| Africatime
Mercredi 23 Avril 2014
(Le Potentiel Online 23/04/14)
S’arcboutant sur sa propre déclaration faite à Nairobi, le M23 se croit en droit d’obtenir l’amnistie à la pelle pour tous ses membres, en ce compris les rebelles multirécidivistes. Erreur fatale d’avoir considéré les négociations de Kampala comme une blanchisseuse au détriment de la justice. Amnistie ne rime-t-elle aussi avec apaisement et concorde. Le droit des victimes de ne plus subir les affres provoquées par les mêmes personnes ne peut être bafoué. Abject, inacceptable, odieux, …, sont des qualificatifs qui conviennent le mieux au chantage qu’exerce l’ex-M23 sur Kinshasa. Le gouvernement de la République publie de manière parcimonieuse la liste des bénéficiaires de la loi d’amnistie votée par le parlement et promulguée par le chef...
(Afrikarabia 23/04/14)
Les Nations unies tirent la sonnette d’alarme sur la situation humanitaire au Katanga. La province pourrait atteindre le million de déplacés fin 2014, alors que les violences se poursuivent. Le Katanga est-il en train de devenir un nouveau Kivu ? Alors que la situation sécuritaire se calme au Nord-Kivu depuis la reddition des rebelles du M23 en novembre 2013, la riche province du Katanga continue de s’enliser dans l’instabilité. Une note du bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) dénonce les attaques répétées des groupes armés sur les populations civiles et s’inquiète du nombre croissant de réfugiés, sans...
(Le Potentiel Online 23/04/14)
Le gouvernement prépare un état des lieux des projets financés sur les ressources de l’Etat. Une réunion spéciale se penche sur la question au courant de cette semaine. Le gouvernement a levé l’option d’auditer l’ensemble des projets qu’il finance sur ressources propres. Cette décision a été prise le lundi 21 avril 2014 en marge de la réunion hebdomadaire de la Troika stratégique, cette structure technique qui se réunit chaque lundi autour du Premier ministre. Le ministre délégué aux Finances, Patrice...
(L' Observateur(RDC) 23/04/14)
La population kinoise a lancé un ouf de soulagement après le déclenchement de l'opération Likofi.Cette opération visait à mener une guerre sans merci contre les " kuluna ", ces gangs de jeunes armés de machettes qui avaient mis la ville de Kinshasa en coupe réglée. Selon les avis des uns et des autres glanés dans les différentes communes de la capitale, après trois mois de traque contre ces délinquants, on a observé une réelle accalmie sur l'ensemble de la ville...
(L' Observateur(RDC) 23/04/14)
Les vendeuses des produits alimentaires de première nécessité se sont exprimés sur l'évolution de la vente et des prix de leurs articles depuis le mois de janvier jusqu'au mois d'avril lors de notre descente sur ce marché. A les entendre, il y a à déplorer le fait que les prix des biens de consommation de première nécessité non seulement ne sont pas stables, mais aussi sont fixés selon l'humeur de chaque vendeur. D'ores et déjà il faut noter que parmi...
(RFI 23/04/14)
A Likasi (Katanga), des affrontements entre la Jeunesse de l'Union des fédéralistes du Congo (Junafec) et l'armée ont fait trois morts et plusieurs blessés, ce week-end. Les tensions semblent avoir été provoquées par les patrouilles organisées par les jeunes du parti de Gabriel Kyungu wa Kumwanza, le président de l'assemblée provinciale. L’Union des nationalistes et fédéralistes congolais (Unafec) est l’un des partis de la majorité présidentielle les mieux implantés dans le Katanga. Mais sa jeunesse est très redoutée par la...
(Agence Ecofin 23/04/14)
(Agence Ecofin) - Après l’annonce par le groupe Orgaman de la fermeture de ses filiales Orgaman SPRL, Transmac et Mampeza qui étaient présentes sur le secteur de l’importation des vivres frais, la Fédération des entreprises du Congo (FEC) monte au créneau pour exprimer son inquiétude quant à une éventuelle répétition de cette situation dans d’autres secteurs. « Le gouvernement doit prendre des mesures pour éviter que d’autres entreprises subissent le même sort» a déclaré Dieudonné Kasembo qui dirige la section...
(L' Observateur(RDC) 23/04/14)
Roger Lumbala, ex-député national, membre de la rébellion pro rwandaise, annonce déjà les couleurs. Quelles couleurs ? Alors qu'on le reconnaît encore en Ouganda, ruminant son ire, à la suite de l'échec cuisant après la débâcle de l'aventure sans lendemain dans laquelle il s'est englué, Roger Lumbala a annoncé mardi 22 avril se trouver actuellement en France dans le cadre d'une "tournée" de promotion de sa candidature pour la présidentielle prévue en 2016 en République démocratique du Congo. "Je suis...
(Congo24 23/04/14)
L’ex-mouvement rebelle dont ses cadres se trouvent à Kampala après sa mise en déroute par les FARDC veut une amnistie élargie. La liste des 50 premiers bénéficiaires de la loi d’amnistie rendue publique le samedi 19 Avril suscite des réactions dans les différents états-majors des partis politiques et des organisations de la société civile. Dans une déclaration faite hier lundi 21 Avril à Kampala, en Ouganda, où la plupart des cadres de cet ex-mouvement rebelle résident après leur mise en...
(Congo24 23/04/14)
Le Gouvernement de la République que conduit le Premier ministre Matata Ponyo Mapon est aux affaires depuis deux ans. En effet, c’est le 18 avril 2012 qu’il a été investi par l’Assemblée nationale. Il y a deux ans, d’aucuns parmi les mauvaises langues avaient dit que le choix du chef de l’Etat en sa personne n’était pas judicieux sous le prétexte que le Chef du Gouvernement n’est qu’un technicien alors qu’on avait besoin d’un politique, vertébré par surcroît. Mais, à...
(Xinhua 23/04/14)
Plus de 30 personnes ont été tuées et 79 autres blessées dans le déraillement d'un train de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) mardi dans la province du Katanga, dans le sud-est de la RDC, a annoncé mardi un responsable de la SNCC. L'accident a eu lieu à proximité du pont Katongola, à une cinquantaine de kilomètres de Kamina, à environ 270 km au nord- ouest de Lubumbashi. Le responsable de la SNCC estime que l'excès...
(AFP 22/04/14)
PARIS, 22 avril 2014 (AFP) - L'ex-député congolais Roger Lumbala, recherché par Kinshasa, a annoncé mardi se trouver actuellement en France dans le cadre d'une "tournée" de promotion de sa candidature pour la présidentielle prévue en 2016 en République démocratique du Congo. "Je suis arrivé à Paris il y a deux jours et je repars demain. Je suis en France pour promouvoir ma candidature auprès de la diaspora congolaise", a-t-il déclaré par téléphone à l'AFP. Roger Lumbala est en France...
(Afrikarabia 22/04/14)
Une première liste de 50 amnistiés vient d’être dévoilée. Parmi les bénéficiaires : des ex-M23, mais aussi des membres de l’ARP de Munene ou des fidèles d’Honoré Ngbanda. Une amnistie très politique en vue du prochain gouvernement de « cohésion nationale« . soldat contre-jour Très attendue par la classe politique congolaise, la liste des premières amnisties a été publiée ce samedi par la ministre de la Justice, Wivine Matipa (la liste complète est téléchargeable ici). Une première liste restreinte à 50 noms, mais qui en dit déjà beaucoup sur les intentions du président...
(BBC News Africa 22/04/14)
Une dizaine de membres de la délégation de l'ex-rébellion congolaise Mouvement du 23 mars, dont le chef, a bénéficié d'une amnistie en l'échange d'un engagement à ne pas récidiver, a annoncé samedi la ministre de la Justice. « Plus d'une dizaine de M23 » civils et militaires ont été amnistiés en l’échange d’un « acte d'engagement » de ne pas récidiver. Parmi cette dizaine d’homme se trouve René Abandi, le chef de file de cette délégation du M23. « Il...
(Le Potentiel Online 22/04/14)
La première vague de personnes bénéficiaires de la loi d’amnistie, soit 50, a été rendu publique le samedi 19 avril 2014 par la ministre de la Justice et Grade des sceaux, Wivine Mumba Matipa. Le chef de la délégation du M23 aux négociations avec le gouvernement de la RD Congo à Kampala, René Abandi, figure sur la liste des 50 premiers bénéficiaires de la loi d’amnistie du 11 février 2014, en exécution de 7 arrêtés signés par la ministre de...
(AFP 22/04/14)
KINSHASA (AFP) - La justice congolaise rendra le 5 mai son verdict dans le procès d'une quarantaine de militaires accusés d'avoir commis des viols, meurtres et pillages en novembre 2012 à Minova, dans l'Est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de sources judiciaires. "L'arrêt (sera rendu) le lundi 5 mai", a déclaré à l'AFP Me Jean-Claude Safari Zozo, défenseur d'une trentaine de victimes constituées en partie civile. Son confrère de la défense, Me Matthieu Mugisho, qui défend cinq officiers sur un total de 39 militaires accusés, a confirmé la date du verdict.
(RFI 22/04/14)
L’amnistie annoncée d’une cinquante personnes, dont des membres du M23, était prévue depuis février dernier dans le cadre de la mise en œuvre des conclusions des pourparlers de Kampala. Désormais, il s’agit de passer aux étapes suivantes, notamment la phase de « DDR » (désarmement, démobilisation et réintégration). L’annonce du gouvernement congolais, ce week-end, d’une liste de cinquante personnes qui vont bénéficier d’une amnistie vient traduire dans les actes une loi votée en février dernier, qui couvre les faits insurrectionnels,...
(Radio Okapi 22/04/14)
Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a déclaré lundi 21 avril à Kinshasa que la mission onusienne voulait aider la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dans l’organisation de prochaines élections en RDC. Il l’a annoncé au sortir d’une rencontre avec le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), abbé Apollinaire Malumalu. Martin Kobler a déclaré que le soutien de la mission onusienne pourrait porter sur l’assistance technique, la logistique et la mission de bons offices. «On a trois...
(AFP 22/04/14)
KINSHASA (AFP) - L'ONG congolaise Journaliste en Danger (JED) a annoncé la libération lundi à Kinshasa d'un journaliste amnistié après trois ans de prison pour "participation à un mouvement insurrectionnel" en République démocratique du Congo. JED "exprime son soulagement à la suite de la libération, par voie d'amnistie, lundi 21 avril 2014, de Patrick Palata, directeur de Canal Congo Télévision (CCTV), station provinciale émettant à Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo", dans le sud-ouest de la RDC, indique-t-elle dans...
(AFP 22/04/14)
LUBUMBASHI (AFP) - Trois personnes sont mortes et cinq ont été blessées samedi à Likasi, dans le sud-est de la République démocratique du Congo, dans des échauffourées entre militaires et jeunes d'un parti de la majorité, ont indiqué lundi des ONG, associations et syndicats locaux. Dans la nuit du 12 au 13 avril, deux militaires du centre de formation de Mura avaient été surpris en train de voler des biens à des civils. En représailles des membres de Jeunesse de...

Pages