Mardi 24 Avril 2018
(Xinhua 26/02/18)
Sept personnes ont trouvé la mort vendredi à Kilomètre 5, quartier musulman et également centre commercial de la capitale centrafricaine Bangui, dans des affrontements entre des groupes dits d'autodéfense, a appris Xinhua samedi de sources locales. Des témoins ont fait mention d'utilisation d'armes lourdes et automatiques ainsi que des grenades au moment des heurts par les éléments des bandes armées rivales. Des fidèles en train de prier dans une mosquée ont été attaqués, a indiqué une source, ce qui a aggravé le bilan des affrontements. Pour calmer la situation, le ministre centrafricain de la Sécurité publique, Henri Wanzet Linguissara, a fait déployer dans le secteur des sections de militaires...
(APA 26/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Un projet de réinsertion de 5000 ex-combattants issus des groupes qui sévissent en RCA a été lancé samedi à Bangui grâce à un financement de 30 millions de dollars consentis par la Banque mondiale. Ce projet qui entre dans le cadre du processus de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) ouvre des opportunités de formation professionnelle mais aussi d’acquisition de moyens de subsistance aux bénéficiaires. Les communautés d’accueil, grâce à ce programme, bénéficieront d’infrastructures socio-économiques de base. Ce financement appuiera le bon fonctionnement de l’unité chargée de la mise en œuvre du programme (DDR) en Centrafrique. En dehors de la Banque mondiale, d’autres pays comme la France, les Etats Unis d’Amérique, ceux de la Communauté des Etats de...
(APA 26/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Les inscriptions pour le pèlerinage de la Mecque édition 2018 ont démarré en Centrafrique et ainsi tout musulman désirant se rendre aux Lieux saints de l’Islam devra débourser un montant de 2, 560 millions de FCFA. Selon le président du comité d’organisation du pèlerinage à la Mecque, El Hadj Laurent Gon Baba qui procédait, samedi à Bangui, au lancement des inscriptions, l’enveloppe fournie par les couvre leur transport de Bangui en Arabie Saoudite, leur hébergement, les frais de passeport et de visa. Le comité d’organisation du pèlerinage à la Mecque a profité de l’occasion pour demander aux pèlerins de s’inscrire le plus tôt possible en vue de permettre au comité de leur trouver de bons hôtels situés...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une quête de souveraineté, ne peut qu’être victorieuse et constructive. Les pro-CFA, eux, se fondent sur les statistiques mondiales et les expériences diverses et variées vécues sur l’ensemble des continents pour dire que, dans les réformes monétaires, il y a eu...
(RFI 24/02/18)
La population banguissoise était recluse vendredi après de longs affrontements au PK5 entre groupes d'auto-défense rivaux, qui ont fait trois morts et une dizaine de blessés. Comme lorsque ce genre d'événement arrive dans le poumon économique du pays, les commerçants ferment boutique et les rues se vident. Sous la pluie, Izzadine attend devant sa boutique, la seule ouverte dans cette partie du quartier. Bien que tous ses voisins aient fermé leur porte, lui a décidé d'ouvrir. « Ça, ce n'est rien, dit-il, avant on vivait plus que ça. Ça c'est une mésentente, c'est juste entre nous. » La matinée et la veille avaient été tendues. Deux morts, le jeudi soir, chez les éléments de « You le géant », tués...
(AFP 23/02/18)
Trois personnes ont été tuées et au moins sept blessées, entre jeudi soir et vendredi matin, dans des échanges de tirs entre deux groupes armés du PK5, quartier où habite la majorité des musulmans de Bangui, a appris l'AFP de sources concordantes. Deux corps étaient gardés vendredi matin à la mosquée, a constaté un correspondant de l'AFP, tandis qu'au moins huit personnes ont été blessés et emmenées dans des hôpitaux alentours, selon des surveillants de l'hôpital communautaire de Bangui et de l'hôpital du quartier Sica 1 géré par l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF). L'un des blessés admis à l'hôpital communautaire a succombé à ses blessures vendredi, a indiqué un surveillant de l'hôpital à l'AFP. Selon un habitant du quartier, les...
(AFP 23/02/18)
Le PK5, quartier où habite la majorité des musulmans de Bangui, capitale de la Centrafrique, est en proie à de fortes tensions entre les commerçants, les groupes armés et la Minusca (mission de l'ONU en RCA) depuis plusieurs jours, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. "La population en a marre, il risque d'y avoir des débordements", a averti jeudi un proche de l'association des commerçants du PK5, l'ACK, pointant du doigt la présence des groupes armés dans le quartier et l'inaction, selon lui, de l'ONU. La semaine dernière, l'ACK avait lancé un ultimatum à la Minusca pour qu'elle démantèle les groupes autoproclamés d'autodéfense du PK5, accusés de violences...
(APA 23/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Des violents combats ayant éclaté jeudi soir entre deux groupes armés du quartier Km5 dans le 3ème arrondissement de Bangui, se poursuivent encore ce vendredi matin. Ces combats auraient déjà fait plusieurs morts et des blessés, selon des informations recueillies par téléphone auprès de plusieurs personnes, obligées de se terrer dans leurs maisons à cause de la violence des affrontements Une affaire de vol de moto ayant causé la mort d'un élément d’un groupe armé a entrainé des représailles de la part d’un autre groupe, déclenchant l’affrontement armé. Selon un communiqué gouvernemental qui condamne cette énième violence au Km5, les forces spéciales de la Minusca et les forces de défense intérieure manœuvrent en ce moment pour sécuriser...
(APA 23/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Un véhicule semi-remorque, transportant du ciment et des personnes, est tombé dans un ravin qui borde la route nationale 1 en Centrafrique, faisant 12 morts et quatre blessés parmi ses passagers. Le drame est survenu jeudi soir lorsque le chauffeur du véhicule qui se dirigeait vers Bangui a été trahi par ses freins au moment où il affrontait le parcours sinueux de la montagne de Kassongo. C’est la sixième fois, cette année, que la route nationale I, principale voie de désenclavement de la RCA, est le théâtre de mortels accidents de circulation.
(RFI 23/02/18)
Au moins trois personnes ont été tuées et sept autres blessées, selon un bilan provisoire, dans des affrontements au PK5, quartier commerçant où vivent la plupart des musulmans de Bangui. Les heurts ont éclaté jeudi 22 février au soir et ont repris de plus belle ce vendredi matin, opposant deux groupes armés du quartiers. Le PK5 s'est réveillé ce vendredi matin aux sons de tirs nourris d'armes automatiques et d'explosions. Après une accalmie vers 9h, des tirs sporadiques étaient de nouveau signalés en milieu de matinée. Tout a commencé jeudi selon les informations de RFI. Pour une raison indéterminée, deux jeunes travaillant pour un certain « You le géant » auraient été abattus par des éléments appartenant à Anemeri Matar,...
(AFP 22/02/18)
Il faut "agir maintenant pour éviter une nouvelle détérioration" de la situation humanitaire en Centrafrique, a averti jeudi la secrétaire générale adjointe aux secours d'urgence de l'ONU, Ursula Mueller, lors d'une conférence de presse à Bangui. "La RCA fait face à une crise humanitaire à grande échelle. Nous devons agir maintenant pour éviter une nouvelle détérioration qui nécessiterait une réponse beaucoup plus importante", a déclaré Mme Mueller à l'issue d'une visite de quatre jours dans le pays. Elle s'est notamment rendue à Paoua, dans le nord de la Centrafrique, où des combats ont obligé plus de 65.000 personnes à fuir leur domicile. "La violence se propage rapidement à travers le pays alors que les besoins critiques et urgents augmentent et...
(APA 22/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - La République Centrafricaine se classe au deuxième rang des dix pays au monde où la mortalité à la naissance reste "élevée et alarmante", selon un rapport de l’Unicef intitulé : "le monde manque à ses devoirs envers les nouveau-nés" rendu public mercredi à Bangui. L'UNICEF à travers ce rapport relève que "les bébés nés dans les pays les plus sûrs ont jusqu'à 50 fois moins de risques de mourir au cours du premier mois de leur vie". Ce n’est pas le cas pour la RCA qui présente un pourcentage selon le document s'élevant à 41% de mortalité néo-natale. Pour le ministre de la Santé Publique, Pierre Somsé, le retour de la paix en RCA, est un facteur important...
(RFI 21/02/18)
Ursula Mueller, la numéro deux d'Ocha, également en charge des crises d'urgence, s'est rendue lundi 19 février à Paoua, dans le nord de la Centrafrique où plus de 65 000 déplacés se sont réfugiés depuis plus de deux mois. Ils ne sont pas près de rentrer chez eux. Faute de place, à Paoua, les adultes dorment sous les manguiers. Dans le quartier de Saramandja, ils sont toujours des centaines à vivre dans des familles d'accueil ou sous la chaleur étouffante de grandes tentes communautaires. Depuis fin décembre...
(APA 21/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le Ministre centrafricain de la Justice et des Droits de l'homme Flavien Mbata, a réceptionné ce mardi à Bangui, le projet de Règlement de Procédure et de Preuves devant la cour pénale spéciale. Ce document pourra permettre à cette juridiction d’être opérationnelle ‘’rapidement’’, indique-t-on. Le procureur Spéciale de la cour pénale spéciale, le Congolais Toussaint Mutanzini Mukimapa a dit sa satisfaction en remettant ce code au Garde des sceaux de la République de Centrafrique. Pour que ce document puisse être appliqué, il doit être soumis dans un premier temps à l'Assemblée Nationale pour son adoption et ensuite, et au Président de la République pour sa promulgation. La cour pénale spéciale est composée de magistrats nationaux et internationaux. Elle...
(APA 21/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - Au total 110 personnes retenues au village Bémankoura par les ex-Séléka du général Mahamat Bahar ont été liber é ce lundi après deux jours de captivité, a-t-on appris de sources sécuritaires. Le rapt de ces personnes s'est produit à 20 km de Paoua sur la route de Béboura au nord de Centrafrique à plus de 500 km de Bangui. Elles étaient 111 personnes faites prisonnières. Les ravisseurs ont d'abord tué un des otages, un jeune homme, avant de relâcher les autres. Cette prise d’otage a été confirmée par Martin Ziguélé, originaire de la région et deux députés en visite dans la ville. "Ce sont les ex-Séléka en débandade sur l'axe Béboura-Bémal qui ont pris en otage 111 villageois...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en Afrique en 2016, la détérioration de la situation préoccupe la FAO réunie pour sa conférence régionale à Khartoum. Les guerres et le passage d'El Niño ont certes eu un impact négatif sur les productions et les circuits agricoles dans certains...
(AFP 20/02/18)
Dans la maternité de Boali, à 100 km de la capitale centrafricaine Bangui, les gémissements qui filtrent de la salle d'accouchement n'expriment aucune promesse de bonheur. Dans une salle sombre, sur un lit métallique cerclé de rideaux violets, une femme pleure son enfant mort en couche. Ici, comme dans beaucoup de centres de santé du pays, le sol bétonné est imbibé des larmes de mères endeuillées. Car cette femme n'est ni la première, ni la dernière à subir un tel drame: en Centrafrique, un enfant sur 24 meurt durant son premier mois de vie, le deuxième pire taux de mortalité néonatale au monde, selon un rapport de l'Unicef paru mercredi. Le taux de mortalité infantile (décès dans les 5 premières...
(APA 20/02/18)
APA-Bangui(Centrafrique) - La Sous- secrétaire générale aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgences, de l’ONU Mme Ursula Mueller, à échangé ce lundi avec les autorités politiques du pays. Selon elle, "cette visite lui permet de constater les conséquences humanitaires dévastatrices de la violence et l’émergence de nouveaux foyers de tension à travers le pays de ces derniers temps". Ursulla Mueller a également indiqué que " sa mission lui donne l’occasion de discuter des questions de protections et d’accès humanitaires avec les acteurs clés et de faire un plaidoyer pour un soutien accru de la communauté internationale à la réponse humanitaire en République Centrafricaine". Le plan à la réponse humanitaire lancé depuis deux semaines doit être financé à hauteur...
(RFI 20/02/18)
En République centrafricaine (RCA), l'installation d'instructeurs militaires russes, en janvier, sur le domaine impérial de Berengo, à 65 km de Bangui, continue de provoquer des remous dans le pays. Au-delà de la bataille entre la famille Bokassa et le gouvernement pour savoir à qui appartient le domaine, et au-delà du manque de concertation dénoncé par certains héritiers, comme le ministre Jean Serge Bokassa, la polémique ne désenfle pas et met au jour des dissensions au sein même du gouvernement centrafricain. Depuis le début, le ministre de l'Administration du territoire, Jean Serge Bokassa, lui-même un héritier de Bokassa 1er, ne cesse de clamer qu'à aucun moment il n'a été prévenu ni concerté de cette décision, prise au sommet de l'Etat, d'installer...
(APA 19/02/18)
APA-Bangui (Centrafrique) - Quelque 850 soldats centrafricains ayant atteint la limite d’âge seront mis à la retraite dans un avenir proche et leur prise en charge sera supportée par le gouvernement américain, a annoncé le président Faustin Archange Toudéra. S’exprimant dimanche à Bangui au terme d’une rencontre avec une délégation du commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom), le chef de l’Etat centrafricain s’est félicité de cette prise en charge qui va permettre d’organiser le départ des militaires ayant atteint l’âge de la retraite. L’argent nécessaire pour accompagner ce départ massif à la retraite a fait défaut et compte tenu de la particularité de la crise sécuritaire que connait la RCA vit, il était risqué de laisser autant de soldats s’en...

Pages