| Africatime
Samedi 25 Juin 2016
(RFI 25/06/16)
Joseph Kabila poursuit sa tournée dans l’ex-Katanga. Ce vendredi, il était à Kalemie, capitale de la province du Tanganyka. Aussitôt arrivé, le président de la République démocratique du Congo s’est adressé à la population. Seul sujet abordé, le processus électoral. Le chef de l’Etat n’a pas répondu à l’importante question du moment : la présidentielle se tiendra-t-elle dans les délais constitutionnels ? Joseph Kabila a profité de sa présence à Kalemie, chef-lieu de la toute nouvelle province du Tanganyika, pour parler du processus électoral. S’exprimant en swahili, le chef de l’Etat congolais, qui en est à son deuxième et dernier...
(Autre média 25/06/16)
KINSHASA, Congo – Le président du Congo, Joseph Kabila, a promis la tenue éventuelle d’élections démocratiques, dissuadant toutefois les politiciens à tenter de déstabiliser le pays d’Afrique centrale. Tel que l’édicte la constitution congolaise, le second et dernier mandat de Joseph Kabila vient à échéance à la fin de cette année. Or, l’opposition soupçonne le gouvernement d’avoir l’intention de reporter la tenue du scrutin pour rester au pouvoir plus longtemps. Le manque de clarté sur l’échéancier et sur l’avenir politique de Joseph Kabila génère des tensions depuis près d’un an. Dans un discours qu’il a livré vendredi dans la ville de Kalemie, le président a déclaré que certains Congolais souhaitaient le voir rester en poste, mais il n’a pas précisé...
(AFP 25/06/16)
Les groupes miniers en République démocratique du Congo demandent aux autorités de Kinshasa la rétrocession de centaines de millions de dollars de crédits de TVA dont le blocage met selon eux en péril "l'équilibre" de tout leur secteur, selon un document obtenu vendredi par l'AFP. L’État, dont les finances sont soumises à rude épreuve par la baisse des cours des matières premières, a commencé à suspendre le remboursement de ces crédits à toutes les entreprises du pays fin 2015. Pour les seuls groupes miniers, l'encours des sommes dues par l’État s'élève désormais à "plus de 700 millions de dollars", écrit la Fédération des entreprises du Congo (FEC) dans une lettre adressée au ministre des Finances.
(Jeune Afrique 25/06/16)
L'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) "enjoint tous les opérateurs de téléphonie mobile (...) d'annuler leurs nouvelles offres tarifaires". Le prix du gigabit de données a doublé voire triplé simultanément chez les principaux opérateurs au mois de mai. L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) réagit à la hausse spectaculaire du prix de vente des données mobiles, intervenue chez les principaux opérateurs de RDC en mai. Dans une déclaration...
(Radio Okapi 25/06/16)
Des sources de l’armée congolaise ont annoncé jeudi 23 juin la mort d’un soldat congolais depuis environ une semaine au Rwanda. D’après ces sources, la victime aurait traversé sans le vouloir la frontière et s’est retrouvé au Rwanda voisin. Il s’agit d’un soldat du 313e bataillon commando des Forces armées de la RDC (FARDC), basé en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu. Le soldat aurait traversé la frontière samedi dernier. Selon des sources au sein des FARDC, des militaires rwandais auraient...
(RFI 25/06/16)
A Moscou, le plus célèbre musée de la ville s’est paré des couleurs de l’Afrique. Pendant tout l’été le musée Pouchkine accueille l’exposition d’art africain, «Fleuve Congo», consacrée à l’art de l’Afrique centrale. Le musée organise aussi une série d’évènements (conférences et projections de films), sur le thème de l’art africain.
(RFI 25/06/16)
Les équipes de Tunisie, de Libye, de RD Congo et de Guinée seront à la lutte pour une place en phase finale de la Coupe du monde 2018. Tunisiens et Congolais sont favoris du groupe A de ces éliminatoires. D’un côté, deux pays qui ont déjà disputé la Coupe du monde : la RD Congo (1974) et la Tunisie (1978, 1998, 2002 et 2006). Et de l’autre, la Libye et la Guinée, qui rêvent d’une grande première. Le groupe A...
(Jeune Afrique 24/06/16)
En séjour à Washington où il conduit une mission de plaidoyer, Bernabé Kikaya Bin Karubi revient pour Jeune Afrique sur le gel des avoirs du général Célestin Kanyama, chef de la police à Kinshasa, décidé par les États-Unis. Entretien exclusif avec l'un des principaux conseillers du chef de l'État congolais. Décidément, la pression internationale sur les autorités congolaises fuse de toutes parts. Alors qu’il se trouvait depuis le 21 juin à Washington pour tenter de dissuader le parlement américain –...
(AFP 24/06/16)
Les autorités congolaises ont arrêté 75 personnes accusées d'appartenir à une nouvelle milice dans l'est instable de la République démocratique du Congo, a annoncé jeudi le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba. "Depuis deux jours, nous avons fait arrêter un député provincial (...) Frédéric Batumike" ainsi que "74 autres personnes" à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse à Kinshasa. "Nous avons pu établir (que M. Batumike) a mis en place une milice, Djeshi ya Yesu" (Armée de Jésus, en swahili, NDLR) dont "il est le chef"...
(Jeune Afrique 24/06/16)
Le général Célestin Kanyama, commissaire provincial de la police nationale congolaise à Kinshasa, voit ses avoirs aux États-Unis gelés pour « violences contre des civils ». Cela faisait plusieurs semaines que la menace de sanctions américaines ciblées contre des responsables congolais se précisaient. Ce jeudi 23 juin, Washington a franchi le pas, pour accroître la pression sur l’entourage du président Joseph Kabila pour qu’il organise l’élection présidentielle avant la fin de son ultime mandat constitutionnel, le 19 décembre prochain. Le...
(La Voix de l'Amérique 24/06/16)
Les 15 membres du Conseil de sécurité des Nations unies ont voté jeudi à l’unanimité une résolution renouvelant pour un an le régime des sanctions financières appliquées en RDC. La résolution reconduit également le mandat du Groupe d'experts chargé de surveiller l'application de ces sanctions. Le Conseil décide, selon la résolution, de reconduire jusqu'au 1er juillet 2017 les mesures sur les armes. Ces mesures ne s'appliquent, toutefois, plus à la vente d'armes au gouvernement de la RDC et aux transports,...
(Courrier International 24/06/16)
Freddy Kita, membre du Conseil des sages de l’opposition, explique que si l’élection présidentielle n’a pas lieu dans les délais, Etienne Tshisekedi pourrait être choisi par l’opposition pour diriger le pays avant d’organiser des élections l’année suivante. Afrikarabia : Vous avez participé au conclave de l’opposition de Genval en Belgique et vous êtes désormais membre du Conseil des sages et proche d’Etienne Tshisekedi. Vous accusez le président Joseph Kabila de vouloir s’accrocher au pouvoir après son deuxième et dernier mandat...
(Courrier International 24/06/16)
Condamné à dix-huit ans de prison ce mardi par la Cour pénale internationale, l’opposant congolais ne pourra pas se présenter à la prochaine élection présidentielle. Un verdict qui fragilise également son propre parti, le MLC. La procureure avait requis « au moins vingt-cinq ans » de prison, ce sera finalement dix-huit. L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba a été reconnu coupable de crimes de guerre et crimes contre l’humanité ce mardi par la Cour pénale internationale de La Haye (CPI). L’opposant...
(La Voix de l'Amérique 24/06/16)
Le gouvernement congolais qualifie d’atteinte à la souveraineté de la RDC les sanctions décidées par l’administration américaine à l’encontre des responsables congolais. Kinshasa prévient que ces mesures mettront en péril les relations entre les deux Etats. "La RDC condamne les mesures prises ce jour par le gouvernement des Etats-Unis. C’est une atteinte à notre souveraineté et cela mettra en péril nos relations bilatérales", indique dans une déclaration l’ambassadeur Barnabé Kikaya Bin Karubi, Conseiller principal du président Joseph Kabila en matière...
(RFI 24/06/16)
Des sanctions contre le chef de la police de Kinshasa. Les Etats-Unis gèlent les avoirs du général Kanyama et interdisent aux Américains de faire affaires avec lui. Ils lui reprochent d’être impliqué dans des violences contre les civils en République démocratique du Congo, notamment des exécutions extra-judiciaires, des enlèvements ou des arrestations arbitraires. Selon Washington, les autorités congolaises mettent en place un vrai système de répression à l’approche de la fin du mandat de Joseph Kabila, et ce pour éviter...
(RFI 24/06/16)
Le conseil de sécurité de l’ONU a voté jeudi 23 juin une résolution qui renouvelle le mandat du groupe d'experts sur la République démocratique du Congo (RDC) et le régime de sanctions auquel est soumis Kinshasa. Le régime de sanctions est aussi étendu pour couvrir toutes les violations des droits de l'homme dans le contexte pré-électoral. La mise en garde du conseil de sécurité à Kinshasa est claire : la RDC est sous le radar de l'ONU durant cette période...
(BBC 24/06/16)
La nouvelle milice appelée "Djeshi ya Yesu" (Armée de Jésus, en swahili) œuvrait à Bukavu, une ville située dans l’Est du Congo. 75 membres de ce groupe ont été arrêtés depuis deux jours mais l’information n’a été donnée que jeudi par le ministre congolais de la Justice. Alexis Thambwe Mwamba explique que le député provincial Frédéric Batumike était à la tête de la milice et qu’il fait partie des personnes arrêtées. Le groupe a lancé plusieurs attaques meurtrières sur des...
(BBC 24/06/16)
L'administration américaine a annoncé jeudi des sanctions financières contre le chef de la police de Kinshasa pour des violences et des disparitions de civils. Le Trésor américain accuse le général Célestin Kanyama "d'être responsable ou complice d'actes de violences sur des femmes et des enfants ainsi que d'enlèvements". Ce département a indiqué que les avoirs du général sont gelés aux Etats-Unis. Il est également interdit à toute entité américaine de faire des transactions avec l’officier congolais. Pour John Smith, directeur...
(Jeune Afrique 24/06/16)
Dans la perspective des scrutins à venir en RD Congo, le député Patrick Muyaya plaide en faveur de l'enrôlement sur les listes électorales des Congolais qui ont atteint 18 ans. Un important réservoir de voix pour de potentiels candidats à la présidentielle, selon l'élu de Kinshasa. Ne le ramenez pas sur le terrain politique lorsqu’il s’agit de l’enrôlement des nouveaux majeurs ! À bientôt 34 ans, Patrick Muyaya, l’un des plus jeunes députés congolais, n’y voit qu’une « contrainte technique...
(RFI 24/06/16)
Les Etats-Unis ont annoncé ce jeudi 23 juin des sanctions à l'encontre du chef de la police de Kinshasa. Le général Célestin Kanyama est accusé d'être impliqué dans des violences contre des civils. Il est désormais dans le viseur du Trésor américain. Les Etats-Unis veulent envoyer un message clair : ils condamnent les violences contre les civils en République démocratique du Congo. Des arrestations, des manifestations dispersées brutalement, des enlèvements qui se multiplient depuis quelques mois. C'est la première mesure...

Pages