Lundi 23 Octobre 2017

Pourquoi les incendies de camps de déplacés se multiplient dans le Tanganyika?

Pourquoi les incendies de camps de déplacés se multiplient dans le Tanganyika?
(RFI 11/08/17)
Le camp de déplacés de Katanyika a été détruit au trois quart dans un incendie, le 9 août. 27000 personnes y vivaient. © DR / OCHA

Entre mai et août 2017, six des treize camps de déplacés du Tanganyika sont partis en fumée. Certains ont été entièrement détruits, d’autres partiellement. Plusieurs dizaines de milliers de personnes vulnérables se sont retrouvées sans abri. La communauté humanitaire s’inquiète.

Près de la moitié des sites de déplacés du Tanganyika ont brûlé depuis quatre mois. Six camps ont été touchés, sur les treize que compte la province : les camps de Kaseke, Kalunga, Lukwangulo, Moni, Kabubili et Katanyika. Même si l'origine de ces incendies n'est pas toujours connue, il y a un certain nombre de facteurs qui pourraient l'expliquer.

Intervention des autorités

Pour le premier de ces incendies, qui a touché le camp de déplacés de Kaseke, le scénario est clair : les autorités locales avaient chassé les déplacés y vivant avant que la police ne brûle les huttes.

Un épisode qui a provoqué une vague de vives protestations. Au Tanganyika, comme dans d'autres provinces de la République démocratique du Congo, le mot d'ordre est en effet que les déplacés doivent rentrer chez eux, car la situation sécuritaire s'est –officiellement - améliorée.

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170811-rdc-pourquoi-incendies-camps-deplaces...

Commentaires facebook