| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(La Nouvelle Centrafrique 11/03/13)
(LNC) – Les différentes fédérations syndicales de la République centrafricaine, se sont retrouvées samedi 9 mars 2013 Assemblée générale à la Bourse de travail à Bangui. Il a été question lors de cette Assemblée générale, de la suppression de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP), et de la reprise des négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux sur les points de revendications des travailleurs. Après un bref compte rendu, et l’éducation ouvrière des secrétaires généraux de la base, en vue d’une mobilisation générale de tous les travailleurs, une campagne de sensibilisation sera menée dans la semaine au niveau des syndicats, des fédérations et de la base, pour la participation massive à la grande assemblée générale à la...
(Journal de Bangui 11/03/13)
Ledit comité technique sectoriel inter-Etats, verra le jour sous peu, pour traiter des questions relatives au transport fluvial entre la République Centrafricaine (RCA) et le Congo Un comité technique sectoriel inter-Etats verra le jour sous peu pour traiter des questions relatives au transport fluvial entre la République Centrafricaine (RCA) et la République du Congo, a annoncé, le 5 mars à Brazzaville, le ministre centrafricain de l’équipement, des travaux publics et du désenclavement, porte-parole du gouvernement, Crépin Mboli-Goumba. Cette annonce a été faite à l’issue d’une séance de travail que le ministre d’Etat, ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Rodolphe Adada, a eue avec ses homologues centrafricains des transports et de l’aviation civile, Théodore Jousso et...
(Le Mandat 11/03/13)
Issa Hayatou a été réélu pour un septième mandat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), ce 10 mars 2013 à Marrakech, lors de la 35e Assemblée générale de la CAF. Le Camerounais était le seul candidat à sa propre succession. Son mandat doit s'achever en 2017. Salué, honoré, notamment par le président de la Fifa Sepp Blatter, Issa Hayatou a souligné les progrès de la CAF durant ses années de présidence. « Que me manque-t-il pour être heureux ? s’est-il interrogé. Qu’une de nos équipes remporte la Coupe du monde. Il ne me reste plus beaucoup de temps. Ce sera en 2014, car en 2018 je ne serai plus président » a-t-il déclaré. Issa Hayatou a...
(La Nouvelle Centrafrique 11/03/13)
La Nature ayant toujours horreur du vide, ce qui n'est pas rempli, elle le compense. Ainsi devons-nous comprendre l'impact des diktats des accords se voulant de paix de Libreville sur la vie politique centrafricaine. BLOCAGE ! Ces accords, tout simplement paralysent l'exécution des pouvoirs législatifs et exécutifs du pays, ouvrant la porte à ce qui n'est rien d'autres que l'anarchie, et le gangstérisme politique à tous les étages. Déjà par culture de l'oralité, les "chefs" africains naturellement n'ont jamais pris au sérieux 'les papiers'. Ces papiers dont certains s'appellent CONSTITUTION. Cela l'est encore plus, quand d'autres papiers (Libreville) en annulent d'autres (Constitution). Un des articles des Accords de Libreville, c'en est même un des axes fondamentaux, oblige la Centrafrique à...
(La Nouvelle Centrafrique 06/03/13)
(LNC) – Le 8 mars approche et les femmes centrafricaines n’ont pas voulu être en reste. A cet effet, une foire-exposition est organisée devant la cathédrale de l’immaculée conception de Bangui. Cette exposition a été lancée le lundi 4 mars 2013 où des femmes vendent des produits naturels qu’elles ont fabriqué. La Journée de la Femme, ou Journée Internationale des Femmes, a lieu tous les ans le 8 mars. En 2013, elle a pour thème “Femmes et Pouvoir”. C’est l’occasion pour de nombreuses associations féminines pour organiser des manifestations et débats afin d’expliquer aux femmes leurs droits et devoirs et instruire le public centrafricain sur le respect des droits de la femme. Sur les lieux de l’exposition, ce sont les...
( 06/03/13)
Près de deux mois après la signature des accords de Libreville, les opérations de cantonnement des troupes de la Séléka ont débuté, dimanche 3 mars. Mais plusieurs chefs de la rébellion sont récalcitrants, et le mouvement paraît plus que jamais divisé. Bangui, vendredi 1er mars. Souffrant, selon son entourage de « problèmes neurologiques » depuis près d’une semaine, Michel Djotodia est évacué vers Libreville. Particulièrement atteint, c’est sous perfusion que le vice-Premier ministre, ministre de la Défense, et leader de la Séléka quitte la capitale centrafricaine. Son absence intervient au plus mauvais moment. Le lendemain, Djotodia devait accompagner le Premier ministre, Nicolas Tiangaye, à Damara (80 km de Bangui), lors du lancement des opérations de cantonnement des troupes de la...
(Journal de Bangui 06/03/13)
La guerre est bien souvent la conséquence de problèmes de développement humain, de pauvreté mais aussi de mauvaise foi, de rancœurs et de manipulations. Dans cette conjoncture marquée par la multiplication des crises politico-militaires, mouvements armés chaque Centrafricain doit militer ensemble pour la promotion de la paix qui s’impose, aujourd’hui, comme une grande nécessité gage de développement. Réfléchir aux meilleurs moyens d’éradiquer les conflits qui minent la Centrafrique oublions le passé regardons tous vers l’avenir car le peuple Centrafricain a tant souffert arrêtons de prendre en otage la paisible population. La paix est indissociable et indispensable au développement durable: prévenir les conflits, privilégier la non - violence, dialoguer, régler les conflits par une issue pacifique est prioritaire au pays de...
(La Nouvelle Centrafrique 06/03/13)
(LNC) – Le bureau de l’assemblée nationale a été partiellement renouvelé le 5 mars 2013. Ces élections se sont déroulées sous la houlette du président Leroy Gaombalet. Selon les dispositions de l’article 5 alinéa 1 du règlement intérieur de l’assemblée nationale, chaque année pendant la session ordinaire de ladite institution, le bureau doit être renouvelé. C’est dans ce contexte que l’assemblée les élections d’hier, ont eu lieu. A l’issue de ces élections, le nouveau bureau se présente de la manière suivante : Le premier vice-président : l’honorable Ngon Baba Laurent ; 2ème vice-président : l’honorable Béya Bertin ; 3ème vice-président : l’honorable Sanzé Michèle Gina ; 1er questeur : l’honorable Kotro Bomba Salomon ; 2e questeur : l’honorable Sambo Boniface...
(Afrik.com 06/03/13)
Le Tribunal arbitral du sport a rejeté ce mardi le second recours déposé par Jacques Anouma contre la réforme des statuts de la Confédération africaine de football, visant à modifier les conditions pour être éligible à la présidence de l’instance. Ainsi, le Camerounais Issa Hayatou sera le seul candidat à sa propre succession, ceci sans que personne ne trouve rien à redire. La CAF n’a donc pas peur de se couvrir de ridicule. Une fois de plus serait-on tenté de dire. Au moment où le Tribunal arbitral du sport a rejeté le second recours de Jacques Anouma contre la réforme des statuts de la CAF qui le prive de pouvoir se présenter lors des élections présidentielles de l’instance prévues pour...
(Xinhua 04/03/13)
Après leur retrait de Damara (90 km au Nord de Bangui) dimanche, sept localités restent sous contrôle de la coalition rebelle centrafricaine Séléka, qui a pris les armes en décembre pour pouvoir renverser le régime du président François Bozizé avant de signer avec lui des accords de paix le 11 janvier à Libreville au Gabon, sous la pression des dirigeants d'Afrique centrale. Répartis entre le Nord, le Centre et l'Est de la République centrafricaine (RCA), ces localités sont : Kaga-Bandoro, Sibut, Alindao, Ndélé, Bria, Bambari et Soamoandja, a confié lundi à Xinhua, le colonel Michel Narkoyo, l'un de porte-parole militaires de l'alliance rebelle qui a révélé des divisions en son sein depuis la formation du gouvernement d'union nationale du 3...
(22 Septembre 22/02/13)
Le Programme alimentaire mondial (PAM) a exprimé ses plus vives inquiétudes quant au risque potentiel d’une crise alimentaire en RCA. Selon un tout récent rapport des Nations Unis, les prix des denrées alimentaires en République centrafricaine auraient fait un bond de 40% dans les zones de la Centrafrique sous le contrôle de la Séléka. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a exprimé ses plus vives inquiétudes quant au risque potentiel d’une crise alimentaire en RCA. Selon lui, le conflit créé par la Séléka a dangereusement aggravé la situation. Face à cette situation, la capitale centrafricaine risquerait fort d’être aussi touchée par cette crise alimentaire qui guette tout le pays. En effet, la population des régions sous occupation de la rébellion de...
(22 Septembre 22/02/13)
Paris, 22 fév 2013 (CAP) – C’est en principe ce jour que sieur Emmanuel BONGOPASSI, le nouvel ambassadeur de Centrafrique en France choisi par BOZIZE et arrivé à Paris courant janvier dernier, devrait présenter ses lettres de créance à François HOLLANDE, Président de la République française, apprend-t-on auprès du palais de l’Elysée. Emmanuel BONGOPASSI, personnage sulfureux et ancien grand chambellan à la cour dite impériale de l’ex-dictateur centrafricain Jean Bedel BOKASSA de Bérengo, prend fonction à un moment où les relations entre la France et la République centrafricaine sont des plus exécrables. Elles viennent en effet de connaître de fortes turbulences dans les tout derniers jours de décembre 2012 au cours desquels, le soi-disant président François BOZIZE, ayant essuyé net...
(22 Septembre 21/02/13)
« Une crise alimentaire inquiète la République Centrafricaine. Cela pourra être l’une des graves conséquences de la crise politico-militaire de décembre 2012 et Janvier 2013 ». Il s’agit du résultat d’une rapide évaluation de la sécurité alimentaire réalisée par les Nations Unies et les Organisations non gouvernementales dans les zones occupées par la coalition des rebelles de la Séléka. Cette préoccupation a été publiée le 13 février 2013. L’évaluation a révélé que depuis décembre 2012, le commerce est quasiment interrompu entre la zone Séléka et le reste du pays. Ceci a paralysé le commerce vivrier et précipité une flambée du prix des denrées alimentaires. D’après l’ONU et ces ONG humanitaires, « le coût du panier alimentaire a augmenté de 40%...
(22 Septembre 21/02/13)
Yaoundé (Cameroun) – Le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) vient de recevoir le mandat de soumettre, “au plus tard le 28 février 2013, la décision portant organisation et fonctionnement du Comité de pilotage de la rationalisation des Communautés économiques régionales en Afrique centrale (COPIL/CER) à la signature du président en exercice de la Communauté économique et monétaire de la même sous-région (CEMAC). C’est l’une des principales résolutions prises à l’issue de la 2ème réunion dudit Comité de pilotage, qui s’est achevée vendredi dans la capitale camerounaise, Yaoundé. S’agissant de l’examen des termes de référence des 12 domaines prioritaires d’harmonisation élaborés avec l’appui financier de la Banque africaine de développement (BAD), le COPIL/CER a...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...
(22 Septembre 20/02/13)
La beauté n’est pas que physique. Elle se décline sous plusieurs formes. La démonstration de la beauté plurielle sera faite du 27 au 29 mars prochain à Abidjan. Un festival dénommé ‘’Afriky Mousso’’, en langue malinké qui signifie ‘’femme d’Afrique’’ va réunir la diversité culturelle des femmes issues de différents métiers d’arts et de la mode. Des écrivaines, des artistes peintres, des stylistes et modélistes, toutes issues de l’espace UEMOA auront le même langage : celui de l’Art. ‘’Afriky Mousso’’, cadre d’expression et de valorisation de la femme africaine est l’idée du duo Palais de la Culture d’Abidjan, ONG Abidjan Festival. Il y aura durant ces 3 jours, des expositions d’œuvres, des dédicaces de livres, des défilés de mode, des...
(22 Septembre 20/02/13)
BANGUI (Xinhua) - Les rebelles de la coalition Séléka qui ont occupé depuis deux semaines la ville de Mobaye, dans le sud de la Répbulique centrafricaine, ont été évacués dimanche dernier par les forces multinationales en Afrique centrale (FOMAC). Aucun incident n'a été signalé, selon les témoins joints ce mardi matin. L'évacuation s'est produite après des jours de négociations entre les chefs de mission de la Fomac et les chefs des opérations de la Séléka dans la ville, d'après Pascal Dadou, un agent de l'Etat qui se trouve dans la localité. « Les rebelles ont quitté la ville sans aucune résistance. Ils ont été encadré par les éléments de la Fomac, sans brutalité », a-t-il dit. Les éléments de la...
(22 Septembre 20/02/13)
Les dix évêques de République centrafricaine ont cosigné un appel, relayé par la Caritas locale, afin de réclamer la mobilisation de la communauté internationale autour de la rébellion Séléka. Selon le message des évêques, "une grande partie des régions de la RCA est occupé par la coalition Seleka. Les gens dans ces régions sont des otages, ils vivent dans la peur, ils s'enfuient dans la brousse et ils abandonnent leurs champs. Les malades sont privés de soins, les hôpitaux sont fermés ou ont été complètement détruits, et les écoles ont été pillées. Nos gens sont fatigués de toute cette souffrance inutile et destructrice. Le peuple de la République centrafricaine a le droit de vivre en paix dans son propre pays...
(22 Septembre 20/02/13)
A la grande surprise des parties, l’audience du Tribunal de Commerce qui devait se pencher sur l’affaire, Observatoire Centrafricain des Consommateurs (l’OCC) contre la société de Téléphonie mobile Télecel Centrafrique, a purement et simplement été renvoyée. Selon les informations, l’absence des assesseurs est l’une des raisons du report de ladite audience. En effet M. Marcel Mokwapi en sa qualité de représentant des consommateurs centrafricains, a saisi le Tribunal de Commerce au sujet des cas d’escroquerie qu’il aurait constatée dans les prestations de service de Télecel. Principalement les cas de vol de crédit et des bonus qui n’ont profité aux acquéreurs. Quant à Télecel, le directeur général avait rendu publique lors d’une conférence de presse, la position de sa société, par...
(22 Septembre 19/02/13)
le Groupe de travail de la société civile a organisé une rencontre entre les signataires, parties prenantes aux accords de Libreville du 11 janvier dernier. Longtemps repoussée, c’est finalement le lundi 18 février qu’a eu lieu la rencontre entre les parties prenantes des accords de Libreville au Gabon à initiative du Groupe de travail de la société civile de la République centrafricaine. Cette réunion à deux reprises reportées pour non-participation des autres entités, s’est finalement tenue en présence de l’opposition, de la majorité présidentielle, des politico-militaires non combattants et de la société civile. Malgré l’absence des responsables de la rébellion de Séléka, les autres représentants des entités se sont concertés pour dégager ensemble avec le GTSC, des stratégies à mettre...

Pages