Mardi 17 Octobre 2017
(Agence Ecofin 28/09/17)
(Agence Ecofin) - Dans le cadre du processus de la mise en œuvre de la Zone de libre-échange en Afrique centrale, une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), conduite par Mfoula Marie Thérèse Chantal, secrétaire générale adjointe chargée de l’intégration physique, économique et monétaire, a échangé, ce 25 septembre 2017, avec les autorités tchadiennes. Cet échange qui s’est déroulé en marge de sa mission de relance du Programme de productivité agricole en Afrique centrale (PPAAC), avec Hamid Koua, ministre tchadien du Commerce et du Développement industriel, a porté sur l’évolution du processus d’insertion dans l’ordre juridique interne par la République du Tchad, des instruments juridiques de commerce afin de permettre à la CEEAC d’opérationnaliser la...
(AFP 27/09/17)
Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a estimé mercredi que parler de génocide en Centrafrique, terme employé fin août par le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires de l'époque, n'est pas "justifié". "Génocide, nous pensons que ce n'est pas très justifié", a déclaré M. Touadéra lors d'une conférence de presse à Genève, en marge de la 36e session du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies. "Parler dans cette étape de génocide, nous pensons que c'était trop avancé", a-t-il dit, en réponse à une question sur les propos tenus en août par...
(AFP 26/09/17)
Quelque 23.000 personnes ont fui Bocaranga et Niem, deux villes du nord-ouest de la Centrafrique et proches du Cameroun, en raison des violences, a-t-on appris mardi auprès du Bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (Ocha). "La grande majorité des habitants de Bocaranga, 15.000, et ceux de Niem, 8.000, se sont réfugiés dans la brousse où ils ne peuvent avoir accès à l'assistance humanitaire", a déclaré l'Ocha dans un communiqué de presse. Samedi, des hommes armés du groupe armé 3R ont attaqué Bocaranga, malgré la présence en ville de Casques bleus de la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca).
(AFP 26/09/17)
Un Casque bleu marocain a été grièvement blessé dans des affrontements le 22 septembre dans le sud-est de la Centrafrique, a annoncé lundi la Mission des Nations Unies en Centrafrique (Minusca). "Le Casque bleu a été grièvement blessé mais est désormais dans un état stable", a déclaré lundi à l'AFP par téléphone Uwolowulakana Ikavi-Gbetanou, porte-parole de la Minusca. Il a été blessé lors de l'attaque de son convoi menée par des présumés antibalaka, à proximité de Gambo, à environ 450 km à l'est de la capitale, Bangui, selon...
(RFI 26/09/17)
Depuis samedi 23 septembre, le groupe armé 3R du général Sidiki a investi la ville de Bocaranga dans le nord-ouest de la Centrafrique. 3R, qui se présente comme protecteur des éleveurs peuls, est régulièrement accusé d'exactions. La Minusca est présente à Bocaranga mais n'a pas empêché l'incursion de 3R. Trois jours après, il est toujours impossible d'établir un bilan des morts et des blessés. Quant à la population, elle s'est volatilisée. Quand on lui demande qui contrôle la ville, cet habitant ne peut refréner un sourire. « Dans la mesure où 95 % de la population a fui dans la brousse, y compris les autorités...
(APA 26/09/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Une mission du Fonds monétaire international (FMI) entame ce mardi à Bangui des discussions avec les autorités centrafricaines dans le cadre de la troisième revue de facilité élargie de crédit en faveur de la République centrafricaine. Pour le ministre des Finances, Henri Marie Dondra, la mission du FMI devra apprécier le programme économique que Bangui a conclu avec l’institution financière, sans occulter de passer à la loupe l’effectivité de la bonne gestion des finances publiques. En clair, souligne le ministre, il s’agira durant les discussions de se rendre compte si les mesures arrêtées en vue de mobiliser davantage de recettes au niveau national ont été respectées et ont permis d’obtenir les résultats escomptés. Si toutes ces exigences...
(Afrique sur 7 26/09/17)
Après le Mali, c’est autour de la Centrafrique où les miliciens anti-balakas ont décidé d’en découdre avec les casques bleus de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Dans leur offensive, les miliciens anti-balakas ont gravement atteint un casque bleu du contingent marocain qui lutte en ce moment pour survivre. Les casques bleus dans le viseur des miliciens anti-balakas en Centrafrique Hier c’était au Mali que des casques bleus avaient été tués dans une attaque de groupes rebelles djihadistes. Aujourd’hui, c’est au tour de la Centrafrique où les miliciens anti-balakas ont décidé de faire la peau aux casques bleus éparpillés dans tout le pays par l’Organisation des nations Unies (ONU), pour dit-elle, sécuriser le territoire centrafricain. Pour les faits, il s’agit d’un...
(Agence Ecofin 26/09/17)
(Agence Ecofin) - Le 23 septembre 2017 en soirée, des hommes armés présentés comme étant des rebelles centrafricains ont effectué une nouvelle incursion en territoire camerounais, enlevant au passage sept personnes dans le village de Koya, situé dans l’arrondissement de Kette, région de l’Est, a-t-on appris de sources autorisées. L’intervention des forces de défense camerounaises a permis de libérer quatre otages. Trois autres auraient été tués par les assaillants, avant même l’arrivée des militaires camerounais. C’est la 2ème incursion des rebelles centrafricains dans la région de l’Est du Cameroun, en l’espace de deux semaines, après celle du 11 septembre dernier à 58 Km de la ville de Yokadouma, au cours de laquelle un engin appartenant à la Compagnie forestière du...
(Agence Ecofin 26/09/17)
(Agence Ecofin) - La Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) prépare actuellement des textes d'application qui seront soumis à la consultation de la profession bancaire, les 15 et 16 novembre 2017 à Douala, dans le secteur de la microfinance. Le premier texte porte sur le projet de règlement Cobac relatif à la liquidation des établissements de microfinance (EMF) de petite taille. A cet effet, le gendarme du secteur bancaire prévoit une procédure dite de « liquidation simplifiée » pour les EMF de première catégorie, dont le total des dépôts n’excède pas un milliard de FCFA au moment du retrait d’agrément. Un second projet porte sur les modalités d’application des astreintes appliquées pour non-respect des injonctions de la Cobac. Il s’agira...
(AFP 25/09/17)
Le président français Emmanuel Macron a affirmé lundi à son homologue centrafricain Faustin-Archange Touadéra que la France allait continuer ses efforts pour aider à "la réconciliation" en Centrafrique, qui "a besoin d'un État fort" pour sortir de la crise. Notant que la situation sécuritaire restait "très fragile" dans le pays, M. Macron a "encouragé" M. Touadéra, qu'il a reçu au palais présidentiel de l'Elysée pour la première fois depuis son élection, "à poursuivre les efforts destinés à faciliter la réconciliation nationale". La France "va soutenir les actions de consolidation de l’Etat, de renforcement de la justice et de la lutte contre la corruption", a-t-il ajouté, sans entrer dans les détails. Le gouvernement de M. Touadéra peine à établir son autorité...
(AFP 25/09/17)
Des hommes armés ont attaqué samedi Bocaranga, ville du nord-ouest de la Centrafrique et frontalière avec le Cameroun, a-t-on appris de sources concordantes, l'une d'elles évoquant "des victimes" au nombre indéterminé. "Des hommes armés, considérés comme étant des rebelles des 3R, ont lancé une attaque tôt ce matin (samedi) contre la ville de Bocaranga. Des tirs nourris d'armes automatiques ont été entendus partout. Ces hommes ont quasiment occupé les points stratégiques, faisant fuir les habitants", a déclaré à l'AFP une source militaire à Bangui. "Il ne fait aucun doute qu'il y a des victimes. Mais il est encore bien difficile de connaître le nombre exact", a ajouté la source.
(Xinhua 25/09/17)
BANGUI, (Xinhua) -- La ville centrafricaine de Bocaranga (nord-ouest) est depuis samedi matin entre les mains des rebelles du mouvement 3R (Retour, réconciliation et réparation) d'Abass Sidiki, en coalition avec ceux du Mouvement patriotique centrafricain (MPC) de Mohamed Bahar, a-t-on appris de source locale. "Pour faciliter l'invasion de la ville, les assaillants ont réquisitionné par la force les véhicules des humanitaires et ont fait des navettes pour faire entrer dans la ville leurs renforts", a-t-on ajouté en faisant par ailleurs état de pillages. L'attaque a entraîné la fuite des habitants, dont nombre sont encore cachés dans la brousse. D'autres ont été interceptés par les rebelles qui les ont empêchés de fuir. Il est actuellement difficile d'établir un bilan, qu'il s'agisse...
(Xinhua 25/09/17)
BANGUI, (Xinhua) -- A l'issue de leur assemblée générale de samedi, les organisations syndicales centrafricaines, qui venaient de rendre compte des démarches de négociation avec le gouvernement, ont convenu d'une grève illimitée dès le 5 octobre prochain, a appris Xinhua de sources concordantes. Les organisations syndicales reprochent au gouvernement d'observer un mutisme alors qu'elles avaient introduit, il y a de cela trois mois, un mémorandum auprès du Premier ministre centrafricain Simplice Mathieu Sarandji et du ministre centrafricain sortant de la Fonction publique, Moussa Abdoulaye, à propos de la régularisation des arriérés de salaire. Ensuite, depuis trois semaines, "les démarches de négociation avec le gouvernement n'ont pas eu lieu", a déploré Firmin Ponguélé, secrétaire général du Groupement des travailleurs de Centrafrique...
(RFI 25/09/17)
L’opération française Sangaris a pris fin en 2016. Alors que l’ONU doit se prononcer sur le renouvellement de la MINUSCA en novembre 2017, les questions se posent sur l’actuel échec de la mission des Nations unies. Mission inadaptée ? Manque de volonté des forces en présence ? Pourquoi la stabilisation de la Centrafrique est-elle si difficile ? La France est-elle condamnée à se réengager ? Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170924-centrafrique-rca-sortie-crise-soluti...
(APA 25/09/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - L’ONG PLAN Internationale, avec l’appui du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), va s’occuper de la réinsertion scolaire et économique de 74 enfants qui combattaient parmi les rangs des ex sélékas. Ce sont les groupes armés eux-mêmes qui, en présence des autorités locales, ont remis dimanche à Kaga-Bandoro, les enfants au Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Dans le détail, ils sont 26 garçons et 48 filles associées aux activités des ex sélékas, qui ont été démobilisés. Cet acte s’est matérialisé par un engagement signé entre l’UNICEF et le représentant des sélékas de la zone de Kaga-Bandoro. C’est la deuxième fois que les groupes armés de Kaga Bandoro remettent à l’UNICEF les enfants qui sont...
(AFP 25/09/17)
Des gardes forestiers financés par le Fonds mondial pour la nature (WWF) sont accusés de violations des droits de l'homme "systématiques et généralisées" envers les pygmées au Cameroun, en République démocratique du Congo et en Centrafrique, selon un rapport de l'ONG Survival International. "Ce rapport documente de graves abus qui ont lieu depuis 1989 jusqu’à aujourd’hui au Cameroun, en République du Congo et en République centrafricaine par ces gardes financés et équipés par le WWF et la Wildlife Conservation Society (WCS), la société mère du zoo de New York", indique le rapport publié lundi par l'ONG britannique. En janvier, Survival avait porté plainte auprès de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)contre le WWF pour complicité d'abus contre des...
(Le Monde 25/09/17)
Deux grandes ONG environnementales sont visées par les accusations de Survival International. Il ne s’agit pas de bavures isolées. Les témoignages de Pygmées rassemblés par l’ONG Survival International dans trois pays du bassin du Congo – Cameroun, Centrafrique et Congo-Brazzaville – font la lumière sur les violences infligées aux peuples des forêts pour les tenir à distance des aires naturelles protégées. La lecture du rapport intitulé « Comment allons-nous survivre ? La destruction des tribus du bassin du Congo au nom de la conservation ? », auquel Le Monde a pu avoir accès en exclusivité, laisse un profond sentiment de malaise. Près de trente ans après les grandes campagnes pour la défense des peuples autochtones contre le « colonialisme vert...
(APA 25/09/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Un casque bleu marocain a été grièvement blessé lors d’une attaque perpétrée vendredi dernier par des éléments armés contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), rapporte cette dernière dans un communiqué rendu public lundi. C’est à proximité de Gambo à l’est de Centrafrique que l’attaque a eu lieu, souligne le communiqué, ajoutant que le soldat marocain qui a été blessé durant les échanges de coups de feu a été immédiatement évacué pour une prise en charge médicale. Son état est jugé stationnaire. La MINUSCA condamne avec fermeté cette nouvelle tentative de mettre en péril sa mission et rappelle que son déploiement n’a d’autres objectifs que la protection...
(Xinhua 23/09/17)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le président de la République centrafricaine (RCA), Faustin Archange Touadera, a appelé vendredi la communauté internationale à revoir à la hausse les effectifs de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA). A la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies, M. Touadera a réaffirmé sa détermination et celle de son gouvernement à faire réussir les efforts de paix tout en rappelant que l'Etat centrafricain souffre de capacités limitées. En plus de la faible puissance de riposte de l'Etat face aux violences des groupes armés...
(APA 23/09/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le club Stade Centrafricain (Scaf) a remporté jeudi soir la coupe de la ligue en dominant l’équipe Réal Comboni par tirs au but 6 à 5. Le score de cette finale au temps réglementaire a été d’un but partout entre les deux équipes de cette première ligue de football. Signalons que depuis 9 ans le Scaf n’a pas remporté une grande compétition sur la scène nationale. Cette victoire le propulse avec la possibilité de représenter la RCA dans des compétitions de la Confédération Africaine de Football(CAF). L’année dernière, la coupe de la ligue a été remportée par les Anges de Fatima.

Pages