| Africatime
Mercredi 28 Janvier 2015
(AFP 28/01/15)
La disposition litigieuse a été retirée après quatre jours de violences meurtrières, mais la nouvelle loi électorale adoptée dimanche en République démocratique du Congo ne semble en mesure d'apaiser aucune des craintes exprimées par ceux qui redoutent de voir le président Joseph Kabila s'accrocher au pouvoir au-delà de 2016. Q. Joseph Kabila est-il prêt à quitter le pouvoir ? C'est la question qui occupe tout le champ politique depuis un an et demi. Le président, qui a hérité des rênes du pays en 2001 à la mort de son père, Laurent-Désiré Kabila, chef rebelle arrivé à la tête de l’État par les armes, a été élu président pour la première fois en 2006 avant d'être...
(Le Monde 28/01/15)
À Kinshasa et dans les grandes villes de République Démocratique du Congo (RDC), le soulèvement populaire ayant abouti à la chute de Blaise Comparé le 31 octobre au Burkina Faso hante les esprits. Dans les rangs de l’opposition, l’énergie des manifestants du Pays des hommes intègres galvanise les jeunes descendus dans la rue pour dénoncer un projet de réforme électorale qui pourrait ouvrir la voie à un troisième mandat de Joseph Kabila. Face aux protestations, les articles les plus contestés sont finalement retirés le 24 janvier. « Il n’y aura pas de Burkina Faso à Kinshasa, arrêtez de rêver. L’opposition n’imposera pas son rythme aux institutions », avertit sur Twitter le président de l’assemblée nationale, Aubin Minaku. Tout en déplorant...
(La Tempête des Tropiques 28/01/15)
Mais le gouvernement doit donner des moyens pour l’organisation de ce scrutin, malgré la promesse de la communauté internationale en appui financier. Aussitôt la loi électorale votée au niveau du Parlement, elle vient d’être promulguée par le chef de I’Etat Joseph Kabila, après la vérification de sa conformité à la Cour constitutionnelle. La balle est désormais dans le camp de l’abbé Malumalu qui doit respecter sa parole et ne pas tomber dans le jeu des politiciens qui ne tiennent qu’à...
(Congo Independant 28/01/15)
Dans une interview accordée à l’hebdomadaire parisien «Jeune Afrique», la Gambienne Fatou Bensouda, procureure près la Cour pénale internationale (CPI) dément, sans convaincre, que le Congolais Jean-Pierre Bemba Gombo et l’Ivoirien Laurent Gbagbo ont été déférés devant la CPI «pour des raisons politiques». Présentant l’ex-ministre de la Justice de la Gambie, l’intervieweur, en l’occurrence Christophe Boisbouvier, commence par souligner le «calme» qui caractérise cette mère de deux enfants. Un calme qui disparaît à l’évocation des cas Bemba et Gbagbo. «Dans...
(Jeune Afrique 28/01/15)
À Kinshasa, des heurts meurtriers avaient éclaté entre policiers et manifestants lors de récentes protestations contre le projet de loi électorale. Le général Célestin Kanyama, patron de la police, est une fois de plus pointé par les ONG de droits de l'homme. Mais sera-t-il pour autant inquiété ? "Dérapage". C'est sur Twitter que le mot a été lâché. Interpellé par un internaute sur ce réseau social, Aubin Minaku, président de l'Assemblée nationale de la RDC, avait en effet reconnu, le...
(7sur7.cd 28/01/15)
C’est depuis le 29 décembre 2014 que la RD-Congo a publié son Rapport-ITIE 2012, 5ème de la série depuis qu’elle a adhéré à la norme internationale Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) en 2005. Le Rapport 2012 de l’ITIERDC a ceci de particulier car il est le premier après que la RD-Congo ait obtenu le statut de « pays conforme » à la norme ITIE. Cette publication démontre que la République démocratique du Congo (RD-Congo) est résolument...
(Jeune Afrique 28/01/15)
La qualification de la RDC en quarts de finale de la CAN 2015 a apporté un peu de joie aux Congolais après les heurts violents des derniers jours à Kinshasa. Témoignages. Après le nul arraché face à la Tunisie lundi (1-1), synonyme de qualification en quarts de finale de la CAN 2015, les Congolais sont descendus dans les rues de Kinshasa, la capitale, pour fêter l'exploit des Léopards. Des explosions de joies qui sont intervenues dans un contexte tendu en...
(Radio Okapi 28/01/15)
Des prisonniers se sont affrontés à l’arme blanche mardi 27 janvier dans la soirée jusqu’au lendemain matin dans la prison centrale de Bunia, en Ituri (Province Orientale). Un groupe de détenus s’est révolté contre ce qu’ils appellent «le gouvernement de la prison» et qu’ils accusent de les maltraiter. Au moins 52 prisonniers ont été blessés au cours de ces émeutes. Les forces de l’ordre ont tiré plusieurs coups de feu pour tenter de maitriser la situation. Le calme est finalement...
(7sur7.cd 28/01/15)
Le débat, au niveau de deux chambres du Parlement, sur l’examen du projet modifiant la loi électorale déposé par le Gouvernement a permis La clarification des rapports de force dans les états-majors des partis et/ou des regroupements politiques en République démocratique du Congo (RDC). A Kinshasa, l’examen du projet de la loi électorale qui a abouti au retrait pur et simple de l’alinéa 3 de l’article 8 qui était à la base des troubles signalés dans les rues de la...
(France 24 28/01/15)
En décrochant un match nul contre la Tunisie, la RD Congo a obtenu son billet pour les quarts de la CAN. Elle sera opposée à son voisin du Congo pour un derby alléchant, le 31 janvier. Les Léopards savent qu'ils vont vivre une rencontre très intense. Pour la première fois depuis 2006, la République Démocratique du Congo a réussi à atteindre les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Grâce à leur match nul contre la Tunisie (1-1),...
(Radio Okapi 28/01/15)
Environ 30 000 réfugiés centrafricains fuyant les combats dans leur pays sont arrivés en Equateur depuis le mois de décembre 2014. Le bureau du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) en RDC tient ces chiffres de la Direction générale de migration (DGM). Le HCR indique travailler pour assurer la prise en charge de ces nouveaux réfugiés. D’autres vagues de réfugiés centrafricains ont été enregistrées l’année passée dans la même province. Ces personnes fuient l’instabilité dans leur pays. « Depuis le...
(Radio Okapi 28/01/15)
La Mairie de Lubumbashi a organisé, mardi 27 janvier, une marche de soutien au chef de l’État congolais, Joseph Kabila. Des milliers de personnes issues des rangs des forces vives, des députés et ministres provinciaux, des associations des vendeurs des marchés, des communautés religieuses et des partis politiques ont répondu massivement à cette manifestation qui n’a enregistré aucun incident. A la Place Moïse Tsombe, le vice-gouverneur du Katanga, Yav Tshibal s’est adressé à la population. Son allocution a été axée...
(7sur7.cd 28/01/15)
Au moins 53 magasins des opérateurs chinois ont été pillés et trois ressortissants chinois grièvement blessés au cours des manifestations contre la loi électorale à Kinshasa. La communauté chinoise en RDC a rapporté ce bilan vendredi 26 janvier à Moïse Ekanga, secrétaire exécutif du bureau de coordination et de suivi du programme sino-congolais. Selon elle, les pertes subies approchent les 5 millions de dollars américains. La communauté chinoise appelle à la réparation des préjudices subis. Elle affirme que ces violences...
(L'Avenir Quotidien 28/01/15)
Au cours de cette réunion, explique Albert Yuma, nous avons parlé ensemble de la nécessité d’un partenariat constructif avec le Gouvernement, en insistant sur les matières prioritaires dans le secteur de l’agriculture, de l’industrie du commerce frontalier, du secteur pétrolier et minier. « Nous avons remis au Chef du Gouvernement un mémorandum qui reprend les détails des propositions des membres de la FEC, les pistes de solution pour qu’ensemble avec une nouvelle gouvernance, une nouvelle citoyenneté pour tout le monde...
(Radio Okapi 28/01/15)
L’agence américaine pour le développement international (USAID) a accordé un don de 44 millions de dollars américains au Programme alimentaire mondial (Pam). D’après un communiqué conjoint signé l’USAID et le Pam, ce fonds doit servir à apporter une assistance alimentaire aux personnes les plus affectées par la faim et la malnutrition causées par les conflits armés dans l’Est de la RDC. La Directrice de l’USAID en RDC, Docteur Diana Putman, a affirmé que la contribution du gouvernement américain permettrait au...
(AFP 27/01/15)
L'opposition congolaise a exigé mardi la publication d'un calendrier global des scrutins à venir, deux jours après le vote d'une loi électorale controversée ayant provoqué des violences meurtrières à Kinshasa. "Nous mettons en demeure la Commission électorale nationale indépendante (Céni) [...] de publier, sans délai, un calendrier global et consensuel dans le strict respect des échéances prévues par la constitution en 2016", indique la déclaration publiée par une cinquantaine de partis de l'opposition congolaise et d'associations. Parmi la cinquantaine de signataires, Samy Badibanga, chef du groupe...
(Xinhua 27/01/15)
L'appui de la Belgique à l'organisation des élections en République démocratique du Congo (RDC) dépendra de l'adoption par la CENI d'un budget "clair, raisonnable et transparent", ainsi que d'un calendrier "réaliste et crédible", a communiqué dimanche le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères du royaume. Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, se félicite du consensus sur la loi électorale après les récents actes de violence qui ont frappé la RDC, selon le communiqué. Le ministre Reynders a souligné...
(Le Monde 27/01/15)
Après plusieurs jours d’émeutes et de manifestations dont le bilan s’établit, selon les sources, entre 13 et 42 morts, le Parlement congolais a finalement voté la révision de la loi électorale, dimanche 25 janvier. Sans l’alinéa 3 de l’article 8 à l’origine du mouvement de protestation de l’opposition. Celui-ci liait l’organisation de la présidentielle, prévue en 2016, à un recensement de la population. Le recensement est une tâche colossale en République démocratique du Congo (RDC), vaste de plus de 2...
(Le Congolais 27/01/15)
Le Parlement de la République démocratique du Congo (RDC) a adopté dimanche une nouvelle loi électorale, sans la disposition controversée qui avait provoqué des violences meurtrières cette semaine, mais le nouveau texte soulève des incertitudes pour les prochaines élections. Le retrait de la disposition litigieuse, qui ouvrait la voie à un report de la présidentielle prévue en 2016, avait été annoncé samedi soir par le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, après une semaine sous haute tension. Ce retrait avait...
(L'Observateur (RDC) 27/01/15)
Une délégation de la Belgique conduite par le vice Premier ministre et ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders arrive à Kinshasa à la fin du mois de janvier 2015. La délégation belge qui comprend également le ministre belge de la Coopération au développement rencontrera les différentes personnalités congolaises, de toutes les sensibilités politiques ainsi que des représentants de la Société civile congolaise. La visite de la délégation belge s’inscrit dans le cadre du soutien de la Belgique au processus électoral...

Pages