| Africatime
Mardi 07 Juillet 2015
(AFP 06/07/15)
Des députés d’opposition ont exigé samedi que l'examen du projet de loi sur la tenue d’élections locales en octobre soit retiré du calendrier de la session extraordinaire de l'Assemblée nationale en cours en République démocratique du Congo. "L'opposition parlementaire demande au bureau de l'Assemblée nationale de retirer tout simplement de la présente session extraordinaire" l'examen et l'adoption du "projet de loi portant répartition des sièges" pour les élections locales, a déclaré le député Jean-Marie Bamporiki, président du groupe parlementaire UNC (Union pour la Nation congolaise) et alliés, troisième
(RFI 06/07/15)
Le Parlement congolais, en session extraordinaire depuis vendredi, doit se pencher sur le projet de loi portant sur la répartition des sièges aux élections municipales et provinciales. L’opposition, qui juge que les élections ne peuvent se tenir dans les délais fixés, menace de boycotter les séances plénières consacrées à ce texte. C’est un texte important pour les prochains scrutins qui doit être soumis en séance plénière dans le cadre de la session extraordinaire du Parlement de la République démocratique du Congo qui s’est ouverte vendredi. Il s’agit pour les sénateurs et députés de voter la loi qui fixera la répartition des sièges pour les élections municipales et provinciales qui doivent se tenir en octobre 2015. Mi-juin, la première version du...
(AFP 06/07/15)
Les autorités de République démocratique du Congo ont annoncé samedi que le pays n'était pas touché par une nouvelle épidémie d'Ebola, des tests effectués après la mort suspecte de quatre chasseurs dans le sud-ouest s'étant révélés négatifs. "Il n'y a pas d'épidémie d'Ebola au niveau de la République démocratique du Congo", a déclaré le ministre de la Santé, Félix Kabange, à la télévision publique. "On a fait des analyses pour retrouver le virus d'Ebola, les résultats de l'INRB (Institut national...
(Xinhua 06/07/15)
KINSHASA, (Xinhua) -- Le ministre de la Santé publique de la RDC, Felix Kabange, a déclaré vendredi au cours d'un point de presse qu'il n'y a pas de confirmation sur l'apparition de cas suspect de virus Ebola dans la province du Bandundu (sud-ouest). Salon des sources proches du bureau du gouverneur de la province du Bandundu, quatre personnes ont trouvé la mort la semaine dernière après avoir mangé une antilope malade trouvée dans la forêt du Maï-Ndombe. Pour M. Kabange,...
(RFI 06/07/15)
C'est ce 30 juin que devait intervenir la mise en place des nouvelles provinces en RDC. Une échéance qui n'a pas été respectée. Des problèmes financiers et matériels seraient à la base de cette situation, mais certains observateurs attribuent au pouvoir en place la volonté de tout mettre en œuvre pour retarder les élections à travers le retard de l'installation des nouvelles entités. On s’attendait à un nouveau paysage : vingt-six provinces, des nouveaux gouverneurs qui devaient être élus pour...
(Xinhua 06/07/15)
KINSHASA, (Xinhua) -- Le député national rd-congolais Ne Muanda Nsemi, membre de l'opposition politique, a proposé dimanche un "glissement collectif" et une période de transition de trois ans afin d'organiser des bonnes élections. "Sans le recensement et un fichier électoral crédible, il est impossible d'avoir des élections sérieuses (...). Par conséquent, un glissement collectif s'impose", a déclaré le député lors d'un point de presse tenu à Kinshasa. "Comme les conditions pour des élections crédibles ne sont pas réunies, nous allons...
(Jeune Afrique 06/07/15)
Moïse Katumbi quitte la scène politique provinciale et prépare un grand tour du pays à la rencontre des Congolais. À moins qu'il ne soit contraint de revoir ses plans. Alors que certains croyaient leur réconciliation encore possible, il semble que le divorce soit consommé entre Kabila et Katumbi. Le 23 juin, le chef de l’État a en effet fait déposer auprès du procureur général de la République une plainte pour corruption ou malversation visant quatre gouverneurs, dont, sur des soupçons...
(Belga 06/07/15)
Le trafic ferroviaire a repris après plus de dix ans d'interruption entre Kinshasa et Matadi, le principal port de la République démocratique du Congo (RDC) et poumon économique du pays, a rapporté ce week-end la presse kinoise. Le premier train à de nouveau relier ces deux villes avait jeudi à son bord de nombreuses autorités du pays dont le vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur et Sécurité, Evariste Boshab Mabudj. Ce train a effectué le trajet de 350 km en...
(Afrik.com 06/07/15)
Traqué sans relâche par le régime en RDC, le mouvement citoyen congolais Filimbi fait actuellement trembler le pouvoir de Kinshasa. Les arrestations, en mars 2015, d’une trentaine de personnes lors du lancement officiel du collectif, né il y a trois ans, est encore dans les esprits. Son objectif : fédérer toutes les énergies positives et les bonnes volontés pour que la République démocratique du Congo sorte du bourbier dans lequel il se trouve et devienne enfin une nation prospère. Franck...
(Radio Okapi 06/07/15)
La ministre du Commerce, Nefertite Ngudianga Bayokisa affirme qu’aucun poulet infecté de la grippe aviaire n’a franchi les frontières de la RDC. Elle l’a dit, samedi 4 juillet, au cours d’une conférence de presse, tenue à Kinshasa. Nefertite Ngudianga assure que la consommation de la viande de poulet à Kinshasa ne présente aucun danger pour la population. La ministre explique que la mesure d’interdiction de l’importation et de la commercialisation de la viande de volaille en provenance de la Turque...
(RFI 06/07/15)
« Nous n'avons jamais commis de crimes contre l'humanité », s'insurge le gouvernent congolais suite au rapport d'Amnesty International sur les expulsions collectives de ressortissants de RDC en 2014. Un rapport qui fait état de violences policières, de détentions arbitraires et de viols, « susceptibles de constituer des crimes contre l'humanité », selon les mots de l’ONG. Bienvenu Okiemy, porte-parole du gouvernement congolais, dénonce « un rapport à charge, qui s'apparente à une croisade » contre son pays. Dans ce...
(AFP 04/07/15)
La France n'a pas à donner "de bons points ou de mauvais points" aux dirigeants africains, a déclaré vendredi le porte-parole du gouvernement de la République démocratique du Congo, Lambert Mende. Il réagissait aux propos du président François Hollande qui, jeudi à Cotonou, a élevé le Bénin au rang de "référence" démocratique sur le continent. "Le président Hollande n'a pas de bons points ou de mauvais points à donner à des présidents africains", a lancé M. Mende lors d'une conférence...
(AFP 04/07/15)
La justice congolaise a décidé vendredi de poursuivre deux activistes congolais arrêtés mi-mars, rejetant leur demande de n'est pas tenir compte des procès-verbaux établis par l’Agence nationale des renseignements (ANR) lors de leur détention au secret, a-t-on appris auprès de la défense. "Le tribunal de grande instance de la Gombe, à Kinshasa, a rejeté aujourd’hui [vendredi] la demande de Fred Bauma et Yves Makwambala de ne pas prendre en compte les procès-verbaux établis par l’ANR", a déclaré à l’AFP Me...
(RFI 04/07/15)
Le procès de l'ancien chef d'état-major général adjoint des FPLC en RDC devait s'ouvrir mardi 7 juillet à La Haye. La défense a demandé l'ajournement de la procédure au nom d'un procès équitable. La cour a accordé un report de quelques semaines pour un procès qui doit durer plusieurs mois. Bosco Ntaganda, 41 ans, surnommé « Terminator », car réputé sans pitié, est accusé d'avoir joué un rôle central dans les crimes ethniques commis en Ituri en 2002 et 2003...
(RFI 04/07/15)
La plainte pour corruption qui vise notamment plusieurs ministres du gouvernement de la République démocratique du Congo continue d’alimenter la polémique à Kinshasa. Le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a tenu, ce vendredi, une conférence de presse pour rappeler « le principe de la présomption d’innocence », tout en promettant aussi de lourdes sanctions si les personnes visées sont reconnues coupables. Le Premier ministre Augustin Matata Ponyo a tenu à réagir à la demande d'ouverture d'enquête pour « fraudes »...
(Afrikarabia 04/07/15)
Depuis trois mois, Fred Bauma et Yves Makwambala sont en prison pour avoir participé à une réunion de jeunes militants pro-démocratie à Kinshasa. 33 personnalités demandent leur « libération immédiate » pour « ne pas laisser mourir les aspirations démocratiques de la jeunesse congolaise ». Cela fait maintenant 110 jours que Fred Bauma, du mouvement citoyen la Lucha et Yves Makwambala de Filimbi, sont emprisonnés à Kinshasa. Les autorités congolaises leur reprochent d’avoir organisé, avec une trentaine d’activistes venus de...
(RFI 04/07/15)
En République démocratique du Congo (RDC), le Parlement se réunira en session extraordinaire, à partir de ce samedi 4 juillet et pour une durée maximum d'un mois. Les députés et sénateurs vont, entre autres, examiner un projet de loi crucial pour pouvoir organiser les élections locales, contestées, en octobre prochain. Ils devront débattre essentiellement de trois projets de loi portant sur la répartition des sièges pour les élections locales, le statut des chefs coutumiers et l'organisation du fonctionnement des services...
(AFP 03/07/15)
Le procès qui devait s'ouvrir mardi à La Haye de l'ex-chef de guerre Bosco Ntaganda, accusé de crimes contre l'humanité en République démocratique du Congo, a été reporté à septembre, a annoncé vendredi la Cour pénale internationale (CPI). Les juges ont reporté les déclarations liminaires au 2 septembre, a indiqué la CPI dans un communiqué, soulignant que les audiences dureront trois jours. Le premier témoin dans l'affaire sera entendu le 15 septembre, a précisé la Cour. La défense de M. Ntaganda demandait l'ajournement de la procédure, estimant avoir besoin de temps supplémentaire pour pouvoir "assurer un procès équitable", selon la CPI...
(AFP 03/07/15)
Les parlementaires de la République démocratique du Congo sont convoqués en session extraordinaire du 4 juillet au 2 août afin d'adopter un projet de loi censé permettre la tenue en octobre d'élections locales contestées, a-t-on appris vendredi auprès de l'Assemblée nationale. Les députés et sénateurs devront débattre entre autres "du projet de loi portant répartition des sièges pour les élections" locales, a indiqué à l'AFP un membre du bureau du président de la Chambre basse. Ce projet de loi a...
(RFI 03/07/15)
Le procès des assassins présumés de l'activiste des droits de l'homme, Floribert Chebeya, se poursuit en appel. C’est peut-être l'heure de vérité. Un témoin s'est signalé sur place, à Kinshasa, et accepte de comparaître volontairement. Il devrait être entendu à l'audience de lundi prochain. En attendant, ce jeudi 2 juillet, l'un des principaux accusés a été soumis à un feu de questions. Le procès a pris une autre allure, ce jeudi 2 juillet. Des questions pointues ont été posées méthodiquement...

Pages