| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(APA 07/03/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a officiellement invité l’Union européenne (UE) à revenir sur les négociations de l’Accord de partenariat économique (APE) au terme de la 16ème session du Comité ministériel des négociations (COMINA) de l’APE tenue à Douala. Le communiqué des ministres de la COMINA dont APA a obtenu copie mardi, est sans équivoque : les ministres ont adopté la position « de ne pas adhérer à l’Accord d’étape en l’état, et de poursuivre les négociations en vue de la conclusion d’un APE régional complet, suivant des formes à définir ultérieurement ». Dans ce sillage, le conseil de ministres a décidé de convenir avec la partie européenne d’organiser une réunion...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Après de deux années passées à diriger le Gabon en tant que Premier ministre, le nouveau président de la Commission de la Cemac va se pencher sur des dossiers d'envergure, comme la lutte contre corruption et la libre circulation des personnes. FMI : voici venu le temps de l’austérité en Afrique centrale Congo et Guinée équatoriale : les hauts fonctionnaires devront revoir leur dépenses à la baisse Sa retraite aura été de courte durée. Premier ministre du Gabon jusqu’en septembre, Daniel Ona Ondo a été nommé le 17 février président de la Commission de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac). Un poste taillé sur mesure pour cet agrégé d’économie âgé de 71 ans, qui a...
(RFI 06/03/17)
La Ouaka, préfecture du centre-est de la Centrafrique, est toujours sous haute tension. Malgré le départ de son ennemi Ali Darass chef de l'UPC, le FPRC et ses alliés veulent toujours prendre la ville de Bambari. Une offensive à laquelle la Minusca a promis de s'opposer. Des affrontements ont déjà eu lieu sur le terrain. Et ces derniers jours le ton est encore monté par voie de communiqués interposés. Dans son dernier communiqué, la Minusca cible sans ambiguïté le FPRC accusé d'avoir proféré des menaces contre son personnel et les acteurs humanitaires notamment.
(Xinhua 06/03/17)
NEW YORK, (Xinhua) -- La Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a qualifié d'inacceptables les menaces proférées par la coalition dirigée par le Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC) contre le personnel de la MINUSCA, les acteurs humanitaires et les populations civiles, et a mis en garde les chefs de la coalition qu'ils seront tenus individuellement responsables pour de tels actes. Dans un communiqué de presse publié samedi, la MINUSCA souligne que "toute attaque ciblant la population civile, le personnel des Nations Unies et des organisations humanitaires constitue un crime de guerre passible de poursuites judiciaires, conformément à la législation centrafricaine et au droit international". Elle précise qu'aucun groupe armé n'a le...
(APA 06/03/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - Le président du cabinet financier français FINACTU, Denis CHEMILLIER-GENDREAU, veut aider l’Etat centrafricain a disposé d’une caisse autonome des pensions des fonctionnaires retraités en vue de mettre un terme aux tracasseries administratives de ces derniers à la fin de leur vie active. Il a rencontré à cet effet, vendredi, le Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra pour discuter de la création de cette caisse autonome des pensionnaires du secteur public. Ce cabinet financier a apporté deux projets sur la protection sociale à savoir celui qui concerne le secteur public et celui portant sur le renforcement de la capacité opérationnelle de la caisse nationale de sécurité sociale qui s’occupe des retraités du secteur privé. Cette annonce est une bonne...
(Agence Ecofin 06/03/17)
(Agence Ecofin) - Durant le Mobile World Congress qui s’est tenu à Barcelone, en Espagne, du 27 février au 02 mars 2017, la société NFS, holding des opérations mobiles de Telecel, et Telecel Global, le transporteur international de service de télécommunication, ont signé un accord de fusion. Cette opération permettra à la filiale de NFS, Telecel Centrafrique, de réaliser des économies sur ses coûts d'exploitation, d'améliorer sa qualité de services de télécommunication à l’international et d'élargir l'offre de ses produits. D’après Aimable Mpore, le président directeur général de Telecel Centrafrique, la fusion de la société avec Telecel Global lui permettra d'atteindre sa vision d’amélioration continuelle des services fournis à ses clients tout en tirant parti de nouveaux segments de marché...
(APA 03/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - L’économie centrafricaine a connu en ce début 2017 une croissance de 5,9% contre 5,2% durant la même période en 2016, révèle le compte rendu de la première réunion du comité monétaire et économique pour la RCA rendu public jeudi, soit 24h après sa tenue à Bangui. Le comité a toutefois noté, contrairement à l’année dernière, une hausse de l’inflation pour cette année, due à la persistance de poche de l’insécurité dans le pays, souligne le compte rendu de la réunion tenue sous la présidence du ministre des Finances et du Budget, Henri Marie Dondra, en présence du gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Abas Mahamat Toli. Pour garder le rythme de la croissance...
(Investir au Cameroun 03/03/17)
(Investir au Cameroun) - 866 millions de francs Cfa. C’est le coût du projet de construction d’un marché à Garoua Boulaï, ville de la région de l’Est-Cameroun frontalière à la République centrafricaine (RCA). Ce lieu d’échanges commerciaux est prévu pour s’étendre sur 1000 m2, a-t-on appris au cours d’une récente descente sur le terrain du ministre de l’Economie, Louis Paul Motazé. Ce membre du gouvernement s’est montré insatisfait de l’état d’avancement de ce chantier démarré il y a peu, et dont la livraison est prévue l’année prochaine. En effet, apprend-on, l’entreprise adjudicataire du contrat a déjà consommé 187% des délais prévus pour la première phase, alors que les travaux physiques n’ont été réalisé qu’à 40%. Ville stratégique du corridor Douala-Bangui,...
(APA 03/03/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le Cameroun vient de relancer dans la région de l’Est à Garoua-Boulaï la construction d’un marché frontalier avec la Centrafrique, dans l’optique de renforcer les échanges économiques et commerciaux avec ce pays voisin dépourvu de façade maritime. D’un coût estimatif de 866 millions de francs CFA, ce lieu d’échanges commerciaux est prévu pour s’étendre sur 1000 m2, d’après les services compétents du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) qui pilote le projet. Ville stratégique du corridor Douala-Bangui, Garoua Boulaï est la principale porte d’entrée des marchandises centrafricaines qui transitent par le port de Douala, pour un chiffre d’affaires annuel de 55 milliards de francs CFA par an d’après l’administration des douanes...
(Huffingtonpost 03/03/17)
La Marocaine Najat Rochdi a été nommée représentante spéciale adjointe du nouveau Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, pour la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca). António Guterres a annoncé sa nomination jeudi 2 mars. En plus de ce poste, Najat Rochdi sera également coordinatrice humanitaire et représentante résidente du programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Elle succède au Chilien Fabrizio Hochschild, qui a été nommé sous-secrétaire général pour la coordination stratégique au cabinet du Secrétaire général en janvier 2017. Najat Rochdi, qui possède une longue expérience dans le domaine du développement et des affaires humanitaires, a été coordonnatrice résidente des Nations unies, coordonnatrice humanitaire et représentante résidente du PNUD au Cameroun depuis 2013, rappelle l'ONU dans...
(APA 03/03/17)
APA Kinshasa (RDCongo) - Le magistrat militaire congolais, le colonel Toussaint Mutanzini des Forces armées de la RDC (FARDC) a été sélectionné par le secrétaire général des Nations unies, parmi de nombreux candidats, pour le poste de procureur près le Tribunal spécial international chargé de connaître des crimes commis en République Centrafricaine. L’annonce a été faite par le ministre de la communication et des médias, Lambert Mende Omalanga, jeudi à Kinshasa, au cours d’une conférence de presse. Le porte-parole du gouvernement qui réagissait au rapport publié la veille par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) et la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) sur les violences enregistrées dans ce pays au...
(APA 03/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Une mission marocaine a visité ce jeudi le chantier des 100 logements sociaux que le royaume chérifien est en train de construire à Sakaï, une banlieue de Bangui située derrière l’aéroport international de Bangui-Mpoko. Conduite par Fatima Machiba, Secrétaire générale du ministère marocain de l’habitat, la mission a pu s’enquérir sur place de l’état d’avancement du projet de construction de ces logements sociaux en faveur des déplacés internes centrafricains. Le but de la visite des Marocains est d’accélérer les travaux prévus pour s’achever dans six mois. Ce programme financé à hauteur d’un million de dollars soit environ six cent million de FCFA par le royaume chérifien, a été lancé au mois de juillet dernier. La mission marocaine...
(APA 03/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’ancien capitaine de la sélection camerounaise de football, François Omam Biyick, 51 ans, a été nommé entraîneur de la Centrafrique pour un mandat de deux ans, a appris APA de sources concordantes. Assisté d’un compatriote, Jean-Baptiste Bisseck, il aura principalement pour tâche de qualifier le pays à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qu’accueille le Cameroun en 2019. François Omam Biyik, en dehors des 47 buts marqués avec les "Lions indomptables", a surtout marqué les esprits sur la scène internationale en marquant, à l’ouverture du Mondial 1990 argentin, un but de la tête qui permettra à son pays de l’emporter sur le pays organisateur. Après une carrière professionnelle en France (Racing Club de Lens et Olympique de...
(La Voix de l'Amérique 02/03/17)
La ville de Bria, au centre-est de la Centrafrique, est toujours en proie à l’insécurité. La ville balance entre calme et inquiétudes. La présence des Casques bleus de la Minusca ne rassure pas les habitants. Par conséquent, chacun assure sa sécurité à sa manière. Au centre de la ville, c’est un calme apparent. Les affrontements armés entre l’UPC et le FPRC, deux factions ex-séléka rivales, aux alentours de Bria ont renforcé la crainte de la population. Personne ne sait à quel moment tout peut chambouler. Pour Arthur, qui travaille dans une ONG locale, "on se méfie, donc la sécurité n'est pas au beau fixe". Les Casques bleus ne patrouillent que sur les grands axes. La police et la gendarmerie nationale...
(Dw-World 02/03/17)
D’après la Mission des Nations unies en Centrafrique, des informations concordantes font état de la distribution d’armes à des jeunes à Ippy, par la coalition du Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique. Ce groupe armé membre de l’ex-Seleka avait déjà essuyé des frappes menées dimanche derniers par des hélicoptères de la Mission des Nations unies en Centrafrique. Pour la Minusca, la situation est inquiétante.
(APA 02/03/17)
APA - Bangui (Centrafrique) - Un grand nombre de candidats au concours de recrutement de la police et la gendarmerie Centrafricaine ont fourni de faux documents pour postuler à ces recrutements, selon le comité de sélection de dossiers qui a présenté ce mercredi le bilan de ses activités. Les faux papiers utilisés par les candidats concernent les diplômes, les actes de naissances, précise-t-on. A la faveur de la crise qui a secoué le pays ces dernières années, de faux documents administratifs pullulent dans les circuits administratifs. Ces faux documents décelés dans les dossiers entrainent systématiquement le rejet de leur candidature. Le gouvernement centrafricain avec l’appui de la mission onusienne en RCA (MINUSCA)...
(Agence d'information d'afrique centrale 02/03/17)
Les Agences nationales d’investigation financière (Anif) du Congo, du Gabon, du Cameroun, de la Centrafrique et de la Guinée Equatoriale renforcent leurs capacités à travers le partage d’expérience et de bonnes pratiques dans le cadre de la coopération entre les Anif d’une part et ces agences et les institutions financières d’autre part. « Votre réunion se tient au moment où l’Afrique centrale subit déjà des exactions des groupes terroristes, avec les conséquences sociales et économiques qui s’en suivent. Vous les Anif, constituez un maillon essentiel dans la prévention, la détection et la répression du financement du terrorisme. Car, sans moyens financiers, ces criminels auront leurs capacités d’actions anéanties », a indiqué Armel Mbouloukoué, conseiller aux institutions financières nationales, présidant la...
(Xinhua 01/03/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- La Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) accuse le Front populaire pour la renaissance en Centrafrique (FPRC), une faction de l'ex-alliance rebelle de la Séléka, de distribuer des armes à des jeunes à Ippy (Centre), en vue de poursuivre son offensive sur Bambari, la deuxième ville du pays après Bangui. Selon la MINUSCA, c'est une "violation de la ligne rouge de démarcation tenue par les forces onusiennes" commise par le groupe armé dirigé par Abdoulaye Hissène, une coalition formée en octobre avec le Rassemblement patriotique pour la renaissance en Centrafrique (RPRC) de Joseph Zoundéko...
(APA 01/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) – Le bombardement effectué dimanche dernier par les forces internationales contre le FPRC, une faction des ex Sélékas, a fait un mort et sept blessés, selon un bilan publié mardi à Bangui par la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA). Le bombardement qui a eu lieu à 10 km de Bambari (au centre du pays) a également permis d’arrêter trois personnes, indique la MINUSCA avant d’ajouter que ces dernières seront présentées à la justice centrafricaine. En attendant, elle déploré les sévices que le FPRC inflige à certaines personnes se trouvant dans un site de déplacés à Ippy...
(APA 01/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le chef de service des maladies tropicales négligées au ministère de la santé publique, Dr Innocent Naguezangba, a lancé, mardi à Bangui, une campagne de sensibilisation sur les maladies tropicales négligées dont l’une d’elles la filariose lymphatique affecte la moitié des Centrafricains. Le gouvernement a un plan de lutte contre ces maladies mais faute de moyens il faut sensibiliser pour que les populations appliquent les règles d’hygiène en vue de se protéger contre ces maladies, a indiqué Dr Innocent Naguenzangba, selon qui une bonne partie de ces maladies sont dues à la consommation d’eau impropre. Les statistiques présentées par le chef de service des maladies tropicales négligées révèlent que 53% des Centrafricains souffrent de la filariose lymphatique...

Pages