Lundi 29 Mai 2017

Massacre au Kassaï : sept suspects arrêtés dans les rangs de l’armée congolaise

Massacre au Kassaï : sept suspects arrêtés dans les rangs de l’armée congolaise
(La Tribune 20/03/17)
Des soldats congolais

Les premières têtes tombent peut-être dans l’affaire de la vidéo du massacre au Kassaï centrale qui avait provoqué l’indignation et la colère en RDC et au-delà. Après l’appel à témoins, les autorités congolaises ont procédé à l’arrestation de sept soldats soupçonnés d’être liés à cette affaire. Des arrestations qui interviennent sur fonds de sanglants affrontements entre les forces de sécurité et les miliciens de Kamwina Nsapu.

Le « montage grossier » a peut-être laissé la place à une triste réalité, celle de la bavure d'une armée en proie aux attaques d'une milice dans le Kassaï central. La justice militaire congolaise a annoncé, l'arrestation des premiers suspects dans le scandale de la vidéo du massacre au Kassaï central.
Sept officiers et sous-officiers accusés de multiples exactions

En tout, ce sont sept soldats, des officiers et des sous-officiers, qui ont été interpellés sur des accusations de crimes de guerre dans le cadre de l'enquête ouverte par le gouvernement suite au scandale provoqué par la diffusion à la mi-février sur les réseaux d'une séquence vidéo de moins de 8 minutes dans laquelle des hommes en uniformes de l'armée congolaise exécutaient froidement des civils au mieux armés de bâtons.

Sous la pression de la communauté internationale Kinshasa s'était résolue à ouvrir une enquête et lancé un appel à témoins. Il semble que l'enquête est en bonne voie de révéler la réalité de cette vidéo qui était devenue virale sur la toile.

Commentaires facebook