Samedi 18 Novembre 2017
(Agence Ecofin 18/11/17)
«Les géants industriels ne font pas le nécessaire face aux allégations de travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en cobalt pour les batteries.», c’est la grande conclusion du nouveau rapport d’Amnesty International intitulé «le temps est venu de recharger des batteries propres». Dans cette étude, l’organisation a étudié les progrès réalisés depuis janvier 2016 par les géants du secteur de l’électronique et des constructeurs automobiles dont Apple, Samsung, Dell, Microsoft, BMW, dans leurs pratiques concernant l’approvisionnement en cobalt. En effet, il y a deux ans, elle révélait après une enquête, que les batteries utilisées pour leurs produits sont susceptibles d'être liées au travail des enfants en Rd Congo. Le classement : Apple à l’avant-garde,...
(RFI 18/11/17)
En RDC, le projet de loi électorale révisée est désormais sur le bureau de l'Assemblée nationale. Un texte très attendu. Le retard dans l'élaboration de cette loi fait partie des éléments de blocage avancés par la Ceni pour expliquer que l'élection ne pouvait pas se tenir dans les délais fixés par l'accord de la Saint-Sylvestre. Le texte doit encore être adopté par les députés. Que prévoit ce projet de loi ? Principal changement, la répartition du nombre de sièges au sein des assemblées. Elle devrait désormais se faire en fonction du nombre d'électeurs et non plus du nombre d'habitants. Le dernier recensement en RDC date de 1984. Un nouveau recensement en préalable à toute élection, comme ce fut envisagé, aurait...
(RFI 18/11/17)
C'est une confrontation très attendue qui doit avoir lieu ce samedi 18 novembre à Beni dans le cadre du procès sur les massacres qui ont coûté la vie à au moins 1 000 personnes depuis 2014. Face à face, le général Mundos, en charge des opérations militaires entre 2014 et 2015, accusé dans plusieurs rapports d'être lui-même à l'origine d'une partie des massacres (ce qu'il a toujours nié et qui comparait seulement à titre de témoin), et un certain Oscar...
(AFP 17/11/17)
L'Union européenne, les Etats-Unis, la Suisse et le Canada se sont déclarés jeudi "préoccupés" par l'état des libertés d'expression et de réunion en République démocratique du Congo, au lendemain d'une journée de mobilisation fortement contenue par les autorités. La dlégation de l'UE et les ambassades de ces pays déplorent dans un communiqué conjoint les déclarations "attribuées à un certain nombre de responsables des forces de police congolaises et de gouverneurs de provinces" avant la journée de mobilisation du 15 novembre. "Tout attroupement de plus de cinq personnes sera dispersé", avait averti mardi le chef de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo. "Sans pitié", aurait-il ajouté, selon plusieurs médias.
(RFI 17/11/17)
Les chancelleries occidentales présentes en RDC (UE, Etats-Unis, Suisse, Canada) se disent « vivement préoccupées » par les propos tenus par plusieurs responsables politiques et de la police, en amont de la journée de mobilisation de mercredi dernier, à l’appel de la société civile et de l’opposition. Dans un communiqué publié jeudi 16 novembre, elles estiment que ces déclarations sont « contradictoires » avec l’engagement pris par les autorités de « soutenir un processus électoral crédible, libre et apaisé en...
(AFP 17/11/17)
Un chef présumé des Kamuina Nsapu, milice impliquée dans des violences en République démocratique du Congo, a été arrêté dans une affaire de décapitation au Kasaï, a appris jeudi l'AFP de source judiciaire. "Il a été arrêté mardi. Pour l'instant le présumé chef milicien est auditionné par la justice militaire", a ajouté la source. Membre présumé de Kamuina Nsapu, il est soupçonné d'avoir ordonné la décapitation de six personnes chargés de superviser des épreuves du baccalauréat tombées dans une embuscade le 31 mai 2017. Malgré le versement d'une rançon par les autorités de la province du Kasaï-central...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Les trois hommes chargés de la politique belge en RDC, Charles Michel, Didier Reynders et Alexander De Croo, ont beau appartenir au même gouvernement, ils n’ont pas la même méthode. Le plus tranchant à l’égard de Kinshasa est sans doute le Flamand Alexander De Croo, vice-Premier ministre chargé de la coopération et fils du parlementaire Herman. Devant la presse néerlandophone, il a déclaré mi-septembre que le Congo n’était « pas un État, mais un système d’enrichissement personnel ». Il a...
(RFI 17/11/17)
Un deuil national a été décrété en mémoire des nombreuses victimes de la catastrophe ferroviaire de Buyofwa, à 25 kilomètres de Lubudi, dans la toute nouvelle province de Lualaba. Jeudi 16 novembre, les drapeaux étaient en berne pour 24 heures sur toute l’étendue du pays. Dans un message lu à la télévision officielle, le chef de l’Etat a présenté ses condoléances les plus émues aux familles des victimes. Au moins soixante et onze corps ont déjà été récupérés. Les recherches...
(Le Monde 17/11/17)
En 1965, Ernesto Che Guevara est allé, incognito, prêter main forte à la rébellion simba. Mais le rêve africain a viré à la débâcle. Répétition générale d’un fiasco qui conduira, en 1967 en Bolivie, à la mort du révolutionnaire, dont on commémore cette année le cinquantenaire. Dans le petit appartement secret de Dar es-Salaam, en Tanzanie, un homme est assis à sa table de travail. Il ne prête aucune attention au mobilier, spartiate, n’entend pas les bruits de la rue,...
(Jeune Afrique 17/11/17)
Anwar Soussa est le nouveau directeur général de Vodacom en République démocratique du Congo. Parmi les nombreux défis qu'il souhaite relever, l'élargissement de la couverture réseau dans le pays. Après Orascom en Égypte et en Centrafrique et Airtel au Tchad et en Ouganda, Anwar Soussa est depuis septembre DG de Vodacom RDC. Il a confié à JA vouloir faire de l’élargissement de la couverture du réseau une de ses priorités. Compte tenu de l’instabilité politique, sécuritaire et monétaire, ce marché...
(AFP 16/11/17)
La mobilisation contre le président Joseph Kabila a été fermement contenue mercredi en République démocratique du Congo, à la grande satisfaction des autorités, de nouveau interpellées par les Nations unies sur le respect de la liberté d'expression. Aucun incident majeur n'a marqué cette journée de mobilisation contre le calendrier électoral qui fixe les prochaines élections au 23 décembre 2018. Les organisateurs -opposition et mouvements citoyens- exigent le départ du président Joseph Kabila dès la fin de cette année. Un "délinquant" a été blessé par balles à Kinshasa et dix-neuf manifestants ont été arrêtés à Goma (6), Lubumbashi (7) et Matadi (6), a affirmé la Police nationale dans un communiqué.
(AFP 16/11/17)
La chute d'un camion dans une rivière a entraîné la mort d'au moins quinze personnes dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Quatre personnes ont également été blessées dans la chute de ce camion sur une route nationale près d'Isiro alors qu'il revenait d'un marché, a déclaré à l'AFP Jean-Pierre Lola Kisanga, gouverneur de la province du Haut-Uélé, située près des frontières de la Centrafrique et du Soudan du Sud. Les...
(RFI 16/11/17)
L'appel lancé par la Lucha et l'opposition pour protester contre le nouveau calendrier électoral a été diversement suivi mercredi 15 novembre en RDC. Objectif affiché pour ce mouvement : « Bloquer complètement le pays jusqu'à la chute effective du régime » du président Joseph Kabila. A Kinshasa, certaines écoles sont restées fermées mercredi, des commerces aussi, mais on était loin de la « ville morte ». C'est un peu calme par rapport aux autres jours, donc les gens ont quand même peur. Aucun incident majeur n'a été signalé lors de cette journée de mobilisation contre le calendrier électoral...
(AFP 16/11/17)
Apple à "l'avant-garde", Renault mis en demeure de mieux faire...: Amnesty a évalué le respect des droits de l'homme par une trentaine de multinationales qui s'approvisionnent en cobalt en République démocratique du Congo, dans un rapport publié mercredi. "Les géants industriels ne font pas le nécessaire face aux allégations de travail des enfants dans les chaînes d'approvisionnement en colbalt pour les batteries", déplore l'ONG en résumé de son enquête sur la filière en RDC, pays africain qui fournit 50% de...
(APA 16/11/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Le Fonds humanitaire pour la RD Congo vient d’allouer 20 millions USD pour répondre, pendant une période de six mois, aux besoins humanitaires urgents dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Haut-Katanga, a annoncé mercredi la MONUSCO au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies. Il a été précisé que les déplacés internes de ces trois provinces dont le nombre n’a pas été déterminé, bénéficieront d’un appui pour les abris temporaires...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Le procès sur le viol de 48 fillettes s'est ouvert mardi devant la cour militaire de Kavumu, en RDC. Charles Cubaka Cicura, porte-parole des avocats des parties civiles revient pour Jeune Afrique sur les menaces qui pèsent sur les témoins, mais aussi le désir de justice dans un procès qui est aussi celui de l'impunité pour les crimes sexuels dans le pays. Le procès de 18 suspects, tous membres d’une même milice – qui se fait appeler « Armée de...
(Agence Ecofin 16/11/17)
En RDC, la compagnie minière doublement cotée (NYSE, TSX) Banro Corporation, active sur les mines Namoya et Twangiza, traverse une période difficile tant sur le plan opérationnel que financier. Elle a déclaré cette semaine qu’un comité spécial a été nommé pour discuter d’une potentielle restructuration de dettes en dehors de la RDC, ainsi que l’octroi d’un financement pour ses opérations en cours dans le pays. Sur le plan opérationnel, la société doit faire face à la suspension continue des travaux...
(RFI 16/11/17)
La justice suédoise dénonce l'absence de coopération de la RDC dans l'enquête sur l'assassinat de sa ressortissante Zaida Catalan. Celle-ci et l'Américain Michael Sharp, experts de l'ONU, ont été tués le 12 mars dernier au Kasaï Central. Les autorités congolaises avaient toujours affirmé qu'elles étaient prêtes à assister les Etats-Unis et la Suède dans leur enquête. Mais selon un communiqué du parquet suédois rendu public hier, cela serait très loin d'être le cas. Une absence de coopération qui empêcherait même...
(RFI 16/11/17)
Ce 15 novembre en République démocratique du Congo (RDC) a lieu la première journée de mobilisation de la société civile et de l'opposition depuis la publication du calendrier électoral qui renvoie la présidentielle à la fin de l'année 2018. Ces derniers jours, le discours s'est durci des deux côtés, tandis que la Monusco, la force des Nations unies dans le pays, interpelle les autorités sur le respect du droit à manifester dans le calme. L'appel à manifester en République démocratique...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Officiellement, ils n’ont plus de responsabilités diplomatiques. Mais plusieurs hommes politiques belges passionnés par le Congo entretiennent encore leurs réseaux dans le pays. Ils les ont constitués « à l’ancienne », grâce à des contacts humains, souvent affectifs, parfois mâtinés de paternalisme. Tous ont en tout cas une nette préférence pour les échanges discrets, entre quatre yeux, plutôt que pour les blâmes par médias interposés. Étienne Davignon Vicomte promu au rang de « comte » par le roi des Belges...

Pages