| Africatime
Mercredi 22 Mars 2017
(APA 10/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), dans un communiqué publié vendredi, a condamné vivement le meurtre d’un casque bleu sénégalais à Bangui par des individus armés non identifiés Agressé mercredi soir, le casque bleu est décédé quelques heures plus tard à l’hôpital de la MINUSCA où il avait été transporté d’urgence. La MINUSCA, tout en dénonçant un ‘’acte ignoble et injustifié’’, annonce qu’’’une enquête a immédiatement été ouverte pour faire toute la lumière sur cet horrible incident et déterminer les circonstances exactes de sa survenue’’. ‘’La MINUSCA rappelle que porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme un crime de guerre’’, ajoute le...
(APA 10/03/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) condamne ‘’dans les termes les plus forts’’, le meurtre d’un casque bleu sénégalais à Bangui, par des individus armés non identifiés. L’agression a eu lieu mercredi soir, et le casque bleu est décédé quelques heures plus tard à l’Hôpital de la MINUSCA où il avait été transporté d’urgence. La MINUSCA dénonce dans un communiqué ce vendredi cet ‘’acte ignoble et injustifié’’ et indique qu’une enquête a été ‘’immédiatement’’ ouverte pour faire toute la lumière sur cet ‘’horrible’’ incident et déterminer les circonstances exactes de sa survenue. La MINUSCA rappelle que ‘’porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme...
(Xinhua 10/03/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Un Casque bleu de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a été tué après une attaque mercredi soir à Bangui dans un contexte de regain de tensions dans le pays à cause de la poursuite des hostilités entre groupes rebelles à Bambari (Centre). L'attaque attribuée à "des individus armés non identifiés" a visé un soldat sénégalais de la force onusienne opérationnelle, déployée depuis 2014 dans le but d'aider à un retour à la normalisation en RCA plongée dans la violence après la prise du pouvoir de l'ex-coalition rebelle de la Seleka contre le régime de François Bozize le 24 mars 2013, précise un communiqué de la MINUSCA. "L'agression a...
(APA 10/03/17)
APA Bangui (Centrafrique) - Les députés centrafricains ont renouvelé leur bureau, tard dans la nuit de jeudi, a-t-on constaté. Le bureau du parlement centrafricain est composé de 15 membres. Excepté le Président, Abdou Karim Meckassoua élu pour la durée de la mandature qui est de cinq ans, les 14 autres membres sont renouvelés chaque année. Conformément à l’article 69 de la Constitution qui stipule que seul le Président de l’Assemblée est élu pour le mandat de la législature qui est de cinq ans, les autres membres du bureau ont donc mis leur poste en jeu. Le poste le plus disputé a été celui du premier vice-président de l’Assemblée Nationale. Les parlementaires avaient à faire le choix entre le député de...
(APA 10/03/17)
APA-Bangui(Centrafrique) Les Américains vont céder aux forces armées centrafricaines (FACA) des équipements militaires dont le coût s’élève à 8 millions de dollars. L’annonce a été faite par l’ambassadeur américain, Geoffrey Hawkins, lors d’un colloque sur les forces armées qui s’est achevé mercredi à Bangui. Certaines compagnies de l’armée centrafricaine sont certifiées par la mission européenne d’entrainement de l’Armée mais éprouvent des difficultés à disposer des moyens dans l’accomplissement de leurs missions. C’est dans ce contexte que la mission d’entrainement militaire de l’Union européenne (EUTM), a organisé conjointement avec d’autres acteurs un colloque pour faire un point sur la situation des FACA. Cette rencontre intervient quelque mois après que le comité de sanction a prorogé l’embargo sur les armes en République...
(APA 10/03/17)
APA- Bangui(Centrafrique) - Les collecteurs, acheteurs de pierres précieuses en Centrafrique, sont priés de présenter pour vérification, à la commission de certificat du diamant, leurs autorisations ou permis d’achat, leurs carnets et bordereaux. Sylvain Marius Gbatoka Directeur Général des Mines leur a rappelé ce vendredi qu’ils devront s’acquitter de cette tache avant le 30 mars prochain, conformément à une note circulaire du ministre des Mines, Léopold Mboli Fatraneen date du début du mois en cours. Ce contrôle de dossiers devra permettre de collecter des données sur la quantité de diamants achetés et exportés afin de suivre la traçabilité du diamant centrafricain comme l’exige les principes du processus de Kimberley auxquels la RCA a adhéré. Le Directeur Général des Mines a...
(Xinhua 10/03/17)
OYO (Congo), (Xinhua) -- Neuf ministres des pays africains on signé le 9 mars à Oyo, une localité du nord du Congo, un mémorandum d'accord de création du Fonds bleu pour le bassin du Congo. Ce fonds initié par le président congolais, Denis Sassou N'Guesso et accueilli favorablement par les pays africains participant à la COP22 au mois de novembre 2016, à Marrakech, au Maroc, vise à promouvoir "l'économie bleue" dans la zone géographique de douze pays arrosés par le fleuve Congo, deuxième plus long au monde après l'Amazonie, et ses affluents. Il s'agit notamment de pays d'Afrique centrale que sont l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Rwanda, et le...
(MondAfrique 09/03/17)
L’honorable député centrafricain Augustin To-Sah Be-Nza, élu député de Bangui, en mai 2016 avec l’étiquette KNK de l’ancien président Bozizé, aimait l’air du grand large. Ce député qui possède la double nationalité française et centrafricaine a été condamné en effet, le mardi 7 mars 2017, pour corruption et favoritisme par la Cour d’Appel de Basse-Terre ( Guadeloupe) à douze mois d’emprisonnement ferme, douze mois de prison avec sursis, deux ans de privation des droits civiques. Entre la Guyane, la France et la Centrafrique, cet activiste menait ses affaires tambour battant. Un ami de la France Cette condamnation accompagne celle de trois ans ferme avec mandat de dépôt, de Léon Bertrand, ancien ministre de Chirac et maire de Saint-Laurent-du-Maroni, dans une...
(APA 09/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Des milliers de femmes et de jeunes filles sont obligées de fuir leurs villages pour rejoindre les camps de déplacés, en raison des affrontements entre groupes armés, notamment dans les préfectures de la Ouaka, de la Haute-Kotto et de l’Ouham-Pendé, a déploré mercredi la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), à l’occasion de la Journée internationale de la femme. « La Journée Internationale de la Femme 2017 a un goût amer pour les milliers de femmes et jeunes filles jetées sur les routes par la violence des combats entre l’UPC et la coalition du FPRC, au centre du pays, et par les affrontements récurrents entre anti-balakas, 3R et MPC dans le nord-ouest », a indiqué le...
(APA 09/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Brigitte Touadéra, épouse du chef de l'Etat centrafricain Faustin Archange Touadéra, a promis mercredi, à l'occasion de la Journée internationale de la Femme, de "changer la situation de la femme centrafricaine, sous le mandat de son époux, promettant plus de filles à l’école et une grossesse sans risque pour les femmes enceintes. Elle a reçu au palais de la République, des femmes leaders pour un échange d'idées autour de « l’autonomisation de la femme et le relèvement économique de Centrafrique». Plusieurs manifestations ont marqué la Journée internationale de la Femme à Bangui notamment l'organisation d’une exposition philatélique par le personnel féminin de la Poste centrafricaine et des dons d'aliments aux prisonnières de droit commun de la prison...
(APA 09/03/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Les ministres délégués de huit pays membres du Bassin du Congo (Angola, Burundi, Congo, RD Congo, RCA, Gabon, Rwanda, Tchad), et du Maroc, ont procédé jeudi à Oyo (département de la cuvette à environ 415 km, au nord de Brazzaville), à la signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo dont le but est la préservation des forêts de cette zone. Ce mémorandum d’accord de 13 articles a été signé en présence des présidents congolais Denis Sassou N’Guesso, et togolais Faure Gnassingbé ; des anciens présidents du Nigéria Olusegun Obasanjo et d’Alpha Omar Konaré du Mali et de bien d’autres hautes personnalités des Nations Unies et de la Fondation de Brazzaville partenaire de...
(APA 08/03/17)
APA-Bangui(Centrafrique) - La situation humanitaire ne cesse de se détériorer en République centrafricaine et les foyers de tensions se multiplient en plusieurs endroits, a annoncé ce mardi, le coordonnateur humanitaire par intérim, Michel Yao. La violence renouvelée entre groupes armés rivaux entraine dans son sillage de nouveaux déplacements de population et de nouveaux besoins humanitaires a dit le coordonnateur humanitaire par intérim, à la faveur de la conférence de presse mensuelle sur l’évolution de la situation humanitaire en RCA. A titre d’exemple, la ville de Bambari au centre de la RCA et ses environs, a accueilli plus de 26 000 déplacés en l'espace de 3 mois, entre janvier et mars 2017. Les exactions contre les civils sont légion à Bria...
(La Voix de l'Amérique 08/03/17)
En Centrafrique, près de 1000 anciens rebelles de la Séléka sont engagés dans les activités du pré-DDR à Bria. Ils apprennent de nouveaux métiers et construisent des bâtiments dans la ville. Plus d’une vingtaine d’ex-combattants, hommes et femmes sont mobilisés aux abords de la Kotto, le grand cours d’eau de la région. Certains fabriquent des briques, d’autres entassent du sable sorti de l’eau. Ces matériaux ont déjà servi et serviront encore à la construction de certains bâtiments dans la ville. "J'ai fait une demande, et on a construit une mosquée, et nous avons aussi réparé une église, des caniveaux...
(RFI 07/03/17)
En République centrafricaine (RCA), cela fait plus de six mois que la mission européenne chargée de former les Forces armées centrafricaines (FACA) a commencé à entraîner les soldats. Le pays, soumis à un embargo sur les armes, peut toutefois demander des dérogations au Conseil de sécurité de l'ONU. Selon le chef d'état-major centrafricain, les chiffres sont inquiétants. Les capacités militaires de son pays ne peuvent équiper qu'une compagnie de 150 soldats et les munitions que compte l'armée ne pourraient supporter que trente minutes de combat.
(La Voix de l'Amérique 07/03/17)
Les conditions de vie sont critiques des personnes déplacées du site de PK3 à Bria. Fuyant les violences dans le centre-est de la RCA, elles sont plus de 10 mille à trouver refuge dans ce camp de fortune. Pas de nourriture, ni de soins adéquats, des huttes parfois à moitié construites, plusieurs centaines de familles vivent dans la précarité. Les enfants recouverts de poussière traînent au sol, certains presque nus. Cette femme a fui son village de Lafolo à une quarantaine de kilomètres de Bria sur l’axe Ippy. "Les combats ont atteint les villages de Mbroutchou, Ngopoudo et Lafolo sur l’axe Ippy. Ils ont brûlé des gens dans leurs maisons. C’est ce qui nous a obligés à fuir avec les...
(La Voix de l'Amérique 07/03/17)
Au Congo-Brazzaville, les quelque 19.500 réfugiés centrafricains accueillis et installés par le HCR depuis 2014 dans la Likouala, cultivent le vivre-ensemble entre chrétiens et musulmans. Malgré l’assistance apportée par les agences humanitaires et les populations congolaises locales, les plaintes ne manquent pas dans les sites. Dans le camp du 15 avril, par exemple, les réfugiés sont mécontents de la suspension de l’assistance alimentaire. Ils ont dû manifester leur colère, avant de comprendre les explications données par le Programme alimentaire mondial (PAM). "Je suis veuve, c’est pourquoi je continue à recevoir du riz du PAM. Cela m’aide à m’occuper de mes enfants", témoigne une mère de six enfants qui a perdu son époux dans les violences à Bangui. Les autres réfugiés...
(APA 07/03/17)
APA-Bangui (Centrafrique) - Le ministère de la Santé lance jeudi en Centrafrique une campagne de vaccination contre la poliomyélite et la méningite, a annoncé mardi à Bangui, le directeur national de la vaccination, Dr Dieudonné Yazipo. Prévue jusqu’au 23 mars prochain, cette campagne vise à atteindre au moins 70% de la population centrafricaine. Tous les enfants de zéro à cinq ans seront vaccinés contre la poliomyélite tandis que ceux d’un à vingt neuf ans seront immunisés contre la méningite sur toute l’étendue du territoire. Dr Yazipo a précisé que c’est de concert avec d’autres pays du bassin du lac Tchad que la RCA va lancer cette campagne de vaccination. Vu que la RCA se trouve dans la ceinture méningitique en...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Parmi les nouveaux visages incontournables de la Cemac, le tchadien Abbas Mahamat Tolli hérite d'un poste d'autant plus important que la récession économique de la zone ne fait que commencer. Il a été adoubé le 17 février par les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Dix jours après avoir pris ses quartiers dans le vaste bureau de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), au 15e étage du siège, à Yaoundé. En attendant son installation officielle, Abbas Mahamat Tolli a déjà choisi son directeur de cabinet en la personne du Centrafricain Aimé-Dominique Bida-Kolika, qui avait déjà occupé ce poste du temps du Gabonais Philibert Andzembé (de 2007 à 2010). L’arrivée du...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Depuis la fin de son mandat de commissaire de l’Union africaine au Commerce et à l’Industrie, il y a quelques jours, la Tchadienne Fatima Haram Acyl n’a pas chômé. La belle-sœur du président Idriss Déby Itno va désormais seconder Daniel Ona Ondo en tant que vice-présidente de la Commission de la Cemac. Son parcours dans les organisations internationales a débuté au Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (Unops), où elle a assuré la direction des finances et de l’administration. Titulaire d’un MBA en finance de l’université Xavier de Cincinnati, cette fille et épouse de diplomate entame sa carrière aux États-Unis, exerçant dans plusieurs cabinets d’audit, dont PWC. Elle regagne son pays en 2004 pour être rapidement...
(Jeune Afrique 07/03/17)
Fragilisés par la chute des cours du pétrole, les États d’Afrique centrale se voient contraints de frapper à nouveau à la porte du FMI. Ajustements structurels, orthodoxie financière…les mauvais souvenirs des années 1980 refont surface. La potion sera-t-elle aussi amère cette fois-ci ? Deux sommets de chefs d’État en deux mois. Le fait est suffisamment rare au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) pour être relevé. Il témoigne de l’urgence pour ces présidents de trouver une solution à la grave crise économique qui ébranle leur zone. Le 23 décembre 2016 à Yaoundé, en présence de Michel Sapin, ministre français de l’Économie et des Finances – et à ce titre garant de la parité fixe entre le...

Pages