Samedi 18 Novembre 2017

La RDC interdit au conglomérat sino-congolais Sicomines d’exporter le cuivre non transformé

La RDC interdit au conglomérat sino-congolais Sicomines d’exporter le cuivre non transformé
(Jeune Afrique 10/10/17)
Le ministre congolais des Mines, Martin Kabwelulu.

Ordre a été donné par le gouvernement congolais aux autorités minières présentes à la frontière avec la Zambie de ne plus délivrer d’autorisation d’exportation pour autre chose que du cuivre et du cobalt transformés. Kinshasa compte sur l'exportation de produits à haute valeur ajouté - donc transformés localement - pour accélérer son remboursement d'une dette de 6 milliards de dollars.

Le gouvernement congolais vient de mettre en demeure le conglomérat sino-congolais Sicomines de cesser d’exporter du cuivre et du cobalt non transformé. Le but de la manœuvre : contraindre ainsi le minier à raffiner sa production sur place et à n’exporter que des marchandises à haute valeur ajoutée, ce qui contribuerait à assurer le rapide remboursement du prêt de 6 milliards de dollars contracté par la RDC pour la mise en place d’infrastructures, a expliqué à Bloomberg le ministre congolais des Mines, Martin Kabwelulu.

En 2007, Pékin et Kinshasa avaient en effet signé un accord selon lequel les entreprises chinoises s’engageaient à construire des équipements, comme des hôpitaux et des routes, financés par des banques chinoises en échange de ces métaux utilisés notamment pour les batteries rechargeables.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/481889/economie/la-rdc-interdit-au-conglomer...

Commentaires facebook