Jeudi 18 Janvier 2018
(RFI 18/01/18)
Après les critiques de l'Eglise catholique, par la voix du cardinal Monsengwo au début du mois de janvier, c'est au tour de l'Eglise protestante d'interpeller les autorités congolaises sur leur gestion du pays. Cela s'est passé ce mardi 16 janvier à la cathédrale du Centenaire à Kinshasa, devant de nombreuses personnalités du pouvoir, à l'occasion de la messe organisée par le PPRD, le parti présidentiel, pour commémorer le 17e anniversaire de la mort de Laurent-Désiré Kabila, le père de l'actuel chef de l'Etat. Le ton était moins offensif que celui du cardinal Monsengwo, mais le constat que dresse le pasteur...
(APA 18/01/18)
APA-Kinshasa (RD Congo) - La ville de Kinshasa a enregistré 725 cas suspects de choléra dont 32 décès, a indiqué mercredi le coordonnateur du Programme national de lutte contre le choléra. Selon le docteur José Bompange, 26 zones de santé sur les 35 que compte la capitale congolaise sont touchées par le choléra. Ce praticien préfère, toutefois, parler des cas « suspects » car ses services n’ont pour le moment des confirmations biologiques que pour trois zones de santé qui constituent aujourd’hui le gros épicentre de l’épidémie à savoir Binza Météo, Kintambo et le pourtour de Limete. Selon lui, la densité de la ville qui compte aujourd’hui près de 13 millions d’habitants et les conditions de promiscuité dans certains quartiers...
(Jeune Afrique 18/01/18)
Lors de la commémoration de la mort de Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001, le pasteur François-David Ekofo s’est livré à un discours très critique envers le gouvernement congolais, évoquant notamment la nécessité de « passer le relais ». Après le cardinal Laurent Monsengwo, archevêque de Kinshasa, qui dénonçait début janvier la « barbarie » de la répression de la marche du 31 décembre par les forces de sécurité, et appelait à ce que « les médiocres dégagent et...
(APA 18/01/18)
APA Kinshasha (RDCongo) - La RD Congo pourra produire 1.500.000 tonnes de cuivre en 2018, a annoncé mercredi à Kinshasa, le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, lors d’une séance au Sénat où le nouveau Code des mines est en discussion pour une seconde lecture après son adoption par l’Assemblée nationale. La production du cuivre de la RD Congo pourrait ainsi passer d’environ 1 million de tonne en 2017 à 1,5 millions de tonnes en 2018, 1,7 millions de tonnes en...
(RFI 18/01/18)
En République démocratique du Congo, trois agences des Nations Unies - la FAO, L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, l'Unicef et le PAM, le Programme alimentaire mondial lancent un appel d'urgence pour prévenir la famine dans la région du Kasaï. Dans une région où 90% des communautés rurales dépendent de l'agriculture, les combats font des ravages. Trois saisons agricoles successives ont été manquées en raison de l'insécurité. Résultat, des millions de personnes sont menacées de malnutrition, comme l'explique...
(RFI 18/01/18)
Reportage Afrique vous emmène aujourd’hui au Musée d’art contemporain et multimédias de Kinshasa. Un lieu d’exposition insolite, installé au premier étage du plus grand échangeur routier de la ville. Il accueille jusqu’au 18 février un photographe de renommée internationale, l’Allemand Wolfgang Tillmans, qui a choisi Kinshasa comme première étape de sa tournée africaine, avec l'exposition. Visite de l’exposition «Fragile», en compagnie du photographe et d’artistes congolais. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180118-rdc-photographe-allemand-wolfgang-ti...
(AFP 17/01/18)
Les Nations unies ont lancé mercredi un appel de fonds de 1,68 milliard de dollars (1,37 milliards d'euros) pour une aide humanitaire en faveur de la République démocratique du Congo, où la situation a atteint un "point de rupture". "L'ampleur de la crise en RDC est un véritable défi", a déclaré le représentant de l'agence de l'ONU pour les migrants (OIM) dans ce pays, Jean-Philippe Chauzy, lors d'une conférence de presse à Genève. "Personne ne s'attendait à ce que la...
(AFP 17/01/18)
L'opposition et la majorité commentaient mercredi les propos jugés critiques envers la gestion de la République démocratique du Congo tenus la veille par un responsable protestant lors d'un culte à la mémoire de l'ex-président Laurent-Désiré Kabila, devant des proches de son fils et actuel chef de l'Etat. "J'ai l'impression que l'Etat n'existe pas vraiment", a déclaré mardi le révérend David Ekofo à l'occasion du 17e anniversaire de l'assassinat de Laurent-Désiré Kabila, devant la femme de l'actuel président Joseph Kabila et...
(AFP 17/01/18)
Des combats ont opposé l'armée congolaise à des milices dans le sud-est de la République démocratique du Congo, près du lac Tanganyika, a-t-on appris mardi de sources militaires. Les rebelles yakutumba - du nom d'un ex-officier de l'armée congolaise qui a rejoint la rebellion - ont attaqué mardi à l'aube une position d'un régiment près de Baraka, sur la rive du lac, dans la province du Sud-Kivu, selon une source militaire consultée par un correspondant de l'AFP. Le bilan est...
(AFP 17/01/18)
Les partisans du président congolais Joseph Kabila, sous pression de l'opposition, de l'Eglise catholique et d'une partie de la communauté internationale pour quitter le pouvoir, se sont mobilisés mardi à Kinshasa à l'occasion du 17e anniversaire de la mort de son père, Laurent-Désiré Kabila. Un culte religieux protestant a été célébré en l'église du Christ au Congo suivi d'un hommage populaire au mémorial Laurent-Désiré Kabila, assassiné dans son palais présidentiel le 16 janvier 2001, moins de quatre ans après avoir...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Le 16 janvier 2001, un « kadogo » du nom de Rachidi, un simple soldat, se dirige vers Laurent-Désiré Kabila, dégaine et tire. Revivez la mort du "Mzee" dans un article de Francis Kpatindé, publié dans Jeune Afrique l'intelligent n° 2089, daté du 23 au 29 janvier 2001. Mardi 16 janvier, aux environs de 13 heures. Laurent-Désiré Kabila travaille dans son bureau, au palais de Marbre, situé dans le quartier huppé de Binza, sur les hauteurs de Kinshasa. Dans la...
(AFP 17/01/18)
Un ex-chef d'état-major congolais, Faustin Munene, soupçonné par la République démocratique du Congo d'avoir commandité en 2011 une attaque contre la résidence du président Kabila et un camp militaire à Kinshasa, a été arrêté le 10 janvier au Gabon, a-t-on appris de sources concordantes. "Le général Faustin Munene est aux arrêts depuis le mercredi 10 janvier (...) au Gabon", selon un communiqué du parti Convention du peuple pour le progrès et la démocratie (CPPD, parti créé par Munene) reçu mardi par l'AFP à Kinshasa. L'information a été confirmée à l'AFP par un haut responsable du secteur judiciaire du Haut-Ogooué, la province de l'est du Gabon...
(Jeune Afrique 17/01/18)
Très controversé du temps où il était le chef de la police, le général John Numbi a discrètement repris du service à Kinshasa. Décoré de l’Ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba en juin 2017, il a été formellement réintégré au sein des Forces armées de RD Congo (FARDC) en novembre et placé sous l’autorité du ministre de la Défense, Crispin Atama Tabe, en attendant une affectation. Accusé par plusieurs organisations de défense des droits de l’homme d’avoir commandité l’assassinat de Floribert...
(La Tribune 16/01/18)
Le combat semble perdu d’avance. La loi électorale a été votée par une Assemblée nationale acquise au parti au pouvoir et promulguée par Joseph Kabila. Mais un groupe de députés a décidé de faire une bronca contre le nouveau texte et même de le faire annuler pour « inconstitutionnalité ». Devant quelle justice ? Le recours est sur la table de Benoît Lwamba Bindu, le président de la cour constitutionnelle de la RDC. Aidé de 8 autres « sages »...
(RFI 16/01/18)
Après un débat parlementaire houleux, un vote à l'Assemblée boycotté par l'opposition, un blocage au Sénat et une promulgation la nuit de Noël par le chef de l'Etat, la loi électorale est de nouveau contestée en RDC. Cette fois-ci devant la Cour constitutionnelle où 68 députés et sénateurs ont déposé, ce lundi 15 janvier, une requête pour faire invalider deux dispositions de cette loi. Et notamment le seuil de représentativité, qui prévoit que pour siéger un député doit justifier d'un...
(RFI 16/01/18)
En RDC, les FARDC ont repoussé une attaque de présumés ADF hier. Plus largement, l’armée congolaise a lancé une nouvelle offensive contre les ADF et groupes armés divers dans l’est de la RDC. Une offensive qu'elle souhaite mener seule affirme le porte-parole de l'armée ougandaise. Pourtant les deux pays avaient envisagé des opérations conjointes. Mais l'Ouganda a bombardé seul en décembre dernier avec le consentement de Kinshasa assure-t-on du côté de Kampala. Ce que les autorités congolaises ne cessent de...
(La Tribune 16/01/18)
La découverte en novembre de « magouilles » dans les comptes de Katanga Mining, filiale congolaise de Glencore aura fini par coûter son poste à Telis Mistakidis, patron de la division en charge de l’exploitation et production de cuivre. Ce fidèle parmi les fidèles d’Ivan Glasenberg, PDG du géant suisse est le troisième plus important actionnaire membre de la direction de Glencore, avec une participation estimée à 2,5 milliards de dollars. Celui qui était jusqu'ici le « lieutenant-clé » du...
(APA 16/01/18)
APA-Kampala (Ouganda) - Le président ougandais Yoweri Museveni a rencontré les chefs des forces de défense et les chefs des services de renseignements militaires des pays partenaires de la région d’Afrique de l’Est, pour dresser le bilan de la sécurité et élaborer des stratégies dans le but de vaincre le terrorisme notamment les Forces démocratiques alliées (ADF). Les chefs de la défense et du renseignement militaire de la République démocratique du Congo (RDC) et de l’Afrique du Sud ont également...
(AFP 15/01/18)
Du Nord-Kivu au Kasaï, l'armée de la République démocratique du Congo fait face sur plusieurs fronts à des groupes armés et des milices qui paraissent sans cesse renaître de leurs cendres en cette année supposée déboucher sur des élections. Offensive lundi contre l'armée, enlèvement jeudi d'une dizaine de civils..: défiant les représailles militaires, les présumés rebelles ougandais musulmans des ADF sèment toujours la terreur dans la région de Beni (est), plus d'un mois après la mort de 14 Casques bleus...
(AFP 15/01/18)
Le collectif catholique à l'origine d'une marche réprimée le 31 décembre en République démocratique du Congo appelé à une nouvelle manifestation le 21 janvier, promettant de "ne plus donner de répit à la dictature". "Ce dimanche 21 janvier 2018, main dans la main, comme d'habitude, allons marcher pacifiquement avec nos rameaux de paix, nos bibles, nos chapelets, nos crucifix pour sauver le Congo, notre patrimoine commun, dans le respect sacré des personnes et des biens", a écrit dans un communiqué...

Pages