Mercredi 18 Octobre 2017

RDC: Première discussion entre majorité présidentielle et opposition après un accord politique

RDC: Première discussion entre majorité présidentielle et opposition après un accord politique
(Xinhua 04/01/17)

KINSHASA, (Xinhua) -- Les délégués de la majorité présidentielle (MP) et de l'opposition (Rassemblement) se sont retrouvés mardi à Kinshasa pour de nouvelles discussions pour évoquer les conditions de la mise en œuvre de l'accord, de la composition de l'organe qui contrôlera la période de transition.

L'accord politique entre les camps a été trouvé dans la nuit de 31 décembre 2016 sous la médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), une structure de l'église catholique après de longues discussions qui ont fait près de trois semaines.

"L'accord étant déjà en vigueur depuis sa signature, nous avons convenu de discuter d'un arrangement particulier sur la composition du Conseil national de suivi de l'accord et du processus électoral (CNSAP), le mode de désignation des 28 membres de cet organe et de la composition du gouvernement de transition, a confirmé Christophe Lutundula, signataire de l'accord pour le compte du Rassemblement.

Le CNSAP est présidé par l'opposant rd-congolais de longue date Etienne Tshisekedi et sera secondé par d'autres personnalités issues des plates-formes politiques de la majorité présidentielle, de la société civile ainsi d'autres partis d'opposition.

"Pour notre famille politique (Majorité), cet arrangement particulier doit régler cette question d'absence d'inclusivité de l'accord du 31 décembre", a indiqué Lambert Mende, porte-parole du gouvernement et membre de la MP.

Ce mardi, l'un des non signataires de l'accord du 31 janvier 2016, Steve Mbikayi a signé dans l'accord issu des discussions directes modérées par la CENCO.

"En tant qu'homme politique j'engage mon entière responsabilité pour mettre l'intérêt de la nation au-dessus de l'intérêt personnel. Voilà pourquoi j'ai préféré le signer parce que je sais que les autres amis finiront par le signer aussi pour plus d'inclusivité", a déclaré Steve Mbikayi.

Commentaires facebook