Lundi 29 Mai 2017
(Infos Gabon 17/06/13)
Un fonds de 200 millions de Dollars US a été mis en place vendredi à Libreville, la capitale gabonaise, par les Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC). Les Chefs d’Etat des pays membres de la CEMAC réunis en sommet extraordinaire le 14 juin 2013 à Libreville, ont mis en place un fonds de 200 millions de dollars US pour les jeunes. Selon le Président gabonais et Président en exercice de la CEMAC Ali Bongo Ondimba qui l’a annoncé ce dimanche à la clôture du New York Forum Africa, ce fonds sera destiné exclusivement à la création d’emplois jeunes. « Conscients du rôle clé de la jeunesse dans nos stratégies de développement et du taux...
(Le Monde 17/06/13)
Plusieurs personnes sont mortes jeudi dans une attaque de l'Armée de résistance du seigneur (LRA), rébellion ougandaise, en Centrafrique, a-t-on appris de source militaire centrafricaine samedi 15 juin. Les assaillants ont visé "deux villages dans la région de Bria (région minière du centre), et ont tué six personnes, blessé près d'une dizaine d'autres, pillé les maisons d'habitation (...). Les rebelles ont été poursuivis et rattrapés par des villageois armés de fusil (...) qui ont tué quatre d'entre eux. Furieux, ils ont tué six autres personnes qu'ils ont décapitées et posé les têtes sur des troncs d'arbres", indique la source. La région fait fréquemment l'objet d'attaques d'éléments de la LRA, ainsi que d'autres rébellions centrafricaines. Après la prise de Bangui par...
(Cameroonvoice 17/06/13)
En l’absence de Paul Biya du Cameroun, ses pairs d’Afrique centrale ont adoubé le nouvel homme fort de Bangui. Pour son premier rendez-vous officiel avec les chefs d'Etat de la région, le Centrafricain Michel Djotodia a réussi à tirer son épingle du jeu. Non seulement, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac) lui apporte un soutien financier conséquent, mais il a tout simplement évité le pire à la Centrafrique, à savoir la mise sous tutelle du pays. La délocalisation provisoire du siège de la Commission de la Cemac inscrite à l'ordre du jour a bien sûr fait débat. La Guinée-équatoriale et le Gabon étaient candidats, mais les chefs d'Etat ont fait le choix du maintien de l'institution à...
(Afrik.com 15/06/13)
A l’occasion d’un débat consacré à « l’indépendance » en Afrique, lors de la deuxième édition du New York Forum Africa 2013 à Libreville, au Gabon, le rôle joué par la Cour Pénale Internationale a été remis en question par la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo. Présente au débat, la procureur général de l’institution judiciaire, Fatou Bensouda, a tenté tant bien que mal de défendre l’institution judiciaire qu’elle dirige. « La Cour Pénale Internationale a été créée par la communauté internationale qui n’est pas sous la houlette des grandes puissances ». Cette déclaration est celle de Fatou Bensouda, la procureur général de la CPI, lors du débat placé sous le thème de « La route vers une nouvelle...
(Afrik.com 15/06/13)
Le président de la transition en République centrafricaine, M. Michel Djotodia a reçu, jeudi 13 juin dans sa résidence du Camp de Roux, l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) à Bangui, M. Guy Samzun. Au menu de leur rencontre, la santé des relations entre l’UE et la Centrafrique. Entre autres résolutions, l’épineuse question de la dissolution du bureau du Conseil national de la transition (Cnt). De nouvelles polémiques autour du Conseil national de la transition (Cnt), en particulier, le bureau qui a été élu le 15 avril 2013. Le principal bailleur de fonds de la République centrafricaine, notamment l’Union européenne (UE) vient de poser un problème fondamental pour cette institution. Elle demande à ce que le bureau soit indiscutablement dissout et...
(Gabon Review 15/06/13)
Concomitamment au New York Forum Africa (NYFA), un sommet extraordinaire de la Communauté économique de l’Afrique centrale (Cemac) se déroule à Libreville, du 14 au 16 juin 2013. A cette occasion, les cinq chefs d’Etats des pays membres de la sous-région et le Premier ministre du Cameroun, ont participé à l’ouverture du NYFA avant de plancher sur leur ordre du jour. Au menu de cette session extraordinaire figurent les conséquences de la crise politique en République centrafricaine (RCA), le fonctionnement de la Commission et la libre circulation des personnes en zone Cemac, entre autres. Principal acteur de l’intégration sous régionale en Afrique centrale, la Cemac rencontre actuellement de nombreux problèmes liés à la crise politique en RCA. C’est l’une des...
(Xinhua 15/06/13)
La sécurité revient progressivement en République centrafricaine, a déclaré Michel Djotodia, chef de l'Etat de transition, lors d'un sommet des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), tenue vendredi à Libreville au Gabon. « Ce n'est pas une anecdote. Il y a pas plus de deux semaines, des investisseurs saoudiens sont venus à Bangui et m'ont rencontré. Ils m'ont expliqué qu'à Paris, on leur a demandé de ne pas continuer sous prétexte que la situation est grave », a confié le leader centrafricain qui se convainc que « certaines personnes mal intentionnées diabolisent la situation en Centrafrique ». Celui qui bénéficie désormais du soutien de ses pairs d'Afrique centrale a justifié sa prise du pouvoir...
(La Nouvelle Centrafrique 14/06/13)
Réunis pour la dernière fois en juin 2012 en République centrafricaine, les membres de l’organe le plus important de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale se retrouvent ce Vendredi au Gabon. Ce vendredi 14 juin 2013, les 6 chefs d’Etats de la sous-région Afrique centrale sont à Libreville pour une rencontre exceptionnelle au centre de laquelle on retrouve le dossier centrafricain sous deux déclinaisons. - D’abord, la question de l’adoubement de Michel Djotodia par ses pairs de la sous-région. Car ce dernier n’avait pas été reçu à Yaoundé au cours de sa tournée effectuée après son coup de force à Bangui. - Ensuite, l’épineux problème de la délocalisation du siège de la commission, de la capitale centrafricaine vers...
(Journal du Cameroun 14/06/13)
Le président du Cameroun a envoyé son Premier Ministre le représenter à cette rencontre au cours de laquelle de grandes décisions sont annoncées. Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire d’ Afrique Centrale s’ouvre ce vendredi 14 juin 2013 à Libreville au Gabon et devrait être marqué par la non présence du président camerounais Paul Biya, a-t-on constaté à la lecture d’un communiqué de la présidence camerounaise. Mr Philémon Yang, Premier Ministre Chef du Gouvernement, représentera le Président de la République au sommet extraordinaire des Chefs d'Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC). Sommet qui se tiendra les 14 et 15 Juin 2013 à Libreville en république Gabonaise, peut-on lire dans...
( 14/06/13)
Le Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye, a formé jeudi un nouveau gouvernement d'union nationale censé normaliser la situation dans le pays. Les postes-clés restent aux mains des anciens rebelles de la Séléka. Composé de 34 membres, le gouvernement comprend 9 ministres issus de la coalition rebelle Séléka, qui a pris le pouvoir fin mars à Bangui, 7 issus de l'ancienne opposition et deux anciens proches du président déchu, François Bozizé. Les 16 autres membres sont issus de la société civile et de différentes formations politiques. Parmi les figures de la Séléka, le président de la transition, Michel Djotodia, sera en charge de la défense, Gontran Djono occupe le ministère des mines, Nourendine Adam, chef de la rébellion de la Convention...
(Cameroonvoice 14/06/13)
C’est le Premier ministre camerounais qui représentera le chef de l’Etat camerounais à la conférence extraordinaire des chefs d’Etat de la sous-région. Le président de la République du Cameroun a contre toute attente, annoncé qu’il ne prendra pas part à la conférence extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale. Le hic pourrait être la présence annoncée à ces assises du nouvel homme fort de Centrafrique, croit-t-on savoir sous les dorures des salons de Yaoundé. Et pour cause, l’actuel chef d’Etat centrafricain n’a pas encore pu ou su attirer sur lui la sympathie de Paul Biya. A travers un communiqué du secrétaire général de la présidence de la République, en effet, l’opinion a eu confirmation...
(RFI 14/06/13)
La République centrafricaine a un nouveau gouvernement. Nicolas Tiangaye, qui avait été nommé mi-janvier à l'issue de l'accord de Libreville, reste en fonction. Ce remaniement était demandé par la communauté internationale. Les pays de la région, mais aussi occidentaux, estimaient que le précédent gouvernement - formé après le coup d'état de la Seleka - n'était pas assez représentatif. Mais finalement, près de deux mois après ces prescriptions, le nouvel exécutif ressemble fort au précédent.Sur un total de 34 ministres, comme dans le précédent gouvernement, une dizaine de nouvelles têtes apparait. La société civile est bien représentée et les équilibres régionaux mieux respectés, mais les postes clés demeurent entre les mains de la Seleka et de l'opposition démocratique. Les ministres des...
(Gabon Review 14/06/13)
La croissance économique au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) semble ne pas être meilleure que celle des années précédentes. La zone est confrontée à la quasi inexistence des flux commerciaux intra-états entre ses six pays membres. Déjà pressentie lors de l’analyse macro-économique conjoncturelle et prévisionnelle de la zone CEMAC qui laissait entrevoir un ralentissement de la croissance en 2013 par rapport à 2012, avec un léger repli des tensions inflationnistes malgré le dynamisme de la demande conjugué à la hausse des prix des produits alimentaires dont l’offre locale reste très limitée dans la zone, le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel de la zone CEMAC au premier trimestre de cette année...
(La Nouvelle Centrafrique 14/06/13)
Une campagne de don de sang est organisée dans la commune de Bimbo ce Jeudi 13 juin par la Croix-Rouge centrafricaine (CRCA) en partenariat avec le Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR). Cette campagne de sensibilisation est réalisée en prélude à la journée internationale des donneurs bénévoles de sang qui sera célébrée demain, Vendredi 14 Juin. La République centrafricaine fait partie des pays qui disposent d’une fédération nationale de donneurs bénévoles de sang. C’est à ce titre que cette campagne a été organisée. Elle durera trois jours, selon Etienne Gbagba, chef du département santé de la Croix-Rouge locale. Le docteur Gbagba a fait savoir que plusieurs facteurs ont fait que le besoins en sang augmente de jour en jour. «...
(Afrik.com 13/06/13)
Le président de la transition, M. Michel Djotodia a finalement formé ce jeudi 13 juin le nouveau gouvernement. La liste des membres du gouvernement Nicolas Tiangaye III a été rendue publique, par décret n°13. 160. Afrik.com passe en revue les 34 ministres nommés ou maintenus. MINITRES D’ETAT Ministre d’Etat en charge des Mines, du Pétrole, de l’Energie et des Hydrauliques Monsieur Herbert Gontran DJONO-AHABA Ministre d’Etat en charge de l’Equipement, de Travaux Publics et du Désenclavement : Monsieur Crépin MBOLI-GOUMBA Ministre d’Etat en charge de la Sécurité Publique, de l’Immigration, Emigration et de l’Ordre Public : Monsieur Noureldine ADAM ; Ministre d’Etat en charge des Eaux, Forets, Chasse et Pêche : Monsieur Mohamed Moussa DHAFFANE ; Ministre d’Etat en charge...
(Journal de Bangui 13/06/13)
Les postes-clés de l’équipe du Premier ministre Nicolas Tiangaye restent aux mains des anciens rebelles du Séléka.Composé de 34 membres, le nouveau gouvernement annoncé et tant attendu comprend 9 ministres issus de la coalition rebelle Séléka, qui a pris le pouvoir fin mars à Bangui, 7 issus de l'ancienne opposition et deux anciens proches du président déchu, François Bozizé. Les seize autres membres sont issus de la société civile et de différentes formations politiques. Comme pouvait si attendre, parmi les «grandes» figures du Séléka, se retrouvent aux postes clés: Gontran Djono aux mines, Nourendine Adam, chef de la rébellion de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), à la Sécurité, Mohamed Moussa Dhaffane aux eaux et...
(Gabon Eco 13/06/13)
Les Chefs d’Etats de la Communauté Economique des Monétaires de l’Afrique Centrale (CEMAC) se réuniront autour d’un sommet extraordinaire ce vendredi 14 juin à Libreville. Il s’agira de statuer sur la situation centrafricaine. Ce sommet qui verra la participation de Michel Djotodia est elle une forme de reconnaissance sous-régionale du président centrafricain autoproclamé ? Sous l’impulsion du président en exercice de la Communauté Economique des Monétaires de l’Afrique Centrale (CEMAC), Ali Bongo Ondimba, les Chefs d’Etats membres de cette communauté se retrouveront ce vendredi 14 juin à Libreville pour une fois de plus discuter de la situation en Centrafrique. Les points inscrits à l’ordre du jour portent sur les conséquences de la crise en Centrafrique, ainsi que sur la libre...
(AFP 13/06/13)
BANGUI, 13 juin 2013 (AFP) - Le Premier ministre centrafricain, Nicolas Tiangaye, a formé jeudi un nouveau gouvernement d'union nationale censé normaliser la situation en Centrafrique, dont les postes-clés restent aux mains des anciens rebelles du Séléka, selon un décret diffusé à la radio nationale. Composé de 34 membres, le gouvernement comprend 9 ministres issus de la coalition rebelle Séléka, qui a pris le pouvoir fin mars à Bangui, 7 issus de l'ancienne opposition et deux anciens proches du président déchu, François Bozizé. Les seize autres membres sont issus de la société civile et de différentes formations politiques. Parmi les figures du Séléka, se retrouvent aux postes clés : Gontran Djono aux mines, Nourendine Adam, chef de la rébellion de...
(AFP 13/06/13)
PARIS, 13 juin 2013 (AFP) - Quelque 550 millions de faux médicaments ont été saisis lors d'une opération douanière menée début avril dans 23 pays africains, une saisie record annoncée jeudi à Paris par l'Organisation mondiale des douanes (OMD). Baptisée "Biyela" ("encerclement" en zoulou), l'opération a été menée conjointement par 23 administrations douanières dans les principaux ports maritimes du continent africain. En une dizaine de jours, les douaniers ont intercepté un milliard d'articles de contrefaçon, dont 550 millions de doses de médicaments illicites, "potentiellement dangereux voire mortels", selon l'OMD. De faux antibiotiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, des médicaments contrefaits utilisés contre l'hypertension artérielle et le diabète, ainsi que des compléments alimentaires illicites ont été saisis, pour une valeur totale de 275...
(Afrik.com 13/06/13)
Un important contingent des troupes de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), du général Abdoulaye Hissen, l’actuel ministre centrafricain de la Jeunesse, des Arts et de la Culture, est arrivé mardi à Bangui. Au total, 400 hommes à bord de 10 véhicules ont fait le déplacement dans la capitale centrafricaine où ils vont rejoindre le processus de la réforme de l’armée. (De notre correspondant) Le temps est aujourd’hui à la reconstruction en République centrafricaine. Et dans la foulée de ce retour à la normalisation, la réforme de l’armée est enclenchée avec la nomination du général de brigade Jean-Pierre Dollo-Waya à la tête de l’état-major des Forces armées centrafricaines (FACA). La Convention des patriotes pour la...

Pages