Samedi 21 Avril 2018
(RFI 28/03/18)
En 2013, Bangui se réveillait avec un président en fuite et les nouveaux maîtres de la ville, la Seleka. Cette coalition, à majorité musulmane est rentrée dans la capitale centrafricaine, après des mois de marche, de négociations et d’atermoiements. Dans ce pays chrétien à 80%, qui vit au rythme des coups d’Etat, l’arrivée de ces rebelles inquiète parfois, mais suscite aussi de l’espoir après 10 ans de népotisme et de tribalisme par le clan Bozizé. Censée apporter un renouveau, la Seleka va se livrer rapidement aux tueries et aux pillages. Ce qui entraînera sa chute, tout comme celle du pays qui, cinq ans après, ne se relève toujours pas. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180328-centrafrique-rca-seleka-rebelles-pou...
(MondAfrique 27/03/18)
En visite privée en Belgique, pour raisons personnelles, le président centrafricain Faustin-Archange Touadera en a profité pour rencontrer le président de la Commission de la Communauté Economique des États d’Afrique centrale ( CEMAC), le Gabonais Daniel Ona Ondo. A Paris en revanche, le président Touadera n’est plus reçu avec beaucoup d’égards. Les divergences d’appréciation n’ont pas manqué entre le président de la CEMAC et le président centrafricain. Le départ du siège de la Cemac de Bangui pour Malabo, les retombées de l’affaire de la tentative du coup d’État en Guinée équatoriale, les questions sécuritaires avec le Cameroun, les arriérés de la République centrafricaine, les négociations entre la Cemac et l’Union européenne pour un Accord de Partenariat Economique, ont notamment été...
(RFI 17/03/18)
Ce 16 mars, un chef anti-balaka du site de déplacés de Bria, dans l'est du pays, a été interpellé par les forces de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca). Jean-Francis Diandi est suspecté d’avoir participé à une attaque qui avait coûté la vie à un casque bleu mauritanien en décembre dernier. Les casques bleus et la police militaire de la Minusca ont arrêté Jean-Francis Diandi, plus connu sous le nom de Ramzzani, en plein milieu de la foule...
(RFI 12/03/18)
Le Gabon a annoncé, jeudi 8 mars, qu’il retirait ses 450 casques bleus en République centrafricaine (RCA). Après 21 ans de présence dans le pays, le contingent gabonais quitte les 12 500 soldats qui participent actuellement à la mission de l'ONU en RCA (Minusca). L'annonce a été faite après un déplacement du président centrafricain à son homologue gabonais. Le départ des casques bleus ne sera effectif qu'au mois de juin, lors de la prochaine rotation des troupes, mais c'est un coup dur pour la Minusca, déjà plombée par les affaires d'abus sexuels et le climat d'insécurité en ....
(RFI 12/03/18)
Depuis fin janvier, des soldats russes occupent, avec la validation de l'Etat centrafricain, l'ancien palais impérial de Jean-Bedel Bokassa pour former des soldats centrafricains, loin des regards indiscrets. Reportage. Terrain militaire, propriété de l'Etat, photos et vidéos interdites... C'est par ces mots qu'est accueilli le visiteur qui se présente au grand portail de l'ex-palais impérial. Là, deux Faca, les Forces armées centrafricaines, montent la garde et appellent des instructeurs russes qui vivent ici depuis un mois un demi. Autorisation de...
(RFI 10/03/18)
Vendredi 9 mars, les députés centrafricains ont élu le nouveau bureau à l'Assemblée nationale et c'est désormais un membre du parti présidentiel Cœurs unis qui a pris à une large majorité la vice-présidence du Parlement. Une victoire pour Faustin Archange Touadéra. Le président a désormais les mains libres pour gouverner aussi bien à la présidence qu'à l'Assemblée nationale. Jean-Symphorien Mapenzi, c'est le nom du nouveau vice-président de l'Assemblée nationale centrafricaine. Ce proche du président de la République, également ancien pasteur de François...
(RFI 10/03/18)
Le 3 mars dernier, dix survivantes d’un viol de masse ont été emmenées et prises en charge à l'hôpital de Bossangoa, dans le nord-ouest de la République Centrafricaine. Selon Paul Brockmann, chef de mission pour l'organisation Médecin Sans Frontières à Bangui, les chiffres des violences sexuelles sont en augmentation dans le pays. Selon les témoignages de plusieurs femmes, un viol de masse a été perpétré le 17 février dernier, par un groupe armé, près du village de Kiriwiri, à une...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses...
(Jeune Afrique 08/03/18)
La chambre d'appel de la Cour pénale internationale (CPI) n'a pas donné droit à l'appel de Jean-Pierre Bemba contre sa condamnation, fin mars 2017, à 12 mois de prison pour subordination de témoins. En 2016, l'ancien vice-président congolais avait été condamné à 18 ans de prison pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. « La chambre d’instance [de la Cour pénale internationale] n’a pas commis d’erreur. » C’est en ces termes que la magistrate argentine Silvia Fernández de Gurmendi,...
(RFI 08/03/18)
Un document public du Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) fait état de dérives extrémistes à Kaga-Bandoro, dans le nord de la Centrafrique, dirigé par le MPC du général Al-Khatim. Des couples issus de religions différentes seraient obligés de se convertir depuis plusieurs semaines. A Kaga-Bandoro, depuis plusieurs semaines, des parents se plaindraient à Al-Khatim que leurs filles ont été sexuellement abusées par certains de ses éléments, qui seraient incontrôlés selon le groupe armé. En réponse à ces plaintes,...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Au nom d'accords de défense liant Bangui et Paris, le 6 mars 2007, des parachutistes français sont envoyés à Birao. Une fois de plus, ils viennent en aide à François Bozizé qui fait face à une rébellion qui préfigure la Séléka. Les opérations aéroportées françaises en Afrique ne sont plus si fréquentes lorsque plusieurs parachutistes français sautent sur Birao, dans le nord-est centrafricain, non loin des frontières tchadienne et soudanaise, ce 6 mars 2007. La dernière remonte à 1978, quand...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros)...
(RFI 02/03/18)
La session criminelle de Bangui touche à sa fin après près de deux mois de procès, dont trois qui ont vu la condamnation de responsables de l'ex-Séléka ainsi qu'anti-balakas. Après des années de vide judiciaire dans ce pays meurtri par la guerre et le manque de volonté politique, la justice semble reprendre peu à peu ses droits en Centrafrique. Dans le marché du quartier PK5 à Bangui, ce qui a longtemps été l'enclave musulmane de la capitale centrafricaine revit presque au même rythme qu'avant 2013. Pour Faki, un commerçant ...
(RFI 01/03/18)
En Centrafrique, une nouvelle attaque endeuille le milieu humanitaire. Six travailleurs centrafricains dans le domaine de l'éducation, deux femmes et quatre hommes, dont un employé de l'Unicef, ont été tués le 25 février par balles par des assaillants non-identifiés dans le nord-ouest du pays, non loin de la frontière avec le Tchad. Pour la première fois, l'organisme onusien est victime d'une attaque en Centrafrique. L'attaque a eu lieu en plein jour le 25 février dernier. Un responsable éducation de l'Unicef,...
(RFI 01/03/18)
Travaux forcés à perpétuité, c'est le verdict du tribunal de Bangui à l'encontre de onze ex-Seleka, sur les douze présents devant la barre, qui comparaissaient à la session criminelle. Quatre chefs d'accusation ont été retenus contre eux sur les cinq d'origine. C'est la première fois que des ex-Seleka sont jugés devant les tribunaux depuis le début de la crise. Leur arrestation date du 12 juillet 2016. A l'époque, Abdoulaye Hissène, ancien ministre sous Michel Djotodia et responsable du FPRC, une...
(La Voix de l'Amérique 01/03/18)
Dans une interview à VOA Afrique, le numéro un de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) a dénoncé la réticence de quelques groupes armés au processus de démobilisation, désarmement, réinsertion et réintégration (DDRR) en cours dans le pays. Parfait Onanga-Anyanga a reconnu que "la paix était bien en marche en Centrafrique". Il avait fait la même déclaration quelques jours plutôt devant le Conseil de sécurité à New York. "Cette paix est longue et ardue à cause de la...
(Jeune Afrique 01/03/18)
Que faire face à la récurrence des affaires d’exploitation et d’abus sexuels sur des populations civiles africaines par des employés de l’ONU - qui ne sont pas seulement des Casques bleus ? Sharanya Kanikkannan, conseillère juridique et politique de l’ONG Aids-Free World, nous explique les enjeux de son combat contre l'impunité. Cela sonne comme une insupportable rengaine. Quarante-six Casques bleus, de nationalité ghanéenne, ont été accusés d’abus sexuels sur des femmes au Soudan du Sud où ils étaient basés, a...
(La Tribune 28/02/18)
Les experts du ministère centrafricain en charge des Eaux, forêts et environnement ont procédé à l'évaluation du Plan d'action 2015-2025 pour la protection de la biosphère en Centrafrique. L'initiative, lancée par la Direction de la division de la science exacte et naturelle à la Commission nationale pour l'UNESCO, a conclu à retard dans l'exécution du plan. L'UNESCO est très engagée dans la protection de la biosphère en Centrafrique. Conformément à cet engagement, la Direction de la division de la science...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Le gouvernement centrafricain et la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) ont déployé samedi des forces de sécurité pour "ramener la paix" dans le quartier musulman de Bangui, le PK5, où trois personnes ont récemment été tuées dans des affrontements. « Le gouvernement doit ramener la paix » dans le PK5, a déclaré le ministre centraficain de la Sécurité, le général Henri Wanzet Linguissara, vendredi soir à la radio nationale. Il a précisé que les Forces armées centrafricaines (Faca),...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une...

Pages