Mercredi 18 Octobre 2017
(La Nouvelle Centrafrique 21/05/13)
Avant de parler économie et finance, il nous paraissait utile et instructif d’évoquer une espèce de très étrange phénomène. Deux pays africains vivent des crises quasi-parallèles, le Mali et la Centrafrique. Cependant, sous l’impulsion du président français François Hollande, l’Union européenne en moins de 48 heures a réussi le tour de force de rassembler plus de 2 milliards d’euros pour aider le Mali. C’est un signe sur le fait que, quand on veut trouver de l’argent pour aider, on le trouve. Et très vite. Et c’est de même un signe assez inquiétant sur le caractère un peu fumiste des occidentaux dans cette espèce de jeu de dominos de l’aide à discrétion. La politique malienne actuellement est une espèce de bouillabaisse...
(La Nouvelle Centrafrique 21/05/13)
Il était une heure du matin de ce samedi 18 mai 2013, tout Bouar dormait tranquillement. Mais pas tous cependant : six jeunes du quartier Gambou viennent d’entourer une maison et au premier signal de l’un d’entre eux, ils ont allumé leurs lampes torches au même moment. A l’intérieur de l’enceinte, se trouvent deux braqueurs l’un armé de Kalachnikov, l’autre, d’une grenade. Ce sont deux braqueurs, des éléments du BIT5, la dernière promotion qui a provoqué la révolte des jeunes banguissois et la destruction du buste de Bozizé au monument des 50 ans de l’indépendance. Un geste qui apparaissait déjà pour certains comme le chant du cygne. Les braves jeunes gens ont arrêté les deux voleurs armés et les ont...
(Journal de Bangui 21/05/13)
Le président de la transition en République centrafricaine (Rca) en visite en Guinée équatoriale du 17 au 18 mai 2013, s’est prêté au jeu des questions-réponses de la presse panafricaine invitée par le président de la République de la Guinée équatoriale, Obiang Nguema Mbatsogo, en marge de la campagne électorale sénatoriale, législative et municipale qui culmine le 26 mai par le vote proprement dit. Qu’est-ce qui justifie votre présence en Guinée équatoriale? C’est une joie immense de me retrouver à Malabo. Nous sommes venus présenter notre sentiment de gratitude au peuple frère de la Guinée équatoriale et à son illustre guide, Obiang Nguema Mbatsogo. La République centrafricaine est membre la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac, Ndlr) et membre...
(Centrafrique Libre 21/05/13)
Plus rien ne semble arrêter Me Nicolas Tiangaye dans sa marche vers le redressement et la refondation de la République Centrafricaine. Auréolé par son brillant discours qui a suscité le courroux des Centrafricains, le premier ministre à qui Ban ki Moon, le secrétaire général des Nations Unies a déroulé le tapis rouge de son institution veut imposer la vision qui a toujours été son crédo: le respect des droits de l’homme. Alors qu’on le pensait malléable et pusillanime, le fondateur de la Ligue Centrafricaine des droits de l’homme est de retour après un temps d’observation. En dénonçant les exactions de la Séléka sur la population Centrafricaine, les pillages dont l’ONU n’a pas été épargnée, Tiangaye confirme sa détermination à jouer...
(Le Monde 21/05/13)
La sanguinaire Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony, recherché par la Cour pénale internationale et Washington, a tué plus de 100 000 personnes en Afrique centrale ces vingt-cinq dernières années, selon l'ONU. Le groupe de rebelles armés conduit par Joseph Kony est aussi recherché pour l'enlèvement de 60 000 à 100 000 enfants et le déplacement de 2,5 millions de personnes, a indiqué lundi 20 mai Ban Ki-moon, dans un rapport sur l'Afrique centrale. Le bureau de la haute-commissaire aux droits de l'homme, Navi Pillay, a établi ce bilan dans une étude sur les crimes de la LRA depuis 1987, qui doit être prochainement publiée, a précisé le secrétaire de l'ONU Ban Ki-moon dans un rapport sur...
(Cameroonvoice 21/05/13)
Le président de la transition en République centrafricaine en visite en Guinée équatoriale était face à la presse. Le président de la transition en République centrafricaine (Rca) en visite en Guinée équatoriale du 17 au 18 mai 2013, s’est prêté au jeu des questions-réponses de la presse panafricaine invitée par le président de la République de la Guinée équatoriale, Obiang Nguema Mbatsogo, en marge de la campagne électorale sénatoriale, législative et municipale qui culmine le 26 mai par le vote proprement dit. Qu’est-ce qui justifie votre présence en Guinée équatoriale ? C’est une joie immense de me retrouver à Malabo. Nous sommes venus présenter notre sentiment de gratitude au peuple frère de la Guinée équatoriale et à son illustre guide,...
(Pana 20/05/13)
La communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a dépêché, samedi, un émissaire auprès du chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, pour solliciter la participation de militaires burundais au sein d’une force de maintien de la paix en République Centrafricaine où la sécurité reste précaire après le récent renversement du pouvoir central à Bangui par une rébellion armée, apprend-on de source proche de la présidence de la République à Bujumbura. Selon le porte-parole adjoint de la présidence de la République, Willy Nyamitwe, le chef de l’Etat burundais a reçu la demande, samedi, à Bubanza, une province du nord-ouest du pays, par le biais d’un envoyé spécial du président du Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, qui assure actuellement la présidence tournante...
(Romandie 18/05/13)
L'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon appuiera la Centrafrique dans sa gestion des aires protégées et dans la lutte contre le braconnage d'éléphants, selon un communiqué de la présidence gabonaise vendredi. Selon le document, Une délégation de l'ANPN (...) a été envoyée le jeudi 16 mai à Bayanga en Centrafrique afin de travailler avec le gouvernement sur une stratégie pour sécuriser la zone et rétablir les activités de conservation. L'annonce intervient après la visite mercredi à Libreville du Président de transition centrafricain Michel Djotodia. La lutte contre le braconnage d'éléphants est l'un des grands enjeux de ce partenariat; Selon le WWF, au moins 26 éléphants ont été massacrés lundi par des braconniers dans le site classé au patrimoine...
(Journal de Bangui 18/05/13)
Nombreux sont les Centrafricains qui s’interrogent sur la place que la communication occupe dans le réalisme politique des décideurs du pays. Peut-on épiloguer longtemps sur l’importance de la communication de nos jours dans une société qui aspire réellement à un développement durable? Pourquoi la Centrafrique ne trouve-t-elle pas un palliatif à ce déficit communicationnel qui favorise à tour de bras la commune renommée? Ces questionnements, qui alimentent depuis un certain temps les quotidiens nationaux et les réseaux sociaux, ont suscité encore une fois de plus une grande interrogation dès l’avènement de la coalition Seleka. Durant ces événements fâcheux, il est vrai que plusieurs informations concordantes n’ont pas été mises en exergue par les journalistes nationaux de la presse écrite pour...
(Journal de Bangui 18/05/13)
Si le poste de passage reste ouvert, les forces de sécurités camerounaises ont étés renforcées à la suite d’un accrochage avec les rebelles de la Séléka. D’après l’AFP citant des sources concordantes, des hommes de la coalition centrafricaine de rebelles Séléka et l'armée camerounaise ont échangé des tirs à la frontière entre les deux pays. Entre mardi et mercredi 15 mai, il aurait eu des tirs et des coups de feu de part et d’autre de la ville frontière camerounaise de Garoua Boulaï. «De l'intérieur de la ville, nous avons entendu beaucoup de coups de feu. C'était un affrontement entre les militaires (camerounais) et le Séléka.», a rapporté un habitant de Garoua-Boulaï, joint par téléphone. Un vent de panique s’est...
(Infos Gabon 17/05/13)
La capitale gabonaise abrite dès ce vendredi une réunion des chefs d’états-majors des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) en vue d’examiner la question de l’insécurité qui prévaut depuis plus de deux mois à Bangui et dans plusieurs autres villes centrafricaines après la chute du président François Bozizé. Examiner le problème d’insécurité à Bangui ainsi que dans l’ensemble de la République centrafricaine au lendemain du coup d’état qui a renversé le président François Bozizé, est le but de la réunion des chefs d’états-majors des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) qui se tient ce vendredi à Libreville, la capitale gabonaise. Ces experts militaires déjà réunis à huis clos...
(Tchadactuel 17/05/13)
Mercredi dernier, le Pm tchadien qui a été reçu par le président de la République lui a également demandé d’accepter de recevoir le président de transition en Rca. Alors que le président de transition en Centrafrique, Michel Djotodia, était à N’Djamena le mardi 14 mai, pour une visite de travail, le Premier ministre tchadien, Joseph Dadnadji Djimrangar et quelques membres du gouvernement tchadien atterrissaient à Yaoundé. Officiellement, il était question, pour le Premier ministre (Pm) tchadien et sa suite, de rencontrer le président de la République du Cameroun, le lendemain à 13h pour reparler de deux points évoqués lors de la visite éclaire de Idriss Deby Itno à Yaoundé en décembre 2011. Il s’agit notamment du projet de ligne de...
(La Nouvelle Centrafrique 17/05/13)
L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a décidé de suspendre la République centrafricaine des instances de la Francophonie. C’est une décision logique, que j’ai soutenue au nom de la France et en tant que représentante personnelle du Président de la République pour la Francophonie. La communauté francophone montre, à travers cette décision, son attachement aux principes de l’Etat de droit. Abdou Diouf avait condamné de manière très ferme la prise de pouvoir par la force de la coalition Séléka dès le 24 mars. Il a démontré une nouvelle une fois sa capacité à s’exprimer de manière forte et déterminante. Nommer Louis Michel comme Chef de la mission d’information et de contact a été une décision de sagesse de l’OIF. L’ancien...
(Journal de Bangui 17/05/13)
Au cours de la rencontre qui a débuté hier mercredi 15 mai dans la capitale gabonaise, les experts ont discuté de la situation en République centrafricaine avant, pendant et après le coup d'Etat qui a renversé le régime de l'ancien président François Bozizé, et les démarches entreprises pour ramener la paix et la sécurité dans ce pays. Ils ont abondamment échangé sur les mesures d'urgence à prendre en vue d'aider le gouvernement de transition. "La situation sécuritaire doit être réglée d'abord et ce n'est qu'après cela que la Banque Mondiale peut travailler avec le gouvernement. De fait, les procédures de la Banque Mondiale sont claires à ce sujet", a précisé Gregor Binkert. Le verdict de la Banque Mondiale Selon le...
(Centrafrique Libre 17/05/13)
Interview de Monsieur Emery Alias LEMBAKOALI Centrafrique Libre: Bonjour M. veuillez vous présenter à nos lecteurs s’il vous plaît? ALIAS EMERY LEMBAKOALI: Bonjour à tous, je suis Alias Emery LEMBAKOALI, je suis centrafricain et je vis en Slovaquie au centre de l’Europe où je gère une entreprise d’Import et d’Export. CL: Comment va votre pays la République Centrafricaine? AEL: Mon pays va très mal, il va mal, mon cœur est en pleurs et je crois ne pas être seul dans cette situation, c’est le cas de nombreux Centrafricains. Notre pays est dans une situation très critique, je pense que beaucoup d’entre nous n’en dorment pas ces derniers temps, ils attendent tous qu’il y ait des solutions durables qui pourront nous...
(Centrafrique Libre 17/05/13)
Le premier ministre Centrafricain annoncé à Paris pour vendredi Le PM Centrafricain Me Nicolas Tiangaye sera à Paris demain après une brillante prestation devant le conseil des Nations Unies à Newyork. L’avocat n’est pas passé par quatre chemins pour rendre la Séléka responsable des pillages d’anthologie et de la destruction de toutes les infrastructures de base en Centrafrique. Le président Djotodia à Libreville au Gabon Le président Centrafricain Michel Djotodia se trouve à Libreville depuis deux jours. Il répond ainsi à l’invitation de la CEEAC qui organisera un sommet sur la crise centrafricaine ce vendredi 17 mai 2013. D’après de sources concordantes, le président a été accueilli par le premier ministre Gabonais à sa descente de l’avion. Ce geste est...
(Journal de Bangui 17/05/13)
Margaret Vogt a demandé d’envisager des sanctions contre les éléments de la Séléka, responsables de violations flagrantes des droits de l’homme. Mme Vogt en tant que chef du Bureau intégré de l’ONU en République centrafricaine (BINUCA), présentait un rapport décrivant la situation en République centrafricaine comme «intolérable». Témoin directe de certaines situation, elle a exhorté la communauté internationale à envoyer un message fort aux dirigeants de la Séléka que les assassinats, pillages, et les changements anticonstitutionnels de gouvernement ne resteront pas impunis. Chaque jour, elle voit arriver dans ses bureaux, les populations de différents statuts, lui demander la protection de l’Onu contre les auteurs de leurs souffrances. «Le Conseil de sécurité doit agir rapidement pour protéger la population de l’assaut...
(Infos Gabon 17/05/13)
Michel Djotodia, le Président de transition en République centrafricaine est à Libreville depuis mercredi dernier. Il a rencontré le même jour pour une audience le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba auprès de qui, il a sollicité le soutien de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac) pour le retour de la paix dans son pays. Auteur d’un coup d’état militaire qui l’a porté au pouvoir au mois de mars dernier, Michel Djotodia, le président de transition en Centrafrique est à Libreville, la capitale gabonaise. A la tête d’une importante délégation, l’ex chef de la rébellion de la Seléka a été reçu mercredi au Palais présidentiel par le Chef de l’Etat Gabonais, Ali Bongo Ondimba auprès de qui,...
(Afrik.com 16/05/13)
Le président centrafricain, Michel Djorodia est en tournée sous-régionale depuis le 14 mai. Après N’Djamena et Libreville où il a rencontré ses homologues, il se rendra ce jeudi à Yaoundé au Cameroun où il sera en tête-à-tête avec le président Paul Biya. Seulement, la drôle de coïncidence fera que Bozizé et Djotodia se croisent chez le président camerounais. C’est une drôle de journée pour François Bozizé, le président déchu de la République centrafricaine exilé au Cameroun, car son tombeur Michel Djotodia rencontrera bientôt le président camerounais Paul Biya, dans le cadre de la collaboration de chef d’Etat à chef d’Etat. Alors que Michel Djotodia effectue sa toute première sortie officielle à l’extérieur de la Centrafrique en vue de prendre contact...
(Gabon Review 16/05/13)
Le président du Conseil national de transition (CNT) de la République centrafricaine (RCA), Michel Djotodia, est arrivé à Libreville le 15 mai 2013, pour une visite d’amitié et de travail. Il s’agit de sa deuxième sortie après le Tchad où il s’est entretenu avec le chef de l’Etat, Idris Deby Itno, depuis sa prise de pouvoir par les armes, il y a trois mois. Michel Djotodia a été accueilli à l’aéroport de Libreville par le Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima. Rien n’a filtré sur l’objectif de ce voyage du président de transition de la RCA en terre gabonaise. On sait cependant qu’il s’entretiendra avec le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, certainement sur la situation sécuritaire dans la...

Pages