Samedi 27 Mai 2017
(AFP 27/05/17)
La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo a rétabli vendredi dans ses fonctions le gouverneur du Haut-Katanga près de 40 jours après sa destitution par les élus locaux, a-t-on appris de sources concordantes. "L'acte de destitution du gouverneur Jean-Claude Kazembe par l'assemblée provinciale du Haut-Katanga vient d'être déclaré non conforme par la Cour constitutionnelle. Il est désormais rétabli dans ses fonctions", a déclaré l'un de ses avocats, Me Richard Bondo. Le gouverneur, déchu par ses pairs de la majorité le 18 avril 2017 pour mauvaise gestion, "est réhabilité par la Cour constitutionnelle parce qu'il y avait vice dans la procédure qui a abouti à sa destitution par les députés provinciaux du Haut-Katanga", selon...
(RFI 27/05/17)
L'UE avait déjà pris des sanctions contre des personnalités congolaises. Elle vient de dresser une nouvelle liste de neuf hauts responsables de RDC, qui vont se voir à leur tour sanctionnés le mois prochain. Ceux-ci n'auront plus droit aux visas Schengen et leurs biens et avoirs en Europe vont être gelés. Les Européens constatent qu'à l'évidence, le message de leur condamnation - au moins morale - de la conduite des affaires en République démocratique du Congo n'a pas été bien compris à Kinshasa. Aussi, l'UE entend faire preuve d'une fermeté nouvelle vis-à-vis de ceux qui, en RDC, se rendent coupables de violations graves et répétées des droits humains, de recours excessif à la force, et qui par leur parole et...
(RFI 27/05/17)
Florent Ibenge, le sélectionneur de l’équipe de RD Congo, a dévoilé une liste de 23 joueurs sélectionnés pour affronter le Congo-Brazzaville, le 10 juin à Kinshasa, dans le groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019. Ils défieront également le Botswana le 4 juin en match de préparation. Le derby congolais en éliminatoires de la CAN 2019 approche. La RDC a dévoilé la liste des 23 « Léopards » censés affronter les « Diables rouges » du...
(AFP 26/05/17)
Un député d'opposition a estimé vendredi à plus de 3.000 morts depuis le début de l'année le bilan des violences entre une rébellion et les forces de sécurité au Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo. "Le total actualisé des cas de décès liés aux violences dans les provinces du Kasaï-central et du Kasaï est de 3.302 depuis janvier 2017 à ce vendredi", a déclaré à l'AFP le député d'opposition Delly Sesanga, élu de Luiza, territoire de...
(RFI 26/05/17)
En RDC, on attend l'arrivée dans les prochains jours d’une équipe d'enquête administrative de l’ONU suite à l'assassinat de deux de ses experts en mars dernier. Près d'un mois après avoir été constituée, quel sera le rôle de cette équipe de six personnes alors que l’ONU a, pour la première fois mardi 23 mai, mis en doute les conclusions de l’enquête menée par la justice militaire congolaise. La mission de l’équipe onusienne sera-t-elle d’enquêter sur la gestion en interne de...
(Jeune Afrique 26/05/17)
Plus de 31 millions de personnes dans les monde ont été déplacées dans leur propre pays à cause de guerres, de violences ou de catastrophes naturelles en 2016, selon un rapport du Centre de surveillance des déplacements internes (IDMC) du Conseil norvégien des réfugiés (NRC). Sur le continent africain, la République démocratique du Congo et le Nigeria occupent le haut du tableau. Parmi les 6,9 millions de nouvelles personnes chassées de leur domicile par une guerre l’an dernier dans le...
(RFI 26/05/17)
« La RDC, aujourd'hui, se meurt. Une crise humanitaire sans précédent s'est doublée avec la crise humanitaire qui s'est doublée avec une crise sécuritaire sans précédent », c'est le cri du cœur des élus de l'espace kasaïen. Ils estiment que le gouvernement congolais est sous-dimensionné pour trouver une réponse à ce conflit.
(APA 26/05/17)
APA Kinshasa (RD Congo) - Au moins 3.307 personnes ont été tuées dans les provinces du Kasaï et du Kasaï Central depuis août 2016 jusqu’à nos jours, selon un rapport rendu public jeudi à Kinshasa par le député national Delly Sesanga Hipungu Dja Kaseng, élu de Luiza, dans le Kasaï Central. Ce député de l’opposition, président du parti politique « l’Envol », dit tenir ce chiffre des fédérations provinciales de son parti et des organisations de la société civile de...
(Le Monde 26/05/17)
Le village de Kwilu-Ngongo est le théâtre d’un gigantesque embouteillage depuis l’effondrement de la route nationale 1, vitale pour l’économie congolaise. A Kwilu-Ngongo, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC), les événements et les voyageurs sont rares. Les habitants n’ont rien à montrer ni à vendre, leurs voitures sont des ruines où ils étendent du linge ; quelques-uns possèdent des chaises en plastique devant leur maison en terre. Il a fallu que la route nationale 1 (RN1) soit...
(Le Point 26/05/17)
Président depuis 16 ans, Joseph Kabila s'accroche à son fauteuil. Et nombre d'indices montrent qu'il est prêt à faire payer au pays le prix fort. Tout faire pour retarder l'organisation des élections et, si possible, changer la Constitution afin de briguer un nouveau mandat. C'est manifestement l'objectif de Joseph Kabila, théoriquement empêché de se succéder à lui-même au Congo-Kinshasa. D'est en ouest, le pays sombre peu à peu dans une violence entretenue savamment – disent certains – par les autorités. Analyse. À l'est, des troubles récurrents S'il y avait un enfer sur terre,Beni en serait la capitale.
(BBC 26/05/17)
La République démocratique du Congo s'oppose à une enquête de l'ONU sur le meurtre de ses deux experts. Léonard She Okitundu, ministre congolais des affaires étrangères, dénonce l'initiative prise par l'ONU d'envoyer dans les prochains jours une équipe chargée d'enquêter sur ce double meurtre. Kinshasa estime que cette initiative vise à discréditer la justice congolaise. Zaida Catalan, de nationalité suédoise, et Michael Sharp, de nationalité américaine, avaient été tués en mars dernier, alors qu'ils enquêtaient sur les exactions en cours...
(APA 26/05/17)
APA-Kinshasa (RDC) - Plus de 4 millions d’électeurs sont attendus pour les opérations d’enrôlement dont le coup d’envoi sera donné dimanche à Kinshasa par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Selon les estimations de la CENI, la capitale qui compte plus de 12 millions d’habitants doit fournir au moins 4.413.038 électeurs. Mais le gouverneur de la ville, André Kimbuta Yango, qui a appelé ses administrés à venir massivement se faire enrôler, a affirmé que la capitale dépasserait le record de...
(Xinhua 26/05/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les troubles dans la région du Kasaï en République démocratique du Congo (RDC) ont sérieusement perturbé ces derniers mois l'assistance destinée aux enfants, alors que 400.000 d'entre eux seraient menacés de malnutrition aiguë sévère, a prévenu mercredi l'UNICEF, cité par l'ONU dans un communiqué publié au même jour. Dans les cinq provinces de la région du Kasaï, les infrastructures sanitaires critiques ne sont plus opérationnelles en raison des affrontements. Rien que dans la province...
(APA 26/05/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - La RD Congo s’oppose à l’envoi annoncé par l’ONU d’une équipe pour enquêter sur le meurtre, dans la province du Kasaï central, de ses deux experts enlevés le 12 mars et retrouvés morts seize jours plus tard dans une fosse commune. Cette nouvelle démarche de l’ONU vise à « discréditer » la justice congolaise qui s’est déjà saisie de l’affaire et qui a identifié les responsables du meurtre de la Suédoise Zaida Catalan et de l’Américain...
(Xinhua 26/05/17)
KINSHASA, (Xinhua) -- La Commission européenne a mis à disposition un financement initial humanitaire de 100.000 euros pour permettre à la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) de fournir un soutien essentiel dans les zones touchées par Ebola, a indiqué jeudi un communiqué de l'ambassade de délégation de l'Union européenne (UE) en RDC. Cette décision fait suite à l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola déclarée en RDC le 12 mai dernier. Selon le chargé de communication...
(La Voix de l'Amérique 26/05/17)
Ces nouvelles sanctions de l’Union européenne viseront neuf officiels congolais, selon des sources à Bruxelles citées par Reuters. L'UE pourrait ajouter neuf noms sur la liste noire des personnalités congolaises dont les avoirs sont soumis à un gel et qui sont interdites de voyager dans l’espace européen, indique une source à Reuters. Ces neuf officiels s'ajoutent aux sept autres officiels déjà sanctionnés en décembre 2016 : des membres de l'armée et de la police congolaises sanctionnés pour de graves violations...
(APA 26/05/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - L’Union de Européenne (UE) a mis à la disposition de la RDC un financement de 100.000 euros pour permettre à la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) de fournir un soutien essentiel dans les zones touchées par l’épidémie d’Ebola. Cette enveloppe devra permettre à 150 volontaires de la Croix-Rouge congolaise de mener notamment une campagne de sensibilisation porte-à-porte ciblant près de 6.000 personnes dans la zone la plus touchée, selon un...
(APA 26/05/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - La province du Bas-Uélé (nord-est de la RDC) a signé mercredi 24 mai un contrat d’investissement de l’ordre de 50 millions de dollars avec une firme suisse pour l’installation d’un parc agro-industriel afin de relancer la culture du cacao dans la région. Selon le gouverneur du Bas-Uélé, Armand Kasumbu, cité par radio Okapi, deux pépinières de cacao seront préparées à partir du mois d’août prochain dans les territoires de Dingila et Buta pour servir dans les...
(RFI 26/05/17)
Les familles des deux experts des Nations unies exécutés en République démocratique du Congo (RDC) réclament une enquête internationale sur la mort de l’Américain Michael Sharp et de la Suédoise Zaida Catalan. Selon eux, seule une enquête indépendante permettra d’identifier les assassins et les donneurs d’ordre. Ils s’expriment dans une lettre au New York Times qu’ils mettent en cause pour sa « couverture » de ces assassinats. En début de semaine, le New York Times épinglait les Nations unies pour avoir envoyé Michael Sharp et Zaida Catalan au Congo sans formation, sans sécurité et sans aucune couverture médicale.
(La Voix de l'Amérique 26/05/17)
77% des Congolais sont convaincus que la RDC ne va pas dans une bonne direction, selon un sondage mené conjointement par le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) basé à l’Université de New York et le Bureau d’Études, de Recherches et Consulting International (BERCI), un institut de sondage congolais. Le sondage se base sur un échantillon de 2.300 personnes interrogées en RDC en février et avril 2017. "69 % ont indiqué que le président Joseph Kabila aurait dû quitter ses...

Pages