Dimanche 18 Février 2018
(RFI 15/12/17)
Moscou a obtenu une levée partielle de l'embargo sur les armes qui pèse sur le pays depuis 2013. Des armes destinées à équiper les premiers bataillons centrafricains formés par l'Union européenne, et qui devraient être déployés début 2018 à l'intérieur du pays. Si officiellement la RCA est toujours sous embargo pour la livraison d'armes, d'ici lundi, un avion russe transportant fusils d'assaut, pistolets, ou RPG devrait se poser à Bangui. La Russie a obtenu une exemption pour une livraison planifiée en trois fois : décembre, février et avril. Des armes destinées à équiper les deux bataillons déjà formés par l'EUTM -- bientôt rejoints par un 3e -- dont le déploiement sur le terrain est prévu au premier trimestre 2018. De...
(AFP 14/12/17)
Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont demandé à la Russie davantage d'informations sur une fourniture d'armes russes à l'armée centrafricaine, sans toutefois s'opposer à leur livraison, ont indiqué mercredi des diplomates. Une décision à ce sujet qui revient à accorder à Moscou une exemption à l'embargo sur les armes imposé à la Centrafrique depuis 2013 était sous procédure de silence à l'ONU jusqu'à 20H00 GMT. Elle n'a pas été rompue par Washington, Paris et Londres mais ces trois capitales ont demandé des renseignements complémentaires à la Russie...
(MondAfrique 14/12/17)
A la tête d’une importante délégation, le président Touadera a effectué a été reçu à Khartoum par Omar el-Bechir, le 11 décembre 2017. Même si la paix n’est pas encore au rendez-vous, le conflit sanglant au Darfour connaît une certaine accalmie. Omar el-Bechir annonce même une pacification dans ce territoire, grand comme la France et composé de trois États fédérés. Du coup, la Minuad, opération hybride Onu/ Ua du maintien de la paix au Darfour, certes impactée par la diminution des contributions américaines, va perdre près de 30 % de ses effectifs. La baisse d’intensité d’un conflit, qui dure depuis 2005 permet d’envisager une telle éventualité avec sérénité.
(APA 14/12/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Mille quatre-cents accidents de la route faisant 1000 morts ont été enregistrés en 2017 par le service de traumatologie de l’hôpital communautaire de Bangui, a annoncé jeudi le Docteur Bertrand Dekpa. Selon ce traumatologue- orthopédiste à l’hôpital communautaire de Bangui, les autres victimes de ces accidents ont eu la jambe coupée. Les taxis-motos sont impliqués dans 99% de ces accidents, a ajouté Dr Dekpa, déplorant que les conducteurs de ces engins sont souvent très jeunes, ne vont pas à l’école et ne respectent pas le code de la route. Pire, a-t-il souligné, ils ne portent pas de casque et parfois conduisent en état d’ébriété. A côté des taxis-motos, il y a les camions qui sont souvent en...
(APA 14/12/17)
APA-Kampala (Ouganda) – La Cour pénale internationale (CPI), dans communiqué rendu public mercredi à Kampala, a annoncé qu’elle se joignait à la traque du rebelle Joseph Kony et qu’en conséquence elle coopérerait avec les organisations et Etats aux trousses du seigneur de guerre. Selon Dahirou Sant-Anna, Conseiller à la coopération internationale de la CPI, Kony est recherché pour des crimes de guerre qu'il aurait commis lorsqu’il assurait le commandement du mouvement rebelle de la LRA (Lord’s Resistance Army) actif dans le nord de l'Ouganda. Joseph Kony, a ajouté Dahirou Sant-Anna, se cache présentement en RCA où il jouit de la protection d’une centaine d’éléments dont des combattants, des femmes enlevées et des enfants. Selon d’autres sources, le seigneur de guerre...
(APA 14/12/17)
APA-Bangui (Centrafrique) – Mille cinq-cents réfugiés sur les 1700 qui séjournent à Pladama Ouaka en RCA depuis 2010 ont commencé à rentrer chez eux au Darfour dans le village Daffaq, dans le cadre d’un rapatriement volontaire démarré depuis mardi. Ce rapatriement est organisé par le gouvernement Centrafricain avec l’appui du Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR). Les réfugiés soudanais étaient arrivés d’abord en 2007 à Sam-Ouandja, une ville du nord-est de Centrafrique avant d’être relocalisés en 2010 à Pladama Ouaka (centre du pays) pour des raisons de sécurité. Citant un sondage réalisé auprès de ces réfugiés, Buti Kalé, représentant du HCR en RCA, a indiqué que sur les 1700 se trouvant sur le site de Pladama Ouaka, 1500 ont...
(APA 14/12/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Hervé Kogboma Yogo, précédemment directeur général adjoint, a été nommé directeur général de la Commercial Bank Centrafrique (CBCA), en remplacement de Yves Dessandé qui était en poste depuis quatre ans. La mesure a été prise depuis mardi par le conseil d’administration de la CBCA, mais n’a été rendue publique que ce jeudi. L’Etat centrafricain détient 71% du capital social de la banque estimé à 10 milliards de FCFA. Le poste occupé auparavant par le nouveau directeur général est revenu à la directrice des opérations de la banque Mme Nambéa, désormais directrice générale adjointe. Ces changements à la tête de la CBCA étaient très attendus à cause du climat délétère régnant entre les agents de cette banque commerciale...
(APA 14/12/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le deuxième forum tripartite sur la facilitation du transit des marchandises passant par le Cameroun vers la Centrafrique d’une part et le Tchad d’autre part, a insisté sur la nécessité d’éradiquer des goulots d’étrangement intracommunautaire afin d’améliorer les corridors Douala-Bangui et Douala-Ndjamena, a-t-on appris mercredi au terme de la rencontre. Le forum qui s’est déroulé à Ndjamena, la capitale tchadienne, est, selon le communiqué final dont APA a obtenu copie, revenu sur "l'impérieuse nécessité" de mettre fin aux diverses tracasseries douanières et policières, afin d’améliorer des échanges entre le Cameroun et ses deux voisins dépourvus d’une façade maritime. Outre la corruption, les participants ont relevé pour les déplorer des difficultés d’accès au port, des tracasseries...
(AFP 13/12/17)
Les donateurs de la République centrafricaine en crise depuis 2013 n'ont versé en un an que 10% de l'enveloppe promise en novembre 2016 pour un plan de redressement sur la période 2017-2019 en raison notamment de difficultés sur le terrain, ont affirmé mercredi des responsables centrafricains. "Les décaissements sur l'année 2017 se montent à 138 milliards de francs" CFA, soit environ 210 millions d'euros, a déclaré à la radio locale Ndeke-Luka le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra lors d'un atelier consacré au Plan national de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA). En 2016, réunis à Bruxelles, les bailleurs de fonds de la Centrafrique s'étaient engagés à aider à hauteur de 2,2 milliards de dollars sur trois ans...
(AFP 13/12/17)
La Russie a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU une exemption à l'embargo sur les armes imposé à la Centrafrique afin d'équiper deux unités de l'armée de ce pays en cours de formation, a-t-on appris mardi de sources diplomatiques. Cette demande apparaît cohérente avec la volonté de l'ONU de voir se renforcer une armée faible, dépourvue de formation et d'équipements. Elle a toutefois suscité des inquiétudes de la France sur les conditions de stockage des armes et munitions fournies, selon l'une de ces sources. La décision d'accepter la demande de la Russie a été mise sous "procédure de silence" jusqu'à mercredi 20H00 GMT, selon des diplomates. Elle sera considérée comme adoptée par le Conseil de sécurité si aucun membre...
(AFP 13/12/17)
"La libre circulation, on ne la sent pas encore ici": aux confins de la Guinée équatoriale, du Gabon et du Cameroun, la libre circulation des personnes, officiellement ratifiée fin octobre par ces pays, souffre des innombrables tracasseries et inévitables "petits billets" à glisser aux policiers. "C'est encore comme un rêve. Parce qu'en gros, aujourd'hui on continue à payer pour passer d'un côté comme de l'autre", résume à l'AFP Valérie Oyana, une commerçante gabonaise rencontrée sur le marché de Kye-Ossi, au Cameroun voisin. Valérie achète ici des régimes de bananes pour aller les revendre à Libreville, la capitale gabonaise. "Nous payons 3.000 FCFA (environ 5 euros) pour traverser au poste de contrôle de police...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(AFP 12/12/17)
De violents affrontements ont lieu depuis dimanche à Ndassima, dans le centre de la Centrafrique, dans lesquels le chef d'un groupe armé anti-balaka a été tué, a appris l'AFP mardi de sources concordantes. Gaëtan Boade, le chef du groupe armé "Rassemblement des Républicains" (RDR), a été tué dans les affrontements, selon une source de la gendarmerie de Bambari jointe depuis Bangui. L'information a été confirmée par une source onusienne. Plusieurs sources ont en outre fait état de morts à Ndassima, sans qu'un bilan précis puisse être établi. Les combats opposent depuis dimanche des membres du Front Populaire pour la renaissance de la Centrafrique...
(AFP 12/12/17)
Une altercation entre deux groupes d'"autodéfense" a fait sept morts ce lundi dans le quartier du PK5 à Bangui, selon un nouveau bilan d'une source policière à l'AFP. Un membre d'un groupe armé a été tué lundi matin, entraînant des représailles faisant trois autres victimes, a indiqué un responsable des services de sécurité sous couvert d'anonymat. Trois autres membres de groupes d'auto-défense ont ensuite été tués dans des affrontements dans le quartier. Ce bilan a été confirmé par une source onusienne. La force des Nations unies en Centrafrique (Minusca) et les forces de sécurité intérieure sont intervenus conjointement, a indiqué à l'AFP à la mi-journée le porte-parole de la Minusca Vladimir Monteiro...
(Jeune Afrique 12/12/17)
L’installation du préfet Kaga-Bandoro a été marquée par de violents affrontements, samedi. Les positions des Casques bleus de la Minusca à Kaga-Bandoro, dans le centre du pays, ont été la cible de tirs de mortiers. Une attaque attribuée à des combattants de l’ex-Séléka qui s’opposent depuis plusieurs mois à l’installation de ce représentant de l’État dans la ville. L’État centrafricain peine à reprendre pied dans les territoires soumis aux groupes armés. Les événements qui ont marqué, samedi 9 décembre, l’installation du colonel Augustin Toumbou, nouveau préfet de la région de Nana Gribizi, en sont une preuve supplémentaire. Le déploiement de force de la Minusca, sous la protection de laquelle s’est déroulée la cérémonie d’installation, n’aura pas suffi à intimider les...
(AFP 11/12/17)
La situation sécuritaire restait précaire lundi à Kaga-Bandoro, ville du nord de la Centrafrique où des heurts ont éclaté lors de l'installation du préfet samedi, censée marquer le retour de l'autorité de l'Etat dans ces provinces en majorité contrôlées par des groupes armés. "Nous réflechissons à des mesures d'urgence pour permettre la bonne installation du préfet", a déclaré lundi à l'AFP par téléphone Jean-Serge Bokassa, ministre de la décentralisation et de l'administration du territoire. Le colonel Augustin Tombou, nommé préfet fin août, a pris ses fonctions à Kaga-Bandoro samedi, mais des heurts ont éclaté dans la foulée: tirs de mortiers contre des Casques bleus, tirs contre un camp de déplacés...
(APA 11/12/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Une coalition des ex-Sélékas en provenance de Bria, une ville du centre, a attaqué tôt ce vendredi le camp des déplacés internes de la sous-préfecture d’Ippy, installé dans l’enceinte de l’église catholique de cette localité. Les personnes réfugiées dans ce site de fortune ont pris la fuite en brousse suite à cette attaque qui a provoqué la mort de plusieurs d’entre eux, selon des sources sécuritaires recueillies à Bangui. Selon ces mêmes sources, la présence sur ce site des anti-balakas blessés lors des combats avec les ex-Sélékas est la cause de cette attaque qui aurait fait beaucoup de morts mais dont le bilan exhaustif n’est pas encore disponible. La poursuite des affrontements dans la ville ne permet...
(MondAfrique 11/12/17)
Sans son mentor Fidèle Gouandjika, le président centrafricain Faustin-Archange Touadera serait resté un universitaire reconnu pour ses travaux de mathématicien. Fidèle Gouandjika est de la même ethnie Gbaka-Mandja que son cadet, le président centrafricain Touadera. Il a toujours eu un ascendant sur l’intellectuel, affectueusement surnommé “le petit”, au brillant parcours académique. En sa qualité de ministre et porte-parole du président Bozizé, Fidèle Gouandjika avait chaudement recommandé son “frère” au général-président, pour qui le monde universitaire était évidemment totalement inconnu. Faustin-Archange Touadera fut ainsi bombardé dans le marigot politique centrafricain qui était aussi, pour lui, étranger. Bozize en fera son premier ministre durant cinq ans. Une jolie fortune Le clan familial de Bozizé avait trouvé en Touadera la personnalité qui pouvait...
(La Tribune 11/12/17)
La Banque des Etats de l'Afrique centrale vient de révéler que les transactions par monnaie électronique ont connu une progression de 208% sur les neuf premiers de l'année 2017, dans la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale. De janvier à septembre de cette année, la monnaie électronique a été utilisée dans plus de 203 millions de transactions, contre quelque 97,8 millions pour toute l'année 2016. La finance numérique est en pleine progression dans la zone Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Dans un rapport publié ce 8 décembre, la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) a indiqué que les transactions par monnaie électronique se sont établies à plus de 203,2 millions d'opérations...
(AFP 09/12/17)
Des tirs de mortiers ont visé samedi matin dans le nord de la Centrafrique des éléments de la mission de l'ONU dans le pays (Minusca), sans faire ni victime ni dégâts, a annoncé la force onusienne, qui a "mis en garde" contre toute nouvelle attaque. Dans un communiqué, la Minusca a "condamné fermement l’attaque au mortier par des individus non encore identifiés qui a visé son personnel et ses installations à Kaga-Bandoro, préfecture de la Nana-Gribizi, ce samedi matin, sans faire de victimes ou de dégâts matériels". Les casques bleus "sécurisent la zone et patrouillent dans la ville", où "la tension est montée...

Pages