RDC: au moins 8 fosses communes découvertes autour de Tshimbulu | Africatime
Samedi 25 Mars 2017

RDC: au moins 8 fosses communes découvertes autour de Tshimbulu

RDC: au moins 8 fosses communes découvertes autour de Tshimbulu
(RFI 20/03/17)
Fosse commune découverte aux alentours de Tshimbulu. © RFI/Sonia Rolley

C’est l’une des preuves de la violence à laquelle on assiste depuis le début de l’année au Kasai Central. RFI et l’agence de presse Reuters ont documenté l’existence d’au moins huit fosses communes autour de Tshimbulu, chef-lieu du territoire de Dibaya. L’ONU avait déjà transmis au gouvernement congolais des informations sur trois fosses autour de ce village, qui a longtemps été l’un des épicentres de l’insurrection populaire née de la révolte du chef coutumier, Kamuina Nsapu.

« Ici nous sommes dans le cimetière creusé par les militaires, on ne sait pas combien de gens sont enterrés là-dedans », raconte un habitant de Tshimbulu. Ce n’est pas la première fois que cet homme se rend sur ce site situé à quelques kilomètres de la sortie de Tshimbulu, en contrebas de la route. Des herbes hautes auraient pu empêcher les passants de la découvrir. « Le matin, nous sommes partis du village pour aller aux champs. Et quand nous venions, nous avons vu des mouches voler et il y avait une forte odeur », explique encore ce témoin. Lui, parmi d’autres, se faufile entre les herbes et découvre une fosse de dix mètres par cinq, mal recouverte. « On a vu des bras, des jambes et même des cadavres entiers, ils étaient mal enfouis », explique l’homme, montrant çà et là des ossements humains qui affleurent toujours.

Cet habitant de Tshimbulu comme d’autres témoins disent avoir vu des hommes, des femmes et même des enfants. Ils étaient répartis dans treize « puits », le quatorzième est toujours ouvert. Une tombe bien trop grande pour ne contenir qu’un seul corps. Les habitants de Tshimbulu expliquent que la Monusco a pris des photos de cette fosse commune, comme d’une deuxième qui se trouve sur une route secondaire à deux kilomètres de là.

Commentaires facebook