Samedi 18 Novembre 2017
(AFP 16/11/17)
Le groupe armé Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), à la tête d'une coalition de groupes armés participant aux violences qui meurtrissent le pays depuis 2013, a déclaré "suspendre" sa participation au programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR). "Le bureau politique (du FPRC) suspend toutes les négociations en cours avec le gouvernement, et retire ses représentants auprès du comité" du DDR, selon un communiqué daté du 13 novembre et signé par le leader du groupe armé, Nourredine Adam.
(RFI 16/11/17)
Ce mercredi 15 novembre, le Conseil de sécurité des Nations unies a voté le renouvellement du mandat de la Minusca pour un an supplémentaire. En un peu plus de trois ans d’existence sur le terrain, l’opération de maintien de la paix en Centrafrique n’a pas convaincu par son efficacité. Son incapacité à empêcher les attaques de groupes armés contre des civils suscite même colère et défiance chez les Centrafricains. Un leitmotiv est asséné depuis des semaines à l’ONU : « Renforcer la Minusca pour mieux protéger les civils ». La Minusca aujourd’hui, ce sont 10 600 casques bleus, en plus de 1 950 policiers déployés sur un territoire grand comme la France et la Belgique réunies. Selon le projet de...
(Jeune Afrique 14/11/17)
Alors que les violences continuent dans le pays, l’ONU vote ce mercredi 15 novembre le renouvellement du mandat des Casques bleus en république centrafricaine. Deux étudiants militants* cosignent une tribune en faveur de ce renouvellement et réclament une place accrue des jeunes dans les décisions politiques. Ce mercredi, le Conseil de sécurité des Nations unies doit décider du renouvellement du mandat de ses Casques bleus en République centrafricaine (RCA). La recrudescence des violences cette année dans le pays, ravagé par...
(Le Monde 14/11/17)
Le Conseil de sécurité des Nations unies doit voter l’envoi de 900 casques bleus supplémentaires, ce qui porterait leur nombre à 11 650 soldats. L’appel du secrétaire général, Antonio Guterres, a été entendu. Devant la dégradation de la situation sécuritaire et politique en Centrafrique, le Conseil de sécurité de l’ONU doit voter, mercredi 15 novembre, le renouvellement pour un an du mandat de la Minusca (Mission de l’ONU en Centrafrique) et décider de l’envoi de 900 casques bleus supplémentaires, pour...
(RFI 14/11/17)
Après le pic de tensions qui a eu lieu ce week-end entre les quartiers du PK5, à majorité musulmane, et son rival Miskine, le retour au calme revient progressivement à Bangui. Mais la méfiance est toujours de mise entre communautés. « Je ne peux pas aller au PK5 parce que là-bas y a des musulmans qui tuent les gens partout. » Pont Jackson, à quelques centaines de mètres du PK5. Les chauffeurs de taxi ont peur et déposent leurs clients...
(Le Monde 14/11/17)
Le secrétaire général de l’ONU, en poste depuis janvier, a choisi la Centrafrique pour sa première visite à une mission de maintien de la paix, alors que le pays connaît un regain de violence. C’est un poste prestigieux, avec ses moments de noblesse et ses missions impossibles : secrétaire général des Nations unies. L’élu s’engage à être au chevet de la planète dans ce qu’elle a de plus chaotique, de plus menaçant. C’est aussi un poste ingrat, le secrétaire général...
(RFI 13/11/17)
Nouvelles tensions à Bangui après l'explosion d'une grenade dans un bar de la capitale. La journée de dimanche a été secouée par divers incidents. Le bilan est d'au moins huit morts et une vingtaine de blessés. C'était censé être un concert prêchant la paix et la réconciliation dans ce bar dancing à la frontière du PK5, le quartier musulman de la capitale, et le quartier voisin de Miskine. Ces deux quartiers rivaux, où se sont déroulés les plus violents combats...
(RFI 13/11/17)
Alors que le processus de justice internationale est en cours en Centrafrique, le pays est toujours occupé par les groupes armés. Le risque d'impunité est grand et le travail de la Cour pénale spéciale, juridiction hybride composée de magistrats internationaux et centrafricains, va être long et fastidieux. Il est la figure internationale de la Justice en Centrafrique. Le Congolais Toussaint Muntazini Mukimapa, le procureur spécial de la Cour pénale spéciale, est l'invité Afrique de RFI ce lundi matin. « Il...
(RFI 11/11/17)
L'opération d'évacuation des anciens combattants de la seleka, cantonnés dans trois camps de Bangui, n'a toujours pas lieu bien que leur recensement ait débuté cette semaine. Alors que le gouvernement a besoin de ces terrains pour stocker du matériel et y établir ses militaires, la situation est tendue. En cause, une indemnité qui n'est pas suffisante pour ces anciens rebelles. Reportage dans l'un de ces camps à la rencontre des ex-combattants. « Tu vois que les bâtiments sont détruits, c'est...
(RFI 11/11/17)
Dans quelques jours, le 15 novembre, le Conseil de sécurité de l'ONU doit renouveler le mandat de la Minusca. On sait que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres demandera notamment un renforcement des capacités militaires de la Mission onusienne en RCA, avec 900 casques bleus supplémentaires en renfort des 11 000 déjà déployés sur le terrain. Après un groupe d'ONG françaises mi-octobre, 28 organisations internationales et centrafricaines appellent le Conseil de sécurité à suivre les recommandations du secrétaire...
(RFI 10/11/17)
En Centrafrique, le Forum des investisseurs s'est achevé jeudi 9 novembre et laisse un goût d'inachevé. Une trentaine d'entreprises étrangères étaient présentes. Pour la plupart, elles se sont dites enthousiastes à l'idée de s'implanter dans le pays. Mais certaines conditions, comme la sécurité, sont toujours à revoir. C'était une vision optimiste qu'a présentée le groupe Rougier, spécialiste dans la production de bois. Implantée depuis 2015 en Centrafrique, l'entreprise forestière ne voit que des avantages à venir s'installer dans le pays.
(RFI 10/11/17)
Dans quelques jours, le 15 novembre, le Conseil de sécurité de l'ONU doit renouveler le mandat de la Minusca. On sait que le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres demandera notamment un renforcement des capacités militaires de la Mission onusienne en RCA, avec 900 casques bleus supplémentaires en renfort des 11 000 déjà déployés sur le terrain. Après un groupe d'ONG françaises mi-octobre, 28 organisations internationales et centrafricaines appellent le Conseil de sécurité à suivre les recommandations du secrétaire général pour renforcer la Minusca. Faire de la protection des civils la priorité du mandat, c'est la demande essentielle de ces 28 ONG qui constatent que l'insécurité...
(La Tribune 10/11/17)
C’est le prolongement du forum de novembre 2016 à Bruxelles. Bangui accueille depuis mercredi une centaine d’hommes d’affaires étrangers dans le cadre d’une rencontre de deux jours qui devront permettre aux opérateurs économiques centrafricains de convaincre les bailleurs et investisseurs à investir en RCA, un pays en pleine crise depuis des années. Il faut le dire toute suite, c'est un pari audacieux que de tenter d'attirer les investisseurs étrangers en Centrafrique, au vu de l'instabilité du pays. Qui serait téméraire...
(La Tribune 09/11/17)
Très loin de ses prévisions de 1,6% en début d'année, le taux de croissance économique dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique de centrale (CEMAC) ne devrait pas dépasser 0,2% cette année, a-t-on appris d'un communiqué du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale. C'est presqu'un aveu d'échec pour la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) et les Etats de la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Réunis à N’Djamena, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale sont parvenus à régler nombre de dossiers épineux… À commencer par la suppression des visas. Une conjoncture économique défavorable peut avoir des vertus. En butte à des difficultés budgétaires et en quête de relance, l’Afrique centrale bouge enfin. Le 31 octobre, au cours d’un sommet convoqué à N’Djamena, au Tchad, les chefs d’État ont fait aboutir en quelques traits de plume une pile de dossiers...
(RFI 08/11/17)
A Bangui s'ouvre ce 8 novembre le Forum des investisseurs, dont 36 arrivant de l'étranger viendront voir mercredi et jeudi si la Centrafrique est désormais un vivier pour développer leur économie alors que la sécurité dans le pays est toujours partiellement aux mains des groupes armés et que le climat des affaires est toujours instable. C'est un véritable pari dans lequel s'est lancé le gouvernement en tentant de séduire les rares entreprises qui vont peut-être tenter leur chance en RCA...
(Jeune Afrique 06/11/17)
Accusés de passivité face à la situation que traverse le pays, des ressortissants centrafricains résidant en France se sont réunis à Paris pour émettre des « propositions de sortie de crise ». Une démarche qui ne fait pas l’unanimité en RCA : les organisateurs sont en effet soupçonnés d’avoir reçu des financements des proches du président Faustin Archange Touadéra. Créée le 4 novembre à Paris, une instance qui entend représenter la communauté centrafricaine de France entend peser dans le règlement...
(La Tribune 31/10/17)
Entre 2009 et ce jour, le montant cumulé des arriérés de cotisations des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale s'élève à plus de 200 milliards de francs CFA, soit plus de 350 millions de dollars, a annoncé le ministre tchadien de l'économie et de la planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye. Le montant cumulé des arriérés de cotisation des six pays membres de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (CEMAC), Cameroun, le Congo Brazzaville, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(RFI 30/10/17)
Les abords de la ville de Batangafo, dans le nord de la Centrafrique, connaissent un regain de tension depuis quelques jours. Des affrontements ont éclaté mardi 24 octobre entre des éléments de l'ex-Seleka et un groupe d'autodéfense dans un village au nord-ouest de la ville. Au moins six personnes auraient été tuées, mais la zone est très difficilement accessible et les affrontements se poursuivent. Batangafo se trouve aux confins de territoires contrôlés par l'ex-Seleka et les anti-balaka sur la fameuse...

Pages