Mercredi 26 Juillet 2017
(Jeune Afrique 26/07/17)
La ville de Bangassou, épicentre de violences meurtrières en mai dernier, est de nouveau en proie à des combats. La Minusca a essuyé des tirs, et ce mardi 25 juillet dans la matinée des jeunes s'arment en prévision d'affrontements avec les anti-balaka. Bangassou continue d’être en proie à des violences. La situation est encore confuse : établir une communication est difficile, chacun tentant comme il le peut d’avoir accès à un groupe électrogène pour recharger son téléphone. Mais, selon plusieurs sources concordantes contactées par Jeune Afrique, la tension reste grande dans cette ville située dans le sud-est du pays. Des éléments de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC), de Ali Darassa, camperaient à l’entrée...
(APA 26/07/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le ministre centrafricain des Mines, Léopold Mboli Fatran, a annoncé, mardi à Bangui, que les diamants de 234 carats, soit 32,5 millions de FCA, saisis sur un ressortissant de la RDC seront mis en vente aux enchères et le fruit de cette vente ira directement dans les caisses du Trésor public. C’est le 30 juin dernier que la saisie a eu lieu à l’aéroport de Bangui sur un Congolais en provenance de la ville de Bria. «Je réaffirme que les diamants saisis sont bien là et qu'il n'y a aucune implication du gouvernement dans cette affaire. Toutes ces manœuvres de désinformation visant à saper le travail de reconstruction menée par le gouvernement, c'est surtout pour amener le...
(RFI 25/07/17)
En RCA, Bangassou, dans le Sud, est toujours sous tension. La ville est sous la coupe réglée de milices anti-balaka, décidées à tuer tout civil musulman qui pourrait tomber entre leurs mains. Une situation qui exacerbe la haine de certains extrémistes musulmans qui s'en sont pris, il y a quelques jours, aux bâtiments de l'Eglise catholique. C'est dans ce contexte qu'un casque bleu marocain a été tué dimanche dans l'attaque d'un convoi de camions-citernes. La Mission de l’ONU en Centrafrique fournit, en effet, des vivres et de l'eau aux déplacés musulmans rassemblés sur le site de la cathédrale.
(RFI 25/07/17)
Après plusieurs allégations, le ministre des Mines centrafricain a décidé de mettre les choses au clair lors d'une conférence de presse concernant la saisie d'une quantité importante de diamants auprès d'un trafiquant. L'affaire date du 30 juin dernier. A l'aéroport de Bangui, un homme se fait arrêter avec des diamants bruts venant de Bria. Valeur estimée de ces 234 carats : 32,5 millions de francs CFA, l'équivalent de 50 000 euros. Depuis mai 2013, la Centrafrique est soumise à un...
(APA 21/07/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La paroisse Saint-Louis de Bria, ville de l’est de la RCA qui accueille des personnes déplacées, a été pillée mardi soir par des hommes en armes, ont révélé les autorités religieuses de la localité s’exprimant jeudi sur une radio privée de Bangui. «Nous avons été victimes d’un braquage ce mardi à 21 heures. Il s’agit des hommes en armes qui ont fait irruption dans l’enceinte de la paroisse où se trouvent les personnes déplacées. Ils ont pris tout ce qui était argent, téléphones, et plusieurs biens matériels. Nous rendons grâce à Dieu qu’aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée»...
(Xinhua 21/07/17)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Les experts des onze pays membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), au terme d'une concertation jeudi à Libreville, ont exigé de l'Union africaine (UA) la nomination d'un facilitateur pour favoriser la paix et la réconciliation en République centrafricaine (RCA). Les assises de Libreville regroupaient une cinquantaine de hauts fonctionnaires civils et des officiers supérieurs de l'armée, de la police et de la gendarmerie des pays membres. Les participants ont demandé à l'UA de...
(RFI 18/07/17)
Après Bangui, le patron du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) était en visite à Bangassou, dans l'est de la Centrafrique. Stephen O'Brien s'est alarmé de la situation des nombreux déplacés dans le pays, ainsi que de la résurgence de la violence. Au milieu des enfants qui courent, Alima est assise sur un banc du site de déplacés du petit séminaire à Bangassou. Comme 2 000 autres musulmans de la ville, elle est venue se réfugier...
(APA 18/07/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le taux de réussite au baccalauréat en Centrafrique est de 3%, ont annoncé les responsables de la direction des concours et examens en charge de l’organisation de cet examen d’Etat, expliquant que sur les 16000 candidats 400 seulement sont passés au premier tour. La direction des concours et examens pour augmenter le nombre des candidats au second tour a mis la barre des moyennes à 7 sur 20. Ainsi, près de 1500 candidats qui vont passer, la...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans un communiqué conjoint, une coalition d'ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l'Agence française de développement (AFD) à rejeter l'un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu'il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l'AFD. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres »,...
(AFP 17/07/17)
Cinq corps en putréfaction ont été découverts samedi aux alentours d'Obo, dans le sud-est de la Centrafrique, a-t-on appris dimanche de source militaire et auprès des autorités locales. "Au moins cinq corps, dont ceux d'une femme et d'un enfant, ont été découverts samedi dans un état de putréfaction. Cette découverte macabre a plongé les habitants dans la peur et l'inquiétude", a indiqué à l'AFP un membre de l'armée centrafricaine basé à Obo, sous couvert de l'anonymat. "Nous tentons de faire...
(RFI 17/07/17)
Stephen O'Brien, le patron d'Ocha, le bureau de coordination humanitaire de l'ONU, est arrivé ce dimanche matin à Bangui. En Centrafrique, il vient alerter sur les besoins humanitaires grandissants après la reprise des violences dans l'est du pays. C'est avec sa casquette de coordonnateur des secours d'urgence que Stephen O'Brien se rend en République centrafricaine. Depuis les combats qui ont eu lieu au début du mois de mai dans l'Est, et qui continuent aujourd’hui, plus de 100 000 nouveaux déplacés...
(Agence Ecofin 17/07/17)
(Agence Ecofin) - Un nouveau mouvement d’humeur a troublé le travail au sein de la Société centrafricaine des télécommunications (Socatel), jeudi dernier. Les employés de l’opérateur historique des télécommunications sont en effet remontés au créneau pour réclamer le paiement de leurs arriérés de salaires. Ils revendiquent ces arriérés depuis décembre 2016. A cette date-là, le nombre de mois de salaires impayés s’élevait à 37. Aujourd’hui, il atteint 43 mois. D’après Jospin-Blaise Konzé, le délégué des ouvriers simples de la Socatel...
(France TV Info 15/07/17)
De multiples trafics alimentent le conflit en Centrafrique qui a fait plus de 500.000 déplacés depuis 2013. Les différents groupes armés qui écument le pays depuis la chute du président Bozizé ont mis le pays en coupe réglée. En plus du pillage des diamants et de l’or, ces groupes pratiquent un braconnage de masse qui décime la faune sauvage du pays, selon un rapport mené par plusieurs ONG. Le conflit en République centrafricaine implique des groupes armés qui se battent notamment pour le contrôle des ressources minières et forestières (bois précieux).
(La Croix 14/07/17)
Après une mission d’explication à Bangui du texte de l’accord du 19 juin, un comité de suivi devrait prochainement être mis en place. La Communauté de Sant’Egidio s’est dite, jeudi 13 juillet à Rome, confiante en la mise en œuvre de l’accord de stabilisation signé le 19 juin dernier entre les différents groupes armés de Centrafrique en vue d’aboutir à un cessez-le-feu dans ce pays déchiré par la guerre civile et les conflits ethnico-religieux. De retour d’une mission d’une semaine...
(APA 14/07/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le chef des affaires humanitaires de l’ONU, Stephen O’Brien, effectuera une visite de travail en Centrafrique du 16 au 18 juillet pour constater l’ampleur des besoins humanitaires suite aux violences continues et à l’irruption de nouveaux foyers de tension dans le pays. Le nombre des personnes déplacées selon les Nations Unies est passé de 503 600 en mai à 534 000 en juin, soit une augmentation de 6%. La situation sécuritaire se détériore alors que l’action humanitaire souffre d’un sous-financement chronique. Le plan de réponse humanitaire de 399,5 millions de dollars n’a reçu que 30% de financement jusqu’à ce jour indique le bureau des actions humanitaires des Nations Unies en Centrafrique.
(APA 14/07/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - La ministre des Affaires sociales et de la Réconciliation nationale, Virginie Baïkoua, et la Coordonnatrice humanitaire en République centrafricaine, Najat Rochdi, ont condamné les attaques perpétrées par les groupes armés contre les structures de santé en Centrafrique. Des individus armés se sont impunément introduits le 11 juillet dans les locaux de l’Hôpital de la ville de Zémio, Préfecture du Haut Mbomou, à l’est de la RCA en commettant de graves forfaits contre les civils en soins dans l’hôpital...
(Radio Vatican 14/07/17)
La paix va-t-elle revenir en République centrafricaine? Le 19 juin 2017, la communauté Sant’Egidio réunissait les principaux groupes armés du pays ainsi que le ministre centrafricain des affaires étrangères. Tous avaient signé un accord qui se voulait un prélude à la paix. Mais le cessez-le feu prévu par le texte a volé en éclat quelques heures après, avec des flambées de violence à Bangassou notamment. Le 9 juin dernier, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, n’avait pas caché...
(RFI 13/07/17)
Les civils sont devenus la cible des groupes armés en Centrafrique. L'ONG Médecins sans Frontières lance un cri d'alerte après que des hommes armés aient ouvert le feu mardi sur un bébé à l'intérieur de l’hôpital de Zémia, à l’est du pays, où sa famille avait trouvé refuge. « Il y a deux hommes armés qui sont entrés dans l’hôpital et ont ciblé cette famille qui était déplacée à l’hôpital depuis deux semaines, quand les combats ont commencé. Ils les ont chassés et pour des raisons inconnues, les deux hommes ont tiré sur une maman qui portait son enfant. Malheureusement, l’enfant a reçu une balle »....
(Autre média 13/07/17)
Le meurtre d’un bébé dans l’hôpital de Zémio, en République Centrafricaine (RCA), où l’organisation humanitaire médicale Médecins Sans Frontières (MSF) mène un projet médical, met en évidence l’escalade de la violence dans le conflit actuel et l’extrême brutalité dont les populations civiles sont victimes, alors que leur sécurité est de plus en plus compromise. En effet, le mardi 11 juillet 2017, deux hommes armés sont entrés dans l’hôpital de Zemio, où près de 7.000 personnes déplacées se sont réfugiées au...
(APA 13/07/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le Chef de l’Etat centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, a procédé ce mercredi à Bangui, en présence d’une délégation de Saint Siège et du Nonce Apostolique en RCA, à la pose de la première pierre de la construction d’un centre de référence pour la nutrition thérapeutique, financé par le Vatican à hauteur de 2 milliards de FCFA. Ce centre hospitalier a été promis par le Pape François pendant sa visite à Bangui en 2015. Il aura une capacité d’une centaine...

Pages