| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(AFP 28/03/17)
Un préfet, un procureur, des forces de police: l'Etat fait un timide retour à Bambari la deuxième ville de Centrafrique où les Nations unies ont obtenu il y a quelques semaines le départ d'un chef de guerre. La restauration de l'Etat et le relèvement de l'économie représentent les deux priorités du président Faustin-Archange Touadéra, qu'il évoquera jeudi pour le premier anniversaire de son mandat à la tête d'un pays ravagé par la guerre et où l'administration a disparu de régions entières, livrées aux exactions de bandes armées. Dans son minuscule bureau près de la gendarmerie, le procureur de la République...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Renversé il y a tout juste quatre ans, le 24 mars 2013, et confiné dans une villa de Kampala (Ouganda), où il vit en exil sans pouvoir voyager (sur décision du Conseil de sécurité de l’ONU), l’ancien président centrafricain François Bozizé, 70 ans, se sent délaissé par ses ex-pairs d’Afrique centrale et dénonce un « acharnement » contre lui et sa famille. C’est ce qu’il a confié à Jeune Afrique au cours d’un entretien téléphonique, le 23 mars. Bozizé dénonce notamment le sort, « injuste » selon lui, réservé à Madeleine Bafatoro, sa compagne, poursuivie en France par l’administration fiscale – qui l’a fait condamner – et qui est, dit-il, « contrainte de voyager pour survivre ». Ainsi que le...
(AFP 25/03/17)
Au moins 50 personnes ont été tuées et des dizaines blessées depuis mardi en Centrafrique par des hommes armés qui ont attaqué trois villages dans la région de Bambari (centre), ont annoncé vendredi à l'AFP des habitants qui ont fui leurs villages. "Le bilan provisoire de ces attaques contre les localités de Agoudou Manga, Yasseneme et Ngouyanza est d'au moins 50 morts. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées", a déclaré Isaac Arata-Naba, habitant de Agoudou Manga réfugié à Bambari, joint depuis Bangui. Selon Prosper Tchoulekrayo, habitant de Yasseneme en fuite à Bambari, "ils ont assiégé ces villages tirant sans distinction sur les habitants".
(APA 24/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le Président de la République Faustin Archange Touadéra a signé vendredi plusieurs décrets entérinant le choix des différentes personnalités appelées à composer les nouvelles institutions républicaines. Comme l’exige la nouvelle Constitution centrafricaine un an après son entrée en vigueur, toutes les institutions créées doivent être installées. Ainsi, les personnalités élues par leurs pairs pour être membres de la Haute Cour de Justice, de la Haute autorité de la bonne gouvernance, du Conseil économique et social, de la...
(Xinhua 24/03/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- La Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a dénoncé jeudi dans un communiqué la poursuite de la violence par une minorité de gens dans le pays alors que, depuis la mise en place des institutions élues en mars 2016, la plupart des Centrafricains a fait le choix de la paix et du dialogue en vue d'une solution aux problèmes du pays. "Une minorité continue à croire que seul le langage des armes...
(RFI 24/03/17)
Depuis novembre dernier l’Union africaine, avec la CEEAC et l’Angola, est à la manœuvre pour mener des négociations avec le gouvernement centrafricain et les groupes armés pour parvenir à un accord de paix en RCA. Une médiation baptisée « Initiative africaine de paix », qui après plusieurs rencontres à Luanda notamment semblent actuellement marquer le pas. Où en est cette initiative alors que les groupes armés rivaux continuent de se battre sur le terrain dans l’est du pays ?
(AFP 23/03/17)
Au moins 20 personnes, pour la plupart des civils, ont été tuées et plusieurs blessées dans des heurts entre groupes armés en Centrafrique dans une région abritant un gisement d'uranium, a annoncé à l'AFP une source militaire jeudi. "Des heurts ont éclaté en début de semaine dans des villages situés aux abords de la ville de Bakouma, avant de gagner le centre même de Bakouma. Ces heurts ont déjà fait au moins une vingtaine de morts, pour la plupart des...
(RFI 23/03/17)
Alors que les affrontements se poursuivent dans l'est de la Centrafrique entre groupes armés rivaux, deux médiations tentent de les amener à la table des discussions. L'une est conduite par la communauté catholique Sant'Egidio à Rome. L'autre, baptisée « Initiative africaine de paix », est menée par l'Union africaine (UA) et semble marquer le pays actuellement. L'Initiative africaine de paix rassemble elle-même des médiations parallèles au départ. L'une, lancée en septembre par Idriss Déby avec l'Organisation de la conférence islamique (OCI). L'autre par l'Angola qui a reçu en fin d'année plusieurs groupes armés successivement à Luanda.
(APA 22/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Les violents affrontements de lundi et mardi entre des jeunes de Bakouma (est de la RCA) et des ex sélékas ont fait plus de vingt morts, de nombreux blessés et plusieurs personnes en fuite dans la brousse ou qui sont allées se réfugier au presbytère de la localité, selon un bilan publié mercredi par les religieux de Bangassou, une ville située à 120 km de Bakouma. Pour le moment, souligne la même source, les jeunes de Bakouma...
(RFI 22/03/17)
La crise centrafricaine est-elle en train de sortir des radars ? C'est en tout cas ce que craignent les humanitaires, ONG internationales ou agences onusiennes sur place qui peinent à obtenir les financements dont ils ont besoin pour venir en aide à une population dont la moitié dépend de l'assistance humanitaire. Chaque année, les organisations et agences onusiennes établissent un Plan de réponse humanitaire, un budget prévisionnel destiné à financer leurs programmes. En Centrafrique pour 2017 ce plan est fixé à 400 millions de dollars. Et pour l'instant il n'est financé qu'à hauteur de 5%, soit 19 millions, le seuil le plus bas de ces quatre dernières années.
(APA 22/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Les réfugiés centrafricains du Tchad et leurs communautés d’accueil vont bénéficier d’une assistance de la part de la Banque mondiale, annonce l’institution financière dans un communiqué rendu public mercredi, au lendemain d’une mission menée dans les zones de refuge des réfugiés. Selon la Banque mondiale dont les agents étaient accompagnés de ceux du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et des Nations Unies, les réfugiés centrafricains établis au Tchad tout comme leurs hôtes sont...
(RFI 21/03/17)
Faustin-Archange Touadéra conclut sa tournée internationale par une visite de travail à Paris. Le président centrafricain a rencontré François Hollande ce matin au palais de l’Elysée. Les deux chefs d’Etat ont évoqué la situation sécuritaire à Bambari (dans le centre du pays) mais aussi le processus de « consolidation » de l’armée centrafricaine, la lutte contre l’impunité et l’aide au développement promise lors du Forum de Bruxelles en novembre dernier. Paris a pu répondre à certaines demandes formulées par Bangui. Devant les Nations unies, Faustin-Archange Touadéra avait regretté la lenteur de la formation...
(APA 21/03/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le Président centrafricain, Faustin Archange Touadera s’est entretenu ce lundi à Paris avec le président français François Hollande sur des sujets brulants de l’heure en RCA, a a-t-on appris de source officielle. Ces sujets ‘’préoccupants’’ évoqués par les deux présidents concernent la mise en œuvre du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex combattants pour ramener la paix et restaurer l’autorité de l’Etat partout en RCA. Il s’agit également de l’appui de la France pour exécuter les...
(RFI 20/03/17)
Le président centrafricain est à Paris où il doit être reçu à l'Elysée ce lundi 20 mars. Faustin-Archange Touadéra achève une tournée internationale qui l'a conduit à New York la semaine dernière où il a plaidé la cause de la RCA devant les Nations unies. Quand elle a mis fin il y a cinq mois à l'opération Sangaris, la France a répété qu'elle continuerait à être le porte-voix de la Centrafrique dans les institutions internationales. Pourtant, si Paris soutient les...
(APA 18/03/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le Président centrafricain, Faustin Archange Touadéra rencontre ce vendredi à New York, le responsable du fonds de consolidation de la paix des Nations, pour échanger sur les appuis de ce fonds en vue de sortie de crise dans son pays. Dès son arrivée la veille, le Président centrafricain a eu un entretien avec le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, avec qui, il a échangé sur la situation de crise en RCA et a été face au...
(AfricaNews 18/03/17)
Après la prise de pouvoir par l’ex-coalition Séléka en mars 2013, plusieurs villes centrafricaines sont toujours instables malgré la présence des soldats de la MINUSMA qui ont mis fin aux violences des groupes armés. La ville de Bambari (centre du pays) a été déclaré ville sans armes par les soldats de l’ONU. Les forces de l’ONU en république centrafricaine ont multiplié ces dernières semaines des interventions pour stopper la progression de groupes armés vers la ville de Bambari dans le centre du pays. Grace à la MINUSCA, Bambari a retrouvé son calme après plus de quatre ans d’instabilité...
(RFI 18/03/17)
Les affrontements entre la coalition menée par le FPRC et l’UPC qui ont enflammé la Ouaka ces derniers mois, ont provoqué un afflux de déplacés à Bambari et dans ses environs. 26 000 en trois mois, venus rejoindre ceux qui vivent déjà sur les sites parfois depuis quatre ans. L’église Notre-Dame-des-Victoires sur la rive droite de Bambari est l’un des nombreux sites qui accueille des déplacés de la Ouaka. Si beaucoup ont fui les combats, d’autres sont partis à cause...
(RFI 17/03/17)
A Bambari depuis une semaine, il n'y a plus que les Casques bleus et les gendarmes centrafricains qui portent des armes. Les hommes armés ont disparu du paysage en ville. La Minusca a exigé il y a une semaine que les éléments de ces groupes rebelles ne portent plus d'armes et abandonnent les bâtiments qu'ils occupaient. Les chefs eux, ont été priés de quitter la ville il y a plusieurs semaines. A 17 kilomètres de Bambari, dans un minuscule village...
(Xinhua 17/03/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le président de la République centrafricaine (RCA), Faustin Archange Touadéra et le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Hervé Ladsous, ont plaidé jeudi devant le Conseil de sécurité, pour un soutien politique important et le maintien d'une présence "robuste" de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en RCA (MINUSCA), afin de consolider les acquis tangibles enregistrés au cours de l'année écoulée dans le...
(La Voix de l'Amérique 17/03/17)
La représentante permanente des Etats-Unis à l’Onu, Nikki Haley, s’est entretenue jeudi 16 mars avec le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra. Alors que la RCA se remet d'un conflit récent, Mme Haley a réaffirmé le soutien des Etats-Unis à la Centrafrique tant que le gouvernement de Bangui reste engagé en faveur du maintien de la paix et de la démocratie et aussi de l’aide à ses citoyens. Mme Haley et le président Touadéra ont discuté, selon un communiqué, de l’engagement des...

Pages