Samedi 24 Février 2018
(Agence Ecofin 23/02/18)
Une mission d’enquête d’IndustriALL Global Union dans les mines de cuivre et de cobalt du géant minier Glencore, en RDC, a révélé des mauvais traitements à l’encontre des travailleurs. La mission s’est entretenue, du 14 au 17 février, avec environ 80 travailleurs de la mine Kolwezi, tous membres du syndicat TUMEC affilié à IndustriALL. Glencore est, entre autres, accusé de violations systématiques des droits de l’Homme et des travailleurs, notamment des menaces constantes de licenciement, de mauvaises pratiques, en matière de santé, de sécurité et de maladies professionnelles, de racisme et de discrimination, de faibles rémunérations et des salaires inférieurs à ceux des travailleurs étrangers. Les employés ont décrit leur traitement et leurs conditions d’emploi...
(Agence Ecofin 22/02/18)
L’ONG internationale Greenpeace a annoncé hier, son désaccord avec la décision du gouvernement de la RDC relative à la réattribution de trois concessions forestières couvrant 6 500 km² à deux entreprises d’exploration forestière basées à Kinshasa et créées par des investisseurs chinois. Il s’agit de Forestière pour le Développement du Congo (FODECO) et de la Société La Millénaire Forestière (SOMIFOR). D’après l’organisation, cette mesure annoncée hier par le Ministère de l’Environnement contraste avec celle d’août 2016 portant sur l’annulation desdits contrats et viole le moratoire de 2002 sur l’allocation des nouvelles concessions forestières. Hormis ce volet législatif, Greenpeace met en avant de nombreuses conséquences environnementales qui pourraient découler de l’exploitation de ces surfaces forestières. « Sur les plans environnementaux et...
(RFI 22/02/18)
En République démocratique du Congo (RDC), les compagnies minières montent au créneau dans une lettre où elles dénoncent l'instauration d'une nouvelle taxe sur leurs revenus. Après l'adoption par le Parlement du nouveau Code minier qui instaure une redevance sur les « métaux stratégiques » avec un taux à 10% et une taxe de 50% sur les super-profits, le texte est entre les mains du chef de l'Etat, Joseph Kabila. Il avait quinze jours pour promulguer une loi mais ne donne...
(AFP 21/02/18)
Sur le marché mondial, le cobalt des iPhone d'Apple ou des batteries Tesla coûte 82.000 dollars la tonne, son prix de référence à la Bourse des métaux de Londres, multiplié par 2,7 en deux ans. En République démocratique du Congo, le pays qui a assuré les deux tiers de la production mondiale en 2017, un "creuseur" (mineur artisanal) vend son minerai brut tout au plus 7.000 dollars la tonne aux négociants chinois. Ces négociants gèrent la plupart des comptoirs d'achat visibles autour de la cité minière de Kolwezi (sud-est), dont l'un s'appelle, par dérision ou provocation, le "dépôt Apple". Du petit "dépôt Apple" jusqu'aux smartphones et aux véhicules électriques supposés libérer l'humanité des hydrocarbures...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en...
(AFP 19/02/18)
Des rebelles ont voulu l'exécuter, des ONG l'ont accusé de plusieurs trafics, l'arrivée des Chinois a bousculé son empire: le magnat George Forrest a bâti l'une des plus grandes fortunes d'Afrique dans les crises qui secouent encore "son pays", la République démocratique du Congo. A 2.000 km de la capitale Kinshasa et ses lourdes incertitudes politiques, c'est un septuagénaire élégant -veste bleu à col Mao, pochette ton sur ton- qui reçoit dans ses bureaux de Lubumbashi (sud-est), la relativement paisible...
(Agence Ecofin 19/02/18)
En fin de semaine dernière, Aimé Ngoy Mukena (photo), le ministre congolais en charge du pétrole a déclaré que le droit positif en vigueur dans le pays n’interdit pas l’exploration du pétrole dans les aires protégées. Ceci après que le journal allemand Die Tageszeitung a révélé que le président Kabila a autorisé l'exploration du parc national de Salonga, la plus grande réserve de forêt tropicale pluviale d’Afrique, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est aussi la deuxième plus grande...
(Jeune Afrique 17/02/18)
Alors que le gouvernement congolais s'apprête à lancer son nouveau code minier, rien ne va plus entre le président de la Gécamines, la société d'État qui exploite le cuivre et le cobalt de la RDC, et le directeur général de Glencore, son partenaire suisse pour les mines de Kamoto et de Mutanda. Leur présence simultanée à l’événement Mining Indaba, organisé du 5 au 8 février, n’y a rien fait. Albert Yuma est resté sourd aux demandes d’entretien des représentants de...
(Agence Ecofin 14/02/18)
L’entreprise britannique de consultation WSP a été désignée pour conduire le développement de la ligne d’interconnexion électrique de 330 kV qui reliera la République du Congo et la Zambie. L’infrastructure s’étendra entre les localités de Kolwezi en RDC et de Solwezi en Zambie. La compagnie réalisera donc dans un premier temps, une étude de faisabilité en trois étapes afin d’explorer plusieurs options et de recommander la meilleure pour la mise en place de l’infrastructure. Ces analyses impliqueront l’itinéraire de la...
(Jeune Afrique 14/02/18)
Vendredi 23 février, le BPI Hub de Paris accueillera la deuxième édition des rencontres Start IT Congo, une rencontre entre entrepreneurs et influenceurs de la RDC et d’ailleurs. Haweya Mohamed, la directrice générale d’Afrobytes, Christian Kamayou, le patron de My African start-up, on encore Cédric Longange, président de la Chambre de commerce britannico-congolaise, s’exprimeront sur des sujets tels que l’impact social des entrepreneurs de la diaspora congolaise, l’écosystème numérique de la RDC ou encore les pièges à éviter pour lancer...
(Xinhua 14/02/18)
Les arriérés de cotisations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) s'élèvent à 35 milliards de francs CFA, a déclaré mardi dans la capitale tchadienne, Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation. "L'institution fait face à un problème de sous-financements chronique qui s'aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017", a fait...
(RFI 12/02/18)
C’est l’un des minerais les plus convoités du XXIe siècle. Pas de voiture électrique sans cobalt. Et la semaine dernière, au salon Indaba Mining Africa en Afrique du Sud, les autorités de RDC ont confirmé leur intention de multiplier par cinq les taxes sur le cobalt. Comment réagissent les groupes miniers chinois et anglo-saxons ? Elisabeth Caesens est la fondatrice de l’ONG Resource Matters. En ligne du Cap, en Afrique du Sud, elle raconte la « bataille » du cobalt...
(AFP 10/02/18)
La République démocratique du Congo, premier producteur mondial de cobalt, veut multiplier par cinq sa taxe sur ce minerai rare très prisé dans les nouvelles technologies, d'après son nouveau code minier dont l'AFP a eu copie vendredi. La loi, qui prévoit aussi de "taxer les super-profits" des géants du secteur en RDC, est en attente de promulgation par le président congolais Joseph Kabila. Le taux de la redevance sur les "métaux stratégiques" est porté à 10% dans la dernière version...
(AFP 09/02/18)
La République démocratique du Congo, premier producteur mondial de cobalt, minerai très utilisé par les nouvelles technologies, veut porter à 10% la taxe sur les "métaux stratégiques" dans son nouveau code minier dont l'AFP a eu copie vendredi. La loi est en attente de promulgation par le président congolais Joseph Kabila. Le taux de la redevance sur les "métaux stratégiques" est porté à 10% dans la dernière version adoptée en commission mixte paritaire Assemblée-Sénat le 27 janvier, contre 5% dans le projet de loi initial examiné en décembre à l'Assemblée, puis en janvier au Sénat.
(Jeune Afrique 09/02/18)
Les professionnels du secteur minier africain se sont retrouvés au Cap, du 5 au 8 février, pour la conférence Mining Indaba, dans un contexte de hausse du prix des minerais. Un seul trouble-fête : la RDC, qui prévoit une réforme du code minier, rendu plus contraignant, et de renégocier les contrats de partenariats de la Gécamines au Katanga. La conférence Mining Indaba, qui rassemblait du 5 au 8 février plus de 5000 professionnels du secteur extractif africain au Cap, en...
(La Tribune 09/02/18)
En Afrique du Sud, le conglomérat diamantaire De Beers a récemment décroché une dizaine de licences d’exploration minière. Au-delà, le numéro 1 mondial du diamant envisage son retour au Zimbabwe et en RDC. Détails. De Beers pourrait bientôt réinvestir au Zimbabwe et en RDC, a laissé entendre Phillip Barton, directeur général de l'unité sud-africaine du groupe diamantaire, en marge du plus grand rendez-vous annuel du secteur minier en Afrique, Mining Indaba, qui se tient à Cape Town du 5 au...
(RFI 08/02/18)
La grande messe des investissements miniers sur le continent, Indaba Mining, se poursuit au Cap, en Afrique du Sud. L'occasion pour les gouvernements et les investisseurs de faire valoir la bonne santé de leurs entreprises, leurs choix politiques. En plein bras de fer sur le futur code minier entre le gouvernement congolais et les entreprises, beaucoup de regards étaient tournés vers les officiels congolais. Lundi, c'est Albert Yuma, le patron de la Gecamines (Société Générale des carrières et des mines...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès...
(Le Point 06/02/18)
La loi sur la sous-traitance promulguée le 8 février 2017 est claire en son article 6 et ne souffre que quelques exceptions. Si elle a eu peu d'échos dans le grand public, en revanche, dans le monde des affaires, elle est loin d'être passée inaperçue. Notamment dans le secteur minier, le premier concerné et pour lequel elle aurait été concoctée. « La loi a surtout été élaborée pour le secteur minier. On l'a étendue à d'autres branches. Il existait un...
(AFP 05/02/18)
La République démocratique du Congo a obligé la compagnie belge Brussels Airlines à réduire ses fréquences de vol vers Kinshasa de sept à quatre par semaine à partir de lundi, après un regain de tensions entre les deux pays. "Le nombre des fréquences hebdomadaires allouées à votre compagnie Brussels Airlines est réduit de sept à quatre à partir du lundi 5 février 2018", a indiqué le directeur général de l'aviation civile, Jean Tshiumba Mpunga, dans un courrier adressé à la représentante de Brussels Airlines à Kinshasa. L'Autorité de l'aviation civile avance comme justification l'absence "de réciprocité dans l'exploitation des services aériens internationaux entre la République démocratique du Congo...

Pages