Dans le monde | Africatime
Mardi 28 Mars 2017

Dans le monde

(AFP)

Les deux plus grandes villes des Etats-Unis, New York et Los Angeles, ont vigoureusement rejeté l'annonce lundi par l'administration Trump de la suppression prochaine de financements aux villes qui continueront de protéger leurs habitants sans-papiers.

"Les dernières menaces du président Trump n'y changeront rien. Nous resterons une ville d'accueil des immigrés qui ont aidé à faire de notre ville la grande métropole la plus sûre du pays", a réagi le maire de New York, Bill de Blasio.

(AFP)

La Côte d'Ivoire a été tenue en échec lundi par le Sénégal au stade Charléty à Paris (1-1) en match amical, alors que le nouveau sélectionneur, le Belge Marc Wilmots, entrera en fonction le 1er avril pour assurer la qualification pour le Mondial-2018.

La rencontre a été interrompue à la 88e minute par l'arbitre français Tony Chapron, après de multiples envahissements de la pelouse de Charléty par les supporters des deux équipes.

(AFP)

La route du nord qui conduit au barrage de Tabqa est parsemée de signes montrant la violence des combats qui y opposent les combattants kurdes et arabes soutenus par les États-Unis aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Des épaves de voitures brulées et des caisses de munitions vides jonchent la route menant au gigantesque complexe du barrage, dans lequel sont entrées les Forces démocratiques syriennes (FDS).

(AFP)

En décidant de diffuser sur les réseaux sociaux des photos de jeunes disparus, la police de Washington était loin d'imaginer que cela déclencherait une folle rumeur sur fond de tensions raciales.

Les avis de recherche officiels ont été mis en ligne sur Twitter autour de la deuxième semaine de mars: ils concernent quelques adultes mais principalement des adolescents et des adolescentes. Les filles sont majoritairement noires, souvent âgées de 13 à 15 ans. Pour chacune est mentionné le dernier endroit où elle a été vue.

(AFP)

A 16 ans, Daria Moroz n'a connu qu'un président dans sa courte vie, Vladimir Poutine. Dimanche, elle faisait partie de cette opposition rajeunie, cette génération d'adolescents descendus pour la première fois dans les rues de Moscou manifester son ras-le-bol de la corruption.

"Je ne l'ai pas dit à mes parents parce que j'avais peur de me faire gronder. Je leur ai juste dit que j'allais me promener", raconte à l'AFP la jeune fille au lendemain de la manifestation.

(AFP)

Devant le consulat turc de Berlin, les électeurs pro et anti-Erdogan s'entendent sur un point : la communauté turque sort très affectée des tensions avec les Européens autour du référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels.

Comme ceux de France, Suisse ou Belgique, les quelque 1,4 million d'électeurs turcs en Allemagne ont jusqu'au 9 avril pour voter. Dès les premières heures du scrutin lundi, devant les consulats de Berlin et de Cologne (ouest), ils se pressaient en nombre.

(AFP)

Une centaine de pays ont entamé lundi à l'ONU des négociations sur un traité interdisant les armes nucléaires, convaincus qu'il réduirait le risque d'une guerre atomique malgré le boycott des débats par les grandes puissances.

(AFP)

Londres a enjoint lundi aux partenaires de la coalition gouvernementale nord-irlandaise de profiter d'une "petite fenêtre de tir" et de poursuivre leurs négociations pour régler la crise qui les oppose.

"Il y a une petite fenêtre de tir de quelques courtes semaines" pour trouver un accord entre les nationalistes du Sinn Fein et les unionistes du DUP, a déclaré le ministre britannique chargé de l'Irlande du Nord, James Brokenshire à Belfast, à l'expiration d'un premier délai fixé pour la fin de ces discussions.

(AFP)

La police britannique n'a trouvé aucun lien entre l'auteur de l'attentat qui a fait quatre morts à Londres et des groupes jihadistes, ni de preuve qu'il ait eu des complices, après cinq jours d'enquête.

Scotland Yard n'a "pas trouvé de preuve d'une association" de l'auteur de l'attentat de Londres avec les groupes jihadistes Etat islamique ou Al-Qaïda, ni de preuve qu'il s'était radicalisé en prison, indique un communiqué lundi.

Khalid Mansoor avait cependant "clairement un intérêt pour le jihad", a précisé un responsable de l'anti-terrorisme, Neil Basu.

(AFP)

Dix jihadistes, dont un kamikaze, six soldats et quatre civils ont été tués lundi dans une attaque, imputée à Al-Qaïda, contre le siège de l'administration locale de la province de Lahj, dans le sud du Yémen, selon des responsables provinciaux.

Lors de cette opération audacieuse, les assaillants étaient déguisés en militaires. Un kamikaze a lancé sa voiture piégée contre le bureau provincial de la Santé qui sert de siège à l'administration locale dans la ville de Houta, chef-lieu de la province de Lahj, a dit un responsable de la sécurité.

(AFP)

Le groupe médical ivoirien Novamed a annoncé son intention d'investir 18 milliards de FCFA (27 millions d'euros) pour faire d'Abidjan "une destination de tourisme médical" et "un hub de la santé" en Afrique de l'ouest.

"Novamed Group va investir 18 milliards de FCFA sur deux ans dans le cadre de l’extension de son réseau de cliniques en Côte d’Ivoire", a déclaré Sami Chabenne, directeur général de Novamed, propriétaire d'une cinquantaine d'établissements sanitaires privés dans le pays.

(AFP)

L'opposant russe Alexeï Navalny a été condamné lundi à 15 jours de détention au lendemain des vastes manifestations contre la corruption des élites à Moscou, au cours desquelles plus d'un millier de personnes ont été arrêtées.

M. Navalny a écopé d'une amende de 20.000 roubles (environ 325 euros) pour avoir organisé une manifestation non autorisée et à 15 jours de détention pour refus d'obtempérer lors de son arrestation, selon la décision du tribunal Tverskoï de Moscou.

(AFP)

A deux jours du lancement du Brexit, la Première ministre britannique Theresa May s'est rendue lundi en Ecosse pour répéter que ce n'était "pas le bon moment" pour réclamer l'indépendance, alors que la crise politique continue en Irlande du nord.

"Ma position n'a pas changé et elle est très simple : ce n'est pas le bon moment d'évoquer un deuxième référendum sur l'indépendance. Au moment de commencer les négociations pour quitter l'Union européenne, nous devrions nous rassembler plutôt que de nous diviser", a souligné Mme May.

(AFP)

La chancelière allemande Angela Merkel a salué lundi la victoire "encourageante" de son parti conservateur CDU la veille lors d'un scrutin régional, qui porte un coup à l'ambition des sociaux-démocrates de la battre aux législatives de septembre.

"C'était un beau jour hier, et également une journée encourageante" dans la perspective des élections législatives du 24 septembre, s'est félicitée la chancelière lors d'une conférence de presse à Berlin, au lendemain du résultat "exceptionnel" remporté par la CDU dans le petit Etat régional de Sarre, frontalier de la France.

(AFP)

Huit lycéens ont été emportés par une avalanche et retrouvés inanimés lundi au Japon alors qu'ils participaient à une excursion d'alpinisme, selon les autorités.

Une trentaine de personnes ont par ailleurs été blessées, a rapporté l'agence de presse Kyodo, parmi le groupe de 52 étudiants et 11 professeurs de sept lycées qui prenaient part à ce voyage organisé dans la préfecture de Tochigi, au nord de Tokyo.

(AFP)

Le "Jurassic parc" australien a failli disparaître au nom de l'exploitation gazière mais des chercheurs ont découvert 21 types différents d'empreintes de dinosaures dans des roches datant jusqu'à 140 millions d'années.

Une équipe de paléontologues de l'Université du Queensland et de l'Université James Cook ont examiné des milliers d'empreintes sur 25 kilomètres dans la région reculée de Waldamany, en Australie occidentale.

(AFP)

Pourfendeur de la corruption des élites russes, orateur charismatique aux idées parfois nationalistes, l'avocat Alexeï Navalny s'est imposé comme le principal opposant libéral à Vladimir Poutine, qu'il compte bien défier lors de la présidentielle de 2018.

Arrêté une nouvelle fois dimanche à Moscou avec plus d'un millier de personnes lors d'une manifestation d'une rare ampleur qu'il a organisé, il doit comparaître lundi devant la justice pour appel à rassemblement donnant lieu à des troubles à l'ordre public.

(AFP)

Des combattants arabes et kurdes syriens tentaient lundi d'avancer vers la ville et le barrage de Tabqa dont la conquête leur permettrait de resserrer davantage l'étau autour du groupe jihadiste Etat islamique (EI) à Raqa, leur "capitale" en Syrie.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), appuyées dans les airs par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis et au sol par des conseillers militaires américains, ont pris dimanche l'aéroport militaire de Tabqa.

(AFP)

L'attentat de Londres, survenu une semaine jour pour jour avant le déclenchement du Brexit, repose la question de la coopération européenne en matière de renseignement, jugée "trop précieuse" par certains au Royaume-Uni pour faire l'objet d'un "marchandage" avec Bruxelles.

L'attaque de Westminster a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), objet de l'attention de toutes les polices d'Europe.

(AFP)

Des milliers de personnes, dont des touristes, ont été évacuées lundi du nord-est de l'Australie en prévision de l'arrivée du puissant cyclone Debbie, le plus violent depuis plusieurs années dans la région.

Le cyclone se forme depuis plusieurs jours au large de l'Etat du Queensland et devrait toucher terre mardi peu après l'aube, a expliqué le Bureau de la météorologie.

Lundi soir, il était classé en catégorie quatre sur une échelle de cinq.

(AFP)

Du bois façonné en dentelle et sculpté dans des robes du soir: la marque Hanae Mori Manuscrit a montré la voie à la Tokyo Fashion Week, qui vient de s'achever, en exhibant un artisanat inventif marque de fabrique japonaise.

(AFP)

Les forces irakiennes sont reparties lundi à l'assaut contre le groupe Etat islamique (EI) à Mossoul, où des frappes ont tué de nombreux civils, jetant une ombre sur l'offensive soutenue par la coalition internationale antijihadistes.

Le chef des forces américaines au Moyen-Orient, Joseph Votel, a qualifié de "terrible tragédie" la mort de civils dans des bombardements aériens à Mossoul, qui font l'objet d'une enquête des autorités irakiennes et d'une autre de la coalition pilotée par Washington

(AFP)

La petite Salsa Djafar porte une couronne en or, un ruban et une robe pourpre pour une fête de famille particulière: la célébration de son excision, dans une région isolée d'Indonésie. Mais pour cette fillette d'un an et demi, comme pour d'autres, c'est un cauchemar.

Dans une modeste maison dans la province de Gorontalo (centre), une guérisseuse recouvre le bébé d'un drap blanc puis passe sa tête en dessous, un petit couteau à la main.

Soudain, elle coupe le capuchon qui recouvre le clitoris de la fillette, ainsi que les petites lèvres, faisant aussitôt hurler l'enfant.

(AFP)

Plus de 100 pays lancent lundi à l'ONU des négociations inédites sur un traité interdisant les armes nucléaires, convaincus qu'il réduirait le risque d'une guerre atomique malgré les objections des grandes puissances.

Le lancement de ces négociations sur un texte légalement contraignant a été décidé en octobre, avec le soutien de 123 pays membres des Nations unies.

La plupart des puissances nucléaires, déclarées ou non, avaient néanmoins soit voté contre ces négociations (Etats-Unis, France, Israël, Royaume-Uni, Russie), soit s'étaient abstenues (Chine, Inde, Pakistan).

(AFP)

Tatiana Panova tient une photographie prise en 1923 de son arrière-arrière-grand-père: un étudiant soviétique comme un autre, promis à un brillant avenir. Il mourra seize ans plus tard dans un camp de Sibérie, victime des purges staliniennes.

Jeune fille de 25 ans, Tatiana a réussi à tisser un lien avec cet aïeul décédé un demi-siècle avant sa naissance, Alexandre Iakovlev, grâce au journal qu'il a laissé et que sa famille a précieusement conservé.

"C'est très étrange", confie-t-elle. "C'est une personne qui a vécu il y a 100 ans..."

(AFP)

Le parquet sud-coréen a demandé l'arrestation de l'ancienne présidente Park Geun-Hye, quelques jours après son audition marathon dans le retentissant scandale de corruption et de trafic d'influence qui a précipité sa disgrâce.

Mme Park, 65 ans, a vu sa destitution confirmée début mars après des mois d'enquête et de révélations qui ont entraîné des manifestations monstre dans le pays pour exiger des poursuites à son encontre.

(AFP)

Le président rwandais Paul Kagame a été dimanche le premier chef d'Etat africain à s'exprimer devant la plus grande organisation américaine pro-israélienne, où il a loué les liens entre l'Etat hébreu et son pays meurtri par un génocide en 1994.

Avant de prendre le pouvoir, Paul Kagame était le chef rebelle du Front patriotique rwandais (FPR) qui avait mis fin au génocide des Tutsi en 1994 par des extrémistes hutu (environ 800.000 morts selon l'ONU).

(AFP)

Du grand explorateur britannique Ranulph Fiennes au pilote de Solar Impulse Bertrand Piccard, en passant par l'acteur Robert de Niro, plusieurs personnalités ont exprimé samedi soir à New York leurs inquiétudes face au climato-scepticisme de l'administration Trump.

L'occasion en était le 113e dîner annuel du Club des explorateurs, qui honore chaque année de grands explorateurs, en présence de plus de 1.000 invités.

(AFP)

L'ex Premier ministre bulgare Boïko Borissov, fort d'une victoire face aux socialistes aux législatives, se lance lundi en quête d'alliés pour former un gouvernement et s'assurer un troisième mandat sous le signe de la stabilité.

Le chef de file des conservateurs, physique de lutteur et bagout de boutiquier, est rompu à ces négociations inévitables dans le système bulgare de proportionnelle à un tour.

Les résultats officiels à la base de 94% du scrutin accordent à son parti Gerb 32,6% des suffrages et 96 élus sur 240, soit plus que dans le Parlement sortant (84).

(AFP)

Le parti conservateur d’Angela Merkel a nettement remporté dimanche une élection régionale test en Sarre, douchant dans l'immédiat les espoirs des sociaux-démocrates de faire chuter la chancelière allemande lors des législatives de septembre.

Les chrétiens-démocrates (CDU) ont remporté 40,7% des voix selon les résultats définitifs publiés dans la soirée, soit plus de cinq points de mieux que lors du dernier scrutin dans cette ancienne région minière, à tradition ouvrière, frontalière de la France.

(AFP)

Plusieurs milliers de brésiliens sont descendus dans les rues dimanche pour protester contre l'impunité des politiciens corrompus, mais la mobilisation était bien moins forte que lors des derniers rassemblements de ce type.

"Nous ne voulons pas d'un gouvernement qui ne représente plus la société. Il faut punir les corrompus et construire un nouveau Brésil", a affirmé Teresa Kohler, 51 ans, lors d'un rassemblement sur la promenade de la célèbre plage de Copacabana à Rio de Janeiro.

(AFP)

Donald Trump a blâmé dimanche l'aile dure de son parti après l'échec cuisant au Congrès de son plan sur l'assurance santé, laissant présager d'âpres batailles sur son prochain grand projet: la réforme fiscale.

"Les démocrates sourient" de voir que les parlementaires du "Freedom Caucus", les ultra-conservateurs républicains, ont bloqué l'adoption de la réforme, a tweeté dimanche le président américain.

(AFP)

Une force arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a repris dimanche dans le nord de la Syrie un aéroport militaire au groupe Etat islamique (EI), une étape clé dans le cadre de son offensive pour s'emparer de Raqa, le fief des jihadistes dans le pays.

L'aéroport militaire de Tabqa, que les jihadistes contrôlaient depuis août 2014, est située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Raqa.

(AFP)

Un millier de migrants ont été secourus dans la nuit de samedi à dimanche au large de la Libye, parmi lesquels une femme a été déclarée morte, annoncent les associations SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF).

Quelque 645 "réfugiés ont été secourus sur des canots pneumatiques et des embarcations en bois", au cours de six heures d'opération, par le navire Aquarius associé à d'autres bateaux présents dans la zone de secours et de sauvetage (SAR), indique SOS Méditerranée sur son compte twitter.

(AFP)

Deux ans après l'intervention d'une coalition militaire arabe au Yémen, les rebelles qui contrôlent la capitale Sanaa se disent prêts à résister jusqu'au bout, alors que les lignes de front sont figées et les efforts de paix au point mort.

Les rebelles chiites Houthis et leurs alliés, les partisans de l'ex-président Ali Abdallah Saleh, ont marqué cet anniversaire en organisant dimanche une manifestation géante à Sanaa, sous le slogan "Résistance à l'agression".