Lundi 24 Juillet 2017

Décès d’Étienne Tshisekedi : hommage unanime au pays comme à l’étranger

Décès d’Étienne Tshisekedi : hommage unanime au pays comme à l’étranger
(Agence d'information d'afrique centrale 03/02/17)

Dès l’annonce du décès de l’opposant Étienne Tshisekedi, la classe politique congolaise était en effervescence. Les acteurs politiques de toute tendance se sont exprimés, même au-delà des frontières, louant presque tous les qualités exceptionnelles de l’illustre disparu en mettant une emphase particulière sur le sens de son combat politique pour l’émergence d’une société démocratique respectueuse de la justice sociale et des droits de l’homme. Ci-dessous, quelques réactions enregistrées dans les médias et dans les réseaux sociaux.

Christophe Lutundula (cadre du G7) : « Nous avons tous l’obligation de continuer son combat et de le mener à la victoire. Au-delà de la douleur, la charge citoyenne qui nous incombe est de pérenniser l’œuvre de Tshisekedi et de l’immortaliser ».

Henri Mova (secrétaire général du PPRD) : «La mort d’Étienne Tshisekedi est une très grande perte pour la nation congolaise. La politique ne sera fera plus de la même manière en RDC avec la disparition de cette figure emblématique qui a structuré dans une large manière non seulement l’opposition congolaise et mais aussi la politique congolaise».

Martin Fayulu (président de l’Ecidé) : «Loin de se laisser abattre, l’heure a sonné pour perpétuer l’œuvre du leader du Rassemblement. Nous devons être habités par le patriotisme et l’esprit d’abnégation. Il faut servir le pays sans flancher, sans peur mais avec des convictions farouches comme Étienne Tshisekedi. Le combat de Tshisekedi doit donner des fruits palpables pour qu’il y ait alternance dans ce pays, pour qu’il n’y ait plus confiscation du pouvoir ».

Olivier Kamitatu (cadre du G7) : « Au prix de tous les sacrifices, bravant tous les risques, il a gardé le cap, paix à son âme ».

Moïse Katumbi Chapwe : « Nous venons de perdre l’une des figures les plus marquantes de l’histoire de notre pays. À titre personnel, je perds un modèle dans la lutte pour la démocratie et l’État de droit. Aux côtés de mes compatriotes, j’adresse mes sincères condoléances à la famille du président Tshisekedi et prie pour que son âme repose en paix ».

Jean-Marc Ayrault (ministre français des Affaires étrangères) : « Étienne Tshisekedi laisse une empreinte indélébile dans l’histoire de son pays. Son engagement ultime pour le respect de la Constitution aura contribué à la signature de l’accord du 31 décembre 2016. Il est important, pour la mémoire d’Étienne Tshisekedi et pour l’avenir de la République démocratique du Congo, que les espoirs suscités par cet accord se concrétisent rapidement pour une transition démocratique à la fin de l’année 2017 ».

Nkosazana Dlamini Zuma (présidente de la commission de l’UA) : « La meilleure manière d’honorer Tshisekedi est d’appliquer l’accord du 31 décembre ».

Louis Michel (député européen) : « Son décès nous enlève un visionnaire, une figure emblématique forte profondément attachée à sa région, le Kasaï, et à son pays. Il était un défenseur acharné de la démocratie qui a mis tout son savoir, tout son savoir-faire et tout son savoir-être au service de son pays ».

Alain Diasso

Commentaires facebook