Jeudi 26 Avril 2018
(RFI 19/02/18)
En République centrafricaine (RCA), Ursula Mueller, sous-secrétaire adjointe aux affaires humanitaires de l'ONU, est arrivée, ce dimanche 18 février, à Bangui. C'est un nouveau signal de la communauté internationale qui est lancé, alors que le nombre de déplacés a presque doublé, en un an, et que 80% du territoire est toujours sous le contrôle des groupes armés. C'est de nouveau à travers une représentante officielle que l'ONU tient à marquer son inquiétude quant à la situation humanitaire et sécuritaire du pays. Ursula Mueller, qui se rend pour la première fois en Centrafrique, est arrivée à Bangui, quatre mois après la visite du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, alors que, sur place, la situation continue de se dégrader. La dernière...
(Xinhua 17/02/18)
Le procès des seize acolytes parmi les éléments ayant aidé le chef rebelle Abdoulaye Hissène à s'échapper de la capitale centrafricaine Banguia a été reporté à lundi prochain par les juges de la cour criminelle, a appris Xinhua vendredi du tribunal. Après la vérification de l'identité des accusés, quatre d'entre eux ont été relaxés. Il est reproché aux douze autres prévenus cinq chefs d'accusation qui sont : association des malfaiteurs, détention illégale d'armes et munitions de guerre, atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, destruction d'édifices publics, rébellion. D'après les faits, M. Hissène a quitté la capitale centrafricaine Bangui le 12 août 2016 vers 20 heures dans un convoi de sept pick-up chargés d'armes et munitions et de nombreux combattants...
(APA 16/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le représentant de la Banque Mondiale en RCA, après une rencontre avec le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique Nour Moukadas, mercredi à Bangui , a annoncé un financement de 13 milliards de FCFA pour le secteur de l’Education en Centrafrique. Ce fonds servira à construire et à réhabiliter certains établissements scolaires et à renforcer la capacité de certaines catégories des enseignants. Les enseignants visés sont les maîtres parents dont l’effectif est écrasant parmi le corps enseignant en ce moment et qui manquent de formation appropriée ou ont besoin d’être recyclés à tout moment. Ces maîtres parents sont les parents d’élèves lettrés obligés d’enseigner leurs propres enfants devant le manque d’enseignants dans leur localité. En Centrafrique, sur...
(Jeune Afrique 15/02/18)
Faustin-Archange Touadéra, le président centrafricain, peut compter sur l'appui de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Une proximité qui se lit, aussi, dans le CV de quelques de ses plus proches conseillers. Proche de son pair Alassane Ouattara, qui le conseille et lui ouvre son carnet d’adresses, Faustin-Archange Touadéra (FAT) s’est entouré de collaborateurs ivoiriens. Expert au Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD) et par ailleurs secrétaire général adjoint du Rassemblement des républicains (RDR, parti de Ouattara), Kalil Konaté conseille le président centrafricain sur les questions relatives aux énergies renouvelables. Ancien cadre du même BNETD, Georges Gougouey a rejoint Bangui, où il a été nommé ministre conseiller à la présidence chargé du suivi des projets de développement. Enfin, Euloge...
(La Tribune 15/02/18)
Les arriérés de cotisation des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale ont grimpé en flèche ces dernières années, pour atteindre 35 milliards de francs CFA. La Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) fait face depuis quelques années à des arriérés non apurés de ses pays membres. A en croire le conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation, Mangaral Banté, qui s'exprimait ce 13 février dans la capitale tchadienne Ndjamena, à l'ouverture d'un atelier régional sur le rapport provisoire de l'étude d'évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC, l'instance sous-régionale cumule actuellement des arriérés qui s'élèvent à 35 milliards de francs CFA. «L'institution fait face à un problème de sous-financement chronique qui s'aggrave...
(Apa 14/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le Japon a mis à la disposition de la République centrafricaine une enveloppe de 500.000 dollars destinée à la prise en charge psychosociale des enfants issus des groupes armés, selon un communiqué de la représentation du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) dont APA a obtenu copie ce mercredi. Ces fonds permettront à l’organisme onusien et à ses partenaires de prendre en charge la réinsertion de 200 enfants issus des groupes armés, tout en fournissant la protection et l’appui psychosocial à 1.500 autres enfants vulnérables. «Une fois de plus, le Japon démontre son attachement universel au respect des droits de l’enfant, et c’est particulièrement important dans un pays comme la République Centrafricaine où les enfants sont...
(Xinhua 14/02/18)
Désireux d'apaiser les inquiétudes des fonctionnaires et agents concernés par les arriérés de salaire de décembre 2013, le gouvernement de la République centrafricaine (RCA) a préconisé que cet arriéré sera payé sans condition à compter du 21 février prochain, a appris Xinhua mardi d'une source proche du ministère centrafricain des Finances. Après le paiement intégral le mois dernier des arriérés de novembre 2013, le gouvernement a annoncé un chronogramme ainsi que les échéances du paiement des arriérés de salaire du mois de décembre 2013, a précisé la source. Ce chronogramme a prévu le paiement à partir de la troisième semaine de ce mois de février, a poursuivi la source, soulignant qu'il n'y aura aucune formalité à remplir auprès des autorités...
(Xinhua 14/02/18)
Les arriérés de cotisations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) s'élèvent à 35 milliards de francs CFA, a déclaré mardi dans la capitale tchadienne, Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation. "L'institution fait face à un problème de sous-financements chronique qui s'aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017", a fait remarquer M. Banté qui s'exprimait à l'ouverture d'un atelier régional sur le rapport provisoire de l'étude d'évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC en cours depuis mardi à N'djamena. "En même temps, le stock des arriérés des contributions...
(Apa 13/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Une centaine de femmes, atteintes de fistules obstétricales en Centrafrique, subissent actuellement des opérations chirurgicales à l’hôpital de l’Amitié à Bangui et à celui de Boda au sud-ouest du pays. Ces soins entrent dans le cadre d’une campagne sanitaire organisée pour un mois par le gouvernement, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population(UNFPA). A l’hôpital de l’Amitié, cinquante femmes venues de trois préfectures de la RCA (Mbomou, Haut Mbomou et la Basse Kotto) y sont en traitement.
(AFP 12/02/18)
Cinq personnes sont en procès en Centrafrique dans l'affaire des munitions et de la drogue découvertes fin janvier dans un camion affrété par une entreprise privée sous contrat avec l'ONU à Ippy, dans le centre de la RCA. Ces cinq personnes - deux chauffeurs, deux assistants et un passager - sont accusées de détention de munitions de chasse sans permis, de détention de chanvre indien et de détention de stupéfiant, a indiqué à l'AFP le procureur de la République du tribunal de grande instance de Bambari (centre de la RCA), Arnaud Eric Tandjio. Le jugement a été mis en délibéré et devrait être prononcé mercredi. La mission de l'ONU (Minusca) avait annoncé la semaine dernière avoir découvert à Ippy plusieurs...
(Xinhua 12/02/18)
Le gouvernement centrafricain ne devrait pas céder à un quelconque chantage des éléments criminels des groupes armés, même si ceux-ci ont accepté le processus de la paix proposé par le gouvernement, a déclaré dimanche le ministre centrafricain de la Communication et des Médias, Ange-Maxime Kazagui, également porte-parole du gouvernement. "La loi reste la loi et doit suivre son cours. Un criminel est identifié et interpellé. Le gouvernement ne peut pas céder au chantage de Alkhatim", a déclaré M. Kazagui, faisant référence à un leader d'un groupe armé. Cette réaction gouvernementale fait suite à une menace brandie mercredi dernier par le Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC)...
(Agence Ecofin 12/02/18)
Alors qu'on attend toujours le communiqué final qui sanctionne la quatrième réunion du comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la CEMAC (PREF-CEMAC) qui s'est déroulée à Douala le 2 février 2018 dernier, l'Agence Ecofin a pu obtenir quelques éléments de propositions effectuées par le groupe de travail. Pour le futur marché financier unique de la sous-région, le groupe de travail a proposé 8 mesures dont l'objectif sera de générer de la liquidité pour les investisseurs. Ces mesures, pour être appliquées, nécessiteraient une volonté politique forte de la part des Etats membres de la CEMAC. Ils sont en effet invités à favoriser les arrivées en bourses des sociétés partiellement ou totalement contrôlées par des capitaux publics...
(AFP 09/02/18)
Environ 7.400 habitants ont été forcés de fuir leurs habitations pour se réfugier à Markounda, dans le nord-ouest de la Centrafrique, en raison de combats entre groupes armés dans la région depuis fin décembre, a annoncé jeudi le Comité international de la Croix-rouge (CICR). Les conditions de vie de ces nouveaux déplacés à Markounda "sont extrêmement difficiles", selon le CICR, qui travaille dans cette ville aux côtés de la Croix rouge centrafricaine et de l'ONG Médecins Sans Frontières. "Les familles sont confinées dans des huttes de fortune. L'unique centre de santé à Markounda a été pillé dès le déclenchement des hostilités, il n’y a pas assez de douches et de latrines", a déclaré devant la presse Jean-François Sangsue, chef de...
(Xinhua 09/02/18)
Le chef du groupe rebelle centrafricain Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), Alkatim Mahamat, menace de se retirer du processus DDRR (désarmement, démobilisation, réintégration, rapatriement) si les autorités policières ne libèrent pas un de ses éléments actuellement placé en détention, a appris Xinhua jeudi d'une source proche du mouvement. D'après Abdoul-Algoni Tchidjani, porte-parole du MPC, le sergent-chef Asseid Alkali, arrêté par les policiers de l'Office central de répression du banditisme (OCRB), est gardé dans leurs locaux alors que celui-ci a été amené de la ville centrafricaine de Kaga-Bandoro (centre-nord) vers la capitale Bangui par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour le renouvellement de sa prothèse, du fait d'une jambe amputée. Les leaders du MPC, déplorant cette arrestation et...
(APA 09/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) a entamé ce jeudi à Bangui une visite de travail de 10 jours, à l’effet d’évaluer les réformes et le programme économique de la République Centrafricaine de 2018. Conduite par le chef de division adjoint du département Afrique de cette institution, Samyr Jahjah, la mission du FMI n’entre pas dans le cadre de la quatrième revue de facilité élargie de crédit. « Le calendrier de la quatrième revue va être discuté dans les semaines à venir », a expliqué Samyr Jahjah. « … Nous sommes là pour faire le point sur la situation économique en 2017 et la mise en œuvre des réformes et du programme économique, sur les résultats des...
(Jeune Afrique 09/02/18)
L'élection de Patrice Edouard Ngaïssona au Comité exécutif de la CAF fait polémique. De forts soupçons pèsent en effet sur le rôle qu'a joué dans la guerre civile centrafricaine cet ancien "coordinateur" auto-proclamé des anti-balaka. D’habitude, les élections au Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) se déroulent dans une certaine confidentialité et ne déchaînent pas la passion médiatique. Mais celle qui a été organisée à Casablanca vendredi 2 février, en marge de la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) a produit son petit effet. Ahmad Ahmad, qui ne déteste pas que la CAF qu’il préside depuis mars dernier fasse parler d’elle, est servi. Mais pas forcément comme il l’espérait. C’est que cette fois, c’est Patrice...
(Xinhua 09/02/18)
Quelque 12.500 enfants, dont 27% sont des filles, ont été extraits des groupes armés centrafricains depuis 2014, selon une information publiée par la mission ounisienne en Centrafrique MINUSCA publié mercredi. Depuis 2014, 12.483 enfants associés aux groupes armés dont 3.346 filles ont été libérés, selon le représentant de l'UNICEF en Centrafrique, Aliou Maiga, qui a déploré en même temps que depuis 2014, 37% des enfants libérés n'ont pas bénéficié d'une assistance humanitaire, faute de ressources et de financements. Les autres défis, selon lui, restent l'occupation des écoles par les groupes armés et l'insécurité. Pour la ministre centrafricaine de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l'enfant, Gisèle Pana, "la réintégration de ces enfants ont...
(AFP 08/02/18)
De la drogue et des munitions ont été découvertes dans le centre de la Centrafrique, cachées dans un camion affrêté par une entreprise privée sous contrat avec l'ONU, a déclaré jeudi la mission des Nations unies en RCA, la Minusca. "La Minusca a ouvert une enquête", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la mission, Vladimir Monteiro, après la découverte par des Casques bleus, à Ippy (centre), de plusieurs centaines de munitions de fusil de chasse cachées dans des bidons et d'une drogue dont la nature n'a pas été précisée. "Ces marchandises n'étaient pas dans les containers scellés mais sous" le chargement, a précisé M. Monteiro.
(APA 08/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le gouvernement centrafricain, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) ont lancé ce jeudi à Bangui, une campagne d’un mois contre le recrutement des enfants soldats. Cette campagne de sensibilisation va se dérouler à Bangui et à l’intérieur du pays. Elle s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l’enrôlement des enfants dans les groupes armés, célébrée le 12 février de chaque année. La Campagne vise non seulement à inciter les groupes armés et d’autodéfense à libérer ces mineurs, mais aussi à inviter la population à respecter leurs droits fondamentaux Environ 12.500 enfants dont 29% de filles ont été...
(Xinhua 07/02/18)
Un total de 101 ex-rebelles issus de différentes bandes armées centrafricaines ont intégré lundi les rangs des Forces armées centrafricaines (FACA) lors d'une cérémonie au Camp Kassaï à Bangui, la capitale centrafricaine, a-t-on appris mardi d'une source proche du ministère de la Défense nationale. Cette incorporation des ex-rebelles dans l'armée nationale est le fruit du projet pilote DDRR (Désarmement, démobilisation, réintégration et rapatriement) lancé fin août dernier par le président centrafricain Faustin-Archange ...

Pages