/06/17)
Au lendemain de son élection, le président Emmanuel Macron a pris contact avec les autorités congolaises. Et depuis, le dialogue n’est pas encore rompu entre Paris et Kinshasa, surtout avec un ballet diplomatique incessant observé. Joseph Kabila peut visiblement compter sur l’appui d’Emmanuel Macron dans la crise politico-militaire qui secoue actuellement la RDC. C’est du moins ce qui transparait après un contact téléphonique entre les deux présidents, le 28 mai dernier. En effet, le président français avait remercié son homologue...
(RFI 27/06/17)
De nouvelles fosses communes ont été signalées dans l'espace kasaïen, cette fois c'est dans la province du Kasaï dont Tshikapa est le chef-lieu. L'information a été livrée par le procureur général de la République Flory Kabange Numbi lors d’une conférence de presse en compagnie de l'auditeur général des forces armées, le général Joseph Ponde, lundi 26 juin. Une dizaine de fosses communes ont été signalées dans le secteur de Tshikapa par des éléments de la Croix-Rouge congolaise, selon le procureur général de la République Flory Kabange Numbi.
(RFI 27/06/17)
Sur RFI, mercredi dernier, le ministre congolais de la Justice a affirmé que Moïse Katumbi détenait une nationalité italienne. Alexis Thambwe Mwamba en concluait que l’opposant ne pouvait pas, en l'état, se présenter et qu'il devait prendre les mesures nécessaires pour recouvrer totalement sa nationalité congolaise. Lundi 26 juin, son porte-parole, Olivier Kamitatu, a affirmé que l'opposant ne détenait qu'une nationalité congolaise et qu'on cherchait à fabriquer de faux documents pour le disqualifier. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170627-rdc-opposant-moise-katumbi-repond-pol...
(Xinhua 27/06/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- L'auditeur général de l'armée congolaise, Joseph Ponde, a annoncé ce lundi à Kinshasa, la découverte de dix nouvelles fosses communes dans la province du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo. Lors d'une conférence de presse tenue ce lundi à Kinshasa, le général Joseph Ponde, auditeur général de l'armée, a indiqué que, c'est au cours du mois de juin que les dix fosses communes ont été découvertes par l'équipe de la justice militaire dans les...
(RFI 27/06/17)
Les entreprises minières étrangères sont sommées de rapatrier 40% des recettes issues des exportations pour combler le manque de devises. Le ministre d'Etat en charge de l'Economie décide ainsi de faire appliquer une disposition de la législation congolaise longtemps ignorée. Joseph Kapika, le ministre d'Etat en charge de l'Economie, l'a rappelé depuis Lubumbashi où il séjourne : cette disposition de la législation congolaise a été jusqu'ici ignorée par les entreprises minières étrangères. Joint au téléphone par RFI, Joseph Kapika a...
(RFI 27/06/17)
«Le pays va très mal. Debout Congolais !». C'est l'alerte que les évêques de la RDC ont lancé, vendredi 23 juin, à l'issue de la 54ème assemblée plénière ordinaire. La Majorité présidentielle semble d'accord avec l'analyse, mais s'inscrit en faux sur les causes. Dans ce message au peuple congolais, les princes de l’Eglise font un diagnostic sévère de la situation socio-économique du pays, avant de lancer un appel à la classe politique pour qu’elle se ressaisisse et applique intégralement l’accord...
(Le Monde 27/06/17)
Une coalition d’ONG environnementales demande à l’Initiative pour les forêts d’Afrique centrale de rejeter le projet de la France en République démocratique du Congo. Le bras de fer entre les ONG environnementales et l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI, en anglais) s’était jusqu’à présent joué dans le huis clos de commissions techniques ou d’antichambres parlementaires. Il a pris, mercredi 21 juin, une tournure plus officielle avec l’envoi d’une lettre à la première ministre norvégienne, Erna Solberg, lui demandant...
(Jeune Afrique 27/06/17)
Contraint de démissionner, le 7 avril, de son poste de Premier ministre et de céder sa place à Bruno Tshibala, Samy Badibanga n’a pas pour autant renoncé à peser sur la vie politique de son pays. Il a ainsi entrepris une tournée en Europe et aux États-Unis. À Washington, il a notamment rencontré le sénateur républicain Jim Inhofe, ainsi que Stephanie Sullivan, ex-ambassadrice au Congo-Brazza et qui, au sein du département d’État, est secrétaire adjointe au Bureau des affaires africaines...
(France 24 27/06/17)
La ville de Beni, dans l’est de la République Démocratique du Congo, a été secouée cette semaine par de nouveaux affrontements à l’arme lourde entre l’armée congolaise et des miliciens. La région a été ravagée par des massacres qui ont fait des milliers de morts. Le journaliste congolais Nicaise Kibel’bel y a mené une enquête. Pour lui, un califat est en gestation dans cette province. Il règne dans ces contrées une barbarie exercée au nom de la charia, explique Nicaise...

Pages