| Africatime
Mercredi 28 Septembre 2016
(AFP 28/09/16)
L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, condamné en juin à 18 ans de prison par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a officiellement interjeté appel, dénonçant les "défauts" de son procès. La semaine dernière, "M. Bemba a interjeté appel de sa condamnation", a annoncé mercredi dans un communiqué l'équipe de défense du chef de guerre jugé responsable de la vague de meurtres et de viols commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003.
(RFI 28/09/16)
Selon le gouverneur de Kinshasa, les autorités de la capitale de la République démocratique du Congo proposent une assistance aux familles dont des membres sont morts lors des événements des 19 et 20 septembre. Celle-ci est fixée à 5 000 dollars par victime. L’opération d’enregistrement des familles, qui se déroule sous la supervision du ministre provincial de la Santé et des Affaires sociales, implique des vérifications sérieuses. Et pour cause : à ce stade, quelques tentatives de tricherie ont été signalées. Une dépouille a été revendiquée par trois familles, confie une source proche de la mairie. Cependant, André Kimbuta Yango a regretté que l’UDPS, principal parti d’opposition qui a perdu des membres, ne se soit pas encore manifesté pour cette...
(RFI 28/09/16)
En RDC, le Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies dénonce la violence avec laquelle les forces de l'ordre ont réprimé les manifestations les 19 et 20 septembre derniers. Dans un discours donné à Genève mardi 27 septembre, il s'inquiète de la violence de la répression mais aussi de la possibilité que les forces de l'ordre aient prémédité cette répression qui a fait au moins 53 morts selon l’ONU. Au moins 368 personnes arrêtées dans tout le pays, des...
(Radio Okapi 28/09/16)
L’apport du secteur touristique au produit intérieur brut (PIB) de la RDC est faible. Le ministre du tourisme, Elvis Mutiri, l’affirmé mardi 27 septembre à l’occasion de la journée mondiale du tourisme, célébrée le 27 septembre de chaque année. Le tourisme a contribué à hauteur de 0,7% au PIB de la RDC en 2015 (Selon la Banque mondiale, le PIB de la RDC en 20115 s’élevait à 35.240 milliard des dollars américains), a-t-il fait savoir. Un apport plutôt faible, a...
(AFP 27/09/16)
Une enquête indépendante sur les récentes violences en République démocratique du Congo (RDC) est nécessaire afin d'éviter une aggravation de la crise entre pouvoir et opposition, a déclaré mardi à Genève une responsable des Nations unies. "Une enquête indépendante, transparente et crédible est nécessaire pour traduire en justice les auteurs et les instigateurs des violences", a déclaré la haute commissaire adjointe aux droits de l'Homme, Kate Gilmore. Les 19 et 20 septembre, 32 personnes, selon la police, 50 à 100 selon l'opposition, ont été tuées dans Kinshasa au cours d'affrontements en marge d'une manifestation organisée par l'opposition à trois mois de la fin du mandat du président Joseph Kabila...
(RFI 27/09/16)
Le dialogue politique congolais, entre pouvoir et opposition, est suspendu depuis vendredi et n'a pas repris lundi comme prévu. Ce mardi 27 septembre, la plénière pour adopter un accord politique n’aura pas lieu. Le facilitateur de l'UA, Edem Kodjo, mène des consultations pour ramener plus de membres de l'opposition à la table des négociations. Après les ambassadeurs et l’Eglise catholique lundi, il rencontre l’Eglise protestante ce mardi. Le projet d'accord politique soumis aux participants à ce dialogue circule toujours entre...
(BBC 27/09/16)
En République démocratique du Congo, le calme est revenu à Kananga, une petite ville du centre du pays, après deux jours de violents combats. Les heurts ont opposé les forces de l'ordre aux miliciens d'un chef traditionnel. Quarante-neuf personnes, dont 27 miliciens, sont mortes lors de ces affrontements, selon les autorités locales. Mais une source gouvernementale anonyme citée par l'Agence France-Presse évoque un bilan de "plus de 100 morts". Un calme précaire règne à Kananga depuis lundi 26 septembre. Les...
(Xinhua 27/09/16)
La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a réaffirmé sa décision de suspendre sa participation au dialogue politique national. Lundi dans la soirée à Kinshasa, la délégation de la CENCO, dirigée par son président Mgr Marcel Utembi, a rencontré au Grand Hôtel de Kinshasa le facilitateur du dialogue politique national, Edem Kodjo, pour lui exprimer sa position sur le dialogue. "Nous sommes venus voir le facilitateur pour lui dire qu'on n'a pas jeté le discrédit sur le dialogue, on est...
(Radio Okapi 27/09/16)
Le coordonnateur des organisations de la société civile, Christopher Ngoy, estime que seule l’organisation de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel est la garantie de la démocratie. « Nous pensons que la tenue des élections dans le délai constituent une garantie pour sécuriser la démocratie qui est plus que jamais menacée. Si nous sortons de ce verrou constitutionnel, nous entrons dans l’aléatoire », a affirmé Christopher Ngoy, lors d’une conférence de presse tenue lundi 26 septembre à Kinshasa. Selon lui,...
(RFI 27/09/16)
Ce lundi matin, le président congolais a été reçu en audience par le pape François. Il n’y a pas eu de déclaration avant et après la rencontre dans la bibliothèque du Vatican, tout juste une poignée de main pour les photos. Cet entretien était prévu avant les violences meurtrières qui ont éclaté à Kinshasa la semaine dernière. Pour Joseph Kabila, l'enjeu est de tenter d'apaiser des relations plutôt tendues entre la RDC et le Saint-Siège. C’est le président Kabila lui-même...
(RFI 27/09/16)
Joseph Kabila chez le pape François hier midi. La visite du président congolais au Vatican était prévue de longue date, mais une semaine après les affrontements meurtriers de Kinshasa, elle prend un relief particulier. Sur place, au Congo, l'Abbé Donatien Nsholé est le premier secrétaire général adjoint de la Cenco, la Conférence épiscopale nationale du Congo. Que peut faire l'Eglise catholique pour aider le pays à sortir du gouffre ? En ligne de Kinshasa, le religieux répond aux questions de...
(Xinhua 27/09/16)
KINSHASA, (Xinhua) -- Le président du Mouvement de libération du Congo (MLC, parti d'opposition), Jean-Pierre Bemba, qui ne participe pas au dialogue national politique, a appelé lundi à un dialogue plus technique que politique en République démocratique du Congo (RDC). Dans un message lu lundi par Eve Bazaiba, secrétaire générale du MLC, Jean-Pierre Bemba s'est dit favorable pour son parti à une discussion technique au niveau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour mettre fin à la crise dans...
(Xinhua 27/09/16)
KINSHASA, Xinhua) -- Les cours ont effectivement repris lundi dans toutes les écoles de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC) une semaine après les émeutes survenues à la suite de la marche de l'opposition politique. La rentrée scolaire avait été fixée au 5 septembre dernier mais les cours n'avaient pas repris après que l'opposition avait appelé au boycott de la rentrée scolaire. A la deuxième semaine, les cours ont été perturbés par des émeutes enregistrés dans la...
(AFP 26/09/16)
L'explosion de violence qui a fait plusieurs dizaines de morts à Kinshasa les 19 et 20 septembre fait craindre de nouveaux jours sombres pour la République démocratique du Congo, minée par une crise politique profonde liée au report de la présidentielle devant se tenir cette année. L'intensité de ces violences "et la situation toujours très tendue [dans le pays sonnent comme] un avertissement [douloureux de l'imminence probable d'une] crise de grande envergure", a estimé jeudi, le Haut-Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU. Tout est parti d'affrontements en marge d'une manifestation organisée par un "Rassemblement" d'opposition à trois mois de la fin du mandat...
(BBC 26/09/16)
Un intense ballet diplomatique se déroule depuis samedi 24 septembre, à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Des délégués d'organisations internationales tentent de remettre en selle le "dialogue politique", qui semble au point mort, une semaine après les sanglantes manifestations organisées pour le départ de Joseph Kabila. Le facilitateur du forum politique, Edem Kodjo, a reçu des diplomates occidentaux, lundi 26 septembre, au matin. Durant le weekend, les mêmes diplomates se sont entretenus avec l'opposant Etienne...
(AFP 26/09/16)
Le pape François a reçu lundi matin au Vatican Joseph Kabila, président de la République démocratique du Congo (RDC), pour une audience préparée avant les violences meurtrières ayant secoué son pays il y a une semaine. Après une arrivée très protocolaire au Vatican, le président congolais est entré rapidement dans la bibliothèque de la maison pontificale pour s'entretenir avec le pontife argentin, sans que les photographes ne puissent immortaliser leur première poignée de mains dans l'anti-chambre. Le pape est apparu très concentré et peu souriant au début de ses 20 minutes d'entretien avec M. Kabila, mais l'ambiance était légèrement plus détendue à la sortie, lorsque les deux hommes ont pris congé en se serrant la main...
(AFP 26/09/16)
Une centaine de personnes ont été tuées jeudi et vendredi dans des affrontements entre les partisans d'un chef coutumier tué en août et les forces de sécurité pour le contrôle de l'aéroport de Kananga, dans le centre de la République démocratique du Congo, selon des sources concordantes. "Le nombre de morts dépasse la centaine parmi les miliciens du chef Kamwena Nsapu et 8 militaires ont aussi été tués", a déclaré vendredi sous couvert de l'anonymat un membre du cabinet du...
(La Croix 26/09/16)
Le président de la RD-Congo Joseph Kabila était reçu, lundi 26 septembre, par le pape alors que l’Église catholique du pays s’est retirée du dialogue national et critique l’inaction du pouvoir au Kivu. Le pape François a reçu, lundi 26 septembre, au Vatican le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila. Cette rencontre intervenait alors que le pays traverse une grave crise politique, le président Kabila, au pouvoir depuis 2001, ne cessant de repousser l’organisation d’élections, son deuxième...
(Courrier International 26/09/16)
Le dialogue national n’a toujours pas repris à Kinshasa après les violences des 19 et 20 septembre. La suspension de la participation de la délégation de l’opposition, les vives critiques de l’Eglise catholique et le boycott du Rassemblement d’Etienne Tshisekedi pourraient déboucher sur le départ du facilitateur de l’Union africaine (UA), Edem Kodjo. Le blocage du dialogue politique, censé mettre sur pied un calendrier électoral et statuer sur l’avenir de Joseph Kabila après la fin de son mandat, paraît de...
(AFP 26/09/16)
Treize personnes ont été tuées samedi dans un mouvement de panique provoqué par des coups de feu tirés par un militaire à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo où règne une psychose des tueries attribuées aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF). "Tout est parti de quatre coups de feu tirés par un militaire ivre en tenue civile, qui ont créé un mouvement de panique ayant conduit à la mort par noyade de 8 personnes, 4...

Pages