Lundi 24 Juillet 2017

Massacre de Mwanza Lomba en RDC: la justice militaire arrête sept soldats

Massacre de Mwanza Lomba en RDC: la justice militaire arrête sept soldats
(RFI 20/03/17)
La justice militaire congolaise annonce l'inculpation de sept militaires accusés de crimes de guerre pour le massacre de Mwanza Lomba © Sonia Rolley/RFI

Lors d’une conférence de presse, la justice militaire a annoncé plusieurs arrestations dans l'affaire de la vidéo de l'exécution de présumés miliciens Kamuina Nsapu. On y voyait des hommes en uniforme tirer sur des civils pour la plupart désarmés. Le gouvernement congolais avait qualifié de « montage grossier » ces images tournées en un seul plan et diffusées sur les réseaux sociaux. La justice militaire dit autre chose.

La justice militaire a annoncé avoir arrêté et inculpé sept militaires soupçonnés d’être à l’origine du massacre de Mwanza Lomba, et plus précisément dans la petite localité voisine de Bena Tshikasu au Kasaï-Central.

Sur les sept militaires inculpés, six sont accusés d'avoir participé au massacre que l'un d'eux aurait pris soin de filmer. Le dernier, qui n'était pas sur le théâtre a, lui, été surpris en possession de la vidéo. Il est le premier à l'avoir reçu.

L'auditeur général des Forces armées congolaises (FARDC), le général Joseph Ponde, a livré samedi matin les premières informations de l’enquête préliminaire : « Nous avons mis la main sur sept suspects, tous éléments FARDC. De l’instruction entreprise, de l’exploitation de la vidéo et de descentes sur les lieux du crime, les préventions ci-après ont été retenues à la charge des suspects : crimes de guerre par meurtre, crimes de guerre par mutilation, crimes de guerre par traitement cruel, inhumain et dégradant, refus de dénonciation d’une infraction commise par des justiciables ou des juridictions militaires ».

Commentaires facebook