Samedi 18 Novembre 2017
(Radio Ndeke Luka 28/08/13)
Les populations des quartiers Boeing et Boulata dans le 3e arrondissement de Bangui se sont refugiées, dans la nuit de ce mardi aux environs de 19 heures, sur la piste de l’aéroport Bangui M’Poko. Cette fuite fait suite aux représailles des éléments de Séléka qui sont une fois de plus entrés en force ce 27 août dans ces quartiers. Ces hommes armés ont tiré avec des armes de divers calibres dans plusieurs directions faisant des déplacés en direction de la piste de l’aéroport Bangui M’Poko. Selon la plupart des déplacés rencontré ce mercredi sur la piste de l’aéroport international de Bangui, les tirs ont fait des blessés au sein de la population. Environ trois mille (3000) personnes ont passé la...
(Journal de Bangui 28/08/13)
Cette première interpellation du Gouvernement, initiée par la Commission de défense et de sécurité du Conseil national de Transition, va porter sur les questions sécuritaires, selon des sources proches de la Commission. Aux deux ministres d’Etat de la Sécurité publique et à celui de la Défense, ils devront répondre, du niveau d’avancement du cantonnement et du désarment des ex-rebelles ; des violations des libertés fondamentales des citoyens centrafricains ; des questions relatives au Forces non-conventionnelles armées étrangères illégalement présentes en Centrafrique, de l’organisation de son département ministériel avec la distribution tout-azimut des grades aux personnels militaires, et des crimes économiques, liés à la porosité des frontières, pour ne citer que ces quelques points. Ce passage programmé et attendu des ministres...
(Afrik.com 28/08/13)
L’alerte rouge semble avoir été donnée par le Président français, François Hollande. A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la conférence des ambassadeurs français réunis à Paris, le numéro des Français a demandé à ce que les disposition snécessaires soient prises pour éviter une somalisation de la Centrafrique. La situation en Centrafrique est extrêmement préoccupante, notamment pour le Président français qui, mardi, à l’occasion de la conférence des ambassadeurs français réunis à Paris, a interpellé et l’Organisation des Nations-Unies et l’Union africaine. « J’appelle l’ONU et l’Union africaine à se saisir de la situation en Centrafrique, pays au bord de la somalisation, où 60 000 enfants risquent de mourir de malnutrition et qui compte un million et demi de déplacés...
(RFI 28/08/13)
Hier, mardi après-midi, le quartier de Boy-Rabe a reçu la visite du nouveau ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, le pasteur Josué Binoua, un ancien ministre de l'ex-président François Bozizé. Jeudi dernier, le président de transition, Michel Djotodia, avait procédé à un mini-remaniement au sein de son gouvernement. Josué Binoua remplace donc Noureddine Adam. Le numéro deux de la Selaka a-t-il payé au prix fort les exactions commises en marge de l'opération de Boy-Rabe ? En dépit des rumeurs qui ont couru à Bangui, le départ de Noureddine Adam du ministère de la Sécurité n'est pas une sanction. Le numéro deux de la Seleka conserve son statut de ministre d'Etat, et prend la tête de la Cedad, le Comité...
(El Moudjahid 28/08/13)
La capitale centrafricaine Bangui a été le théâtre dans la nuit de lundi à mardi de tirs nourris suivis de pillages, obligeant de nombreux habitants à fuir leurs maisons pour se mettre à l’abri, ont rapporté des médias. Les tirs, dont l’origine n’était pas établie, ont été entendus dans le quartier nord de Boy-Rabé, poussant des habitants à fuir vers les différents hôpitaux et paroisses de la capitale. Des témoins ont affirmé à des médias que de nombreuses maisons ont été pillées et incendiées. Le quartier Boy-Rabé est considéré comme l’un des fiefs des partisans de l’ex-président François Bozizé, renversé le 24 mars par la coalition rebelle du Séléka dirigée par Michel Djotodia, qui a prêté serment le 18 août...
(Cameroon-Tribune 28/08/13)
Suite à l'incident de la frontière de Toktoyo qui s'est soldé par le meurtre d'un officier de police camerounais, deux éléments de la Seleka ont été arrêtés dans la localité de Toktoyo au courant du week-end dernier. Selon des informations policières, corroborées par les autorités administratives de la région de l’Est, . Les deux éléments de la Seleka interpellés sont formellement identifiés comme faisant partie des hommes qui ont attaqué nos installations et forces de maintien de l’ordre dans la localité de Toktoyo, dans la nuit du 19 au 20 août 2013. Incident qui a coûté la vie à notre compatriote, Félix Ngando Ndallé, officier de police de 2e grade. Les éléments interpellés sont actuellement détenus dans une des cellules...
(Xinhua 28/08/13)
BRUXELLES, (Xinhua) -- La Commission européenne a exprimé mardi sa préoccupation sur la visite du ministre soudanais de la Défense, Abdel Raheem Muhammad Hussein, en République centrafricaine. Abdel Raheem Muhammad Hussein avait assisté le 18 août à l'investiture du président centrafricain Michel Djotodia à Bangui, en représentant le chef de l'Etat soudanais Omar el-Béchir. Cette cérémonie avait surtout réuni les présidents tchadien et congolais, Idriss Déby et Denis Sassou Nguesso. Dans une déclaration, la Haute Représentante de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de défense ainsi que la vice-présidente de la Commission européenne, Mme Catherine Ashton, a souligné la préoccupation de l'UE vis-à- vis de la "non-application du mandat d'arrêt" contre Abdel Raheem Muhammad Hussein. "Ceci...
(Gabon Review 28/08/13)
A l’occasion de la 53e fête de l’indépendance du Gabon, le 17 août 2013, le président Ali Bongo Ondimba était revenu sur la question de la libre circulation des hommes et des biens dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac). Entre temps, le Cameroun a lancé officiellement son passeport biométrique sécurisé prenant ainsi les devants sur le 1er janvier 2014, jour d’entrée en vigueur de ladite libre circulation. Les populations, elles, se posent des questions. Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, interviewé par de journalistes gabonais sur les chaînes de télévisions nationales avait voulu rassurer la population sur l’«épineuse» question de la libre circulation en zone Cemac. Car, lors du dernier New York Forum Africa...
(Jeune Afrique 28/08/13)
Chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), spécialiste de la Centrafrique et du Soudan, Roland Marchal revient sur la présence de Soudanais dans l'entourage du président de la transition, Michel Djotodia. S'il concède leur influence, Roland Marchal estime qu'ils agissent en toute indépendance du régime de Khartoum. Interview. Jeune Afrique : Faut-il s'inquiéter, comme les États-Unis, d'une influence soudanaise sur l'ex-rébellion de la Séléka ? Roland Marchal : C'est vrai qu'il y a des Soudanais dans l'entourage du président la transition Michel Djotodia. Pour plusieurs raisons. Djotodia est un Goula (groupe ethnique qui vit dans le nord-est de la Centrafrique), il a été pendant plusieurs années consul à Nyala, chef-lieu du Sud-Darfour. Il y a noué de nombreuses...
(Investir au Cameroun 28/08/13)
Les échanges commerciaux entre les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Rca , le Tchad et la République centrafricaine, sont estimés à moins de 1%, selon une analyse de la Commission de la Cemac. Ces statistiques sont dérisoires par rapport à des regroupements communautaires tels que celui de l’Afrique australe qui revendique des échanges intra-communautaires de l’ordre de 5%, mais surtout de la région Afrique de l’Ouest, dont les échanges entre pays membres culminent à 15 %. Selon les experts, les échanges entre pays membres de la Cemac sont ainsi insignifiants à cause des difficultés rencontrées dans la libre circulation des hommes et des biens...
(Xinhua 28/08/13)
LIVINGSTONE (Zambie), 28 août (Xinhua) -- L'industrie touristique en Afrique ne reçoit pas suffisamment d'assistance financière pour stimuler son développement, a déclaré mercredi un haut responsable de l'ONU.Ce déséquilibre doit être traité dans les pays les moins avancés (PMA), a indiqué le Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) à l'occasion de l'assemblée générale en cours co-organisée par la Zambie et le Zimbabwe. Il a ajouté que le secteur touristique pouvait être un facteur de développement et réduire la pauvreté dans les pays en développement, en insistant sur le besoin de faire de ce secteur une priorité pour l'assistance financière. "Le tourisme doit devenir une priorité en matière de financements si nous devons aller de l'avant, et l'OMT travaille...
(Nigerdiaspora 28/08/13)
Peu après l’audience, SE. Alexandre Ferdinand N’Guendet a visité les locaux de l’Assemblée Nationale. Il était accompagné du 1er Vice-président de l’Assemblée, M. Daouda Mamadou Marthé. SE. Alexandre Ferdinand N’Guendet a visité le nouveau bâtiment en construction dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale. Ce bâtiment dont les travaux sont en phase de finition, s’ajoute autres travaux entrepris par les responsables de l’institution en vue de créer un cadre de travail aux agents et donner une meilleure visibilité à l’institution. Aux termes de sa visite, le président du Conseil National de Transition de la République Centrafricaine a d’abord indiqué que son pays est engagé depuis mars dernier sur la voie d’une transition apaisée, concertée et pacifique. Il a par ailleurs rappelé que...
(AFP 27/08/13)
PARIS, 27 août 2013 (AFP) - Le président François Hollande a appelé mardi l'ONU et l'Union africaine "à se saisir de la situation" en Centrafrique, pays, a-t-il dit, "au bord de la somalisation" où 60.000 enfants risquent de mourir de malnutrition et qui compte un million et demi de déplacés. "J'appelle l'Union africaine et le Conseil de sécurité à se saisir de cette situation. La France les y aidera", a déclaré le chef de l'Etat, en ouvrant la conférence des ambassadeurs français réunis à Paris. "Il est plus que temps d'agir" pour ce pays qui traverse une grave crise politique et humanitaire, a souligné le président. Depuis la chute du régime de François Bozizé, renversé le 24 mars par la...
(Radio Ndeke Luka 27/08/13)
Les crépitements d’armes lourdes et automatiques, entendus dans la nuit de lundi à mardi à Boy Rabe, ont contraint la population à se réfugier dans les zones sud et ouest de la capitale centrafricaine. L’enceinte de l’Hôpital de l’Amitié est débordée par les déplacés internes, qui ne savent plus à quel saint se vouer. Une situation qui plonge à nouveau plusieurs familles dans le chaos. Un habitant de Boy Rabe appelle par ailleurs les autorités de Bangui à prendre leurs responsabilités pour assurer la sécurité des citoyens qui habitent ce secteur. « Cette nuit, c’était à partir de 1h 30 mn que les coups de feu ont éclaté. Il était difficile de déterminer la provenance des tirs, puisque nous étions...
(AFP 27/08/13)
BANGUI, 27 août 2013 (AFP) - Des tirs nourris suivis de pillages ont de nouveau eu lieu à Bangui dans la nuit de lundi à mardi, obligeant de nombreux habitants de quartiers nord de la capitale centrafricaine à fuir leurs maisons pour se mettre à l'abri, selon des témoignages d'habitants recueillis par l'AFP. Les tirs, dont l'origine n'était pas établie, ont été entendus dans le quartier nord de Boy-Rabé, faisant fuir des habitants vers les différents hôpitaux et paroisses de la capitale. D'après des témoins, de nombreuses maisons ont été pillées et incendiées. Aucun bilan sur d'éventuelles victimes n'était disponible mardi à la mi-journée. La semaine dernière, une opération de désarmement de partisans de l'ex-président François Bozizé menée par les...
(Journal de Bangui 27/08/13)
Alors que le bilan de la première expédition de désarment menée dans le quartier de Boy-Rabe a fait une dizaine de morts et des blessés il y a quelques jours, les éléments de la coalition Séléka leur opération. Selon une information RFI, des cas de pillages et de destruction des maisons ont encore été constatés dans ce fief de François Bozizé. Des coups de feu auraient même été entendus dans la nuit de lundi à mardi 27 août sans que l’on sache qui en sont les auteurs. Certains habitants, ceux qui sont restés après la première incursion, se sont décidés à partir finalement vers la localité de Cité Jean XXIII, également dans le 4ème arrondissement. Selon des indiscrétions, les éléments...
(Afrik.com 27/08/13)
L’assassinat d’un policier camerounais par des officiers de la Séléka, à l’intérieur des terres camerounaises, était à l’origine de la fermeture des autorités camerounaises de leurs frontières avec la Centrafrique. Cet incident a failli compliquer par ailleurs encore les relations entre Paul Biya et Michel Djotodia. La frontière entre le Cameroun et la République centrafricaine (Rca) vient d’être rouverte. Le gouverneur de la région de l’Est, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, avait annoncé le 21 août 2013, la fermeture provisoire des frontières camerounaises avec la Centrafrique. Cette décision faisait suite à l’assassinat de Félix Ngando Ndalle, un officier de la police camerounaise, dans la nuit du 19 au 20 août dernier, après une altercation avec le lieutenant Hassan, identifié comme appartenant...
(Beafrika Sango 27/08/13)
Réunis en session ordinaire, le mercredi 21 aout 2013, dans la salle de conférence du ministère des mines, les membres du comité de pilotage de l’ITIE-RCA ont adopté avec un amendement. Le plan d’action d’urgence qui s’étale sur une année. Les travaux ont été présidés par le ministre d’Etat aux mines Djono Ahaba. L’ITIE-RCA dispose désormais d’un plan d’action d’urgence. Elaboré par le Secrétariat Technique de l’institution, il a été adopté par le comité de pilotage lors de sa deuxième session ordinaire de l’année 2013 qui a été présidée par le ministre d’Etat aux Mines, au Pétrole, à l’Energie et à l’Hydraulique. Dans le discours d’ouverture de la session, le ministre d’Etat est revenu sur la suspension de la République...
(Journal de Bangui 27/08/13)
D’un montant de près d’un milliard de francs CFA financés par l’Agence Française pour le Développement (AFD), le projet de réhabilitation et d’extension de l’Ecole Inter Etat des Douanes vise la réhabilitation des salles de classe, des bureaux, de la cuisine d’une part, et la construction d’un dortoir, d’un bloc de latrines et d’un parking d’autre part. Selon M. Pierre Moussa, L’Ecole Inter-Etat des Douanes, créée en 1972, a pour mission d’assurer la formation initiale des préposés des douanes, des agents de constatation, des contrôleurs des douanes des Etats membres de la CEMAC. «Cet établissement assure également la formation des déclarants en douane sur la logiciel « Sidonia plus», outil qui permet aux douaniers d’accéder à toutes les données compilées...
(La Nouvelle Expression 27/08/13)
Relayant le Ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, l’ambassadeur du Cameroun à Bangui a mis en demeure les autorités centrafricaines de livrer au Cameroun les assassins du commissaire Félix Ngando Ndallè. Une requête agréée par la junte au pouvoir en Centrafrique. Après enquête côté camerounais,il s’avère que le responsable de cet assassinat serait un certain colonel Hassan et ses affidés de la Séléka dans la région. Le gouvernement centrafricain avait déjà : “fermement condamné cette barbarie” assurant que “les auteurs de cet acte seront sévèrement punis”. Le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary, de toujours préciser : “qu”il n’existait pas d’incident diplomatique entre le Cameroun et la Centrafrique, seulement un acte crapuleux à régler”. Et c’est...

Pages