| Africatime
Mardi 02 Septembre 2014
(AFP 01/09/14)
"Qui a tué le général Bahuma ?" Les habitants de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, ont exprimé lundi inquiétude et colère après la mort de ce gradé qu'ils voyaient comme leur libérateur contre l'oppression des milices. Des slogans de ce genre ont marqué plusieurs manifestations spontanées qui ont eu lieu dans la matinée à travers la ville, ont indiqué à l'AFP plusieurs témoins. Les rassemblements remettaient en cause la version livrée dimanche par les autorités, selon laquelle le général Lucien Bahuma, commandant de la 8e région militaire congolaise, est mort des suites d'un accident vasculaire cérébral. Mais de nombreux habitants sont persuadés que le vainqueur de la rébellion du Mouvement du...
(AFP 01/09/14)
L'armée congolaise a été frappée durement dimanche par la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les récents succès des forces loyalistes dans cette province de l'est de la RDC. "Le général Bahuma est mort" dans un hôpital militaire de Pretoria "dans la nuit à 0h30 de l'Afrique du Sud" (22h30 GMT samedi), a indiqué à l'AFP le ministre de la Défense congolais, Alexandre Luba Ntambo. Le général-major Jean-Lucien Bahuma Ambamba a été victime jeudi à 57 ans "d'un accident vasculaire cérébral alors qu'il assistait à une...
(RFI 01/09/14)
L’émotion est vive en République démocratique du Congo (RDC) après la disparition, dimanche 31 août, de celui que l’on considère comme l’un des héros de la guerre contre les groupes armés dans l’est du pays. Le général Lucien Bahuma, le commandant de la 8e région militaire qui couvre le Nord-Kivu, s'est éteint en Afrique du Sud des suites d'un violent malaise cardiaque. Lucien Bahuma, ce général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) était avant tout un...
(Le Congolais 01/09/14)
Emoi et consternation dans l’opinion congolaise. Armes au poing, le général Lucien Bahuma Ambamba, commandant des opérations dans le Nord-Kivu, est décédé à l’hôpital militaire de Pretoria, en Afrique du sud. Une attaque cardiaque a emporté le tombeur du M23/RDF. Le sinistre serait arrivé lors d’une réunion d’état-major avec des officiers ougandais à Kasese. Malgré tous les soins pris dans son transfert de Kampala à Pretoria par un avion médicalisé, la réanimation n’a pas pu le ramener à la vie...
(RFI 01/09/14)
L'opposition politique se prépare pour une grande marche avant le 15 septembre, date de la rentrée parlementaire. Elle entend ainsi protester contre la modification ou le changement de la Constitution préconisé par la majorité. Vital Kamerhe, l'un des leaders de l'opposition et président de l'UNC, affirme que ce combat se déroulera en conformité avec la Constitution. Lors de la réunion des dirigeants membres de la majorité présidentielle lundi 25 août à Kingakati, la ferme du président Kabila, ces derniers se...
(Afrikarabia 01/09/14)
Après plusieurs mois d’atermoiement et de polémiques sur une possible révision constitutionnelle permettant au président Joseph Kabila de briguer un nouveau mandat, la stratégie de la majorité présidentielle se précise. La réunion du lundi 25 août dans la ferme présidentielle de Kingakati a mis fin au suspens : la Constitution sera bien modifiée et ce, par référendum. La voie s’éclaircit donc pour un troisième mandat présidentiel de Joseph Kabila, jusqu’ici bridé à deux par l’article 220 de la Constitution. Le...
(7sur7.cd 01/09/14)
1er septembre 2014 Sous le haut patronage du directoire national du parti libre pour le développement « PLD » en sigle, le comité fédéral du PLD a déclaré non à la révision de la Constitution, il soutient avec éclats, les élections et recommande son implantation dans des coins et recoins de la province du Nord-Kivu, sans oublier son autofinancement. Voilà certaines des recommandations que le président national de ce parti, Me Jean-Paul LUMBULUMBU, a données à la presse, à l‟issue...
(RFI 01/09/14)
Chantal, l’un des quatre membres de Médecins sans frontières retenus en otages depuis juillet 2013 en RDC, a retrouvé la liberté après quatorze mois passés aux mains des rebelles ougandais des ADF-Nalu, un groupe ultra-violent qui terrorise les civils dans le Nord Kivu. La jeune infirmière originaire de Goma se trouve dans le camp militaire de Béni sous la protection de l'armée congolaise. En revanche, MSF est toujours sans nouvelles de ses trois collègues enlevés le même jour à Kamango...
(Le Congolais 01/09/14)
Comme dans un conte de fées, les ex-rebelles du M23/RDF, qui ont trouvé refuge au Rwanda et en Ouganda lors de leur déroute en novembre 2012, se sont volatilisés dans la nature. Cette évasion aux contours flous donne raison à la France qui avait sonné le tocsin sur une éventuelle réorganisation de ce mouvement rebelle. Après avoir subi en novembre 2012 une cuisante défaite face à la grande offensive menée par les Forces armées de la RDC, les ex-rebelles du...
(Le Potentiel Online 01/09/14)
La Mission onusienne en RDC mène des investigations pour déterminer la nature réelle de tous les hommes armés présumés appartenir à l’ex-M23 aujourd’hui aux arrêts au Nord-Kivu. Plusieurs hommes armés supposés appartenir à l’ancien mouvement rebelle du M23 sont de plus en plus appréhendés ces derniers temps au Nord-Kivu. En effet, le 12 août 2014, la Police onusienne a rapporté que dix-sept éléments armés de l’ethnie tutsi ; supposés appartenir à l’ancien groupe armé rebelle du M23, ont été appréhendés...
(La Prospérité 01/09/14)
L’annonce de la légère augmentation de prix du carburant à la pompe a été faite le samedi 30 août 2014 à la télévision nationale. D’après le communiqué signé par le Secrétaire national à l’Economie, Christophe Kalala, le litre d’essence se négociera dès ce lundi 1 septembre à Kinshasa à 1.525 FC et le prix du litre de mazout à 1.515 FC. Il y a lieu de retenir qu’auparavant, le litre d’essence se vendait à 1.475 FC et celui du mazout...
(Agence Ecofin 01/09/14)
Armadale Capital Plc a élargi sa présence sur le potentiel minier dans le sud de la RD Congo avec son acquisition, en cours, de Kisenge Ltd, outre Mpokoto, un robuste projet low-cost recelant 507 000 onces d’or et un objectif d’exploration de 10Mt, qu’elle détient à 80% dans la riche province du Katanga. La compagnie d’investissement, cotée à Londres et très active dans le secteur minier, a annoncé le 1er septembre avoir conclu un accord d’acquisition totale de Kisenge Ltd...
(AFP 30/08/14)
Une trentaine de mineurs clandestins ont manifesté vendredi colère et inquiétude pour le sort de plusieurs dizaines de leurs camarades ensevelis selon eux dans une mine du sud-est de la République du Congo, a constaté un journaliste de l'AFP. D'après ces "creuseurs artisanaux" habitués à descendre la nuit dans la mine de cuivre et de cobalt de Lupoto, des mineurs ont été pris au piège par des travaux d'aménagement de la mine dans la nuit de jeudi à vendredi. A...
(AFP 30/08/14)
L'"affaire Chebeya", qui empoisonne jusqu'au sommet de l'Etat congolais, est revenue vendredi devant la justice à Kinshasa après plus d'un an de suspension, suscitant l'espoir des parties civiles de voir enfin jugés les meurtriers du plus célèbre défenseur des droits de l'Homme congolais. Celles-ci ont néanmoins perdu leur recours devant la Cour suprême de justice, plus haute juridiction de République démocratique du Congo, qui s'est déclarée incompétente. Fondateur de l'ONG La voix des sans voix (VSV), Floribert Chebeya...
(RFI 30/08/14)
Le verdict a fini par tomber le vendredi 29 août au soir. La Cour suprême se déclare incompétente pour statuer sur le recours en inconstitutionnalité déposé par les parties civiles dans le procès Chebeya. Pour les avocats des familles de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana c’est la déception. C’est la décision que redoutaient les parties civiles. En se déclarant incompétente, la Cour suprême de Kinshasa évite de sanctionner les irrégularités de procédure dans ce procès qui s’éternise. La Cour...
(AFP 29/08/14)
L'intérêt du médicament expérimental ZMapp, administré à titre compassionnel à plusieurs personnes infectées par le virus Ebola cette année, est confirmé par un essai pré-clinique sur des singes qu'il a tous sauvés, même à un stade avancé de la maladie. L'injection de trois doses du médicament a permis la survie des 18 singes macaques rhésus traités, même lorsque le traitement a été initié cinq jours après l'infection, selon cette expérience publiée vendredi dans la revue scientifique Nature. Cette publication intervient alors que le bilan de l'épidémie d'Ebola continue de progresser de "manière accélérée" en Afrique de l'Ouest, avec plus de 1.500 morts, selon l'OMS, qui redoute que...
(Afrikarabia 29/08/14)
Après plusieurs mois d’atermoiement et de polémiques sur une possible révision constitutionnelle permettant au président Joseph Kabila de briguer un nouveau mandat, la stratégie de la majorité présidentielle se précise. La réunion du lundi 25 août dans la ferme présidentielle de Kingakati a mis fin au suspens : la Constitution sera bien modifiée et ce, par référendum. La voie s’éclaircit donc pour un troisième mandat présidentiel de Joseph Kabila, jusqu’ici bridé à deux par l’article 220 de la Constitution. Le...
(RFI 29/08/14)
L'assassinat de Floribert Chebeya et la disparition de Fidèle Bazana font l'objet, cette semaine, de deux procédures judiciaires parallèles. En République démocratique du Congo, la Cour suprême doit examiner ce vendredi les exceptions d'inconstitutionnalité soulevées par les parties civiles lors du procès en appel alors que ces dernières ont obtenu cette semaine l'ouverture d'une procédure judiciaire au Sénégal. Quatre ans après l'assassinat de Floribert Chebeya et la disparition de Fidèle Bazana, les parties civiles restent mobilisés. Floribert Chebeya était l'une...
(Jeune Afrique 29/08/14)
Les concertations nationales de septembre et octobre 2013 en RDC entre Joseph Kabila et une partie de l'opposition n'auraient-elles servi à rien ? C'est bien possible. Explications. Les "concertations nationales" tenues en septembre et octobre à Kinshasa entre la majorité au pouvoir, certains partis d'opposition et la société civile pourraient n'avoir servi à rien d'abord parce que le remaniement ministériel sur lequel elles devaient déboucher n'a toujours pas eu lieu. Ensuite parce que, contrairement à ce qui avait été annoncé,...
(Courrier International 29/08/14)
Il s'agit d'une “semaine décisive” écrit le journal congolais Le Potentiel, qui relate que, du 25 au 30 août, une équipe d'experts et de représentants des autorités locales délimiteront – par des bornes et des bouées – plus de 200 kilomètres de frontière entre la république démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda. “Une frontière à la fois terrestre (de Goma à Gisenyi), lacustre (à travers le lac Kivu) et fluviale (le long de la rivière Ruzizi), marquée par de...

Pages