Lundi 29 Mai 2017
(Xinhua 11/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Secouée par une grave crise économique due à la chute continue des cours du pétrole en 2016, la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) aura une mine moins grise cette année, les prévisions de reprise de croissance annoncées à l'issue du premier trimestre tendant à se confirmer, selon la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). "Les perspectives de croissance en 2018 et même en 2017 donnent des signes d'espoir que la situation se renforcera davantage", rapporte le gouverneur de la banque centrale régionale, Abbas Mahamat Tolli. Pour la deuxième fois depuis sa mise en place en 2014, le comité de stabilité financière en Afrique centrale s'est réuni mardi à Yaoundé, siège de la BEAC,...
(Agence Ecofin 11/05/17)
Examinant les dossiers inscrits à l’ordre du jour de la 2ème réunion du Comité de pilotage (COPIL) tenue le 6 mai dernier, et portant sur l’examen de la matrice des réformes, devant permettre à la zone Cémac de rétablir les équilibres macroéconomiques avec sérénité, les experts financiers de la sous-région ont, au nombre des mesures adoptées, invité les Etats de la CEMAC à établir les passeports CEMAC avant le 31 décembre 2017. Selon le COPIL, cette résolution s’inscrit dans le cadre des initiatives mises en œuvre en vue de garantir la libre circulation des personnes et des biens au sein de la communauté. Elle fait suite à cette volonté réitérée le 17 février 2017 à Djibloho, en Guinée-équatoriale, par les...
(Jeune Afrique 10/05/17)
Les soldats marocains sont massivement déployés dans l'Est de la Centrafrique. Ils sont régulièrement pris sous le feu, dans des embuscades parfois mortelles telles celle de lundi. Suite à cette attaque, un Casque bleu marocain est toujours porté disparu. Un convoi de la Minusca, la mission onusienne en Centrafrique a été attaqué près de Bangassou, à l’est de Bangui, la capitale, lundi 8 mai. Bilan humain : quatre Casques bleus tués, huit blessés, parmi lesquels sept Marocains. Un soldat marocain a disparu. Il demeurait introuvable ce mercredi malgré le survol de la zone de l’attaque par des hélicoptères.
(AFP 10/05/17)
Un Casque bleu marocain était toujours porté disparu mercredi en Centrafrique après l'attaque lundi soir d'un convoi de la Mission des Nations unies (Minusca) par un groupe armé qui a coûté la vie à quatre Cambodgiens dont trois "sauvagement assassinés", a indiqué la force onusienne. Un "groupe de civils" centrafricains était en "négociation" avec les assaillants pour retrouver le soldat marocain disparu après l'attaque du convoi à 470 km à l'est de Bangui près de la frontière avec la République démocratique du Congo, a indiqué la Minusca à l'AFP. Le convoi a été arrêté par un barrage lundi à 20h00 (19h00 GMT) de nuit...
(Le Figaro 10/05/17)
L'attaque contre un convoi de l'ONU en Centrafrique, dans laquelle quatre Casques bleus ont été tués lundi, illustre la dégradation de la situation dans ce pays, trois ans après l'intervention française. Le bilan est le plus lourd jamais subi par les Casques bleus en Centrafrique. Dans la nuit de lundi, un convoi de la mission de l'Onu (Minusca) est tombé dans une embuscade au sud du pays. Quatre soldats cambodgiens ont été tués et un cinquième, de nationalité marocaine, était toujours porté disparu mercredi. Selon un porte-parole de l'ONU, un Casque bleu est mort au cours de l'accrochage tandis que trois autres, capturés par les assaillants, ont été «sauvagement assassinés». Les dépouilles mutilées ont été restituées mardi soir après l'intervention...
(RFI 10/05/17)
La mission de l'ONU en Centrafrique est toujours à la recherche d'un casque bleu, disparu lundi soir. Un convoi de la Minusca a été attaqué par un groupe armé à une vingtaine de kilomètres de Bangassou, dans le sud du pays. Bilan : douze morts, huit du côté des assaillants et quatre dans les rangs des casques bleus. Un Cambodgien a été tué dans les échanges de tirs, les trois autres ont été retrouvés morts mardi 9 mai. Un cinquième est donc toujours porté disparu. Pour en parler : le représentant du secrétaire général de l'ONU en RCA, Parfait Onanga-Anyanga. RFI : Cette attaque contre la Minusca a été particulièrement meurtrière. Parfait Onanga-Anyanga : C’est la toute première fois que...
(La Tribune 10/05/17)
La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a perdu quatre soldats dans une embuscade tendue par des assaillants au sud du pays lundi soir. Un Casque bleu est toujours porté disparu. La surprise était totale, l'embuscade parfaite. Lundi 8 mai vers 20h, alors qu'il commençait à faire nuit, des assaillants surgis de nulle part ont ouvert le feu sur un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA). Le convoi revenait de Rafaï et se dirigeait vers Bangassou, deux villes situées le long de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC) au sud du pays. Après un échange de tirs nourri, un premier bilan fait...
(AFP 10/05/17)
Trois autres Casques bleus ont été retrouvés morts en Centrafrique après l'attaque de leur convoi lundi dans le sud-est du pays, a annoncé mardi la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca) qui avait annoncé auparavant la mort d'un de ses soldats du contingent cambodgien. "La Minusca a le profond regret de confirmer que trois des quatre soldats de la paix portés disparus depuis l'attaque d'hier (lundi) ont été retrouvés morts. Le quatrième est toujours porté disparu", a précisé la Minusca dans un communiqué. Huit assaillants ont été tués dans l'échange de coups de feu, a ajouté la Minusca, qui parle d'éléments anti-Balaka, milice principalement chrétienne dont la confrontation avec les rebelles Séléka...
(Bladi 10/05/17)
Sept casques bleus marocains ont été blessés lundi dans l’attaque d’un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca). Un soldat marocain est toujours porté disparu. « La Minusca dénonce dans les termes les plus vigoureux cette attaque odieuse contre les casques bleus dont la présence sur le sol centrafricain n’a d’autres objectifs que d’aider le pays à protéger les populations et permettre à la Centrafrique de sortir de l’engrenage de la violence causée par les groupes armés. », indique la Minusca dans un communiqué. Selon la mission de l’ONU, le convoi a été « la cible d’éléments armés vers 20h près du village Yogofongo, à 20km de sa destination. Un casque...
(APA 10/05/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le ministre centrafricain des Finances, Henry Marie Dondra, vient de lancer une opération de contrôle effectif des militaires qui émargent sur le budget de l’Etat afin de tenter de réduire la masse salariale pour répondre aux exigences des institutions de Bretton Woods qui prônent la rigueur dans l’exécution des dépenses de l’Etat. Selon le ministre des Finances, sur les 28.000 fonctionnaires payés par l’Etat, 10.500 sont des militaires ce qui représente 36% de la masse salariale. Or il se trouve que certains de ces militaires qui émargent sur le budget de l’Etat sont fictifs ou perçoivent indûment certaines indemnités qu’il faut chercher à corriger afin de faire des économies. Le coût mensuel des salaires des militaires centrafricains...
(Xinhua 10/05/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a condamné fermement mardi l'attaque qui a coûté la vie à quatre Casques bleus dans le sud-est de la République centrafricaine en demandant que les coupables soient "rapidement traduits en justice". Huit autres Casques bleus ont été blessés dans cette attaque perpétrée lundi par une milice anti-balaka contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) sur l'axe Rafai-Bangassou. Un autre Casque bleu est toujours porté disparu. "Le secrétaire général souhaiterait souligner que ces attaques contre les Casques bleus des Nations Unies constituent un crime de guerre", a déclaré le porte-parole de M. Guterres dans un communiqué. "Il...
(Xinhua 10/05/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a fermement condamné mardi l'attaque commise lundi soir contre un de ses convois, a déclaré un porte-parole de l'ONU. "Les premières informations dont nous disposons indiquent qu'un Casque bleu cambodgien a été tué, et que huit Casques bleus ont été blessés, dont un Cambodgien et sept Marocains", a annoncé le porte-parole de l'ONU Stephane Dujarric, au cours de sa conférence de presse quotidienne. Trois autres Casques bleus, qui avaient initialement été portés disparus, ont par ailleurs été retrouvés morts, a-t-il déclaré, ajoutant qu'un dernier Casque bleu manquait toujours à l'appel. La MINUSCA a déployé des Casques bleus pour sécuriser la...
(APA 10/05/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Vingt-huit ménages de musulmans ayant quitté leur domicile à cause de la crise ayant secoué la RCA ont regagné ce mardi leurs résidences dans le 5ème arrondissement de Bangui. Ce retour fait suite à la campagne de sensibilisation organisée par le comité en charge du retour des personnes déplacées du 5ème arrondissement, en collaboration avec la section Affaires civiles de la Minusca. Cette campagne de sensibilisation se poursuit encore avec les leaders religieux de cet arrondissement. Selon le président du comité d’organisation, Nestor Kossifete, «depuis le déclenchement de la crise à nos jours, la communauté est en débandade. Nous sommes obligés de nous réunir imams et pasteurs pour qu’ensemble, on puisse concilier la jeunesse à vivre ensemble...
(APA 10/05/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le représentant de l’Union européenne en RCA, Jean Pierre Remondet Commoy, a remis mardi soir au ministre de la Sécurité publique et de l’Administration du territoire, Jean Serge Bokassa, quatre camions, des gilets anti-balles et du matériel de détection de mines pour renforcer la capacité opérationnelle de ce ministère. La valeur de ces dons est estimée à 250 millions de FCFA. Dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité en Centrafrique, l’Union européenne a dépêché dans le pays une mission militaire de formation des forces armées centrafricaines dénommée EUTM/RCA qui essaie de remettre sur pied une force de défense intérieure digne de ce nom. Ces dons ont été remis pour appuyer cette réforme du...
(APA 10/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) table sur une reprise de la croissance économique réelle au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (BEAC) en 2017, avec un taux de 1,6%, en lien avec la remontée des cours du brut et la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières de la sous-région (PREF-CEMAC). Au terme de sa 1ère session de l’année, tenue mardi dans la capitale camerounaise, Yaoundé, cette instance a mis cet optimisme et relation avec la remontée des cours du brut, la mise en œuvre des réformes actées dans le Programme des réformes économiques et financières...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Dans son rapport intitulé « Promouvoir la révolution numérique en Afrique subsaharienne : quel rôle pour les réformes ? », le groupe de la Banque mondiale révèle que la République centrafricaine, le Tchad, la Guinée, le Mali et le Niger enregistrent le plus grand retard en matière de TIC, en Afrique subsaharienne. Cette situation pèse «lourdement sur les perspectives de croissance et de réduction de la pauvreté » de ces pays. D’après le groupe de la Banque mondiale, la révolution des TIC connaît déjà sa troisième vague dans le monde mais celle-ci n’a pas encore atteint la plupart des habitants des pays précités. Dans ces cinq pays, 64% de la population possèdent une connexion mobile active, contre 71 % en...
(AFP 09/05/17)
Un Casque bleu a été tué dans le sud-est de la Centrafrique, quatre autres portés disparus et huit blessés lundi dans l'attaque de leur convoi, a indiqué mardi la mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca). "Le convoi, qui avait quitté Rafai pour Bangassou, a été attaqué par des éléments armés vers 20H00 (19H00 GMT) (...). Un soldat de la paix cambodgien a été tué et huit ont été blessés, dont un Cambodgien et sept Marocains. Quatre Casques bleus sont portés disparus, dont trois soldats cambodgiens et un soldat marocain.
(RFI 09/05/17)
En Centrafrique, un casque bleu cambodgien a été tué et huit autres blessés, ce lundi 9 mai dans le sud du pays. Quatre autres personnes sont portées disparues : trois soldats cambodgiens et un marocain. Les recherches sont toujours en cours pour les retrouver. Le convoi du génie cambodgien escorté de casques bleus marocains revenait de Rafaï et se dirigeait vers Bangassou, deux villes situées le long de la frontière avec la RDC dans le sud du pays. Vers 20h, alors qu'il fait nuit noire, le convoi tombe dans une embuscade à Yogofongo, à une vingtaine de kilomètres de Bangassou. L'échange de coups de feu est violent. Un Cambodgien est tué. De source onusienne, l'embuscade aurait été tendue par des...
(APA 09/05/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Depuis Telaviv la capitale israélienne où il a entrepris depuis ce samedi une visite officielle de six jours, le Président centrafricain Faustin Archange Touadéra a félicité le nouveau Président français, Emmanuel Macron, dans un message lu à la radio nationale, ce lundi soir. Le Président Touadéra écrit, “ au nom du peuple centrafricain et à mon nom propre, je vous félicite pour votre brillante élection en date du 7 mai 2017, à la tête de l’Etat français”. “Je suis convaincu que sous votre quinquennat, la coopération entre les deux pays se développeront davantage ”, souligne ce message.
(APA 09/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) vient d’adopter un nouveau Plan quinquennal stratégique 2017-2022 qui tient compte de la conjoncture économique des pays d’Afrique centrale marqué par le ralentissement de la croissance, a-t-on appris mardi auprès de cette institution bancaire. Dans un contexte sous régional marqué par le ralentissement de la croissance économique et la baisse des cours des matières premières, la BDEAC a indiqué que pour jouer pleinement son rôle dans le financement, « la priorité sera accordée aux projets à forte intensité de main d’œuvre respectant les normes environnementales et ceux du secteur de l’agriculture, l’agro-industrie, la pêche, la pisciculture et l’élevage ». Une option qui vise la réduction des importations...

Pages