| Africatime
Dimanche 26 Avril 2015
(AFP 25/04/15)
Les autorités congolaises ont suspendu une radio de l'ouest de la République démocratique du Congo, l'accusant d'incitation à la haine, après plusieurs jours de violences meurtrières dans la ville de Moanda, a-t-on appris vendredi de source officielle. L'organisation congolaise de défense de la presse, Journaliste en danger (JED), a dénoncé pour sa part l'interdiction temporaire d'émettre de trois radios, soit, selon elle, toutes les stations couvrant cette ville sur le petit bout de côte atlantique du pays. Les autorités locales ont "été dans l'obligation de fermer [une] radio qui est une +Radio Mille Collines+", a déclaré à l'AFP un haut...
(RFI 25/04/15)
En République démocratique du Congo, le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a affirmé jeudi qu'une nouvelle rébellion serait en gestation en Ouganda. Elle serait selon lui, composée d’anciens membres du M23 parmi lesquels le leader du mouvement, Bertrand Bisimwa. Ce dernier dénonce une rumeur infondée. Une nouvelle rébellion, « fomentée de l'extérieur », serait en gestation en Ouganda a annoncé jeudi le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, dans le cadre d'une conférence de presse sur l'enlèvement de trois personnels des Nations unies près de Goma. Joint par RFI en Ouganda, Bertrand Bisimwa, leader du M23 réfute cette annonce. « S’il y a une nouvelle rébellion en gestation quelque part, le M23 n’en fait pas partie, assure Bertrand...
(RFI 25/04/15)
En RDC, après 40 jours de détention par les services de renseignements congolais, Yves Makwambala a été présenté au Parquet vendredi 24 avril. Cet infographiste ainsi que six autres membres de l’association Filimbi avait été arrêtés après avoir organisé une rencontre avec des militants sénégalais et burkinabé de Y en a marre et du Balai citoyen, il y a plus d’un mois. C’est affaibli, moralement et physiquement qu’Yves Makwambala est apparu devant le procureur, raconte son avocat qui a pu...
(Radio Okapi 25/04/15)
La police a étouffé vendredi 24 avril la marche de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) prévue à Mbuji-Mayi et à Kinshasa. Selon la hiérarchie nationale de ce parti d’Etienne Tshisekedi, les forces de l’ordre ont interpellé son président fédéral du Kasaï-Oriental, Denis Kalombo et dix-huit membres. Une marche similaire a été dispersée le même jour à Kinshasa avec l’interpellation du secrétaire général du parti, Bruno Mavungu, son adjoint et quelques sympathisants. Des responsables des services spéciaux...
(BBC 25/04/15)
Les récentes violences dans la ville de Moanda ont poussé les autorités locales ont à fermer une radio qualifiée de "Radio Mille Collines" par un haut responsable congolais, faisant référence à la radio rwandaise qui avait joué un rôle essentiel dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Selon l'organisation congolaise de défense de la presse, Journaliste en danger (JED), l'interdiction temporaire d'émettre concerne trois radios, couvrant la ville de Moanda située sur la côte atlantique du pays. Sur...
(Radio Okapi 25/04/15)
24 avril 1990-24 avril 2015. Cela fait 25 ans que le feu président congolais, Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendo wa Zabanga, déclenchait le processus de la démocratisation du pays en annonçant le multipartisme. Interrogé sur cette question, le président de la troisième voix, Mfumu Ntoto dresse un bilan à la fois « très positif et très négatif » de ce quart de siècle du processus de démocratisation. Dans le compte des acquis, Mfumu Ntoto note le passage du monopartisme au...
(AFP 24/04/15)
Les trois personnes enlevées jeudi au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, sont employées par une société privée travaillant en sous-traitance pour l'ONU, a-t-on indiqué vendredi à la Mission des Nations unies en RDC (Monusco). "Il ne s'agit pas d'agents de l'ONU, ce sont des agents privés employés par une société privée qui fait de la sous-traitance pour UNMASS", le service d'action antimines des Nations unies, a déclaré à l'AFP Charles Bambara, directeur de l'information publique de...
(AFP 24/04/15)
Cinq personnes ont été tuées à la machette en territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo théâtre de massacres récurrents attribués à des rebelles ougandais, a-t-on appris vendredi de source officielle. "Cinq personnes ont été tuées à la machette dans la nuit de jeudi à vendredi", a déclaré à l'AFP Amisi Kalonda, l'administrateur du territoire, joint par téléphone à partir de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu. Les meurtres ont eu lieu à Kalongo, près de la ville d'Oicha, à environ 280 km au nord de Goma, a-t-il ajouté, sans être en mesure de donner plus de détails sur les circonstances.
(Jeune Afrique 24/04/15)
Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays. C'est une réouverture très symbolique. Depuis jeudi 23 avril, la liaison aérienne entre Kinshasa et Luanda fonctionne à nouveau. Cela faisait près de six ans qu'elle était à l'arrêt, illustration des difficultés des deux voisins à coopérer. Anciennes, les tensions entre la République démocratique du Congo (RDC) et l'Angola avaient atteint un point culminant en 2009 avec l'annonce par Luanda de la suspension de ses vols à destination de la capitale congolaise.
(L'Observateur (RDC) 24/04/15)
Le Premier Ministre congolais s’est entretenu, ce mercredi 22 avril 2015 à l’Hôtel du Gouvernement, avec le Secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix, pour faire le point sur le dialogue stratégique engagé entre la RDC et l’Onu. Matata Ponyo et Hervé Ladsous ont fait le tour d’horizons sur une série d’aspects ayant trait, notamment à la sécurité dans l’Est de la République Démocratique du Congo. » Tout cela à l’évidence, la sécurité...
(RFI 24/04/15)
Le redécoupage du pays en 26 provinces, à quelques mois d'un cycle électoral essentiel pour la République démocratique du Congo, pose toujours problème. Notamment dans la Province orientale, où les jeunes demandent un report de ce découpage territorial, normalement effectif au mois de juin prochain, selon l'ordonnance signée par le président Joseph Kabila. Ce découpage territorial, qui figure dans la Constitution depuis environ dix ans, a été mis en relief à quelques mois des élections locales et provinciales, et à...
(Radio Okapi 24/04/15)
Après l’incursion des militaires rwandais sur le sol congolais, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku annonce le déploiement des Forces armées de la RDC pour sécuriser les frontières du pays. Dans une interview accordée jeudi 23 avril à Radio Okapi, il a aussi dénoncé «des réunions qui se tiennent en Ouganda et au Rwanda pour déstabiliser le Congo». «Parmi les mesures prises il y a notamment la sécurisation de nos frontières, parce que depuis bientôt une semaine, nous avions appris...
(RFI 24/04/15)
En RDC, jeudi soir trois employés de la mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco) ont été enlevés à une trentaine de kilomètres de la capitale de la province Goma par des hommes non identifiés. Ces derniers jours des habitants ont dénoncé des mouvements de soldats accusés d’être venus du Rwanda dans cette zone. Les deux évènements ne sont pas liés, mais reflètent en tout cas d’une nouvelle vague d’insécurité dans la zone. C’est juste avant la tombée...
(7sur7.cd 24/04/15)
Les ex-M23 ont été rassemblés dans des camps d’entrainement au Rwanda et en Ouganda pour être prêts à reprendre les hostilités dans l’Est du Congo, a-t-on appris des sources sécuritaires. Le gouverneur du Nord-Kivu a confirmé la tenue des réunions secrètes à Kisoro, Kigali et Kampala des ces militaires défaits. ‘‘Nous avons des informations que dans nos pays voisins- Rwanda et Ouganda, on vient de créer une nouvelle rébellion appelée Mouvement chrétien pour la reconstruction du Congo. Les ex-M23 veulent...
(7sur7.cd 24/04/15)
Alors qu’ils sont censés se mettre en ordre de bataille en vue des prochaines joutes électorales, certains partis de la Majorité sont minés par des querelles intestines. C’est le cas de l’UNAFEC, où l’on déclare avoir limogé le Président Kyungu tandis que ce dernier demande à Matata de chasser du gouvernement la ministre Bijou Mushitu Kat, présumée initiatrice de cette fronde. C’est aussi les cas de l’ECT où le ministre de la santé, Kabange Numbi est sur des charbons ardents...
(L'Observateur (RDC) 24/04/15)
L’Opposition dite républicaine (OR) qui compte quelques ministres dans l’équipe Matata II connue sous l’appellation de gouvernement de cohésion nationale vient une fois de plus demontrer qu’elle ne regarde pas dans la même direction que la Majorité au pouvoir. Après le débat au Sénat sur la loi électorale au mois de janvier dernier où les partisans du président de la chambre haute du parlement-autorité de l’opposition républicaine- ont pris le contrepied de la mouvance kabiliste, cette plate forme vient de...
(7sur7.cd 24/04/15)
« La RDC est totalement déterminée à mettre fin aux violences sexuelles et à honorer les obligations internationales auxquelles elle a souscrit » a déclaré, le 15 avril dernier au Conseil de sécurité des Nations-Unies, Jeannine Mabunda, Représentante personnelle du Chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants. Le message de Jeannine Mabunda à l’ONU était d’autant plus crédible qu’il était étayé par les chiffres de la même institution disponibles dans...
(Le Phare Online 24/04/15)
Stéphane Gompertz, ambassadeur climat de la France pour l’Afrique, a animé une conférence autour thème: « Conférence de Paris contre le dérèglement climatique En route vers un accord global », hier le jeudi 23 avril 2015 dans la salle des conférences de l’institut Français de Kinshasa. Objet de la rencontre : sensibiliser l’opinion sur les enjeux de la COP21 qui se tiendra au mois de décembre dans la capitale française. A l’en croire, à cet effet, son pays est disposé...
(7sur7.cd 24/04/15)
C’est dans la matinée de ce vendredi 23 avril que s’ouvre à la CPI, la conférence de mise en état dans le procès de Jean-Pierre Bemba. Le Procureur aura à présenter aux différentes parties ses moyens soit un acte d’accusation impliquant Jean-Pierre Bemba dans le dossier principal de la Centrafrique. Les Avocats de la défense de Bemba estiment que le Procureur tient à tirer le procès de Jean Pierre en longueur. Pourtant, il est dans l’incapacité de prouver que Bemba...
(La Tempête des Tropiques 24/04/15)
Le rendez-vous est pris pour ce vendredi 24 avril 2015 entre la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et des partis politiques de l’opposition afin de débattre des conditions posées par cette famille politique pour sa participation aux élections provinciales, urbaines, municipales et locales. L’annonce a été faite par le secrétariat technique de cette frange de l’opposition après avoir reçu la confirmation du côté de la CENI. La rencontre va avoir lieu au siège de la CENI dans la commune de...

Pages