| Africatime
Mardi 30 Août 2016
(AFP 30/08/16)
La cour suprême de la République démocratique du Congo a ordonné lundi la libération de trois militants pro-démocratie opposés à la prolongation du mandat du président congolais Joseph Kabila après au moins 17 mois de détention. "La cour a décidé la levée de la détention de Christopher Ngoy parce que son arrestation et sa détention ont été totalement irrégulières (...) et elle a accordé la liberté provisoire à Fred Bauma et Yves Makwambala", a déclaré à la presse leur avocat, Me Joseph Mukendi Wa Mulumba. "C'est dans le cadre des mesures d'apaisement que ces libérations interviennent", a ajouté Me Mukendi.
(Jeune Afrique 30/08/16)
Christopher Ngoy de Synergie, Fred Bauma et Yves Makwambala de Lucha ont été libérés lundi soir de la prison centrale de Makala, à Kinshasa, en RD Congo. Les trois hommes ont été remis en liberté sur décision de la Cour suprême de justice, lundi 29 août, comme l’a confirmé le mouvement citoyen Lucha, dont Fred Bauma et Yves Makwambala, qui étaient en détention depuis le 15 mars 2014, sont membres. « Nos camarades Fred Bauma et Yves Makwambala viennent d’être libérés, sur décision de la Cour Suprême de Justice. Ils bénéficient d’une ‘liberté provisoire’, après 18 mois et 15 jours de détention sans procès. Le défenseur des droits de l’homme Christopher Ngoy, également détenu avec eux, est quant à lui...
(Dw-World 30/08/16)
Des activistes pro-démocratie, de la LUCHA ou du mouvement Filimbi ont été libérés, mais ils restent amers face aux conditions de leur arrestation et de leur détention. Pour eux, le combat continue. L’opposition congolaise avait posé des préalables à sa participation au dialogue politique qui doit s'ouvrir ce jeudi, 1er septembre, à savoir la libération des prisonniers politiques et d’opinion. Trois militants du mouvement pro-démocratie "LUCHA", Lutte pour le changement et le mouvement FILIMBI, Christopher Ngoyi Mutamba, Fred Bauma et...
(Jeune Afrique 30/08/16)
Depuis le 25 août, deux imams de la mosquée centrale de Butembo, ville voisine de Beni, sont entendus devant un tribunal militaire d'exception qui instruit les massacres à répétition dans cette partie du territoire congolais. Car les autorités congolaises privilégient la piste jihadiste. Qu'en est-il vraiment ? Les pistes de l’armée « Nous avons toujours dit et répété que nous avons affaire à une menace terroriste à Beni. » Joint au téléphone, lundi 29 août par Jeune Afrique, le lieutenant...
(Dw-World 30/08/16)
En RDC, le dialogue politique convoqué par le président Joseph Kabila s'ouvre le 1er septembre prochain à Kinshasa. Le facilitateur de l'Union africaine, Edem Kodjo a rendu publique une feuille de route. Selon le document de 14 pages dont la Deutsche Welle a eu copie, ce dialogue sera inclusif et va s'étaler dans un premier temps sur une durée de 15 jours, renouvelable. Ce, en conformité avec l'esprit et la lettre de la Constitution congolaise et les recommandations de l'ONU...
(RFI 30/08/16)
L'un avait déjà quitté la prison samedi après-midi, trois autres ont été libérés lundi soir par la Cour suprême de justice. Christopher Ngoy de Synergie, Fred Bauma et Yves Makwambala de Lucha ont comparu en chambre de conseil pour la demande liberté provisoire qu'ils avaient sollicitée et qui leur avait été refusée par le passé. La Cour suprême de justice a enfin accédé à leur demande dans le cadre des mesures de décrispation politique exigées par l'opposition. « Nous remercions...
(Xinhua 30/08/16)
BENI (RDC), (xinhua) -- Maman Sidikou, chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a appelé lundi à changer de stratégie contre les rebelles au Nord-Kivu afin de stopper les massacres des civils congolais. "La compassion ne suffit plus. Nous comptons les morts et ça ne peut plus durer. Il faut changer de stratégie", a-t-il déclaré à Béni (est) en compagnie du nonce apostolique en RDC, Mgr Luis Mariano Montemayor. Dès leur...
(Le Phare Online 30/08/16)
A quelques jours de l’ouverture officielle du dialogue politique, le ton se durcit dans le camp du Rassemblement. A l’issue d’une réunion tenue hier lundi 29 Août 2016 en sa résidence de la rue Pétunias à Limete, le Président du Conseil des Sages de cette méga plateforme politique, Etienne Tshisekedi est sorti de sa réserve pour appeler la population à rejeter toutes les conclusions qui sortiront de ce qu’il appelle «pseudo-dialogue politique» convoqué pour le 1er Septembre 2016 à Kinshasa...
(La Prospérité 30/08/16)
Déjà, Tshisekedi et ses principaux alliés s’en tiennent, jusqu’ici, à leurs préalables, devenus presqu’irréductibles. Ainsi, la dernière vague de prisonniers libérés de l’emprise de leurs geôliers, au terme d’une décision des autorités congolaises allant dans le sens de la décrispation politique, n’a-t-elle toujours pas étanché leur soif. Tout démontre, manifestement, que ces opposants au radicalisme agressif qui, en plus de la récusation de Kodjo, sont, en même temps, prêts à en découdre avec le pouvoir, même s’il faut user du...
(RFI 30/08/16)
En République démocratique du Congo (RDC), le nonce apostolique et le patron de la Monusco sont en visite à Béni. Ensemble, ils se sont rendus sur le lieu du dernier massacre de Rwangoma. En périphérie de cette ville, le 13 août dernier, plus d’une cinquantaine de personnes ont été massacrées. Il s'agit de l’une des pires tueries que ce territoire a connue depuis deux ans. Deux jours après ce massacre, le lundi de l’Assomption, le pape François avait dénoncé le...
(Radio Okapi 30/08/16)
La police a dispersé à coup des gaz lacrymogènes un meeting du Rassemblement de l’opposition lundi 29 août dans la commune de la Kenya à Lubumbashi. Des témoins rapportent que tout est parti de l’attroupement de plusieurs militants des partis de l’opposition aux croisements des avenues Kolwezi, Mitwaba et Moba pour participer au meeting organisé par le Rassemblement. Un officier de la police aurait appelé les militants à quitter la rue et à aller au siège de l’UNADEF, un parti...
(Radio Okapi 30/08/16)
« Nous pensons que si réellement on doit développer l’Afrique, cela doit partir de la RDC. On ne peut pas se développer si on n’a pas l’énergie. Et cette énergie, c’est le Congo [RDC] à travers Inga. Donc, nous avons cette lourde charge de développement de l’Afrique. On ne peut rien faire sans électricité», a déclaré samedi 27 août le nouvel administrateur de la Banque africaine de développement (BAD) pour le groupe-pays de l’Afrique centrale, Obam Nlong. Elu lors des...
(La Tempête des Tropiques 30/08/16)
L’insalubrité qui règne dans la ville de Kinshasa devient un fait social et normal pour les Kinois qui ne cessent de loger dans des coins insalubres. Cette instabilité est présente dans les coins de rue, dans les maisons, au travail et dans les marchés où le constat est amer. Qu’il s’agisse du marché central, situé dans la commune de la Gombe, et qui devrait faire la fierté de cette entité, tout comme de toutes les autres places de négoces, l’insalubrité...
(La Voix de l'Amérique 30/08/16)
Au Sud-Kivu, la première Edition du festival Umoja Grands Lacs se poursuit depuis le 27 août 2016. Ce cadre d’échange culturel et de dialogue entre jeunes des pays de la sous-région de grand lacs est organisé par l’association des jeunes "the futur for all" que l'on peut traduire par "un futur pour tous". C’est dans le beau cadre du collège Alfajiri à Bukavu que se déroule le festival Umoja Grands-Lacs. Un festival qui connait la participation des artistes venus du...
(AFP 29/08/16)
La police a dispersé lundi à coups de gaz lacrymogènes des participants à une réunion publique organisée à Lubumbashi par l'opposition contre la convocation à partir du 1er septembre du dialogue national destiné à préparer des élections en République démocratique du Congo, a constaté un journaliste de l'AFP. La police a tiré des gaz lacrymogène sur des centaines de jeunes qui s'étaient rassemblés devant le siège dans la deuxième ville de RDC du parti Envol, membre du Rassemblement, une coalition de forces d'opposition autour de l'opposant historique Étienne Tshisekedi, selon le correspondant de l'AFP à Lubumbashi.
(Jeune Afrique 29/08/16)
Lors de son récent séjour dans le Nord-Kivu, Joseph Kabila a tenu à rencontrer les jeunes de la Lutte pour le changement (Lucha), un mouvement citoyen très actif dans l’est de la RD Congo et hostile à une éventuelle prolongation du mandat du chef de l’État. Instruction est alors donnée à un conseiller politique de prendre contact avec ces militants prodémocratie. Après un coup de fil à la Lucha, une réunion a lieu, le 16 août, à Goma, au bureau...
(BBC 29/08/16)
Le comité préparatoire de la concertation entre l'opposition, le pouvoir et la société civile a décidé de lancer le dialogue politique ce jeudi 1er septembre. Ce forum se tiendra à Kinshasa, la capitale, pour une durée de deux semaines, en présence de 200 personnes. Le plan adopté par le comité préparatoire prévoit la signature d'"un accord politique" à la fin du dialogue politique. Cet accord final fixera les "modalités" d'exercice du pouvoir, au cas où l'élection présidentielle n'a pas lieu...
(Courrier International 29/08/16)
Après 9 mois d’atermoiement et le boycott d’une partie de l’opposition, le dialogue politique congolais débutera le 1er septembre 2016 pour une durée de 15 jours. Organisé seulement quelques jours après la fin des travaux du comité préparatoire, Joseph Kabila tente de prendre l’opposition de vitesse et d’isoler Etienne Tshisekedi en attirant certains opposants au dialogue, fragmentant un peu plus l’opposition. Une véritable course contre la montre se joue actuellement à Kinshasa. D’un côté, le camp présidentiel de Joseph Kabila,...
(RFI 29/08/16)
Devant de nombreux ambassadeurs, le représentant de la majorité présidentielle, celui de l'opposition, celui de la société civile et le facilitateur désigné par l'Union africaine ont signé le document final des travaux du comité préparatoire au dialogue politique national et inclusif : la feuille de route qui définit les objectifs et le cadre du dialogue qui aura lieu du 1er au 14 septembre. Et qui est destiné à mettre fin à la crise politique actuelle et à préparer des élections paisibles. « Le train du dialogue est bel est bien sur les rails », a déclaré Néhémie Mwilanya, directeur de cabinet du président de la République...
(RFI 29/08/16)
Dans la perspective du dialogue en République démocratique du Congo, la majorité présidentielle s’est prononcée, ce dimanche 28 août, sur les exigences de l’opposition pour créer un climat de confiance. Mais celle-ci vient d’enregistrer une nouvelle défection dans ses rangs. Le coordonnateur de la cellule de communication, Chérubin Okende et son parti le Front social des indépendants républicains, ont pris congé de cette famille politique depuis le week-end. La décision a été annoncée à l’issue d’un congrès de son parti...

Pages